Sign in to follow this  
Followers 0
Xenthys

Lire un émagramme

10 posts in this topic

Re-bonjour et désolé de vous déranger. Il se trouve que j'ai réussi à dénicher un bel émagramme qui explique entre autres à quelle altitude se situe la base d'un cumulus, en gros à quelle altitude la vapeur d'eau se condense. Le problème c'est que j'ai bien du mal à le lire: je confonds lignes de rapport de mélange et j'ai parfois du mal avec les unités des divers axes du graphiques, unités qui ne sont parfois pas très explicites.

Je l'ai pris d'un site où les données de la consigne étaient: point de rosée à 9ºC et température de 17ºC au sol. Mais pourquoi trace-t-on un trait à partir de 9ºC et surtout quelle droite suit ce trait? Pourquoi lorsqu'il rencontre la droite parallèle au gradient adiabatique et qui illustre la température de l'air ascendant en fonction de la température, on a placé le point de rosée?

point_rosee.jpg

Merci infiniment de votre aide et j'espère que je comprendrai un peu mieux tout ça parce que, même si je le fais dans le cadre du TPE, j'ai fini par me passionner et c'est un défi que d'essayer de comprendre toutes ces notions et l'émagramme default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tant qu'on est dans les emagrammes, c'est quoi le plus utilise en France : l'emagramme ou le skew-t ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour ,

si je puis me permettre :

_ les lignes isobares sont en hPa

_ les lignes isothermes sont en °C

_ les lignes iso-R toujours en pointillé et cotées en g/kg

le point tc ( température de condensation ) correspondant a l'intersection de la ligne iso-R passant par le point de rosée et de la ligne de l'adiabatique seche , a ce point la la particule est saturée , car le rapport de mélange saturant rw a rejoint le niveau du rapport de melange r . si tu traces la ligne de mélange saturant le long de l'adiabatique seche effectivement au point C r = rw

ceci dit je peut me tromper hein ..., je viens juste d'étudier le chapitre sur l'amagramme

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelqu'un aurait-il la gentillesse de m'envoyer le même émagramme, mais vierge, que j'ai posté au tout début? Le seul émagramme que j'ai trouvé est trop grand et ne rentre pas dans la diapositive à Microsoft Power Point, sans compter qu'il est trop compliqué et trop sombre, alors que l'autre est parfait mais je voudrais pouvoir inventer à ma guise un cas de soulèvement d'une parcelle d'air sans devoir recourir aux exemples déjà construits. Merci default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tant qu'on est dans les emagrammes, c'est quoi le plus utilise en France : l'emagramme ou le skew-t ?

En France c'est l'émagramme.
Quelqu'un aurait-il la gentillesse de m'envoyer le même émagramme, mais vierge, que j'ai posté au tout début? Le seul émagramme que j'ai trouvé est trop grand et ne rentre pas dans la diapositive à Microsoft Power Point, sans compter qu'il est trop compliqué et trop sombre, alors que l'autre est parfait mais je voudrais pouvoir inventer à ma guise un cas de soulèvement d'une parcelle d'air sans devoir recourir aux exemples déjà construits. Merci default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Ce que j'ai c'est un émagramme complet. Il est scanné assez propre, mais c'est probablement pas ce que tu veux. Si jamais tu veux que je te l'envoie pour que tu essais, donne moi une adresse mail par MP.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sinon quelqu'un connait un site ou une équipe de prévisionnistes qui disposent d'émagrammes? Hormis MF je ne sais pas où en trouver ?..

J'aimerais bien avoir accé à ce genre de truc, du moins pour la prévisions, j'ai appris à m'en servir il n'y a peu de temps default_laugh.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sinon quelqu'un connait un site ou une équipe de prévisionnistes qui disposent d'émagrammes? Hormis MF je ne sais pas où en trouver ?..

J'aimerais bien avoir accé à ce genre de truc, du moins pour la prévisions, j'ai appris à m'en servir il n'y a peu de temps

Tu as cet excellent outil de météociel basé sur le modèle GFS (on remercie sylvain d'avoir codé ça) : http://www.meteociel.com/modeles/sondage_gfs.php

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je l'ai pris d'un site où les données de la consigne étaient: point de rosée à 9ºC et température de 17ºC au sol. Mais pourquoi trace-t-on un trait à partir de 9ºC et surtout quelle droite suit ce trait?

Vous avez un air au sol (l'ordonnée de votre point P vous donnerait la pression en ce lieu) à une température de 17° et possédant 8 grammes de vapeur d'eau par kilogramme d'air sec. Avec ces 3 données (P, T et rw), l'état de la parcelle d'air est entièrement déterminé.

Pour jauger l'altitude du bas des cumulus, vous faites les hypothèses suivantes :

1) la parcelle s'élève et se transforme de manière adiabatique (ie sans échange d'énergie avec l'extérieur)

2) la parcelle conserve le rapport de 8 grammes de vapeur d'eau par kg d'air sec.

Pour illustrer l'hypothèse 1), vous tracez une adiabatique sèche à partir de P. Pour illustrer l'hypothèse 2), vous tracez une ligne "iso rw" à partir du point de rosée affecté à P. L'intersection de ces deux courbes vous donne la pression (donc l'altitude) où la parcelle ascendante devient saturée. En effet, lorsque la parcelle ascendante "rencontre" la ligne de 8g/kg, elle devient saturée, donc les gouttelettes commencent à apparaître et le nuage à se former.

Le point défini par l'intersection des deux lignes précitées porte le nom de point de condensation et est souvent noté C.

Si vous voulez poursuivre l'ascension de la particule au dessus du niveau du point de condensation, alors sa trajectoire sur l'émagramme suivra la pseudo adiabatique issue de C ; pseudo adiabatique (pointillé vert) car l'évolution ne peut plus être adiabatique : de l'eau de la parcelle se condensant.

NB : je ne sais pas d'où sort cet émagramme, mais il est regrettable (malheureusement fréquent) de représenter un point sur l'émagramme par sa température.... Pourquoi le point de rosée affecté à P a-t-il été noté Td ? Il aurait fallu le nommer par exemple Pindiced et dire que la température de Pindiced est notée Td et est nommée "température du point de rosée".

Même chose pour le point C, pourquoi a-t-il été nommé Tc ? Il aurait fallu le nommer C et dire que sa température est appelée Tc.

A ce moment, pourquoi le point P n'a-t-il pas été nommé Tp ?

C'est à cause de ces "petits détails" que l'émagramme semble difficile d'accès pour pas mal de gens. Que dirait votre prof de math si vous nommiez un point du plan par une de ses coordonnées ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now
Sign in to follow this  
Followers 0

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.