Invité

El Niño - La Niña

527 messages dans ce sujet

Disons que c'est un sujet de recherche, on n'a pas forcément beaucoup d'expérience, donc on évite sans doute publiquement de trop le crier sur les toîts.

La météorologie et la climatologie dans leur ensemble sont encore de manière générale de grands sujets de recherche ; cela n'empêche pas pour autant d'avoir des prévisions, des bulletins ou encore des dossiers de recherches qui savent avoir du relief et ne te donnent pas l'impression de lire un espèce de truc austère et platonique sous prétexte que "c'est encore de la recherche donc il faut que cela soit aussi froid et sérieux qu'une messe". Et puis bon, si la NOAA n'a pas d'expérience sur l'ENSO, on peut bien se demander qui peut en avoir happy.png

Ce que j'aime justement chez la NOAA ou chez un certain nombre de chercheurs américains dans les domaines de la climatologie / météorologie, c'est qu'il savent souvent donner leur avis ou faire des bulletins vivants sans que cela ne porte atteinte à la qualité de l'information. C'est quelque chose que l'on trouve beaucoup moins par chez nous, même s'il ne faut pas généraliser à tout. Personnellement, j'adore les bulletins du très sérieux et très reconnu NHC (National Hurricane Center, service américain de suivi des cyclones) où on voit parfois des tournures humoristiques, des jeux de mots, ou même des fois de l'autodérision (vous vous rappelez d'Epsilon ?) sans que cela ne porte atteinte à la qualité qui n'est plus à démontrer de leurs prévisions et analyses.

Les bulletins hebdomadaires de suivi de l'ENSO par la NOAA sont un peu une exception au milieu de tout cela, et oui je pense que cela est dommage. Même si on veut faire du sérieux sur toute la ligne, quand je lis par exemple "les températures deviennent de plus en plus positives" quand on a enregistré la plus forte hausse depuis le début des mesures à cette période de l'année, j'ai l'impression de voir le gouvernement nous parler de la courbe du chômage... laugh.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, merci à toi TreizeVents, et aux contributeurs de ce topic. Je suis ce phénomène de près ici, en Chine. La sécheresse semble donc être partie pour s'aggraver (70mm de précip depuis la fin octobre scared.gif ). Ils ont commencé une grande campagne de prévention contre le feu dans les montagnes alentour. Bah, la bonne nouvelle, c'est que la Californie aura enfin de l'eau, si l'avancée d'un Nino+ se maintient. Autre chose par-rapport aux USA; les tornades ne sont-elles pas plus virulentes ou nombreuses dans le Middle West vers la Floride en cas de Nino?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

quelles sont les conséquence d'el nino sur l'europe de l'ouest? please

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Flora : oui on attribue une intensification des pics d' activité de tornade quand il y a El Nino car il y a beaucoup d' humidité arrivant du marin Pacifique sur les conflits de masse d' air; mais avant de dire qu' il y a intensification, il y a bien entendu encore + d' instabilité pour les systémes orageux virulent

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

quelles sont les conséquence d'el nino sur l'europe de l'ouest? please

il faut lire les posts 49 et 50 du présent fil de discussion default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Deux images qui matérialisent l'avancée de la CCKV (convectively coupled kelvin wave) dans le Pacifique. En altitude (250 hPa), le décalage de la cellule de Walker (voir posts précédents) se poursuit, avec des vents qui se sont résolument orientés à l'est au dessus du Pacifique tropical. La zone de conflit (matérialisée en mauve) continuant de se propager vers l'est :

[align=center]post-2200-0-95542700-1397591886_thumb.png[/align]

Près de la surface (1000 hPa), les vents d'ouest ont désormais bien repris le relais près de l'équateur. Leur progression vers l'est suivant la ligne de rupture que l'on a vu en altitude sur la carte précédente :

[align=center]post-2200-0-48890500-1397591877_thumb.png[/align]

La zone de conflit se couplant d'ailleurs avec des très fortes anomalies positives de précipitations sur l'ouest du Pacifique tropical, témoin d'une convection qui prend largement ses aises (et encore en conformité avec un repositionnement de la cellule de Walker) :

[align=center]post-2200-0-60806400-1397592182_thumb.gif[/align]

Les dernières sorties font état d'anomalies de vent d'est en altitude et d'ouest au sol qui pourraient se maintenir dans la moitié ouest du Pacifique équatorial, sans pour autant franchement progresser plus vers l'est. De manière générale, les modèles s'emballent moins que ce qu'ils n'ont pu le faire il y a encore quelques jours de cela, dans la foulée de températures de surface qui ont un peu baissé ces derniers jours malgré des anomalies qui restent extrêmes sous la surface.

Les 10 prochains jours vont être cruciaux : relance de la machine Niño qui avait quelque peu calé depuis deux semaines mais qui n'attend qu'un petit coup d'accélérateur pour repartir de plus belle, où vient-on seulement d'allumer la mèche d'un pétard mouillé ?

1000.png.508741d04d7b399b65ed079e60eefba

250.png.15851a0af49e84bb24a6d70015cb2155

RR.gif.f1483c3ca36a2a2abab087ffb6ba7b00.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://www.stmartinweek.net/index.php/n%BA1498-14/04/14/cyclones-une-1498.html

Bonjour à tous,

je vous lis depuis juillet 2011, terrible été de zonal et talweg, j'habitais en normandie. Aujourd'hui , je travaille à St Martin aux antilles et vous poste cet article du journal local sur l'influence d'el nino sur la saison des ouragans dans la caraibes.

Merci encore pour vos messages et vos efforts de pédagogie pour nous néophytes.

bonne journée à tous , aux antilles la saison des ouragans arrive....

emmanuel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne connais pas le taux de réussite d'ukmo dans ce domaine, mais il reste quand même beaucoup plus timoré que les autres sur ce comparateur, maj du 01/04 au 15/04 pour septembre.

nino_summary_6_tnc1.png

A noter que le SOI publié par le bureau Australien n'est pas le même que celui 'reqsoi' tiré de la noaa en s’arrêtant à Mars où c'est plutôt rester neutre, où se situe cette zone pour eux, ce n'est pas tout à fait le même indice dans ce cas?

noaa:reqsoi

2014 -0.2 0.0 0.0

noaa:soi

2014 1.4 0.1 -0.9

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Intéressant ou catastrophiste?

Dans le déplacement des niño-niña, ce qui fait le malheur des uns a toujours fait le bonheur des autres (ex: les pêcheurs américains sont dans la dèche en el niño alors que les agriculteurs obtiennent des récoltes exceptionnelles, moins de pluie sur le flanc ouest américain en el niña, c'est plus de mousson en Asie - mousson qui elle aussi peut provoquer inondations et glissements de terrains).

Maintenant, je crois que le vrai message de Mr Holthaus, c'est:

1- d'argumenter contre les climato-sceptiques,

2- de signaler que le Pacifique a pu absorber le surplus de chaleur produite depuis la fin des années 90, (cf: http://news.nationalgeographic.com/news/2014/02/140211-global-warming-pause-trade-winds-pacific-science-climate/ ), ce qui explique le ralentissement de la hausse des températures dans l'atmosphère,

3- de tirer la conséquence que le prochain el niño sera "monstrueux", à cause de sa réserve de chaleur exceptionnelle,

4- de prédire le réchauffement "effectif" de l'atmosphère en 2014 et 2015, la chaleur passant de l'océan à l'air grâce à ce el niño - rattrapant d'un coup le laps qu'il y a eu dans l'augmentation de la température depuis 1998.

Alors, s'il apparaît bien cette année, un El niño 2014 intéressant ou catastrophique?

Edit: C'est bizarre, en regardant l'historique des niños (1972-73, 1976, 1982-83, 1987, 1991-92, 1994, 1997-98, 2003, 2007, 2009) et en les comparant avec "Historical Hurricane Tracks" de la Noaa (http://www.csc.noaa.gov/hurricanes/#app=3935&88cd-selectedIndex=0 ) dans le bassin pacifique nord-ouest, je ne retrouve pas ce qui est déclaré par Mr Holthaus:

"In addition to a possible spike in global temperatures, here’s what else we might expect if El Niño conditions materialize in 2014: (...) fewer tropical cyclones in the Atlantic and in Southeast Asia, and more in Japan and Korea" (http://qz.com/147455/el-nino-may-make-2014-the-worlds-hottest-year-yet/#147455/el-nino-may-make-2014-the-worlds-hottest-year-yet/) [En plus d'une flambée possible des températures mondiales, voici à quoi d'autre s'attendre: (...) moins de cyclones tropicaux dans l'Atlantique et en Asie du Sud-Est, mais plus au Japon et en Corée]

Il y a bien un déplacement des typhons vers le nord, mais ils y sont beaucoup moins nombreux que les autres années et surtout moins violents (beaucoup plus de dépressions tropicales que de typhons). La Chine, la Corée et le Japon sont beaucoup moins touchés que pendant les années en niña.

Je me plante, ou quoi??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C' est ce que je venait de dire à ma famille " le réchauffement climatique planétaire va vraiment se faire sentir " si la mécanique d' EL NINO prend véritablement forme;

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et un autre article, cette fois du Monde : http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/04/16/vecteur-de-catastrophes-el-nino-pourrait-etre-de-retour-cet-ete_4402261_3244.html

Il y a un commentaire qui est exactement celui qu'a fait TreizeVents ici il y a quelques jours... default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C' est ce que je venait de dire à ma famille " le réchauffement climatique planétaire va vraiment se faire sentir " si la mécanique d' EL NINO prend véritablement forme;

En zone 1+2, le démarrage ressemble plus à l'épisode 82/83, ça ne présage rien de la suite, mais dans ce cas là, le bruit sur la T°C global serait moins fort.

figure-21_pyv7.png

Descriptif et selon le blog de Bob tisdale.

En zones 3;4, pas de différence notable pour le moment, entre ces 3 épisodes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Silence du MetOffice ohmy.png

Peut-être qu'ils tentent un coup en disant rien à la vue de leur propre modèle plus froid que les autres.

En attendant, les tabloïds britanniques ont pris de court l'institution officielle, et ont tranché (avec finesse, comme d'habitude)

http://www.express.co.uk/news/uk/470670/Sunny-weather-for-Britain-as-El-Nino-effect-is-about-to-give-us-a-sizzling-summer

http://www.express.co.uk/news/nature/467048/Long-range-UK-weather-forecast-predicts-hot-sunshine-will-last-FOUR-months

Et pour comprendre le pourquoi du comment de ces prévisions poubellissimes

http://www.theguardian.com/environment/georgemonbiot/2012/jun/15/daily-express-weather-forecast-jonathan-powell

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand on regarde les cartes de Mercator ( superbe site d' ailleurs ) on voit que les courant marins dans le Pacifique Tropical à 300 m de profondeur on tendance à accélérer d' Est en Ouest depuis début Avril quand on lance une animations sur le mois ( - de 1 kt quand même )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai fait ce tableau pour montrer l'impact d'El Nino sur la France

Station météo utilisé: Clermont-Ferrand

Été El Nino(Indice El nino JJA)

Écart a la moyenne 1961-1990 1951(0,6) -0,7°C 1953(0,7) -0,6°C 1957(1,1) +0,2°C 1958(0,5) +0,2°C 1963(0,8) -0,3°C 1965(1,2) -0,4°C 1969(0,5) -0,3°C 1972(1,1) -0,9°C 1982(0,7) +1,0°C 1987(1,4) +0,3°C 1991(0,8) +1,8°C 1997(1,5) +1,7°C 2002(0,8) +1,0°C 2004(0,5) +1,1°C 2009(0,5) +1,7°C On remarque que pour les épisodes El Nino avec un indice entre 0.5 et 1.0 Kelvin: 50% des étés sont chaud(>= +0.3°C), 10% sont standard(entre -0.2°C et +0.2°C) et 40% des étés sont frais(<=-0.3°C)

Pour les épisodes El Nino avec un indice >1.0 Kelvin on remarque que 40% des étés sont chaud, 20% sont standard et 40 % des étés sont frais

Au total on obtient 47% d'été qui sont chaud, 13% sont standard, 40% des étés sont frais

Même si on obtient légèrement plus d'été chaud sur la France lors d'épisodes El Nino il ne faut pas oublier que le réchauffement climatique est passé par la donc on peut dire qu'El Nino n'a pas vraiment d'impact sur les étés en France.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un nouveau WWB (coup de vent d'ouest) est en train de s'achever sur l'ouest du Pacifique, comme cela était attendu par ailleurs depuis plusieurs semaines. Pour le moment son influence n'est pas encore bien perceptible au niveau des températures de surface, d'autant que la MJO est restée dans l'ensemble peu active et n'a donc pas poussé au derrière pour amplifier les choses.

[align=center]post-2200-0-92327200-1398349900_thumb.png[/align]

On voit sur cet historique les quatre WWB qui se sont succédés (cercles rouges) depuis la fin de l'hiver boréal, et au passage les prévisions qui font état d'un nouvel épisode qui pourrait se manifester davantage sur le centre Pacifique d'ici les premiers jours de mai. De manière générale, cela témoigne de conditions restant plutôt favorables sans excès au développement d'un Niño. L'indice SOI lissé sur 30 jours est repassé dans le positif depuis quelques jours car il est impacté par les valeurs très positives de la première quinzaine d'avril, mais cela pourrait bien n'être que temporaire.

Par contre une chose notable, c'est que la Kelvin Wave qui se propageait vers l'est doit désormais avoir atteint les côtes d'Amérique du sud, où les eaux chaudes se retrouvent contraintes de remonter à la surface. Du coup, la comparaison entre les températures de surface entre le 17 avril (carte du haut) et celle du 24 avril (carte du bas) permet de visualiser le sévère réchauffement qui est en train de se produire au niveau des côtes équatoriennes :

[align=center]post-2200-0-78628700-1398350779_thumb.png[/align]

[align=center] [/align]

[align=center] [/align]

Au vu de ces conditions, pas de franche et réelle envolée des températures de surface à attendre à mon avis dans la zone de référence 3.4, mais on devrait néanmoins atteindre la barre des +0,5° d'ici début mai. Pour la petite comparaison, en 1997 ce seuil avait été atteint le 24 avril, on est donc toujours au coude à coude. Par contre le contenu de chaleur du Pacifique est encore largement au dessus des valeurs qu'il affichait au printemps 1997, même s'il semble avoir un peu diminué selon les dernières données de la NOAA.

WWB.png.20c0bcf8d16e52320770e4d754c4384f

Nino1.png.466bba80926959cc897f13e8a56b29

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

" Par contre une chose notable, c'est que la Kelvin Wave qui se propageait vers l'est doit désormais avoir atteint les côtes d'Amérique du sud, où les eaux chaudes se retrouvent contraintes de remonter à la surface. Du coup, la comparaison entre les températures de surface entre le 17 avril (carte du haut) et celle du 24 avril (carte du bas) permet de visualiser le sévère réchauffement qui est en train de se produire au niveau des côtes équatoriennes "

Bien vu Treize, on dirait bien que la kelvin wave a maintenant touché la côte orientale du Pacifique... Et comme supposé, elle se matérialise à présent par une élévation rapide de la sst au large de l'équateur. C'était déjà évident avec tes deux cartes, ca devient carrément impressionnant à présent en comparant les température de surface au cours des 15 derniers jours :

anomnight.4.17.2014.gif

anomp.5.1.2014.gif

Entre Galapagos et Equateur on est passé d'une anomalie négative de 1°C environ à une anomalie positive de de 2 °c en seulement 15 jours... C'est pas du réchauffement de fillette ! !

J'ai assisté la semaine dernière à Aix en provence à une présentation d'un chercheur de l'IRI sur la prévisibilité d'El Nino. Il montrait que cette prévisibilité était variable selon la saison et minimum au mois d'avril ou le système océan/atmosphère est particulièrement instable. En revanche, une fois El-nino lançé en surface, la machine est sur des rails et à peu de chances d'en sortir en raison des boucles de rétroaction qui se mettent en place entre atmosphère et océan.

Eh bien à la vue de ces cartes, on dirait que Nino est lançé pour de bon !! Les prochaines sorties des modèles n'en seraient donc que plus fiables. Affaire à suivre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.