Lolox

La saison des champignons bat son plein...

2 147 messages dans ce sujet

Sisi des petits vers blancs... surtout dans les pieds des cèpes.

Leur présence est assez aléatoire en fait mais souvent lors des périodes de chaleur et humidité...

Remarque aujourd'hui y'avait des secteurs entiers où les cèpes étaient bien fermes et sans vers et 500 m plus loin plein de vers donc je ne sais trop quoi penser quand à une éventuelle relation avec les conditions météo.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors lolox, c'est quoi la date exacte de la prochaine pousse ?

Avec toutes les pluies de ces derniers jours ça va être parfait.. default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonne question Reese...

Le week-end dernier en Lorraine, il n'y avait pas grand chose pour ce qui est des Cèpes (quelques vieux bien attaqués par les insectes, mais pas de frais). En plus, depuis début Septembre, on a pas eu de réelle pluie default_whistling.gif

Ce week end, je n'aurai pas le temps d'aller y jeter un oeil mais c'est pas grave parce que je ne pense pas que la pousse ait recommancé (en tout cas par ici!).

En revanche, vues les pluies qui devraient intervenir ce week-end (et celles déjà survenues ces derniers jours ailleurs), je pense qu'en milieu de semaine ça devrait reprendre et battre son plein à nouveau pour le week-end prochain...

En tout cas, je vous tiendrai au courant default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20"> !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok merci lolox. default_blink.png

Et sinon deuxième question :

est ce que les deux facteurs (lune + pluie) sont indisociables pour que les cèpes poussent ?

Peut-on avoir une belle pousse quand la lune est favorable mais le temps sec ou, à l'inverse, lorsqu'il a seulement beaucoup plu mais que la phase de la lune est mauvaise ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

default_blink.png Et les escargots alors ?? default_blink.png C'est t'y pas la fête aux gastéropodes ?? Faudrait pas les oublier.

A+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne pensais pas qu'il y ait autant de fans de champignons ici. Faut croire que la passion de la météo et des champignons ont quelque chose en commun.

Certains posts sont très intéressants notament les posts de lolox avec de nombreuses choses très justes. Cependant (désolé je suis un peu chieur), certaines me paraissent etre erronnées ( j'ai suivi pas mal de cours de mycologie, et j'ai un ami mycologue qui m'a appris beaucoup de choses depuis près 15 ans, et qui continue à m'en apprendre en fonction des avencées de la science sur le sujet).

-Bien que la croyance sur l'influence de la lune soit vraiment très forte chez les chercheurs de champignons,

les mycologues et les chercheurs de l'inra( qui aimeraient arriver à cultiver des cèpes.... pourvu qu'ils n'y arrivent jamais), sont formels, il n'y a aucun lien.

-le mythe de la poussée en 1 ou deux heures après une grosse pluie est bien un mythe. Ca arrive à tous les chercheurs, memes les plus chevronnées de rater des chamignons et d'en voir en repassant par le meme chemin quelques heures plus tard. Cela tient le plus souvent au fait qu'en fonction de la direction ou l'on va , le soleil est devant ou derriere nous, et ne nous procure pas du tout la meme luminosité , ce qui fait que l'on rate souvent des chamignons dans un sens, alors qu'en marchant dans l'autre sens, la lumière étant différente, ils nous apparaissent, on se demande alors comment on a pu rater un aussi beau cèpe....

Les cèpes peuvent pousser de facon très rapide lorsque les conditions sont vraiment optimales (ce qui est rare), mais le delai le plus court est d'environ 24h, en aucun cas quelques heures.

- Si les cèpes poussent effectivement auprès d'arbres qui on un certain age, cela n'a pas de lien avec l'age proprement dit de la foret, mais de l'arbre lui meme. En fait le mycelium du cèpe s'accroche relativement tot, aux racines de ses arbres hotes, mais la fructification (le fait que le mycelium donne effectivement des cèpes), n'arrive effectivement, que lorsque l'arbre atteint environ 15 ou 20 ans. Les nombreuses études menées afin d'arriver à une fructification du mycelium ont montré que le sapin de vancouver est l'arbre auquel le mycelium du cèpe arrive le plus vite à une fructification, c'est à dire 12 ans.

Les differents tests ou l'on a intentionnellement mis en culture du mycelim de cèpe,ont également montrés de bien meilleurs résultats sur des terrains ou il n'y avait jamais eu de foret avant, que sur des forets déja ancienne, car le mycelim mis en culture , ne rentre pas en concurrence avec des mycelium d'autres champignons déja présents dans les forets existantes.Par contres les anciens champs cultivés ou anciens enclots de bovins ou autres bestiaux, sont effectivement de mauvais endroits pour de jeunes forets qui s'y sont développées,car l'acidité du sol et sa composition en azote été modifiée, dans un cas par les engrais azotés et dans l'autre par les excréments des troupeaux. La trop grande présence d'azote dans le sol est d'ailleurs d'après l'inra la principale responsable de la rarefaction des girolles dans certaines regions en Europe.

- Contrairment à ce que j'ai lu, la girolle est un champigon qui pousse très lentement, et met en général 1 à 2 semaine à arriver à sa taille adulte. Le fait qu'on croit que la pousse peut etre rapide, est tout simplement du au fait que les girolles sont de petits champigons qui peuvent très bien rester une semaine sous les feuilles sans qu'on puisse les apercevoir, et qu'au moindre coup de vent qui déplace un peu les feuilles en foret, on trouve le lendemain un tapis de girolles , la ou la veille, il n'y avait rien. Je vous assure, la girolle ne pousse pas en 1 jour (encore moins en quelques heures), contrairmeent au cèpe qui lui , quand les conditions sont vraiments optimales peut pousser en 24h (plus généralement tout de meme en 3 à 6 jours).

Voila pour les objections

Pour ce qui est des généralités, les études des mycologues et de l'inra ont montré, que pour déclencher une pousse de cèpe il faut qu'il tombe entre 30 et 50 mm d'eau dans un espace de temps inférieur à dix jours, et que la température du sol baisse d'environ 5 à 6 degrés. Voila les conditions principale. L'humidité de l'air jouerait ensuite aussi sur la vitesse de croissance du cèpe lorsqu'il est sortit du sol. Plus ce phénomène est rapide et plus le mycelium va etre excité (et oui),plus la pousse sera rapide,il va alors essayer de se reproduire en donnant fructification. Vous comprendrez alors facilement que des pluies d'orages qui donnent souvent parfois les quantités nécessaires (30 à 50 mm) en à peine quelques heures, et font chuter souvent également très souvent les températures du sol très rapidement (surtout en cas de grèle), sont les conditions idéales pour obtenir une pousse très rapide et arriver à une croissance du cèpe en 24h, alors qu'elle est en générale de 3 à 6 jours.

Autre truc, il n'existe que 4 grande variétés de cèpes:

- cèpes de bordeaux

- cèpes d'étés (ou cèpe réticulé)

- cèpes bronzés (ou encore appelé cèpe à tete noire ou tete de neigre)

- cèpes des pins.

Pour le reste appelez ca bolet, pas cèpe. C'est donner trop d'honneur aux différentes variétés de bolets que de les appeler cèpes.

Pour ceux qui ont peur de confondre avec de mauvais champigons, comme l'a fait justement remarqué altimonti, le seul vraiment toxique est le bolet de satan. Il a un pied rouge, vraiment rouge, pas brun qui tire légerement vers le rouge, c'est du vrai rouge de rouge. Donc si vous ne ramassez aucun bolets qui a des pieds rouges (memes si d'autres sortes que le bolet de satan comestibles eux, ont aussi les pieds rouges), vous eviterez alorsd tout risque.

Il y aurait encore tant de choses à dire sur les cèpes, mais il est temps de faire dodo.

chtites photos de mes cueillettes du mois d'aout (cèpes d'étés, bordeaux, tetes de neigre, et quelques girolles).

photos

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Content de te revoir Stalbuck ca faisait longtemps, de biens belles photos et message trés interessant.En esperant te voir bientot sur le topic Nord-est pour poster tes obseravtions surtout cet hiver avec la neige... default_happy.png/emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20">

Sinon dimanche dernier moins belle prise mais tout de meme largement plus de 5kg de cépes, c'etait un peu trop sec mais avec les éventuelles pluies de ce week end ca devrait bien sortir à nouveau, personnellement je ne ramasse que les cépes de bordeaux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut al67. Oui j'ai été absent pendant plusieurs mois (enfin j'étais la , mais plus le temps de poster,une fin de projet qui a duré 6 mois au boulot, et qui m'a laissé sur les rotules).

Je serai la cet hiver pas de problème.

Je n'y étais pas le week end dernier, car la dernière fois il y a 10 jours, ils commenceaient effectivement à secher un peu. Ben maintenant faut qu'il pleuve, pas d'autre choix. Je ramasse les quatres sortes de cèpes,les cèpes de bordeaux et les tetes de neigres sont mes préferés (bien qu'elles soient plus rares en Alsace qu'en Lorraine, ce qui m'oblige a faire plus de kilometres), les cèpes d'étés j'aime un tout petit peu moins, et les cèpes des pins sont plutot rares (c'est dans les pyrennées qu'il y en a le plus je crois).

J'adore aussi les girolles, mais étant donné que je suis Lorrain d'origine, je ne connais pas encore touts les coins en Alsace, et si je connais énormément de coins à cèpes ici, je connais nettement moins de coins à girolles pour l'instant. Ca viendra déja, je fais une nouvelle foret tous les week end quand les conditions sont propices.... default_happy.png/emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20">

Vu qu'elles l'étaient particulièrmeent au mois d'aout j'ai pris une semaine de congé (et 90 kg ramassés). J'ai le congélateur plein et la famille et les amis en ont profité, donc s'il pleut pas j'en ai assez jusqu'à la saison prochaine. Cela dit j'espère tout de meme qu'ils vont venir, j'en donnerai aux amis, si j'en ai trop, c'est un tel plaisir d'aller en foret et de les ramasser, je ne peux pas m'empecher d'y aller....

a+

sur ce je vais tout de meme me coucher maintenant

bonne nuit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces explications Stalbuck : je ne connaissais pas la relation entre la pousse des cèpes et la baisse de T°C du sol, par contre j'avais déjà entendu que les sorties de cèpes étaient "boostées" après un orage de grêle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour, je viens de lire tous vos messages! Je suis moi aussi un grand passionné, pret a prendre sa voiture, juste pour le plaisir de cueillir quelques cèpes!

J'ai noté que parmi vous il y a de grands spécialiste. j'ai donc une question, j'espère que quelqu'un me répondra : combien de temps entre la pluie, et les premières pousses?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La pousse peut avoir lieu si les conditions sont idéales, 24 seulement après les pluies, mais en général il faut compter 4 jours à environ 1 semaine (2 parfois). Le mieux est d'aller voir sur place de temps en temps.

Pour ceux que ca interesse, voici le site d'une association de mycologues mosellans. Dans la rubrique photos, vous trouverez des photos de très bonne qualité , de quasiement tous les champigons que vous pouvez trouver en foret.

site champigons

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La pousse peut avoir lieu si les conditions sont idéales, 24 seulement après les pluies, mais en général il faut compter 4 jours à environ 1 semaine (2 parfois). Le mieux est d'aller voir sur place de temps en temps.

Pour ceux que ca interesse, voici le site d'une association de mycologues mosellans. Dans la rubrique photos, vous trouverez des photos de très bonne qualité , de quasiement tous les champigons que vous pouvez trouver en foret.

site champigons

Merci de votre réponse, je ne pensais pas que les premieres pousses apres l'evenement pluvieux etais aussi variable, je suis étonné que la pousse puisse etre aussi rapide. Je croyais qu'il fallais environ une dizaine de jours. La meilleure solution est effectivement d'aller voir soi même régulierement.Ils vas y avoir certainement beaucoup de champignons ces prochaines semaines; avec les quantités d'eau qu'il es tombé un peu partout! A vos panniers!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci de votre réponse, je ne pensais pas que les premieres pousses apres l'evenement pluvieux etais aussi variable, je suis étonné que la pousse puisse etre aussi rapide. Je croyais qu'il fallais environ une dizaine de jours. La meilleure solution est effectivement d'aller voir soi même régulierement.

Ils vas y avoir certainement beaucoup de champignons ces prochaines semaines; avec les quantités d'eau qu'il es tombé un peu partout! A vos panniers!

bonsoir a tous apres avoir lu ce topic, il est normal d avoir envie de chercher dans nos coins favoris;

Pour ma part c était c et apres midi et dans le nord ouest toulousains je crois avoir été devancé !

Il est tombé 80 mm dans les bois de chênes et chataigners du coins mais riennnnn ( enfin pour moi ).

Vivement vendredi que j y retourne demain il vas faire 28 dg on y crois ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avec la pluie de ce week end et le retour du beau temps, je pensais que les cèpes seraient bien sortis mais je constate que non malheureusement.Un petit tour en foret dans le Nord de l'Alsace hier A-M et seulement 3 cèpes lol.Bon c'est vrai qu'on a deja ramassé bien plus de 30kg cette année mais esperons que la saison ne soit pas deja fini...??Stalbuck par exemple crois-tu que ca pourrait sortir les prochains jours vu le temps?? default_blink.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui je pense qu'avec tout ce qu'il a plu ca devrait pousser. Maintenant quand je ne sais pas, c'est toujours un mystère, parfois ca sort vite parfois faut attendre 2 semaines. Je vais aller faire un tour demain pour voir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui je pense qu'avec tout ce qu'il a plu ca devrait pousser. Maintenant quand je ne sais pas, c'est toujours un mystère, parfois ca sort vite parfois faut attendre 2 semaines. Je vais aller faire un tour demain pour voir.

Je pense que ce sujet n'est pas là par hasard... En effet les champignons pillulent cette année avec l'été chaud suivi de fraicheur humide que nous avons eu. Enfin, dans les régions qui ont été suffisamment arrosées. Le mycellium se régale de ces conditions et j'ai pu observer début septembre dans la campagne de l'Eure des vesses-de-loup de la grosseur d'une tête !Florent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avec la pluie de ce week end et le retour du beau temps, je pensais que les cèpes seraient bien sortis mais je constate que non malheureusement.Un petit tour en foret dans le Nord de l'Alsace hier A-M et seulement 3 cèpes lol.Bon c'est vrai qu'on a deja ramassé bien plus de 30kg cette année mais esperons que la saison ne soit pas deja fini...??Stalbuck par exemple crois-tu que ca pourrait sortir les prochains jours vu le temps?? default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

A peine 6 petits kg de cèpes hier en Montagne Noire, à 2, au dessus de St Pons de Thomières (dpt 34). Je m'attendais à mieux ...

D'autres sorties sont évidemment prévues et on sait que dans cette zone, il est difficile, depuis ces dernières années de "scorer" avant octobre ...

Piloutop

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La récolte cet après-midi au cours de ma balade en forêt (forêt domaniale de Choeurs, composée en majorité de chênes, à cheval sur le 36 et le 18 ) a été assez désespérante.

Les champignons se sont montrés bien rares, j'ai juste vu de rares vesses de loups et langue de boeuf.

Sinon, je n'ai trouvé aucun champignon comestible (pas de cêpe contrairement aux cueillettes formidables de certains).

J'ai juste ramené chez moi une espèce qui ressemblait au pied de mouton, et en cherchant sur le net, c'est en réalité un hydne roussissant.

Pourtant il est tombé 50 mms le WE dernier et la semaine a été apparement plutôt douce... Il faut peut-être attendre encore, ou alors les conditions ne sont pas réunies. Actuellement il pleut modérément avec 13mms tombés depuis le début d'après-midi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et bé... Le sujet a bien avancé depuis que je n'étais pas repassé dans le coin! default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20">

Pour commencer, je ne rentrerai pas dans un débat opposant les partisants d'un rôle prépondérant de la lune sur les cèpes et les scientifiques persuadés du contraire... Même si ces derniers ont peine à avouer qu'en la matière ils ne maîtrisent pas grand chose et n'ont aucune réelle certitude sur ce qui influence (ou non) la pousse des bolets. Reste l'expérience, l'observation et la force de l'habitude! default_huh.png

En attendant, ici, la pousse recommence doucement avec, cet après-midi, un fond de panier de "bouchons de champagne" qui annoncent le retour de journées plus fastes... default_laugh.png

Pour que les conditions deviennent vraiment idéales, il faudrait qu'après les pluies, le soleil revienne un petit peu réchauffer les sous-bois accompagné de brouillards matinaux, et la grande parade mycologique de l'automne pourra animer nos fôrets de sa grande diversité de formes, de couleurs, etc... .

Par contre, j'ai remarqué, comme d'autres ici, que les trompettes de la mort sont bien précoces cette année, peut être est-ce lié au caractère frais et pluvieux du mois d'Août ?! En tout cas, si vous avez des coins qui donnent de cette espèce, n'hésitez pas à y aller ça vaut le coup!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Même si ces derniers ont peine à avouer qu'en la matière ils ne maîtrisent pas grand chose et n'ont aucune réelle certitude sur ce qui influence (ou non) la pousse des bolets.

Pourtant l'inra a des forets tests ou elle observe en permanence les conditions, et la pousse des cèpes qui se produit quel que soit la phase de la lune. Elle procède également à des arrosages et refroidissements artificiels du sol, et arrivent à déclencher des poussent ansi quel que soit la phase de la lune.

Menfin bon c'est pas important, c'est pas ca qui est passionnant.

Mon ami mycologue m'a dit qu'en général la pousse se fait le plus souvent 2 semaine après choc hydrique et thermique. Meme si ca arrive parfois plus rapidement, 2 semaines paraissent etre la valeur moyenne la plus courante.

Donc le week end prochain ca devrait etre tout bon.

J'étais faire un tour hier, pas de cèpes pour moi, mais 500 g de girolles.

Par contre la ballade a été fort désagréable, la foret était infestée d'anthurus d'archer (champignons rouges en forme d'étoile de mer), qui laissent une odeur nauséabonde insupportable, et vu qu'il y en avait absolument partout c'était vraiment pas terrible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[...]

Par contre la ballade a été fort désagréable, la foret était infestée d'anthurus d'archer (champignons rouges en forme d'étoile de mer), qui laissent une odeur nauséabonde insupportable, et vu qu'il y en avait absolument partout c'était vraiment pas terrible.

Je crois qu'il s'agit d'un champignon d'origine australienne... C'est vrai que c'est pas terrible quand on rencontre à chaque pas default_laugh.png ! Et en plus ils poussent quelque soit la Lune default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20"> .

M'enfin, d'après mes expériences, j'avais une confiance forte dans le phases lunaires pour déterminer si les pousses valaient le déplacement... Avec ça, je suis sûrement passé à coté de belles récoltes, qui sait ??? default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20"> Mais les résultats ont le plus souvent été à la hauteur de mes espoirs de récoltes et de nombreux amis qui écoutent mes conseils peuvent en témoigner.

Je veux bien croire que d'autres facteurs, agissant en combinaison, entrent en jeu dans le déclenchement complexe des pousses (Températures, précipitations, lune, ...). default_laugh.png

Cependant, si il suffisait de déclencher des arrosages en fôret avec un léger refroidissement (ou pas d'ailleurs), il y aurait (malheureusement) déjà de grandes installations dans des bois privés pour mettre en place une production régulière... A 39€ le Kg dans certaines régions (info venue de la cote d'Azur!), il y a un tel buisness possible que cela pourrait être vite rentable!

On peut quand même admettre, que malgré des études poussées, on est loin (très loin) d'avoir toutes les réponses aux questions que l'on se pose sur les cycles de développement des champignons forestiers.

Il nous reste toujours les joies de la table qui nous mettrons toujours d'accord à moment ou l'autre... et c'est bien là l'essentiel default_laugh.pngdefault_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

PS : J'oubliais, mais c'est fort probable que le week-end prochain (et le suivant) soit propice aux belles récoltes!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crois qu'il s'agit d'un champignon d'origine australienne...

Oui du coin du moins, il me semble qu'il a été introduit accidentellement dans les vosges dans les années 20 par des moutons venus de nouvelle zellande pour la production textile vosgienne. Les moutons portaient les spores dans la laine.

A ce propos de disperser les spores. Ne mettez jamais vos cèpes dans des sachets plastiques ou dans des seaux quand vous les ramassez, mais dans des paniers en osier. Les sachets en plastiques, outre le fait de masserer les cèpes, sont comme des préservatifs, vous ne perder aucun spores en route. Avec un panier en osier, vous participer à la création de nouvelles zones et de nouveaux myceliums puisque vous perdez les spores à travers les trous du panier lorsque vous marchez dans la foret. Et oui les chercheurs de chamignons participent activement à la multiplication du mycélium, lorsqu'il évite les sachets plastiques.

C'est sur il ne suffit pas d'arroser et de faire baisser la température, la pousse du cèpe dépend de la quantité de mycélium qui a poussé les mois avant, et donc dépend des conditions météo de toute l'année.

Cela voudrait dire qu'il faudrait irriguer en permanence au printemps et en été, si il y a secheresse, quand à maintenir un sol pas trop froid si le printemps est trop froid, c'est presque impossible.

Pour le reste les contraintes techniques (ammener un arrosage artificiel sur une grande surface de foret n'est pas facile, encore moins quand il faut réguler la température de l'eau. Ensuite, il faut s'assurer d'arroser aux bons endroits, ca couterait surement plus cher que cela n'apporterait....)

Les recherches de l'inra se font sur les differents sels mineraux que l'arbre apporte au mycelium pour qu'il puisse y avoir une fructification en terre avec apport artificiel des minéraux nécessaires, et dans ce cas sans aucun arbre, mais c'est la que ca bloque pour l'instant, et c'est tant mieux.

Je me suis un peu replongé dans mes connaissances et mes papiers, et voila ce que je sais , si ca intéresse certains.

En hiver sous le sol, les seules parties vivantes du mycélium qui survivent sont les mycorhizes, à peine quelques centimètres attachés au bout des racines des arbres. Au printemps et surtout en été, le mycélium va croître en filaments (cette croissance dépendra de l'humidité et de la température). Ces filaments se regroupent en sortes de boules (comme des boules de coton). A partir de la, un choc thermique et hydrique déclenchera la pousse des cèpes. Cela veut donc dire que si les conditions on été mauvaises au printemps et en été (sécheresse ou froid), il n'y aura pas eu de croissance suffisante de filaments de mycélium, et les conditions auront beau être idéales en automne, les pousses seront mauvaises, ainsi que les récoltes, car il n'y aura pas eu assez de filaments de mycélium qui auront poussé durant le printemps et l'été.

Bref, une bonne récolte en automne dépend surtout des conditions qu'il y a eu au printemps et en été.

Si toutes les conditions sont réunies et si la pousse est lancée et que les conditions restent bonne, la pousse va s'effectuer jusqu'à ce que tout le stock de mycélium soit épuisé, il ne restera alors dans le sol plus que les mycorhizes qui passeront l'hiver à attendre la saison d'après.

Cela veut aussi dire que si les conditions sont vraiment bonnes, et que tout le mycélium est épuisé (du genre une pousse de cèpes qui dure pendant 2 ou 3 semaines), il n'y aura plus aucune pousse à cet endroit avant l'année suivante étant donné qu'il n'y a plus de mycélium dans le sol.

Cela dit ces conditions ne se pas souvent réunies, et la pousse est souvent interrompue par une remontée des températures, ce qui fait qu'il reste la plupart du temps encore du mycélium dans le sol pour d'autres pousses. Les poussent se font en général avec une température du sol d'environ 15 degré, mais si un temps chaud intervient après le début de la pousse et que la température du sol dépasse 20 degrés, la pousse est alors interrompue, la température du sol ne doit pas remonter trop et trop longtemps.

Tout cela me fait dire que la pousse plutôt exceptionnelle de ce mois d'août a du épuiser pas mal de mycélium. Pour ma part j'ai surtout ramassé des cèpes d'étés et des têtes de neigre en août, assez peu de cèpes de bordeaux (sauf dans les Vosges). Du coup les mycéliums de cèpes de bordeaux doivent encore être intacts dans les forets ou je vais, par contre peu de chances pour les deux autres sortes, même si les conditions sont réunies, il ne doit plus rester grand chose du mycélium de ces deux autres sortes dans les sols. Par contre pour ceux qui ont trouvé énormément de cèpes de bordeaux pendant plusieurs semaines en août, il n'est pas évident du tout que les pousses soient généreuses (aux mêmes endroits j'entends), cet automne, du fait de l'épuisement du mycélium.

Autre truc, la pousse du cèpe de bordeaux se déclenche uniquement sur choc thermique, non hydrique, c'est à dire qu'une baisse de température su sol est suffisante, mais il faut alors pour que la pousse donne quelque chose que le sol soit suffisamment humide. On associe souvent la pluie à la pousse des cèpes car la pluie elle même du fait de sa température, peut faire varier la température du sol, et qu'un changement de température y est souvent associé (période chaude et anticyclonique, suivi d'un temps perturbé et frais). Cela veut dire que même sans aucune pluie, s'il y a un bon refroidissement, et que le sol n'est pas sec (car il aura plu suffisamment le mois d'avant par exemple), une pousse de cèpes de bordeaux peut donc intervenir sans la moindre goutte de pluie.

Pour les têtes de neigres, c'est le contraire, ce n'est pas un choc thermique, mais un choc hydrique qui déclenche.

En révisant tout ça, je rectifie aussi une connerie que j'ai dite, une pousse déclenchée même en 48 h après des pluies, c'est pas possible, il faut au minimum 10 jours pour déclencher une pousse. Un cèpe qui sort mettra alors 4 à 6 jours avant d'atteindre sa taille adulte. Mais en fait il ne faut que 24h entre rien du tout et un bouchon d'une taille déjà raisonnable. Cela dit, il aura tout de même fallu 10 jours après le choc hydrique ou thermique pour que la pousse se déclenche.

Donc si vous trouvez des cèpes de bordeaux 2 jour après une pluie, la pousse n'a pas été déclenchée par la pluie, mais par un choc thermique 10 jours avant. La pluie par contre pourra accélérer la croissance si le sol était trop sec lors du déclenchement de la pousse.

Bref pour les cèpes de bordeaux, il faut un refroidissement du sol pour déclencher une pousse , mais une fois déclenchée, il faut que le sol soit suffisamment humide.

Pour les têtes de neigre, c'est la pluie qui déclenche et pas la température.

Pour les cèpes d'étés et les cèpes des pins, je ne sais pas.

Dernier truc, La température limite du sol (je ne parle pas de la température de l'air) avant que le cèpe de bordeaux ne poussent plus est de 11 degrés, en dessous c'est trop froid, pour les têtes de neigre c'est 13 degrés, en dessous, fini ça pousse plus.

C'est aussi pourquoi en fin d'automne, quand il commence à y avoir des gelées matinales, les sols en lisières de foret sont plus exposés au froid et les cèpes commencent à disparaître, alors qu’ils peuvent encore pousser au coeur des forets, ou l'inertie de la température du sol est plus forte. Pareil en montagne, il faut aller les chercher à des altitudes de plus en plus basses, au fur et à mesure que le froid fait descendre els températures du sol.

Voili voila

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eh bé Stalbuck, que de renseignements...

Je voudrais simplement savoir si tu vas régulièrement à la cueillette ert si oui, depuis longtemps ou pas ?!

Même si j'avoue y perdre mon latin depuis un peu plus d'une semaine, je ne suis pas convaincu par les raisonnements trop scientifiques en matière de champignons.

Par exemple, le week-end dernier, je suis allé dans un coin (j'avais pas le temps d'en faire plusieurs!) et j'y ai rempli un fond de panier de petits bouchons et je me disais que la semaine allait être assez faste.

J'y retourne aujourd'hui (toujours pas trop de temps) et plus rien... Si, quelques petits qui recommençaient à peine à pousser mais rien de transcendant.

A ce moment là, je repensais à tes histoires de mycorises qui pouvaient s'épuiser durant la saison mais je n'étais pas convaincu du tout, ne serait-ce que expérience de saisons passées assez prolongées dans le temps et aux récoltes maintes fois abondantes.

Du coup, je me suis rendu vers un autre coin, où j'avais littéralement "vendangé" (comme on dit dans le Sud-Ouest) en me disant qu'il serait fort probable que je fasse chou blanc si ton hypothèse était juste.

Ben , je peux te dire qu'il y a trois semaines de cela, j'ai rempli un panier sur une surface d'à peine 400 m2... Et bien aujourd'hui, j'en ai trouvé, exactement au même endroit que précédemment, et de toutes les tailles. Bon, les gros étaient très minoritaires, mais j'ai surtout halluciné sur la quantité de tout petits qui commençaient à peine à pousser et sur lesquels on pouvait marcher sans s'en rendre compte... Du coup, j'ai fait une récolte honorable, mais en début de semaine prochaine, je retournerai à cet endroit où j'ai laissé un bon nombre de minuscules continuer leur croissance.

Bref, les mycorises qui s'épuisent, ayant fait quelques études en sylviculture et sur les systèmes forestiers, j'y croyais pas trop... Mais là, je rigole! En tout cas, je puis affirmer que la pousse recommence, mais il y a de grandes différences d'évolution selon les différents faciès forestiers.

Simplement, je suis déboussolé par rapport au retard que la pousse a pris sur le calendrier Lunaire... Là, je suis bluffé. Peut-être est-ce parce que ça a bien donné trop tôt dans la saison, enfin je ne sais plus trop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voili voila

Merci Stalbuck pour ces longues explications au demeurant très instructives. En tant que chercheur de cèpes depuis de nombreuses années (dans les Pyrénées et la Montagne Noire - 81 et 34), je dois dire que j'ai appris bcp de choses ...

Pour l'instant à peine 5,5 kg la semaine dernière en Montagne Noire (Monts de Lacaune). J'y retourne mardi 03 octobre prochain ... A suivre ...

Piloutop

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je trouve une certaine contradiction dans tes propos, Lolox. Je m'explique, tu dis etre alle au petit coin, sans avoir trop le temps d'en faire plusieurs, ce qui implique un besoin urgent. Cependant, la suite de ton message evoquant des petits bouchons, laisse supposer une certaine constipation. Peux tu m'en dire plus, car je te sents au bout du rouleau. default_cool.png

Alti, j'adore ton sens de l'analyse default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

On sent qu'il y a du bouleau derrière tout ça... :!:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.