mottoth

Climats du monde

2 978 messages dans ce sujet

Hello,

Belle station et jolies moyennes.

Je pense que c'est idéal sur le plan des T, mais en tous cas, 1 degré d'amplitude annuelle c'est impressionnant de régularité.

Côté ensoleillement c'est un peu faiblard je trouve.

Crabo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors, pour Wallis, on est typiquement dans le climat équatorial:

-27°C de BA( seuil de tropicalité: 24°C de BA et mois le plus froid>18°C) soit tropical.

-Indice de continentalité de 3 soit hyper-océanique.

-Aucune période sèche: axérique.

C'est a dire un climat tropical hyper-océanique et axérique qu'on pourrait qualifier d'équatorial (A' ra).

Bonjour Mathieu, bonjour à tous

Oui, presque équatorial, la différence avec le "vrai" climat équatorial, c'est que les cyclones sont possibles car nous sommes à la latitude de 13° S. Le "vrai" climat équatorial, très proche de l'équateur ne connait pas les cyclones.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Mathieu, bonjour à tous

Oui, presque équatorial, la différence avec le "vrai" climat équatorial, c'est que les cyclones sont possibles car nous sommes à la latitude de 13° S. Le "vrai" climat équatorial, très proche de l'équateur ne connait pas les cyclones.

C'est vrai, bien vu ! Il y a effectivement cette petite nuance. Mais bon, de là à inventer une nouvelle catégorie pour cette nuance, je ne suis pas sûr que ce soit pertinent. Qu'en pensez vous ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Concernant Wallis, la question que je me pose, c'est la raison de cette pluviometrie car il n'y a aucun relief sur l'ile, bizarre ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour , sa existe un climat à 2 saisons ?

- avec une saison des pluies sur 4 mois , et froide (entre 5 et 15 degrés).

- et le reste de l'année donc sur 6 mois très chaud (entre 28 et 40 degrés) et très sec.

merci pour vos réponses !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour , sa existe un climat à 2 saisons ?

- avec une saison des pluies sur 4 mois , et froide (entre 5 et 15 degrés).

- et le reste de l'année donc sur 6 mois très chaud (entre 28 et 40 degrés) et très sec.

merci pour vos réponses !

Sud de la Turquie...

http://en.wikipedia.org/wiki/Adana#Climate

Nord de l'Iraq...

http://en.wikipedia.org/wiki/Mossoul#Climate

Extrême sud du Turkménistan...

http://en.wikipedia.org/wiki/Ashgabat#Climate

Nord de l'Afghanistan...

http://en.wikipedia.org/wiki/Mazar-i-Sharif#Climate

Donc bon courage...! whistling.gif

Ah ou alors la Californie intérieure :

http://en.wikipedia.org/wiki/Fresno,_California#Climate

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai, bien vu ! Il y a effectivement cette petite nuance. Mais bon, de là à inventer une nouvelle catégorie pour cette nuance, je ne suis pas sûr que ce soit pertinent. Qu'en pensez vous ?

Outre l'absence de cyclones, le climat équatorial présente souvent deux maximums pluviométriques alors que Wallis n'en a qu'un seul. Personnellemnt, je nommerais le climat de Wallis 'climat tropical océanique d'alizé' avec saison sèche relative peu marquée (inexistante dans le cas présent du fait de la très forte pluviométrie annuelle) et à faible amplitude themique.

C'est le climat, en nettement moins arrosé pour les stations de plaine, que l'on retrouve aux Antilles, en Nouvelle Calédonie, à la Réunion, etc ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le maximum de janvier à Wallis est lié à la convergence intertropicale qui connait son décalage maximal vers le sud à cette période.

Le vrai climat équatorial voit la ZCIT passer 2 fois durant l'année, engendrant donc 2 maximums pluviométriques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Outre l'absence de cyclones, le climat équatorial présente souvent deux maximums pluviométriques alors que Wallis n'en a qu'un seul. Personnellemnt, je nommerais le climat de Wallis 'climat tropical océanique d'alizé' avec saison sèche relative peu marquée (inexistante dans le cas présent du fait de la très forte pluviométrie annuelle) et à faible amplitude themique.

C'est le climat, en nettement moins arrosé pour les stations de plaine, que l'on retrouve aux Antilles, en Nouvelle Calédonie, à la Réunion, etc ....

Le maximum de janvier à Wallis est lié à la convergence intertropicale qui connait son décalage maximal vers le sud à cette période.

Le vrai climat équatorial voit la ZCIT passer 2 fois durant l'année, engendrant donc 2 maximums pluviométriques.

Bonjour à tous,

Oui, je entièrement d'accord avec vous deux : du point de vue de l'analyse de la dynamique atmosphérique, il est vrai que celle-ci s'apparente entièrement à celle des climats tropicaux.

Mais si l'on désire baser l'analyse sur les conditions régnant effectivement au sol (donc indépendamment de l'origine des masses d'air en présence), on ne peut s'empêcher de constater que le climat de Wallis est malgré tout extrêmement proche de celui des régions dont la dynamique atmosphérique est bien équatoriale. Au point de le faire rentrer directement dans la catégorie des climats équatoriaux.

Car il me semble que, généralement, on définit un climat à partir des conditions qui règnent au sol.

Non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

Oui, je entièrement d'accord avec vous deux : du point de vue de l'analyse de la dynamique atmosphérique, il est vrai que celle-ci s'apparente entièrement à celle des climats tropicaux.

Mais si l'on désire baser l'analyse sur les conditions régnant effectivement au sol (donc indépendamment de l'origine des masses d'air en présence), on ne peut s'empêcher de constater que le climat de Wallis est malgré tout extrêmement proche de celui des régions dont la dynamique atmosphérique est bien équatoriale. Au point de le faire rentrer directement dans la catégorie des climats équatoriaux.

Car il me semble que, généralement, on définit un climat à partir des conditions qui règnent au sol.

Non ?

Ca me rappelle un débat il y a quelques mois sur les climats tropicaux de montagne, comme par exemple à La Paz où la chaleur est tellement absente que l'on tombe en ET de Köppen (climat polaire de toundra)... et y'a rien à y faire je préfère quand même bien préciser la nature tropicale de la dynamique du climat de La Paz, même si la chaleur tropicale y est inconnue.

Mais bon ici cet exemple n'est pas si caricatural... pour moi un climat tropical suppose une période sèche bien plus nette que le minimum observé à Wallis, donc même si j'aime beaucoup l'appellation trouvée par Yves (climat tropical océanique d'alizé) je n'ai aucun problème à le considérer comme équatorial, c-à-d constamment humide et chaud, avec des t° d'une grande monotonie. Mais il ne faut pas perdre de vue le fait que l'on est malgré tout pas sur l'équateur, le risque de cyclone étant quand même une menace sérieuse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Ce que je trouve remarquable c'est la faible amplitude des extrêmes, seulement 15°C entre le 18.4 et 33.4, c'est le genre d'amplitude assez courante que l'on peut retrouver sur une simple journée un peu chaude d'été dans nos contrée tempérées.

Je trouve ce climat trop monotone à mon goût

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation
Bonsoir,

Ce que je trouve remarquable c'est la faible amplitude des extrêmes, seulement 15°C entre le 18.4 et 33.4, c'est le genre d'amplitude assez courante que l'on peut retrouver sur une simple journée un peu chaude d'été dans nos contrée tempérées.

Et sur une année l'amplitude se réduit à seulement environ 11°c entre les tnn et la txx annuelles médianes (21.3°c et 32.4°c).

 

#121. Amsterdam.

 

Pas de gros dépaysement aujourd'hui puisqu'on s’intéresse à la capitale Hollandaise:

06240_map0.jpg

 

La station synoptique est sur l'aéroport, en plein milieu des pistes dans un espace très dégagé. Comme chacun sait il n'y a aucun relief à proximité. Le centre ville est à 9.5kms et la mer de Nord à 19kms:

06240_map1.jpg

 

Vue vers l'ONO:

06240_map2.jpg

 

06240_Amsterdam_A_v7_33.png

 

Les stats confirment le caractère à priori bien campagnard de la station, avec une hygrométrie qui approche fréquemment les 100%. Elles confirment aussi l'excellent dégagement avec des valeurs de vent moyen supérieures à celles de Reykjavik !

 

Ce Cfb de Köppen incontestablement océanique possède cependant quelques attributs continentaux:

- un maximum de RR estival du à la nature souvent orageuse des dégradations du temps.

- les chaleurs estivales sont souvent moites: les 95-centiles de Td sont aussi élevé qu'à Lyon, et les 95-centiles de température ressentie sont boostées d'un degré en aout par cette moiteur.

 

Les tableaux horaires montrent bien la forte hygrométrie nocturne en toutes saison, et la petite hausse du Td en matinée lors de l'évaporation de la rosée.

06240_Amsterdam_B_v7_33.png

 

 

EDIT 29/11/2014: ajout des roses des vents:

06240_Amsterdam_C_v7_33.png

 

 

Le caractère maritime modère beaucoup les variations de températures, mais la variation inter-annuelle peut être forte comme ailleurs en Europe. Voici donc 2 exemples d'hivers, un doux et un froid.

Début 2007 fut marqué par la douceur, avec notamment le plus doux des mois de janvier depuis 2000. Ce fut aussi un mois tempétueux:

06240_JAN_FEB07.png

 

 

Début 2010 fut le début d'année le plus froid depuis 2000, avec janvier en 1ere place et février en 2e (devancé par février 2012 en froidure). Le gel y fut fréquent mais rarement intense (seulement 2 tn < -10°c):

06240_JAN_FEB10.png

 

 

Je passe les inter-saisons, nous voici directement en été 2006:

- Avec 22.1°c de moyenne juillet 2006 fut de loin le mois le plus chaud de ces 14 dernières années, largement devant juillet 2010 (19.5°c). Ce fut aussi le mois le moins arrosé (25.9mm) et le moins humide (65%). L'absence de journées fraiches est aussi remarquable que les 3 épisodes à plus de 30°c.

- En revanche aout 2006 fut le 2e plus frais avec 16.6°c, pas loin de 2005 (16.5°c), et surtout de loin le plus arrosé de tout les mois confondus depuis janvier 2000 avec 270mm. Aucun jour avec chaleur (>25°c) ne fut décompté ce mois-çi:

06240_JUL_AUG06.png

 

 

C'est tout pour aujourd'hui !

 

Modifié par mottoth
Remise à jour

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous

Tout d'abord merci mottoth pour cette nouvelle fiche !

Si on compare Amsterdam à Varsovie, quasiment à la même latitude mais plus à l'est :

- La Tm annuelle passe de 10,7 a 8,8 pour une différence d'altitude de 110 m seulement

- La Tm de janvier passe de 3,9 a - 2,1 soit 6 degrés en moins

- La Tm de juillet passe de 18 a 20 soit 2 degrés en plus, la mer adoucit plus l'hiver qu'elle ne rafraichit l'été.

- Le maximum pluviométrique de l'été/début d'automne (août septembre) est recentré sur juillet

- L'ensoleillement gagne plus de 700 heures annuelles, essentiellement en été

- Le % de vent calme augmente et le % de vent fort diminue

Belle illustration de la continentalisation du climat en Europe, l'influence des reliefs et de la cellule anticyclonique subtropicale en été (la latitude étant suffisamment élevée) étant quasiment nulle pour les deux villes.

Sinon, mottoth, je suppose que -18,7 en février, c'était en 2012 ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sinon, mottoth, je suppose que -18,7 en février, c'était en 2012 ?

Oui, le 4/02/2012.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Amsterdam a un climat typiquement océanique avec un indice de continentalité de 23. On a une saison de végétation conséquente (6-7mois) et aucune saison sèche, ce qui donne: B2rb comme en Bretagne ou en Normandie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#122. Paris / Orly

 

Présenter le climat de Paris dans un forum francophone n'est pas à priori du plus grand intérêt. Cependant j'ai fini par m'y atteler pour une bonne raison: cette fiche devrait servir de référence pour appréhender les notions ou paramètres que j'ai introduit ici au fil des mois et qui ne sont pas couramment utilisées ailleurs en climatologie. Et effet, si les températures moyennes et précipitations sont présentées de manière homogène dans la plupart des bases de données consultables ça et là, en revanche les notions de centiles y sont rarement manipulées. De même si l'on trouve parfois des stats sur le Td ou l'hygrométrie, on a quasiment jamais de données bio-météo - où alors non homogènes, chaque pays y allant de son indice (Humidex vs. Heat Index vs. Apparent Température).

Le but de mon travail étant justement de traiter de façon homogène le maximum de lieux et de climats différents, je considère les fiches de climats bien connus de nous tous comme Paris ou Lyon comme une base de comparaison, une sorte de "mètre étalon". Vous allez donc voir comment certaines stats ou notions assez abstraites - j'ai cité plus haut centiles et bio-météo mais il y a aussi les stats horaires, rarement présentées sur le web - s'expriment chez nous Français à travers cette fiche ainsi que celle de Lyon remise à jour aujourd'hui.

 

Comme d'habitude on plante vite fait le décors:

07149_map0.jpg

 

07149_dem.jpg

 

Le choix d'Orly fut assez simple: Montsouris ou Le Bourget étant trop urbanisées (St Maur aussi d'ailleurs mais cette station n'est pas dispo sur le réseau synoptique international), il me restait donc les 2 grands aéroports parisiens. Roissy/CDG présente des relevés parfois curieux, avec souvent de hautes tn mais des tx assez basses, comme si un petit effet de plateau influait cette station. Il restait donc Orly, bien implantée sur le flanc sud de l'aéroport, suffisamment éloignée des tarmacs et des terminaux et rarement sous le vent du centre-ville pour éviter une surchauffe trop directe, et donc finalement bien représentative de la campagne parisienne.

07149_map1.jpg

 

Vue vers le nord:

07149_map2.jpg

 

07149_Paris_A_v7.35.png

 

Je ne vais pas détailler ce climat, il y a juste deux remarques qui me viennent à l'esprit:

- on retrouve bien sur la modération des précipitations du bassin parisien, parfois durables mais peu intenses, et remarquablement bien réparties sur l'année.

- le régime d'hygrométrie est typique des climats d'une grande partie de l'Europe. On distingue 2 périodes de 5 mois: une franchement humide de octobre à février où l'HR se maintient le plus souvent au delà de 60%, et une plus sèche d'avril à aout où il n'est pas rare de tomber sous les 30%. Septembre et mars sont des mois de transition.

Vous pouvez comparer la transition entre le climat franchement océanique d'Amsterdam et le semi/continental de Lyon, en passant donc pas Paris. Le comportement du vent est révélateur:

06240_07149_07481_Winds.png

- Amsterdam a un maximum d'hiver, où janvier et février sont les mois les plus ventés. C'est typique des climats maritimes sous ces latitudes, on retrouve ce maximum hivernal à /topic/67917-climats-du-monde/page__view__findpost__p__1575404'>Dublin mais aussi à /topic/67917-climats-du-monde/page__view__findpost__p__1572874'>Petropavlovsk Kamchatsky.

- Lyon montre un petit maximum de printemps, qui est un trait continental du au paroxysme des conflits méridiens de masse d'air à cette saison, beaucoup plus flagrant par exemple à /topic/67917-climats-du-monde/page__view__findpost__p__2196637'>Harbin (fiche remise à jour récemment).

- Paris est un peu entre les 2... ça reste très océanique mais les calmes continentaux y sont plus fréquents qu'à Amsterdam. La fréquence des situations de vent calme est aussi un bon indicateur.

 

Revenons à Paris avec les tableaux horaires. Rien de marquant, toujours cette petite hausse du Td en matinée et le vent bien corrélé à la température.

07149_Paris_B_v7.35.png

 

EDIT 05/11/2014: ajout des roses des vents

07149_Paris_C_v7.35.png

 

 

Pour continuer la comparaison avec Lyon et Amsterdam j'ai choisi les mêmes mois témoins.

2007: un hiver doux, janvier et février furent les plus doux de la série 2000-2014.

07149_JAN-_FEB07.png

 

Hiver 2010: janvier fut le plus froid de la série 2000-2014, et février un peu froid mais sans que cela soit notable:

07149_JAN-_FEB10.png

 

 

Enfin la paire Juillet/Aout 2006. Juillet 2006 fut le plus chaud de tous les mois d'été depuis 2000, même devant aout 2003 (+0.2°c), tandis que aout 2006 fut le plus froid des mois de juillet et aout depuis 2000. Un bel exemple donc que cet été très contrasté:

07149_JUL-_AUG06.png

 

 

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. Je pense faire quelques autres stations françaises dans le futur, mais pour la prochaine fois on s'envolera de nouveau loin d'ici, vous verrez le dépaysement sera à nouveau au rendez-vous.

Modifié par mottoth
Remise à jour, ajout carte topo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Encore merci mottoth pour cette présentation avec une analyse si fine, détaillée et intéressante, le fait que le climat décrit concerne bien des gens de ce forum ne retire rien à l'intérêt de cette fiche, bien au contraire !!

Tu as déjà beaucoup dit, aussi je n'ajouterai pas grand chose hormis une remarque sur le régime pluviométrique qui comporte un net minimum de printemps ce qui est habituel pour le coin mais aussi un trait plus inattendu, c'est le net maximum d'été que l'on retrouve comme à Amsterdam, dans un climat pourtant bien océanique.

Ce maximum est-il du à la relative brièveté de la période ? Mais il faut peut-être arrêter de voir une corrélation entre 'océanicité' et relatif minimum estival. Déjà, Dublin, en Irlande, parangon du climat océanique, présente un maximum presqu'estival, de plus, le profil pluviométrique est souvent difficile à caractériser pour la région parisienne même pour de plus longues périodes de relevés.

Dernière remarque sur l'effet urbain qui est sûrement loin d'être nul mais difficile de trouver une station représentative du climat parisien qui ne comporte pas ce caractère !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu as déjà beaucoup dit, aussi je n'ajouterai pas grand chose hormis une remarque sur le régime pluviométrique qui comporte un net minimum de printemps ce qui est habituel pour le coin mais aussi un trait plus inattendu, c'est le net maximum d'été que l'on retrouve comme à Amsterdam, dans un climat pourtant bien océanique.

Ce maximum est-il du à la relative brièveté de la période ? Mais il faut peut-être arrêter de voir une corrélation entre 'océanicité' et relatif minimum estival. Déjà, Dublin, en Irlande, parangon du climat océanique, présente un maximum presqu'estival, de plus, le profil pluviométrique est souvent difficile à caractériser pour la région parisienne même pour de plus longues périodes de relevés.

Dernière remarque sur l'effet urbain qui est sûrement loin d'être nul mais difficile de trouver une station représentative du climat parisien qui ne comporte pas ce caractère !

L'effet urbain est sans aucun doute encore présent à Orly, mais bien atténué. Si la station avait été implantée au nord de l'aéroport ça aurait été tout autre chose: on y trouve les 2 terminaux, l'immense complexe de la maintenance Air France, puis un peu plus loin l’énorme base logistique de Rungis... bref, que du béton !

Difficile de faire une analyse fine sur seulement 14 années de donnée... pour la température ça commence à aller, je trouve des courbes plus présentables qu'il y a 3 ans, mais pour les précipitations je pense que 30 années sont nécessaires. Le maximum estival de Paris ou Amsterdam observé sur la période 2000-2014 est du aux orages, ces derniers jours l'ont rappelé ils peuvent être particulièrement violents dans cette zone... d'ailleurs ma soeur qui habite à Anvers est une utilisatrice régulière de ESTOFEX, bien qu'elle n'ait rien à carrer de notre hobby. Paris et Amsterdam ont beau être très océaniques, leur situation en bordure de continent ne leur permet pas d’échapper à la violence des phénomènes convectifs, bien au contraire: je me demande si ces phénomènes ne sont pas renforcé à la frontière entre le milieu marin et continental.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci mottoth pour ce fil passionnant à suivre.

Concernant Orly, le site et la station sont bien influencés par l'énorme ICU de l'agglomération parisienne surtout par temps clair et calme, de nombreuses études se sont penchées sur la question.

Ces cartes sont issues de cette étude=> http://norois.revues.org/pdf/1373, je me suis permis de localiser l'aéroport par un point rouge.

711930ICUParis.jpg

L'effet de l'ICU est ainsi perceptible en comparant les moyennes de températures avec des stations proches ayant à peu près les mêmes conditions de relevés.

Par exemple l’aérodrome de Brétigny-sur-Orge, situé comme Orly sur un petit plateau à environ 80m d'altitude mais 15km plus en sud en limite de la tache urbaine parisienne (http://goo.gl/maps/VCWeo).

Sur les données 81-2010 en moyenne annuel de tn

Orly 7,6°

Brétigny 7°

En s'éloignant encore un peu plus de l'agglomération sur l’aérodrome de Melun

Orly 7,6°

Melun 6,8°

On peut le percevoir également au nombre de gel

Orly 42

Brétigny 51

Melun 53

La station d'Orly est plus représentative de la 3ème couronne de l'agglomération parisienne (entre A 86 et Francilienne pour ceux qui connaissent) que de sa campagne sans doute plus proches de stations type Melun ou Pontoise.

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ton intervention thib91. Orly est donc un bon compromis entre les stations plus centrales mais trop urbanisées et celle plus campagnardes mais trop éloignées de Paris. 1°c/an sur le tn par rapport à Melun ça va, on limite les dégats. Je n'ai d'ailleurs pas vu de tn délirantes en été, on ne compte que en moyenne 2 tn>20°c par an ce qui est peu, et la tn la plus haute de la période 2000-2014 n'est que de 23.5°c, en aout 2003.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut et merci pou cette bonne idée.

On distingue quand même deux "pics" plus pluvieux, de mai à août et en fin d'automne non ? Dans ces périodes on est entre 55 et 70mm par mois contre 40.

2.2 Tn tropicales par an je suis surpris, sachant qu'il y en a eu 12 dans l'été 2003...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

2.2 Tn tropicales par an je suis surpris, sachant qu'il y en a eu 12 dans l'été 2003...

On a pas fini de triturer les chiffres dans tout les sens pour se rendre compte à quel point Aout 2003 fut extraordinaire...

En effet je compte 11 tn > 20°c à Orly en aout 2003 (du 4 au 14 inclu), qui lui seul contribue à 0.78 dans le total de 2.2j/an sur les 14 étés de 2000 à 2013.

Mais en dehors de 2003 je ne compte que 5 tn > 20°c en aout depuis 2000: les 3/08/2004, 9/08/2004, 20/08/2009, 21/08/2011 et 2/08/2013.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Concernant Paris, le climat est bien entendu océanique et non semi-continental comme je peux le lire parfois. L'été n'est pas plus chaud qu'a Rennes (et oui, la Bretagne n'a pas des étés si pourris que ça!), l'hiver n'est pas particulièrement froid (il ne neige pas tout les ans) et l'insolation est faible. Toutefois, les précipitations sont assez faibles sur l'année, bien que compensés par une forte hygrométrie (76%) et par 172 jours humides bien répartis sur l'année. L'indice d'humidité devient négatif dans certaines stations du Bassin Parisien, mais la végétation potentielle reste toujours forestière, même sur les sols pauvres en raison du caractère océanique du climat. Dans ma classification, cela me donne:B2'rb mais qui tend vers B2'db.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#123. Springbok

 

Retour en Afrique du Sud pour cette nouvelle fiche. Springbok est à 1100kms de Pretoria, 480kms du Cap et 79kms de la côte Atlantique:

68512_map0.jpg

 

Cette ville de 12000 habitants est situé dans la chaine de montagne modestes qui sépare la plaine côtière du plateau du désert du Karoo à l'est (altitude moyenne 1000m):

68512_map1.jpg

 

La ville est située dans une cuvette (alt 920m) entourée de plusieurs collines. La station synoptique surplombe la ville d'environ 80m, à côté d'un petit col routier:

68512_map2.jpg

 

Une vue de la station depuis la route (Google StreetView):

68512_picture.jpg

 

68512_Springbok_A_v7_33.png

 

 

On a vu déjà plusieurs climats polaires dans ce fil, mais voici aujourd'hui le premier climat bipolaire ! Vous allez vite comprendre l'allusion... déjà un coup d'oeil sur les stats d'hygrométrie qui ne sont pas banales: on y constate d'énormes variations, on passe couramment du saturé au très sec, notamment en hiver.

Mais reprenons du début:

Pour Köppen c'est un climat steppique côtier (BSn), bien que je n'aie jamais vraiment su quels critères appliquer exactement à la lettre n et que j'aie du trancher avec mon bon sens: j'ai décidé que si tout les mois de l'année ont une Tm comprise entre 8°c et 24°c c'est du n, puisque la critère doit porter sur la modération des t° tout au long de l'année.

 

On distingue une saison hivernale plus humide: nous reconnaissons en fait le régime pluvieux pseudo-méditerranéen du Cap, mais avec des lames d'eau moindres en raison de la position plus septentrionale: nous passons donc sous le seuil de semi-aridité de Köppen.

La modération des amplitudes thermiques diurnes et le vent assez présent sont du à la localisation de la station sur un col: il y a fort à parier que les nuits sont plus calmes et plus fraiches au fond de la cuvette en centre-ville.

L'observation des centiles de tn/tx et d'HR suggère donc des changements de temps très importants même en été, puisque par exemple en janvier les tx peuvent varier de 14°c à 39°c... c'est plutôt inattendu pour un climat semi-aride côtier soit-disant modéré. Nous allons voir plus bas que l'alternance des flux maritimes frais et humides et des flux continentaux chauds et secs en est la cause et donne un rythme très particulier à ce climat.

 

Les statistiques horaires ne montrent hélas pas grand chose de cette polarisation du temps puisqu'elle sont des moyennes de ces 2 types de temps:

68512_Springbok_B_v7_33.png

 

EDIT 23/04/2015: ajout des roses des vents

68512_Springbok_C_v7_33.png

 

 

Voici un exemple de saison hivernale:

- juin 2009 fut un peu frais et bien arrosé

- juillet 2009 normal thermiquement mais un peu sec

- aout 2009 bien chaud et normalement arrosé.

On constate donc que 2 types des temps s'opposent fréquemment:

- des journées grises, fraiches, très humides et parfois franchement pluvieuses, lorsque le flux est marin.

- des journées de grand beau temps douces (parfois chaudes) et souvent bien sèches, qui coïncident avec l'établissement d'un flux continental.

La neige est possible mais rare, depuis 2000 je n'ai observé que 2 occurrences dont 1 seule vraiment sérieuse avec tenue au sol probable durant quelques heures.

68512_JUN_AUG09.png

 

 

Cette opposition entre 2 types de temps que tout oppose se poursuit durant toute l'année. Ici un exemple de printemps:

- septembre 2013 frais et humide

- octobre et novembre 2013 normaux, malgré des écarts de t° impressionnants.

Au fur et à mesure que l'été se rapproche des invasions d'air maritime sont plus sèches et moins nuageuses mais la baisse de température associée reste spectaculaire.

68512_SEP_NOV13.png

 

 

Ca continue en été, avec ici 3 mois très proches des normales.

Remarquez notamment comme les tn sont rarement dans la normale: on tourne souvent soit autour de 10/12°c ou alors carrément au delà de 20°c !

68512_DEC00_FEB01.png

 

 

J'avoue que j'ai été bien surpris de découvrir ce climat si changeant que l'on est plus souvent proche des extrêmes que des valeurs moyennes. La situation unique de Springbok à la cassure entre le plateau continental et le domaine maritime exacerbe la variabilité du temps, mais celle-ci reste très forte le long de la plaine côtière et de l'océan: je ferais un jour peut-être une ville côtière comme Alexander Bay pour vous montre cela, mais les données disponibles sont de moins bonne qualité.

 

Modifié par mottoth
Remise à jour

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.