sebb

Du 31 octobre au 6 novembre 2016, prévisions météo semaine 44

147 messages dans ce sujet

il y a 4 minutes, Jack75 a dit :

Attention quand même aux températures à 850p qui ne sont pas toujours le reflet de ce qui se passera sur le terrain. Un 0° à -5° par flux maritime c'est pas du tout la même chose qu'un flux continental.

Oui exactement, et pour l'ensemble des scénarios se sont tous (ou presque) des scénarios à flux continental en tout cas sur le début de topic:

 

gens_panel_pww3.png

 

D'ailleurs on voit que l'incertitude au niveau du sud du Groenland est visible avec un écart type assez important par rapport à une situation où les hautes pressions montent ou bien un endroit qui resterait sous une situation de basse pression. 

Modifié par gugo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Oui exactement, et pour l'ensemble des scénarios se sont tous (ou presque) des scénarios à flux continental en tout cas sur le début de topic:

 

En fait là c'est exactement l'inverse, tu n'as quasiment aucun flux continental dans le panel qui te sert d'illustration ; le seul scénario qui s'en approcherait véritablement, c'est le n°20. Dans sa définition classique, le flux continental c'est celui qui nous apporte des masses d'air dépourvues d'influence maritime. En mode "pur", le seul flux continental qui existe donc réellement vu depuis notre nombril français, c'est le célèbre Moscou --> Paris ou sa variante Kiev --> Paris. Reste ce que l'on pourrait appeler le flux continentalisé, beaucoup plus courant, qui correspond au Berlin --> Paris ou au Vienne --> Lyon temporaire qui vient s'établir à l'arrière d'un décrochage océanique sur l'Europe. Sans nier le caractère parfois bien froid des flux de ce second type, reste néanmoins qu'à l'origine ce sont au départ des masses d'air océaniques qui ont été advectées en basses couches sur l'Europe, et ces flux auront par conséquent toujours un potentiel à vague de froid largement moindre que les premiers.

 

Dans le cas du panel que tu exposes, on a quelques cas de flux continentalisés (second type), mais ils restent franchement minoritaires et/ou éphémères. Dans la grande majorité des cas, on resterait sous influence océanique, dans des conditions à priori fraîches (flux de nord à nord-ouest). Car il ne faut pas oublier que du point de vue de la France, un vrai flux de nord, il a survolé quasiment 4000 km d'océan depuis les environs Svalbard, et d'océan qui au passage est encore bien doux en surface. Je prend un scénario extrême pour l'illustration, le n°1 de GEFS 00z, avec un décrochage de nord à nous en faire tomber la machoire :

 

gens-1-1-264_clj2.png

 

gens-1-1-288_bdj6.png

 

Même avec ça, il gèlerait tout juste en plaine dans le nord-est en pleine nuit, et pas véritablement ailleurs :

 

gens-1-4-288_srr4.png

 

 

Alors il ne s'agit bien évidemment de ne pas cracher dans la soupe, on aurait probablement des conditions intéressantes avec potentiellement des grains neigeux à basse altitude et des conditions très perturbées en montagne sur un scénario pareil. Mais c'est pour montrer que dès lors qu'on reste sur du flux d'origine maritime, même si cela vient du plein nord avec un sévère décrochage "bleu intense" à 500 hPa, il ne faut pas se laisser abuser car cela ne sera pas forcément glacial (et même loin s'en faut) au niveau du sol. Ça aussi, par exemple, c'est très joli visuellement :

 

gens-3-1-228_krp4.png

 

Mais si on regarde les T2M associées, cela nous vaudrait des moyennes d'environ (à la louche) 6° le matin et 10° l'après-midi dans l'ouest, et de 4° le matin et 8° l'après-midi dans l'est. C'est très sympa en potentiel des Ardennes au Jura en passant par le plateau lorrain, mais ailleurs ça serait loin d'être fantastique.

 

Pour en revenir à la prévision, je trouve quand même qu'on a beaucoup reculé ces dernières 48 heures sur le potentiel froid européen, la faute à une activité dépressionnaire plus résistante que prévue au niveau du Groenland et une remontée de hauts géopontentiels qui a désormais beaucoup plus de probabilité de finir en AF (anticyclone français) qu'en AG (anticyclone groenlandais). Pour l'illustration avec le CEP (mais c'est pareil chez les autres), on est quand même passés de ça (runs 00z et 12z d'avant hier) :

 

ECM1-192_ndc6.GIF

ECM1-192_uuc8.GIF

 

A ceci (run 00z de ce matin) :

 

ECM1-144_dcb2.GIF

 

 

C'est clairement moins bon en terme de potentiel pré-hivernal sur l'Europe en général, et de l'ouest en particulier. La circulation d'anomalies basses, même si elle se ferait très au nord (Labrador --> Islande), est en voie de casser les velléités de blocage complet qui étaient bien perceptibles ces derniers jours.

23 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ton apport et tes explications 13 V ;).

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 27 minutes, gugo a dit :

Merci pour ton apport et tes explications 13 V ;).

 

oui c'est clair et explicite, même un béotien comme moi y trouve son compte.

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il était prévisible que des ajustements aient lieu au vu de l'échéance,  et il y en aura encore, mais j'ai l'impression que c'est systématiquement dans le mauvais sens (pour les fanas de froid et de neige évidemment)  et ça commence à devenir vraiment frustrant.... En espérant quand même,  enfin,  un véritable hiver avec une manteau blanc qui ne se fasse pas décaper tous les quatre matins. Bref on va suivre avec attention cette possible première vraie fenêtre hivernale :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Joe-88 a dit :

Il était prévisible que des ajustements aient lieu au vu de l'échéance,  et il y en aura encore, mais j'ai l'impression que c'est systématiquement dans le mauvais sens (pour les fanas de froid et de neige évidemment)  et ça commence à devenir vraiment frustrant.... En espérant quand même,  enfin,  un véritable hiver avec une manteau blanc qui ne se fasse pas décaper tous les quatre matins. Bref on va suivre avec attention cette possible première vraie fenêtre hivernale :)

C'est pas encore le début de l'hiver méteo et ça devient frustrant ? non Joe, cool, ne pensez vous pas que certains vont vite en besogne ?

Laissons l'automne se faire ! et revenons à nos moutons !

14 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Même si le début de semaine semble acquis dans un flux anticyclonique de saison, c'est un sacré bordel sur nos modèles en Atlantique. Ce secteur compose toujours entre de fortes poussées méridiennes, des anomalies dépressionnaires dont l'intensité et la trajectoire varie considérablement d'un modèle à un autre et d'une sortie à une autre au sein du même modèle puis un AP très vaste qui ne sait pas trop où aller, qui est à moitié alimenter par les poussées méridiennes... 

 

Je ne parierais sur rien pour cette fin de semaine personnellement. 

7 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui.

Le GFS de 20h redonne du baume au coeur, en ce qui concerne la Pologne pour le 2 (encore que, mon pere vient ce weekend et je dois l'accompagner a l'aeroport de Modlin le 2 - mais je doute d'une tenue si ca se realise).

Le probleme c'est que je n'arrive pas a comprendre comment est-ce possible thermodynamiquement, que cette patate a 1035hpa sur la Belgique samedi matin se retrouve effondree a 1025 a peine sur la Tchequie lundi matin et que cette depression qui n'est pas encore nee et n'est pas vue faire moins de 1005hpa sur tout son trajet jusqu'en Suede puisse devenir si penetrante mardi et mercredi prochain.

Pour la France il y a aussi une menace de GF, proche de la Galice.

C'est etonnant d'avoir connu dimanche et lundi qui s'accordaient quasiment tous dans les grandes lignes jusqu'au mercredi 3, avec parfois des differences de moins de 200km entre 2 sorties comme j'avais pu le constater lundi matin et qu'a present, ca change tout le temps a courte echeance.

Modifié par Bruno76
1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Run999H a dit :

Même si le début de semaine semble acquis dans un flux anticyclonique de saison, c'est un sacré bordel sur nos modèles en Atlantique. Ce secteur compose toujours entre de fortes poussées méridiennes, des anomalies dépressionnaires dont l'intensité et la trajectoire varie considérablement d'un modèle à un autre et d'une sortie à une autre au sein du même modèle puis un AP très vaste qui ne sait pas trop où aller, qui est à moitié alimenter par les poussées méridiennes... 

 

Je ne parierais sur rien pour cette fin de semaine personnellement. 

Tout à fait, le grand bazar après la Toussaint.

Une circulation atmosphérique anarchique notamment en hautes latitudes ne permettant pas d'être très fiable pour notre petit pays.

Affolant tant thermiquement:

gfsnh-15-144_fpu5.png

 

Qu'au niveau dynamique.

ECH101-144_wwl9.GIF

 

Dans cette configuration, le Jet Stream est en pleine déprime.

gfs-5-144_yyf6.png

Jusqu'à quand.???

A quand quelque chose de plus Zonal ou de moins méridien.???

 

Modifié par Sky Blue
2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait on a l'impression que tout est inversé, les anomalies positives sur le pole pour les mêmes anomalies mais négatives aux latitudes plus basses 

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Jusqu'à quand.???

A quand quelque chose de plus Zonal ou de moins méridien.???"

 

Ne déprime pas comme le jet stream Sky blue :$  mais franchement le retour d'un bon zonal qui fait partie quasiment du "patrimoine climatique Français" est en voie de disparition et à priori, c'est pas demain la veille de le revoir ce bon vieux zonal, quand je regarde les cartes même au delà de ce topic !  Il reviendra bien un jour, patience !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Riki58 a dit :

En fait on a l'impression que tout est inversé, les anomalies positives sur le pole pour les mêmes anomalies mais négatives aux latitudes plus basses 

Certes mais on retrouve ce genre d'anomalie chaque année et d'ailleurs sky ne se prive pas de les illustrer dans ses posts.;) 

Je constate quand même des masses d'air plus froides cette année à 850p et pas si loin de notre petit pays. Et comme on est pas les mieux placés si on compare avec l'Europe centrale ou les Balkans, on se contente de les voir s'étendre au delà des 50 ème. 

Patience, c'est pas encore l'hiver par chez nous avant plusieurs semaines.

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les bases sont bonnes

Pour le résultat, peut être faudra t'il voyager

3 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le run de 18z envoie de nouvelles possibilités et quelles possibilités !!!

 

gfs-0-300.png?18?18

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On sent vraiment qu'il y a une carte à jouer sur ce topic, du moins pour la fin du topic.

Ce matin ça serait plutôt sur l'Europe Centrale, hier soir c'était quasi une VDF sur l'Europe Occidentale, bref ça va bouger !

Je pense que les dépressions Islandaises auront une grand importance pour le temps à venir, ci-celles-ci plonge plein Sud, je pense que le potentiel pourrait se confirmer si celle-ci se dirige vers les pays Scandinaves, on aura des HP.

 

A suivre ... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Haut-Forez42 a dit :

On sent vraiment qu'il y a une carte à jouer sur ce topic, du moins pour la fin du topic.

Ce matin ça serait plutôt sur l'Europe Centrale, hier soir c'était quasi une VDF sur l'Europe Occidentale, bref ça va bouger !

Je pense que les dépressions Islandaises auront une grand importance pour le temps à venir, ci-celles-ci plonge plein Sud, je pense que le potentiel pourrait se confirmer si celle-ci se dirige vers les pays Scandinaves, on aura des HP.

 

A suivre ... 

Une carte à jouer, je n'en suis pas certain à notre échelle. Niveau Européen peut-être plus avec pour conséquence un rafraîchissement par le nord du pays en fin de semaine mais un scénario purement hivernal jusqu'en Europe occidentale me parait plutot compromis, le 18Z d'hier ayant été quand même tres isolé et fort lointain pour lui apporter du crédit. 

 

Néanmoins, n'en reste pas moins que la synoptique est tout à fait exceptionnelle sur une grande partie de l'hémisphère. Une scission nette du Vortex Polaire, les régions polaires sous des pulsions chaudes d'altitude récurrentes, des anomalies + de tropo qui montent en de différents endroits en Atlantique. Sur des échéances assez proches, je suis effaré par l'intensité du flux méridien en forme de montagne russe depuis l'Atlantique jusqu'en Europe.

 

Clairement on voit que le flux zonal n'est pas pour de suite et que ce scénario méridien a de beaux jours devant lui... L'Europe rentre dans l'hiver de façon significative, la Sibérie tombe dans de franches anomalies négatives, pas de gros excès thermiques sur la partie occidentale de l'Europe et des flux méridiens qui se confirment fortement pour les prochains jours. On a de tres bonnes bases hivernales pour la suite (au-delà de ce topic)...

Modifié par Run999H
5 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Pour justifier les propos de run sur le premier paragraphe. On voit clairement sur le graphique GEFS 18z que le déterministe était très isolé:

graphe_ens3_oha3.gif

 

 

Pour ce qui est du run de 00z,  on voit que l'ensemble commence petit à petit à prévoir plutôt une descente progressive des températures comme les déterministe qui en général prévoyait ces derniers temps ce style d'évolution au cours des runs,. Sur la fin de topic de nombreux scénarios ont tendances à aller vers la fraîcheur d'où la raison de cette moyenne assez basse. A voir l'évolution donc à long terme même si on le voit déjà en début des incertitudes persiste mais je ne pense pas que les scénarios à baisse rapide se produiront. 

graphe_ens3_lfc5.gif

 

 

Bonne matinée. 

Gugo. 

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Je n'interviens que très rarement sur ce topic (je préfère lire vos interventions éclairées et souvent de grande qualité).

J'ai tout de même une question par rapport à ce qui risque de se profiler : notre cher pôle Nord ne risque-t-il pas de souffrir (encore) des ces pulsions chaudes prononcées, alors qu'à cette période de l'année le vortex est censé être "solide"? Tout ceci n'augure rien de bon à mon sens pour le maintien de la banquise, et je trouve même cela assez inquiétant, mais cela peut effectivement mettre un sacré bazar dans la circulation traditionnelle à l'échelle hémisphérique, et en conséquence nous apporter à terme un temps atypique.

En gros, pour avoir une chance de sensations hivernales par chez nous, faut-il que les ours blancs puissent faire bronzette?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, trugll a dit :

Bonjour,

 

Je n'interviens que très rarement sur ce topic (je préfère lire vos interventions éclairées et souvent de grande qualité).

J'ai tout de même une question par rapport à ce qui risque de se profiler : notre cher pôle Nord ne risque-t-il pas de souffrir (encore) des ces pulsions chaudes prononcées, alors qu'à cette période de l'année le vortex est censé être "solide"? Tout ceci n'augure rien de bon à mon sens pour le maintien de la banquise, et je trouve même cela assez inquiétant, mais cela peut effectivement mettre un sacré bazar dans la circulation traditionnelle à l'échelle hémisphérique, et en conséquence nous apporter à terme un temps atypique.

En gros, pour avoir une chance de sensations hivernales par chez nous, faut-il que les ours blancs puissent faire bronzette?

La meilleure réponse à ta question c'est là :

http://forums.infoclimat.fr/f/topic/20259-suivi-de-lenglacement-au-pôle-nord/?page=172#comment-2654475

Donc, il suffit de la poser dans le topic Adéquat ;)

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les anomalies z500 sur le cadran Atlantique sont pour le moins impressionnantes à l’horizon de j+7 et finalement sur l’ensemble de l’échéance de 0h à 240h, phénomène qui se prolonge même largement au-delà de 240 h sur les modèles.

Toujours sur ce cadran Atlantique, l’activité dépressionnaire est souvent réduite à des cut-off (talwegs taillés en lambeaux par les poussées méridiennes puissantes) disséminés sur l’océan d’ouest en est.

Le vortex polaire troposphérique est principalement présent sur le cadran Pacifique et très déficitaire sur le continent américain.

Les modèles envisagent même maintenant assez souvent une scission de ce vortex qui aurait fait couler beaucoup d’encre si elle avait été modélisée en décembre.

Cette circulation méridienne exacerbée et assez exceptionnelle est très favorable à la mise en place de conditions hivernales sur l’Europe continentale.

Pour autant, on constate sur nos modèles que seule une partie de l’Europe du nord et de l’Europe orientale sont réellement exposées à des conditions froides.

On constate en fait que les pulsions chaudes ont tendance à se propager vers l’est et à repousser le talweg continental lui aussi vers l’Est.

On ne peut également remarquer que le cut-off modélisé à j+7 au large de la péninsule ibérique gêne longtemps la progression du talweg continental vers l’ouest de l’Europe et rend également la prévision complexe pour la France et l’Europe de l’ouest en fin de semaine.

Enfin, si cette circulation méridienne se prolongeait au-delà de l’échéance du topic, nous pourrions alors être plus clairement exposés à l’influence du talweg continental même si nous sommes encore tôt dans la saison.

Nous regarderons également attentivement lors des prochaines actualisations des modèles le comportement du  jet d’ouest à la sorite de  terre-Neuve jusque vers le Groenland, car on sait qu'en cette saison, la moindre reprise du jet d'ouest peut nous conduire à retrouver une circulation atmosphérique plus classique (cf. les cartes d'hier matin).

26 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, judd a dit :

La meilleure réponse à ta question c'est là :

http://forums.infoclimat.fr/f/topic/20259-suivi-de-lenglacement-au-pôle-nord/?page=172#comment-2654475

Donc, il suffit de la poser dans le topic Adéquat ;)

 

Merci.

Je me ballade beaucoup sur IC, mais ce topic je l'avais tout simplement zappé :$ dsl

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 44 minutes, lame2 a dit :

Les anomalies z500 sur le cadran Atlantique sont pour le moins impressionnantes à l’horizon de j+7 et finalement sur l’ensemble de l’échéance de 0h à 240h, phénomène qui se prolonge même largement au-delà de 240 h sur les modèles.

 

Toujours sur ce cadran Atlantique, l’activité dépressionnaire est souvent réduite à des cut-off (talwegs taillés en lambeaux par les poussées méridiennes puissantes) disséminés sur l’océan d’ouest en est.

 

Le vortex polaire troposphérique est principalement présent sur le cadran Pacifique et très déficitaire sur le continent américain.

 

Les modèles envisagent même maintenant assez souvent une scission de ce vortex qui aurait fait couler beaucoup d’encre si elle avait été modélisée en décembre.

 

Cette circulation méridienne exacerbée et assez exceptionnelle est très favorable à la mise en place de conditions hivernales sur l’Europe continentale.

 

Pour autant, on constate sur nos modèles que seule une partie de l’Europe du nord et de l’Europe orientale sont réellement exposées à des conditions froides.

 

On constate en fait que les pulsions chaudes ont tendance à se propager vers l’est et à repousser le talweg continental lui aussi vers l’Est.

 

On ne peut également remarquer que le cut-off modélisé à j+7 au large de la péninsule ibérique gêne longtemps la progression du talweg continental vers l’ouest de l’Europe et rend également la prévision complexe pour la France et l’Europe de l’ouest en fin de semaine.

 

Enfin, si cette circulation méridienne se prolongeait au-delà de l’échéance du topic, nous pourrions alors être plus clairement exposés à l’influence du talweg continental même si nous sommes encore tôt dans la saison.

 

Nous regarderons également attentivement lors des prochaines actualisations des modèles le comportement du  jet d’ouest à la sorite de  terre-Neuve jusque vers le Groenland, car on sait qu'en cette saison, la moindre reprise du jet d'ouest peut nous conduire à retrouver une circulation atmosphérique plus classique (cf. les cartes d'hier matin).

 

 

 

Merci pour cette intervention Lame2, ça fait plaisir de pouvoir te relire ^_^ (et c'est même bon signe :D  ).

 

J'adhère à ton constat et aux perspectives énoncées.

Nous sommes très tôt dans la saison hivernale, elle ne fait que tout juste débuter et dans ce contexte où les masses d'air polaires n'ont pas fini de se constituer (loin de là) il faudrait une conjonction d'éléments parfaite pour aboutir à des réelles sensations hivernales sur notre petit bout de continent. C'est quelque chose qu'il faut bien garder à l'esprit lorsque l'on parle de l'évolution à long terme, car déjà en plein cœur de l'hiver on peine a obtenir un bon drainage du froid vers nos régions alors début novembre la difficulté n'en n'est que plus accrue.

 

Cela dit, tant que les anomalies positives continueront d'occuper le bassin Atlantique, et que les anomalies positives persisteront au delà du cercle polaire, le potentiel ira crescendo pour qu'à un moment ou l'autre on finisse par être touché par les masses d'air froid en cours de renforcement. La prévision de l'évolution synoptique au delà de notre épisode d'AF est rendue éminemment complexe par la manque de dynamisme de la circulation zonale se traduisant par la multiplicité des cut-off entrevus sur notre bout d'Hémisphère. Pour l'instant les perspectives laissent entrevoir des acteurs plutôt mobiles, mais je ne serais pas étonné qu'à un moment ou l'autre ça finisse par "bloquer"... Et impossible de dire quelles seraient nos chances de se trouver du bon coté du phénomène. Quoi qu'il en soit, à partir de la fin d'échéance la situation parait alléchante que ce soit au niveau des déterministes comme des ensemblistes mais il faudra être patient avant que de pouvoir préciser le potentiel porté par les projections :S

 

9 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 19 heures, Jack75 a dit :

Certes mais on retrouve ce genre d'anomalie chaque année et d'ailleurs sky ne se prive pas de les illustrer dans ses posts.;) 

 

Patience, c'est pas encore l'hiver par chez nous avant plusieurs semaines.

Tout à fait Jack, chaque année et pas seulement en hiver je montre des anomalies thermiques importantes sur le bassin Arctique, et cette année ne semble pas contredire cette règle.

Malgré un été relativement serein au Pole, les ogives chaudes pilonnent en permanence le bassin depuis l'Automne.   

Il en est de même actuellement, d'où cette hégémonie de flux méridien au profil d'une circulation d'Ouest.

Variabilité naturelle ou nouvelle circulation atmosphérique avec le ZO en intermittent du spectacle météo.???

26102016GFS-025deg_NH-SAT1_T2_anom.png

 

Je ne sais pas ce qu'il en sera cet hiver, mais les degrés qui manqueront la haut seront ceux qui manqueront en bas, c'est une théorie perso, mais qui s'est souvent vérifiée ces derniers hivers, car le virtuel numérique fut souvent prometteur, mais le réel concret fut souvent décevant. 

Perte de gradient thermique entre les différentes latitudes = difficulté à advecter complètement l'air froid sur le Finistère de l'Europe. 

Reste les OVNIS du style Février 2012 ou le big GA de fin 2010, ce qui laisse malgré tout encore de l'espoir pour du vrai hiver en France.

Modifié par Sky Blue
10 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout à fait, je rejoins l'avis de sky blue, on ne peux enterrer l'hiver à venir un 26 octobre, le froid pouvant se retrouver sur les continents surtout avec une circulation zonale aux abonnés absents.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Sky Blue a dit :

Tout à fait Jack, chaque année et pas seulement en hiver je montre des anomalies thermiques importantes sur le bassin Arctique, et cette année ne semble pas contredire cette règle.

Malgré un été relativement serein au Pole, les ogives chaudes pilonnent en permanence le bassin depuis l'Automne.   

Il en est de même actuellement, d'où cette hégémonie de flux méridien au profil d'une circulation d'Ouest.

Variabilité naturelle ou nouvelle circulation atmosphérique avec le ZO en intermittent du spectacle météo.???

 

 

Je ne sais pas ce qu'il en sera cet hiver, mais les degrés qui manqueront la haut seront ceux qui manqueront en bas, c'est une théorie perso, mais qui s'est souvent vérifiée ces derniers hivers, car le virtuel numérique fut souvent prometteur, mais le réel concret fut souvent décevant. 

Perte de gradient thermique entre les différentes latitudes = difficulté à advecter complètement l'air froid sur le Finistère de l'Europe. 

Reste les OVNIS du style Février 2012 ou le big GA de fin 2010, ce qui laisse malgré tout encore de l'espoir pour du vrai hiver en France.

Il serait intéressant de montrer les anomalies sur le bassin Arctique il y a un temps que les jeunes de moins de 20 ans ne connaissent pas. Sorry pour le off topic

Modifié par Jack75
1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.