Invité

Conseils photographiques

474 messages dans ce sujet

Tu fais comment Superbolt pour activer le réducteur de bruit longue pose ? ça peut être pas mal surtout pour des orages lointains où t'as besoin de monter l'iso assez haut (si t'as pas forcément le 50 mm f1.8 sur toi default_laugh.png ).

tu va dans fonction personnalisé et tu verra des chiffres, tu cherche "réduction bruit longue exposition" et tu met sur "oui", après pour shooter un orage vaut mieux désactiver cette fonction car par exemple 30 sec de pose = 30 sec de traitement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tu va dans fonction personnalisé et tu verra des chiffres, tu cherche "réduction bruit longue exposition" et tu met sur "oui", après pour shooter un orage vaut mieux désactiver cette fonction car par exemple 30 sec de pose = 30 sec de traitement

Ok merci. Ah ouais c'est marrant, par défaut le réducteur de bruit est désactivé chez Canon, alors que chez Nikon c'est l'inverse, par défaut le réducteur de bruit est activé. default_laugh.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous, désolé si je fais un peu du HS, supprimez le message si c'est trop génant, mais je voudrais quelques conseils photos vis à vis de la photo d'animaux nocturnes.

Avez vous des techniques de réglages, d'approche ou autre pour cette activité ?

Merci, et désolé si je fais du hs default_blushing.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous, désolé si je fais un peu du HS, supprimez le message si c'est trop génant, mais je voudrais quelques conseils photos vis à vis de la photo d'animaux nocturnes.

Avez vous des techniques de réglages, d'approche ou autre pour cette activité ?

Merci, et désolé si je fais du hs blushing.gif

Bonjour,

Tout depends quels sont les animaux dont tu voudrais photographier. Mais ceci est possible avec un trepied et suivant des regalges suivant l'animal.

Voici les animaux dont j'ai photographie la nuit :

- Un hibou moyen duc qui était a 10 m de mon balcon un soir. Alors hors de vu, j'ai mis mon numerique sur mon trepied et j'ai commencer a régler le numerique (ISO 800, vitesse de 1/6 sec et reglage manuelle pour la netteté suivant la distance). Alors arrivant au bout du balcon j'ai mieux reglé le numérique suivant sa distance et je l'ai pris en photo avec le flash du nuémerique. L'hibou n'a pas bougé donc j'ai réglé la vitesse plus lente... comme il ne bougeait pas et j'ai pu prendre une trentaine de photo sans pb.

- Un blaireau suivant des indices vu le jours me disant qu'un blaireau passait regulierement sous une cloture. Alors avant le couche du Soleil j'ai régler le numérique en le metant sur un trepied suivant le trou où il devait passer, puis avec la vitesse 1/200 sec, ISO 400. Puis je me suis positionné a l'opposé de la direction du vent comme le blaireau a le flaire tres developpé. Son ouïe est developpé aussi mais l'autoroute juste a cote devait faire que celui-ci m'entendait pas. Et le blaireau a une mauvaise vu donc j'ai pu le surprendre meme si je n'etais pas caché l'attendais a environs 8 m du trou du grillage. E quand j'ai pu l'apercevoir grace a la lumiere de la Lune qui était a mon dos j'ai pu le prendre photo.

- des pipistrelles tournant autour des lampadaires. Pour ceci j'ai reglé le numerique avec la vitesse maximale possible quand on utilise le flash donc 1/200 sec vu leur rapidité et avec un champ de vision moyen pour avoir le temps de les prendre puis un ISO 400. Puis je me suis mis au dos d'un lampadaire pour pas etre eblouis et j'ai regardé un certain temps où elles passaient le plus souvent et j'ai reglé le numerique suivant leur distance a laquelle elles passaient le plus souvent. Et j'ai tenté de les prendre en photo mais peut de photos sont nette comme leur distance varie et vu leur rapidité.

- des lievres comme le soir certain passent régulierement au meme endroit vers la meme heure. Donc je regle tout comme pour le blaireau.

- des hérissons avec ISO 400, flash 1/200 sec et positionné de telle facon a ne pas avoir les yeux rouges a l'animal

Vous pouvez voir les photos de ces animaux pris la nuit (sauf le livre pris le jours comme les photos sont plus belles)dans mon site => http://naturescience.free.fr/ dont il y a 282 photos et animations d'animaux (65 especes differentes d'oiseaux, 10 especes differentes de mammiferes, 67 especes differentes d'insectes...), des phenomenes meteorologiques, des paysages... que j'ai pris et realise en Haute-Garonne

Williams

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui merci il s'agit juste de conseils pour la nuit, je me suis renseigné sur le forum Bénélux, le seul soucis, c'est que le flash n'est pas très réspectueux des animaux, alors il faut y faire attention, sinon merci beaucoup wink.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous

j'espére ne pas avoir raté un épisode , ou plutôt raté un post qui parle des sensibilités et du bruit

sinon désolé blushing.gif

mais il faut étre prudent avec les indices ISO , plus on éléve ce dernier plus le cliché est sensible au bruit

ce qui est normal

particuliérement si on le couple avec une pose longue

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous

j'espére ne pas avoir raté un épisode , ou plutôt raté un post qui parle des sensibilités et du bruit

sinon désolé blushing.gif

mais il faut étre prudent avec les indices ISO , plus on éléve ce dernier plus le cliché est sensible au bruit

ce qui est normal

particuliérement si on le couple avec une pose longue

Bonjour à tous,

Une solution réside dans la création de "dark", un "dark" est une image prise dans des condition de noir absolu (c'est l'image qui est prise lorsque que vous avez réglé votre apn sur "réduction du bruit d'exposition longue" et que vous attendez après la prise de vue... la technique consiste à réaliser des "dark" pour chaque temps de pose (1s, 2s, 5s, 10s ...) et bien sur il faut une série de "dark" pour chaque sensibilité ISO que vous utilisez ... une fois vos "dark" réalisés, il vous suffis de soustraire le "dark" de l'image réalisée ... sous Photoshop ouvrir l'image à corriger, ouvrir le "dark" correspondant au temps de pose et à l'iso, tout sélectionner et copier le "dark", coller celui-ci sur votre image, dans les option de fusion de calque utiliser le mode "différences" pour soustraire le "dark" à l'image d'origine, ceci supprimera le bruit de vos pose longue sans attendre 20s entre chaque prise de vues ...

Cette technique n'est certes pas très facile au premiers abords, mais trés utilisée dans la communauté pro...

Attention ! Les "dark" ne sont valable que pour l'appareil qui les à créer, et uniquement pour les prises de vues correpondant au temps de pose exact avec la bonne sensibilité ISO ... ceci est aussi éfficace pour supprimer les pixels chauds de votre capteur.

Amitiés à vous,

Jérôme M. Auteur Photographe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Je pense qu'il faut distinguer deux types de fichier : le fichier original, qui va servir par exemple aux tirages, et le fichier web. L'original a fait l'objet d'un post-traitement si l'on travaille en Raw ou non s'il on travaille en jpeg (encore que...).

Pour ce post-traitement, personnellement, je n'accentue que très peu car l'accentuation est fonction de la destination finale : un tirage plus grand aura proportionnellement moins besoin d'accentuation qu'un tirage plus petit. Pour donner une idée à ceux qui utilisent Photoshop, j'accentue avec les valeurs suivantes : gain 19%, rayon 0.5 px, seuil 0. Je réalise cette accentuation, comme l'a dit Steph, sur la couche Luminance (L) du mode Lab (Edition/Convertir en profil/Couleurs Lab/Couche L) (bcp parlent de cela sur le web et sont beaucoup plus précis que moi, avec des connaissances bien plus solides : voir notamment http://www.questionsphoto.com/article/66-la-face-cachee-de-photoshop-le-mode-lab-1-tutoriel" target="_blank">http://www.questionsphoto.com/article/66-l...-lab-1-tutoriel). Le gain est bien-sûr fonction de la qualité de piqué de l'objectif utilisé. Pour tout dire, avec certains de mes objectifs, je n'accentue pas du tout le fichier.

Pour les images destinées au web, qui font chez moi 750 à 800 px, il faut, compte-tenu de cette petite taille, accentuer pour garder des détails. Personnellement, je réalise cette accentuation en 4 étapes :

- 1ère étape : je réduis mon fichier à 3000 px pour sa plus grande longueur, avec l'accentuation suivante : G 100% R 0.8 px et S à 0 ;

- 2ème étape : je réduis mon fichier à 2000 px pour sa plus grande longueur, avec l'accentuation suivante : G 50% R 0.5 px et S à 0 ;

- 2ème étape : je réduis mon fichier à 1000 px pour sa plus grande longueur, avec l'accentuation suivante : G 50% R 0.3 px et S à 0 ;

- dernière étape : je réduis mon fichier à 750 px pour sa plus grande longueur, avec l'accentuation suivante : G 80% R 0.3 px et S à 0.

Bien entendu, ces valeurs sont personnelles et correspondent à mes goûts et matériels, à chacun de les adapter, mais je crois qu'elles peuvent convenir pour pas mal de configurations.

Assez de blabla, voici les images.

1. sans aucune accentuation, je me suis seulement contenté de réduire la taille de l'image à 750 px

<!--url{2}--> border=

2. avec juste une accentuation finale (cad une fois le fichier à 750 px) à G 100%, R 0.3 et S = 0

<!--url{3}--> border=

3. avec ma méthode habituelle décrite ci-dessus

<!--url{4}--> border=

A priori, pas beaucoup de différence entre 2 et 3 me direz-vous <!--url{5}--> style=" border="0" alt="happy.gif" />

Mais regardez bien le premier plan avec de nombreux petits reliefs dans la neige éclairée : la version 3 n'est-elle pas plus fine, plus précise ? A bien y regarder, le sommet éclairé aussi (le puy de Monne dans les monts Dore). Sur d'autres types de photos, comme la macro, c'est plus flagrant.

Comment ne pas aller trop loin dans l'accentuation ?

Il faut prendre comme repère les lignes plus ou moins continues qui se dégagent sur fond clair ou l'inverse (forme claire sur fond sombre), comme ici la montagne dans l'ombre tout à fait à droite. Il faut veiller à ce que ces lignes ne prennent pas un aspect 'en escalier' (les lignes ne sont plus tout à fait des lignes), signe que le curseur a été trop poussé.

Un exemple :

<!--url{6}--> border=

Une petite astuce pour finir, afin de réduire au maximum la taille des fichiers 750 px (les fichiers sur le web ne sont jamais trop légers : (1) ça s'affiche plus vite et (2) cela limite l'éventuelle utilisation des cyber-voleurs de photos). Je me sers d'un petit logiciel gratuit : PhotoFiltre 6.2.0. Avec celui-ci, j'ouvre mes jpeg et je les enregistre avec une compression de 90% : la qualité n'est pas affectée et le poids diminue d'environ 25%, ce qui n'est pas négligeable.

Est-ce que j'oublie qqechose ? Ah oui, c'est toujours sympa de laisser les exifs dans les photos, ne faîte pas 'Enregistrer pour le web' dans Photoshop, ça les enlève, pas cool...

Bon en espérant avoir été utile et clair...

emmari

Voila une super explication, à recommander bien sur, le fait de passer en LAB et de d'accentuer uniquement la couche luminosité à l'avantage notable de ne pas créer de liseret le long des contours sur l'image, normal vu que l'on ne corrige pas les couleurs, mais seulement la luminosité ... excellente technique !

Par contre je suis plus mitigé sur la valeur 0 du seuil de renforcement, cette dernière est à proscrire, en effet le seuil détermine à quel point le pixel doit être différent de ceux environnant pour être accentué, à 0 tout les pixel sont accentués sans limitation, ainsi le bruit dans le ciel devient plus visible, il est donc conseillé d'utiliser un seuil jamais inférieur à 3, ceci évite d'accentué un bruit même très léger, la valeur de seuil pour un paysage se trouve en général entre 3 et 5 ...

Le post-traitement restant une discipline professionnelle à part entière, ne considérez jamais cette tâche facile à réalisée, l'informatique nous donne aujourd'hui tous les outils nécessaires, mais il faut correctement les connaître pour les utiliser à bon escient ...

Amitiés à vous,

Jérôme M.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cette technique n'est certes pas très facile au premiers abords, mais trés utilisée dans la communauté pro...

Attention ! Les "dark" ne sont valable que pour l'appareil qui les à créer, et uniquement pour les prises de vues correpondant au temps de pose exact avec la bonne sensibilité ISO ... ceci est aussi éfficace pour supprimer les pixels chauds de votre capteur.

Amitiés à vous,

Jérôme M. Auteur Photographe.

Tu utilises cette technique ? Parce que je me permets de rester sceptique dans la mesure ou l'apparition des pixels chauds est fortement conditionnée par la température du capteur, donc la température extérieure et le temps d'utilisation de l'appareil, ce qui fait pas mal de paramètres à prendre à compte ! Personnellement je préfère utiliser le dark automatique de l'appareil, quitte à perdre un peu de temps, en dehors des orages bien sûr.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu utilises cette technique ? Parce que je me permets de rester sceptique dans la mesure ou l'apparition des pixels chauds est fortement conditionnée par la température du capteur, donc la température extérieure et le temps d'utilisation de l'appareil, ce qui fait pas mal de paramètres à prendre à compte ! Personnellement je préfère utiliser le dark automatique de l'appareil, quitte à perdre un peu de temps, en dehors des orages bien sûr.

Oui bien sur, ce n'est pas une règle générale, mais quand il faut taper de l'image à tout va, je me sert de cette technique ... concernant les points chauds, ils ne correspondent pas réellement à leur noms, c'est des pixels, qui éclairent de leur couleurs native dés que l'on dépasse un certain temps de pose, ceux là ne varie pas en fonction de la température directe du capteur ...

sachant toutefois en tant que professionnel de l'image je ne gagne pas ma vie à photographier les nuages ou éclairs, mais plutôt en salle de concert ou autre endroit peu éclairé, les darks sont fait sur des temps de pose allant de 1/320 à 1s, en iso 800 et 1600 ... dans cette tranche de mesure les darks maison sont très efficaces car l'appareil lui de toute façon n'en fera pas ! et les algorithmes reste trés moyen quand à la réduction du bruit, même sur des applications digne de ce nom.

Toutes mes amitiés Arkus, et bravo pour l'ensemble de ton travail photographique sur IC, de vrai merveille quelquefois ...

Jérôme M.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En effet, dans ce cas je comprends que ça puisse être utile, je parlais pour ma part des temps de pose de plusieurs secondes à quelques minutes ...

Et je ne peux que te remercier pour tes compliments, sache que j'apprécie beaucoup ton travail également !

Amicalement,

Louis

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En effet, dans ce cas je comprends que ça puisse être utile, je parlais pour ma part des temps de pose de plusieurs secondes à quelques minutes ...

Les darks fonctionnent également très bien pour des temps de pose plus longs. Cette technique est largement utilisée en astrophotographie qui demande des temps de pose de plusieurs minutes voire plusieurs dizaines de minutes.

PS : Il faut pour obtenir de bons résultats refaire ses Darks à chaque sortie, ceci afin que les darks et les clichés soient réalisés dans les mêmes conditions de fonctionnement (le taux d'apparition des pixels chauds étant liée à la T° ambiante).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

F signifie la focale ou plus simplement l'ouverture de ton objectif...

Plus la focale et petite, plus l'objectif laisse rentrer la lumière.

A contrario, plus la focale est grande moins la lumière rentre...(logique happy.gif)

Bonjour à tous.

C'est la première fois que je participe à cette section du forum, même si le dernier message est déjà ancien, et je n'ai jamais posté de photos : je ne suis qu'un modeste amateur muni d'un compact Lumix DMC TZ-5.

Je suis cependant étonné que l'erreur ci-dessus, donnée dans une réponse, n'ait pas été corrigée.

Une focale et une ouverture n'ont strictement rien à voir !

Une focale (pour distance focale) se mesure en mm : une petite focale, par exemple 20mm sera celle d'un grand angle alors qu'une de 400mm sera celle d'un téléobjectif.

Un zomm à, quant à lui, une focale "variable" par exemple 28-280.

L'ouverture, comme son nom l'indique, correspond à la surface du "trou" par lequel la lumière va rentrer dans l'appareil.

Plus la valeur est petite, par exemple 2.8, plus l'ouverture est grande.

Et donc à 22, l'ouverture sera petite (mais permettra une très bonne profondeur de champ)

1.4/2/2.8/4/5.6/8/11/16/22 : pour passer d'une valeur à l'autre on multiplie par racine de 2.

Donc, pour une ouverture de 11 par exemple, la surface d'entrée de la lumière sera deux fois plus faible que pour une ouverture de 8 et il faudra donc un temps de pose 2 fois plus long (= une vitesse deux fois plus failbe).

Ce qui changera dans le cliché, c'est la profondeur de champ.

On peut évidemment jouer sur un 3ième facteur qui est la sensibilité : plus elle est faible (100 iso par exemple) et plus il faudra de lumière.

Voilà, j'espère ne pas vous avoir importuné.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Je possède un Nikon Coolpix P60 et quand je veut prendre une photo du ciel,ou des nuage mon appareil n'arrive pas a faire la mise au point et prend des photos flou. Que faire ? Merci d'avance

Ps : j'espère être au bon endroit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai le même appareil photo mais je n'ai pas ce problème. Peut être que tu es resté en mode macro ??

Sinon moi avec cet appreil, j'ai plusieurs problèmes : au niveau des piles il doit y avoir un faux contact, et avec le temps j'ai l'impression que les images sont de moins bonne qualité (surtout quand je les passe sur l'ordi).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Pourrez vous explique comment faire pour récupéré des photos d une vidéo !

Merci bonne journée Philip

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Elle est pas mal déjà. Déjà tu maîtrise ton apn et donc une bonne partie du boulot est accomplie.

Je voudrais juste savoir si tu réduit tes photos avant de les envoyer. Car l'algorithme de réduction d'IC à tendance à créneler les images. Sinon, étant ton format (16/9 ou pas loin) tu peux réduire ton image en 1200 x 600 px, ça permettra d'en profiter mieux.

Question retouches, n'en fait pas, comme ça, elle est parfaite default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir, vous connaissez non pas un logiciel d'essai HDR mais un logiciel HDR gratuit non payant ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour .

J'aurai voulu savoir pour ceux qui font de la photos d'éclairs,connaissez-vous un logiciel de préférence gratuit pour effacer les pixels chauds?

Sur les 5 photos d'éclairs que j'ai fait cette saison elles ont des pixels chauds vraiment mal placées!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour .

J'aurai voulu savoir pour ceux qui font de la photos d'éclairs,connaissez-vous un logiciel de préférence gratuit pour effacer les pixels chauds?

Sur les 5 photos d'éclairs que j'ai fait cette saison elles ont des pixels chauds vraiment mal placées!

Si je comprend bien il n'existe pas de logiciel!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.