mottoth

Climats du monde

2 564 messages dans ce sujet

Salut mottoth, salut à tous,

je commence à mettre les résultats pour Larnaca:

selon le lien mis par toi j'ai eu:

BSh en effet, et BSsh si on veut etre plus précis "Syrien" de De Martonne dans le livre de Viers.

indice de De Martonne 11,03 donc semi aride

indice xérothermique de Gaussen, ca me manquait les hr moyennes mensuelles, je les ai prises de ton tableau climatique mottoth...

ca donne 165.6 default_ohmy.png/emoticons/ohmy@2x.png 2x" width="20" height="20">

au dela' de 150 on passe au xérothermo-méditerranéen

Merci pour avoir pensé à Beyrouth default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20"> , mais nous on a eu le problème de la guerre (1975-1990). Quand meme, si tu as besoin de données climatiques meme vieilles sur le Liban dis moi....

Pour le vent Khamsin en effet, ca arrive sur le Levant et ca vient du Sahara, donc direction Sud Est pour nous, le ciel devient blanc, l'hr diminue beaucoup, et les records absolues s'enregistrent avec ce vent, qui arrive souvent au printemps (et puis en automne), mais pas en été.

Ici il touche seulement la cote, déjà les montagnes le bloquent (mais il fait quand meme fondre plus rapidement les neiges) et l'intérieur par contre connait des records estivals dus aux amplitudes plus fortes en cette saison.

Ciao! default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

AE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai oublié de parler des vents de poussière (Khamsin) qui au printemps touchent parfois Chypre: la poussière arrive en effet à traverser les 400kms depuis la côte égyptienne pour obscurcir le ciel et faire tomber la visibilité. Mais Andy peut probablement nous en dire plus, car c'est un phénomène qu'il connait aussi à Beyrouth.

Les vents de poussière et les pluies de sable existent aussi en France, moins fréquents peut-être mais ils ne sont pas inconnus. Ils peuvent être associés à des pluies de sable bien visibles sur les voitures, ils vont bien sur de pair avec des températures douces ou chaudes suivant la saison.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les vents de poussière et les pluies de sable existent aussi en France, moins fréquents peut-être mais ils ne sont pas inconnus.

Pas avec la même intensité. On ne parle pas d'une simple pluie de sable... A ma connaissance nulle part en france la visi horizontale ne peut descendre sous le kilomètre en raison de poussière généralisée, et nulle part on n'observe non plus de ciel complètement obscurci par ce phénomène. La région à priori la plus exposée à ce phénomène c'est le sud corse, mais je ne me souviens pas d'un tel épisode de sirocco et je doute que ce soit déjà arrivé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En plus mottoth et Yves38, il faudrait dire que le temps semble trop étrange par rapport à la saison, car la température connait des hausses rapides, e l'hr diminue d'une facon spectaculaire, a part la visibilité réduite, et l'air pleine de poussière (nous aussi on voit après ce vent la pluie avec le sable sur les voitures)....Donc ce sont des phénomènes qui te font plonger dans une autre ambiance. Heureusement ca n'arrive pas beaucoup normalement ici.

Ciao! default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

AE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Gael, en attendant la réponse de Yves38 laisse moi te dire quelques idées rapides:

Au temps de Koppen Budapest était bien sur Cfb puisque le 1961-90 donne aussi ce résultat...donc pour lui ce n'était pas comme Hanoi (qui d'ailleurs est Cwa) ni comme Tampa (Cfa).

Bonjour Andy, mottoth et les autres,

Pour Budapest, le service météo hongrois a mis en ligne les données qui remontent au début du 20ème siècle (année par année, mois par mois et même jour par jour et même avec des graphiques, description des instruments de mesure etc. etc.).. Alors si quelqu'un a envie de s'amuser.. default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">. En revanche il ne s'agit pas de la station de Lorinc, mais du centre de Budapest (qui, si je ne m'abuse, a déménagé en 1985) ...

http://www.met.hu/eg...avig/201_EN.htm

http://www.met.hu/eg...avig/101_EN.htm

etc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation
Pour Budapest, le service météo hongrois a mis en ligne les données qui remontent au début du 20ème siècle (année par année, mois par mois et même jour par jour et même avec des graphiques, description des instruments de mesure etc. etc.).. Alors si quelqu'un a envie de s'amuser.. smile.gif. En revanche il ne s'agit pas de la station de Lorinc, mais du centre de Budapest (qui, si je ne m'abuse, a déménagé en 1985) ...

Merci, j'avais en effet découvert cela en recherchant des infos sur Budapest. Mais n'en ai pas parlé pour deux raisons:

- en effet il ne s'agit pas de la même station. D'ailleurs avec des records absolus de tnn autour de -21°c - pas très bas pour la région - cette station devait vraiment être très urbaine.

- je me méfie des données trop anciennes (genre 44°c à Toulouse), je place la limite des relevés fiables vers 1950... plus vieux que ça je ne regarde en général même pas.

 

#32. Le Caire.

 

Passons à la suite, on continue ce petit tour de la méditerranée avec Le Caire.

62366_map0.jpg

 

La station synoptique est sur l'aéroport, à environ 17kms à l'ENE du centre-ville. La zone où est construit l'aéroport se situe à peu près à la limite entre le désert, vide, et le delta du nil, urbanisé et très irrigué.

62366_map1.jpg

 

Vue vers l'ouest:

62366_map2.jpg

 

62366_Cairo_A_v7_32.png

 

C'est un climat désertique chaud (BWh).

Les pluies d'hiver de la méditerranée (à 145kms vers le nord) n'arrivent que rarement jusqu'ici, si bien que même l'hiver est très aride.

L'hygrométrie est généralement assez basse, mais pas autant que dans un désert classique: la présence du delta du nil (forte évapotranspiration), et plus loin de la méditerranée, est responsable du Td élevé enregistré en été. En toute saison les brises de nord sont dominantes, rabattant l'humidité maritime jusque dans la région du Caire. Cela donne des étés aussi pénibles qu'à Larnaca, avec cependant des pointes d'humidité moins sévères (mais tout de même 26°c de Tdx c'est pas mal !).

 

Les courbes de t° sont très semblables à celles visibles sur le site de MF, avec un petit décalage de la de tn vers la droite par rapport à celle des tx. Par rapport aux normales OMM 1961-90, j'ai les anomalies suivantes en moyenne annuelle:

tn +1.4°c. tx +0.6°c. La hausse accélérée de la tn s'explique surement par l'expansion de l'aéroport et l'urbanisation autour.

HR: +1.4%

Pression: 0

Nebulosité: +0.3 octats

 

EDIT 09/04/2015: ajout des tableaux horaires et des roses des vents

62366_Cairo_B_v7_32.png

 

62366_Cairo_C_v7_32.png

 

Les hivers sont très agréables, avec peu d'excès mais des journées parfois un peu fraiches. Le gel n'a jamais été observé depuis le début des relevés modernes. Voici l'hiver 2005-2006 en témoin, une saison normale en tout points.

62366_DEC05_FEB06.png

 

Le printemps est marqué par de fréquents coups de chaleurs accompagné de vents de sable - le fameux Khamsin qui peut aller jusqu'à Beyrouth ou Larnaca vient d'ici. Ici avril 2001, avec 3 coups de chaleurs en deuxième quinzaine.

62366_APR01.png

Notez comme à chaque coup de chaleur on constate une augmentation de la nébulosité, une diminution de l'HR et l'apparition de sable/poussière généralisé - parfois en tempête.

 

Les coups de Khamsin se poursuivent en mai et juin, donnant ainsi les txx annuelles durant l'un de ces deux mois. A partir de juillet l'été devient beaucoup plus stable, mais également plus moite. En aout la variabilité du temps est la plus faible de l'année, comme le suggèrent les 10e et 90e centile très rapprochés, signe que les t° restent généralement dans une fourchette de quelques degrés. Confirmation avec l'été 2014:

62366_JUN_AUG14.png

 

Ensuite l'automne arrive doucement, sans l'instabilité du printemps.

A+.

Modifié par mottoth
Révision complète

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut mogador, salut mottoth, salut à tous,

merci mogador pour les liens, je devrais les voir calmement......

mottoth, pour Le Caire et selon le lien que tu as mis (NOAA) on a:

BWh de Koppen

indice De Martonne 0.83 donc hyper aride

indice xérothermique de Gaussen 310.3

avec > 200 on est en sub désertique ou semi aride

avec > 300 on est en désert complet ou aride

avec > 350 hyper aride

default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#33. Tozeur.

 

Aujourd'hui c'est aussi un climat désertique en bordure sud de la méditerranée: Tozeur, en Tunisie.

60760_map0.jpg

 

La station se trouve dans l’enceinte de l'aéroport, environ 2.5kms au nord-ouest de la ville:

60760_map1.jpg

 

60760_Tozeur_A_v7_32.png

 

C'est encore un BWh de Köppen, soit désertique chaud. Le peu de précipitations tombe généralement durant la saison fraiche, signe que le climat méditerranéen n'est pas très loin.

Durant l'été les vents d'est dominants finissent par rabattre de l'humidité en provenance du golfe de Gabès, distant de 180kms: le point de rosée est souvent sensible de aout à septembre, rendant la chaleur plus difficile à supporter.

Cependant l'influence de la mer est nettement plus limité qu'au Caire, avec une nette accentuation des saisons.

 

Les courbes de t° laissent supposer une variabilité inter-annuelle assez forte, que 12 années de données n'ont pas suffit à lisser. Par rapport aux normales de MF (période inconnue), j'ai les anomalies suivantes en moyenne annuelle:

tn +0.8°c. tx +1.0°c.

 

EDIT 17/03/2015: ajout des roses des vents et des tableaux horaires

60760_Tozeur_C_v7_32.png

 

60760_Tozeur_B_v7_32.png

 

L'hiver est généralement beau et un peu frais - le gel est possible en de rares occasions.

L'hiver 2007-2008 est un parfait exemple, avec des t° qui varient peu et une petite séquence perturbée fin décembre-début janvier. Fin février le thermomètre commence son ascension.

60760_DEC07_FEB08.png

 

 

Au printemps le sud tunisien subit les même assauts du sahara qu'au proche-orient, sauf qu'ici le vent s'appelle le sirocco et pas le khamsin. Un mois d'avril typique, avec les habituelles sautes d'humeurs du thermomètre: avril 2011.

60760_APR11.png

 

 

En été, contrairement au proche orient, les coups de sirocco ne s’arrêtent pas: les variation de t° restent importantes (notamment vers le haut), et des valeurs impressionnantes sont atteintes - on dépasse 45°c toutes les années. Voici l'été 2008, normal malgré la canicule de juillet. Plus on s'avance dans l'été plus l'hygrométrie est pesante, avec un pic en aout et septembre.

60760_JUN_AUG08.png

 

 

Ca sera tout pour aujourd'hui !

 

Modifié par mottoth
Révision complète.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut mottoth, salut à tous,

J'ai fait le calcul en partant des données du service météo national

http://www.meteo.tn/htmlfr/donnees/janv.html

J'ai eu bien sur BWh de Koppen

Indice de De Martonne 3,2 donc hyper aride

Indice xérothermique de Gaussen 316.1 donc désertique (>300)

Ca me manquait les hr mensuelles pour ce dernier indice, alors je les ai prises de ton tableau....

Merci, ciao! default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

André

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

NB: notez le Td elevé en juillet 2010, c'est un paramètre dont la variabilité inter-annuelle est forte: certains étés restent bien secs, d'autres sont franchement plus moites que la moyenne.

Ca sera tout pour aujourd'hui !

Ça nous fait des humidex supérieurs à 60 par moment! default_scared.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça nous fait des humidex supérieurs à 60 par moment! default_scared.gif

Pas forcément, car durant les heures les plus chaudes le Td a tendance à parfois bien baisser.Si on prend l'exemple du 24/07/2010 (47.6° de tx):

- le Td stagne entre 19°c et 22°c la nuit et le matin, assez lourd donc.

- il baisse jusqu'à 15°c durant les heures les plus chaudes (Humidex de 51°c/52°c)

- il remonte brusquement en fin d'aprem (bascule du vent) pour se maintenir entre 21°c et 24°c dans le courant le la soirée. L'humidex maxi (53°c) est atteint à 18h locales (t° 42°, Td 24°c).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas forcément, car durant les heures les plus chaudes le Td a tendance à parfois bien baisser.

Si on prend l'exemple du 24/07/2010 (47.6° de tx):

- le Td stagne entre 19°c et 22°c la nuit et le matin, assez lourd donc.

- il baisse jusqu'à 15°c durant les heures les plus chaudes (Humidex de 51°c/52°c)

- il remonte brusquement en fin d'aprem (bascule du vent) pour se maintenir entre 21°c et 24°c dans le courant le la soirée. L'humidex maxi (53°c) est atteint à 18h locales (t° 42°, Td 24°c).

Attention, l'humidex s'exprime sans unité. Ce n'est pas une température, mais une mesure de la chaleur globale et totale ressentie par l'être humain. L'humidex correspond peu ou prou à la somme entre la chaleur sensible par rayonnement IR (température) et la chaleur contenue dans l'air, notamment dans la vapeur d'eau présente dans l'air.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Attention, l'humidex s'exprime sans unité. Ce n'est pas une température, mais une mesure de la chaleur globale et totale ressentie par l'être humain. L'humidex correspond peu ou prou à la somme entre la chaleur sensible par rayonnement IR (température) et la chaleur contenue dans l'air, notamment dans la vapeur d'eau présente dans l'air.

Tu sais, on n'est pas très habitué à manipuler l'Humidex en France...

#34. Tombouctou.

La suite du programme aujourd'hui avec une station située de l'autre côté du domaine Saharien, en marge du sahel: Tombouctou, au Mali.

61223_map0.jpg

La station synoptique est sur l'aéroport, 5kms au sud de la ville:

61223tombouctou0.jpg

61223_Tombouctou_A_v7_02.png

Köppen: BWh

w

, désertique chaud

avec maximum de précipitations en été

. En effet bien que les RR annuelles restent largement en dessous du seuil d'aridité, on distingue un maximum pluviométrique estival sensible (1 mois >60mm selon Köppen). Ce maximum est le résultat de débordements épisodiques de la mousson du Sahel.

Cette saison est également la seule avec une hygrométrie sensible, car pour le reste c'est très sec: les HR et Td moyens de l'hiver, déjà très bas, sont un peu surestimés car la station se "bloque" à -8°c pour des Td en fait inférieurs... ce qui fait que les pointes de Td vers le bas (autour de -20°c probablement) ne pèsent pas autant dans la moyenne qu'elle le devraient.

Une autre difficulté est le manque de régularité dans la transmission des synops, avec de nombreux trous dans les données - voire le facteur Q qui n'est pas terrible, 84.6% en moyenne. J'ai donc eu on gros travail de vérification des données sur les jours incomplets.

Il y a un dernier problème avec les données: la tn est prise trop tôt, à 5h48 heure solaire soit pendant ou juste avant le levé du jour. Je pense que les tn sont donc sur-estimées avec une fourchette d'erreur de 0.5°c à 1.0°c, surtout durant les mois les plus froids.

Les phénomènes de poussière/sable généralisé, nombreux tout au long de l'année, pèsent sur l'insolation et la couverture nuageuse: un ciel invisible car obscurci par du sable est compté comme couvert (8 octats). Attention au minimum d'insolation en juin: vu le faible nombre de données (6ans de données incomplètes) il n'est peut-être pas très représentatif... ce qui est sur c'est le triptyque avril-mai-juin est celui des tempêtes de sable, qui accompagnent souvent les plus fortes chaleurs de l'année.

Les courbes de t° sont typiques des climats tropicaux "de mousson", avec un maximum thermique secondaire en automne, après la saison humide. Par rapport aux normales 1961-90, j'ai les anomalies suivantes en moyennes annuelles:

Tn: +1.6°c. Tx +0.7°c. L’écart plus fort sur les tn vient surement du mauvais choix de l'heure de relevé, comme indiqué plus haut.

Pression: +0.4hPa

Insolation: -42.1h (-1.4%)

EDIT 04/05/2014: ajout du tableau horaire.

61223_Tombouctou_B_v7_02.png

EDIT 09/04/2015: ajout des roses des vents

61223_Tombouctou_C_v7_02.png

L'hiver est marqué par la sécheresse de l'air et de fortes amplitudes thermiques diurnes amenant des nuits parfois bien fraiches. Ici janvier 2007 en exemple, marqué par une forte canicule en fin de mois.

61223jan07.png

Notez comme la poussière est souvent présente, 1 jour sur 2 environ.

En mars la t° monte déjà assez rapidement, on dépasse fréquemment les 40°c en fin de mois. Mars 2007, magré les trous dans les données, est un bon exemple de progression.

61223mar07.png

Mai est un mois torride, mais les records ne montent pas bien plus haut que la moyenne: c'est une chaleur indigène, qui se créé sur place, donc on ne peut pas attendre de sautes du thermomètre sous l'effet d'une advection plus chaude car il n'y a pas plus chaud dans les région voisines. Voici mai 2007, avec des valeur typiques et un bon épisode de sable en dernière décade qui causa des tn suffocantes.

61223may07.png

Enfin la saison humide qui culmine en aout. Les pluies irrégulières tombent sous forme d'averses orageuses, et malgré leur faiblesse elles suffisent à nettoyer l'air: c'est la période où la poussière et le sable sont les plus discrets. Les tn les plus basses surviennent pendant les orages les plus forts, pas nécessairement en fin de nuit donc. Aout 2010 fut dans l'ensemble un mois d'aout typique, quoique plus moite que la moyenne.

61223aug10.png

A+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut mottoth, salut à tous,

Bon, moi aussi j'ai eu pour Tombouctou BWh de Koppen ou plus précisement BWwh = "Saharien".

indice De Martonne 4.16 donc hyper aride ( < 5)

indice xérothermique de Gaussen 331.8 donc désertique (> 300).

Les calculs je les ai fait selon le site de Hong Kong, j'ai noté que ce sont les memes données du lien NOAA que tu as mis:

http://www.hko.gov.hk/wxinfo/climat/world/eng/africa/w_afr/tombouctou_e.htm

Ciao! default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

AE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#35. Dubai.

 

Suite de ce passage en revue des climats désertiques chauds, avec aujourd'hui Dubai.

41194_map0.jpg

 

On va d'abord s'intéresser un peu plus en profondeur que d'habitude à la localisation de la station. En effet celle-ci m'a posé de gros problèmes, encore une fois à cause du fait qu'elle se trouve sur un aéroport:

- impossible de localiser un vrai parc à instruments dans l'enceinte de l'aéroport malgré le peu de surface non construite

- elle a subit 1 à 2 déménagements dans la décennie 2000-2009: j'ai deux trous importants dans les données (4/10/2005 -> 12/11/2005 et 21/05/2007 -> 27/08/2007), et les tn semblent nettement plus chaudes après 2007 (pour être honnête j'ai failli arrêter en cours de route tellement les tn des dernières années me semblaient parfois hallucinantes).

Voici donc la localisation la plus probable, par 25°15'07"N et 55°22'04"E:

41194_Dubai_0.jpg

 

A cet endroit nous sommes à 6.4kms de la mer (golfe persique) et environ autant du centre-ville. On distingue ce qui pourrait être des abris Stevenson et un mat anémomètrique, mais ce qui me gêne c'est qu'il n'y a pas de parc délimité ni de voies d'accès. C'est pour moi l'emplacement le plus probable depuis aout 2007, depuis l'achèvement d'une grosse phase de travaux dans cette zone.

Voici encore 2 cartes pour prendre la mesure du développement fulgurant de l'aéroport et l'urbanisation frénétique autour de celui-ci durant les années 2000-2009:

41194_Dubai_0b.jpg

 

Dans l'enceinte de l'aéroport il ne subsistait fin 2009 plus aucune surface non bétonnée à l'exception de celles situées entre les pistes, où pour des raisons évidente l'on ne peut rien construire. Et même autour des pistes le réseau de taxiways en asphalte s'est considérablement développé. Dans ces conditions on peux dire que l'environnement de la station 41194 - déménagement ou pas - n'a plus rien à voir avec celui d'il y a ne serait-ce qu'une quinzaine d'années... nous verrons plus loin comment ça se traduit sur les t° moyennes.

 

41194_Dubai_A_v7_32.png

 

Sans surprise on retrouve bien un BWh de Köppen, désertique chaud.

Les rares précipitations se produisent en hiver et au début du printemps, lorsque des décrochages polaires parviennent jusqu'au golfe persique. Les RR sont très irrégulières d'une année sur l'autre.

La proximité du golfe persique apporte aussi une moiteur souvent extrême durant l'été: le Td enregistre de grandes variations diurnes en fonction de l'alternance des brises de terre / brises de mer, mais en général le maximum est enregistré en fin d'après-midi ou soirée lorsque l'air marin envahit la plaine - en plein été le Td dépasse alors largement les 25°c et peut même dépasser 30°c. C'est dans cette région que l'on enregistre les records de Td mondiaux: Dharan, Manama et Doha sont abonnées au pointes de Td au dessus de 30°c.

La forte humidité est responsable de brouillards matinaux (25 jours par an sur les normales 1974-91) et, en combinaison avec la poussière, d'une visibilité souvent médiocre en journée.

 

Les courbes de t° sont semblables à celle de MF, elles montrent un ralentissement de la progression des t° au printemps en mai. Par rapport aux normales 1974-91, j'ai les écarts suivants en moyenne annuelle:

tn: +2.5°c

. tx: +1.0°c. +2.5°c sur les tn, voilà donc quantifié l'effet du développement fulgurant de la ville et de l'aéroport vus ci-dessus.

HR: -5.9. Encore l'effet de l'urbanisation: à Td constant la hausse les t° fait baisser l'HR moyenne de 59.8% à 53.9%.

Pression: -0.6 hPa

 

EDIT 07/05/2014: ajout des tableaux horaires

41194_Dubai_B_v7_32.png

 

EDIT 06/01/2015: ajout des roses des vents

41194_Dubai_C_v7_32.png

 

 

L'hiver est en général agréable, les températures clémentes associées à une mer encore chaude font de cette saison la meilleure période balnéaire. La pluie est très irrégulière. Voici l'exemple équilibré de la saison 2013-2014:

41194_DEC13_FEB14.png

 

Ensuite le printemps est bien sur la saison la plus contrastée, avec des coups de chaleurs accompagnés de sable comme au Caire où à Tozeur. Avril 2002 est assez caricatural: avec une régularité surprenante - on peut discerner une période, je dirais même une longueur d'onde, de 9 jours - les mêmes coup de chaleurs se succèdent, avec du sable et une baisse du Td.

41194_APR02.png

 

 

L'été, chaleur extrême. Les périodes humides et moins chaudes se succèdent à des périodes plus sèches mais torrides, selon que les brises de mer ou les brises de terre dominent. Illustration avec l'été 2006: lorsque les tx s'envolent au dessus de 44°c/45°c le Td s'abaisse sous la moyenne des 20°c, et quand les tx se retrouvent sous les 40°c le Td moyen dépasse 24°c.

41194_JUN_AUG06.png

 

 

L'automne est encore une fois à l'opposé du printemps: très stable. C'est la période de l'année avec la plus faible variabilité, comme l'attestent nos centiles très rapprochés:

Voici donc octobre 2009, typiquement calme. Notez d'ailleurs comme les phénomènes de poussière/sable se font plus rares que durant les autres saisons:

41194_OCT09.png

 

 

Ca sera tout pour aujourd'hui.

Modifié par mottoth
Révision complète

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dubaï au Printemps c'est mon rêve mais l'été trop lourd.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me rappellerai toujours de ma sortie sur le tarmac de Dubaï à 3 h du matin, en juillet 2006... De souvenir, il faisait 30 ou 33° avec un "peu" d'humidité. D'autant plus que, comme chacun sait, l'air est très sec dans les avions, et l'énorme contraste avec l'air très humide de l'extérieur avait fait que je m'étais retrouvé trempé en sortant de l'avion ! default_thumbup.gif

Climat de dingue...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Mottoh, c'est vraiment un régal de consulter ce topic !

J'ai été impressionné par les tx d'été au Caire (35-36°C) qui m'apparaissent comme relativement modérées par rapport à une ville située en plein désert et à une telle latitude. Quelqu'un sait pourquoi?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai été impressionné par les tx d'été au Caire (35-36°C) qui m'apparaissent comme relativement modérées par rapport à une ville située en plein désert et à une telle latitude. Quelqu'un sait pourquoi?

À cause de l'humidité ambiante qui limite la hausse. Plus c'est humide, plus la T a du mal à monter (et à baisser la nuit), et inversement.C'est dû à l'évaporation des eaux du Nil et du canal de Suez.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

À cause de l'humidité ambiante qui limite la hausse. Plus c'est humide, plus la T a du mal à monter (et à baisser la nuit), et inversement.

C'est dû à l'évaporation des eaux du Nil et du canal de Suez.

Je pense qu'il y a une cause plus profonde: l'est du Sahara est moins chaud que l'ouest, à latitude et altitude égale. Même loin de la méditerranée les moyennes estivales de l'est de la Libye (Sebha, Kufra) ou de l'Egypte (Assiout, Luxor) sont nettement moins hautes que dans le Sahara Algérien. Les tx du Caire sont en accord avec les T850 qui avoisinent les 20°c en moyenne en été dans la région. Je ne sais pas pourquoi le flux dominant est au nord et les T850 si peu élevées dans cette région (comparé à l'Algérie ou au Moyen-Orient), mais c'est ce qui explique la modération de l'été Cairote. L'apport d'humidité depuis la méditerranée et le delta du nil n'est qu'un effet de la synoptique dominante en été (flux de nord), et pas la cause des tx relativement basses du Caire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me rappellerai toujours de ma sortie sur le tarmac de Dubaï à 3 h du matin, en juillet 2006... De souvenir, il faisait 30 ou 33° avec un "peu" d'humidité. D'autant plus que, comme chacun sait, l'air est très sec dans les avions, et l'énorme contraste avec l'air très humide de l'extérieur avait fait que je m'étais retrouvé trempé en sortant de l'avion ! default_thumbup.gif

Climat de dingue...

Oui, un climat de dingue. Je trouve que Dubai est aux climats chauds ce que Yakutsk est aux climats froids: une très grande ville qui s'est développée dans un des climats les plus extrêmes du monde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

À cause de l'humidité ambiante qui limite la hausse. Plus c'est humide, plus la T a du mal à monter (et à baisser la nuit), et inversement.

C'est dû à l'évaporation des eaux du Nil et du canal de Suez.

Ah oui effectivement tu as raison, c'est vrai que le taux d'humidité y est très élevé!

Par contre, je ne suis pas sûr que celle-ci tienne son origine dans le Nil, sinon le même phénomène toucherait toutes les villes chaudes situées au bord d'un fleuve. Si je prend les exemples de Séville ou de Bagdad, ça ne marche pas vraiment... default_confused1.gif

Penses-tu par exemple qu'il fasse réellement plus chaud en plein désert à 20 km du Caire qu'en plein centre du Caire? Personnellement, je n'en suis pas convaincu mais peut-être que je me trompe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense qu'il y a une cause plus profonde: l'est du Sahara est moins chaud que l'ouest, à latitude et altitude égale. Même loin de la méditerranée les moyennes estivales de l'est de la Libye (Sebha, Kufra) ou de l'Egypte (Assiout, Luxor) sont nettement moins hautes que dans le Sahara Algérien. Les tx du Caire sont en accord avec les T850 qui avoisinent les 20°c en moyenne en été dans la région. Je ne sais pas pourquoi le flux dominant est au nord et les T850 si peu élevées dans cette région (comparé à l'Algérie ou au Moyen-Orient), mais c'est ce qui explique la modération de l'été Cairote. L'apport d'humidité depuis la méditerranée et le delta du nil n'est qu'un effet de la synoptique dominante en été (flux de nord), et pas la cause des tx relativement basses du Caire.

Effectivement, les Txm d'été sont en moyenne 4 ou 5°C plus chaudes à Tozeur qu'au Caire avec par contre une HR beaucoup plus basse qu'au Caire. Pourquoi cette différence ? Tozeur n'est pas beaucoup plus loin de la Méditerranée ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tozeur se situe quand même à proximité immédiate du Chott El Djerid , qui est une sorte de réflecteur naturel due au dépôt de sel.

Les rayonnement solaires sont donc démultipliés et surchauffe l'atmosphère .

La piste évoquée par rapport à l'évaporation et dans la bonne voix pour le Nil et sont delta verdoyant par contre suez est trop loin à mon avis.

De plus cette vallée et presque entièrement végétalisée se qui à une incidence directe sur les réflexions du rayonnement solaire et donc peut permettre de tempérer l'air ou du moins d'éviter la surchauffe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

la "brise" méditérranéenne n'as pas d'effet à ces distances sinon d'augmenter le tx d'humidité et rendre un peu plus insoutenable ces températures.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   1 membre est en ligne