mottoth

Climats du monde

2 749 messages dans ce sujet

Non non, c'est pas ennuyeux, merci pour ces précisions default_thumbup1.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#17. Asgabat.

 

Aujourd'hui on s'envole vers l'est, direction le Turkménistan et sa capitale, Ashgabat (aussi orthographiée Ashkabad en Français).

Une première carte pour localiser le Pays et sa capitale. Ashgabat a une situation géographique très intéressante: elle est située en sud de l'immense plaine d'Asie Centrale nommée "dépression de Touran" par les géographes, et elle est bordée sur le sud par une chaine de montagne qui fait la frontière avec l'Iran, un sommet à 2942m se trouve pas très loin de ville:

38880_map0.jpg

 

la station synoptique est située dans l'enceinte de l'aéroport, à environ 3kms au NNO du centre ville, dans un terrain parfaitement dégagé (ni constructions ni végétation, d'ailleurs le sol est sablonneux):

38880_map1.jpg

 

Vue vers le SE:

38880_map2.jpg

 

38880_Ashgabat_A_v7.32.png

 

On tient là un climat bien difficile à définir: le régime pluviométrique est clairement méditérranéen avec une sécheresse estivale très marquée et des t° à l'unisson. Par contre les importantes variations de température et la différenciation nette entre le printemps (instable, souvent maussade) et l'automne (beau et sec) sont clairement du domaine steppique. Comparons avril et octobre: le seul point commun est la t° moyenne (environ 17°c), sinon avril est 2 fois plus gris (5.0 octas contre 2.6 octas), 3 fois plus arrosé (44mm contre 14mm), connait des amplitudes thermiques diurnes plus faibles (de 2°c en moyenne par rapport à octobre) et une plus forte hygrométrie (60% contre 50%).

 

Les courbes de t° sont pas trop mal, on peut déceler un petit phénomène curieux: la courbe des tn semble un peu décalée dans le temps par rapport à celle des tx, vers la gauche: c'est en raison des amplitudes thermiques diurnes moyennes qui sont plus fortes à la fin de l'été et en automne.

Par rapport eux normales 1961-1990, j'ai les anomalies suivantes sur les moyennes annuelles: +0.8°c en tn, +0.5°c sur les tx.

 

EDIT 26/12/2014: Ajout des tableaux horaires et des roses des vents:

38880_Ashgabat_B_v7.32.png

 

38880_Ashgabat_C_v7.32.png

 

 

La variabilité du temps est très forte en hiver et au printemps, forte en automne et nettement plus faible en été: le grand écart entre les records mensuels de froid ou de chaleur en témoigne. Voici l'hiver 2009-2010, au bilan assez normal. Cependant c'est du a un mois de février assez froid qui compense la douceur de décembre et janvier. C'est vraiment un très bon exemple d'hiver, avec aussi bien du bon froid, de petites neiges ou des journées presque chaudes, et toute la palettes de temps intermédiaires.

38880_DEC09-_FEB10.png

A noter que les records de froid de cette fiche (autour de -18°c de tnn) paraissent bien éloignés des records historiques que se situeraient autour de -27°c.

 

 

Au printemps la variabilité du temps est souvent délirante en raison de la proximité des montagnes qui accentuent les phénomènes dus à l'instabilité généralisée qui s'installe en Asie centrale: la grisaille se retrouve souvent bloquée contre les montagnes par flux de nord, apportant des périodes de temps maussade et frais, ou alors c'est le phénomène contraire avec de furieux coups de chaleur foehnés en provenance d'Iran et un thermomètre qui peut s'envoler très haut dès la fin février.  Voici un très bon exemple: 2011. Mars est un peu froid, avril et mai normaux. Notez la très grande variabilité en avril !!!

38880_MAR-_MAY11.png

 

 

L'été est plus calme, juin est encore un peu instable puis le beau temps caniculaire domine juillet et aout. Ce calme reste relatif, on trouve encore de beau contrastes; avec notamment une fin d'été assez fraiche.

38880_JUN-_AUG11.png

 

 

Et un automne normal pour finir, avec encore des changements de temps spectaculaires en octobre:

38880_SEP04_NOV04.png

 

 

Voilà, toute tentative de classification du climat d'Ashgabat sera bienvenue (je ne suis pas un expert en classification) mais svp ne vous étripez pas là-dessus flowers.gif

Modifié par mottoth
Liens réparés

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très intéressant mottoth, merci!

Avec la classification des climats il y a un certain choix à faire...(N.B. :j'ai fait les calculs selon ton tableau):

Pour De Martonne son indice est 8.27 donc c'est aride comme climat

Pour Koppen c'est BSk donc semi aride frais

Indice xérothermique de Gaussen (mais j'ai du prendre les jours de pluies d'une autre source) ca donne 187.8 donc xérothermo médit.

le régime de pluies présente le maximum en printemps, ca arrive car plus on s'éloigne de la cote médit du Levant et plus ce maximum tarde à arriver....

Quand meme quel climat extreme!

Ciao! default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

AE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans notre cas précis, meme si on parle d'influence médit (et non pas climat médit) on aurait du avoir entre 0 et 40 au moins, mais pour Bucarest on a eu 0....

Et pourtant André, justement comme on l'a montré, il existe des influences méditerranéennes même si l'indice reste à 0... car c'est pourtant le cas à Lyon (il existe bel et bien, même si elles sont assez faibles, des influences méditerranéennes là bas), et un peu aussi à Bucarest, et en tout cas certainement à Sofia (qui pourtant ont toutes deux un indice xérothermique de 0).Tout ça pour te dire que comme je te le disais, bien que très intéressant et pertinent, cet indice xérithermique ne détecte que les influences méditerranéennes flagrantes. Ce qu'on voulait dire, c'est que les influences méditerranéennes de Lyon, Sofia ou Bucarest sont trop légères (trop subtiles) pour cet indice. Mais elles sont là...

Mais là où je te rejoins, c'est qu'on ne mentionnera évidemment pas la "méditerranéité" de ces villes lors d'une classification climatique, car elle est trop faible.

default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et pourtant André, justement comme on l'a montré, il existe des influences méditerranéennes même si l'indice reste à 0... car c'est pourtant le cas à Lyon (il existe bel et bien, même si elles sont assez faibles, des influences méditerranéennes là bas), et un peu aussi à Bucarest, et en tout cas certainement à Sofia (qui pourtant ont toutes deux un indice xérothermique de 0).

Tout ça pour te dire que comme je te le disais, bien que très intéressant et pertinent, cet indice xérithermique ne détecte que les influences méditerranéennes flagrantes. Ce qu'on voulait dire, c'est que les influences méditerranéennes de Lyon, Sofia ou Bucarest sont trop légères (trop subtiles) pour cet indice. Mais elles sont là...

Mais là où je te rejoins, c'est qu'on ne mentionnera évidemment pas la "méditerranéité" de ces villes lors d'une classification climatique, car elle est trop faible.

default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Pour mottoth je ne veux pas continuer à discuter sur ca, on sait que chacun la pense différemment....

Une remarque, pour Lyon, je vois que ca change beaucoup son régime des pluies selon les sources! une fois l'été était plus pluvieux ou quoi? elle avait toujours 2 maximums, mais avec mottoh "la période du minimum estival relatif" s'élargit! (et devient plus comme Milan presque)

Gael, Sofia a quelque chose avec cet indice en restant < 40 bien sur(avec les données de mottoth j'ai eu 17,6 mais ici aussi les jours de pluies sont prises d'une autre source)

Ciao! default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

AE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une remarque, pour Lyon, je vois que ca change beaucoup son régime des pluies selon les sources! une fois l'été était plus pluvieux ou quoi? elle avait toujours 2 maximums, mais avec mottoh "la période du minimum estival relatif" s'élargit! (et devient plus comme Milan presque)

Petit rappel: les moyennes de RR que je publie dans mes tableaux sont des normales qui proviennent d'autres sources (1961-90 ou 1971-00, c'est précisé en bas de chaque tableau), ce ne sont pas des moyennes que j'ai calculé moi-même. J'ai pas assez confiance au traitement des données de RR par Ogimet, mais je trouvais dommage de présenter un climat en se passant d'un paramètre si important: donc j'ai décider d'incorporer les normales de précipitations disponibles, "pour information".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Petit rappel: les moyennes de RR que je publie dans mes tableaux sont des normales qui proviennent d'autres sources (1961-90 ou 1971-00, c'est précisé en bas de chaque tableau), ce ne sont pas des moyennes que j'ai calculé moi-même. J'ai pas assez confiance au traitement des données de RR par Ogimet, mais je trouvais dommage de présenter un climat en se passant d'un paramètre si important: donc j'ai décider d'incorporer les normales de précipitations disponibles, "pour information".

Oui, j'ai remarqué ceci en faisant les calculs des info de tes tableaux.

Mais à ce point je te demande directement (puisque tu vis la' bas), est ce que les données "plus vieilles" de Lyon ont des pluies majeures en été par rapport à celles ci? Tu remarques un certain "élargissement" du minimum relatif estival (je ne sais pas si je m'explique bien...)

Merci, ciao!

André

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voilà, toute tentative de classification du climat d'Ashgabat sera bienvenue (je ne suis pas un expert en classification)

Je viens de calculer les indices Ihe et IhA (ce sont des indices que j'ai créés, et qui sont censés permettre d'évaluer la sécheresse estivale (Ihe) et l'aridité du climat et de la végétation associée (IhA)). Un IhA = 0 signifie que la végétation est à la limite entre la végétation xérophile (donc des régions plutôt sèches ou très sèches) et non-xérophile (régions humides).Voici les références : /topic/66053-vegetation-et-clivages-climatiques/page__st__800'>http://forums.infoclimat.fr/topic/66053-vegetation-et-clivages-climatiques/page__st__800 (il faut aller voir dans mes deux posts du haut de cette page)

Donc, pour Ashgabat, je trouve Ihe = -66 (sécheresse estivale extrême)

Et IhA = -65 (végétation et climat arides)

(le désert étant atteint avec IhA < -80)

Je dirais donc :

Domaine Aride (car IhA < -40)

climat Aride chaud (car Tm annuelle > 16°C)

Spécificité à hiver frais (car Tm janvier < 5°C)

Et pour résumer : "aride chaud à hiver frais".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Déjà Lyon observe plutôt une sécheresse hivernale. De plus les 3/4 des précipitation à lieu entre Avril et octobre. C'est plutôt signe de continentalité même si les influence océanique sont plus importante. Pour moi on le classerait en Cwa selon la classification de Koppen. Climat tempéré à hiver sec et été chaud. Car maintenant juillet est >22°c avec 22.1°c de Tm.

Et parlé de semi continentalité pour Lyon me semble un peu exagéré tout de même car les influence continentale y sont oui mais de là à parlé de semi-continentalité ce qui reviendrait à dire que le climat de Lyon est presque en majeur partie continentale relève du faux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais à ce point je te demande directement (puisque tu vis la' bas), est ce que les données "plus vieilles" de Lyon ont des pluies majeures en été par rapport à celles ci? Tu remarques un certain "élargissement" du minimum relatif estival (je ne sais pas si je m'explique bien...)

Pour Lyon Bron:

RR(mm)   JAN  FEB  MAR  APR  MAY  JUN  JUL  AUG  SEP  OCT  NOV  DEC 1961-90: 54.1 54.5 62.9 67.8 86.0 76.6 60.6 76.7 75.2 79.5 71.4 59.21971-00: 52.9 50.5 54.8 72.3 87.7 80.2 62.0 69.0 88.3 94.7 75.1 55.5

On constate donc une différenciation plus nette des saisons dans les normales 1971-00: hiver plus sec, printemps et automne plus pluvieux, coeur de l'été plus sec si l'on considère le couple juillet/aout. On peut donc y voir des influences méditerranéennes plus fortes dans les normes 1971-00: le minimum secondaire de RR s'étend aussi au mois d'aout, les pluies d'automne d'origine méditerranéennes font gonfler le cumul en septembre et octobre.Au jour le jour, durant l'été, on constate souvent que la plaine lyonnaise est asséchée par le vent du sud qui vient du domaine méditerranéen via la vallée du Rhône: ça fait baisser l'HR, et souvent les orages sont tenu à l'écart de la plaine lyonnaise (ils passent au nord-ouest, dans les monts du Lyonnais). A propos de l'HR: généralement dans les milieux non-arides le Td moyen se confond pratiquement avec les tnm, les deux paramètres restant dans une fourchette de +/- 2°c (je vous laisse vérifier ça avec les climats tempérés que j'ai déjà mis en ligne). Or pour Lyon St Ex j'ai un écart de 3°c en juillet entre le Td (13.7°c) et la tnm (16.6°c): ça à l'air anodin mais c'est le signe de beaucoup de journée très séche, sans rosée du matin par exemple.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Déjà Lyon observe plutôt une sécheresse hivernale. De plus les 3/4 des précipitation à lieu entre Avril et octobre. C'est plutôt signe de continentalité même si les influence océanique sont plus importante. Pour moi on le classerait en Cwa selon la classification de Koppen. Climat tempéré à hiver sec et été chaud. Car maintenant juillet est >22°c avec 22.1°c de Tm.

Et parlé de semi continentalité pour Lyon me semble un peu exagéré tout de même car les influence continentale y sont oui mais de là à parlé de semi-continentalité ce qui reviendrait à dire que le climat de Lyon est presque en majeur partie continentale relève du faux.

Permets moi de te répondre en partie puisque souvent je parle de Koppen, Lyon devrait etre Cfb selon lui...

ce n'est pas un "w" car pour Koppen, il y a beaucoup plus besoin d'eau en été par rapport aux besoins d'hiver. c'est pour cela qu'il a fixé le rapport 10 entre le mois le plus humide d'été par rapport au mois le plus sec d'hiver pour avoir ce "w".... (au lieu du rapport 3 pour le "s" méditérranéen, situation inversée bien sur)

Donc tu trouves ce type avec "w" en Extreme Orient....

Par rapport au jeu entre continentalité et océanicité en France de l'Est, je lisais aujourd'hui des choses très intéressantes..mais je laisse ceci aux forumistes de ces lieux...

Ciao!

AE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Déjà Lyon observe plutôt une sécheresse hivernale. De plus les 3/4 des précipitation à lieu entre Avril et octobre. C'est plutôt signe de continentalité même si les influence océanique sont plus importante. Pour moi on le classerait en Cwa selon la classification de Koppen. Climat tempéré à hiver sec et été chaud. Car maintenant juillet est >22°c avec 22.1°c de Tm.

Et parlé de semi continentalité pour Lyon me semble un peu exagéré tout de même car les influence continentale y sont oui mais de là à parlé de semi-continentalité ce qui reviendrait à dire que le climat de Lyon est presque en majeur partie continentale relève du faux.

22.1 de Tm en juillet ? C'est les normes 1981-2010 ? C'est encore pire que ce que je pensais... ma Tm de 21.7°c à St Ex sur 2000-2010 n'est dons pas si extrême que ça.Sinon pour moi Lyon est en climat océanique dégradé, comme les 3/4 de la France: on y décèle une certaine continentalité en hiver et des influences méditerranéennes le reste de l'année mais ce qui régit avant tout la météo lyonnaise c'est la présence ou non du flux zonal atlantique, comme pour le reste de la France... y'a qu'a lire le forum de prévision à LT pour voir l'importance que tout les forumeurs français accordent à ce zonal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Déjà Lyon observe plutôt une sécheresse hivernale. De plus les 3/4 des précipitation à lieu entre Avril et octobre. C'est plutôt signe de continentalité même si les influence océanique sont plus importante. Pour moi on le classerait en Cwa selon la classification de Koppen. Climat tempéré à hiver sec et été chaud. Car maintenant juillet est >22°c avec 22.1°c de Tm.

Et parlé de semi continentalité pour Lyon me semble un peu exagéré tout de même car les influence continentale y sont oui mais de là à parlé de semi-continentalité ce qui reviendrait à dire que le climat de Lyon est presque en majeur partie continentale relève du faux.

Attention avec ce supposé 22.1°C de Tm de juillet bien trompeur : pour commencer, il s'agit de la station de Bron, c'est à dire une station très urbaine, et qui le devient de plus en plus. Donc ce soit-disant passage au-delà du 22° est un leurre, cad que l'effet urbain y est très fort, donc il est logique que cette moyenne augmente décennie après décennie (en moyenne), puisque l'étendue des surfaces artificielles croît autour de Lyon fortement chaque année... De plus, on ne mesure pas le climat d'une région à l'aide d'une station urbaine.Il faudrait désormais se référer à Lyon-St Ex, même si les conditions de mesure ne sont pas exemplaires comme le signalait Mottoth (tarmack trop proche). Bref, on est certainement pas à 22°C en juillet à Lyon !

Sinon, il est bien évident que Lyon ne jouit pas d'un climat continental au même titre que les stations d'Europe de l'est. Cependant, quasiment tout dans ses traits climatiques caractéristiques la range dans le climat continental : régime pluviométrique, amplitude thermique annuelle (tout de même aussi forte qu'à Berlin), moîteur estivale, records de froids bien bas pour une ville d'Europe occidentale, neige tout de même bien présente pour une ville de basse altitude, brouillards d'inversion fréquents en automne ou hiver, nombreux orages estivaux et fortes pluies associées, présence de la Bise assez fréquente...

Il est vrai que Lyon ne serait pas aussi continentale sans la position d'abri qui est la sienne.

Ainsi, je pense qu'il est raisonnable de nommer son climat "semi-continental d'abri".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Permets moi de te répondre en partie puisque souvent je parle de Koppen, Lyon devrait etre Cfb selon lui...

ce n'est pas un "w" car pour Koppen, il y a beaucoup plus besoin d'eau en été par rapport aux besoins d'hiver. c'est pour cela qu'il a fixé le rapport 10 entre le mois le plus humide d'été par rapport au mois le plus sec d'hiver pour avoir ce "w".... (au lieu du rapport 3 pour le "s" méditérranéen, situation inversée bien sur)

Donc tu trouves ce type avec "w" en Extreme Orient....

Par rapport au jeu entre continentalité et océanicité en France de l'Est, je lisais aujourd'hui des choses très intéressantes..mais je laisse ceci aux forumistes de ces lieux...

Ciao!

AE

D'accord merci de la confirmation, je n'avais pas en ma possession le rapport pour avoir cette fameuse lettre "w". Je pensais en effet au rapport de 3 mais qui n'avais là encore pas lieu d'y être car globalement entre le mois le plus sec et le plus humide on a même pas un rapport de 2. Sinon oui en hiver l'eau s'évapore moins vite qu'en été à cause de la chaleur on est d'accord là dessus.

22.1 de Tm en juillet ? C'est les normes 1981-2010 ? C'est encore pire que ce que je pensais... ma Tm de 21.7°c à St Ex sur 2000-2010 n'est dons pas si extrême que ça.

Sinon pour moi Lyon est en climat océanique dégradé, comme les 3/4 de la France: on y décèle une certaine continentalité en hiver et des influences méditerranéennes le reste de l'année mais ce qui régit avant tout la météo lyonnaise c'est la présence ou non du flux zonal atlantique, comme pour le reste de la France... y'a qu'a lire le forum de prévision à LT pour voir l'importance que tout les forumeurs français accordent à ce zonal.

Je suis d'accord avec ce type de climat. Plus donc on se dirige vers l'est plus le climat est dégradé. Strasbourg a donc un climat dégradé vers la continentalité ou Lyon vers la continentalité et dans une moindre mesure méditerranéen comme tu le dit.

Donc parlé de semi-continentalité me parait ainsi un peu excessif comme je le souligne dans mon post précédent.

Sinon Lyon a bien une norme de 22.1°c pour juillet pour 81-2010.

Pour la classification de Koppen ce qui classe Lyon en Cfa.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au jour le jour, durant l'été, on constate souvent que la plaine lyonnaise est asséchée par le vent du sud qui vient du domaine méditerranéen via la vallée du Rhône: ça fait baisser l'HR, et souvent les orages sont tenu à l'écart de la plaine lyonnaise (ils passent au nord-ouest, dans les monts du Lyonnais). A propos de l'HR: généralement dans les milieux non-arides le Td moyen se confond pratiquement avec les tnm, les deux paramètres restant dans une fourchette de +/- 2°c (je vous laisse vérifier ça avec les climats tempérés que j'ai déjà mis en ligne). Or pour Lyon St Ex j'ai un écart de 3°c en juillet entre le Td (13.7°c) et la tnm (16.6°c): ça à l'air anodin mais c'est le signe de beaucoup de journée très séche, sans rosée du matin par exemple.

Ce que tu dis là est très intéressant, c'est vrai. Mais je viens de voir plus précisément l'emplacement de la station de St Exupéry, et force est de constater qu'elle est surprenamment très mal située ! Le tarmack est en effet particulièrement près, tout autour, si bien que les valeurs de températures relevées ne peuvent décemment pas vraiment représenter la réalité de cette plaine est-lyonnaise... pour preuve cette Tnm de 16.6°C en juillet absolument illusoire. j'avais estimé à 13°C la Tnm de juillet pour l'est lyonnais, et là, même en tenant compte d'un petit réchauffement climatique, on tournerait à près de 3°C de plus que ce qui est attendu ! (et on note d'ailleurs que ces près de 3°C de moins correspondraient pas mal au Tdnm de juillet, ce qui serait logique car, pour avoir vécu là bas pendant plus de 25 ans disais-je, mais toi aussi visiblement, tu sais très bien que même en plein mois de juillet, la rosée nocturne est très, très fréquente...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour Lyon Bron:

RR(mm)   JAN  FEB  MAR  APR  MAY  JUN  JUL  AUG  SEP  OCT  NOV  DEC 1961-90: 54.1 54.5 62.9 67.8 86.0 76.6 60.6 76.7 75.2 79.5 71.4 59.21971-00: 52.9 50.5 54.8 72.3 87.7 80.2 62.0 69.0 88.3 94.7 75.1 55.5

On constate donc une différenciation plus nette des saisons dans les normales 1971-00: hiver plus sec, printemps et automne plus pluvieux, coeur de l'été plus sec si l'on considère le couple juillet/aout. On peut donc y voir des influences méditerranéennes plus fortes dans les normes 1971-00: le minimum secondaire de RR s'étend aussi au mois d'aout, les pluies d'automne d'origine méditerranéennes font gonfler le cumul en septembre et octobre.Au jour le jour, durant l'été, on constate souvent que la plaine lyonnaise est asséchée par le vent du sud qui vient du domaine méditerranéen via la vallée du Rhône: ça fait baisser l'HR, et souvent les orages sont tenu à l'écart de la plaine lyonnaise (ils passent au nord-ouest, dans les monts du Lyonnais). A propos de l'HR: généralement dans les milieux non-arides le Td moyen se confond pratiquement avec les tnm, les deux paramètres restant dans une fourchette de +/- 2°c (je vous laisse vérifier ça avec les climats tempérés que j'ai déjà mis en ligne). Or pour Lyon St Ex j'ai un écart de 3°c en juillet entre le Td (13.7°c) et la tnm (16.6°c): ça à l'air anodin mais c'est le signe de beaucoup de journée très séche, sans rosée du matin par exemple.

Merci Mottoth....en effet toi, tu avais mis dans le tableau de l'autre jour les données de 1971-2000 de Lyon, avec quoi j'ai fait les calculs sur son climat....

J'ai fait avec ces données de ce message récent un graphique pour voir tout de suite ce que tu dis avec les variations saisonières....

Je crois que vous tendez à donner plus de valeur aux influences médit à Lyon car comme francais vous avez le régime pluviométrique médit qui a les 2 maximums d'automne et de printemps (le premier plus notable) mais ceci est vrai dans le secteur Nord Ouest de la Mer Médit., mais partout ailleurs, on a un maximum unique de pluies en plein hiver....et bien sur la sécheresse d'été commune à toutes les zones de ce climat.

C'est ca ce qui fait qu'on discute souvent sur ceci...et meme les climatologues classiques insistent sur les pluies d'hiver comme pour dire que ce type la' de la France médit commence déjà à annoncer la dégradation du climat médit.

Lyon en plus a un minimum d'hiver quand meme, et c'est un trait continental.....

On ajoute à tout ceci l'effet d'abri par rapport à l'océan et le schéma est fait....

Un bel jeu entre océanique et continental...

En disant ceci, je ne veux pas créer à nouveau les memes discussions bien sur....enfin j'espère...

Ciao ciao!

AE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

À titre d'info, je viens de calculer Ihe et IhA pour Lyon-Bron :

Ihe = +15 à Lyon, cad étés globalement humides, mais périodes de sécheresse estivale possibles certaines années.

À titre de comparaison, on a Ihe = -15 pour Orange (sécheresse estivale légère), Ihe = -24 à Nice, -30 à Marseille (sécheresse estivale marquée), -2 à Nantes et à La Rochelle (sécheresse estivale relative, très faible), +25 à Brest (limite des périodes de sécheresse estivales possibles), -7 à Carcassonne, etc...

IhA = 54 à Lyon, cad végétation humide, de type floristique euro-sibérien (ne prenez pas peur, cela ne signifie pas du tout que le climat de Lyon est de type sibérien ! default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20"> )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crois que vous tendez à donner plus de valeurs aux influences médit à Lyon car comme francais vous avez le régime pluviométrique médit qui a les 2 maximums d'automne et de printemps (le premier plus notable) mais ceci est vrai dans le secteur Nord Ouest de la Mer Médit., mais partout ailleurs, on a un maximum unique de pluies en plein hiver....et bien sur la sécheresse d'été commune à toutes les zones de ce climat.

C'est ca ce qui fait qu'on discute souvent sur ceci...et meme les climatologues classiques insistent sur les pluies d'hiver comme pour dire que ce type la' de la France médit commence déjà à annoncer la dégradation du climat médit.

Lyon en plus a un minimum d'hiver quand meme, et c'est un trait continental.....

On ajoute à tout ceci l'effet d'abri par rapport à l'océan et le schéma est fait....

Je suis, cette fois, complètement d'accord avec toi mon cher André ! default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">Quoique attention : de nombreuses autres stations de la bordure nord de la Méditerranée présentent ces 2 mnaximum d'automne et de printemps... pas seulement en France.

Je tiens à préciser une chose importante (enfin, je le crois) : si le climat méditerranéen se dégrade en France (attesté par les 2 maximums pluvio d'automne et de printemps), c'est bien à cause de l'influence continentale, et non pas à cause de l'influence océanique. Je veux donc insister sur le fait que les influences continentales en France (notamment dans la moitié sud-est de la France) sont bien plus présentes que beaucoup ne le croient...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis, cette fois, complètement d'accord avec toi mon cher André ! default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Quoique attention : de nombreuses autres stations de la bordure nord de la Méditerranée présentent ces 2 mnaximum d'automne et de printemps... pas seulement en France.

Je tiens à préciser une chose importante (enfin, je le crois) : si le climat méditerranéen se dégrade en France (attesté par les 2 maximums pluvio d'automne et de printemps), c'est bien à cause de l'influence continentale, et non pas à cause de l'influence océanique. Je veux donc insister sur le fait que les influences continentales en France (notamment dans la moitié sud-est de la France) sont bien plus présentes que beaucoup ne le croient...

En italien on aurait dit Alléluia! default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20"> (quand ca se réalise une chose qu'on attend depuis longtemps)

Bien sur, moi je le sais bien ca, en Italie en partie par exemple etc.....Mais j'ai insisté sur la France parce que on parle d'elle, et vous etes francais...

Oui...peut etre l'effet d'abri accélère ce phénomène....En effet si tu traces un graphique, en partant d'un maximum d'hiver océanique relatif du nord ouest de la France, et le maximum d'été du climat du nord est de la France, entre les deux tu passes par les gammes ayant une saison intermédiare qui va présenter ce maximum....ou meme tous les deux saisons intermédiaires.....il y a la' un bel mosaique!

Ciao!

AE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les stats janvier 2000 - mars 2011:

38880ashgabat1.png

On tient là un climat bien difficile à définir: le régime pluviométrique est clairement méditérranéen avec une sécheresse estivale très marquée et des t° à l'unisson. Par contre les importantes variations de température et la différenciation nette entre le printemps (instable, souvent maussade) et l'automne (beau et sec) sont clairement du domaine steppique. Comparons avril et octobre: le seul point commun est la t° moyenne (environ 17°c), sinon avril est 2 fois plus gris (5.0 octas contre 2.6 octas), 3 fois plus arrosé (44mm contre 14mm), connait des amplitudes thermiques dirnes plus faibles (de 2°c en moyenne par rapport à octobre) et une plus forte hygrométrie (60% contre 50%).

Par rapport eux normales 1961-1990, j'ai les anomalies suivantes sur les moyennes annuelles: +0.8°c en tn, +0.5°c sur les tx.

A noter que les records de froid de cette décade (autour de -16°c de tnn) paraissent bien éloignés des records historiques que se situeraient autour de -27°c.

Voilà, toute tentative de classification du climat d'Ashgabat sera bienvenue (je ne suis pas un expert en classification) mais svp ne vous étripez pas là-dessus default_flowers.gif

Selon Koppen, c'est BSsk: climat de steppe (t < P < 2t) => BS; à été sec => s; frais (T annuelle < 18°C) => k.

Selon Viers, c'est un climat "Turkmène", climat continental à été sec, comme quoi, ça existe !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Selon Koppen, c'est BSsk: climat de steppe (t < P < 2t) => BS; à été sec => s; frais (T annuelle < 18°C) => k.

Selon Viers, c'est un climat "Turkmène", climat continental à été sec, comme quoi, ça existe !

Salut Yves,

Pour Georges Viers aussi, le climat tukmène c'est avant tout un des climats secs, tempérés ou froids, avant l'adjectif continental....

A la limite le climat continental à été sec sera avec les Dsa, Dsb, Dsc de Koppen la' ou' ils existent...meme si c'est rare.....

Ciao! default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

André

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Selon Koppen, c'est BSsk: climat de steppe (t < P < 2t) => BS; à été sec => s; frais (T annuelle < 18°C) => k.

Alors finalement je me suis penché sur ce que dit Koppen:Asgabat est en BWh ou BWk:

- BW car la lame annuelle de précipitations est inferieure de moitié au seuil définit par Koppen (46% exactement). Donc "Climat désertique".

- BWk si on prend pour critère la t° moyenne annuelle (elle est inférieure à 18°c donc 'k').

- BWh si on prend pour critère la t° moyenne du mois le plus froid (elle est supérieure à 0°c donc 'h').

Sur la carte présentée dans l'article wikipédia c'est BWk qui a été choisi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Selon Koppen, c'est BSsk: climat de steppe (t < P < 2t) => BS; à été sec => s; frais (T annuelle < 18°C) => k.

Selon Viers, c'est un climat "Turkmène", climat continental à été sec, comme quoi, ça existe !

Pour ma part, avec si peu de précipitations et une si grande aridité, le domaine climatique Aride me paraît, beaucoup, beaucoup plus approprié que "Tempéré continental à été sec".Et pour cause : analysons la dynamique atmosphérique de ce coin... en hiver, l'influence de l'anticyclone thermique sibérien reste très faible à Ashkabad. Résultat : la Tm de janvier, +2.5°C, est plutôt bien élevée pour un coin aussi "continental" à 38°N, et les précipitations sont tout de même assez présentes en hiver, celles-ci résultant justement des incursions d'humidité voire des restants de dépressions Atlantiques ou de celles qui se sont régénérées en Méditerranée, voire au-dessus des Mers Noire et Caspienne : l'anticyclone de Sibérie n'empêche pas vraiment la progression de cette humidité venant de l'ouest, contrairement à ce qu'il se passe sous un vrai climat continental, plus au nord ou plus à l'est.

À titre de comparaison, Cangzhou en Chine (même latitude), connaît une Tm de janvier de -3°C (et celle-ci serait de -4 ou -5°C à altitude égale à celle de Ashkabad), et les précipitations hivernales y sont presque nulles, à cause de l'influence quasi-totale de l'anticyclone sibérien.

L'été, c'est là encore le contraire de ce qui se passe sous un climat continental : à Ashkabad, l'instabilité propre aux régions continentales (quelles qu'elles soient) n'a pas lieu, car la cellule anticyclonique subtropicale remonte jusque sur les terres turkmènes voire uzbèkes, et empêche toute activité orageuse. Bref, il s'agit "simplement" d'un climat Aride, sous influences méditerranéennes légères, mais situé à l'est du bassin méditerranéen et non au sud, d'où une plus grande fraîcheur des hivers que dans le nord du Sahara. Mais la physionomie du climat ici est la même que dans la bordure nord du Sahara.

Bref, il ne faut pas s'en tenir qu'à la seule amplitude thermique annuelle, nécessairement élevée à Ashkabad, étant donnée la position géographique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Attention avec ce supposé 22.1°C de Tm de juillet bien trompeur : pour commencer, il s'agit de la station de Bron, c'est à dire une station très urbaine, et qui le devient de plus en plus. Donc ce soit-disant passage au-delà du 22° est un leurre, cad que l'effet urbain y est très fort, donc il est logique que cette moyenne augmente décennie après décennie (en moyenne), puisque l'étendue des surfaces artificielles croît autour de Lyon fortement chaque année... De plus, on ne mesure pas le climat d'une région à l'aide d'une station urbaine.

Il faudrait désormais se référer à Lyon-St Ex, même si les conditions de mesure ne sont pas exemplaires comme le signalait Mottoth (tarmack trop proche). Bref, on est certainement pas à 22°C en juillet à Lyon !

Je ne suis pas d'accord: l'urbanisation autour de la station de Bron n'a pas vraiment progressé depuis au moins 20ans. De plus la station a été déplacée récemment vers une zone de l'aéroport à priori un peu plus fraiche (un delta estimé à -0.3°c), je ne sais pas où exactement l'imagerie de Google Earth Viewer étant plus ancienne que le déménagement.En revanche la physionomie de St Exupéry à été bouleversée depuis 20ans: le tarmac s'est agrandi (rien que l'année dernière un nouveau tarmac en asphalte est apparu au nord du bloc tour de contrôle / météo), les parcs automobiles ont été multipliés par 3 (au bas mot), et depuis le début de cette année un nouveau batiment de 3 étage est sorti de terre 200m à l'ouest de la station: celle-ci est désormais cernée par le béton et l'asphalte.

Pour moi Bron ne souffre pas plus de l'urbanisation qu'il y a 20 voire 30 ans (chaque terrain constructible l'a été depuis belle lurette), par contre à St Exupéry ça a beaucoup changé et ça se ressent depuis au moins 10 ans sur les tn qui sont de plus en plus souvent supérieures à celles de Bron.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ashgabat a le même climat que Téhéran, un climat type nord iranien c'est à dire froid l'hiver relativement et très sec et bien chaud l'été.

A propos, vous pourriez calculer les indices d'aridité et de sécheresse estivale pour Pornic et Noirmoutier ainsi que la durée? Car sur 1971/2000, il y a trois mois de suite dans le rouge sur un ombro thermique soit au moins 60 jours de sécheresse classant les précipitations en mode méditerranéen.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   1 membre est en ligne