Emma

Les trous à froid en France

3 129 messages dans ce sujet

default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20"> Il faudrait mettre aussi un hydrometre car plus un lieu est humide plus il se refroidit rapidement.C'est pour cela que les trous à froid sont froid car l'air est tres humide dans ces lieux.

Salut Sylver default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20"> ,

Un hygromètre serait peut etre plus adapté ! default_mad.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les trous à froid sont nombreux , en effet par ciel clair , les inversions sont courantes sitôt que l'on se trouve entouré de reliefs , ici en morbihan , des écarts de plusieurs degrés sont régulièrement constatés , d'autre part la station de pleucadeuc ayant été déplacée de 2 km , mais du coup se retrouvant plus bas de quelques 10m , à vu chuter ses t minimales parfois de 2/3 °c par rapport aux sa environnantes.

La sa de vannes séné (5m) est parfois soumise à ce phénomène d'inversion (l'air froid s'écoule le long des pentes , passant de 130 m à meucon aérodrome au niveau de la mer en quelques kimomètres) tant et si bien que plusieurs degrés d'écart sont relevés entre mon poste (43m) et cette station.

A contrario , lors de vents d'ouest sud ouest faibles vers le golfe de morbihan , des écarts inverses sont constatés dès lors que l'on pénètre de quelques kimolètres dans les terres (parfois plus de 10°c entre quiberon et auray).

L'inversion de température la plus importante auquel j'ai pu assister , entre 2 sa mf , est de +11°c ( +10°c et -1°c à la mème heure entre la sa de plouray 160m (no morbihan et celle de pontivy 90m) , phénomène très rapide à pontivy , car en 1 heure le léger brassage d'air s'est intérrompu , l'humidité est passé de 70% à 100% et la t sous abri à chuté de +7°c à -1°c , alors que plouray a conservé son brassage d'air.

il n'est pas rare d'assister (thermo de voiture ) , à des écarts de +5°c en quelques dizaines , dernier exemple , entre mon lieu de travail (46m ) et le bas relief , j'ai vu mon thermo passer de -1° à +5°c , autre donnée en 100m , en me dirigeant vers séné , mon thermo est passé de +2°c à +10° (vents d'ouest faibles ici et nul là ) , demi tour , vérification en sens inverse , idem de +10° à +2° .

a+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un autre trou à froid: La station MF de Grenoble-Le Versoud: en fond de vallée, au pied d'un ubac peu ensoleillé, surtout en hiver. Où en hiver, le soleil apparait une heure et quart plus tard par rapport à l'agglomération grenobloise située à une dizaine de km. On y a en moyenne, 1 à 2 degrés de moins que non loin de là en agglomération grenobloise, avec des relevés effectués par les amateurs, il est vrai: Echirolles, Meylan, Saint Martin d'Hères.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A contrario , lors de vents d'ouest sud ouest faibles vers le golfe de morbihan , des écarts inverses sont constatés dès lors que l'on pénètre de quelques kimolètres dans les terres (parfois plus de 10°c entre quiberon et auray).

L'inversion de température la plus importante auquel j'ai pu assister , entre 2 sa mf , est de +11°c ( +10°c et -1°c à la mème heure entre la sa de plouray 160m (no morbihan et celle de pontivy 90m) , phénomène très rapide à pontivy , car en 1 heure le léger brassage d'air s'est intérrompu , l'humidité est passé de 70% à 100% et la t sous abri à chuté de +7°c à -1°c , alors que plouray a conservé son brassage d'air.

il n'est pas rare d'assister (thermo de voiture ) , à des écarts de +5°c en quelques dizaines , dernier exemple , entre mon lieu de travail (46m ) et le bas relief , j'ai vu mon thermo passer de -1° à +5°c , autre donnée en 100m , en me dirigeant vers séné , mon thermo est passé de +2°c à +10° (vents d'ouest faibles ici et nul là ) , demi tour , vérification en sens inverse , idem de +10° à +2° .

a+

Phénomène exacerbé ici en région montagneuse, en cas de fort vent de sud comme cela s'est produit en octobre dernier, il y avait jusqu'à 8 degrés d'écart (environ 16 à Le Versoud et 24 à Echirolles) entre Le Versoud "abrité" du vent de sud et l'agglomération grenobloise située dans le prolongement du couloir à vent du Drac. Pour ceux qui connaissent la région, le phénomène était un tout petit moins sensible chez moi à La Tronche, moins "dans l'axe" et encore un peu moins à Meylan, un peu plus à l'est. C'est à mon avis un phénomène un peu différent de ce qu'on appelle "trou à froid" qui est surtout sensible par temps calme mais qui dans le cas présent vient renforcer les caractéristiques locales froides du climat de Le Versoud. Cette situation de vent de sud se produit régulièrement en automne et en hiver, moins au printemps et en été.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Recherchez du coté de "La Chaux de Gilley" dans le doubs, près de Pontarlier. Un gros gros trou à froid.

Sinon à coté de chez moi il y a le Pont de Normandie, trou à flotte default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En idf il ya également des trou à froid, situés à 20/25km du centre de paris, entre 150 et 200m d'altitude, près de forets.

Dans certaines conditions synoptiques ( absences de vent, ciel clair ... ) il peut yavoir 6/7° C de différence entre par exemple toussus le noble et paris intra muros.

La différence record est de 14° C en moins de 50km en 1974 je crois ( default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20"> ) ( ? )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans certaines conditions synoptiques ( absences de vent, ciel clair ... ) il peut yavoir 6/7° C de différence entre par exemple toussus le noble et paris intra muros.

Faut comparer ce qui est comparable, si on compare un thermomètre en plein centre ville avec un autre en pleine campagne il est logique qu'il y ai toujours une bonne différence !

Comparer par contre 2 stations situées en campagne est bien plus interessant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La différence record est de 14° C en moins de 50km en 1974 je crois ( default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20"> ) ( ? )

salut babe je pense que tu parle du jours ou il faisait -10° à Roissy et +10° à Orly non? C'est vrai que ce devait être spectaculaire, mais cela n'est pas du à trou à froid ou je ne sais quoi, mais d'une décente polaire bien costaud. D'ailleurs 30minutes plus tard il faisait aussi -10° à Orly. J'aimerais bien revivre ca. default_laugh.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

salut babe je pense que tu parle du jours ou il faisait -10° à Roissy et +10° à Orly non? C'est vrai que ce devait être spectaculaire, mais cela n'est pas du à trou à froid ou je ne sais quoi, mais d'une décente polaire bien costaud. D'ailleurs 30minutes plus tard il faisait aussi -10° à Orly. J'aimerais bien revivre ca. default_laugh.png

Ca c'était le 31 décembre 1978 et c'était un cas très particulier qui n'a rien à voir avec un ciel clair et peu de vent...Pour les 14° d'écart entre le centre de Paris et sa "banlieue" à 50 kms, il faut arrêter de dire n'importe quoi quand même... default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca c'était le 31 décembre 1978 et c'était un cas très particulier qui n'a rien à voir avec un ciel clair et peu de vent...

merci pour le rappel de la date sinon pour la suite de ton message j'ai bien dis "...mais cela n'est pas du à trou à froid ou je ne sais quoi, mais d'une décente polaire bien costaud...." default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

messieurs les modérateurs, je réïtère ma demande de création d'un post "trous à froid", en revanche celui-ci concernerait l'ensemble du territoire français. Ils font partie de notre histoire puisque des villages portent des noms qui leur sont associés. saint bonnet le froid, saulzet le froid, saint éloy la glacière, gelles, fournols (qui vient de fournelles, tempête de neige) Je fais bien la distinction entre des trous à froids régionaux et d'autres extrèmement localisés, ces fameux vallons où les gelées démarrent en premier, où la neige stagne plus longtemps etc.Ce sont ces deux formes de trous (sic) qui m'intéressent. Je crois que ce fil représenterait un intérêt réel ! Chacun pourrait parler des ceux qu'ils connaissent. j'imagine qu'il existe de tels trous même à Luc en provence, je vous remercie. Si les anglais ont appelé ça "sink holes", c'est qu'ils repr"sentent bien un intérêt pratique...

On pourrait faire un inventaire des toponymes... Allez, je commence !

En Haute-Loire, Brivadois/Livradois :

Commune de Laval sur Doulon : la Frissonnède, alt 750, vallée encaissée du Doulon. Sommets > 1100 m à moins de 2 km.

Commune de Ste Marguerite : Pierre Froide, alt 630, vallée encaissée de la Senouire. Sommets > 1100 m à moins de 2 km

Etc...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En Lozère : Froidviala et Saint Paul le Froid par exemple. Deux villages situés à plus de 1200 m d'altitude dans une "dépression" (avec cours d'eau bien sur) entourée de reliefs plus hauts. C'est assez explicite niveau toponymie default_wub.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[quote name='djtyrone' date='12/11/2006 - 13:36' post='345857'

Pour les 14° d'écart entre le centre de Paris et sa "banlieue" à 50 kms, il faut arrêter de dire n'importe quoi quand même... default_pinch.gif

Bah elles ont quand meme eu lieu puisque tu leur indique une date default_blink.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le Jura franco-suisse est constellé de "trous à froid" qui sont des vallons (combes et sèches) entièrement fermés car leur cours d'eau devient souterrain dans un terrain karstique. Il se forme ainsi très facilement des "lacs d'air froid" de quelques décamètres d'épaisseur. Pour le Jura français, c'est bien la formation d'un lac d'air froid qui fait que Mouthe (935m) connait des températures minimales proches de -40°C. En Suisse c'est le vallon de la Brévine avec un record de -41,8 qui bénéficie du même effet. A noter que sur les crêtes émergeant de ces lacs d'air froid, c'est à dire juste au dessus de l'inversion, la température peut être plus chaude de plus de 25°C par rapport au fond de la combe!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rien à voir, ce sont des circonstances très particulières qui se sont produites ce jour-là...

Quand on parle de différence de T° entre le centre de Paris et sa lointaine banlieue (qui ne l'est plus d'ailleurs) lors d'un temps "normal", c'est à dire l'hiver avec un ciel clair et sans vent, on atteint jamais 14° d'écart... Reviens sur terre s'il te plaît... 6/7° c'est déjà beau...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On pourrait faire un inventaire des toponymes... Allez, je commence !

En Haute-Loire, Brivadois/Livradois :

Commune de Laval sur Doulon : la Frissonnède, alt 750, vallée encaissée du Doulon. Sommets > 1100 m à moins de 2 km.

Commune de Ste Marguerite : Pierre Froide, alt 630, vallée encaissée de la Senouire. Sommets > 1100 m à moins de 2 km

Etc...

Intéressant pour peu qu'on le fasse sérieusement. La plupart des toponymes cités au départ de cette discussion par Emma n'ont rien à voir avec le froid. Pas plus que la Frissonède d'ailleurs qui n'est qu'un bois de frêne (le fraisse). Voir les innombrables Freycenet (et variantes orthographiques) de la Haute-Loire.

N'empêche que pas mal de toponymes témoignent du climat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au dessus de Clermont-Ferrand deux communes aux noms explicites :

Saulzet-le-Chaud sur les coteaux dominant la Limagne vers 600-700 m d'altitude.

Quelques 10 km plus loin au pied du Sancy : Saulzet le Froid sur les plateaux autour de 1050-1100 m d'altitude et son domaine de ski de fond (Pessade). default_sorcerer.gif

Toujours dans le même secteur : Beaune le Froid (environ 1050 m d'alt) au pied du col de la croix Morand.

Il y a aussi le village de Gelles dans les Combrailles (environ 850 m alt) qui atteint souvent les -15°C / -20°C voire plus bas (-35°C en 1929 default_rolleyes.gif ) mais je ne sais pas si la toponymie est réelement liée au froid ? En tout cas si c'est un hasard ça tombe bien default_blink.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les compléments des noms de communes (St-X-le-Y ; X-le-Y) ont souvent des raisons purement administratives : distinguer les homonymes. D'ailleurs les locaux utilisent presque jamais le nom en entier : il n'y a pas d'ambiguïté !

Néanmoins ces compléments ne sont que rarement fantaisistes : on ne donne pas un nom sans raison ! De nos jours c'est la Commission nationale de toponymie qui veille au bienfondé des changements de noms. Même les stations de ski doivent "justifier" le nom choisi : Super-Besse, Super-Dévoluy, ... et non Hyper-Besse ou Méga-Dévoluy default_w00t.gif Il s'agit du latin super, au-dessus : au-dessus de Besse-et-Saint-Anastaise, au-dessus de Saint-Étienne-en-Dévoluy. Enfin Super ça pète mieux que au-dessus default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

Pour Gelles, de mémoire c'est une toute autre origine mais ne me souvenant plus ou j'avais lu ça et n'ayant pas de formes anciennes, je n'affirmerai rien.

Sur les records de 1929, j'ai vu cet été chez un bouquiniste un article de climato sur la situation dans la département du Puy-de-Dôme. C'était dans un journal du début des années 30 dont je me souviens plus du nom (il y en avait des centaines à cette époque, à durée de vie + ou - longue). Un petit article de 2-3 pages avec relevés et explication de la vague de froid ainsi que des différences entre les stations. Rien d'extraordinaire (juste du bon sens)... c'est pour cela que je ne l'avais pas acheté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas mal de trous à froid en France, dont certains grâce à leurs positions géographiques sont de véritables accumulateurs d'air froid.

En exemple on peut prendre:

les cuvettes du versant occidental des monts du forez qui sont des excellents accumulateur de froid, elles font partie de ces parties internes du massif central ou la temperature peut descendre jusqu'à -30 degres celcius, voire meme -35 pour les records

Chose que l'on ne rencontre pas sur le versant oriental. C'est sur les plateaux à une altitude de 850 à 950m que l'on mesure les records de froids.

Dans le Jura on rencontre des phénomènes quasi similaires avec quelquefois des intensités extrêmes (record de mouthe).

J'ai eu l'occasion grâce à mes études de me retrouvais sur le site de Sagne Redonde en ardèche qui me parait etre lui aussi un excellent piege à froid, la topographie mais surtout le contexte de tourbiere accentue encore ce phénomene.

J'ai remarqué la presence d'une station météo au coeur meme de la tourbiere, les données peuvent m'être fortement utile.

Je sollicite donc les personnes ayant acces à ces données (je pense notamment à vincent63) qu'ils puisssent me les transmettre. je me ferais un plaisir de la remercier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Géoman.

Tu fondes beaucoup d'espoirs sur moi mais je ne pense pas avoir plus accès que toi à ces données bien malheureusement default_blushing.gif

C'est sur quelle commune cet endroit dont tu parles ? Lanarce (qui est un trou à froid bien connu) ? C'est une station Météo France ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai eu l'occasion grâce à mes études de me retrouvais sur le site de Sagne Redonde en ardèche qui me parait etre lui aussi un excellent piege à froid, la topographie mais surtout le contexte de tourbiere accentue encore ce phénomene.

J'ai remarqué la presence d'une station météo au coeur meme de la tourbiere, les données peuvent m'être fortement utile.

Je sollicite donc les personnes ayant acces à ces données (je pense notamment à vincent63) qu'ils puisssent me les transmettre. je me ferais un plaisir de la remercier.

Le site de Sagne Redonde se situe sur la commune de Lanarce. Il existe deux postes sur cette commune, tu pourrais peut-être nous dire duquel il s'agit default_innocent.gif

07130002 LANARCE LANARCE SA 1265 m 44°45'N 3°58'E CLASSE 2

07130003 LANARCE LANARCE-SPC 1177 m 44°43'N 4°01'E CLASSE 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour les infos Ced !

Je pense qu'il s'agit de la station SA de MF (bien connue pour ses Tn bien basses) dont parle Geoman.

La station du SPC ne doit avoir qu'un pluvio à mon avis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Géoman.

Tu fondes beaucoup d'espoirs sur moi mais je ne pense pas avoir plus accès que toi à ces données bien malheureusement default_clover.gif

C'est sur quelle commune cet endroit dont tu parles ? Lanarce (qui est un trou à froid bien connu) ? C'est une station Météo France ?

Ah tant pis, en tout cas je savais bien que tu connaissais à peu près le coin. C'est effectivement sur la commune de Lanarce. Le site se trouve dans un cratère de maar culminé par le sommet de beauragard à 1305m d'altitude.

On m'a dit que cette station était tenu par une personne (peut être pour de la recherche scientifique???), mais les données sont malheureusement introuvables.

C'est pas si grave dans la mesure ou je dispose de quelques données météo sur la commune d'Issanlas, quelques kilomètres plus loin et qui presente un environnement à peu pres similaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En Lozère : Froidviala et Saint Paul le Froid par exemple. Deux villages situés à plus de 1200 m d'altitude dans une "dépression" (avec cours d'eau bien sur) entourée de reliefs plus hauts. C'est assez explicite niveau toponymie default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Je connais parfaitement Froidviala. C'est sur la route qui mène au col du cheval mort pr sa face ouest et au signal de randon. Je me suis toujours dit que si ces hameaux s'appellent de cette façon c'est que ça devait être des coins à froid default_dry.png

Ca doit cailler dans ces coins par temps clair et calme avec neige au sol...

A+

Patric95

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.