mottoth

Climats du monde

2 970 messages dans ce sujet

Merci à Sebass et aux autres pour les encouragements. Presque 190 fiches depuis 4 ans, ça m'a pris pas mal de temps... Cependant, sur ces 190 fiches envions 50 ont été postées depuis décembre, soit environ 10 par mois : une nette accélération, permise par de nouvelles méthodes de travail, et qui me permet d'explorer plus en profondeur les zones étudiées: alors que je me lassait assez vite auparavant de voir les mêmes climats avec les mêmes types de temps défiler en ramant sur une poignée de fiches, je peux maintenant produire de façon quasi industrielle pas mal de fiches du même pays avant que l'ennui se fasse sentir.

Donc j'ai pris l'habitude de faire des séries parfois assez longues de la même région, ce qui peut autant passionner que lasser j'en conviens: je comprends que les 16 ou 17 fiches enchaînées sur l'Indonésie ont pu laisser une impression de monotonie, mais d'un autre côté quand on creuse un peu ces climats Indonésiens se sont révélés d'une variété inattendue. Je compte donc continuer sur cette lancée, j'ai par exemple encore 4 fiches en stock pour cette série pour la Norvège. RDV demain pour la suite !

Je ne peux que me joindre à ces encouragements et saluer le travail accompli qui à mon avis n'a pas beaucoup d'équivalent. Sur plusieurs sites, on peut effectivement trouver des données brutes (et déjà bien intéressantes) sur de nombreuses stations dans le monde mais je ne pense pas qu'il y ait beaucoup d'endroit où trouver une "lecture expliquée" des différentes statistiques avec des exemples concrets de mois caractéristiques comme le fait mottoth, le tout enrichi de remarques souvent constructives et utiles des différents forumeurs.

J'ai aussi quelques ouvrages de climatologie, certains assez anciens, d'autres plus récents mais aucun n'apporte cette richesse d'information.

Je l'ai déjà fait plusieurs fois mais je n'hésite pas à redire mes félicitations et un grand merci à mottoth pour toutes ces fiches.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#189. Bodo.

 

On s'enfonce vers le nord, Bodo est à 450kms de Trondheim et 830kms d'Oslo.

Le cercle polaire arctique se trouve 80kms plus au sud, qui qui veut dire que Bodo connait le jour permanent (du 1er juin au 12 juillet). En revanche elle ne connait pas la nuit polaire en raison de la réfraction et du fait que le soleil apparent n'est pas un point mais un disque: les journées les plus sombres au solstice d'hiver voient un jour théorique de 52 minutes.

01152_map0.jpg

 

Cette fois-çi nous sommes à l'entrée d'un fjord. La station est en plein milieu de l'aéroport, à 750m de l'eau. La ville et l'aéroport sont eux mêmes sur une presqu'ile, au contact de la mer libre. C'est donc très maritime.

01152_map1.jpg

 

Vue vers l'ENE, et le fjord d'où vont venir la plupart des vents dominants.

01152_map2_ENE.jpg

 

01152_Bodo_A_v7_33.png

 

Sur cette péninsule le vent est vraiment fort, en hiver on atteint des valeurs qui se rapprochent des climats polaires. D'ailleurs la faiblesse de la chaleur estivale nous fait cette fois-ci passer dans le domaine subpolaire, le Cfc de Köppen. Sur la période 2000-2014 la période avec Tm>10°c ne cours que du 3/06 au 14/09, soit moins de 3 mois 1/2.

Je n'ai hélas pas de données d'enneigement fiables pour cette station mais il ne fait aucun doute que grace aux RR copieuses on doit pouvoir distinguer une période d'enneigement continu, malgré le dégel fréquent (2 jours sur 3 en moyenne au coeur de l'hiver).

Malgré la position très maritime des atmosphères foehnées sont assez fréquentes lorsque le flux se continentalise vraiment, on en retrouvera ça et là sur les exemples de saisons plus bas. Ce sont ces conditions de foehn qui permettent des txx et tnx étonnantes pour une ville si maritime et si septentrionale. La chaleur est certes rares, mais on fait un peu mieux ici qu'a Aberdeen en Ecosse, 10° plus bas en latitude !

 

Les roses des vents montrent comment le flux d'ouest n'est absolument plus dominant ici: durant la saison froide dès qu'il s’affaiblit il laisse la place à des vents thermiques en provenance du continent, selon une mécanique similaires aux vents catabatiques des inlandsis. C'est ici même, pile à la frontière entre le milieu marin doux et le continent froid que ces vents sont les plus forts, et c'est pour ça que Bodo est si ventée.

En été la disparition du contraste de t° permet une rose des vents plus subtile, où les brises marines et le bon vieux zonal de SO - qui remonte bien en latitude - ont leur mot à dire.

01152_Bodo_C_v7_33.png

 

 

Les tableaux horaires montrent bien sur l'électroencéphalogramme plat classique des stations qui connaissent la nuit polaire, avec des conditions moyennes stables quelques soient l'heure de la journée, les variations quotidiennes n'étant dues qu'aux changements de temps.

01152_Bodo_B_v7_33.png

 

 

Pour l'hiver j'ai pris 2006-2007 comme exemple. Pas mal de données de RR manquantes, il semblerait que cette saison fut plus arrosée que la moyenne en raison d'un mois de décembre très pluvieux, que le mois de février sec n'a pas suffit à compenser. Pour les t° c'est un bilan très neutre (tn -0.1°c, tx 0.0°) malgré des mois très contrastés: décembre fut fut le 2e plus doux des 15 dernières années (+3.2°c), février le 3e plus froid (-3.0°c).

La première quinzaine de décembre montre la douceur étonnante qui peut régner en plein hiver dans cette région au nord du cercle polaire.

Et ce vent, qui n'offre quasiment aucun répit, et qui renforce considérablement la rigueur des journées froides.

01152_DEC06_FEB07.png

 

 

Enfin l'été 2009. un peu chaud en tx (+0.4°c) mais normal sur les tn. La saison fut sèche (-23% sur le RR) et souvent belle. Mais le beau temps n'est pas nécessairement synonyme de douceur, je vous laisse voir le nombre de jours ensoleillé qui ne dépassent guère 15°c ou 16°c en tx.

Comme je disais plus haut l'ambiance est souvent légèrement foehnée, avec pas mal de journées à 60% d'HR moyenne où moins, ce qui en milieu aussi maritime ne va pas de soi.

01152_JUN_AUG09.png

 

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui !

 

Modifié par mottoth
Remise à jour
1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est intéressant de comparer cette dernière fiche de Bodo avec celle de Verhojansk, deux stations situées à une latitude très proche, deux magnifiques cas d'école climatologiques opposés sur de nombreux points :

- Près de 45°C de différence en Tm de janvier, seulement 3°C de différence en Tm de juillet.

- Un volume de pluie faible (179 mm) à Verhojansk et copieux (surtout par rapport à la latitude) à Bodo.

- Une ambiance très ventée à Bodo, très calme à Verhojansk (0,1% de vents forts).

- Un ensoleillement exécrable à Bodo, généreux à Verhojansk (2137 h/an).

Encore presque à la même latitude mais de l'autre "côté" du globe, on peut aussi comparer à Dumont d'Urville, mais là, c'est un autre monde....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#189. Bodo.

D'ailleurs la faiblesse de la chaleur estivale nous fait cette fois-ci passer dans le domaine subpolaire, le Cfc de Köppen. Sur la période 2000-2014 la période avec Tm>10°c ne cours que du 3/06 au 14/09, soit moins de 3 mois 1/2.

Je n'ai hélas pas de données d'enneigement fiables pour cette station mais il ne fait aucun doute que grace aux RR copieuses on doit pouvoir distinguer une période d'enneigement continu, malgré le dégel fréquent (2 jours sur 3 en moyenne au coeur de l'hiver).

Salut à tous, et merci pour cette fiche, Mottoth.

Alors oui en effet, un climat clairement subpolaire océanique, ou océanique subarctique... on peut l'appeler comme on veut. Et on est toujours, cependant, dans le domaine tempéré.

La période 1971-2000 donne tout juste 3 mois > 10°C.

L'indice de continentalité n'est que de 0.22, autrement dit, nous ne sommes pas en hyper océanique. La "faute" aux vents d'est, comme l'a expliqué Mottoth.

S'agissant des quantités de neige tombant sur Bodø, je peux proposer une méthode (que j'avais élaborée il y a 4 ou 5 ans) qui fonctionne plutôt bien, notamment en Europe :

Bodø, altitude 12 m, données 2000-2015 :

Po = 0.017x + 28.5 = 28.7% , x étant l'altitude.

Amplitude thermique annuelle A = 14.8°C

-> T1 = 0.17A +4 = 6.5°C (on ne prend donc en compte que les Tm mensuelles < 6.5°C) :

oct : 5.9°C, 134 mm, ratio(*) 8

nov : 2.7°C, 118 mm, ratio 9

déc : 0.3°C, 119 mm, ratio 10

jan : -0.8°C, 102 mm, ratio 11

fév : -1.0°C, 81 mm, ratio 11

mar : 0.0°C, 84 mm, ratio 10.5

avr : 3.8°C, 80 mm, ratio 9.5

P = ((5-Po)/T1)T + Po

Quantité tombant dans le mois = P/100 x RRmensuelle (en cm) x ratio x (0.8 en décembre et avant, 1 en janvier et 1.2 en février et après) :

oct : 7.2% x 13.4 x 8 x 0.8 = 6 cm

nov : 18.8% x 11.8 x 9 x 0.8 = 16 cm

déc : 27.6% x 11.9 x 10 x 0.8 = 26 cm

jan : 31.6% x 10.2 x 11 x 1 = 35 cm

fév : 32.3% x 8.1 x 11 x 1.2 = 35 cm

mar : 28.7% x 8.4 x 10.5 x 1.2 = 30 cm

avr : 14.8% x 8 x 9.5 x 1.2 = 14 cm

Total : 162 cm (reste à vérifier)

(*) : je vous expliquerai plus tard comment déterminer ces ratios, si cela vous intéresse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comparatif avec les villes précédentes (Trondheim et Bergen) :

Trondheim, altitude 12 m, données 2000-2015 :

Po = 0.017x + 28.5 = 28.7% , x étant l'altitude.

Amplitude thermique annuelle A = 17.1°C

-> T1 = 0.17A +4 = 6.9°C (on ne prend donc en compte que les Tm mensuelles < 6.9°C) :

oct : 6.3°C, 68 mm, ratio(*) 8

nov : 2.1°C, 74 mm, ratio 9

déc : -1.2°C, 86 mm, ratio 10.5

jan : -1.4°C, 67 mm, ratio 11.5

fév : -1.2°C, 62 mm, ratio 11.5

mar : 0.9°C, 69 mm, ratio 10.5

avr : 5.6°C, 39 mm, ratio 9

P = ((5-Po)/T1)T + Po

Quantité tombant dans le mois = P/100 x RRmensuelle (en cm) x ratio x (0.8 en décembre et avant, 1 en janvier et 1.2 en février et après) :

oct : 7.1% x 6.8 x 8 x 0.8 = 3 cm

nov : 21.5% x 7.5 x 9 x 0.8 = 12 cm

déc : 32.8% x 8.6 x 10.5 x 0.8 = 23 cm

jan : 33.5% x 6.7 x 11.5 x 1 = 26 cm

fév : 32.8% x 6.2 x 11.5 x 1.2 = 28 cm

mar : 25.6% x 6.9 x 10.5 x 1.2 = 22 cm

avr : 9.5% x 3.9 x 9 x 1.2 = 4 cm

Total : 118 cm

--------------------------------------------------------------------------

Bergen, altitude 12 m, données 2000-2015 :

Po = 0.017x + 28.5 = 28.7% , x étant l'altitude.

Amplitude thermique annuelle A = 13.8°C

-> T1 = 0.17A + 4 = 6.3°C (on ne prend donc en compte que les Tm mensuelles < 6.3°C) :

nov : 5.6°C, 298 mm, ratio 8

déc : 2.7°C, 275 mm, ratio 8.5

jan : 2.4°C, 259 mm, ratio 9

fév : 2.2°C, 190 mm, ratio 9.5

mar : 3.8°C, 188 mm, ratio 9

P = ((5-Po)/T1)T + Po

Quantité tombant dans le mois = P/100 x RRmensuelle (en cm) x ratio x (0.8 en décembre et avant, 1 en janvier et 1.2 en février et après) :

nov : 7.6% x 29.8 x 8 x 0.8 = 14 cm

déc : 18.5% x 27.5 x 8.5 x 0.8 = 34 cm

jan : 19.7% x 25.9 x 9 x 1 = 46 cm

fév : 20.4% x 19.0 x 9.5 x 1.2 = 42 cm

mar : 14.4% x 18.8 x 9 x 1.2 = 29 cm

Total : 165 cm ! (mais beaucoup de fonte par redoux et pluie)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Comparatif avec les villes précédentes (Trondheim et Bergen) :

 

Trondheim, altitude 12 m, données 2000-2015 :

Po = 0.017x + 28.5 = 28.7% , x étant l'altitude.

Total : 118 cm

--------------------------------------------------------------------------

 

Bergen, altitude 12 m, données 2000-2015 :

Total : 165 cm ! (mais beaucoup de fonte par redoux et pluie)

Il serait fastidieux de compter de façon rigoureuse, voici donc ce que j'ai calculé vite fait sur les exemples d'hiver présentés (qui ne courent que sur 3 mois mais qui sont dans la mesure du possible proches des normes en RR):

Trondheim: 107 cms en 2001/2002, très proche de ton calcul

Bergen: environ 70 cms en 2003/2004, assez éloigné... beaucoup de neige fondante à priori, et peut-être que l'exemple de 2003/2004 n'est pas si bon non plus: ton 165cms ne me parait pas farfelu, sur d'autres hivers j'ai des cumuls de 50 cms où plus en quelques jours et une couche maxi de 61 cms.

 

#190. Tromso.

 

On continue le voyage vers le nord, Tromso est à 325kms de Bodo et 1150kms d'Oslo.

Ici la nuit polaire dure du 28/11 au 14/01, et le soleil de minuit du 18/05 au 25/07.

01026_map0.jpg

 

Encore une très belle vue de la région grâce à Google Earth Viewer (leurs rendus sont désormais vraiment magnifiques). Complétement à l'est une partie du Finnmark est visible. Autour de Tromso c'est encore un réseau de fjords complexe. La ville est à 27kms de la mer libre, sur une ile au milieu d'un fjord, c'est donc une position similaire à celle de Bergen.

01026_map1.jpg

 

01026_dem.jpg

 

Vue vers le sud. Une fois de plus j'ai préféré la station urbaine à celle de l'aéroport, car certains paramètres y sont mieux reportés (neige au sol et RR). Cette station est sur une colline à 100m d'altitude.

01026_map2_S.jpg

 

Seulement 12 années de données: les données des 3 premières années de ma période d'étude étant trop parcellaires (3obs/24h uniquement) j'ai préféré les écarter. Du coup les courbes de t° sont moins lisses que sur mes autres fiches, le gap entre 12ans et 15ans se fait bien sentir.

01026_Tromso_A_v7_33.png

 

A part le vent nettement moins fort, il n'y a pas de grandes différences avec Bodo: on perd environ 2°c en raison de la latitude, mais au niveau des RR ou de l'insolation c'est pareil: copieusement arrosé et très gris. La position un peu plus continentale qu'à Bodo explique les vents moins forts, mais cela reste un milieu bien maritime, avec de faibles variations de températures: les tn inférieures à -15°c sont rares.

 

Dans ce contexte hivernal très doux pour la latitude j'ai été surpris de trouver au total 6 mois d'enneigement par an en moyenne, dont une période continue de 5 mois 1/2 du 24/11 au 8/05, ce qui donne quand même un hiver particulièrement long malgré l’absence de grands froids.

On retrouve encore ici du foehn en toutes saison lorsque le flux se continentalise, avec parfois des statistiques d'HR vraiment basses pour une station aussi maritime, notamment le creux du mois de mai.

 

Ici les vents sont tellement canalisés par le fjord que les vents de sud à SSO peuvent être aussi bien d'origine maritime que continentale.

01026_Tromso_C_v7_33.png

 

Pas grand chose à dire sur les tableaux horaires, on retrouve bien sur l'électroencéphalogramme plat de la nuit polaire.

01026_Tromso_B_v7_33.png

 

 

J'ai pris l'hiver dernier (2014-2015) comme exemple, qui a été bien normal là-haut (tn +0.1°c, tx +0.1°, RR +6%).

L’enneigement continu démarre avec une grosse semaine de retard le 2/12.

Décembre est un peu frais et humide, janvier froid et sec, février doux avec un faible excédent de RR.

Observez les variations de la couche de neige, avec notamment un redoux ravageur au nouvel an, puis une dizaine de jours très neigeux en première décade de février qui firent dépasser le mètre d'épaisseur.

On retrouve un trait déjà vu à Bodo et qui est plutôt typique des régions continentales froides: le froid est bien corrélé aux cieux dégagés. C'était beaucoup moins net à Trondheim ou Bergen.

01026_DEC14_FEB15.png

 

 

Voici l'été 2009 en exemple, comme à Bodo il est très proche des moyennes (tn 0.0°c, tx +0.1°c) mais sec (-34% de RR).

C'est vraiment la même chose qu'à Bodo, avec quelques degrés de moins. Les orages ne sont pas inconnus mais vraiment rares, pour le mois de juillet j'en dénombre 4 en 12 années. Celui du 14/07 est donc un petit événement au sein de cet été.

01026_JUN_AUG09.png

 

Voilà, la suite très bientot !

 

Modifié par mottoth
Ajout carte topo
1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toujours surpris des températures finalement peu froides en hiver vu la latitude du lieu liées à la proximité de l'océan et la position occidentale d'un continent de la station.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#191. Bardufoss.

 

L'aéroport de Bardufoss semble disproportionné par rapport au petits villages qui l'entourent. C'est une ancienne base de la Royal Norwegian Air Force (escadrille fermée en 2009). C'est toujours une base d’hélicoptères, et elle est aussi desservie par un vol quotidien de la compagnie SAS.

Tromso n'est qu'à 68kms, mais vous allez voir que la topographie du lieu fait que le climat y est très différent.

Pour changer j'ai choisi un zoom différent pour la première carte, elle montre déjà comme le site de Bardufoss est en retrait de l'océan par rapport à ceux de Bodo ou Tromso:

01023_map0.jpg

 

Le plus proche bras de mer est à 19kms, et la mer libre à environ 75kms. A l'ESE s'ouvre une large vallée qui évidemment canalisera les vents dominants:

01023_map1.jpg

 

01023_dem.jpg

 

Vue vers l'ouest. Le relief n'est pas très imposant mais il suffira à couper complétement les influences maritimes lorsque le flux n'est plus océanique.

01023_map2_W.jpg

 

01023_Bardufoss_A_v7_33.png

 

Les données de t° mettent d'emblée en évidence le caractère vraiment plus continental de ce site, avec du grand froid en hiver. Après Trondheim/Vaernes c'est une nouvelle illustration du très fort gradient de t° que l'on peut trouver en hiver sur peu de kilomètres dès que l'on s'éloigne des influences maritimes.

Même le régime des vents prend un caractère typiquement continental, avec un maximum de printemps et un minimum d'automne (à Tromso le maximum hivernal était typiquement océanique). Et les vents calmes sont très présents sur ce site bien à l'écart des contrastes de température entre milieu océanique et continental.

En revanche le régime pluvio n'est pas du tout continental, il ressemble à celui des stations plus côtières et notamment de Tromso. Comme on peut le voir aussi sur les redoux - aussi intenses qu'à Tromso -, les précipitations et la douceur océanique ne sont pas vraiment stoppés par les reliefs trop modestes, et Bardufoss reste pleinement soumis au régime océanique quand celui-ci est établi. La différence se fait donc par flux mou ou continental, et l'on obtient au final un climat pas si facile à classifier. je dirais peut-être subpolaire océanique à temp contrasté.

 

Voici des roses des vents plus complexes, j'y vois plusieurs choses:

- des vents d'ONO / ESE forcés par le relief

- les flux océaniques plus forts qui soufflent directement du SO.

- des brises estivales du NNE.

01023_Bardufoss_C_v7_33.png

 

 

Les tableaux horaires montrent à nouveau la prédominance des vents calmes. Pas étonnant que les phénomènes d'inversion prennent souvent le pas en hiver et donnent des froids si vigoureux.

01023_Bardufoss_B_v7_33.png

 

 

Pour faciliter la comparaison avec Tromso j'ai repris les même exemples de saisons.

Voici donc l'hiver 2014-2015, qui fut là aussi bien proche des moyennes (tn -0.8°c, tx +0.4°c, RR +7%).

On se rend compte au premier coup d’œil des contrastes de t°, avec des grands froid favorisés par des vents très faibles qui laissent des inversions se mettre en place.

01023_DEC14_FEB15.png

 

 

Voici une comparaison des 2 stations pour le mois de décembre. L'image est large, cliquez dessus pour l'agrandir.

On voit bien que les séquence de temps sont les mêmes - notamment l'évolution de la couche de neige -, et que malgré cela les calmes anticycloniques induisent un grand écart entre les 2 endroits:

01023_01026_DEC14.png

 

 

Passons maintenant à l'été 2009, ici aussi normal en t° (-0.4°c en tn, +0.4°c en tx) mais sec (-15% en RR).

Derrière ce bilan assez neutre se cache un mois de juin assez frais, notamment la première semaine digne d'un mois de janvier Londonien, et le mois d'aout le plus chaud depuis 2000. On a aussi autour du 14/07 une petite séquence orageuse assez rare - j'ai refait le même compte qu'à Tromso, j'ai 7 orages sur 15 mois de juillet depuis 2000.

Malgré le mois d'aout chaud on y trouve la première gelée la plus précoce (le 20/08) depuis au moins 2000.

01023_JUN_AUG09.png

 

 

Voici le même exercice de comparaison avec Tromso, sur le mois de juillet.

Les différences sont moins flagrantes, elle sont même assez classiques: cela revient à peu près à comparer une station du littoral français à une un peu plus continentale au printemps. Les écarts de températures contrastés sont bien réservés à l'hiver et ses phénomènes radiatifs sur sols enneigés.

01023_01026_JUL09.png

 

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui !

 

Modifié par mottoth
Ajout carte topo
1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ecart assez important entre les données 2003-2015 et 1961-1990 de Tromsø : en effet, janvier était à -4,4°C (comparé aux -3,2°C de cette récente - mais tout de même trop courte - période). Quant à juillet, on atteignait seulement 11,8°C, contre les 12,6°C de 2003-2015. Quoiqu'il en soit, dans les 2 périodes, le climat est clairement subpolaire océanique.

L'indice de continentalité Ic vaut 0,23. Cela signifie qu'on n'est pas, là non plus, en climat hyperocéanique (malgré la situation bien maritime, les vents proviennent trop souvent du continent, et, comme l'a souligné Mottoth, le beau temps anticyclonique est celui des régions continentales : ici, l'anticyclone occasionnant le beau temps hivernal n'est pas celui des Açores - en tout cas, son influence - comme c'est souvent le cas dans l'extrême sud de la Norvège, mais bien celui issu de la cellule polaire).

S'agissant de l'estimation de l'enneigement, à titre indicatif :

Tromsø, altitude 100 m, données 2003-2015 :

Po = 0.017x + 28.5 = 30.2% , x étant l'altitude.

Amplitude thermique annuelle A = 16°C

-> T1 = 0.17A + 4 = 6.7°C (on ne prend donc en compte que les Tm mensuelles < 6.7°C) :

oct : 3.5°C, 130 mm, ratio 8.5

nov : 0.5°C, 97 mm, ratio 9.5

déc : -1.5°C, 105 mm, ratio 10.5

jan : -3.2°C, 77 mm, ratio 12

fév : -3.0°C, 103 mm, ratio 12

mar : -1.7°C, 105 mm, ratio 11.5

avr : 1.7°C, 76 mm, ratio 9.5

mai : 6.1°C, 61 mm, ratio 8

P = ((5-Po)/T1)T + Po

Quantité tombant dans le mois = P/100 x RRmensuelle (en cm) x ratio x (0.8 en décembre et avant, 1 en janvier et 1.2 en février et après) :

oct : 17% x 13 x 8.5 x 0.8 = 14 cm

nov : 28.3% x 9.7 x 9.5 x 0.8 = 21 cm

déc : 35.8% x 10.5 x 10.5 x 0.8 = 32 cm

jan : 42.2% x 7.7 x 12 x 1 = 39 cm

fév : 41.5% x 10.3 x 12 x 1.2 = 61 cm

mar : 36.6% x 10.5 x 11.5 x 1.2 = 53 cm

avr : 23.8% x 7.6 x 9.5 x 1.2 = 21 cm

mai : 7.2% x 6.1 x 8 x 1.2 = 4 cm

Total : 245 cm (autrement dit, c'est presque aussi neigeux qu'au Québec, mais ce n'est pas du tout le même type de perturbations neigeuses ici, évidemment !)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Mottoth un climat pas si facile à classifier. je dirais peut-être subpolaire océanique à temp contrasté.

Deux objections au climat océanique :

1. Bardufoss a 3 mois avec une température moyenne nettement sous le seuil de -5°

2. L'écart entre le mois le plus froid et celui le plus chaud atteint 23.2°

Je dirais que l'on se rapproche des climats continentaux de façade Est des continents, celui du Québec, une vraie curiosité, le régime des précipitations neigeuses en hiver est probablement exagéré par effet orographique.

Ces fiches sont passionnantes pour un féru de climato, elles montrent aussi l'aspect très contrasté du climat Norvégien suivant l'emplacement à quelques dizaines de kilomètres de distance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je dirais que l'on se rapproche des climats continentaux de façade Est des continents, celui du Québec, une vraie curiosité, le régime des précipitations neigeuses en hiver est probablement exagéré par effet orographique.

Ça reste très nettement moins froid (en hiver) et nettement plus frais (en été) que la plupart des régions du Québec. Pour avoir un peu de similarité, il faudrait se rapprocher des côtes de Terre-Neuve ou de la Nouvelle-Écosse, à la rigueur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bardufoss

Très bonne idée de nous proposer une station un peu intérieure (j'allais te le demander !).

S'agissant du questionnement entre le caractère océanique ou continental de cette station, je voudrais, pour illustrer mon propos et pour mieux éclairer d'éventuels lecteurs intéressés par cette question, citer quelques unes de tes remarques :

« Le relief n'est pas très imposant mais il suffira à couper complétement les influences maritimes lorsque le flux n'est plus océanique

« Les données de t° mettent d'emblée en évidence le caractère vraiment plus continental de ce site (...) dès que l'on s'éloigne des influences maritimes. »

« La différence se fait donc par flux mou ou continental »

« Les tableaux horaires montrent à nouveau la prédominance des vents calmes. Pas étonnant que les phénomènes d'inversion prennent souvent le pas en hiver et donnent des froids si vigoureux. »

« On se rend compte au premier coup d’œil des contrastes de t°, avec des grands froid favorisés par des vents très faibles qui laissent des inversions se mettre en place. »

« On voit bien que les séquence de temps sont les mêmes - notamment l'évolution de la couche de neige -, et que malgré cela les calmes anticycloniques induisent un grand écart entre les 2 endroits: »

Ce que je veux dire par là, c'est que tu démontres très bien l'importance énorme de ce que j'appelle le « substrat » (ou « milieu »). Et ici, malgré la relative proximité géographique de l'océan, la petite barrière montagneuse et la position encaissée dans cette vallée font en sorte que ledit « substrat » ou « milieu » est plutôt bien continental.

Et, comme tu l'as remarqué, lorsque les influences atmosphériques océaniques sont faibles, on constate que la « continentalité » des lieux entraîne très rapidement (surtout en hiver) un contraste climatique bien net (par rapport à Tromsø, par ex). Ce que je veux montrer, c'est que, dès qu'un « substrat » (ou « milieu ») est suffisamment continental, la continentalité (sous plusieurs formes possibles, dépendant de la saison et du lieu) s'installe facilement lorsque les influences atmosphériques extérieures marquent un répit. Cela montre bien que le climat résulte bel et bien des influences atmosphériques extérieures (masses d'air), mais aussi des échanges (radiatifs et thermodynamiques parfois) dus au « milieu ».

En conséquence de quoi, il est assez difficile de trancher pour ce qui concerne l'appellation du climat de Bardufoss...

L'indice de continentalité Ic y atteint tout de même 0,34. Cela n'est pas négligeable, surtout lorsque l'on compare cette valeur à celle d'une ville de Laponie finlandaise à latitude équivalente, située bien plus dans le continent, et assez unanimement considérée comme étant de climat continental : Inari, dont l'Ic vaut « seulement » 0,39. Tromsø, pourtant toute proche de Bardufoss, n'est qu'à 0,23.

Cela signifie bien que, et Mottoth l'a très bien expliqué, dans le nord de la péninsule scandinave, la moindre incursion de quelques dizaines de km à l'intérieur des terres « continentalise » très vite le climat. Preuve que, dans cette région, les influences océaniques restent relativement modérées : les dépressions « habituelles » que nous connaissons ont du mal à monter aussi haut vers le nord, et elles ne frappent de plein fouet cette côte septentrionale norvégienne que rarement. Ici, le Jet Stream passe souvent bien plus au sud, de sorte que cette région se situe la plupart du temps (notamment en hiver) sous la grande cellule anticyclonique polaire.

Cependant, le régime pluvio est, il est vrai, plus océanique que continental (à cette latitude élevée, la convection a du mal à être déclenchée par le réchauffement du sol, même en été : la « continentalisation » fonctionne moins bien durant cette saison).

Par ailleurs, même si cette caractéristique sort un peu du cadre climatique « pur », je tiens à signaler que la végétation présente là-bas est celle du biome subpolaire océanique venté : ces mêmes bouleaux pubescents tortueux caractéristiques des climats océaniques subpolaires exposés au vent sont nettement majoritaires, même si quelques conifères attestent du début de « continentalité » des lieux.

Je proposerais donc climat subpolaire océanique continentalisé.

S'agissant de la quantité de neige tombée estimée, je trouve :

sept : 5.6% x 8.2 x 8 x 0.8 = 3 cm

oct : 25% x 7.7 x 9 x 0.8 = 14 cm

nov : 42.5% x 5.7 x 11 x 0.8 = 21 cm

déc : 52.8% x 7.6 x 12.5 x 0.8 = 40 cm

jan : 58.4% x 6.7 x 13 x 1 = 51 cm

fév : 53.4% x 6.1 x 13 x 1.2 = 51 cm

mar : 44.1% x 7 x 12 x 1.2 = 44 cm

avr : 25.9% x 3.7 x 10 x 1.2 = 11 cm

mai : 8.7% x 3.9 x 8 x 1.2 = 3 cm

Total : 238 cm

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne vois pas la fiche de Bardufoss... est-ce le cas pour vous ?? (euh, j'ai rien dit...biggrin.png )

Les tableaux de juin à août 2009 sont invisbles chez moi...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les tableaux de juin à août 2009 sont invisbles chez moi...

Idem.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les tableaux de juin à août 2009 sont invisbles chez moi...

Idem.

Probablement juste une faiblesse temporaire du cloud dans lequel l'image est hebergée... De mon boulot l'image s'est affiché normalement tout au long de la journée, l'URL source est:

http://s19.postimg.org/aoqpw8gdt/01023_JUN_AUG09.png

Cela arrive de temps en temps avec n'importe quel hébergeur, celui que j'utilise n'a pas encore perdu d'image définitivement à ma connaissance (plus de 1600 images de ce topic y sont hebergées à ce jour).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Mottoth un climat pas si facile à classifier. je dirais peut-être subpolaire océanique à temp contrasté.

Deux objections au climat océanique :

1. Bardufoss a 3 mois avec une température moyenne nettement sous le seuil de -5°

2. L'écart entre le mois le plus froid et celui le plus chaud atteint 23.2°

Je dirais que l'on se rapproche des climats continentaux de façade Est des continents, celui du Québec, une vraie curiosité, le régime des précipitations neigeuses en hiver est probablement exagéré par effet orographique.

Ces fiches sont passionnantes pour un féru de climato, elles montrent aussi l'aspect très contrasté du climat Norvégien suivant l'emplacement à quelques dizaines de kilomètres de distance.

Même si Bardufoss parait, dans l'absolu, froid en hiver, en réalité ce n'est pas très froid étant donnée la latitude, beaucoup moins froid que l'intérieur des continents ou que les façades orientales.

On est certes déjà, à très peu de distance du littoral, dans un climat de transition océanique-continental semblable aux climats médio-européens, mais très frais à cause de la latitude, le qualificatif de subpolaire me convient également assez bien.

C'est effectivement intéressant de constater comment la continentalisation du climat est rapide du fait des montagnes, on est dans une disposition de reliefs jouxtant directement le littoral de l'océan, un peu comme dans l'ouest de l'Amérique du Nord mais à une latitude beaucoup plus élevée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour Tromso, je suis d'accord avec le qualificatif de subpolaire océanique. Pour Bardufoss, ça me fait pas mal penser au climat d'Anchorage en Alaska ou a certaines stations alpines. Je pencherai plutôt pour un climat subarctique continental certes très doux pour sa latitude(on pourrait aussi ajouter a été très court). Pour information, Stockholm a un indice de continentalité de 0.31 et a Oslo, c'est 0.32. Et pourtant dans toutes les classifications, ces deux capitales sont dans le milieu tempéré continental (et je rajouterai a été court et frais).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour Tromso, je suis d'accord avec le qualificatif de subpolaire océanique. Pour Bardufoss, ça me fait pas mal penser au climat d'Anchorage en Alaska ou a certaines stations alpines. Je pencherai plutôt pour un climat subarctique continental certes très doux pour sa latitude(on pourrait aussi ajouter a été très court). Pour information, Stockholm a un indice de continentalité de 0.31 et a Oslo, c'est 0.32. Et pourtant dans toutes les classifications, ces deux capitales sont dans le milieu tempéré continental (et je rajouterai a été court et frais).

Il faut reconnaître qu'il est « tentant » de mettre Bardufoss dans le continental, enfin, plutôt le « semi-continental ». Bref, j'avoue que je ne sais pas trop quoi trancher pour le coup...

En même temps, je dois également admettre qu'il y a finalement pas mal de conifères près des zones basses, comme autour de l'aéroport (j'ai regardé un peu vite, hier).

Pour le coup, l'appellation subarctique semi-continental à été très bref serait peut-être plus appropriée, en effet, et plus en adéquation avec l'Ic de 0,34.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#192. Kilpisjarvi

 

On approfondi aujourd'hui l'étude de la transition entre climat océanique et continental dans cette zone subpolaire de la Scandinavie: Kilpisjarvi est un hameau de la municipalité de Enontekio, qui occupe le "bras" de la Finlande qui s'enfonce entre la Norvège et la Suède vers l'atlantique.

Le fjord le plus proche n'est qu'à 42kms de distance.

02801_map0.jpg

 

Par la route la frontière Norvégienne n'est qu'à 7kms. J'ai bien sur choisi cette station pour sa proximité avec les 2 climats vus avant-hier: Bardufoss (90kms) et Tromso (100kms).

Pas mal de montagnes séparent Kilpisjarvi et son lac de l'Atlantique, les influences océaniques seront donc plus coupées qu'à Bardufoss. En revanche, contrairement à Bardufoss qui était dans une sorte de "trou à froid", nous sommes ici en bord de lac pas très loin d'un col (le col routier à la frontière Norvégienne est à 528m d'altitude).

02801_map1.jpg

 

Vue vers le NNO, selon l'axe des vents dominants (NNO/SSE). Il n'y a pas d'imagerie HD sur Google Earth Viewer, et celle disponible sur d'autres sites ne m'ont pas permis de localiser avec certitude la station. Cependant j'ai repris les coordonnées les plus précises trouvée sur le web, avec une zone d'incertitude très faible.

02801_map2_NNW.jpg

 

02801_Kilpisjarvi_A_v7_03.png

 

En Tm on perd 3°c par rapport à Bardufoss, dont 2°c dus à la différence d'altitude. La différence due au gain de continentalité n'est donc pas si grand: c'est du à la topographie et la plus forte exposition aux vents qui donnent ici des inversions de t° hivernales moins fréquentes qu'à Bardufoss dans sa cuvette.

Cependant les grands calmes anticycloniques donnent un froid bien plus vif: les 5-centiles de t° tombent nettement plus bas qu'à Bardufoss, et les -35°c sont atteints 2 années sur 3.

L'altitude n'est pas étrangère à la longueur de l'hiver, avec par exemple 7 mois d'enneigement continu.

On commence à voir un régime de RR plus continental, mais pas complètement - on a même un bel hybride avec un maximum hivernal d’origine océanique et un maximum estival d'origine continental.

 

Une fois de plus les directions dominantes des vents sont canalisées par le relief, illustration sur les roses des vents:

02801_Kilpisjarvi_C_v7_03.png

 

 

Toujours l'électroencéphalogramme plat durant la nuit polaire. L'amplitude diurne moyenne de 9° observée est le fruit de conditions de vent et de nébulosité très changeantes - il suffit souvent que le ciel se dégage pour que le bilan radiatif soit chamboulé et que la t° chute de 15°c en quelques heures, à n'importe quelle heure du "jour" ou de la "nuit".

02801_Kilpisjarvi_B_v7_03.png

 

 

J'ai bien sur repris les même exemples de saison que sur les 2 précédentes fiches.

L'hiver 2014-2015 est encore une fois très neutre thermiquement (tn +0.6°c, tx 0.0°c), la douceur de février compensant le froid de janvier.

Un bon excédent de RR (+37%) en raison d'un mois de février très neigeux qui donna une épaisseur de neige bien au dessus de la médiane (+68%) en milieu de mois.

On distingue quand même 3 épisodes de froid intense tous caractérisées par l'absence de vent.

02801_DEC14_FEB15.png

 

 

J'ai repris l’exercice de comparaison pour décembre 2014, ici avec Bardufoss.

Les plus gros redoux atlantiques arrivent à pénétrer facilement, avec la même vigueur.

Les périodes froides connaissent une décorrélation:

- les périodes les plus calmes voient la machine à froid s'emballer de partout (dernière décade)

- d'autres périodes (2e décade) voient des conditions d'inversion s'établir entre Bardufoss (à l'abri du vent) et Kilpisjarvi (dans un couloir venté).

Donc, malgré sa position plus continentale que Bardufoss, Kilpisjarvi ne connait pas forcément plus de types de temps continentaux, certaines couches de froid radiatif d'inversion pouvant être très fines.

01023_02801_DEC14.png

 

 

Toujours 2009 pour l'été, bien qu'il commence ici à s'éloigner d'un été type: ils est assez frais (-0.6°c en tx, -0.4°c en tn) et toujours aussi peu arrosé qu'à Trondheim ou Bardufoss (-39% de déficit, il manque un cumul pluvio le 11/08, à priori peu de chose).

C'est quand même vraiment frais - souvent froid -, et pas mal gris. Les meilleures journées n’atteignent même pas le seuil de la chaleur, et les pires ressemblent à nos tristes journées d'hiver.

02801_JUN_AUG09.png

 

Voilà, c'est encore un climat un peu difficile à classifier, pas encore franchement continental en raison du régime pluvio pas assez caractérisé. Je vais devoir encore pousser un peu plus à l'intérieur de la Laponie pour la prochaine fiche wink.png

 

Modifié par mottoth
Remise en forme
1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

S'agissant de l'estimation de l'enneigement, à titre indicatif :

(...)

Total : 245 cm (autrement dit, c'est presque aussi neigeux qu'au Québec, mais ce n'est pas du tout le même type de perturbations neigeuses ici, évidemment !)

ça me parait (sans la moindre certitude ) sous estimé vu qu'ils ont plus de 1 m de moyenne en enneigement maximal , donc un peu plus que Québec Ville (au vu des cartes des Atlas météo du Canada) pour laquelle il tomberait en moyenne un bon 3 m il me semble

S'ils se prennent plus de redoux mangeurs de neige qu'au Québec ça doit au moins autant cumuler

Si quelqu'un tombe sur les cumuls en Norvège un peu en altitude je suis preneur .... c'est une des zones neigeuses ( XXL par endroits en montagne vers les côtes ) pour laquelle je n'ai presque rien .

Juste qq chiffres avec les bilans de masse de glaciers . ......mais quand je regarde ça ...... tongue_smilie.gifhttp://prohd.no/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ça me parait (sans la moindre certitude ) sous estimé vu qu'ils ont plus de 1 m de moyenne en enneigement maximal , donc un peu plus que Québec Ville (au vu des cartes des Atlas météo du Canada) pour laquelle il tomberait en moyenne un bon 3 m il me semble

S'ils se prennent plus de redoux mangeurs de neige qu'au Québec ça doit au moins autant cumuler

Oui, Québec est loin d'être à 1 m d'enneigement maximal moyen. Tout au plus 80 cm...

Le cumul moyen sur 1981/2010 est de 305 cm.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Intéressante station. Nous sommes ici a la limite de l'arbre avec un peu plus d'un mois>10°C, le climat est plutôt continental ou subcontinental (Ic de 0.37). On pourrait l'appeler subarctique humide continental a été très court (comme Bardufoss finalement).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ça me parait (sans la moindre certitude ) sous estimé vu qu'ils ont plus de 1 m de moyenne en enneigement maximal , donc un peu plus que Québec Ville (au vu des cartes des Atlas météo du Canada) pour laquelle il tomberait en moyenne un bon 3 m il me semble

S'ils se prennent plus de redoux mangeurs de neige qu'au Québec ça doit au moins autant cumuler

Si quelqu'un tombe sur les cumuls en Norvège un peu en altitude je suis preneur .... c'est une des zones neigeuses ( XXL par endroits en montagne vers les côtes ) pour laquelle je n'ai presque rien .

Juste qq chiffres avec les bilans de masse de glaciers . ......mais quand je regarde ça ...... tongue_smilie.gifhttp://prohd.no/

Oui, Québec est loin d'être à 1 m d'enneigement maximal moyen. Tout au plus 80 cm...

Le cumul moyen sur 1981/2010 est de 305 cm.

Oui il est tout à fait possible que la valeur moyenne de 245 cm obtenue par le calcul soit sous-estimée.

Mais en même temps, je viens d'évaluer la quantité de neige tombée à Tromso au cours de cet hiver (qui fut là-bas apparemment bien enneigé, puisque comme vous le voyez, les hauteurs moyennes mensuelles de neige au sol en mars-avril sont au final plus élevées que la normale, sachant en plus qu'il a fait un peu plus doux que la norme, si bien qu'il a fallu qu'il tombe encore d'autant plus de neige pour compenser), et je trouve 300-310 cm environ pour cet hiver 2014-2015 :

http://www.yr.no/place/Norway/Troms/Troms%C3%B8/Troms%C3%B8/detailed_statistics.html

Par ailleurs, s'agissant de Québec, il faut savoir que la neige qui tombe là est souvent très légère (car très froide, souvent bien plus froide qu'en Norvège). Cette neige se tasse donc très vite, et la couche sous-jacente en fait de même. C'est pour cette raison qu'à Québec, la hauteur moyenne de la couche reste assez faible par rapport à la hauteur tombée, mesurée (la couche a du mal à s'élever rapidement).

Bref, c'est la raison pour laquelle je ne pense pas, finalement, que la valeur de 245 cm calculée pour Tromso soit tellement sous-estimée. Peut-être un peu, bien sûr, mais pas tant que ça. Il faudrait compter le plus précisément possible, et ce pour chaque hiver (fastidieux), mais je pense qu'on doit probablement tourner là-bas dans les 250-270 cm, en moyenne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je viens d'évaluer la quantité de neige tombée à Tromso au cours de cet hiver (qui fut là-bas apparemment bien enneigé, puisque comme vous le voyez, les hauteurs moyennes mensuelles de neige au sol en mars-avril sont au final plus élevées que la normale, sachant en plus qu'il a fait un peu plus doux que la norme, si bien qu'il a fallu qu'il tombe encore d'autant plus de neige pour compenser), et je trouve 300-310 cm environ pour cet hiver 2014-2015
Attention, les valeurs d'épaisseur médiane données dans mes fiches sont pour la fin du mois, pas le milieu. Rappel de la présentation en première page de ce topic:

Median SNDPH: Hauteur de neige médiane à la fin du mois (glissante sur les 3 derniers jours)

.

Neige au sol: Nombre de jours avec une couche de neige de 0.5cm ou +. Les couches le plus fines ou trop irrégulières reportées par la valeur '0cms' ne sont donc pas prises en compte.

Enneigement continu: Définition de Environnement Canada, autorisant une pause de max 48h dans l'enneigement. Inclues: les dates moyenne de débit et fin de l'enneigement continu.

Donc: Tromso a eu un enneigement normal fin mars (76cms vs. 76cms) et avril (33cms vs. 38cms) et une fin de l'enneigement continu normale (6 mai vs. 8mai), alors qu'on partait il est vrai d'un gros excédent mi-février (103 cms vs 57 cms).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Attention, les valeurs d'épaisseur médiane données dans mes fiches sont pour la fin du mois, pas le milieu. Rappel de la présentation en première page de ce topic:

Donc: Tromso a eu un enneigement normal fin mars (76cms vs. 76cms) et avril (33cms vs. 38cms) et une fin de l'enneigement continu normale (6 mai vs. 8mai), alors qu'on partait il est vrai d'un gros excédent mi-février (103 cms vs 57 cms).

Ok, merci pour la précision.

Mais cela ne change pas trop le constat : l'hiver ayant été un peu plus doux que la norme, il a bien fallu qu'il neige un peu plus que d'habitude pour maintenir l'enneigement au même niveau au final (à la fin de la saison), surtout en mars et avril.

L'excédent en mars et avril 2015 étant probablement de l'ordre d'une bonne quarantaine de cms sur ces deux mois... sans compter qu'il a probablement dû en tomber un peu plus que d'habitude également de novembre à février inclus (moyenne de nov 14 à fév 15 de -1.4°C contre une normale pour ces mêmes mois de -1.8°C) pour parvenir à la même cote que la norme à la fin du mois de février.

Bref, il m'est bien d'avis que cet hiver 2014-15 a dû recevoir une bonne cinquantaine de cms de plus que la normale, ce qui signifie que la normale ne doit probablement pas beaucoup dépasser les 2m50. Ce qui n'est déjà pas si mal !

Bon, s'il le faut, je tâcherai (et vous aussi, si vous voulez et en avez le courage (!), pour que tout le monde soit d'accord sur le décompte global approximatif) d'estimer le total de neige moyen à partir des hivers 2000 à 2015.

Je l'ai déjà fait pour 2 ou 3...

Si je le fais, c'est simplement pour m'assurer que la méthode que je propose fonctionne correctement là aussi dans ce type de climat particulier. Mais visiblement, cela a l'air de tenir la route. Ah il ne faut pas chercher une incertitude de moins de 5%, évidemment ! Mais si celle-ci est de l'ordre de 10 à 10-15% maxi, cela me convient parfaitement ! Vous ne trouvez pas ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.