gugo

Du 21 novembre au 27 novembre 2016 prévisions météo semaine 47

148 messages dans ce sujet

il y a 18 minutes, Voyager21 a dit :

 

'C'est un peu comme notre flux d'Ouest qui ne devait passer cette semaine hein.

http://www.infoclimat.fr/cartes/observations-meteo/temps-reel/temperature-maximale-sur-12h/france.html'

 

Ah parce que c est un zonal notre situation actuelle, dernière nouveauté xD

 

ECM4-0_vkz3.GIF

gfs-5-6_nzo4.png

 

D'où vient le flux alors.

T'en tiens une couche toi je te jure.

ll est parti comment le froid de l'Europe du Nord et Centrale, par l'opération du saint esprit.

http://www.infoclimat.fr/cartes/observations-meteo/temps-reel/temperature-sous-abri/europe.html

 

L'épisode ZO est bref mais intense depuis hier.

Modifié par Sky Blue
5 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crois qu'il faut arrêter de se prendre la tête, la tendance LT est quasi impossible, tant ce marais barométrique est si large sur l'Europe de l'ouest (en témoigne le faible E.T. des pressions sur cep moyenne) . Une chose est sûre, c'est qu'une fois que les modèles auront digéré cette transition, une unanimité claire de la tendance se dessinera....patience;)

J'ai ma petite idée sur ce point: un écrasement rapide avec un VP concentré:)

EDM1-240.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le soucis avec ta démonstration Pablo, c'est que tu illustres avec une moyenne des scénarios proposé par CEP. Donc tu as certainement tout faux car elle ne te montrera pas la synoptique réelle possible, ou alors sr un coup de bol.

La vérité est peut-être dans un des scénarios mais pas sur cette carte.

Alors oui pour un vortex qui se reconcentre et encore, l'indice AO ne nous rassure pas vraiment de ce coté. mais un placement exact des centres d'actions pour la France, bon courage.  

Modifié par Jack75

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'AO est vue au fond de la cave après notre épisode positif, c'est clairement moins net niveau NAO qui pourrait selon les projections se rapprocher du neutre après une phase "normalement" négative de quelques jours entre fin Novembre et début Décembre.

 

 

ao.sprd2.gif

nao.sprd2.gif

Modifié par Blackened

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 15 heures, Jack75 a dit :

Le soucis avec ta démonstration Pablo, c'est que tu illustres avec une moyenne des scénarios proposé par CEP. Donc tu as certainement tout faux car elle ne te montrera pas la synoptique réelle possible, ou alors sr un coup de bol.

La vérité est peut-être dans un des scénarios mais pas sur cette carte.

Alors oui pour un vortex qui se reconcentre et encore, l'indice AO ne nous rassure pas vraiment de ce coté. mais un placement exact des centres d'actions pour la France, bon courage.  

 

Et encore, la vérité ne peut être, au vu de l'échéance, dans aucun des scénarii modélisés.

On peut juste avoir des situations proches de l'un ou l'autre scénario modélisé...

 

Bon, en tout cas pour les amateurs de froid et de neige en plaine, il faudra attendre au moins le prochain topic.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A mon avis, il faudra attendre un peu plus que le prochain topic pour avoir de la neige. Je suis désolé, mais pour le moment, le contexte fait qu'il n 'y a plus de réserve d'air froid sur l'ensemble de l'europe (au contraire! on se rapproche de masses d'air de l'an dernier à la même époque ou proche...) donc même si un front froid déboule sur la semaine du 28, il ne sera pas neigeux... Il va falloir un peu de patience pour voir apparaitre neige et froid (ça reléverait du miracle très clairement).

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, Blackened a dit :

A mon avis, il faudra attendre un peu plus que le prochain topic pour avoir de la neige. Je suis désolé, mais pour le moment, le contexte fait qu'il n 'y a plus de réserve d'air froid sur l'ensemble de l'europe (au contraire! on se rapproche de masses d'air de l'an dernier à la même époque ou proche...) donc même si un front froid déboule sur la semaine du 28, il ne sera pas neigeux... Il va falloir un peu de patience pour voir apparaitre neige et froid (ça reléverait du miracle très clairement).

Alors cette phrase, je ne la comprends pas du tout... ça serait un front froid "doux" alors ?

Si un front froid déboule, ça restera un front froid et si le contexte le permet il sera neigeux...

Puis tu sais, le froid peut aussi venir d'ailleurs que l'Europe, un bon flux de nord polaire qui se met en place suffit pour apporter une séquence hivernale en 24/48h même dans un contexte de pôle plus chaud que la normale. Question de dynamique et de flux donc.

Modifié par judd
1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les indices basses fréquences semblent hélas nous dire plus de choses qu'ils n'en produisent ou n'en produiront réellement sur le terrain,et aujourd'hui encore on reste assez clairement déconnecté de leurs effets hivernaux.

En ce qui concerne l'AO sa manipulation on le sait est toujours délicate,on peut simplement l'interpréter au niveau de la zone polaire par l'absence d'organisation du vortex.

La NAO au sous-sol elle c'est en revanche plus clair,mais elle est bâtarde cette NAO négative et souligne essentiellement la différences entre les hautes latitudes dominées par des pressions anormalements hautes(mais pas forcément anticycloniques) et le 60ème par des pressions anormalements basses(mais pas forcément dépressionnaire),en gros si on veut faire de la NAO pour les nuls(comme moi), un peu plus en haut et un peu moins en bas le tout secoué dans le shaker du standard climatique, et hop on a une NAO-.

On voit bien cette espèce de "no cyclonism land" au milieu de l'Atlantique avec les anomalies de pression

ECH101-216_lnj3.GIF

Et lorsque l'on zieute les géopotentiels,ben cette NAO- n'est effectivement en fait que l'ombre d'elle même ou de ce qu'elle pourrait produire en réalité.

ECH1-216_pbb1.GIF

L'absence de dynamisme en sortie du continent nord américain est assez flagrante et notre  talweg transformée en GF au milieu d'un marais anticyclonique n'a d'autres choix que de tourner comme une âme en peine pendant que les hautes pressions s'étalent de façon anarchique.

En l'état cette situation plutôt molle pourrait durer au delà de ce topic,le temps en fait que la NAO retrouve des couleurs,car il ne faut pas rêver, sans un levier efficace pour propager franchement et massivement des HTP vers les latitudes septentrionales,point de flux méridiens froids a attendre, et ce malgré un VP en déliquescence (reste encore que le froid il faudra après le coup d'ouest du début de semaine aller le chercher avec les dents)

Une autre possibilité, qui tient plus de la manipulation de la boule de cristal que d'une analyse formelle des modèles est qu'a la fin de la semaine le complexe dépressionnaire scandinave se renforce suffisamment pour bousculer les hautes pressions européennes voire qu'il puisse interagir avec ce qu'il restera de notre GF.

Mais aucun scénario ne se risque a cette possibilité et les ET a 240h(10 jours quand même!) n'ouvrent pas la voie sur grand-chose...

gens_panel_osq0.png

Modifié par cédric du Lot
8 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 26 minutes, judd a dit :

Alors cette phrase, je ne la comprends pas du tout... ça serait un front froid "doux" alors ?

Si un front froid déboule, ça restera un front froid et si le contexte le permet il sera neigeux...

Puis tu sais, le froid peut aussi venir d'ailleurs que l'Europe, un bon flux de nord polaire qui se met en place suffit pour apporter une séquence hivernale en 24/48h même dans un contexte de pôle plus chaud que la normale. Question de dynamique et de flux donc.

 

Yep Judd je suis clairement ok avec toi. Mais la, on cherche des signaux neigeux (voir post au dessus du mien) qui pour l'instant (sauf erreur de ma part!) n'apparaissent pas à moyenne échéance. J'ai un peu trop extrapolé sur mon histoire de front froid, c'est clair ^^ tu as tout à fait raison!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

CEP12z prend une tournure intéressante à +192h.

Ne mettez pas la charette avant les bœufs en parlant d'épisode de neige alors que la synoptique à l'échelle hémisphérique  n'est pas encore appréhender.  

Modifié par faycal
6 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Fayçal qu entend tu par tournure intéressante ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 14 minutes, flocon86 a dit :

Salut Fayçal qu entend tu par tournure intéressante ?

Il parle je pense principalement pour le prochain topic. Si l’anticyclone se maintient en hauteur et que le froid descend sur l’Europe centrale comme sur cette carte à plus long terme même dès la fin de topic ça favorise une potentiel arrivé de l'air frais :

 

cqas.bmp

 

 

Mais bon que c'est loin... surtout quand on voit l’Écart type on redescend sur terre c'est variable en latitude haute

 

EEM1-216_oka8.GIF

Modifié par gugo
1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

 

Semaine atypique d'un point de vue synoptique, et passionnante.

Après le coup de vent de la nuit de samedi à dimanche, on va se retrouver dans une situation de fort flux de sud à l'avant d'un profond talweg, qui évoluera rapidement en cut-off sur la péninsule ibérique. Au lieu de s'évacuer vers l'est ou de se combler sur place, il va persister toute la semaine en maintenant un profond cyclonisme à l'étage moyen.

Pour illustrer, les anomalies de Z500 pour lundi, jeudi et dimanche selon ECMWF.

ECM101-72.gif

 

ECM101-144.gifECM101-216.gif

 

A noter qu'il y a assez peu de dispersion sur le centroïde de bas géopotentiels sur la péninsule ibérique, c'est même un des endroits où il y en a le moins, signe d'une bonne fiabilité à grande échelle.

EEM1-120.gif

L'écart-type plus important sur le nord de l'Atlantique sur l'IFS en fin d'échéance (non montré) concerne l'évolution d'un morceau de vortex troposphérique, ce qui n'a, pour la semaine en question, aucune influence en France à l'échelle synoptique.

 

On est donc dans une situation NAO- du point de vue des régimes de temps, avec des bas géopotentiels durables sur le Portugal et de plus fortes épaisseurs que la normale au voisinage de l'Islande. Ce régime est favorable à la mise en place de conditions perturbées sur le pourtour méditerranéen, d'autant plus à cette période de l'année où l'apport en eau précipitable depuis la mer est important. Par la suite je vais illustrer avec GFS (notamment en ZT 500 et thetaE/Pmer), proche de CEP, mais ce n'est pas un scénario à prendre au pied de la lettre.

On part donc sur un temps perturbé en flux de sud rapide sur l'ensemble du pays en début de semaine. La cyclogénèse proche de la Bretagne ne devrait pas causer trop de problèmes en terme de rafales, l'interaction entre la tête d'onde en thetaE et le jet n'est pas optimale. En revanche, elle s'accompagnera d'un potentiel pluvieux important, et ce sur tous les secteurs privilégiés en flux de SW d'altitude, à savoir Cévennes bien entendu, mais une grande partie du sud-est en général, ainsi que sur les crêtes des Pyrénées. Le Roussillon et l'ouest du Languedoc étant un peu plus à l'écart. A l'ouest, l'air froid d'altitude gagne, mais avec la persistance d'air plutôt doux au niveau du sol, quantités d'eau importantes à prévoir également au plus près de l'occlusion de surface (à noter d'ailleurs que ARPEGE modélise de la neige en plaine sur la face nord de l'occlusion entre le sud-ouest de l'Angleterre et le Pays de Galles, non ce n'est pas un bug).

gfs-6-60.png

gfs-6-72.png

 

Avec le comblement de la dépression sur les îles britanniques, la situation est un peu moins agitée sur le nord-ouest du pays mardi, en revanche la façade est reste soumise aux remontées douces et humides depuis la Méditerranée. On notera une déformation du jet, ce qui conduira à une cyclogénèse modérée entre le bassin méditerranéen et le nord du pays.

gfs-5-120.png

 

L'air doux de basses couches étant repris par l'enroulement, c'est une situation favorable à la neige à basse altitude sur le quadrant nord-ouest de cet enroulement, où l'air froid de basses couches se maintient, cf T850 proche de 0. La petite dépression de surface remonte en pivotant vers le nord du pays. Pluies à nouveau modérées en vue dans son sillage, en particulier sur son bord est, et bien entendu sur les Cévennes et la vallée du Rhône, ainsi que sur la plaine du Languedoc, avant cela un peu épargnée par les fortes pluies.

Chose atypique, l'anomalie de surface en question est ensuite rejetée vers l'ouest au large de la Bretagne, puis refait le tour du minimum de hauts géopotentiels.

gfs-1-144.png

gfs-6-144.png

 

 

GFS n'a pas la berlue avec ce scénario, esquissé aussi avec le CEP. La dépression au large de la Bretagne, c'est bien la même que celle 24h avant près du Golfe du Lion ;)

ECM1-144.gif

Près de la Méditerranée, on note un important refroidissement d'altitude depuis l'Espagne, qui gagne vers les Pyrénées et toutes les régions au sud de la Loire.

gfs-13-150.png

Dans le même temps, les advections douces se poursuivent avec un flux pivotant à l'est, les fortes plages de ThetaE sont alors rabattues sur le Roussillon pour le week-end.

gfs-6-192.png

 

La situation devient alors un cas d'école des fameux "aïgats" catalans, avec ici comme cadre particulier une LPN assez basse vu la résistance probable de l'air froid. Si la situation reste en l'état, les cumuls en fin de semaine sur les PO seront autant voire plus à surveiller que ceux de l'Ardèche. Vu le "ficelage" à l'échelle synoptique, ce n'est pas pour rien que j'ai utilisé le qualificatif "passionnant" pour la semaine à venir, j'ai un faible pour les excès climatiques des PO (désolé pour le régionalisme).

 

Pour résumer cette semaine:

- peu d'endroits en Méditerranée ne devraient être épargnés par les forts cumuls

- persistance d'un gradient ouest/est inversé, les effluves d'air doux gagnant souvent la moitié est

- cela a des conséquences pour l'enneigement en montagne, puisque les Alpes du Nord intérieures seront soumises au foehn en début de période, les AS et éventuellement les préalpes dans le même temps à des pluies abondantes avec une LPN élevée. Les Pyrénées semblent tirer leur épingle du jeu, à affiner car ça pourrait franchement être du très lourd en fin de semaine sur l'est de cette chaîne. Quant aux autres massifs de moyenne montagne, le Massif Central devrait être plus chanceux que le Jura et les Vosges où ça sent le lessivage à plein nez.

- en ce qui concerne les sensations hivernales et en particulier la neige en plaine, la situation n'est à première vue pas favorable. On se méfiera des averses de grésil/neige roulée dans la traîne lundi sur le nord-ouest, sachant que les chutes temporaires de neige au nord de l'occlusion ne seraient pas très loin au nord. Deuxième situation à surveiller, c'est la remontée de l'anomalie de Pmer jeudi, avec possible neige à (très) basse altitude du Limousin à la Basse Normandie.

 

 

 

 

 

 

 

Modifié par gaet34
39 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

A la faveur d'un vortex polaire d'une faiblesse inédite, un blocage va s'installer entre Ecosse et Islande advecté par un talweg très peu dynamique en sortie du continent américain. Sur le coup c'est vraiment pas de chance, en effet, avec un complexe dépressionaire labradorien un peu plus vigoureux et le vortex polaire sur le Canada, on aurait certainement notre vague de froid presque assuré avant le mois de décembre.

gfsnh-0-192.png?18

La meme situation avec le vortex polaire canadien et un cyclonisme plus marqué en Atlantique oriental. (2010)

archivesnh-2010-11-21-0-0.png

La suite vous la connaissez :

28 novembre

17 décembre :x

 

Enfin la même situation mais qui cette fois-ci tourne mal.

9 novembre 83

14 novembre 83 (sa passe à coté)

21 novembre 83(sa passe à coté (2))

26 novembre 83 (:sick:)

 

Cette année là il fallut attendre le 7 mars pour avoir une vague de froid .

 

Modifié par faycal
2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On surveillera même si c'est plus pour le prochain Topic, la possibilité de prise de contrôle de la masse d'air par l'anti Nord Britannique.

Continentalisation sèche et bien rafraichie  dans cette configuration la, car anticyclonique.

Il ne faut pas que les HP ne se couchent trop vite sur notre flanc Est néanmoins, ce qui est souvent le cas ces dernières années..

Une synoptique chère à l'ami Olivier92.;)

C'est un bon teasing non.:)

Modifié par Sky Blue
3 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, Sky Blue a dit :

Il ne faut pas que les HP ne se couchent trop vite sur notre flanc Est néanmoins, ce qui est souvent le cas ces dernières années..

Oui en a l'exemple par le CEP 0z ou le GFS 6z.  J'ai pas look encore les modèles du soir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En effet, bel anti entre Islande, Scandinavie et nord Royaume Unis, GEM de ce point de vue est splendide, suivi par le CEP et GFS

Encore beaucoup de modalités différentes, il va falloir encore s'armer de patience.

MF se mouille en basculant le flux à l'est dès le weekend prochain et des températures fraîches. C'est assez risqué.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour me faire pardonner de mon erreur de topic xD

 

On voit par le graphique GEFS que le topic va être une alternance de douceur/fraîcheur. La suite? c'est très ouvert

 

graphe_ens3_fsw5.gif

Modifié par gugo
1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 45 minutes, Riki58 a dit :

En effet, bel anti entre Islande, Scandinavie et nord Royaume Unis, GEM de ce point de vue est splendide, suivi par le CEP et GFS

Encore beaucoup de modalités différentes, il va falloir encore s'armer de patience.

MF se mouille en basculant le flux à l'est dès le weekend prochain et des températures fraîches. C'est assez risqué.

Ce n'est pas si risqué que ça. Je dirai même que cette prévision est assez solide puisqu'elle ressort très nettement sur la PE GEFS par exemple.

Sans titre.png

Le flux basculerait en effet majoritairement à l'Est le we prochain en liaison, d'une part avec la position du cut-off positionné sur la France et d'autre part, avec la dorsale qui s'élèverait dans le même temps vers l'Islande (plutôt bien anticipée par GEFS à TLT au cours de cette semaine d'ailleurs).

Pour autant, il n'est pas sûr que ce flux d'Est soit très froid.

L'air froid d'altitude est pour le moment vu majoritairement rester plus à l'Est sur l'Europe continentale car les modèles envisagent un affaissement progressif de la dorsale. Les basses couches pourraient par contre se refroidir progressivement surtout si la dorsale se stabilise vers le RU.

Tout l'enjeu du début de semaine suivante pourrait être de connaître le devenir de cette dorsale (affaissement: majoritaire pour le moment ou extension vers le nord: minoritaire).

Modifié par lame2
8 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ou vers l'ouest Lame, minoritaire (4scenario gefs)

par contre grande fiabilité du flux d'Est pour le we, une étape intermédiaire pour un flux arctique?

gens-9-1-240.png

gens-13-1-240.png

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Gaet, ça te rappelle pas quelque chose cette situ avec une advection d'air doux en basses couches au dessus de l'océan atlantique, le tout surplombé d'une anomalie froide ?xD

Çà sent encore une fois la "barotropisation" de la perturbation, avec un coeur de plus en plus chaud...et peut être une bestiole hybride, voire subtropicale qui se dirigerait vers l'Espagne et le Portugal. Hé oui, l'anticyclone est encore idéalement positionné pour ce genre de config..

Modifié par Kev
5 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 29 minutes, Kev a dit :

Gaet, ça te rappelle pas quelque chose cette situ avec une advection d'air doux en basses couches au dessus de l'océan atlantique, le tout surplombé d'une anomalie froide ?xD

Çà sent encore une fois la "barotropisation" de la perturbation, avec un coeur de plus en plus chaud...et peut être une bestiole hybride, voire subtropicale qui se dirigerait vers l'Espagne et le Portugal. Hé oui, l'anticyclone est encore idéalement positionné pour ce genre de config..

Bien vu, la génèse de Stéphanie s'était produite dans un contexte similaire. A suivre, mais vu que le coeur froid n'est pas en fond de Golfe une éventuelle bestiole atypique ne serait pas au même endroit.

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui tout à fait, nous ne serions pas concernés, en tous cas 2 situ comme celles-là dans une année, c'est pas mal!

3 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.