mottoth

Climats du monde

2 978 messages dans ce sujet

il y a 7 minutes, Gaël13 a dit :

Loin de moi l'idée de faire mon chauvin du climat Provençal :P, surtout que pour le coups les données estivales thermiques de San José se rapproche bien plus de la France océanique méridional (sud-ouest Français) que du pourtour méditerranéen. San José, c'est un peu le climat estival de Bordeaux (tnm/txm de juillet très proche, bien que les extrêmes sont peut être plus haut sur Bordeaux lors de pic de canicule) avec l'ensoleillement et le creux pluviométrique de la méditerranée si je puis dire .. 

Oui, en fait malgré les similitudes de position en façade occidentale et en latitude, on ne retrouve pas vraiment les mêmes climats entre le sud ouest de l' Europe et cette région des États Unis. Les différences de relief, la présence ouest est de la Méditerranée, la moins grande vigueur des remontées d'eau froide dans l'océan font qu' il y a presque toujours entre deux stations qui paraissent similaires, un paramètre climatique très différent entre ensoleillement, régime pluviometrique et températures.

 

Et c'est tout l'intérêt de l'étude de mottoth de nous le montrer.

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Gaël13 a dit :

Tu n'étais pas visé particulièrement, c'est juste que je trouve drôle que l'on parle de climat idéal à l'autre bout du monde presque comme si ça nous était exotique alors qu'on retrouve les mêmes conditions thermiques en France :)

 

Aucune station française n'a les mêmes conditions thermiques que San José, été comme hiver. Sans parler du régime pluviométrique.

Par ailleurs, tu sais bien que je ne vis plus en France depuis longtemps. :P 

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis le premier à tenter de trouver des comparaisons des climats lointains avec ce que l'on connait en France ou en Europe, et il est vrai que pour la baie de San Francisco on est toujours mis en échec par un paramètre ou un autre. Seule la Central Valley trouve à mes yeux un équivalent en Europe, c'est le sud-ouest de l'Espagne: on a vu que Sacramento, dans la partie nord de la Central Valley appelée Sacramento Valley, peut se comparer à Badajoz sur à peu près tous les paramètres. Nous allons voir maintenant la partie sud de la Central Valley, la San Joaquin Valley:

 

#298. Fresno.

 

L'agglomération de Fresno compte 970 000h, nous sommes à 185kms de l'océan, 210kms de San José, 255kms de San Francisco, 270kms de Sacramento, 215kms de Santa Maria et 330kms de Los Angeles.

72389_map0.jpg

 

Cette vallée est toujours aussi plate, même si l'on est ici plus proche de la Sierra Nevada dont certains sommets dans le secteur dépassent 4400m.

On a toujours un système de petites chaines côtières parallèles à l'océan qui malgré leur altitude modeste bloquent complètement les brises océaniques.

72389_dem.jpg

 

La station étudiée est sur l'aéroport, en milieu semi-urbain (les suburbs de maisons individuelles), à 7.5kms du centre ville.

72389_map1.jpg

 

72389_Fresno_A_v7_33.png

 

En commençant cette fiche j'ai eu peur qu'elle soit un peu redondante avec celle de Sacramento. Mais comme à chaque fois que j'ai cette crainte le résultat final justifie le travail entrepris: Ici il fait quand même 5°c de plus en juillet, et les RR prennent un bon coup de canif (seulement 60% de celles de Sacramento). On passe d'ailleurs largement sous le seuil de semi-aridité définit par Köppen (il manque environ 80mm), et l'ICA passe au dessus de 1, à 1.07.

On retrouve donc le même hiver qu'à Sacramento - en moins arrosé -, avec de petites gelées et des brumes et brouillards fréquents et souvent tenaces.

Par contre l'été devient trop chaud, on trouve un niveau comparable à celui des coins les plus chauds d'Espagne comme Séville, à peu près à la même latitude.

 

Dans cette partie sud de la Central Valley, fermée au sud et ouverte au nord-ouest sur la baie, le courant thermique estival est logiquement de nord-ouest.

72389_Fresno_C_v7_33.png

 

Durant l'été la relative proximité de la Sierra Nevada donne un pic d'ennuagement d'origine convective dans l'après midi, soit un régime complètement opposé à celui de la baie de SF.

72389_Fresno_B_v7_33.png

 

 

L'exemple d'hiver est celui de 2005-2006, parfaitement normal pour les RR mais un peu doux.

Regardez les longues périodes de Tule Fog, plus difficilement dé-logeable qu'à Sacramento en raison d'un vent plus faible.

72389_DEC05_FEB06.png

 

Toujours l'hiver qui vient de s'achever (2016-2017), là encore remarquable pour ses RR 78% supérieures au normales.

72389_DEC16_FEB17.png

 

 

En avril on peut déjà connaitre de fortes chaleurs, qui suivent de peu les dernières journées fraiches.

72389_APR07.png

 

 

Voici un bon exemple d'été pris en 2007.

Bien que sèche, la chaleur est trop forte pour être agréable et les nuits ne sont pas toujours respirables. Les coups de chaleurs peuvent être vraiment infernaux, dignes de la fournaise de l'Arizona.

72389_JUN_AUG07.png

 

 

Enfin un milieu d'automne normal, où l'on retrouve les premières perturbations hivernales et les dernières bonnes chaleurs.

72389_OCT16.png

 

 

Voilà, la suite demain !

 

 

6 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Juste 2 remarques concernant ces fiches:

 

1 - Super la ligne d'anomalie sur les fiches mensuelles!

 

2 - Qu'il s'agisse de la fiche climato ou des fiches mensuelles, je pense qu'il serait intéressant de rajouter les HR min journaliers sur les fiches mensuelles ou les HR min de chaque mois pour la fiche climato, pour les stations locialisées dans des régions qui connaissent une période chaude et assez sèche. C'est je pense une info importante qui n'apparait pas sur ces fiches - on a juste le 95-centile et le 5-centile en plus de la HR moyenne journalière et mensuelle. Est-ce possible de rajouter ces données pour ce type de station?

Modifié par Peki2
Correction et rajout
1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'ensoleillement est diabolique en été dans ces coins-là ! Et quelles amplitudes...

 

Tu dois connaître cette carte mais je la remets pour tout le monde. Je ne connais pas la période d'étude.

 

Ensoleillement États-Unis.gif

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Il y a 3 heures, Peki2 a dit :

2 - Qu'il s'agisse de la fiche climato ou des fiches mensuelles, je pense qu'il serait intéressant de rajouter les HR min journaliers sur les fiches mensuelles ou les HR min de chaque mois pour la fiche climato, pour les stations locialisées dans des régions qui connaissent une période chaude et assez sèche. C'est je pense une info importante qui n'apparait pas sur ces fiches - on a juste le 95-centile et le 5-centile en plus de la HR moyenne journalière et mensuelle. Est-ce possible de rajouter ces données pour ce type de station?

Sur les tableaux horaires ("Conditions moyennes aux heures d'observation synoptiques"): l'HR moyenne est donnée par pas de 3h, il est facile d'extrapoler les valeurs extrêmes moyennes.

Par exemple, Fresno, juillet: à 0hTU, heure synoptique la plus chaude, on a en valeurs moyennes t°=36.8°c, Td=8.4°c, HR=18.6%. La txm est de 37.4°c, avec un Td proche de 8°c on a une HR moyenne d'environ 17% à ce moment là.

Modifié par mottoth

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Il y a 10 heures, mottoth a dit :

Sur les tableaux horaires ("Conditions moyennes aux heures d'observation synoptiques"): l'HR moyenne est donnée par pas de 3h, il est facile d'extrapoler les valeurs extrêmes moyennes.

Par exemple, Fresno, juillet: à 0hTU, heure synoptique la plus chaude, on a en valeurs moyennes t°=36.8°c, Td=8.4°c, HR=18.6%. La txm est de 37.4°c, avec un Td proche de 8°c on a une HR moyenne d'environ 17% à ce moment là.

Oui, je sais bien, et ce tableau des conditions moyennes aux heures d'observation synoptiques est très intéressant, mais je parle de HR minimales journalières ou mensuelles, pas de moyennes (horaires, journalières ou mensuelles).

Ces extremes-là comptent autant que les moyennes, quand on y habite. Et les le 95-centile et le 5-centile ne font que nous en rapprocher un peu vaguement...

Je sais qu'il y a aussi le HR min en fin de fiche, mais ce n'est qu'une donnée...

Brasilia et ses jours les plus secs en est un exemple, avec ses taux de HR tournant entre 5 (et même moins) et 10-12% aux heures les plus chaudes.

Modifié par Peki2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Le 09/03/2017 à 23:48, Canada Goose a dit :

L'ensoleillement est diabolique en été dans ces coins-là ! Et quelles amplitudes...

 

Tu dois connaître cette carte mais je la remets pour tout le monde. Je ne connais pas la période d'étude.

 

Probablement 1961-1990, on retrouve par exemple 2600+ heures annuelles à Boston.

 

Le 10/03/2017 à 01:39, Peki2 a dit :

Oui, je sais bien, et ce tableau des conditions moyennes aux heures d'observation synoptiques est très intéressant, mais je parle de HR minimales journalières ou mensuelles, pas de moyennes (horaires, journalières ou mensuelles).

Ces extremes-là comptent autant que les moyennes, quand on y habite. Et les le 95-centile et le 5-centile ne font que nous en rapprocher un peu vaguement...

Je sais qu'il y a aussi le HR min en fin de fiche, mais ce n'est qu'une donnée...

Brasilia et ses jours les plus secs en est un exemple, avec ses taux de HR tournant entre 5 (et même moins) et 10-12% aux heures les plus chaudes.

En fait, rajouter ces données me pose 2 problèmes:

- un problème de place et de lisibilité: il y a déjà beaucoup d'infos sur ces fiches, peut-être trop même, et cela ne me parait pas très judicieux d'alourdir encore l'ensemble, d'autant plus que l'on pourrait ensuite attendre la même chose pour d'autres paramètres comme par exemple le vent maxi instantané ou les records quotidiens de RRx pour chaque mois -  ce sont les premières idées qui me viennent en tête mais on doit pouvoir en trouver plein d'autres.

- les HR basses sont techniquement difficiles à mesurer: plus l'on se rapproche de 0% plus la marge d'erreur est forte, et la plupart des services météos ne reportent pas les valeurs trop basses ou imposent une valeur plancher de 5%. Donc on ne doit pas apporter trop de crédit aux mesures les plus basses, elles sont pleines d'incertitudes et il faut juste retenir qu'il fait "très sec". Donc une station qui voit plonger les 10-centiles d'HR sous les 10% ou 15% et en fait sujette régulièrement à des conditions tellement sèches qu'elles ne sont pas vraiment mesurables avec précision. L'HR min incluse en pied de page de chaque fiche doit être prise à titre indicatif, surtout lorsqu'on tombe vers les 5% ou en dessous.

 

Modifié par mottoth
2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#299. Reno.

 

Reno est une ville de 240 000h intra-muros, 425 000h avec l’agglomération.

Sacramento est à 180kms, San Francisco 310kms, Las Vegas 555kms.

72488_map0.jpg

 

Nous sommes passés de l'autre côté de la Sierra Nevada, à la limite ouest du Great Basin. La ville est à une altitude moyenne de 1350 / 1400m. Le lac Tahoe est à 33kms au SO.

72488_dem.jpg

 

La station est celle de l'aéroport, à 4.5kms du centre ville. Les 3 vallées qui s'ouvrent au nord, à l'ouest et au sud depuis l'aéroport définissent la direction des vents dominants.

72488_map1.jpg

 

72488_Reno_A_v7_33.png

 

La barrière climatique de la Sierra Nevada est saisissante: par rapport à Sacramento, nous avons à Reno:

- 60% de RR en moins, mais une sécheresse estivale moins marquée.

- des étés plus chauds, malgré le gain de plus de 1300m en altitude (avec le gradient moyen de 0.6°c/100m, la Tm de 25.6°c en juillet donnerait 33.6°c à l'altitude de Sacramento, soit un gain de 9.6°c.

- des hivers pas si froids: la Tm de 1.7°c équivaut à 9.7°c à l'altitude de Sacramento, soit un gain de 1.8°c, imputable je pense aux inversions thermiques dans la vallée de Sacramento.

- un ICA en hausse, il passe de 0.93 à 1.25. On entre franchement dans le domaine continental, malgré un régime de RR encore océanique.

 

On retrouve l'orientation des vallées sur les roses des vents, et le courant thermique provenant de la baie de SF qui domine durant la saison de soleil haut. Ce courant d'ouest plonge la région sous un effet de foehn quasi permanent, ce qui explique une bonne partie du bond des températures estivales par rapport à Sacramento.

72488_Reno_C_v7_33.png

 

72488_Reno_B_v7_33.png

 

 

Voici l'hiver 2010-2011, au bilan parfaitement normal. Sur ce plateau ouvert aux intrusions nordiques le temps peut être très hivernal: ici la neige est fréquente durant l'hiver, parfois durable, et le gel peut être très sévère.

Le vent est généralement calme mais souffle facilement en tempête lors de changement de temps. Le temps sensible est soumis comme la baie de SF à la position en latitude de la zone barocline, avec une alternance de mauvais temps et de conditions anticycloniques parfois durables, mais ici les contrastes sont plus accentués.

72488_DEC10_FEB11.png

 

Voici l'hiver dernier (2016-2017), là aussi très, très arrosé (296% de la normale !), et tempétueux.

72488_DEC16_FEB17.png

 

 

Le mois d'avril 2015 est un bon exemple de milieu de printemps, avec les dernières gelées et les premières chaleurs.

72488_APR15.png

 

 

C'est 2004 qui représente l'été, un peu sec mais parfaitement dans les normes de t°.

Sur ce plateau les nuits calmes et la sécheresse de l'air favorisent d'importantes amplitudes thermiques diurnes, il est courant de dépasser 20°c.

72488_JUN_AUG04.png

 

 

Enfin un lois d'octobre normal, où comme en avril le gel se juxtapose souvent avec la chaleur.

72488_OCT11.png

 

A suivre...

4 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#300. Salt Lake City

 

Salt Lake City (SLC) est une ville de seulement 190 000h intramuros, mais l'agglomération dépasse 1.1 millions d'habitants. Nous sommes à la lisière est du plateau du Great Basin, à 680kms de Reno. San Francisco est à 960kms, Las Vegas 590kms, Denver 630kms.

72572_map0.jpg

 

A 15kms au NO se trouve de Grand Lac Salé. Immédiatement à l'est on trouve la Wasatch Range, une chaine de montagnes délimitant la partie ouest de Rocheuses. Un peu plus loin vers l'est, les Uinta Mtns, orientées est-ouest, sont un massif majeur qui dépasse 4000m d'altitude.

72572_dem.jpg

 

La station étudiée est celle de l'aéroport. Le centre-ville est à 6.5kms vers l'est, mais le gros de l'agglomération s'étend vers le sud sur plus de 30kms.

72572_map1.jpg

 

Vue vers l'est, avec le centre-ville et la Wasatch Range.

72572_map2_E.jpg

 

72572_Salt_Lake_City_A_v7_33.png

 

Dans les grandes lignes, et a altitude comparable, ce climat est assez proche de celui de Reno, ce qui montre l'unité climatique du Great Basin.

L'éloignement plus grand de l'océan donne une amplitude thermique annuelle accrue, avec des hivers plus froid (-3.4°c par rapport à Reno) et des été plus chauds (+1.9°c par rapport à Reno). Le régime de RR s’altère un peu avec l'apparition d'un maximum de printemps, que l'on retrouvera de l'autre côté des rocheuses dans les prairies. Donc le climat se continentalise, un peu, et très graduellement, au fur et à mesure que l'on progresse vers l'est en traversant le Great Basin, mais on ne retrouve plus de cassure climatique comme en Californie.

 

Les vents dominants tangentent le relief, en hiver il reflètent la synoptique tandis qu'en été on retrouvera surtout des brises de terre (SSE) ou de lac (NNO).

72572_Salt_Lake_City_C_v7_33.png

 

72572_Salt_Lake_City_B_v7_33.png

 

 

L'hiver 2008-2009 fut normal en tous points, avec notamment un enneigement et des périodes de froid bien typiques. Les changements de temps sont biens plus marqués que ceux de la Californie, mais on est encore loin des "grands écarts" des prairies et de grandes plaines à l'est des Rocheuses: la tnn hivernale médiane est de -16°c ici, alors qu'elle est de -26°c à Denver qui est pourtant en moyenne 1°c moins froide que SLC en janvier.

L'hiver est ici plus gris qu'à Reno, avec des périodes brumeuses et des inversions de t°.

72572_DEC08_FEB09.png

 

Encore l'hiver 2016-2017: c'est ici aussi le plus humide depuis au moins 2000, mais avec une anomalie moins extravagante (+55% de RR).

Côté t° ce fut plus contrasté que d'habitude, avec notamment du gros froid début janvier (-21°c, tnn de la période 2000-2017) en marge de l'hiver vraiment froid vécu dans le quart nord-ouest des Etats Unis.

72572_DEC16_FEB17.png

 

 

Comme à Reno voici avril 2015 pour illustrer le milieu du printemps. Il présente ici aussi un bilan normal, mais on trouve en milieu de mois un épisode de neige tardive digne des grandes plaines:

72572_APR15.png

 

Déroulé heure par heure de ce refroidissement:

72572_14_APR2015.png

 

 

Voici un été tout à fait normal, 2006. C'est assez orageux, bien plus qu'à Reno. Heureusement que l'hygrométrie est basse, car sans atteindre les valeurs des plaines de l'Arizona on a souvent des nuits qui ne rafraichissent pas beaucoup.

72572_JUN_AUG06.png

 

 

Enfin un exemple de mois d'octobre, où la chaleur de l'été peut être assez vite oubliée.

72572_OCT05.png

 

 

A suivre...

4 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Il y a 6 heures, mottoth a dit :

En fait, rajouter ces données me pose 2 problèmes:

- un problème de place et de lisibilité: il y a déjà beaucoup d'infos sur ces fiches, peut-être trop même, et cela ne me parait pas très judicieux d'alourdir encore l'ensemble, d'autant plus que l'on pourrait ensuite attendre la même chose pour d'autres paramètres comme par exemple le vent maxi instantané ou les records quotidiens de RRx pour chaque mois -  ce sont les premières idées qui me viennent en tête mais on doit pouvoir en trouver plein d'autres.

Dommage, j'aurais bien aimé par exemple une ligne HRn<15% (j) sur ces fiches...

 

Et un grand merci pour ces 300 fiches!:x

Modifié par Peki2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

#301. Boise.

 

Boise est une ville de 217 000h intra-muros, et son l’agglomération compte au total 660 000h. Salt Lake City est à 470kms, Reno à 540kms, San Francisco à 840kms.

72681_map0.jpg

 

La ville est dans une large vallée orientée NO/SE, dont l'altitude minimale est d'environ 690m. A l'ouest on trouve le plateau de Columbia et le Harney Basin, prolongation nordique du Great Basin. Au nord-est se dresse un chaine de montagne que l'on peut rattacher aux Rocheuses.

72681_dem.jpg

 

La station étudiée est celle de l'aéroport, à 6kms et 50m plus haut que le centre ville. L'agglomération s’étend vers l'ENE sur environ 45kms jusqu'à Caldwell, principalement des suburbs de faible densité.

72681_map1.jpg

 

Vue vers le nord-est, vers le centre ville et les Boise foothills, l'une première chaine constituant l'ensemble des Rocheuses.

72681_map2_NE.jpg

 

72681_Boise_A_v7_33.png

NB: cette station fait partie des aéroports secondaires qui reportent la nébulosité de façon incomplète. Une bonne partie des nuages de l'étage moyen et tout les nuages de l'étage supérieur sont ignorés, ce que donnes des statistiques de nébulosité trompeuses.

 

On a ici un peu le chainon manquant entre le régime de RR de Reno à maximum hivernal (décembre) et celui de Salt Lake City à maximum printanier (avril), ce que est logique vu la position en latitude intermédiaire. La sécheresse estivale reste marquée, en raison de la position à l'ouest des Rocheuses.

On le verra plus bas, l'hiver peu être assez gris et brumeux: cette vallée est propice aux inversions de températures et son relatif enclavement peu lui donner une certaine "inertie" par rapport aux changements de temps concernant le reste du NO des Etats Unis.

 

Les vents dominants sont évidemment canalisés par la vallée et parallèles au relief:

72681_Boise_C_v7_33.png

 

72681_Boise_B_v7_33.png

 

 

Il m'a été difficile de trouver un hiver normal, voici 2005-2006 qui est parfait pour les t° mais a le défaut d'être humide (+40% de RR) et peu enneigé.

Les évolutions de t° sont plus lentes que dans le Great Basin, et je trouve que cela ressemble à ce que l'on pourrait rencontrer dans certains coins des Balkans avec du froid d'inversion parfois durable. Ce côté des Rocheuses semble à des années-lumière du tumulte des prairies, situées de l'autre côté à seulement 500kms.

72681_DEC05_FEB06.png

 

Voici un l'hiver vraiment anormal, c'est celui qui vient de se terminer (2016-2017): malgré février plutôt doux c'est l'hiver le plus froid depuis au moins 2000. C'est aussi le plus arrosé avec 70% d'excédent. Encore une fois j'y fois des séquences de temps dont le rythme et la récurrence fait plutôt penser aux climat continentaux Européens, c'est un hiver qui aurait pu se dérouler en Roumanie. La neige résiste au sol plus d'un mois et demi, avant de laisser place à plus de douceur en février.

Le -24°c du 7/01/2017 est la plus basse tn depuis au moins 2000, mais n'a à priori rien d'exceptionnel: dans les annales assez récentes on a un -32°c le 22/12/1990 (tx de -21°c).

72681_DEC16_FEB17.png

 

 

2005 est un bon exemple de mois d'avril, au milieu du printemps. C'est la saison la plus ventée, ce qui est typique des climats continentaux.

72681_APR05.png

 

 

Voici l'été 2004... j'ai un peu de mal avec ces tableaux qui ignorent les couches de Ci et les Ac/As dont la base dépasse 3600m d'altitude: on a l'impression d'un beau temps radieux perpétuel alors que les petites pluies qui surviennent ça et là prouvent bien que c'est plus nuancé. Bon, l'été est quand même bien agréable si l'on supporte les chaleurs sèches, à part quelques jours quand même trop chauds.

72681_JUN_AUG04.png

 

 

Et enfin un mois d'octobre normal, où l'on vit les dernières chaleurs et les premières gelées.

72681_OCT12.png

 

 

J'ai évoqué les Balkans et la Roumanie, mais au final je pense que c'est en Turquie qu'on trouve les climats les plus proches de celui de Boise: relisez la fiche d'Ankara, on y retrouve le même régime pluviométrique, et les même types de temps été comme hiver.

Modifié par mottoth
4 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#302. Eureka.

 

Avant de passer en Oregon et dans le Washington je suis contraint d'un dernier détour en Californie, car ce lieu ne peut pas être mis de côté: Eureka est une ville côtière de 27 000h dans le nord-ouest de la Californie, c'est la ville de plus de 25 000h la plus à l'ouest des 48 états américains contigus.

Santa Rosa est à 295kms, Sacramento 330kms, San Francisco et Reno 400kms, Boise 710kms.

72_ACV_map0.jpg

 

L’absence de plaine côtière explique qu'il n'y a pas de gros foyer de population le long de la côte Pacifique au nord de San Francisco. Eureka et les communes alentour (45 000h au total) sont implantées dans l'une des rare zone de la côte où les falaises ne tombent pas directement dans l'océan. A l'est c'est bien montagneux, dont les Klamath Mountains qui dépassent 2700m. Hors champ il y a le Mt Shasta (4317m) dont on devine les premières pentes dans le coin nord-est.

Dans le coin sud-est de cette carte on trouve la limite nord de la Sacramento Valley, où est situé la ville de Redding (qui mériterais aussi une fiche car bien plus chaude que Sacramento en été, mais on verra plus tard, bien plus tard...).

72_ACV_dem.jpg

 

La station étudiée est celle de l'aéroport d'Arcata, à 20kms d'Eureka. L'océan n'est qu'à 1.4km.

72_ACV_map1.jpg

 

72_ACV_Eureka_A_v7_33.png

NB: cette station ne reporte pas les couches de nuages moyens et élevés dont l'altitude de la base dépasse 3600m. Les données nébulosité sont donc souvent inférieures à la réalité. C'est moins gênant qu'à Boise, car ici les nuages bas ont la part belle.

 

D'après ce blog, cette station est celle, parmi toutes les stations de premier ordre des Etats Unis hors Alaska, qui a la plus basse tnx: 63°F (17.2°c), enregistrée en plein hiver (!) le 18/01/1981. C'est sur cette info assez anecdotique que l'on se rend peut-être le mieux compte du caractère complètement à part du climat de ce bout de côte Pacifique, qui enfonce le clou de l'hyper-océanicité avec un ICA de seulement 0.40.

SI l'on s'amuse à comparer avec l'Europe, on a ici les hivers de Biarritz (t° et RR) et les étés de la cote Norvégienne au sud de Bodo (t° et humidité relative). Les t° dépassent rarement la barre des 70°F soit 21°c, il n'y a qu'en septembre et octobre (ou de façon plus exceptionnelle au printemps) que comme plus au sud à SF des faiblesses temporaires des vents océaniques permettent des hausse brèves et limités du mercure.

 

Les vents dominants sont tangents aux collines immédiatement au nord-est de l'aéroport. Le fort courant de NO estival est d'origine thermique, c'est un peu plus partagé en hiver avec un vent qui bascule toujours au sud-est à l'approche des tempêtes du Pacifique.

72_ACV_Eureka_C_v7_33.png

 

La nébulosité est sous estimée, je le rappelle, mais cela impacte surtout la saison de soleil bas.

En été on retrouve ce régime typique de la côte ouest: beaucoup de grisaille matinale, qui se dissipe généralement bien en journée.

72_ACV_Eureka_B_v7_33.png

 

 

J'ai eu un peu de mal à trouver un hiver vraiment normal, 2001-2002 est celui qui s'en rapproche les plus (-0.4°c sur les tx, +10% sur les RR).

J'ai comparé tout à l'heure avec Biarritz, et je trouve que c'est exactement ça, à l'exception des coups de foehn spécifiques au Pays Basque: quand il pleut c'est souvent fort, mais l'on trouve aussi de belles périodes anticycloniques avec des gelées occasionnelles et/ou une belle douceur en journée.

72_ACV_DEC01_FEB02.png

 

Voici un mois de décembre extraordinaire, avec le record de RR24h de la station: décembre 2002, que d'eau...

72_ACV_DEC02.png

 

 

Malgré la grisaille et la forte hygrométrie l'été est avare en précipitations - c'est là que s'arrête la comparaison avec la Norvège. Les rosées comptent pour beaucoup dans les faibles cumuls de RR de juillet et aout.

C'est vraiment trop frais, sur cet exemple vraiment normal la txx est d'à peine 22°c... Notez aussi le brouillard de plus en plus présent durant l'été, ou les tn vraiment basses si le ciel reste clair.

72_ACV_JUN_AUG06.png

 

 

Enfin l'arrière saison, qui rappelle la Bay Area avec les meilleures occasions de connaitre un peu de chaleur: c'est durant ces deux mois que l'on atteint généralement la txx annuelle qui tourne autour de 28°c. En octobre les premières pluies sérieuses reviennent déjà, et dès le milieu du mois le gel nocturne est possible.

72_ACV_SEP_OCT04.png

 

 

Un climat à réserver à ceux qui aiment la pluie et qui n'ont absolument aucune tolérance à la chaleur...

8 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On peut noter que malgré les étés frais et les hivers humides, l'ensoleillement d'Eureka est tout de même de 2200h annuel, ce qui n'est pas trop mal ! Comparable à Carcassonne ..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Climat très intéressant, c'est certes un peu frais en été mais très ensoleillé et sans doute plus vivable que les enfers estivaux d'Arizona ou du Névada.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 35 minutes, Gaël13 a dit :

On peut noter que malgré les étés frais et les hivers humides, l'ensoleillement d'Eureka est tout de même de 2200h annuel, ce qui n'est pas trop mal ! Comparable à Carcassonne ..

Et même 2 466 h selon la NOAA. Mais on a vu que l'insolation est assez largement surestimée aux États-Unis... ;) 

 

Mottoth, tu es sûr de la Txx de 34,4 °C en mai ? Moi j'ai record mensuel de 28,8 °C... O.o

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#303. Portland.

 

Portland, Oregon, est une ville de 630 000h intramuros et 2.4 millions pour l’agglomération. Eureka est à 525kms, Boise 555kms et San Francisco 885 kms.

72698_map0.jpg

 

L'océan est à 105kms, derrière une modeste chaine côtière dont l'altitude peine à atteindre 1000m. C'est la région des volcans, avec le Mt Hood (3427m) à l'ESE, le Mt St Helens (2550m) au nord est et le Mt Adams (3751m) dans le coin NE.

Le fleuve Columbia arrive par l'est et continue au nord-ouest pour se jeter dans l’océan Pacifique. Au sud s'ouvre la large vallée de la Willamette.

72698_dem.jpg

 

La station étudiée est celle de l'aéroport, au bord du fleuve, à 10kms du centre ville.

72698_map1.jpg

 

72698_Portland_A_v7_33.png

 

Plus on va vers le nord, plus la saison sèche est courte, et l'on a ici un climat méditerranéen qui ressemble pas mal à ce que l'on peut trouver en Europe. Au jeu des comparaisons, je trouve que le régime de RR ressemble à celui de Porto, tandis que pour les températures je pense au sud ouest de la France, par exemple Agen - été comme hiver. Les mois d'hiver montrent d'ailleurs un faible ensoleillement et des conditions grises très présentes, des conditions plus typiques de l'Europe que des Etats Unis.

 

Les vents dominants viennent soit de la vallée du fleuve Columbus (NO et ESE) soit de la vallée de la Willamette (SSO).

Portland subit 2 vents thermiques différents durant l'année:

- en hiver c'est un vent de terre, de l'intérieur du continent assez froid vers l'océan tempéré

- en été c'est l'inverse, de l'océan frais vers l'intérieur du continent chaud.

72698_Portland_C_v7_33.png

 

72698_Portland_B_v7_33.png

 

 

Ce fut un vrai plaisir de travailler sur cette fiche, tant les exemples parfaits de saison ne manquent pas. Voici donc un hiver témoin, 2007-2008. Tout y est super normal: le mauvais temps fréquent, les phases anticycloniques un peu froides et brumeuses, la rareté de la neige qui peine à tenir au sol...

Habitants du sud-ouest français, seriez vous d'accord pour dire que ce genre d'hiver - bien arrosé certes - ressemble à ce que l'on peut vivre entre Bordeaux et Toulouse ?

72698_DEC07_FEB08.png

 

Voici l'hiver dernier (2016-2017), qui s'est fait remarqué par le froid inhabituel: c'est le plus froid depuis au moins 2000, et il est également bien arrosé (3e rang depuis 2000). La neige et les pluies verglaçantes sont venu jouer les troubles fêtes à plusieurs reprises, et la tnn d'environ -12°c est la plus basse depuis au moins 2000. Sur les extrêmes encore ça m'évoque le sud-ouest de la France, avec froid et neige similaires à Toulouse en février 2012.

72698_DEC16_FEB17.png

 

 

Petit arrêt au milieu du printemps avec ce mois d'avril tout à fait normal. Cela ressemble à ce que l'on pourrait vivre dans la plus grande partie de la France en cette saison.

72698_APR13.png

 

 

Voici l'été 2002, un peu plus contrasté que d'habitude mais sans excès. Je rabâche, mais là encore je pense au sud-ouest quand je vois ces coups de chaleurs assez brefs mais intenses, suivis d'une fraicheur assez franche (dans l'est de la France les chaleurs sont plus durables mais leur pic d'intensité est moindre). Hormis la trop faible pluviosité on retrouve donc des choses pas trop inhabituelles pour nous Français.

72698_JUN_AUG02.png

 

 

Enfin un coup d’œil sur l'automne avec ce mois d'octobre tout à fait normal.

72698_OCT00.png

 

 

A suivre...

7 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 47 minutes, Canada Goose a dit :

Mottoth, tu es sûr de la Txx de 34,4 °C en mai ? Moi j'ai record mensuel de 28,8 °C... O.o

Oui, et c'est validé par les données du NCDC. C'était mi-mai 2008, durant la fameuse vague de chaleur qui avait donné 43°c à Santa Maria:

 

72_ACV_May08.png

 

Et voici les observations horaires:

72_ACV_15_MAY2008.png

 

En mai j'ai également 31.1°c (88°F) début 2013.

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 31 minutes, mottoth a dit :

Habitants du sud-ouest français, seriez vous d'accord pour dire que ce genre d'hiver - bien arrosé certes - ressemble à ce que l'on peut vivre entre Bordeaux et Toulouse ?

 

Effectivement, c'est ça... si l'on oublie la pluie. C'est beaucoup plus pluvieux que Toulouse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 21 minutes, Canada Goose a dit :

 

Effectivement, c'est ça... si l'on oublie la pluie. C'est beaucoup plus pluvieux que Toulouse.

Climat plus proche de Tarbes pour les précipitations annuelles

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Superbe série, Mottoth !

Malheureusement, comme certains l'auront peut-être constaté, je n'ai plus beaucoup le temps de poster en ce moment.

Il y a pas mal de choses que je voudrais dire pour apporter quelques éléments de réflexion ou de discussion. Mais ce sera pour une autre fois.

Je souhaiterais cependant réagir à ça, à propos de Portland :

 

Il y a 9 heures, mottoth a dit :

et l'on a ici un climat méditerranéen qui ressemble pas mal à ce que l'on peut trouver en Europe. Au jeu des comparaisons, je trouve que le régime de RR ressemble à celui de Porto, tandis que pour les températures je pense au sud ouest de la France, par exemple Agen - été comme hiver.

Je comprends qu'on puisse penser cela, mais pour ma part, il m'est inconcevable de placer Portland en climat « méditerranéen ». En effet, on est ici trop loin des conditions méditerranéennes : il ne fait pas assez chaud l'été (on n'atteint pas les 22°C nécessaires), et surtout, le climat y est bien trop humide sur l'année (trop de pluie, et HR bien trop élevée pour des températures pas si chaudes que ça) : en conséquence, l'IhA atteint ici 49. Le climat méditerranéen étant valable (selon moi) pour -45 < IhA < +25. IhA = -45 étant la limite entre xérique et semi-aride, IhA = 0 est le seuil entre xérique et non-xérique (subxérique), et IhA = +25 correspondant au seuil entre subxérique et subhumide. IhA = 50 correspond à la limite des climats humides.

Ceci est confirmé par la végétation des environs de cette ville qui n'a absolument rien de méditerranéen, bien que l'été soit écologiquement modérément sec (Ihe = -10).

 

Porto n'est pas non plus méditerranéenne non plus selon moi, mais bien océanique à été long et sec, tout comme Portland.

Je comprends tout à fait que certains ne veuillent pas faire la distinction, mais pour ce qui me concerne, je préfère la faire.

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Merci pour cette dernière fiche de Portland dont les températures ressemblent effectivement à certaines stations du sud ouest ou du centre ouest français. Mais la comparaison s'arrête là, le contraste pluviométrique entre hiver et été est beaucoup plus fort que dans l'ouest français et peut être comparé aux contrastes pluviométriques méditerranéens, mais pour ces derniers climats ce sont les températures, estivales et hivernales, qui sont bien plus élevées. 

La comparaison n'est pas plus évidente avec la station du Chili de Puerto Montt, plus frais quoique à une latitude inférieure, et pour lequel le contraste pluviométrique est beaucoup plus faible.

Modifié par Yves38
1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En effet qualifier de purement "méditerranéen" le climat de Portland est tiré par les cheveux, et je préfère moi aussi réserver cette dénomination aux régions baignant vraiment dans la méditerranée. Et c'est pour souligner la réelle ressemblance du climat de Portland avec les climats d'Europe de l'ouest proches de la zone méditerranéenne que j'ai utilisé ce terme; d'ailleurs on qualifie souvent de façon abusive les climats du nord du Portugal ou de certains coin du sud-ouest de la France de Méditerranéens.

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Le ‎14‎/‎03‎/‎2017 à 18:27, Canada Goose a dit :

 

Effectivement, c'est ça... si l'on oublie la pluie. C'est beaucoup plus pluvieux que Toulouse.

Portland a l'air un peu plus frais en txm hivernales aussi, on est plus sur du 9.0/10.0°C à Toulouse (ici 7.0/8.0°C).

Je ferais plus l'analogie avec la Haute Vallée du Thoré dans le sud-est du Tarn, secteur plus frais (en txm) et bien plus humide que Toulouse. D'ailleurs il me semble que le sapins de Vancouver y prospère très bien !

Modifié par Gaël13

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#304. Seattle.

 

Seattle compte 680 000h intra-muros et plus de 3 millions dans son agglomération , c'est la plus grande ville du nord-ouest des Etats Unis.

Portland et Vancouver sont à 205kms, Boise 640kms et Eureka 730kms.

72793_map0.jpg

 

L'océan "libre" est à près de 150kms, néanmoins la baie de Puget s'enfonce dans les terres pour baigner la ville de Seattle. A l'ouest de cette baie orientée sud-nord on trouve la massif des Olympic Mountains, qui on va le voir ne bloquent pas vraiment les pluies océaniques (aucun relief ne vient vraiment perturber les flux humides de ouest à sud-ouest). A l'est la chaine des Cascades est en revanche une nette frontière climatique entre l'ouest (la baie de Seattle, les plaines côtières) et le reste de l'Etat de Washington. A 78 kms au sud-est de la ville le Mt Rainier culmine à 4392m.

72793_dem.jpg

 

La station étudiée est celle de l'aéroport de Tacoma, à 18kms du centre ville et 3.1kms de la baie.

72793_map1.jpg

 

72793_Seattle_A_v7_33.png

 

On retrouve un climat océanique à régime pluviométrique contrasté - ou à été sec - très similaire à celui de Portland. Le gain en latitude nous vaut un peu plus de RR - notamment en été - et des t° un peu plus basses.

Comme il y a peu de d'endroits dans le monde qui rappellent autant les climats de France et d'Europe de l'ouest continuons la comparaison:

- pour les t° je trouve que l'on est très proche de Rennes ou Nantes.

- en revanche pour le régime bien marqué de RR et l’ensoleillement estival - sans aucune mesure avec celui de la Bretagne - il faut encore une fois se tourner vers la moitié nord du Portugal.

 

Les vents dominants sont une fois de plus bien contraints par l'orientation de la baie de Puget et du relief, on retrouve donc du NNE / SSO. 

72793_Seattle_C_v7_33.png

 

72793_Seattle_B_v7_33.png

 

 

L'exemple d'hiver choisi est un peu sec (80% des RR normales) mais pile dans les normales thermiques. En dehors du mauvais temps océanique dominant, les hivers sont marqués (ou non) par des épisodes plus rares de beau temps froid, sec et venté, sous une espèce de bise sèche d'origine continentale qui se met en branle sous d'occasionnels blocages anticycloniques qui s'installent sur la Colombie Britannique. On en trouve un bel exemple début janvier, qui se conclut par un épisode de pluie verglaçante.

72793_DEC03_FEB04.png

 

 

Voici l'hiver qui vient de se terminer (2016-2017): le plus froid depuis au moins 2000 (2009 fut quasiment aussi froid, à 0.1°c près), mais pas si humide que cela (seulement 16% d'excédent, bien moins que toutes les villes passées en revue depuis Santa Maria). On retrouvera l'épisode neigeux inhabituel de la première décade de février sur la fiche de Vancouver.

72793_DEC16_FEB17.png

 

 

Petit exemple de mois d'avril normal, que l'on pourrait facilement retrouver en France:

72793_APR12.png

 

 

Voici un été typique, avec beaucoup de beau temps en juillet et aout mais des températures souvent très sages.

72793_JUN_AUG07.png

 

 

Et enfin un exemple d'automne bien dans la moyenne:

72793_OCT10.png

 

 

Voilà pour Seattle, c'est probablement le moins dépaysant des climats des Etats Unis pour nous Français, avec des t° (tant moyennes qu'extrêmes) semblables à celles rencontrées dans le quart nord-ouest de la France, mais avec des extrêmes pluviométriques plus marqués.

5 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.