mottoth

Climats du monde

2 970 messages dans ce sujet

Mon Dieu! combien de résultat pour trouver le climat de Ashgabad! default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Peut etre il faut faire le calcul sur une période plus longue au niveau climatique, car sinon, on est en train de faire 11 ans pour les temperatures mais 30 ans (61-90) pour les précip. Sans vouloir en aucun sens faire changer la méthode de travail à mottoth.

(à propos mottoth, pourrais tu mettre STP les jours de pluies moyennes mensuelles dans le tableau? ca me servirait pour les calculs que tu sais.... default_blushing.gif )

Si on se refère au diagramme du lien russe mis auparavant (qui inclue aussi les pays de l'ex URSS)...on aurait BSk pour cette ville (la' bas elle est un peu plus froide et un peu plus pluvieuse!)

Mais quand meme je suis d'accord avec Gael quand il dit qu'on est bien dans le domaine aride ou semi aride et non pas sub humide...

Meme Viers, je répète, est d'accord, car il associe au climat turkmène le climat BSsk , ce "s" est pour dire que les pluies sont plus fortes en saison "froide"...

ici aussi il faut faire attention aux calculs de Koppen, c'est pas toujours les memes mois, mais les 6 plus froids..qui ont 70% du total. Sinon les 6 plus chauds....ou rien des deux....

Ciao ciao!

AE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://www.pogoda.ru.net/climate/38880.htm

Voici le lien russe que je n'ai pas mis avant (si ca ne va pas, il faudrait cliquer sur "climat du monde" en haut au milieu et puis choisir la ville de la liste)

ici on a pour Ashgabad BSk avec Koppen (semi aride frais)

9.06 avec l'indice d'aridité de De Martonne A=P/(T+10) donc aride

175.2 avec l'indice xérothermique de Gaussen donc xérothermo médit.

un peu mieux d'avant mais ca ne change pas l'analyse....

Ciao!

AE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crois que l'on peut pas associé les lettres B et s. Donc cela ferait BWk car Tm < 18°c d'après la classification de Koppen pour le climat d'Ashgabad.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crois que l'on peut pas associé les lettres B et s. Donc cela ferait BWk car Tm < 18°c d'après la classification de Koppen pour le climat d'Ashgabad.

Avec les données climatiques russes (et ex URSS) on est BSk (16,6 moyenne annuelle et 241 mm de précip moy annuelles) si on est entre 16.6+7 cm et 16.6+14 cm donc 23,6 cm et 47,2 cm on est dans la zone semi aride ou steppique BS

K" comme tu dis < 18 moyenne annuelle

(les italiens ont proposé le +6 pour le mois le plus froid, quand meme ca reste k)

Le "s" l'a mis Viers dans son tableau climatique de Koppen pour différencier les zones ou' on a des pluies d'hiver de celles ou' on a de pluies d'été (comme par exemple entre le Nord du Sahara et le Sud du Sahara)

default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#18. Almaty.

 

Comme prévu le climat d'Ashgabat a fait couler beaucoup d'encre... Le prochain présente pas mal de similitudes car il est lui aussi en Asie Centrale: Almaty, au Kazakhstan. Almaty - encore orthographiée Alma-Ata dans les vieux atlas - était la capitale du Kazakhstan jusqu'en 1997, lorsque le tyran local décida que sa ville natale d'Astana soit la nouvelle capitale.

36870_map0.jpg

 

La topographie est un peu la même qu'à Ashgabat: au sud une chaine de montagnes fait la frontière avec le Kirghizstan, au nord le relief descend en pente douce vers les immenses plaines du Kazakhstan.

La station est très proche du centre-ville, située donc dans un milieu très urbanisé sur le modèle des villes soviétique en damier: des barres d'immeubles d'habitation avec de très grandes cours intérieures et beaucoup d'espaces verts.

36870_map1.jpg

 

Vue vers l'est:

36870_map2.jpg

 

Vue vers le SO:

36870_map3.jpg

 

L'environnement immédiat de la station mérite d'être précisé, car on a là un gros problème: début 2004 est sorti de terre un ensemble de 3 immeubles d'habitations au nord et à l'ouest de la station, si près que durant les mois d'été la station se retrouve dans l'ombre des 2 immeubles les plus à l'ouest en fin de journée... ça va fausser les mesure d'insolation évidemment. Voici 3 clichés satellite où l'on voit ces immeubles apparaitre en 2004:

36870_Almaty_0c.jpg

 

Durant l'été, lorsque le soleil se couche vers le nord-ouest, l'influence de ces immeubles sur l'ensoleillement est visible de manière évidente sur les relevés quotidiens. Voici par exemple les relevés des mois de juillet:

36870_I_JUL.png

On voit bien que jusqu'en 2003 on dépassait fréquemment les 13h d'insolation, jusqu'à 13.9h même. Et soudainement à partir de 2004 quasiment plus aucun jour ne dépasse les 12h. En ensoleillement maximal possible on a presque perdu 2h par jour - j'ai calculé 55h sur l'ensemble du mois de juillet. J'ai du bricoler de nouvelles formules pour calculer les fraction d'insolation: elles sont calculées sur 2 périodes différentes (2000-2003 puis 2004-présent) puis pondérées dans le résultat final en fonction du nombre d'années. Les moyennes d'insolation brutes on un peu perdu de leur sens depuis 2003, mais les fractions d'insolation que j'ai calculé gardent elles une cohérence.

 

Voici donc le tableau de stats:

36870_Almaty_A_v7.32.png

 

Le régime de précipitation est curieux: les minimums d'hiver et d'été sont similaires, le maximum de printemps est bien là et un maximum secondaire apparait en automne. On avait déjà de mal à classifier le climat d'Ashgabat, mais là on à un hybride entre le climat d'Ashgabat et le climat continental. C'est un climat steppique mais qui n'est pas semi-aride... Ce n'est pas un climat continental non plus car on a une vrai sécheresse d'été, de juillet à septembre, avec en plus des valeurs d'hygrométrie vraiment basses. Je vous laisse continuer à débattre de cela dans la bonne humeur wink.gif

 

J'ai pu discerner une période d'enneigement continu mais elle est très variable d'une année sur l'autre et la couche varie beaucoup au jour le jour: elle est souvent quasiment fondue lorsqu'un coup de froid vient en remettre une couche (c'est le cas de le dire !). On tient là quand même un vrai hiver, avec des vagues de froid sibériennes qui descendent fréquemment vers les -15°c/-20°c, mais aussi de fréquents dégels.

 

Les courbes de ° sont assez harmonieuses pour être prises au sérieux. En moyennes annuelles, j'ai les anomalies suivantes:

tn +1.3°c / tx +0.8°c par rapport aux normales données par MF.

tn +1.5°c / tx +0.7°c par rapport aux normales données par pogoda.ru.

Je pense que l'urbanisation est directement responsable de la hausse des tn, quand aux tx c'est une valeur d'anomalie similaire à tous les autres résultats que j'ai eu jusqu'à présent.

 

EDIT 16/12/2014: ajout des tableaux horaires et des roses des vents

36870_Almaty_B_v7.32.png

 

36870_Almaty_C_v7.32.png

 

 

Voici un hiver au bilan normal mais très contrasté: L'hiver 2005-2006 connu un mois janvier bien froid (-4.1°c d'anomalie) suivi d'un février doux (+4.3°). Décembre 2005 fur lui dans les clou. Cet exemple offre donc tout les types de temps, moyens ou extrêmes, qui surviennent en hiver.

36870_DEC05-_FEB06.png

 

 

Le printemps est contrasté et assez humide. En avril la neige n'est pas rare - elle revient au sol plus d'une année sur 2 en moyenne -, et elle côtoie de peu les premiers 25°c voire 30°c.

36870_MAR-_MAY05.png

 

 

Dans la lancée du printemps, juin est encore assez orageux. Puis c'est le plein été avec des chaleurs sèches et quelques refroidissement pluvio-orageux parfois marqués.

36870_JUN-_AUG11.png

 

 

L'automne est plus sec que le printemps avec des changements de temps moins fréquents mais tout aussi brutaux.

36870_SEP-_NOV08.png

 

 

La prochaine fois on continuera vers l'est wink.gif

Modifié par mottoth
révision complète.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Selon le lien russe (si ca ne vient pas en francais on peut mettre "translate" et ca se fait en 2 secondes)

Almaty

C'est Dfa de Koppen

D le mois le plus froid < -3

f car il ne satisfait ni le "s" ni le "w"

a le mois le plus chaud > 22

indice de De Martonne 33.81 humide

indice xérothermique 38.7 pas mal < 40.....

Quand meme ces valeurs ne changent que de peu avec le tableau de mottoth (31,6 pour l'indice de De Martonne)

default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas d'accord: l'urbanisation autour de la station de Bron n'a pas vraiment progressé depuis au moins 20ans. De plus la station a été déplacée récemment vers une zone de l'aéroport à priori un peu plus fraiche (un delta estimé à -0.3°c), je ne sais pas où exactement l'imagerie de Google Earth Viewer étant plus ancienne que le déménagement.

Pour moi Bron ne souffre pas plus de l'urbanisation qu'il y a 20 voire 30 ans (chaque terrain constructible l'a été depuis belle lurette), par contre à St Exupéry ça a beaucoup changé et ça se ressent depuis au moins 10 ans sur les tn qui sont de plus en plus souvent supérieures à celles de Bron.

Beaucoup de gens pensent (tout comme toi) que l'effet urbain sur une station donnée ne se résume qu'à l'urbanisation périphérique : en gros, tu dis que tous les secteurs résidentiels ou toutes les surfaces artificielles autour de la station sont comblées depuis au moins 20 ans. Oui, ça c'est vrai.Mais ce qu'il est important d esavoir, c'est que l'effet urbain est proportionnel à la superficie totale des zones urbanisées. Or, depuis 20 ans, l'extension de ces surfaces urbanisées ne cesse de croître en région lyonnaise. Il faut comprendre qu'il faut voir beaucoup plus loin que les quelques hectomètres autour de la station ! L'agglomération urbaine de lyon ne cesse donc de se répandre, ce qui augmente de plus en plus en superficie et en intensité l'îlot de chaleur urbain.

Pour résumer, le réchauffement urbain détecté par la station est la somme de :

- surfaces artificielles directement autour de la station (ça c'est comblé depuis 20 ans)

- superficie totale de l'agglomération urbaine (et ça, en revanche, ça ne cesse de croître)

Il faut savoir qu'en France, en 2010, plus de 10% du territoire français était recouvert de surfaces artificielles ! Donc des îlots de chaleur urbains de plus en plus étendus et donc de plus en plus chauds...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avec les données climatiques russes (et ex URSS) on est BSk (16,6 moyenne annuelle et 241 mm de précip moy annuelles) si on est entre 16.6+7 cm et 16.6+14 cm donc 23,6 cm et 47,2 cm on est dans la zone semi aride ou steppique BS

K" comme tu dis < 18 moyenne annuelle

(les italiens ont proposé le +6 pour le mois le plus froid, quand meme ca reste k)

Le "s" l'a mis Viers dans son tableau climatique de Koppen pour différencier les zones ou' on a des pluies d'hiver de celles ou' on a de pluies d'été (comme par exemple entre le Nord du Sahara et le Sud du Sahara)

default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Merci de ta réponse. J'aimerai quand même éclaircir un point. La lettre "W" s'applique à des régimes pluviométrique < 250 mm par an comme c'est le cas ici. Alors pourquoi mettre "S" comme un climat de steppe. Aparemment c'est avec ta formule que tu trouve "W" donc j'aimerais savoir l'utilité de cette formule. default_happy.png/emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20">

Pour Almaty je suis d'accord pour le Dfa. Un climat tempéré froid humide a été chaud.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

salut Mottoth salut à tous

un grand merci pour ces présentations qui permettent de voyager en un clic et de mieux appréhender les variations possible dans ces contrées loin des clichés habituels.

Je ne sais pas si on peu faire des demandes mais pour compléter Hanoi, Bangkok et Jailsalmer pourrait-on avoir une ou plusieurs villes avec des régimes pluviométriques de mousson très marqués ( avec des précipittions dépassant 1000mm mensuel )?

Sinon pour les influences méditerranéenne sur l'Est Lyonnais, elles semblent être vraiment minime au vue de la durée de vie d'une cigale qui était malencontreusement rentré avec moi dans ma voiture depuis le Sud et aussi au vue du rythme de croissance d'un pied d'olivier pourtant bien planté à l'abri du vent et ensoleillé du matin au soir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A propos, vous pourriez calculer les indices d'aridité et de sécheresse estivale pour Pornic et Noirmoutier ainsi que la durée? Car sur 1971/2000, il y a trois mois de suite dans le rouge sur un ombro thermique soit au moins 60 jours de sécheresse classant les précipitations en mode méditerranéen.

J'ai fait les calculs pour les indices Ihe et IhA (indices h'humidité estivale et annuelle) pour ton coin :Nantes : Ihe = -2 (sécheresse estivale relative présente, mais restant très faible); IhA = 41 (végétation et climat humide)

Pornic : Ihe = -5 (été très légèrement plus sec qu'à Nantes) ; IhA = 31 (idem Nantes, mais végétation plus résitante à la sécheresse possible par endroit)

Noirmoutiers : Ihe = -6 ; IhA = 20 (limite de la végétation sub-humide : on n'est pas très loin du supraméditerranéen).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci de ta réponse. J'aimerai quand même éclaircir un point. La lettre "W" s'applique à des régimes pluviométrique < 250 mm par an comme c'est le cas ici. Alors pourquoi mettre "S" comme un climat de steppe. Aparemment c'est avec ta formule que tu trouve "W" donc j'aimerais savoir l'utilité de cette formule. default_happy.png/emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20">

Pour Almaty je suis d'accord pour le Dfa. Un climat tempéré froid humide a été chaud.

Non malheureusement pas tout ce qu'on lit sur Wikipedia est juste.......oublions ce 250 mm....ca ne vaut pas....

Les formules pour les climats arides et semi arides pour Koppen sont ainsi:

si au moins 70% de pluies tombent dans les 6 mois plus froids

alors tu as P = 2T et P = T comme limites entre sub humide/semi aride et semi aride/aride

(BS semi aride et BW aride)

P en cm de pluies

T moy annuelle en C

si au moins 70% de pluies tombent dans les 6 mois les plus chauds

c'est P = 2T+28 et T+14 les limites d'avant

si aucun semestre ne présente 70% de pluies

alors c'est P = 2T+14 et T+7 les limites d'avant

On revient à l'histoire de besoins d'eau plus importantes quand il fait plus chaud....

Une fois controllé ceci, si tu sors de ces limites tu entres en C ou D...(E vient avant le B, et A il a une autre histoire)

Dans le cas de Almaty on entre en D...et j'ai écris avant comment....

Je ne sais pas si je m'explique bien en francais....

Ciao! default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

AE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voici les valeurs de Ihe et IhA pour Almaty :

Ihe = -15 (sécheresse estivale légère)

IhA = +19 (végétation de climat sub-humide, presque humide).

Puis, étant données les températures et le régime de précipitations, je parlerais d'un climat "Tempéré continental modéré à influence steppique".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ashgabat a le même climat que Téhéran, un climat type nord iranien c'est à dire froid l'hiver relativement et très sec et bien chaud l'été.

A propos, vous pourriez calculer les indices d'aridité et de sécheresse estivale pour Pornic et Noirmoutier ainsi que la durée? Car sur 1971/2000, il y a trois mois de suite dans le rouge sur un ombro thermique soit au moins 60 jours de sécheresse classant les précipitations en mode méditerranéen.

Seulement maintenant j'ai vu ce message!

Moi pour le moment j'ai les données de 1948-99 de ces 2 villes, et ca donne:

Noirmoutier:

Cfb de Koppen

indice de De Martonne 27.2

indice xérothermique de Gaussen 0

Pornic:

Cfb de Koppen

indice de De Martonne 30.2

indice xérothermique de Gaussen 0

il faut avoir autre que les moyennes mensuelles de temperatures et de pluies, le nombre de jours de pluies (moyennes mensuelles) et l'hr (moyennes mensuelles)

Ciao!

AE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

salut Mottoth salut à tous

un grand merci pour ces présentations qui permettent de voyager en un clic et de mieux appréhender les variations possible dans ces contrées loin des clichés habituels.

Je ne sais pas si on peu faire des demandes mais pour compléter Hanoi, Bangkok et Jailsalmer pourrait-on avoir une ou plusieurs villes avec des régimes pluviométriques de mousson très marqués ( avec des précipittions dépassant 1000mm mensuel )?

Sinon pour les influences méditerranéenne sur l'Est Lyonnais, elles semblent être vraiment minime au vue de la durée de vie d'une cigale qui était malencontreusement rentré avec moi dans ma voiture depuis le Sud et aussi au vue du rythme de croissance d'un pied d'olivier pourtant bien planté à l'abri du vent et ensoleillé du matin au soir.

1. Je ferais d'autres climats de mousson, notamment in Inde car y'a matière à explorer. J'aimerais bien aussi faire quelques climats tropicaux d'Afrique du nord mais ça dépendra de la qualité des données.2. Le jour où l'on entendra les cigales à Lyon on sera vraiment dans la mouise... le RC nous aura alors mis une grande claque !

Merci de ta réponse. J'aimerai quand même éclaircir un point. La lettre "W" s'applique à des régimes pluviométrique < 250 mm par an comme c'est le cas ici. Alors pourquoi mettre "S" comme un climat de steppe. Aparemment c'est avec ta formule que tu trouve "W" donc j'aimerais savoir l'utilité de cette formule

Oui il faut se méfier de wikipedia. Mais la page anglaise sur la classification de Koppen est juste, et notamment le critère pour distinguer les climats arides et semi-arides: GROUP B: Dry (arid and semiarid) climates

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les formules pour les climats arides et semi arides pour Koppen sont ainsi:

si au moins 70% de pluies tombent dans les 6 mois plus froids

alors tu as P = 2T et P = T comme limites entre sub humide/semi aride et semi aride/aride

(BS semi aride et BW aride)

P en cm de pluies

T moy annuelle en C

si au moins 70% de pluies tombent dans les 6 mois les plus chauds

c'est P = 2T+28 et T+14 les limites d'avant

si aucun semestre ne présente 70% de pluies

alors c'est P = 2T+14 et T+7 les limites d'avant

On revient à l'histoire de besoins d'eau plus importantes quand il fait plus chaud....

Une fois controllé ceci, si tu sors de ces limites tu entres en C ou D...(E vient avant le B, et A il a une autre histoire)

Dans le cas de Almaty on entre en D...et j'ai écris avant comment....

Je ne sais pas si je m'explique bien en francais....

Ciao! default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

AE

Merci de ces explications j'ai bien compris. Mais sa ce joue pas à grand chose pour que Asgabhat soit dans le domaine de l'aride car les normes cité par mottoh on est sur 227 mm de Précipitation annuelle soit en dessous des 236 mm de la formule. Bon si on est sur 241 mm finalement il faut bien une limite c'est donc BSk. Donc je vérifirai d'abord les régimes pluviométrique pour définir un climat. Car ceux du sud de l'Espagne me posais un peu problème. Mais maintenant je sais pourquoi. default_tongue_smilie.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui mais les années 50/60 ont été bien humides l'été dans le coin, sur mon site tu trouveras les moyennes 1971/2000 pour mon coin.

Et là on obtient Csb Köppen. Le climat devient donc méditerranéen avec le réchauffement climatique et il ne l'était pas avant.

Normal, bientôt la France aura un climat med.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc je vérifirai d'abord les régimes pluviométrique pour définir un climat

Voilà une parole sensée ! default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20">Mais encore une fois : attention de ne pas systématiquement vous fier à la classification de Köppen qui pose parfois problème...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci de ces explications j'ai bien compris. Mais sa ce joue pas à grand chose pour que Asgabhat soit dans le domaine de l'aride car les normes cité par mottoh on est sur 227 mm de Précipitation annuelle soit en dessous des 236 mm de la formule. Bon si on est sur 241 mm finalement il faut bien une limite c'est donc BSk.

Donc je vérifirai d'abord les régimes pluviométrique pour définir un climat. Car ceux du sud de l'Espagne me posais un peu problème. Mais maintenant je sais pourquoi. default_tongue_smilie.gif

C'est en partie vrai ce que tu dis mais attention qu'il faudrait avoir la meme période des températures et pluies.

Si mottoth a du mettre comme simple information les pluies de 1961-90 il faudrait chercher la moyenne de temperature de cette meme période, et non pas 2000-2011, car on aurait eu des résultats "plus bonnes"

Mais c'est vrai que selon le lien russe on n'est pas loin de la zone aride.

D'ailleurs pour De Martonne elle est ainsi....

Comme je disais avant on controlle avant tout si on est en E (t plus chaud < 10 ET, t plus chaud < 0 EF), puis si on est en B (que tu connais bien maintenant), e puis on va voir C et D (le A on le laisse pour le moment qu'il a d'autres histoires). C'est ca "l'ordre de précédence" qu'il faudrait respecter selon Koppen et beaucoup d'autres....dans le sens que si un climat est polaire, meme s'il est aride on le considère polaire, et puis si un climat est aride ou semi aride, il n'entre pas en tempéré etc etc....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui mais les années 50/60 ont été bien humides l'été dans le coin, sur mon site tu trouveras les moyennes 1971/2000 pour mon coin.

Et là on obtient Csb Köppen. Le climat devient donc méditerranéen avec le réchauffement climatique et il ne l'était pas avant.

Normal, bientôt la France aura un climat med.

Je ne réussis pas à entrer dans ton site! il va falloir que tu m'envoies les données 1971-2000 si tu veux...

J'aurai des doutes....tu as hate d'avoir un climat médit pour toute la France? Voyons avant ce qui va se passer ici chez moi, qu'on est en avant poste...

Ciao!

AE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voilà une parole sensée ! default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20">

Mais encore une fois : attention de ne pas systématiquement vous fier à la classification de Köppen qui pose parfois problème...

Gael Gael, je cherche de mettre des différentes résultats des climatologues pour ne pas voir cette phrase, mais tu continues à la mettre.....

Quand tu découvriras une méthode meilleure de Koppen dis nous......ou bien quand tu finiras la tienne....mais en attendant, je ne vois pas de mieux (et je ne dis pas qu'elle est parfaite). J'ai un livre qui parle des contestations sur Koppen...

Ciao! default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

AE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui il faut se méfier de wikipedia. Mais la page anglaise sur la classification de Koppen est juste, et notamment le critère pour distinguer les climats arides et semi-arides: GROUP B: Dry (arid and semiarid) climates

La classification peut-être juste mais les cartes associées sont pour certaines zones trop schématisant es voir criante d'ignorances .

diapoc0bdc78ba8b09f53bd333aa94c62316e.png?40

Peut être est- ce due au manque de données où bien cette classification ne fonctionne pas correctement?

Pour l'Iran:

_Selon moi les rivages Iranniens de la Caspienne jusqu'à la chaîne de l'Elbrouz sont de type subtropical humide.

_ Le centre le Lorestan bénéficie d'une pluviométrie exceptionnelle graçe à la chaîne de l'Elbrouz

Pour l'Egype

_même si elle est faible le Nord du pays a des influences méditerranéennes .

Au Yémen

_ il suffit de regarder les modéles météo pour se rendre compte qu'il y a une vaste zones relativement très humide qui capte aussi par effet orographique l'humidité provenant aussi bien de la Mer Rouge que de l'Océan indien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La classification peut-être juste mais les cartes associées sont pour certaines zones trop schématisant es voir criante d'ignorances .

diapoc0bdc78ba8b09f53bd333aa94c62316e.png?40

Peut être est- ce due au manque de données où bien cette classification ne fonctionne pas correctement?

Pour l'Iran:

_Selon moi les rivages Iranniens de la Caspienne jusqu'à la chaîne de l'Elbrouz sont de type subtropical humide.

_ Le centre le Lorestan bénéficie d'une pluviométrie exceptionnelle graçe à la chaîne de l'Elbrouz

Pour l'Egype

_même si elle est faible le Nord du pays a des influences méditerranéennes .

Au Yémen

_ il suffit de regarder les modéles météo pour se rendre compte qu'il y a une vaste zones relativement très humide qui capte aussi par effet orographique l'humidité provenant aussi bien de la Mer Rouge que de l'Océan indien.

Salut yaraligoz! default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Je te donne partout raison en partie

(pas tout le rivage iranien de la Caspienne mais une partie Cfa)

(montagnes de l'Iran avec des climats différents, Ds, Cs)

(montagnes du Yemen plus humide mais pas trop, type Cw)

Sauf pour l'Egypte ou' il me semble que ces influences médit que tu dis ne suffisent pas pour faire sortir le Nord du pays de l'aride BW...grosso modo avec une moyenne de 20 C elle a moins de 200 mm Alexandrie qui est la plus pluvieuse...(cote presque parallèle aux flux humide d'ouest et manque de collines et montagnes sur la cote nord du pays)

Quand meme c'est vrai que la carte est faite comme ca, il faut avoir une échelle beaucoup plus grande pour voir des choses sérieuses....et puis la meilleure facon c'est de controller nous memes les villes qui nous intéressent en faisant un peu de calcul....

Ciao! default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

AE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Peut être est- ce due au manque de données où bien cette classification ne fonctionne pas correctement?

Pour l'Iran:

_Selon moi les rivages Iranniens de la Caspienne jusqu'à la chaîne de l'Elbrouz sont de type subtropical humide.

_ Le centre le Lorestan bénéficie d'une pluviométrie exceptionnelle graçe à la chaîne de l'Elbrouz

Pour l'Egype

_même si elle est faible le Nord du pays a des influences méditerranéennes .

Au Yémen

_ il suffit de regarder les modéles météo pour se rendre compte qu'il y a une vaste zones relativement très humide qui capte aussi par effet orographique l'humidité provenant aussi bien de la Mer Rouge que de l'Océan indien.

Idem que Andy, je trouve que le nord de l'Egypte est trop aride pour être classé en climat méditerranéen.Sinon tu as raison pour le nord de l'Iran: les côtes de la Caspienne sont clairement subtropicales humide.

Et pour la "mousson" Yemenite j'ai en stock un exemple parfait qui sera posté dans une semaine ou deux.

Sinon je ne pense pas que mélanger les t° 2000-présent avec des données de RR plus anciennes soit un gros problème pour définir un climat: sur certains cas comme Ashgabat ou Almaty peut-être, mais ce sont déjà des climats qui posent problèmes en terme de classification. Le but ici est juste de présenter le climat, pas d'essayer d'établir que tel ou tel endroit est en train de basculer de tel climat à tel autre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

2. Le jour où l'on entendra les cigales à Lyon on sera vraiment dans la mouise... le RC nous aura alors mis une grande claque !

Bah, les cigales, on les entend bien ici dans les environs de Grenoble en été, c'est peut-être un poil plus chaud qu'à Lyon mais pas tant que ça !

Et pour répondre à un autre post (yaragoliz je crois), les oliviers poussent fort bien ici avec meême des olives récoltées l'année passée dans mon jardin à La Tronche ! Pourtant le climat n'est pas méditéranéen, les pluies d'été sont trop intenses.

Ca me rappelle mon séjour l'année dernière près du lac de Garde en Italie, avec de nombreux oliviers couverts d'olives sous un climat qui n'est pas du tout méditerranéen (environnement général très verdoyant fin août), avec des pluies d'été encore bien plus intenses qu'à Grenoble.

Comme quoi, il faut bien se méfier de l'utilisation exclusive de la végétation (ou bien de la faune) pour déterminer les caractèristiques d'un climat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.