gugo

Du 24 octobre au 30 octobre 2016, prévisions météo semaine 43

57 messages dans ce sujet

Bonjour,

 

Pour ceux qui veulent juste un court résumé, c'est simple début de semaine pluvieux avec une remontée des températures, suite de semaine plusieurs hésitations sur l'évolution de la synoptique.

 

 

Du lundi au mercredi un temps pluvieux probable:

 

Ce topic sera la dernière semaine du mois d'octobre, un mois d'octobre qui aura été composé jusqu'ici de deux premières décades globalement sous les normes et avec des régions très déficitaire en pluviométrie jusqu'à notre dernier épisode méditerranéen. Cependant, cela n’empêche pas encore de gros déficit sur la France avec de nombreuses restrictions d'eau. Il est donc largement l'heure qu'un temps pluvieux s'installe sur notre France.

propluvia-2016-10-16-13.png

(http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/propluvia/faces/index.jsp)

 

 

Et ce topic est peut-être enfin le bon pour un "grand changement" sous passage dépressionnaire.

Comme nous le voyons GFS-CEP sont pour l'instant d'accord sur la situation du début de topic avec une dépression venant du Groenland arrivant sur la France. Grosse dépression plus ou moins creusé selon les modèles, d'ailleurs cette dépression est tout simplement l'ex Nicole. 

(Ci dessous emplacement de Nicole actuellement http://www.nhc.noaa.gov/gtwo.php?basin=atlc&fdays=2)

 

two_atl_2d0.png

 

 

Mais sur le dernier run de GFS on voit qu'un doute subsiste sur l'emplacement de la dépression sur l'arrivée de la dépression en Europe de l'ouest. GFS voit la dépression se projeter directement dans le golfe de Gascogne, alors que CEP à tendance à plus creuser la dépression en l'emmenant sur le Portugal avant de ramener également la dépression sur le golfe de Gascogne. Mais tout ceci ne changera rien à que l'ouest/sud de la France et surtout le sud-ouest va connaitre plusieurs épisodes pluvieux du lundi au mercredi (au moins). Par contre l'est de la France et surtout le nord-est va connaitre des températures fortement excédentaires (le mercredi jusqu'à 16°C à 850hPa sur le dernier GFS) dû à la montée des HPs provoqué pas la dépression. A noter également que les températures seront également supérieures aux normes sur toute la France 10°C à 850hPa sur la moyenne du dernier run GFS. 

gfs-0-216_ocf2.png

 

ECM1-216_wee7.GIF

 

Pour ce début de semaine on voit que les moyennes des ensembles GFS et CEP sont globalement d'accord pour la situation à z500. D'ailleurs situation qui peut faire sourire, chez les déterministes GFS voit une dépression moins forte/moins creusé que CEP alors que chez les ensembles c'est GFS creuse plus que CEP. A signaler également que l’ensemble GFS va plus dans le sens du déterministe CEP sur l'emplacement de la dépression le mardi.

EDM101-216_vta1.GIF

 

gens-21-5-216_iox3.png

 

 

L'autre différence plus notable et qui va avoir son importance pour la suite, c'est : quel va être l'attitude des hautes pressions pendant l'écoulement de la dépression?

Sur GFS ces hautes pressions ont du mal à "encadrer" la dépression contrairement à CEP, même si, les anomalies z500 sont hautes également. Cet encadrement est plus intense sur CEP probablement par rapport à la direction de la dépression, mais également à un resserrement des pressions. Donc ce comportement de la dépression à bel et bien toute son importance pour la suite comme nous allons le voir dans la seconde partie:

gfs-12-240_sho4.png

 

ECM101-240_kax1.GIF

 

 

 

Une suite de semaine dans l'incertitude:

 

A partir du 27, la moyenne de l'ensemble GFS à tendance à descendre au fur et à mesure. Avec des scénarios descendant de plus en plus nombreux.

Ceci est dû aux possibilités d'une nouvelle dépression ou bien de la dépression du début de semaine se maintenant grâce à un blocage puissant. Puis quelques scénarios de flux d'est ou montée des  HPs (devant une dépression). On a donc la preuve que la dépression du début de semaine à son importance dans son placement, car la majore partie des synoptiques à une évolution dû en partie à cela:

 

gens_panel_mth6.png

 

graphe_ens3_jqe0.gif

 

 

Sinon nous ne pouvons pas dire grand choses de plus au vue de l'échéance. Temps mieux car j'ai pas encore mangé et je commence à avoir très faim xD.

 

Bonne journée.

Gugo.

 

EDIT: @Guillaume14 oui petite bourde de ma part:$

@sebb oui un peu mal mesuré mes propos

Modifié par gugo
14 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

OK pour l'analyse mais après 42 il me semble que c'est 43 :D

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Du lundi au mercredi un temps pluvieux assuré: "

 

Je pense que ton titre est prématuré, autant la probabilité que le proche Atlantique se fasse engloutir par une zone dépressionnaire aux origines polaires prend du galon, autant les effets sur la France sont loin d'être cernés à mon humble avis, y compris au sens large.

 

Nombreuses sont les modélisations qui considèrent qu'un panneau "stop" est fixé sur la France pour cette offensive dépressionnaire.

Ce n'est pas acquis, mais en tant que scénario majoritaire, il n'est pas  incohérent de partir de ce postulat, en tenant compte que nous sommes à des échéances favorables aux retournements de veste.

 

Donc on partirait d'une poche de bas geopotentiels venant se bloquer, une masse d'air particulièrement nette en altitude, de -30 à -34°C à 500 hpa sur un océan, c'est une base solide pour voir la météo s'emballer sur la zone, et à l'avant.

Cependant, on ne connaît pas l'endroit exact où cette masse d'air va cesser de progresser. 

Exemple sur le dernier gfs:

gfs-13-162_oki4.png

 

Alors après bien entendu avec ce genre d'ingrédient à notre latitude une fin Octobre, les modèles peuvent nous sortir à peu prés tout d'ici là, par exemple gfs en fait une sorte "d'ouragan" stationnaire avec du Cevenol/méditerrannéen à l'avant, et un/des beau(x) front(s) pluvio orageux ailleurs.

gfs-0-192gfw4_mini.png

 

gfs-0-204nxx7_mini.png

 

Ainsi si le contexte général reste le même, on risque d'en voir des vertes et des pas mûres ces prochains jours, qu'il convient de ne pas surexploiter au risque de se planter et de trouver la réalité fade, à mon avis.

Et comme tout n'est pas blanc ou noir, il serait tout aussi inadéquat de ne pas noter le potentiel météo que développe les dernières sorties.

 

Pour finir, et pour répondre directement à cette incertitude pluvieuse, on peut tenir compte des PE qui vont de la forte pluie au pipi de chat; l'avancée précise vers l'Est de la dépression est évidemment une explication, tout comme l'allure et l'interaction d'une autre perturbation venue de l'autre côté de l'Atlantique avec notre complexe dépressionnaire polaire en est une autre.

 

Quand à la suite, je saute mon tour pour le moment!

 

 

Modifié par sebb
9 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

 

Effectivement, une belle remontée d'air chaud pour le Nord-Est pour ce topic ! Grâce au système dépressionnaire sur l'Atlantique, nous mettant en flux de Sud/Sud-Est.

Des doutes subsistes tout de même sur la localisation précise de ce système dépressionnaire, comme il l'a été dit plus haut, il suffit de peu pour un retournement de situation ...

 

Bref, des scénarios proches de 15° C à 1500 m pour le Nord-Est, c'est quand même assez exceptionnel pour cette période de l'année.

Sinon, en se dirigeant plus à l'ouest du pays, les pluies devraient être au rendez-vous sous plusieurs salves.

 

Se sera la caractéristique de ce début de semaine du 24, ensuite sa diverge pas mal.

 

Voici le diagramme pour les températures à Strasbourg :

 

graphe3_1000_586_283___Strasbourg.gif

 

Et ce lui de Paris :

 

graphe3_1000_394_284___Paris.gif

 

Et celui de Brest :

 

graphe3_1000_137_307___Brest.gif

 

Bref, en comparant on distingue clairement le dégradé de température, plus frais vers le système et plus pluvieux et plus chaud et moins pluvieux pour le Nord-Est en marge d'un temps anticyclone ;)

Note d'humour : GFS nous annonce l'apocalypse en précipitation, l'épisode méditerranéen de la semaine dernière n'est rien par rapport à ce qu'il simule sur le diagramme ! A prendre au second degrés heiinnn !

 

Modifié par Météo d'Alsace - France

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

GFS nous confirme ses premières modélisations de "bombinettes" de le saison. Hier elle s'échouait sur le Portugal, aujourd'hui ça navigue on sait pas trop où en creusant de manière largement exagérée. Je dis exagérée car y'a quasiment pas de rail atlantique ouvert au niveau du jet, et l'anomalie de tropo fait même péter l'échelle lol

 

500.png pvu15.png

7 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas sûr que le creusement ne soit forcément exagéré, la preuve étant que le CEP de ce matin creusait aussi très franchement (970 hPa) au même endroit, et creuse encore pas mal ce soir même si c'est déjà un peu moins intense. Certes, on aura possiblement quelque chose de moins creux au définitif (déjà si on a bien un creux à ces échéances dans ce secteur), mais c'était dans le sens que contrairement à certains cas de prévisions clairement fantaisistes là on pressent vraiment qu'on est dans le domaine du tout à fait possible et qu'il y a un potentiel sérieux de voir quelque chose se développer à ces échéances.

 

Pour montrer un cas d'archive, la situation entrevue est très ressemblante à ce qu'il s'était passé en octobre 1976 :

 

 

500.png

500.png

10 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Juste quelque mots pour dire qu un épisode méditerranée se profile vers le 24-25-26 octobre. La tendance est bonne et stable depuis 72h

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Il y a 3 heures, EXPRESS04 a dit :

Juste quelque mots pour dire qu un épisode méditerranée se profile vers le 24-25-26 octobre. La tendance est bonne et stable depuis 72h

Il n'y a rien d'épisode méditerranéen c'est juste les pluies de la dépression allant d'ouest en est...

 

Sinon à part cela, par l'exemple du dernier GFS la dépression est toujours autant creusé voir plus 965hP. Aussi facteur notable vu sur les derniers runs c'est que la masse d'air à 850hPa amènerait des températures plus fraîches que les runs d'hier. Exemple par la moyenne GEFS le mardi sur Paris avec une température autour des 9°C sur le run de 12z et sur le dernier run (6z) une moyenne d'environ 7,5°C. Donc non @34280 la carte de CEP (qui était isolé par rapport à l'ensemble d’ailleurs..) que tu as mis hier, dont tu rêves autant ne se produira probablement pas... xD

 

Carte z500 du dernier run GFS6z où l'on voit bien que le creusement s'intensifie.

gfs-0-204_clm6.png

 

Modifié par gugo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

 

Pour la période du topic, nous avons " pour le moment " notre CEP national et GEM, qui projettent l'isolement plus ou moins rapide, mais net, d'un cut-off dynamique plongeant d'abord vers les Açores puis allant tournoyer quelque part au large du Portugal et / ou de la Galice en allant vers la fin de semaine. Dès lors, cela se traduira par la mise en place d'un flux de Sud-sud-ouest plus ou moins rapide dans les grandes lignes sur notre pays, favorisant la remontée d'un air de plus en plus doux et même possiblement chaud pour la saison, en fin de topic.

 

Dans ce cas de figure, le temps serait généralement assez calme et plus ou moins sec (donc pas tout le temps) sur une grande partie de l'Hexagone, même si une bonne moitié Sud et Ouest du pays, pourraient accueillir selon les moments, quelques slaves généralement pluvio-instables, ceci en marge d'une situation pluvio-orageuse récurrente, plus organisée, bien présente sur une bonne partie de la péninsule ibérique (une situation ressemblant un peu à ce que nous pouvons avoir au cours du printemps). Cela n'excluant pas même éventuellement, les tous derniers quelques risque orageux très ponctuels d'arrière saison, dans l'air tiède par chez nous, dans ce type de contexte, même pour une fin octobre.

 

CEP ne semble pas tant isolé que ça d'ailleurs dans son ensemble, en tout cas à Z500 je trouve, même si le lissage met en avant un contexte un peu plus dépressionnaire que le déterministe, pour la France, ce qui est tout à fait logique en même temps. UKMO 00z serait même possiblement du même acabit. On peut donc dire que pour l'instant, ce sont plutôt les modèles Européens qui pèsent un peu plus dans la balance, mais que ça reste encore bien fragile, compte tenu des échéances.

 

GFS par contre est bien plus dépressionnaire (en tout cas dans son 06z) en attendant sa dernière mise à jour en cours de sortie, avec une atmosphère bien plus humide et agitée presque partout sur le pays, avec la circulation plus ou moins rapide et marquée dans un flux de Sud-ouest bien établi, de diverses salves pluvieuses (parfois pluvio-instables ou éventuellement orageuses même), d'Ouest en Est et du Nord au Sud, dans un air plutôt de saison, puisque les températures seraient assez généralement proches des normes (hors disparités départementales et régionales, mais aussi au gré des passages humides, rendant parfois le temps bien automnal et bien frais, assez localement).

 

Peut-être que dans le cas de figure des modèles Européens, ce serait par contre plus sec sur une petite partie de la façade Est, ainsi bien plus en marge du système dépressionnaire massif, positionné sur le proche atlantique, mais pas certain.

 

Mais, il est quand même à l'heure actuelle, assez délicat de dire et de certifier le type de temps sensible que nous aurons donc pour l'ensemble de la semaine concernée, tant ça risque encore beaucoup évoluer au fil des prochains jours, sur l'isolément, l'activité, l'intensité et le positionnement réel et plus concret, des différents acteurs principaux, lesquels risquent provoquer de grandes différences en terme de temps sensible, envisageable, pour notre pays.

 

- Temps plutôt assez sec en général (donc forcément pas tout le temps) les 3/4 du temps (et sur plus de la moitié du territoire) et très doux ou même chaud selon les régions et secteurs hormis quelques pulsions plus ou moins humides et instables, prioritairement sur la moitié et plus ponctuellement sur la façade Ouest et Est ?.

 

- Temps plus automnal selon les journées et les régions tout au long de la semaine, avec une succession de bouffées pluvieuses dans le flux de Sud-ouest, parfois notables et éventuellement venteuses (sans excès) ou bien même ponctuellement et localement orageuses (là ou les conflits de masse d'air seront les plus nets et phasés), avec un mercure globalement de saison, même si assez variable au passage des dégradations.

 

---> Il reste aussi pourquoi pas, un isolément du cuf-off sur le pays à terme, qui même si c'est plutôt très minoritaire sur nos modèles, ne peut certainement pas être écarté... tout comme, la possibilité très peu probable mais pas impossible, d'un système dépressionnaire allant s'échouer vers les Açores ou se tassant sur l'atlantique (mais là je vais un peu loin :D).

 

A suivre et à affiner tout au long de cette semaine.

 

Jérôme.

Modifié par OrageJuice33/40

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, gugo a dit :

Bonjour,

 

Il n'y a rien d'épisode méditerranéen c'est juste les pluies de la dépression allant d'ouest en est...

 

Sinon à part cela, par l'exemple du dernier GFS la dépression est toujours autant creusé voir plus 965hP. Aussi facteur notable vu sur les derniers runs c'est que la masse d'air à 850hPa amènerait des températures plus fraîches que les runs d'hier. Exemple par la moyenne GEFS le mardi sur Paris avec une température autour des 9°C sur le run de 12z et sur le dernier run (6z) une moyenne d'environ 7,5°C. Donc non @34280 la carte de CEP (qui était isolé par rapport à l'ensemble d’ailleurs..) que tu as mis hier, dont tu rêves autant ne se produira probablement pas... xD

 

Carte z500 du dernier run GFS6z où l'on voit bien que le creusement s'intensifie.

gfs-0-204_clm6.png

 

 

En l'occurrence, si... Et on surveillera avec soin l'évolution des minimums dépressionnaires tantôt modélisés dans le Golfe du Lion tantôt dans les Baléares. La situation générale induit d'ores-et-déjà une situation favorable à du Cévenol, Flux de Sud-Ouest en Altitude, du marin en basses-couches, le relief faisant office de premier forçage, forçage orographique donc épisode Cévenol en vue. Après c'est une question "d'habitude" "d'expérience" ou de "récurrence", mais dès que ce type de configuration se présente, à savoir un blocage nordique, chose bien plus fréquente en fin d'hiver, on sait que la Méditerranée est de nature à "déprimer" (lol), ainsi les épisodes Méditerranéens y sont légion. En tous les cas sur le topique Méditerranéen on ouvre d'ores-et-déjà un œil.  

7 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, gugo a dit :

Bonjour,

 

Il n'y a rien d'épisode méditerranéen c'est juste les pluies de la dépression allant d'ouest en est...

 

 

 

 

Ah ben la alors, tu me fais quoi gugoO.o, si ce n'est pas un situation type pour des pluies cevenoles consequentes!

apres ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit, tout va dependre de la proximité du creusement depressionnaire.

Une chose est sure, c'est qu'en languedoc, quand le marin s'installe et s'accelere, ce n'est pas signe de temps sec sur les hauteurs

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, gugo a dit :

Bonjour,

 

Il n'y a rien d'épisode méditerranéen c'est juste les pluies de la dépression allant d'ouest en est.

 

:D Tu es pardonné quand même.. Mais quand on ne connaît pas le climat Méditerranéen on évite d'affirmer de tel choses ! C'est pas fait encore mais si ça se confirme c'est bel et bien un Cévenol ou méditerranéen qui se profile . 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 13 minutes, 34280 a dit :

 

:D Tu es pardonné quand même.. Mais quand on ne connaît pas le climat Méditerranéen on évite d'affirmer de tel choses ! C'est pas fait encore mais si ça se confirme c'est bel et bien un Cévenol ou méditerranéen qui se profile . 

 

Ou les deux l'un après l'autre ahah

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui là @gugo , je sais pas ce qu'il te faut...

 

 

 

3 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

 

les bases gugo, les bases...:D

Quand une anomalie basse de tropopause stationne plusieurs jours entre le proche Atlantique et la péninsule ibérique, que nous sommes en automne, que le jet ondule et prend une courbure sud sur la Méditerranée occidentale c'est tout sauf un balayage ouest/est d'une dépression. Juste pour illustration un diagramme pris au hasard sur les zones géographiques concernées habituellement par les épisodes méditerranéens et cévenols: 

graphe_ens3xzk1_mini.png.

Selon GFS, nous irions clairement vers ce type d'épisode, cependant la version déterministe est encore à recadrer avec la prévision d'ensemble, surtout au regard des autres modèles qui invitent à la prudence en raison du placement très au large en Atlantique de l'anomalie basse de tropopause.

Modifié par tao
5 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je sais bien que GFS est le modèle en forme du moment, mais je le trouve un peu isolé dans son ultra cyclonisme venant du Sud.

C'est vrai qu'avec le Ricain la situation deviendrait préoccupante sur le Bassin MED avec de nombreuses salves pluvio orageuses très rapprochées les unes des autres ne permettant pas l'évacuation des RR.(débordement assurée)

Gros potentiel mais lointain et dépendant du placement final des BP.

Modifié par Sky Blue
3 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Attention que le cut off portugais ne file pas plus à l'ouest car le froid du nord ne serait pas si loin :rolleyes:, nous avons des situations à blocage type "hivernal" et l'alternance flux méridien de sud/nord serait de mise.

ECH1-216.gif.png

ECH0-240.gif.png

Modifié par pablo25

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 17 minutes, pablo25 a dit :

Attention que le cut off portugais ne file pas plus à l'ouest car le froid du nord ne serait pas si loin :rolleyes:, nous avons des situations à blocage type "hivernal" et l'alternance flux méridien de sud/nord serait de mise.

ECH1-216.gif.png

ECH0-240.gif.png

Deja laisse le arriver dans des contrées habituelles le froid (Scandinvaie - Russie). Quand il se mettra vraiment à faire froid là bas je ne dis pas mais pour le moment Moscou et Stockholm ont du mal à voir poindre les gelées alors ne va pas plus vite que la musique car tu vas déjà agacer avant même que l'hiver ne commence. 

8 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et puis laissons passer quelques jours pour réellement appréhender la position des centres d action. Le précédent épisode méditerranéen nous place dans un engouement un peu trop exacerbé 

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Stockholm ont du mal à voir poindre les gelées

Effectivement sur la Fennoscandie on va rentrer à peine dans l'automne-hiver, (et pourtant pour presque toute la Suède on en est à 16 jours sous les normales depuis début octobre, il va neiger 9_9) 

Modifié par northern lights
3 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, northern lights a dit :

Effectivement sur la Fennoscandie on va rentrer à peine dans l'automne-hiver, (et pourtant pour presque toute la Suède on en est à 16 jours sous les normales depuis début octobre, il va neiger 9_9) 

Il y a de fortes chances que cela soit dû à l'AS présent la bas et qui plaque le froid en basse couche.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, 

 

Situation toujours aussi douteuse sur la seconde partie de semaine dans l'évolution. Plusieurs possibilités présentes:

graphe_ens3_qmi6.gif

 

A signaler le dernier CEP diminue nettement le creusement et envoie la perturbation au niveau du Portugal. Ce qui provoque une montée des hautes pressions sur la France. Les cumuls sur la France se réduiraient considérablement. 

ECM1-216_oic5.GIF

Modifié par gugo
1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cette fois-ci, c'est GFS qui se rapproche du CEP . Avec une dégradation en première partie de semaine suivi d'un temps sec et doux pour la saison pour le reste de la semaine. 

 

A confirmer quand même 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non pas que je cherche à vouloir avoir raison mais c'était malheureusement ma crainte depuis ce WE, que l'activité dépressionnaire soit revue à la baisse tant dans son intensité que son avancée vers le continent.

 

Rien n'est encore joué mais une fois de plus la version dépressionnaire laisse de plus en plus place à la version anticyclonique avec une dépression qui devient rapidement thalweg mais ce dernier puise assez au sud pour ramener à l'avant une forte poussée anticyclonique vers nos régions. 

 

Si la moitié ouest du pays semble encore soumise partiellement à des conditions dépressionnaires plus perturbées, il n'est pas dit du tout que la partie orientale du pays connaisse une dégradation. Cela réduirait considérablement nos chances de voir de vraies dégradations pluvieuses.

 

Attendons néanmoins la reactualisation du soir avant de crier.

6 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.