Wilfried63

Suivi de la secheresse

860 messages dans ce sujet

C'est bien ça le problème avec le forum : à force de se coltiner des "pluviophiles" qui pestent dès qu'il y a 2 ou 3 semaines sans pluie dans les régions méditerranéennes en plein été (alors que c'est NORMAL et une caractéristique climatique locale) et qui réclament des pluies permamentes, on en arrive parfois à tomber dans l'excès inverse en ne voyant pas la réalité de certaines situations comme cette sécheresse persistante sur les plaines et le littoral de l'Hérault en particulier...

Les modélisations à moyen et long terme laissent entrevoir des possibilités d'arrosages orageux y compris sur les plaines méditerranéennes pour la fin du mois, de quoi peut être limiter la casse dans les secteurs concernés avant la vraie période sèche du plein été ?

Ce qui est sûr c'est qu'à moins d'une fin mai et début juin pourris on va encore en entendre parler de cette sècheresse ici, surtout quand je regarde par ma fenêtre là, avec la Tram' qui se déchaine à Sommières... Ceci dit il fait "frais" donc ça limite un peu l'aggravation des problèmes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'après ce que je vois, la situation est assez préoccupante dans l'Hérault, mais pas dramatique ni exceptionnelle non plus. Je viens de calculer l'indice d'hydrique (pour la période des 3 derniers mois, s'étalant donc de la mi-février à la mi-mai 2014) pour Montpellier, par exemple.

Pour une situation normale (moyenne statistique, donc), on obtient : Ih = 22 (c'est à dire que, normalement, cette période de l'année est plutôt bien humide, mais les épisodes de sécheresse écologique légère peuvent survenir parfois, mais rarement - comme c'est le cas cette année)

Alors effectivement, pour ces 3 derniers mois, j'obtiens : Ih = -3.5 (c'est à dire qu'il y a bien, effectivement, une sécheresse écologique en cours, mais celle-ci reste - pour le moment en tout cas - très légère, donc superficielle).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le problème principal est que ce sont les 12 derniers mois qui accumulent déficits sur déficits. les pluies de fin 2013 et janvier 2014 ont sauvé les meubles et permis de faire illusion au niveau de la végétation (combiné à des T°C douces) mais c'est au niveau des réserves souterraines (nappes et systèmes karstiques) que ça pose problème.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A mon avis, le vrai problème dans le Languedoc (Montpellier), c'est il n'y a pas eu d'année franchement excédentaire (au-dessus 900mm) depuis 2003, soit 11 ans, ce qui est inédit depuis 1960, et très différent des pluvieuses années 1960.

2013 était plus humide que 2005 ou 2007, mais par cumul de toutes les années déficitaires, le problème des réserves s'aggrave chaque année.

A moins d'un changement climatique marqué, il est probable qu'une année franchement excédentaire revienne avant 2020. Mais pas dit que ce soit 2014, mais pas impossible non plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas de pluie ici à Montpellier depuis le 25 avril, en plus du vent, de la sécheresse de l'air, du fort ensoleillement, des températures élevées, et aussi la pluviométrie très faible, 105mm au total (dont 54 en janvier, 23 en février, 15 en mars, 13 en avril). Le sol est très sec !!

Sans oublier un cumul depuis 1 an de seulement 303 mm, accentuant encore plus la sécheresse, qui peut devenir préoccupante s'il ne pleut pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Certes, il n'y a pas grand chose à faire à part subir le climat, mais celui du sud de la France n'est pas semi-aride non plus

J'ai vu que le climat de Fréjorgues, d'après l'indice d'aridité (RR/ETP) se classe dans la zone semi-aride, de peu mais quand même !! Toutes les années ne sont pas comme ça, et encore heureux ! On le voit bien avec la garrigue, ça ressemble aux steppes semi-arides. Après je ne veux pas ouvrir de débat là dessus. Pour moi c'est semi-aride, peut être pas les précipitations absolues, mais l'ETP est très élevée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Remarquable en effet le cumul glissant sur Fréjorgues, même le Grau a eu un peu plus avec 318 mm sur les 12 derniers mois default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20"> (mais ici on est loin du record qui est de 176 mm)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Entendu ce matin à la radio : une commune du Languedoc (laquelle?) a dû approvisionner son château d'eau avec des camions citerne...

La sécheresse dans les zones concernées devrait bien s'atténuer la semaine prochaine avec des cumuls fréquemment supérieurs à 50 millimètres...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai vu que le climat de Fréjorgues, d'après l'indice d'aridité (RR/ETP) se classe dans la zone semi-aride, de peu mais quand même ! Toutes les années ne sont pas comme ça, et encore heureux ! On le voit bien avec la garrigue, ça ressemble aux steppes semi-arides. Après je ne veux pas ouvrir de débat là dessus. Pour moi c'est semi-aride, peut être pas les précipitations absolues, mais l'ETP est très élevée.

Que cette année en cours (ou l'année glissante) soit représentative d'un climat semi-aride, soit (en d'autres termes, si une telle année représentait la moyenne, la normale, alors oui, Montpellier serait en semi-aride).

Mais il ne faut rien exagérer, cette année n'est (heureusement) pas du tout représentative, donc le climat de Montpellier n'est pas du tout semi-aride ! Ça se saurait !

Quant à la garrigue, si c'est bien râpé par endroits, c'est dû à l'influence du sol pauvre et calcaire. Il n'y a qu'à voir ce qu'on appelle le soi-disant "désert du Causse". Là-bas, le climat est même quasiment humide, mais le sol a décidé de donner à cette région une allure très peu corrélée avec le climat qui y règne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

118.5mm de cumul annuel après les 67.1mm d'avril. Le soucis comme plusieurs personnes l'ont dit c'est l'absence de cumuls d'automne réguliers et bien réparti. Ici on est sauvé par le printemps 2013 bien humide avec 157mm en mars et 90mm en avril. Par contre si l'on s'intéresse aux derniers automnes 2011 avait été bien humide mais les deux derniers sont largement déficitaires avec :

S O N D 2012 151,1mm (344,5mm annuel)

S O N D 2013 155mm ( 528,1mm annuel)

351,7mm depuis le 01/05/13

C'est bien peu pour la période la plus "rechargeable" .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Le débit de la Drôme à Luc-en-Diois (26) passe en dessous d'une période de retour quinquennale sèche. Nous sommes pour une mi-mai au même niveau que mi-mai 2003 mais légèrement moins critique que mi-mai 2011.

Le régime pluvial sub-méditerranéen de la Drôme ne permet plus aux pluies d'être efficaces hydrologiquement passé la mi-juin (de ce que je remarque). Il nous reste donc un mois pour espérer qu'un ou des épisodes de pluies efficaces épargnent ma région d'une nouvelle sécheresse hydrologique.

N.B. Je ne parle pas de sécheresse actuellement, je parle de risque de sécheresse pour laquelle nous sommes aux portes et les modèles ne sont pas franchement encourageant...

2003-2012 a été très très déficitaire. Depuis l'automne 2012 (comme vous pouvez le remarquer sur le graphique ci-dessous représentant le débit de la Drôme à Luc-en-Diois de l'automne 2011 à aujourd'hui), nous sommes sortis de ce mauvais cycle de 10 ans. Mais 1 an et demi de cycle humide au regard de 10 tristes années, c'est pas cher remboursé !? Je vous assure que j'ai su reconnaitre ce magnifique geste du climat ces 18 derniers mois, et si je râle à nouveau, ce n'est pas pour le plaisir de râler... ermm.gif

Entre2%20-%20Dr%C3%B4me%20%C3%A0%20Luc%202012-2014.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

N.B. Je ne parle pas de sécheresse actuellement, je parle de risque de sécheresse pour laquelle nous sommes aux portes et les modèles ne sont pas franchement encourageant...

Vous devriez quand même prendre à un moment ou l'autre de la deuxième partie de semaine une bonne remontée de sud avec ralentissement du front sur la vallée du Rhône classiquement à l'approche de l'arc Alpin. Vu la lente progression de ce puissant talweg très dynamique ça devrait finir pas payer default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous devriez quand même prendre à un moment ou l'autre de la deuxième partie de semaine une bonne remontée de sud avec ralentissement du front sur la vallée du Rhône classiquement à l'approche de l'arc Alpin. Vu la lente progression de ce puissant talweg très dynamique ça devrait finir pas payer wink.png

GFS n'est pas aussi optimiste que toi... Entre 0 et 10mm prévus d'ici samedi prochain crying.gif.

Meteociel%20-%20Lames%20d%27eau%20Fin%20mai%202014.GIF

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Entendu ce matin à la radio : une commune du Languedoc (laquelle?) a dû approvisionner son château d'eau avec des camions citerne...

La sécheresse dans les zones concernées devrait bien s'atténuer la semaine prochaine avec des cumuls fréquemment supérieurs à 50 millimètres...

Il s'agit de la commune d'Aniane.

Lien publiée sur la page précédente :

http://www.midilibre.fr/2014/05/13/sa-ressource-au-plus-bas-la-commune-manque-deja-d-eau,860247.php

Par contre j'aimerai faire remarquer que nous sommes en Mai et que les nappes phréatiques se rechargent le mieux de Septembre à Mars. Les pluies orageuses sont parfois trop forte pour bien pénétrer dans le sol et ainsi être considéré comme des " pluies efficaces ".

De plus et comme cela a été dit toutes les régions ne seront pas logés à la même enseigne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est incroyable de lire sécheresse en France , nous avons un pays qui fait 1000 * 1000 Km nous sommes avec des pluies en gros 8 à 10 mm par jour début mai et on lit sécheresse.Ici Rouen , mai = 67 mm , 2014 = 374 mm , mars = 42 mm , avril = 51 mm ce qui présage de très bonnes récoltes pour 2014 , colza , blé , pommes de terre = impec , le maïs est semé depuis un mois , le lin impeccable , dans le Roussillon : bigarreaux = bien , abricots = record etc . Mais il faudrait aussi semer en fonction du sol et du climat !

Non on ne met pas de pommiers sur le Larzac et de palmiers en Normandie , ou du maïs en Beauce .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Par contre j'aimerai faire remarquer que nous sommes en Mai et que les nappes phréatiques se rechargent le mieux de Septembre à Mars. Les pluies orageuses sont parfois trop forte pour bien pénétrer dans le sol et ainsi être considéré comme des " pluies efficaces ".

C'est pas faux, mais attention à ne pas faire la confusion : en réalité, les pluies d'été sont évidemment plus efficaces pour la végétation que les pluies d'hiver.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Remarquable en effet le cumul glissant sur Fréjorgues, même le Grau a eu un peu plus avec 318 mm sur les 12 derniers mois wink.png (mais ici on est loin du record qui est de 176 mm)

Le cumul sur Fréjorgues est de 335 mm sur 1 an. Les 303 mm c'est chez moi à montpellier. Mais ça reste tout de même peu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le cumul sur Fréjorgues est de 335 mm sur 1 an. Les 303 mm c'est chez moi à montpellier. Mais ça reste tout de même peu.

En effet c'est assez remarquable....

Montpellier_pluie.png

Montpellier_pluie_2.png

@+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La sécheresse s’amplifie dans la Plaine de la Limagne avec l'Allier qui est de plus en plus basse actuellement son débit est de 20 mètre cube

a Vic-le-Comte(63) alors qu'il devrait être de 80.9 mètre cube soit un déficit de 75%

, dans les Combrailles la Sioule atteint aussi des niveaux très bas avec seulement 3 mètre cube

a Pontgibaud(63) alors que le niveaux normale est de 6.9 mètre cube soit un déficit de prés de 55%

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La sécheresse s’amplifie dans la Plaine de la Limagne avec l'Allier qui est de plus en plus basse actuellement son débit est de 20 mètre cube

a Vic-le-Comte(63) alors qu'il devrait être de 80.9 mètre cube soit un déficit de 75%

, dans les Combrailles la Sioule atteint aussi des niveaux très bas avec seulement 3 mètre cube

a Pontgibaud(63) alors que le niveaux normale est de 6.9 mètre cube soit un déficit de prés de 55%

J'ai parcouru un peu le secteur ce week-end, et c'est vrai que l'Allier, comme la Dore, sont à des niveau très bas huh.png

Les petits affluents qui sillonnent la plaine au Sud de Pont du Chateau ne semblent pas dans un état très brillant non plus si l'on en juge par les débits actuels au regard de la morphologie des lits mineurs.

Pour en revenir aux Vosges, la situation en surface s'est considérablement améliorée, et les semis de Maïs (comme de Tournesol) ont bien pu lever. Ils sont même un peu plus avancés qu'en plaine de la Limagne wink.png

Ici, les prés sont déjà fauchés, d'habitude c'est plus vers le début de mois de Juin et l'année dernière c'était vers la fin Juin que les agriculteurs avaient pu le faire.

Niveau rivières, on est revenu un peu au dessus des débits d'étiage, qui sont d'habitude constatés au mois d'Août. Autant dire que les orages à venir auront toute leur importance happy.png .

Par contre, en remontant, hier, j'ai remarqué que dans le Val de Saône, à la limite entre Cote d'Or et Doubs, des systèmes d'arrosages étaient actionnés huh.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous auriez une idée de l'écart-type, des extrêmes ou de tout l'historique passé en Limagne ?

Sinon, la pluie est arrivée sur le Languedoc nord, 10 à 30mm sur les 3 prochains jours.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous auriez une idée de l'écart-type, des extrêmes ou de tout l'historique passé en Limagne ?

Sinon, la pluie est arrivée sur le Languedoc nord, 10 à 30mm sur les 3 prochains jours.

Il y a moyen d'avoir quelques données pour la Limagne (Aulnat)...

Sinon, ici, au contraire du Languedoc : vent de sud très desséchant et mauvaises prévisions pour les pluies qui risquent bien de nous snober : vers un premier mois de mai totalement sec* depuis... des décennies ? Les boules sick.gifsick.gifsick.gif

* dans le sens "vraies" pluie, pas des lames de 0,1 à 2 mm éparpillées de ci de là, notre spécialité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon alors, qu'est-ce qu'on fait ???

Je suis en train de devenir un battant. J'ai subit pendant 27 ans, maintenant je veux renverser le gouverneur qui dirigeait ma vie et celle de l'Humanité. Mais ça c'est facile au regard du climat, car le climat par définition, est fait pour être subit.

Si vous voyez des choses qui m'échappent et qui peuvent mettre à mal mon pessimiste face au contexte hydrométéorologique de ce printemps et les prévisions météo de la prochaine 15aine, j'attends de vous lire !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a moyen d'avoir quelques données pour la Limagne (Aulnat)...

Sinon, ici, au contraire du Languedoc : vent de sud très desséchant et mauvaises prévisions pour les pluies qui risquent bien de nous snober : vers un premier mois de mai totalement sec* depuis... des décennies ? Les boules sick.gifsick.gifsick.gif

* dans le sens "vraies" pluie, pas des lames de 0,1 à 2 mm éparpillées de ci de là, notre spécialité.

En mai 2003, 18.2 mm à Clermont-Ferrand, avec 9 mm au 21.

En mai 2004, 26,6 mm avec 8 mm au 21.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En mai 2003, 18.2 mm à Clermont-Ferrand, avec 9 mm au 21.

En mai 2004, 26,6 mm avec 8 mm au 21.

Bien vu Toto, bravo pour ta vigilance.

Je me souviens du mauvais cru 2003, mais j'avais oublié qu'il était mauvais pas à ce point

à vrai dire je ne me souvenais pas du tout pour mai 2004 pourtant pas si lointain, toujours cette satanée mémoire qui nous trahis sur les "impressions générales". C'est d'autant plus curieux que l'année juste avant 2003, en 2002, je m'en souviens tres bien, je l'ai vécu comme une catastrophe avec le fameux record absolu de sécheresse sur le semestre sec (78 mm de mémoire...), et surtout une nature complétement grise avant même d'avoir poussée, d'une laideur incroyable, des canons à eau en marche dés mars...

Ce ne fut pas le cas à ce point en 2003, et pas du tout en 2004

Avril 2004 : gros record de pluie, bien repartie, donc pas de pb en mai pour la nature.

En fait, c'est la souffrance de la nature qui me marque plus que les chiffres factuels, 2002 reste imbattable, puis 2003, et 2014 est en train de s'imposer dans une catégorie étrange due au couplage sécheresse/vent... C'est plutôt inédit...

Reste que 2014 et 2002 ont en commun une saison sèche encore plus sèche que d'habitude (déja pas bien glorieux), et un printemps (avril/mai) avec des "vraies" pluie qui ont du mal à arriver (contrairement à 2004).

Enfin, dernière remarque qu'on a déjà évoquée il y a quelques années ici, la normale de Mai, tres haute autrefois (92 mm), a bien baissée avec la norme 81-10, à cause des mai ratés de la dernière décennie (nouvelle norme de 76,8 mm), curieusement, ça correspond à peu pres à l'assèchement de la normale annuelle à 578,9 mm contre 590,8 mm 10 ans avant.

Pas de bol, c'est notre seul bon mois qui a tout pris dans la tronche.

Bref, il semble bel et bien que le mythe du mois de mai bien arrosé à Clermont a vécu...Depuis déjà quelque temps....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.