mottoth

Climats du monde

2 564 messages dans ce sujet

Je trouvais bon le raisonnement de Yves concernant l'attribution du domaine climatique continentale aux seuls zones recevant un maximum de pluie en été ( plaines polonaises à l'ouest russe pour simplifier) comme trop "exculsive" .

Car là on arrvie à assimiler des zones extra-mediterranéenne comme ayant cette caractéristique première.

pourquoi pas admettre un nouveau type de climat continental

méridionnal

:

maximale pluvio à proximité de l'été( pour ne pas désigner le printemps)

amplitude thermique annuelle forte

sous influence de circulations dépressionnaires hivernale zonales

d'origine Atlantique et courant sur une étendu qui dépasse de loin le seul pourtour méditerranéen.

Cette appellation "continental méridional" me dérange beaucoup moins que l'appellation "méditerranéen continental" précédemment proposée par Yves. Tu veux donc mettre en avant le côté thermique, pourquoi pas.Moi, ce qui m'en "empêche" (ce qui m'empêche de mettre le terme "continental" en priorité), c'est :

- l'importance que j'accorde à la physionomie globale des climats (notamment illustrée par le régime pluvio, lui même dépendant du couplage entre les influences du sol et les influences atmosphériques)

- l'importance que j'accorde à la physionomie de la végétation climaxique des lieux.

Or ici, le régime pluvio sort de la catégorie dite "continentale", et la végétation est également singulièrement différente de la végétation des régions "vraiment" continentales qui n'est jamais "xérophile".

Mais bon, je comprends tout à fait qu'on veuille ranger un tel climat dans une catégorie "continental méridional".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Petit retour en arrière sur la localité de /topic/67917-climats-du-monde/page__view__findpost__p__1829040'>Shiquanhe, présentée il y a quelques mois: Une intense vague de froid s'y déroule actuellement, surpassant les records présents sur ma fiche, aussi bien en tn qu'en tx (Tnn depuis janvier 2000: -31.9°c, Txn: -14.9°c).

Depuis dimanche dernier les tn descendent quotidiennement sous les -30°c:

DATE  Tn   Tx20/1 -30.9 -15.321/1 -34.7 -17.122/1 -33.5 -17.123/1 -34.8 -17.824/1 -32.8 -15.7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Or ici, le régime pluvio sort de la catégorie dite "continentale", et la végétation est également singulièrement différente de la végétation des régions "vraiment" continentales qui n'est jamais "xérophile".

Oui certe il n'y a dans le nord est européen aucune sécherresse, mais est-ce du au fait de ce climat en lui même ou bien est ce du à un régime pluviométrique quasiment "océanique" et ce même en plein hiver .

d'ailleurs j'avait vu des cartes très simplifiée montrant les zones soit disant à climat océanique atteindre ces zones.( parfois même ces zones semble dépasser même l'Oural sur certaines cartes)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui certe il n'y a dans le nord est européen aucune sécherresse, mais est-ce du au fait de ce climat en lui même ou bien est ce du à un régime pluviométrique quasiment "océanique" et ce même en plein hiver .

Toutes les régions continentales européennes (à part peut-être quelques rares exceptions) sont humides (IhA > 0) et ont un régime pluvio continental (pluies en saison lumineuse supérieures aux pluies de saison sombre).
d'ailleurs j'avait vu des cartes très simplifiée montrant les zones soit disant à climat océanique atteindre ces zones.( parfois même ces zones semble dépasser même l'Oural sur certaines cartes)

À mon avis, aucun régime pluvio ne peut être "océanique" au niveau de l'Oural (sauf peut-être en altitude ?).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous

Merci Mottoth pour cet étude du climat moscovite assez légendaire certes (sans doute du à certains événements historiques) mais où le froid me parait encore bien modéré égard à la latitude, Tm de -7,4 en février à presque 56 N ce n'est pas excessif.

Est-ce que la période de 13 ans considérée est suffisante et représentative du climat ? Ce n'est pas sur, en plus il y a l'effet urbain qui est considérable pour une ville aussi grande que Moscou, même si le site de la station est assez peu construit il est quand même bien intégré dans l'agglomération.

Quelqu'un aurai t-il les données 71-00 pour Moscou ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Est-ce que la période de 13 ans considérée est suffisante et représentative du climat ? Ce n'est pas sur, en plus il y a l'effet urbain qui est considérable pour une ville aussi grande que Moscou

C'est exactement ce que je pense. smile.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si tu veux, c'est une façon de voir les choses, et je la comprends, la logique du raisonnement est là. Mais je n'y adhère pas pour ces deux raisons :

- selon moi, on ne détermine pas un climat à l'aide d'une seule saison. Il faut nécessairement considérer l'ensemble de l'année.

- de plus, je pense que le climat méditerranéen doit nécessairement être un climat "identique" (même physionomie climatique et bioclimatique) à celui qu'on retrouve... dans le bassin éponyme ! Dans cette optique, un climat qui n'est pas identique et qui est géographiquement éloigné de la Méditerranée ne peut pas être qualifié "méditerranéen".

C'est la raison pour laquelle parler de climat steppique (pour une zone géographique d'ailleurs aussi étendue) pour l'Asie mineure me paraît plus approprié.

Oui, si ce n'est que le climat du bassin éponyme est très loin d'être uniforme, peu de points communs entre le climat et la végétation des rivages de la Catalogne ou du Golfe de Gênes et ceux de la côte nord de l'Egypte par exemple !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, si ce n'est que le climat du bassin éponyme est très loin d'être uniforme, peu de points communs entre le climat et la végétation des rivages de la Catalogne ou du Golfe de Gênes et ceux de la côte nord de l'Egypte par exemple !

Attention, le Golfe de Gênes (notamment la région de Gênes) n'est souvent pas considéré comme étant méditerranéen, la végétation climacique étant d'ailleurs de physionomie médio-européenne :http://www.globalbioclimatics.org/form/bi_med.htm

Par contre, tu constateras (pour te faire plaisir smile.png ) sur cette carte de Rivas Martinez et al. (2004) que les auteurs incluent la région au nord de la Caspienne dans le domaine méditerranéen ("Mediterranean xeric continental steppic"). C'est un des points de désaccord que j'ai avec eux : j'enlèverais le qualificatif "méditerranéen".

Sinon, effectivement, les climats et les ensembles floristiques présents dans toute la partie méditerranéenne du bassin méditerranéen sont très variés (la biodiversité de la flore méditerranéenne étant d'ailleurs très élevée), mais toute cette variété (en tout cas une très grosse majorité) fait partie d'un même ensemble climatique et bioclimatique, présentant par ailleurs une végétation très majoritairement xérophile, et aux plantes sclérophylles. De plus, partout en climat méditerranéen, la forêt peut se développer. Si elle ne le peut pas, si c'est trop sec (pour moi, la limite se situe à IhA = -45), alors ce n'est plus méditerranéen, et on passe dans le domaine climatique aride (qui, lui, ne permet pas le développement naturel de forêts - au sens de la FAO).

Si l'ensemble floristique dominant est une formation steppique, alors je ne peux me résoudre à inclure une telle région dans l'ensemble méditerranéen (déjà suffisamment varié comme ça !).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous

Merci Mottoth pour cet étude du climat moscovite assez légendaire certes (sans doute du à certains événements historiques) mais où le froid me parait encore bien modéré égard à la latitude, Tm de -7,4 en février à presque 56 N ce n'est pas excessif.

Est-ce que la période de 13 ans considérée est suffisante et représentative du climat ? Ce n'est pas sur, en plus il y a l'effet urbain qui est considérable pour une ville aussi grande que Moscou, même si le site de la station est assez peu construit il est quand même bien intégré dans l'agglomération.

Quelqu'un aurai t-il les données 71-00 pour Moscou ?

En effet 13 ans ce n'est pas assez pour gommer les variabilités inter-annuelles dans certains climats tempérés, et notamment en Europe. Les courbes de t° que j'ai obtenu par le passé pour Varsovie ou Helsinki présentent les même défauts.J'avais compilé il y a quelques années des normales 1971-2000 (ou plutôt 1971-1999 car les données de 2000 étaient trop incomplètes) pour la Russie en utilisant les données journalières publiées sur le site du knmi. Voici ce que ça donnait pour Moscou:

27612_1971_99.png

Soit des Tm de -7.5 en janvier et -6.9 en février, pas si éloignées des mes résultats (respectivement -6.6°c et -7.4°c). La plus grosse anomalie se retrouve finalement en juillet: +2.2°c sur 2000-2012 par rapport à 1971-99.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous

Soit des Tm de -7.5 en janvier et -6.9 en février, pas si éloignées des mes résultats (respectivement -6.6°c et -7.4°c). La plus grosse anomalie se retrouve finalement en juillet: +2.2°c sur 2000-2012 par rapport à 1971-99.

Merci de ces précisions, je pensais que Moscou avait un hiver plus froid que ça, l'effet urbain doit jouer durant la période de ton étude comme il a du jouer sur la période de référence 1971-2000.

Attention, le Golfe de Gênes (notamment la région de Gênes) n'est souvent pas considéré comme étant méditerranéen, la végétation climacique étant d'ailleurs de physionomie médio-européenne :

http://www.globalbio...form/bi_med.htm

Par contre, tu constateras (pour te faire plaisir smile.png ) sur cette carte de Rivas Martinez et al. (2004) que les auteurs incluent la région au nord de la Caspienne dans le domaine méditerranéen ("Mediterranean xeric continental steppic"). C'est un des points de désaccord que j'ai avec eux : j'enlèverais le qualificatif "méditerranéen".

Exact, ça m'avait fait tiquer à l'époque mais en fait je n'avais pas une idée précise du climat de cette région, en fait leur appellation est fort juste. Leur étude climatologique est en fait d'une grande qualité

Sinon, effectivement, les climats et les ensembles floristiques présents dans toute la partie méditerranéenne du bassin méditerranéen sont très variés (la biodiversité de la flore méditerranéenne étant d'ailleurs très élevée), mais toute cette variété (en tout cas une très grosse majorité) fait partie d'un même ensemble climatique et bioclimatique, présentant par ailleurs une végétation très majoritairement xérophile, et aux plantes sclérophylles. De plus, partout en climat méditerranéen, la forêt peut se développer. Si elle ne le peut pas, si c'est trop sec (pour moi, la limite se situe à IhA = -45), alors ce n'est plus méditerranéen, et on passe dans le domaine climatique aride (qui, lui, ne permet pas le développement naturel de forêts - au sens de la FAO).

Si l'ensemble floristique dominant est une formation steppique, alors je ne peux me résoudre à inclure une telle région dans l'ensemble méditerranéen (déjà suffisamment varié comme ça !).

La végétation des bords de la Méditérrannée va de la forêt quasi tempérée (rives du golfe de Gênes que tu exclus pour je ne sais quelle raison, mais sans doute parce que ça te dérange dans ton raisonnement) jusqu'au désert le long de la côte africaine (ne viens pas chercher la petite bête en disant que ce n'est pas un désert, je suis allé en Tunisie dans cette région, ça y ressemble furieusement), entre le Golfe de Gabès et la cote égyptienne. Dans cette région, il s'agit bien là d'un climat aride (que tu exclus également du domaine).

C'est pour cette raison que :

- quand tu parles du climat du bassin méditerranéen comme d'un ensemble homogène, je ne suis pas d'accord avec ça

- quand tu dis qu'un climat aride n'est pas méditerranéen, je ne suis pas d'accord non plus.

C'est pour ça également que je considérerais plutôt le qualificatif "méditerranéen" synonyme de "sec en été", point commun de tous les climats du bassin éponyme.

En conclusion, et merci de me l'avoir rappelé, je serai bien tenté, comme Rivas-Martinez, d'appeler les climats à l'est de la Caspienne "Mxcst", c'est à dire en français "xérique méditerranéen continental steppique", un peu lourde l'appellation mais surement très juste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut a tous!

Le littoral entre Sfax en Tunisie et Alexandrie en Egypte est quasi désertique a l'exception du littoral bordant la région de la montagne verte en Libye et a moindre mesure la région de Khoms en Tripolitaine (qui est tout comme la région de la montagne verte favorisée par son arriere pays accidenté)

Si on prend la définition désert=> moins de 150 mm annuel, la région de Cekhira (son nom veut dire petit roc en Arabe) y entrera surement (priere voire ci dessous la carte de precipitation annuelle moyenne de la region avec pour la moyenne pluviometrique de Cekhira/Skhira seuleument 136 mm) et d'ailleurs le couvert végétal de cette région en témoigne, en prenant la route de Sfax vers Gabes on peut constater que c'est vers Skhira (a peu pres a mi chemin) que la végétation est la plus pauvre , quasi inexistante comme le montre les photos de Cekhira (skhira /esskhira) en bas du post

http://www.commune-skhira.gov.tn/site_web/Sfr/indexfr.htm

Situation géographique :

La ville de Skhira est située à l’extrémité Sud-est du gouvernorat de Sfax. Mais, par rapport au territoire national, elle est sur la partie sud du centre-Est du pays sur le littoral du Golfe de Gabès.

Son climat est subdésertique avec une pluviométrie moyenne de 100 mm par an . Son relief est constitué dans son ensemble de plaines. La côte est constituée de falaises donnant un aspect pittoresque à la mer.

2hmczea.jpgP1010006.JPG

Image8.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Exact, ça m'avait fait tiquer à l'époque mais en fait je n'avais pas une idée précise du climat de cette région, en fait leur appellation est fort juste.

Là encore, ce n'est pas parce que leur carte correspond à ta vision des climats qu'il faut en déduire que "leur appellation est fort juste". Tu pourrais peut-être plus simplement dire : "je suis d'accord avec leur appellation". Permets-moi, et permets à bien d'autres climatologues et bio-géographes de ne pas être totalement en accord avec leur étude. Merci...! wink.png (bien que je trouve leur étude fort intéressante, c'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'y fais allusion)
La végétation des bords de la Méditérrannée va de la forêt quasi tempérée (rives du golfe de Gênes que tu exclus pour je ne sais quelle raison, mais sans doute parce que ça te dérange dans ton raisonnement)

Non, encore une fois, ce n'est pas un petit caprice personnel de ma part. En l'occurrence, et c'est ce que je t'ai dit dans mon post précédent, c'est même dans cette étude de Rivas-Martinez qu'on constate qu'eux-mêmes excluent la région de Gênes du domaine méditerranéen ! Ce n'est pas une forêt "quasi-tempérée" comme tu l'appelles, mais bien une forêt dont le type floristique dominant est dit "médio-européen" (que tu qualifierais de "tempéré"), c'est à dire celui qu'on retrouve partout ailleurs en Europe non méditerranéenne et non boréale.
jusqu'au désert le long de la côte africaine (ne viens pas chercher la petite bête en disant que ce n'est pas un désert, je suis allé en Tunisie dans cette région, ça y ressemble furieusement), entre le Golfe de Gabès et la cote égyptienne. Dans cette région, il s'agit bien là d'un climat aride (que tu exclus également du domaine).

Mais Yves, encore une fois, arrête de me "marginaliser" ! Car contrairement à ce que tu veux me faire croire, la plupart des climatologues et biogéographes (dont Köppen...) considèrent que les régions arides ne sont peuvent pas être méditerranéennes. Et je le rappelle : "aride" signifie que la forêt ne peut pas s'y développer. Or "nuri mosrati" vient de nous confirmer que tout ce qui se trouve à l'est et au sud de Sfax (mis à part la Cyrénaïque) est aride, voire quasi-désertique : donc non-méditerranéen (au sens de Köppen et de beaucoup d'autres par exemple).
C'est pour cette raison que :

- quand tu parles du climat du bassin méditerranéen comme d'un ensemble homogène, je ne suis pas d'accord avec ça

Tu en as parfaitement le droit ! Mais sache tout de même que le domaine méditerranéen que je décris (excluant - comme le font Rivas Martinez - les types comme celui de Gênes ; et excluant les régions arides - comme le font la plupart des climatologues) est homogène en termes de physionomie globale de la végétation : forêt xérophile et sclérophylle). D'ailleurs, M. Rameau, auteur de "La Flore française" (ouvrage souvent cité en référence) décrit très bien cette homogénéité paysagère et floristique de la région méditerranéenne dans son ensemble.
- quand tu dis qu'un climat aride n'est pas méditerranéen, je ne suis pas d'accord non plus.

C'est pour ça également que je considérerais plutôt le qualificatif "méditerranéen" synonyme de "sec en été", point commun de tous les climats du bassin éponyme.

En conclusion, et merci de me l'avoir rappelé, je serai bien tenté, comme Rivas-Martinez, d'appeler les climats à l'est de la Caspienne "Mxcst", c'est à dire en français "xérique méditerranéen continental steppique", un peu lourde l'appellation mais surement très juste.

C'est ton droit le plus strict ! Mais comprend que l'approche et la vision que j'ai se défendent également, puisqu'elles sont basées sur une logique bioclimatique évidente.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais Yves, encore une fois, arrête de me "marginaliser" ! Car contrairement à ce que tu veux me faire croire, la plupart des climatologues et biogéographes (dont Köppen...) considèrent que les régions arides ne sont peuvent pas être méditerranéennes. Et je le rappelle : "aride" signifie que la forêt ne peut pas s'y développer. Or "nuri mosrati" vient de nous confirmer que tout ce qui se trouve à l'est et au sud de Sfax (mis à part la Cyrénaïque) est aride, voire quasi-désertique : donc non-méditerranéen (au sens de Köppen et de beaucoup d'autres par exemple).

Cf cartes originales de Köppen (et Köppen-Geiger pour la dernière) ainsi les mises à jour et projections sur le site officiel :

http://koeppen-geiger.vu-wien.ac.at/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout simplement parce qu'il faut vraiment s'enlever de la tête que sécheresse estivale = climat méditerranéen. "Nous" faisons ce rapprochement beaucoup trop facilement, à tort : on vient de le voir avec Türkmenbashi et Aralsk.

J'obtiens, pour Samarcande, Ihe = -41 : étés très secs. Ils sont même chauds à très chauds malgré l'altitude, et extrêmement ensoleillés. Bref, les étés y sont effectivement de type méditerranéen. on peut dire cela.

Quant à l'indice d'humidité annuel, celui-ci vaut IhA = -50, autrement dit, selon mon approche, Samarcande possède une végétation (de climax) associée à un climat semi-aride (de peu, car la semi-aridité est atteinte à partir et en-deçà de -45). Mais même si IhA avait été légèrement supérieur à -45, càd même si Samarcande faisait partie du domaine tempéré (elle n'en est vraiment pas loin : certains diront qu'elle en fait partie, d'autres non, mais ce n'est pas important), elle ne pourrait pas être considérée méditerranéenne à cause de (à mon avis) :

- l'amplitude thermique annuelle bien trop élevée (près de 25°c, alors que les amplitudes de climat méditerranéens sont comprises entre 12 et 20°c selon moi)

- nuits d'hiver trop froides (Tnm janvier < 0°c)

Alors, me direz-vous, si le climat y était tempéré mais pas méditerranéen, il serait donc continental...?

Eh bien là encore, chacun voit midi à sa porte. En d'autres termes : pourquoi pas. En considérant, là encore, que seul compte le critère thermique (à savoir l'amplitude thermique annuelle, ou bien plus précisément l'indice de continentalité qui vaut d'ailleurs C=0.58).

Mais pour ma part, je préfère en premier lieu analyser la physionomie du régime pluviométrique. À Samarcande, on constate qu'en dépit d'un léger creux hivernal (dû à l'influence assez modérée de l'anticyclone de Sibérie, donc une influence typiquement continentale), les précipitations en saison lumineuse sont nettement plus faible que celles de la saison sombre. Autrement dit, nous sommes ici dans la zone extra-continentale, c'est à dire que les influences du "substrat" (donc de l'environnement, du sol, de la position géographique pourtant très continentale) sont plus faibles que les influences atmosphériques extra-continentales (comme la sécheresse de l'été qui est justement l'opposé de la dynamique thermo-convective estivale continentale, et la présence de précipitations hivernales marquées, d'origine maritime).

Du coup, je ne parlerais toujours pas de climat continental, mais d'un climat semi-aride substeppique, à la limite du climat steppique méridional.

Je ne le dirais jamais assez mais une Tnm < 0°C n'exclue pas du domaine méditeranéen ! Sinon Aix les milles, Puyloubier, Cadarache, Saint Maximin, Manosque .. ne seraient pas inclue dans ce domaine bored.gif .(En clair une grosse partie du domaine Provençal intérieur)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne le dirais jamais assez mais une Tnm < 0°C n'exclue pas du domaine méditeranéen ! Sinon Aix les milles, Puyloubier, Cadarache, Saint Maximin, Manosque .. ne seraient pas inclue dans ce domaine bored.gif .(En clair une grosse partie du domaine Provençal intérieur)

Je voudrais bien te répondre, mais nous sommes en train de dévier du thème de ce fil initié par mottoth...Mottoth, vois-tu un inconvénient à ce que nous poursuivions cette discussion ici ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je voudrais bien te répondre, mais nous sommes en train de dévier du thème de ce fil initié par mottoth...

Mottoth, vois-tu un inconvénient à ce que nous poursuivions cette discussion ici ?

Peut-être un nouveau fil sur le climat méditerranéen serait-il justifié ? (comme pour les climats subtropicaux).Après ça ne me gène pas plus que ça, ça fait plaisir de voir que ce topic continue de vivre même lorsque je n'y contribue pas trop. J'ai peu de temps libre en ce moment, j'aimerais bien poster la prochaine mise à jour demain mais ç'est pas sur que je puisse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#66. Omsk

 

28698_map0.jpg

 

Omsk est située dans la grande plaine de Sibérie Occidentale, sans relief notable aux environs. La station synoptique est localisée 5.5kms an nord du centre-ville dans une zone agricole:

28698_map1.jpg

 

Vue vers le SSE:

28698_map2.jpg

 

28698_Omsk_A_v7_32.png

 

C'est un pur exemple de climat continental, avec certaines spécificités de cette région:

- types de temps très contrastés, on verra ça en détail plus loin

- de fréquents coups de chaleur sèche au printemps et début d'été qui se ressentent sur certaines stats (90-centiles de tx, HR assez basse en avril/mai), en provenance d'Asie Centrale.

Bien qu'il y fasse nettement plus froid qu'à Moscou en hiver, la durée de l'enneigement n'y est pas beaucoup supérieure (148j à Omsk, 122j à Moscou, la différence se jouant surtout en novembre). Le régime de RR a aussi un caractère continental bien plus marqué qu'à Moscou. Et l'hiver y est beaucoup moins gris, avec un ensoleillement très correct pour cette latitude (84h en janvier par 55°N).

 

En toutes saisons les variations de t° sont importantes, et notamment en hiver où la douceur océanique parvient fréquemment à dépasser l'Oural et bousculer le froid sibérien - Omsk est alors dans la zone de conflit et connait de fréquents changement de masse d'air. La variabilité du temps fait que très souvent les tn et tx ne se produisent pas aux heures habituelles - par exemple il est fréquent d'avoir la tn en fin d'après-midi avant un réchauffement nocturne.

 

EDIT 08/12/2014; ajout es tableaux horaires et des roses des vents

28698_Omsk_B_v7_32.png

 

28698_Omsk_C_v7_32.png

 

 

L'hiver 2008-2009 présente un bilan très normal, cependant c'est du au fait que le mois de février froid a rattrapé la douceur de décembre.

28698_DEC08_FEB09.png

 

 

Au printemps les conflits méridiens sont à leur paroxysme, et c'est au mois d'avril que le retrouve habituellement les plus gros contraste, avec des passages de l'hiver à l'été en quelques jours...

28698_MAR_MAY05.png

 

 

Les été sont instables, et là encore assez variables: les tx faiblardes autour de 15°c ne sont pas rares, mais il peut faire aussi très chaud. Voici un bon exemple avec l'été 2015, qui présenta une physionomie assez fréquente depuis l'an 2000: juin est le mois le plus chaud de l'été, et aout présente des facettes franchement automnales.

28698_JUN_AUG15.png

 

 

L'automne est court, des premières gelées fin septembre au début de l'enneigement continu et du grand froid en première quinzaine de novembre on ne compte qu'un mois et demi. Le début de l'hiver est particulièrement gris, et ce mois de novembre 2012 en est une bonne illustration.

28698_SEP_NOV12.png

 

 

Bonus: un mois d'avril particulièrement agité, où il ne fallait pas se découvrir d'un fil !

28698_APR08.png

 

A bientôt pour la suite du voyage !

Modifié par mottoth
Revision complète.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ce topic passionnant à suivre. Les variations enregistrées au mois d'Avril sont spectaculaires, passez de 23° en tx à -3° en 24h ne doit pas être si courant sur notre planète.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suppose que les précipitations au mois de janvier tombent uniquement sous forme neigeuses ? ce qui m'étonne c'est qu'elle n'ajoutent quasiment aucun centimètres supplémentaire a la couche au sol qui se maintient entre 49 cm et 50 cm du 3 janvier au 29 janvier bien qu'il soit tombé 18,1 mm d'équivalent eau ?

Phil

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suppose que les précipitation au mois de janvier tombent uniquement sous forme neigeuses ? ce qui m'étonne c'est qu'elle n'ajoutent quasiment aucun centimètres supplémentaire a la couche au sol qui se maintient entre 49 cm et 50 cm du 3 janvier au 29 janvier bien qu'il soit tombé 18,1 mm d'équivalent eau ?

Phil

Salut psncf, salut a' tous,

J'essaie de répondre à cette question si vous me permettez.....Puisque ils parlent ici de la hauteur de la couche de neige jour après jour, donc non pas le cumul chaque fois qu'il neige, il y aurait une différence, car vous savez que a' part la fonte (s'il y en a), il y a aussi le phénomène du tassement de la neige (je ne suis pas sur de la parole en francais) je veux dire quand la neige se maintient au sol, sa densité croit jour après jour, donc le volume pour la meme masse diminue (donc la hauteur aussi) meme s'il n' y a aucune fonte....c'est pour cela que je crois que les precipitations ajoutés ont seulement équilibré ce phénomène , d'ou' la meme hauteur (ou stabilisation du manteau neigeux).

Merci mottoth encore et toujours!

André

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout à fait. psncf, regarde l'évolution de la couche de neige à ma station en février 2012, par rapport au cumul du mois, et sachant qu'il n'a pas plu de tout le mois et que la Txx du mois était de 2,7 °C : http://meteomac.free.fr/lacbleuneige.php

Édifiant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout à fait. psncf, regarde l'évolution de la couche de neige à ma station en février 2012, par rapport au cumul du mois, et sachant qu'il n'a pas plu de tout le mois et que la Txx du mois était de 2,7 °C : http://meteomac.free...acbleuneige.php

Édifiant.

Effectivement c'est édifiant ohmy.pngPhil

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Juste un petit mot pour vous signaler que je met en sommeil ce topic durant un peu plus de 2 semaines le temps d'un voyage au Vietnam. On se retrouve vers le 20 février voire un peu avant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Possible pour une fois, 2 fois, x fois, mais pas toujours ou presque toujours! En effet ici on parle des moyennes climatiques de 30,4 jours en janvier......qu'en penses tu snowman49? est ce possible? Ce n'est pas plus logique que pour les villes japonaises il s'agit des jours d'enneigement?

Ciao! wink.gif

André

Salut,

Il paraît que je suis le seul japonais dans les parages, donc je me suis permis de m'inscrire à ce forum pour répondre à cette question d'antan qui me concerne.

30,4 jours en janvier à Asahikawa.... je précise que ce sont des jours de chutes de neige en moyen entre 1981 et 2010.

Il s'agit d'un fait qui nous est très naturel et rien d'étonnant....

Oui, les habitants de cette partie du pays reçoivent la neige quasi tous les jours en hiver.

En ce qui concerne les jours d'enneigement, nous avons aussi des données.

A Asahikawa,

Enneigement supérieur à 0 centimètre (0 centimètre comprend l'enneigement de qq milimètres)

Oct:1,0 Nov:15,8 Dec;30,2 Jan;31,0 Fev;28,2 Mar;30,4 Avr,10.8 Mai;0,2 Total 147,7

Enneigement supérieur à 5 centimètre

Oct:0,2 Nov:11,2 Dec;29,0 Jan;31,0 Fev;28,2 Mar;29,8 Avr,7,8 Total 137,4

Enneigement supérieur à 10 centimètre

Oct:0,1 Nov:8,4 Dec;27,2 Jan;31,0 Fev;28,2 Mar;29,5 Avr,6,9 Total 131,6

Enneigement supérieur à 20 centimètre

Nov:4,0 Dec;23,1 Jan;31,0 Fev;28,2 Mar;28,4 Avr,5,4 Total 120,5

Enneigement supérieur à 50 centimètre

Nov:0,2 Dec;5,2 Jan;21,3 Fev;25,8 Mar;21,7 Avr,1,7 Total 75,9

Enneigement supérieur à 100 centimètre

Jan;0,6 Fev;2,7 Mar;3,2 Total 6,5

A plus,ermm.gif

Yusuke

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Yusuke, salut a' tous,

Ca fait longtemps qu'on n'a plus écrit sur ceci.....et moi en plus j'ai perdu le texte qui expliquait les données climatiques japonaises, mais en revanche j'ai encore le lien en anglais meme avec moins de données climatiques, pour beaucoup de villes japonaises quand meme....

Par exemple ceci montre les chutes de neige an par an et mois par mois pour la ville citée

http://www.data.jma....o=47407&view=14

Je ne réussis pas a' comprendre comment peut on avoir une moyenne de jours de chutes de neige = 30.4 en janvier.....c'est dire toujours.....sans aucune différence entre les années car c'est vraiment toujours ou presque! 30.4/31=98%....

Au Liban il neige beaucoup en montagne et ca reste quelques plaques meme en aout sur les hautes sommets! mais sur les cotes du pays c'est rare bien sur pour les chutes et plus rare encore avoir un manteau neigeux......C'était intéressant de voir comment des villes qui ne sont pas du tout a' une haute latitude au Japon et meme proches de la cote puissent avoir d'énormes chutes de neige.....

en effet le froid extreme arrive de la Sibérie en se chargant d'humidité de la mer du Japon et comme ca les cotes et les versants NW du pays connaissent de bonnes chutes de neige......

Souvent les gens entendent parler de Sapporo, mais il y en a des quantités beaucoup plus hautes dans d'autres villes! c'est incroyable et intéressant!

Merci, ciao!

André

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   1 membre est en ligne