Wilfried63

Tendance été 2014

376 messages dans ce sujet

catastrophique c'est 3 types d'été !!! tout mais un un été pourri sick.gif espérons pas que c'est 3 schéma se réalise mad.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Disons que le problème, c'est qu'à prendre en compte deux éléments de comparaison, il est rare d'avoir la corrélation parfaite et du coup on est obligés d'accepter de prendre des marges dans les années prises pour exemple blush.png

1993 est l'année qui ressemble le moins des trois à la situation de 2014 au niveau de la QBO, mais c'est celle qui y ressemble le plus au niveau des pré-conditions ENSO du printemps. Il y a le pour et le contre.

A titre personnel, je pense que pour une comparaison les pré-conditions ENSO précoces sont plus importantes que la QBO. Cela provient du fait que des pré-conditions ENSO remarquables en début de printemps, c'est quelque chose de très peu commun (on le voit au peu d'années où cela s'est produit avec une telle intensité), alors que finalement le cycle QBO n'a lui absolument rien d'inhabituel. Du reste, en faisant des comparaisons, j'ai constaté qu'on obtenait souvent de meilleurs résultats en coupant la QBO en quatre séquences (bien positive, déclinante, bien négative, remontante), et que le mois exact du changement de signe n'avait pas une importance majeure. Que l'on passe en négatif en juin ou en septembre, ce n'est pas véritablement important au regard de la grande tendance qui est : tendance déclinante entre le printemps et l'automne. En coupant ainsi la QBO par phase et par saisons, j'ai remarqué qu'on pouvait obtenir des corrélations bien meilleures qu'en partant des chiffres bruts de l'indice. Mais bon, c'est une vision personnelle et je ne prétends pas détenir la vérité unique.

Après, on notera que si les conditions Niño venaient à poursuivre leur très fort renforcement, nous perdrons toute possibilité d'avoir une bonne année de comparaison puisque les deux seules années semblables sur cet aspect (1957 en modéré, 1997 en fort) ne colleront plus sur la QBO.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est sur que c'est que des suppositions car parfois celles-ci ont bien été le cas et d'autres fois non pour on ne sait quelle(s) raison(s).

Williams

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui est inquiétant pour l'été qui arrive c'est que le fait d'avoir un bel été après avoir eu un hiver très doux et un printemps chaud(pour l'instant) serait carrément exceptionnel, ça ne laisse rien envisager de bon pour l'étésick.gif , mais peut être qu'on aura des surprisessanta.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il n'y a pas de théorie de compensation, printemps doux ne signifie pas été pourri, pas plus que l'an dernier un certain présentateur météo (que je ne nommerai pas pour ne pas relancer la polémique sur ce sujet) n'avait eu raison en prédisant un été pluvieux à la suite du printemps pluvieux et frais.

Mais je ne suis pas prévisionniste ou analyste (au mieux curieuse d'apprendre en lisant), d'autres sauront faire mieux que moi les statistiques. wink.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

catastrophique c'est 3 types d'été ! tout mais un un été pourri sick.gif espérons pas que c'est 3 schéma se réalise mad.gif

L'été 1991 n'est pas du tout un été pourri. C'est dans la même veine que celui de l'an passé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui est inquiétant pour l'été qui arrive c'est que le fait d'avoir un bel été après avoir eu un hiver très doux et un printemps chaud(pour l'instant) serait carrément exceptionnel, ça ne laisse rien envisager de bon pour l'étésick.gif , mais peut être qu'on aura des surprisessanta.gif

Si le printemps continu a être chaud et que c'est de même pour l'été alors l'année 2014 a de forte chance d'être l'année ou bien une des années les plus chaudes en France.

Williams

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si le printemps continu a être chaud et que c'est de même pour l'été alors l'année 2014 a de forte chance d'être l'année ou bien une des années les plus chaudes en France.

Williams

Ca c'est sur, c'est pour cela que c'est inquiétant certes on peut avoir des surprises mais si l'été est chaud l'année 2014 pourrait battre celle de 2011 a condition que l'automne et le début d'hiver ne soit pas froid.

La chaine météo vient de publier ses tendances saisonnière pour l'été:

Juin: D'Après eux pourrait être beau et chaud plus chaud a l'est qu'a l'ouest, mais très orageux au sud-ouest avec une sécheresse sur l'est, anomalie de température serait de (+1°C)

Juillet: Le mois de Juillet serait apparemment standard mais avec quand même une anomalie chaude(+1°C) surtout a l'est, avec une tendance orageuse du sud-ouest au centre-est, avec encore un léger déficit de précipitation sur les régions centrale

Août: le mois d’août pourrait être plus mitigé notamment sur la moitié nord, quand a la moitié sud elle pourrait subir un temps restant estival surtout sr le sud-est

Voila des prévisions rassuranteshifty.gif mais ils ont fait des statistiques et ils remarquent qu'ils se trompent pour la saison été dans 75% des cas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les statistiques sont tout sauf fiables :

Prenons Monsieur Laurent Cabrol l'an dernier (son été pourri), et Frédéric Decker (pas mieux avec son printemps pluvieux... Alors les prévisions pour l'été, c'est de la variable plus qu'aléatoire.

La constation suivante doit faire réfléchir :

http://actualite.lachainemeteo.com/actualite-meteo/2014-04-13-14h40/risque-de-secheresse-au-nord---a-quand-le-retour-de-la-pluie---24804.php

Ceci ressemble à 2011 et la triste année 1976...Cela se confirme d'autant plus que les échéances pluvieuses sont repoussées, ce qui traduit la défection des prévisions à mon sens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comment peut-on établir un rien de fiabilité à des prévisions si lointaines, alors que prévoir à J+3 relève déjà du fantaisiste ?

Concernant certaines prévisions mensuelles (l'exemple d'Avril), pour se donner une raison, il suffit de lire ceci :

http://www.linternaute.com/actualite/societe-france/printemps-ete-2014-les-previsions-meteo/meteo-d-avril-tout-est-possible.shtml

Je ne connais pas Régis Crépet, mais il doit sérieusement s'interroger, il risque bien de se faire railler comme Laurent Cabrol l'an dernier.

Mes prévisions pour l'été, je les prends auprès d'agriculteurs entre autres, qui savent "lire le temps", et mieux que des modèles qui pataugent en permanence : cela n'est peut-être pas scientifique, mais jusqu'à présent, ça ne marche pas mal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comment peut-on établir un rien de fiabilité à des prévisions si lointaines, alors que prévoir à J+3 relève déjà du fantaisiste ?

.

Mes prévisions pour l'été, je les prends auprès d'agriculteurs entre autres, qui savent "lire le temps", et mieux que des modèles qui pataugent en permanence : cela n'est peut-être pas scientifique, mais jusqu'à présent, ça ne marche pas mal.

Faire une prévision à J+3 n'a absolument rien à voir avec une prévision saisonnière, ce sont des raisonnements bien différents. Je ne sais pas s'il pleuvra chez moi dimanche ou quelle température il fera le 27 avril, néanmoins je peux te dire avec une certitude proche du 100% que le mois de juillet sera plus chaud que le mois d'avril. Tu confonds deux choses qui ne peuvent réellement être comparées.

Pour ce qui est de la prévision des modèles, tout le monde te l'accordera elle est loin d'être parfaite et il y a encore du chemin à parcourir. Maintenant, si tu penses avoir mieux à proposer comme prévisions, ne te prive pas de les poster : cela sera le seul moyen pour qu'on puisse en juger et les comparer à ce qu'ont pu faire les modèles ou donner les autres prévisionnistes saisonniers. Il est toujours facile de venir prétendre qu'on fait mieux quand on n'arrive jamais qu'après la bataille.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mes prévisions pour l'été, je les prends auprès d'agriculteurs entre autres, qui savent "lire le temps", et mieux que des modèles qui pataugent en permanence : cela n'est peut-être pas scientifique, mais jusqu'à présent, ça ne marche pas mal.

Ça, c'est parfaitement bidon... Les anciens ont beau avoir 60 ou 80 balais, ils ne sont pas pour autant des prévisionnistes, fussent-ils agriculteurs. Enfin, on en connaît tous (au moins) un dans notre entourage !

Pour le reste, tout a été dit. wink.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les statistiques sont tout sauf fiables :

Prenons Monsieur Laurent Cabrol l'an dernier (son été pourri), et Frédéric Decker (pas mieux avec son printemps pluvieux... Alors les prévisions pour l'été, c'est de la variable plus qu'aléatoire.

La constation suivante doit faire réfléchir :

http://actualite.lachainemeteo.com/actualite-meteo/2014-04-13-14h40/risque-de-secheresse-au-nord---a-quand-le-retour-de-la-pluie---24804.php

Ceci ressemble à 2011 et la triste année 1976...Cela se confirme d'autant plus que les échéances pluvieuses sont repoussées, ce qui traduit la défection des prévisions à mon sens.

Pour réfléchir il faut prendre d'autres constations : j'ai refermé le lien dès que j'ai vu quel était celui ci .

Les prévisions saisonnières il faut les prendre pour ce qu'elles sont encore : expérimentales ! et Je ne m'intéresse éventuellement qu'à celles qui essaient d'analyser des modèles et non les statistiques, du reste je ne pense pas me tromper en disant que Frédéric Decker ne fait pas non plus des prévisions saisonnières que sur des statistiques comme les "Albert Simon" actuels de service mais il reconnait lui-même qu'elles ne sont fiables qu'à près de 50% et qu'il faut les prendre avec prudence et indulgence, ce qui n'était pas le cas l'an dernier avec le premier nommé qui était sûr de son coup avec sa théorie du four.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La tendance pour les États-Unis, selon Accuweather :

650x366_04231618_summer2014.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'adore la vision américaine, toujours un vocabulaire "pour enfants" lol

"needed rain" (bah oui c'est un désert...)

Je suppose que c'est la configuration parfaitement associée au ENSO+ pour prévoir avec du détail toutes ces zones.

En France, on a la chance de ne pas savoir ce que favorise ENSO+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si tel était le cas, 2014 risque d'être une année bien froide vers les grands lacs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si tel était le cas, 2014 risque d'être une année bien froide vers les grands lacs.

C'est bien parti...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi je me méfie pour cet été, car en 2011, 2007, 2002 on a eu des situations comparables en début d'année (Avec arrivée de la douceur plus ou moins tardivement dans l'hiver bien sûr) avec les quatre premiers mois au-dessus des normes avec surtout aucun craquement en Avril et ensuite les trois étés les moins beaux à la limite du 21ème siècle. Je précise qu'à chaque fois ce qui a annoncé ça c'était le retour du temps pourri vers Mai ou Juin selon les années (Mai en 2002 et 2007, Juin en 2011). Mais 1994 et 1995 par contre prouvent que le contraire est possible mais AVRIL avait été frais donc la mer avait eu le temps de se rafraîchir permettant à la chaleur l'été de venir plus facilement (Exemple typique: Juillet 2013 qui a débuté avec des mers très fraîches permettant à l'anticyclone de ne pas nous lâcher quasiment du mois).

Mais 2014 peut être l'exception et l'été pourrait être chaud car même si hiver+Avril trop chauds=Souvent été bof, la moyenne d'Avril à Paris a été la même qu'en 2009 environ, ça n'a pas été aussi excessif qu'en 2007 et 2011 mais plus qu'en 2002.

A voir si nous passerons le cap de la chaleur plus intense relativement facilement ou pas, cet été s'annonce surprenant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi je me méfie pour cet été

Je penche en ton sens, et de manière générale il serait impressionnant que tous les mois depuis Juillet 2013 présentent un excédent thermique. Par ailleurs j'imagine que l'on commencerait à sérieusement spéculer sur le bilan thermique de 2014...

Y a-t-il des cycles climatiques qui influent beaucoup sur les étés français ? Si oui, quels sont-ils ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi je me méfie pour cet été, car en 2011, 2007, 2002 on a eu des situations comparables en début d'année (Avec arrivée de la douceur plus ou moins tardivement dans l'hiver bien sûr) avec les quatre premiers mois au-dessus des normes avec surtout aucun craquement en Avril et ensuite les trois étés les moins beaux à la limite du 21ème siècle. Je précise qu'à chaque fois ce qui a annoncé ça c'était le retour du temps pourri vers Mai ou Juin selon les années (Mai en 2002 et 2007, Juin en 2011). Mais 1994 et 1995 par contre prouvent que le contraire est possible mais AVRIL avait été frais donc la mer avait eu le temps de se rafraîchir permettant à la chaleur l'été de venir plus facilement (Exemple typique: Juillet 2013 qui a débuté avec des mers très fraîches permettant à l'anticyclone de ne pas nous lâcher quasiment du mois).

Mais 2014 peut être l'exception et l'été pourrait être chaud car même si hiver+Avril trop chauds=Souvent été bof, la moyenne d'Avril à Paris a été la même qu'en 2009 environ, ça n'a pas été aussi excessif qu'en 2007 et 2011 mais plus qu'en 2002.

A voir si nous passerons le cap de la chaleur plus intense relativement facilement ou pas, cet été s'annonce surprenant.

En effet je suis d'avis avec toi qu'il faut se méfier de l'été qui arrive mais la météorologie nous réserve toujours des surprises et la majorité des scénario envisage un été chaud et il pourrait se passer lors d'un épisode El-Nino même s'il n'a pas vraiment d'impact en France, ci ca t’intéresse regarde le post 98 de ce topic /topic/78076-el-nino-la-nina/page-5'>http://forums.infoclimat.fr/topic/78076-el-nino-la-nina/page-5 et en plus si l'été 2014 est chaud cela rendra cette année 2014 carrément exceptionnel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aujourd'hui CFS montrer une forte anomalie positive de pression atmosphérique pour le mois de juin entre la scandinavie et le Royaume-Unis et une anomalie négative de pression atmosphérique sur la péninsule Ibérique ce scénario favoriserais les vagues de chaleur et en ce qui concerne l mois de juillet CFS indique encore la persistance d'Anticyclone sur l'Europe Centrale favorisant aussi les vagues de chaleur

En gros cela donnerait:

Juin: mois très chaud(+1.5°C) avec de possible vague de chaleur

Juillet: chaud(+1°C) avec certe un risque plus faible mais existant de vague de chaleur

Aôut: serait dominer par un temps plus dépressionnaire et influencer par de l'air océanique donc le mois d'août connaitrait des températures normale ou fraîche (+0.5°C)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur plusieurs runs très longs termes depuis quelques jours cette chaleur pourrait se manifester plus tôt, peu après le 15 mai, il y a toute une série de signaux comme quoi la dernière des dépressions qui circuleront à partir de ce mardi sur une bonne moitié Nord serait bloquée au large avec une première jonction brutale hp africaine/scandinaves, sans même passer par la case AA. Le GFS de ce matin est spectaculaire en bout de course (20 mai) mais ce n'est pas encore robuste loin de là (cette hypothèse est sans cesse repoussée depuis les 3/4 jours où elle est apparue). Disons que ça corrobore ce que CFS mijote à compter de juin.

De toute façon, l'étonnant dans un contexte de température moyenne annuelle en hausse est l'absence d'été anormalement chaud depuis 2003, 2006 avait démarré très fort mais s'est évanoui dès août. On sait tous depuis la catastrophe russe de 2010 que ça nous pend au nez, mais quand?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis juillet 2013 on se tape des anomalie positives de températures à l'échelle de la France, cela commence à faire ! Et à mon avis, il y a bien un moment où ça va cesser, réchauffement climatique ou pas.

Je sais pas si une telle série (10 mois d'affilé à présent) arrive si souvent que ça en France mais si ça cesse en juin ou juillet, cela va faire drôle...

Bref, aucun argument, rien de scientifique (quoique se cache la variabilité naturelle derrière) mais la même idée qui permettait d'espérer envers et contre tout (!) un été chaud l'année dernière après l'hiver et le printemps que l'on sait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.