mottoth

Climats du monde

2 646 messages dans ce sujet

Cette v6.0 ouvre de nouvelles possibilité et perspectives... parmi les améliorations mineures il y aura la présentation de la pression au niveau de la mer plutôt que celle à la station pour les stations d'altitude. Parmi les nouvelles perspectives on a l'Amérique du Nord, puisque j'ai enfin la possibilité de démêler moi même et de façon automatisée la jungle des multiples reports différents de tn et tx dans les synops.

Ah c'est une bonne nouvelle ça, de mieux comprendre les mécanismes de l'Amérique du nord.

En tout cas, un grand merci pour tout le travail fait, et les très nombreuses études. C'est vraiment un plaisir de bien comprendre les différents climats (et leurs classifications avec les autres intervenants réguliers du topic).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation
. A ce sujet, malgré le problème sur les Tn que tu as évoqué, une fiche sur le climat d'une ville marocaine située à la même latitude serait riche d'enseignements.

Je te promet rien, mais pourquoi pas finalement...

 

#127. Samedan.

 

J'avais initialement pensé mettre cette fiche après Vaduz, pour rester un peu dans le massif Alpin... mais j'y ai rencontrés des difficultés d'ordre techniques similaires à Vaduz, ce qui m'a poussé à reprendre le VBA pour excel afin d'automatiser certains tests, puis de fil en aiguille j'en suis venu à cette v6.0 que j'ai d'abord développée et testée avec un cas facile (Alger).

Puis j'ai donc continué le job avec cette ville que j'avais laissé de côté en cours de route et qui présentais donc plusieurs bonnes difficultés techniques maintenant contournées: Samedan.

Samedan est en fait un village doté d'un aéroport qui dessert la station jet-set voisine de St Moritz, en Suisse. Localisation grossière au sein du massif Alpin:

06792_map0.jpg

 

Nous sommes au fond de la vallée Engadine (orientée NNE-SSO), à une altitude d'environ 1700m. A moins de 6kms de part et d'autre de la vallée s’élèvent des pics de 3200m.

La station est bien sur située sur l'aéroport:

06792_map1.jpg

 

Vue vers le NNE:

06792_map2.jpg

 

06792_Samedan_A_v7_30.png

 

Cette haute vallée peu ventée et présentant un fond assez plat réuni donc les conditions nécessaires à de fortes amplitudes thermiques diurnes, grâce notamment aux minimales souvent remarquables. On peut donc y approcher des valeurs rares en Europe, comme ce -35.1°c en février 2012.

L'encaissement de la vallée limite en toutes saisons l'ensoleillement à 74 ou 75% du maximal théorique.

L'enneigement hivernal est aussi durable que dans bien des stations de ski françaises, mais en raison des faibles précipitations hivernale la couche reste souvent modeste pour une station alpine: 47cms en valeur médiane au meilleur de l'hiver, mi-février.

 

Pour cette station j'ai ramené la pression au niveau de la mer quelques soient les conditions: cela donne des résultats excessifs lorsque les nuits sont particulièrement froides, avec des exagérations de 15 à 20hPa par rapport aux relevés de plaine. On voit donc rapidement les limites de l'exercice, qui devrait être fait en prenant la t° en atmosphère libre plutôt que dans le lac d'air froid d'un fond de vallée. Les résultats sont plus acceptables en été, cependant.

 

Sur les stats horaires, nous voyons surtout que l'heure des tn survient souvent bien après le levé du soleil, lorsqu'il est encore masqué par les montagnes. Nous voyons aussi que les vents sensibles sont essentiellement des brises diurnes.

06792_Samedan_B_v7_30.png

 

 

Les roses des vents sont calquées sur l'orientation de la vallée: NNE/SSO. Le vent transverse y est quasiment inconnu, sauf de brefs coups de nord-ouest qui correspondent à peine discernables de mars à septembre.

06792_Samedan_C_v7_30.png

 

 

Je n'ai pas pu trouver de bon exemple hivernal, bien équilibré, donc j'ai fait ce que je fait souvent dans ce cas là: je donne 2 exemples opposés.

Voici donc l'hiver 2006/2007 qui connu une doublette décembre/janvier exceptionnellement douce. L'enneigement ne commence donc qu'avec 3 semaines de retard et ne tiens qu'à un fil durant une deuxième quinzaine de décembre très sèche et anticyclonique. Je vous laisse apprécier les amplitudes thermiques vraiment marquées lorsqu'il fait beau:

06792_DEC06_JAN07.png

 

 

J'ai donc pris aussi un hiver froid: janvier 2006 fut le plus froid depuis 2000 (à égalité avec 2010), et décembre 2005 fut lui aussi le plus froid (et largement même). On y note une belle régularité du froid: il est assez rare de passer sous -30°c, mais les -25°c tombent en pagaille:

06792_DEC05_JAN06.png

 

 

En exemple avri/mai, pris en 2006, très proche de la moyenne. En avril se produisent les dernières gelées vraiment sévères et la fin de l'enneigement hivernal:

06792_APR_MAY06.png

 

 

Et enfin l'été 2010 pour finir, avec un beau juillet suivi d'un mois d'aout bien maussade. Nous sommes quand même à 1700m, donc bien sur il peu geler même au coeur de l'été, ce n'est pas rare même:

06792_JUL_AUG10.png

 

 

Voilà pour cette stations alpine... jusqu'ici j'ai essayé de couvrir des cas de figure bien différents: une basse vallée où le foehn peut se déchainer (Vaduz), un sommet (Zugspitze), et maintenant une haute vallée.

 

Modifié par mottoth
Remise en forme

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#126. Alger

Cette mise à jour va me permettre de vous présenter le fruit de 3 semaines de travail acharné sur cette nouvelle évolution (v6.00).

Tout d'abord les cartes classiques: on commence par la carte régionale... tout le monde le sait la capitale Algérienne est située au bord de la méditerranée. Sa position commence à être un peu trop à l'ouest pour la prise des tn définitive à 6hTU, notamment en hiver: il arrive que certaines tn hivernale soient sur-estimées, lorsqu'elles surviennent peu après 6hTU. On avait déjà rencontré ce problème avec Tombouctou: je ne pourrai pas étudier de stations Africaines plus à l'ouest que ces 2 villes en raison de ce problème.

La station synoptique choisie est celle de l'aéroport, sur la commune de Dar El Beida. La plaine côtière fait environ 15kms de large à ce niveau, mais s'élargit à 30kms plus à l'ouest. La station proprement dite est à 7kms de la mer et 15kms du centre ville.

C'est une station assez "campagnarde", étant situé du bon côté de l'aéroport, côté champs plutôt que coté terminaux:

J'en ai déjà parlé un peu, le gros du travail sur cette v6 a été fait en coulisses et ne se voit pas, le but recherché étant avant tout un gain de temps et un traitement des données plus fiabilisé.

La seule nouveauté visible sur le tableau de statistiques sont les 2 lignes consacrées à la visibilité horizontale. Je vous copie ici l'explication que j'en ais faite sur la première page de ce sujet:

C'est un nouveau paramètre que j'ai casé près de la nébulosité et de l'ensoleillement puisque qu'il rends compte lui aussi de la luminosité ambiante.

A propos du climat d'Alger, on retrouve bien sur un climat méditerranéen. Grâce aux pluie hivernales plus régulières que dans le bassin méditerranéen oriental nous sommes très loin de la semi-aridité (le seuil de Köppen est de 358mm). C'est un climat vraiment typique, je ne m'attarde pas trop dessus, je détaillerai cependant un peu plus dans les exemples mensuels.

Le tableau de statistiques horaires est inchangé. On y trouve un "cycle de rosée" bien visible en toute saison, signe du caractère bien campagnard de cette station mais aussi des brises de mer humides en journée (notez comme le vent ne souffle de façon sensible que durant les heures chaudes en été).

Voici la grande nouveauté visible de cette v6, les roses de vents. Je cite à nouveau les explications données à l'ouverture de ce sujet:

Ce tableau met en évidence les vents dominants:

- vent d'ouest à sud-ouest en hiver, signe du zonal forcé par le relief

- brises marines de nord-est en été, essentiellement diurnes (cf tableaux horaires).

On remarque que la transition est beaucoup plus rapide en automne qu'au printemps.

Les résumés mensuels on reçu des améliorations cosmétiques et un colonne supplémentaire (Biométéo). Les échelles colorimétriques sont inspirées de celles d'Ogimet mais ont une infinité de nuances.

Voici donc une partie de l'hiver 2011 qui fut thermiquement normale et présente un mois de février bien arrosé (190% de la moyenne).

Lorsque le temps est beau et calme l'amplitude thermique diurne devient forte et les brumes et brouillard matinaux fréquents.

Voici 2 mois du printemps 2012 pour continuer:

- Avril fut extrêmement arrosé

- Mai fut ultra-normal: le cumul de 25mm de RR est la valeur médiane de mai, bien en deçà de la moyenne (48mm) boostée par quelques mois très arrosés.

On remarque toujours des amplitudes diurnes souvent fortes au milieu de cette plaine côtière.

L'été démarre souvent lentement, avec encore des nuits bien fraiches début juillet. Le pic de chaleur et de moiteur survient généralement au mois d'aout lorsque la méditerranée atteint sa température maximale.

Sur cet exemple de 2014 tout est normal à part les tn de juillet trop fraiches d'1°c.

Les occasionnels coup de chaud accompagnés de sirocco sont parfois brefs mais intenses (le 18/07).

Enfin un enchainement automnal violent:

- Octobre 2013 fut le plus chaud depuis 2000, avec plusieurs beaux coups de sirocco dont ce 37.1°c en dernière décade.

- Novembre 2014 fut le plus froid en tx mais pas le plus arrosé (2007 a fait mieux avec 250mm). C'est le mois le plus maussade de l'année.

Voilà, c'est tout pour Alger.

Cette v6.0 ouvre de nouvelles possibilité et perspectives... parmi les améliorations mineures il y aura la présentation de la pression au niveau de la mer plutôt que celle à la station pour les stations d'altitude. Parmi les nouvelles perspectives on a l'Amérique du Nord, puisque j'ai enfin la possibilité de démêler moi même et de façon automatisée la jungle des multiples reports différents de tn et tx dans les synops.

Hello mottoth,

Merci pour ce travail.

Du coup, on dirait que l'évolution des T sur l'année à Alger ressemble un peu à l'évolution des températures qu'on connaît en Europe. J'entends par la que le printemps est long au démarrage, mais que l'été "traine" toujours un peu jusqu'en octobre avant de voir une chute des T en novembre et rentrer par la même occasion dans la saison froide de manière assez brutale. Est-ce le cas ou est-ce juste une impression?

Je me demande aussi si ce phénomène n'est pas caractéristique des façades occidentales, car on peut remarquer que pour les façades est, le printemps démarre plutot vite.

Crabo

PS: aurais-tu des fiches pour Chypre, notamment l'est et les coins les plus chaud. Il semblerait que les tm annuelles y passent les 20 degres. Comme pour un coin à l'ouest de Karatas en Turquie (sud est méditerranéen) qui passerait aussi cette limite sur l'année.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello mottoth,

Merci pour ce travail.

Du coup, on dirait que l'évolution des T sur l'année à Alger ressemble un peu à l'évolution des températures qu'on connaît en Europe. J'entends par la que le printemps est long au démarrage, mais que l'été "traine" toujours un peu jusqu'en octobre avant de voir une chute des T en novembre et rentrer par la même occasion dans la saison froide de manière assez brutale. Est-ce le cas ou est-ce juste une impression?

Je me demande aussi si ce phénomène n'est pas caractéristique des façades occidentales, car on peut remarquer que pour les façades est, le printemps démarre plutot vite.

Crabo

PS: aurais-tu des fiches pour Chypre, notamment l'est et les coins les plus chaud. Il semblerait que les tm annuelles y passent les 20 degres. Comme pour un coin à l'ouest de Karatas en Turquie (sud est méditerranéen) qui passerait aussi cette limite sur l'année.

Pour le bassin méditerranéen occidental j'ai moi aussi l'impression que l'été est long à arriver... c'est le côté "maritime" qui ressort.

Sinon j'ai déjà fait Larnaca (pour Chypre) et Antalya (pour la côte sud de la Turquie) qui sont noyées dans ce sujet, sers toi de l'index en première page.

PS: pourrais-tu couper les images dans ton message ? C'est pas compliqué en utilisant la modification de message: il suffit de cliquez sur une image et d'appuyer la touche "Suppr" ou "Del"... et ça allègera bien la lecture du sujet. Merci !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je te promet rien, mais pourquoi pas finalement...

#127. Samedan.

J'avais initialement pensé mettre cette fiche après Vaduz, pour rester un peu dans le massif Alpin... mais j'y ai rencontrés des difficultés d'ordre techniques similaires à Vaduz, ce qui m'a poussé à reprendre le VBA pour excel afin d'automatiser certains tests, puis de fil en aiguille j'en suis venu à cette v6.0 que j'ai d'abord développée et testée avec un cas facile (Alger).

Puis j'ai donc continué le job avec cette ville que j'avais laissé de côté en cours de route et qui présentais donc plusieurs bonnes difficultés techniques maintenant contournées: Samedan.

Samedan est en fait un village doté d'un aéroport qui dessert la station jet-set voisine de St Moritz, en Suisse. Localisation grossière au sein du massif Alpin:

Nous sommes au fond de la vallée Engadine (orientée NNE-SSO), à une altitude d'environ 1700m. A moins de 6kms de part et d'autre de la vallée s’élèvent des pics de 3200m.

La station est bien sur située sur l'aéroport:

Vue vers le NNE:

06792_Samedan_A_v6_00.png

Cette haute vallée peu ventée et présentant un fond assez plat réuni donc les conditions nécessaires à de fortes amplitudes thermiques diurnes, grâce notamment aux minimales souvent remarquables. On peut donc y approcher des valeurs rares en Europe, comme ce -35.1°c en février 2012.

L'encaissement de la vallée limite en toutes saisons l'ensoleillement à 74 ou 75% du maximal théorique.

L'enneigement hivernal est aussi durable que dans bien des stations de ski françaises, mais en raison des faibles précipitations hivernale la couche reste souvent modeste pour une station alpine: 47cms en valeur médiane au meilleur de l'hiver, mi-février.

Pour cette station j'ai ramené la pression au niveau de la mer quelques soient les conditions: cela donne des résultats excessifs lorsque les nuits sont particulièrement froides, avec des exagérations de 15 à 20hPa par rapport aux relevés de plaine. On voit donc rapidement les limites de l'exercice, qui devrait être fait en prenant la t° en atmosphère libre plutôt que dans le lac d'air froid d'un fond de vallée. Les résultats sont plus acceptables en été, cependant.

Sur les stats horaires, nous voyons surtout que l'heure des tn survient souvent bien après le levé du soleil, lorsqu'il est encore masqué par les montagnes. Nous voyons aussi que les vents sensibles sont essentiellement des brises diurnes.

Les roses des vents sont calquées sur l'orientation de la vallée: NNE/SSO. Le vent transverse y est quasiment inconnu, sauf de brefs coups de nord-ouest qui correspondent à peine discernables de mars à septembre.

Je n'ai pas pu trouver de bon exemple hivernal, bien équilibré, donc j'ai fait ce que je fait souvent dans ce cas là: je donne 2 exemples opposés.

Voici donc l'hiver 2006/2007 qui connu une doublette décembre/janvier exceptionnellement douce. L'enneigement ne commence donc qu'avec 3 semaines de retard et ne tiens qu'à un fil durant une deuxième quinzaine de décembre très sèche et anticyclonique. Je vous laisse apprécier les amplitudes thermiques vraiment marquées lorsqu'il fait beau:

J'ai donc pris aussi un hiver froid: janvier 2006 fut le plus froid depuis 2000 (à égalité avec 2010), et décembre 2005 fut lui aussi le plus froid (et largement même). On y note une belle régularité du froid: il est assez rare de passer sous -30°c, mais les -25°c tombent en pagaille:

En exemple avri/mai, pris en 2006, très proche de la moyenne. En avril se produisent les dernières gelées vraiment sévères et la fin de l'enneigement hivernal:

Et enfin l'été 2010 pour finir, avec un beau juillet suivi d'un mois d'aout bien maussade. Nous sommes quand même à 1700m, donc bien sur il peu geler même au coeur de l'été, ce n'est pas rare même:

Voilà pour cette stations alpine... jusqu'ici j'ai essayé de couvrir des cas de figure bien différents: une basse vallée où le foehn peut se déchainer (Vaduz), un sommet (Zugspitze), et maintenant une haute vallée.

Bonjour mottoth, bonjour à tous

Merci à nouveau pour cette nouvelle fiche

Pour illuster la diversité du climat alpin, je vais comparer avec les températures de la station ROMMA de Chamrousse, presque à la même altitude, 1800 m. La période de relevés de Chamrousse est 2009-2014, est très courte, c'est vrai mais elle donne quand même une idée.

- Tm de janvier -1.3°C versus -8,8°C à Samedan

- Tm de juillet est de 12.8°C versus 12,1°C à Samedan

Différence faible en été, considérable sur les températures hivernales, explicable par la situation en fond de vallée à Samedan alors que c'est une situation en balcon, presque en sommet à Chamrousse.

La situation de Samedan, au coeur de la chaine alpine, plus éloignée des façades maritimes et bien plus isolée des influences extérieures y est aussi surement pour quelque chose.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour mottoth, bonjour à tous

Merci à nouveau pour cette nouvelle fiche

Pour illuster la diversité du climat alpin, je vais comparer avec les températures de la station ROMMA de Chamrousse, presque à la même altitude, 1800 m. La période de relevés de Chamrousse est 2009-2014, est très courte, c'est vrai mais elle donne quand même une idée.

- Tm de janvier -1.3°C versus -8,8°C à Samedan

- Tm de juillet est de 12.8°C versus 12,1°C à Samedan

Différence faible en été, considérable sur les températures hivernales, explicable par la situation en fond de vallée à Samedan alors que c'est une situation en balcon, presque en sommet à Chamrousse.

La situation de Samedan, au coeur de la chaine alpine, plus éloignée des façades maritimes et bien plus isolée des influences extérieures y est aussi surement pour quelque chose.

Les grands esprits se rencontrent... moi aussi j'avais pensé à la comparaison avec Chamrousse en faisant cette fiche. default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Sinon j'ai commencé à remettre à jour les anciennes fiches - déjà Dumont d'Urville et Oslo de postées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

- Tm de janvier -1.3°C versus -8,8°C à Samedan

- Tm de juillet est de 12.8°C versus 12,1°C à Samedan

Dis m'sieur Yves, c'est pas beau les anglicismes ! tongue.png (je sais que tu ne les aimes pas non plus, c'est pour ça...wink.png )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dis m'sieur Yves, c'est pas beau les anglicismes ! tongue.png (je sais que tu ne les aimes pas non plus, c'est pour ça...wink.png )

M'sieur Dann, versus est un mot latin mais j'aurai pu dire "par rapport à" ou quelque chose comme ça !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les grands esprits se rencontrent... moi aussi j'avais pensé à la comparaison avec Chamrousse en faisant cette fiche. smile.png

Sinon j'ai commencé à remettre à jour les anciennes fiches - déjà Dumont d'Urville et Oslo de postées.

J'aurai aussi pu faire la comparaison avec la station Romma de Bessans à 1750 m d'altitude qui, elle, est en situation de haute vallée encaissée en coeur de massif beaucoup plus semblable à celle de Samedan. La période d'observation (2011-2014) est encore plus courte que pour Chamrousse, difficile de juger donc, cependant il semble que les températures soient assez proches de celles de Samedan.

Le 2/10: J'ai calculé la Tm de janvier à Bessans sur cette très courte période : -5,8, effectivement bien plus proche de celle de Samedan.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

M'sieur Dann, versus est un mot latin mais j'aurai pu dire "par rapport à" ou quelque chose comme ça !

Ben voilà, c'est qu'est ce que je disais (en québécois dans le texte laugh.png ) : c'est pas français ! Et c'est surtout, c'est très nettement utilisé par les ricains.

Alors oui, tu aurais pu dire "par rapport à", ou encore plus simplement "contre"... tongue.png

Voilà, j'ai fini mon intervention très constructive...

Je t'ai pas vexé au moins, m'sieur Yves ? smile.png (c'était juste pour déco.nner un peu quoi...)

....

Bon ok... je m'en va....blushing.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mottoth hello,

J'ai donc regardé un peu la fiche de Larnaca, et en effet, la station passe les 20 degrés en moyenne sur l'année.

Je tiens à vérifier un peu les dire des cartes solargis, dont les auteurs se sont risqué à établir une cartographie mondiale des T, ainsi que du taux d'irradiation solaire. J'avoue que ces cartes sont très utiles et très précises pour comparer les régions à l'échelle mondiale.

http://solargis.info/imaps/#tl=GeoModel:t_yr_avg&c=35.525521,34.71405&z=8

J'ai ainsi remarqué que l'est de chypre était plus chaud avec des T annuelles passant les 21°. Cette zone semble au vu de cette carte, dans la continuité de cet extreme sud est turc. On dirait qu'il y a comme un "trou à chaud" dans le secteur, ou je note un plus pour les étés. Donc ta fiche sur Larnaca donne raison à cette carte.

De plus ils ne font pas qu'interpoller, ils integrent le paramètre de l'altitude, ce qui contribue à donner une idée des niveaux de T dans certains lieux sans stations.

C'est pour cela que j'étais curieux des températures moyennes de stations comme Karatas ou Tuzla en turquie.

Crabo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne connaissais pas, elle est super cette carte de SolarGIS, merci pour le partage.

Sinon j'ai remis à jour ce matin la fiche de Vize Island, dans l'arctique: quel lieu épouvantable...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne connaissais pas, elle est super cette cette de SolarGIS, merci pour le partage.

+1, vraiment un super site (à première vue).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mottoth hello,

J'ai donc regardé un peu la fiche de Larnaca, et en effet, la station passe les 20 degrés en moyenne sur l'année.

Je tiens à vérifier un peu les dire des cartes solargis, dont les auteurs se sont risqué à établir une cartographie mondiale des T, ainsi que du taux d'irradiation solaire. J'avoue que ces cartes sont très utiles et très précises pour comparer les régions à l'échelle mondiale.

http://solargis.info/imaps/#tl=GeoModel:t_yr_avg&c=35.525521,34.71405&z=8

J'ai ainsi remarqué que l'est de chypre était plus chaud avec des T annuelles passant les 21°. Cette zone semble au vu de cette carte, dans la continuité de cet extreme sud est turc. On dirait qu'il y a comme un "trou à chaud" dans le secteur, ou je note un plus pour les étés. Donc ta fiche sur Larnaca donne raison à cette carte.

De plus ils ne font pas qu'interpoller, ils integrent le paramètre de l'altitude, ce qui contribue à donner une idée des niveaux de T dans certains lieux sans stations.

C'est pour cela que j'étais curieux des températures moyennes de stations comme Karatas ou Tuzla en turquie.

Crabo

Merci pour ce lien et cette jolie carte, Crabo.

Elle est très jolie et bien précise, mais - eh oui, je viens encore jouer les trouble-fête -...

Donc je disais, rien qu'en jetant un oeil rapide aux températures, j'ai constaté pas mal d'erreurs, ou en tout cas des inexactitudes assez marquées :

La Tm de janvier de Helsinki (aéroport Vantaa) est de -5.0°C (données 1981-2010). Les pixels centrés sur Vantaa indiquent -3.2°C !

La Tm de janvier de l'aéroport de Tampere (oui encore en Finlande... j'ai un petit faible pour ce pays) est de -6.4°C (-6.9°C en février), alors que sur la carte Solargis, il est indiqué -4.4°C !

À Ouessant : la Tm de janvier est de 8.5°C (1981-2010), mais la carte indique 9.6°C (faut pas exagérer non plus !)

À Belle-Île : 7.8°C, contre 9.2°C sur la carte !

Au contraire, par exemple à Antalya aéroport (Turquie), la Tm de janvier est de 10.6°C, alors que la carte indique 8.7°C ; en juillet, Tm de juillet d'Antalya est de 29.4°C, alors que la carte indique 28.2°C...

Autre remarque : les interpolations sont beaucoup trop lissées :

par ex, à Lyon-Bron, la carte indique 2.9°C de Tm en janvier, et 30 km plus à l'est, la Tm de janvier n'est toujours que de 2.7°C. Un tel écart aussi faible est strictement impossible (il y a au moins 1°C d'écart, notamment à cause de la Tnm).

Même constat vers Québec (entre Québec et ici). Etc...

Bref, méfiance quand même avec ces cartes trop belles et trop précises...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ce lien et cette jolie carte, Crabo.

Elle est très jolie et bien précise, mais - eh oui, je viens encore jouer les trouble-fête -...

Donc je disais, rien qu'en jetant un oeil rapide aux températures, j'ai constaté pas mal d'erreurs, ou en tout cas des inexactitudes assez marquées :

La Tm de janvier de Helsinki (aéroport Vantaa) est de -5.0°C (données 1981-2010). Les pixels centrés sur Vantaa indiquent -3.2°C !

La Tm de janvier de l'aéroport de Tampere (oui encore en Finlande... j'ai un petit faible pour ce pays) est de -6.4°C (-6.9°C en février), alors que sur la carte Solargis, il est indiqué -4.4°C !

À Ouessant : la Tm de janvier est de 8.5°C (1981-2010), mais la carte indique 9.6°C (faut pas exagérer non plus !)

À Belle-Île : 7.8°C, contre 9.2°C sur la carte !

Au contraire, par exemple à Antalya aéroport (Turquie), la Tm de janvier est de 10.6°C, alors que la carte indique 8.7°C ; en juillet, Tm de juillet d'Antalya est de 29.4°C, alors que la carte indique 28.2°C...

Autre remarque : les interpolations sont beaucoup trop lissées :

par ex, à Lyon-Bron, la carte indique 2.9°C de Tm en janvier, et 30 km plus à l'est, la Tm de janvier n'est toujours que de 2.7°C. Un tel écart aussi faible est strictement impossible (il y a au moins 1°C d'écart, notamment à cause de la Tnm).

Même constat vers Québec (entre Québec et ici). Etc...

Bref, méfiance quand même avec ces cartes trop belles et trop précises...

Hello,

Alors j'ai pas regardé tous tes exemples, mais,

Pour Helsinki, je pense qu'ils se sont servi de la station la plus douce de la ville. Ils n'ont donc pas du prendre en compte toutes les stations de la ville.

Après, je ne sais pas quelle est la période de référence, mais je trouve que ca donne une belle vision d'ensemble. On remarque comme ca plus facilement je trouve les ensembles, et l'impact du relief sur les T, et quelques îlots climatiques notamment le sud est turc.

Sinon tu remarqueras les cartes sur l'irradiation solaire qui sont pas mal détaillées aussi et certainement plus fiables.

Crabo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sinon tu remarqueras les cartes sur l'irradiation solaire qui sont pas mal détaillées aussi et certainement plus fiables.

Elles sont payantes...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour Helsinki, je pense qu'ils se sont servi de la station la plus douce de la ville. Ils n'ont donc pas du prendre en compte toutes les stations de la ville.

En fait, non, il y a bien une valeur pour la ville de Helsinki (bien trop douce également). Mais l'aéroport de Vantaa est situé 15-20 km au nord de la ville, et n'indique que 0.3°C de moins (alors qu'à Vantaa, il n'y a plus aucun effet urbain potentiel)...

Idem vers Stockholm (et autour) : -1°C affiché par cette carte !

Idem pour la pointe sud-ouest de Finlande : -0.5°C ! alors que la vraie valeur est -2.6°C !

Idem à Aalborg (nord du Danemark), température affichée +2.1°C, alors que la vraie valeur est -0.5°C !

Encore pire à Lerwick : la carte affiche 6.7°C (!) alors que la vraie valeur est 3.8°C ! 3°C de trop !

Londres : dans et atour de la ville, la carte indique 5°C !

Dunkerque : 5.2°C !

Noimoutier : 9.2°C en janvier ! Rien que ça...

Alors qu'en Méditerranée, c'est le contraire : les valeurs de janvier affichées sur la carte sont trop basses.

Autre exemple pris au hasard : Gao (Mali) : 19.3°C affichés par la carte, alors que la valeur réelle avoisine les 22.6°C (plus de 3°C d'écart, là encore)

Et je pourrais multiplier les exemples...

Bref, il y a un vrai problème avec ces valeurs de températures qui ne sont pas fiables du tout. Malheureusement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#127. Samedan.

Cette haute vallée peu ventée et présentant un fond assez plat réuni donc les conditions nécessaires à de fortes amplitudes thermiques diurnes, grâce notamment aux minimales souvent remarquables.

Oui, ce qu'il y a de remarquable dans cette station, ce sont effectivement les amplitudes thermiques diurnes, notamment l'hiver (beaucoup plus ensoleillé que l'été). Celles-ci font clairement penser à des valeurs dignes d'un TAF. D'ailleurs, c'en est un en quelque sorte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait, non, il y a bien une valeur pour la ville de Helsinki (bien trop douce également). Mais l'aéroport de Vantaa est situé 15-20 km au nord de la ville, et n'indique que 0.3°C de moins (alors qu'à Vantaa, il n'y a plus aucun effet urbain potentiel)...

Idem vers Stockholm (et autour) : -1°C affiché par cette carte !

Idem pour la pointe sud-ouest de Finlande : -0.5°C ! alors que la vraie valeur est -2.6°C !

Idem à Aalborg (nord du Danemark), température affichée +2.1°C, alors que la vraie valeur est -0.5°C !

Encore pire à Lerwick : la carte affiche 6.7°C (!) alors que la vraie valeur est 3.8°C ! 3°C de trop !

Londres : dans et atour de la ville, la carte indique 5°C !

Dunkerque : 5.2°C !

Noimoutier : 9.2°C en janvier ! Rien que ça...

Alors qu'en Méditerranée, c'est le contraire : les valeurs de janvier affichées sur la carte sont trop basses.

Autre exemple pris au hasard : Gao (Mali) : 19.3°C affichés par la carte, alors que la valeur réelle avoisine les 22.6°C (plus de 3°C d'écart, là encore)

Et je pourrais multiplier les exemples...

Bref, il y a un vrai problème avec ces valeurs de températures qui ne sont pas fiables du tout. Malheureusement.

Tu pourrais pas en trouver encore?Sérieusement je pense que c'est une histoire de période de référence. Je ne pense pas qu'ils s'amusent à inventer des données. Par contre, j'ai peur qu'ils utilisent les années en court, ou récentes, des moyennes courtes, je ne sais pas. Ce que je sais, c'est que cette carte "pas fiable du tout", m'a permis de repérer les zones les plus fraiche et les plus chaudes de Chypre qui a ma surprise, ne se succèdent pas dans un gardient nord-sud (à altitude égale), mais ouest-est.

De plus, sur les tm annuelles (hors tm de janvier et de juillet) ils ne sont pas si loin non plus faut pas exagérer. Et personnellement, j'avoue ne pas vraiment tenir compte des tm de janvier et juillet car en effet, elles semblent un peu partout différentes de l'ensemble des moyennes 81-2010. Mais encore une fois, je crois qu'il est important de connaître leurs périodes de références, avant de juger, ce que je n'arrive pas à trouver.

Sinon, faut pas oublier qu'à la base, l'intérêt du site réside dans les cartes solaires puisque cela semble être leur mission première. Les T c'est du bonus default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Crabo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#128. Tunis.

 

Tunis est aussi une fiche que j'avais partiellement achevée cette été avant de tout reprendre avec la v6. L’intérêt de cet autre exemple de climat méditerranéen de la côte sud du bassin occidental sera la comparaison avec Alger.

Rappel de la géographie de la région: Tunis est quasiment à la même latitude qu'Alger, 630kms plus à l'est.

60715_map0.jpg

 

La station synoptique est sur l'aéroport. Elle est bien plus urbanisée qu'Alger/Dar El Beida, même si son emplacement sur l'aéroport lui garantie un bon dégagement. Elle est aussi un peu plus proche de la mer (9kms):

60715_map1.jpg

 

Vue vers l'ouest:

60715_map2.jpg

 

60715_Tunis_A_v7_31.png

 

Sa position plus orientale et surtout plus abritée du flux d'ouest hivernal et des influences océanique a deux effets notables:

- Tunis est plus chaude qu'Alger en toutes saisons. C'est aussi du au fait que la station de Tunis est plus urbaine, ce qui relève bien les Tn.

- Tunis est nettement plus sèche, le critère de semi-aridité de Köppen est même un peu dépassé (il manque environ 40mm sur l'année).

Je pense que la plupart des habitués de ce sujet seront d'accord pour considérer avant tout que cela reste un climat méditerranéen, avec une saison sèche de seulement 4 mois en moyenne.

 

Sur les tableaux horaires on retrouve les brises estivales assez marquées en été. On a aussi durant les mois d'été une baisse notable du Td durant les heures les plus chaudes, ce qui rend la chaleur un peu plus supportable alors que l'ambiance est globalement assez moite.

60715_Tunis_B_v7_31.png

 

 

Sur les roses des vents on retrouve la présence du flux zonal d'ouest durant les mois d'hiver. En été les brises de mer (N, NNE) ont tendance à prendre le dessus, sans que ce soit aussi net qu'à Alger.

60715_Tunis_C_v7_31.png

 

 

J'ai choisi le même hiver que pour la présentation d'Alger: 2011. Là aussi:

- Janvier un peu doux et un peu sec

- Février bien arrosé et un peu frais.

60715_JAN_FEB11.png

 

 

J'ai aussi repris la paire avril/mai 2012 pour le printemps. Là encore les deux mois sont thermiquement assez neutre. En revanche le déluge qui avait touché Alger mi-avril n'est pas arrivé jusqu'ici, et au final cette saison fut plutôt sèche:

60715_APR_MAY12.png

 

 

La comparaison s'arrête là: pour l'été j'ai choisi 2008 qui est plus représentatif, parfaitement dans les moyennes de ces 15 dernières années.

On y voit que les 40° sont facilement atteints, et que l'humidité devient occasionnellement très pénible à supporter (le 12/07, et 13 et 14/08):

60715_JUL_AUG08.png

 

 

Enfin pour l'automne j'ai choisi 2011 pour vous montrer un exemple des pluies intenses qui frappent parfois en automne (récemment on a eu 77.7mm le 4/10/2014). Des lames d'eau journalières de 50 à 100mm ne sont donc pas exceptionnelles en septembre et octobre, mais ça n'arrive pas tous les ans non plus:

60715_OCT_NOV11.png

 

 

Voilà, c'est fini pour Tunis.

La prochaine étape sera certainement... Américaine !

 

Modifié par mottoth
Remise en forme

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#128. Tunis.

Elle est bien plus urbanisée qu'Alger/Dar El Beida, même si son emplacement sur l'aéroport lui garantie un bon dégagement. Elle est aussi un peu plus proche de la mer (9kms):

Sa position plus orientale et surtout plus abritée du flux d'ouest hivernal et des influences océanique a deux effets notables:

- Tunis est plus chaude qu'Alger en toutes saisons. C'est aussi du au fait que la station de Tunis est plus urbaine, ce qui relève bien les Tn.

- Tunis est nettement plus sèche, le critère de semi-aridité de Köppen est même un peu dépassé (il manque environ 40mm sur l'année).

Je pense que la plupart des habitués de ce sujet seront d'accord pour considérer avant tout que cela reste un climat méditerranéen, avec une saison sèche de seulement 4 mois en moyenne.

Bonjour à tous,

Oui, Tunis-Carthage est effectivement une station très urbaine (trop même, oserais-je dire). Les conséquences en sont les suivantes :

- les températures affichées ne sont pas très représentatives (bon, je pinaille un peu, mais vous comprenez l'idée) du coin, et il est donc "inégal" de comparer ces valeurs avec celles d'autres localités dont la station n'est pas (ou peu) urbaine.

- le réchauffement induit est plus fort que le seul réchauffement climatique, à cause de l'accroissement des superficies urbanisées dans l'agglomération tunisienne (la population est passée de 873000 habitants en 1975 à près de 2000000 en 2004 !).

Cela se ressent sur l'évolution des températures moyennes : en 1961-1990, les valeurs estivales (moyenne des Tm de juin, juillet et août) atteignaient "seulement" 25.4°C, alors que dans la période compilée par Mottoth (2000-2014), on atteint les 27.6°C ! Autrement dit, une hausse de plus de 2°C en un peu plus de 30 ans !

Bref, lorsque j'ai appliqué mon indice hydrique (IhA) à cette localité, je l'ai fait à partir des données 1961-1990 (car plus proches de celles des valeurs non-urbaines).

Or déjà à l'époque (donc avec 25.4°C de moyenne estivale), je trouvais un IhA de -46, càd tout juste à la limite entre xérique et semi-aride (limite fixée à -45). Ce qui signifie que si l'on prenait compte des valeurs 2000-2014 dans le calcul de l'indice, cette ville rentrerait plus aisément encore dans la semi-aridité.

Par conséquent, selon moi, Tunis est à la limite du climat méditerranéen à proprement parler (elle en sort même légèrement). Cela a pour conséquence que la forêt méditerranéenne ne pourrait pas prospérer dans ces environs.

Je dirais donc que Tunis rentre tout juste dans le climat semi-aride subméditerranéen (on pourrait rajouter à été très long).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Fort merci Mottoth pour cette fiche sur Tunisthumbup.gifthumbup1.gif et merci Dann pour votre analyse!

Justement depuis ce 30 octobre 2011 on n'a pas eu droit a des cumuls journaliers de plus de 50mm jusqu'a l'épisode du samedi dernier que vous avez cité.

Je voudrais aussi ajouter que généralement le mois de juillet est plus clément (car moins humide) que le mois d'aout en ce qui concerne la chaleur et en effet beaucoup de nuits en aout et septembre il est difficile de dormir a cause des nuits tres chaudes et moites (surtout lorsqu'il n'ya pas de brise)

Enfin pour ce qui est des records absolus de pluie, ils ont eu lieu tous en 2003 (et plus précisement en septembre 2003) et donc inclus dans votre étude.

Le record journalier est de 194mm* le 17 septembre 2003.

*

http://physio-geo.revues.org/3953

La journée du 17 septembre a totalisé 194 mm à la station de Tunis-Carthage, ce qui constitue un record (pour cette station ouverte en 1950, le précédent record était de 133,5 mm, hauteur enregistrée le 3 novembre 1975).

Le record mensuel est de 448mm en septembre 2003.

Le record annuel est de 1012mm en 2003.

Si la a forêt méditerranéenne ne peut pas prospérer dans ces environs, eh bein la forêt tropicale est bien épanouietongue.png , ayant dans le jardin un cactus qui culmine désormais a pres de 6 metres et un palmier a plus de 4metres (les 2 furent plantés en 1999)

Il ya cependant un parc a pres de 6km de l'aéroport ou il existe une forêt (parc ennahli)

4870513.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut à tous!

J'ai controllé les calculs que j'avais fait sur Tunis il y a des années, et donc moi aussi sur des données plus vieilles que celles du mottoth bien sur (donc moins chaudes), et j'ai eu ces résultats:

Indice de De Martonne 15.03 donc problème de semi-aridité au niveau annuel

Par contre c'est le Csa de Koppen donc climat méditerranéen

L'indice xérothermique de Gaussen ca donne 112.2 ce qui est assez fort.....

Ciao!

André

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Enfin pour ce qui est des records absolus de pluie, ils ont eu lieu tous en 2003 (et plus précisement en septembre 2003) et donc inclus dans votre étude.

Le record journalier est de 194mm* le 17 septembre 2003.

*

Merci pour cette info: une bonne partie de l'episode du 16 au 18/09/2003 est manquant dans les données d'Ogimet: la station a cessé d’émettre dans la nuit du 17 au 18, probablement noyée sous ces pluies exceptionnelles, et je ne dispose que d'un cumul partiel pour le 17 arreté à 67mm durant les 18 premières heures.

Je vais donc rajouter ce 194mm à ma feuille de donnée (il est donc tombé 127mm en seulement 6h durant la nuit du 17 au 18 !) , ce qui devrait gonfler un peu plus la lame d'eau moyenne de septembre qui est déjà remarquablement élévée - elle dépasse celles de octobre ou novembre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.