bibiche76130

Vers un refroidissement de l'Atlantique Nord ?

16 messages dans ce sujet

Que pensez vous de cette projection des modèles climatiques actuels sur le ralentissement de la circulation océanique de retournement( Gulf Stream,, courant du labrador, " Canaries, " Benguala , " Brésil , " Alaska etc etc ....) De ce fait, Guillaune Séchet , en reprenant les recherche de différents analystes , évoque un possible refroidissent de l'Atlantique Nord ! Il s’appuie sur le GIEC  qui évoque , cette hypothèse , sur le long terme appuyé par les résultats d’une quarantaine de projections climatiques.Il cite, notamment,le  cadre du projet européen EMBRACE,qui ont réexaminé ces 40 projections climatiques en se focalisant sur un point névralgique au nord-ouest de l’Atlantique Nord : la mer du Labrador. cette étude a révélée que 7 des 40 modèles climatiques étudiés projetaient un arrêt complet de la convection engendrant des refroidissements abrupts, 2 ou 3 degrés en moins de dix ans, de la mer du Labrador, induisant de fortes baisses des températures dans les régions côtières de l’Atlantique Nord.

 

http://www.meteo-paris.com/actualites-meteo/vers-un-refroidissement-de-l-atlantique-nord-17-fevrier-2017.html

 

 

 

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sujet déjà largement évoqué et commenté dans le topic "courants océaniques" sur ce même forum.

 

Tu peux t'y reporter :)

 

Perso je l'ai déjà dit (dans ce forum) je n'y crois pas. Je pense qu'on parle bien de la fonte de glace au Groenland et en arctique, qui génèrerait une lentille d'eau douce de fonte, plus légère, stagnant en surface, et empêchant le plongement des courants de surface au large de la ride du Groenland.

Ce sont des hypothèses qui ont été formulées voici 25-30 ans (J.C. Duplessy et son équipe) et pour ce que j'en sais ils n'y croient plus.

Ca s'est probablement passé ainsi au Younger Dryas ou (à un degré moindre) lors de "l'événement à 8.5 ka BP" (qui doit porter un autre nom maintenant). Mais les quantités de glace étaient alors incommensurablement plus grandes.

Et il ne faut oublier que la fonte de la banquise arctique risque bien de renforcer le courant de débordement du détroit du Danemark, qui est en quelque sorte le "point de départ" de cette circulation.

   

Mais bon je te parle d'un sujet que j'ai lâché il y a 20 ans environ, la Science a sans doute avancé depuis.

De toute façon, il s'agit comme tu l'écris de 7 scénarii sur 40 (donc largement minoritaires). Et de toute façon, un tel refroidissement océanique n'entraînerait pas forcément de façon univoque un refroidissement brutal du climat sur le continent adjacent. La régulation du climat des continents dépend (à 80% si j'ai bonne mémoire) des flux d'air, les courants océaniques n'opérant que pour 20% (encore une fois, de mémoire).

 

Zonal 45

 

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que la zone près du Labrador ait des chances de se refroidir de façon durable en lien avec le ralentissement de l'AMOC (et la hausse des précipitations), c'est très probable. Ces dernières années il y'a des papiers intéressants qui ont été publiés et à l'évidence on est déjà dedans. L'image ci-dessous qui représente la tendance linéaire depuis 1901 est quand même assez symptomatique. 

 

664501obs.png

 

http://fido.nrk.no/4cf750c3e0b034153d6ea12a898156b4a030f739896889be4a11b4526a97a663/Nature-climate-change.pdf

 

Donc la question ce n'est même plus de savoir si ça va se refroidir dans ce coin, puisqu'apparement c'est déjà le cas. Après, comme le rappel zonal, il ne faudrait pas penser que les continents autour vont aussi se refroidir. Pour l'Europe une étude avait même déduit qu'une anomalie froide en atlantique nord favorisait les synoptiques à canicule.

Puisque c'est le sujet, j'en profite également pour partager une présentation de Stefan Rahmstorf :

 

 

Modifié par Higurashi
5 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tou(te)s,

 

Je me rends compte que mon post d'hier n'était pas totalement clair : je parlais de l'arrêt (temporaire à l'échelle géologique) de la convection et non pas du ralentissement.

 

Zonal 45

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est vrai que les avis d'experts sont partagés sur la possibilité d'un arrêt de la circulation. Je ne pense pas qu'on puisse dire à l'heure actuelle si c'est un risque improbable ou au contraire très probable. L'amoc a bien un seuil au-delà duquel elle bascule vers un autre régime, mais de là à savoir si on est proche ou non de ce seuil c'est toute la question. Les modèles auraient tendance à simuler des circulations trop stables (ils simulent un régime monostable alors que dans la réalité on serait plus proche d'un régime bi-stable).

Sur le schéma suivant, selon que l'on se trouve plutôt à gauche ou plutôt à droite dans la zone orangée, la quantité d'eau de fonte nécessaire pour faire claquer la circulation n'est pas la même; forte quantité requise à gauche, faible quantité à droite. 

 

nature01090-i2.0.jpg

 

But how realistic is the position of present-day climate on the stability diagram and thus its proximity to the critical Stommel threshold ? This is a crucial question because it determines the amount of additional freshwater added to the NA that would initiate a shutdown of the AMOC, a question highly relevant for its response to future global warming. This issue remains unresolved.

 

http://pik-potsdam.de/~stefan/Publications/Journals/hofmann_rahmstorf_2009.pdf

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 18/02/2017 à 16:49, Higurashi a dit :

Que la zone près du Labrador ait des chances de se refroidir de façon durable en lien avec le ralentissement de l'AMOC (et la hausse des précipitations), c'est très probable. Ces dernières années il y'a des papiers intéressants qui ont été publiés et à l'évidence on est déjà dedans. L'image ci-dessous qui représente la tendance linéaire depuis 1901 est quand même assez symptomatique. 

 

664501obs.png

 

http://fido.nrk.no/4cf750c3e0b034153d6ea12a898156b4a030f739896889be4a11b4526a97a663/Nature-climate-change.pdf

 

Donc la question ce n'est même plus de savoir si ça va se refroidir dans ce coin, puisqu'apparement c'est déjà le cas. Après, comme le rappel zonal, il ne faudrait pas penser que les continents autour vont aussi se refroidir. Pour l'Europe une étude avait même déduit qu'une anomalie froide en atlantique nord favorisait les synoptiques à canicule.

Puisque c'est le sujet, j'en profite également pour partager une présentation de Stefan Rahmstorf :

 

 

 

effectivement , c'est la zone près du labrador qui devrait être concernée ses années futures. Pour le continent Européen , beaucoup parlaient au début des années 2000, du ralentissement du gulf stream même de son arrêt ! Alors que, il n'en ai pas le cas ! certe, un faible ralentissement a été constaté mais, rien de probant sur le climat actuel .Le suel point , qui est peut-être a vérifier , mais non éloquent , c'est éventuellement un zonal moins présent !

il est à souligner que, Entre 1880 et 2012, la température moyenne à la surface de la Terre a augmenté de 0,85°C (de 0,65 à 1,06 °C), ce qui n'est pas anodin !

d'ailleurs, ce sujet de météo-France est fort intéressant

 

http://www.meteofrance.fr/climat-passe-et-futur/le-climat-futur-a-l-echelle-du-globe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Citation

certe, un faible ralentissement a été constaté mais, rien de probant sur le climat actuel

????

 

Qui attendait de voir en 2017 le Gulf Stream à 50% ? A part quelques fans d'ère glaciaire qui attendent comme le lait sur le feu un arrêt majeur voire total  de l'AMOC.

 

Le ralentissement de l'AMOC  est très probable, au-delà d'une simple hypothèse, et son impact concerne la variabilité de la météo proche-Atlantique (donc la France) ainsi qu'une modération du réchauffement climatique sur l'hémisphère nord entier. Par contre, on ne sait pas à quelle vitesse il va ralentir. On ne sait pas si le ralentissement actuel est dominé par un cycle ou une tendance lourde. Mais on saura bientôt.

Modifié par Cotissois 31

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Es tu sûr de ton chiffre Cotissois?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le message est de dire qu'en 2017 il ne faut pas s'attendre à voir le Gulf Stream à 50% , répondant au message précédent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lol, au temps pour moi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Enfin plus on nous annonce que le GS ralentit, moins il fait froid de par chez nous, au moins à la vue des 2 derniers hivers (ou des 25 dernières années!), suffit d'en parler à ceux qui habitent à 1000m ou pire ceux qui habitent en plaine. Et ce n'est pas le froid de basse couche (qui permet de sauver les stats cet hiver)  qui permet de penser autrement.

 

Appel à tous les hivernophiles:  si votre travail le permet, tenter  de convaincre  votre famille d'aller habiter dans des lieux où l'altitude est supérieure à 600/700m,.Quant aux futurs retraités, allez-y au plus vite ...  les places seront chères ...Et surtout  fuir les agglomérations, au moins ça évite les 30°C à 23h  qui tendent à se généraliser un tiers de l'été autour de Idf ou vallées du Rhône.

Quand on voit le signal accablant  donné il y a quelques jours en Andalousie  avec 35° , en hiver ... C'est d'ailleurs étonnant que l'on ait parlé nulle part dans les actualités.

 

Autre choix possible pour ne pas crever de chaud l'été: le littoral atlantique (mais quand même assez moyen pour les hivernophiles ..O.o.)

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, jt75 a dit :

Enfin plus on nous annonce que le GS ralentit, moins il fait froid de par chez nous, au moins à la vue des 2 derniers hivers (ou des 25 dernières années!), suffit d'en parler à ceux qui habitent à 1000m ou pire ceux qui habitent en plaine. Et ce n'est pas le froid de basse couche (qui permet de sauver les stats cet hiver)  qui permet de penser autrement.

 

Appel à tous les hivernophiles:  si votre travail le permet, tenter  de convaincre  votre famille d'aller habiter dans des lieux où l'altitude est supérieure à 600/700m,.Quant aux futurs retraités, allez-y au plus vite ...  les places seront chères ...Et surtout  fuir les agglomérations, au moins ça évite les 30°C à 23h  qui tendent à se généraliser un tiers de l'été autour de Idf ou vallées du Rhône.

Quand on voit le signal accablant  donné il y a quelques jours en Andalousie  avec 35° , en hiver ... C'est d'ailleurs étonnant que l'on ait parlé nulle part dans les actualités.

 

Autre choix possible pour ne pas crever de chaud l'été: le littoral atlantique (mais quand même assez moyen pour les hivernophiles ..O.o.)

 

 

As tu prévu le bunker au sommet du mont blanc ? 

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 18 heures, jt75 a dit :

Enfin plus on nous annonce que le GS ralentit, moins il fait froid de par chez nous, au moins à la vue des 2 derniers hivers (ou des 25 dernières années!), suffit d'en parler à ceux qui habitent à 1000m ou pire ceux qui habitent en plaine. Et ce n'est pas le froid de basse couche (qui permet de sauver les stats cet hiver)  qui permet de penser autrement.

 

Appel à tous les hivernophiles:  si votre travail le permet, tenter  de convaincre  votre famille d'aller habiter dans des lieux où l'altitude est supérieure à 600/700m,.Quant aux futurs retraités, allez-y au plus vite ...  les places seront chères ...Et surtout  fuir les agglomérations, au moins ça évite les 30°C à 23h  qui tendent à se généraliser un tiers de l'été autour de Idf ou vallées du Rhône.

Quand on voit le signal accablant  donné il y a quelques jours en Andalousie  avec 35° , en hiver ... C'est d'ailleurs étonnant que l'on ait parlé nulle part dans les actualités.

 

Autre choix possible pour ne pas crever de chaud l'été: le littoral atlantique (mais quand même assez moyen pour les hivernophiles ..O.o.)

 

 

 

Installer une tente avec quelques victuailles pour quelques jours dans nos massifs vers 1000 mètres d'altitude suffira au pire d'une canicule estivale suffira.^_^

C'est ce que j'ai fais dans les Vosges en août 2003.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Il y a 5 heures, memen67 a dit :

 

Installer une tente avec quelques victuailles pour quelques jours dans nos massifs vers 1000 mètres d'altitude suffira au pire d'une canicule estivale suffira.^_^

C'est ce que j'ai fais dans les Vosges en août 2003.

 

Pas mal.

 

Un bon plan aussi pour fuir la trop forte chaleur  (genre plusieurs jours consécutifs avec entre 27 et 30° à 23h)  pour ceux qui habitent IdF et qui connaissent ce dont je parle: la presqu'ile du Cotentin. En Aout 2003 c'était le lieu où il fallait être aussi.

Cela est la chance de  ceux qui habitent pas trop loin d'une mer "fraîche" l'été.

Les lyonnais, bourguignons, centre, etc n'ont pas ce recours estival

 

 

 

Il y a 12 heures, edd a dit :

As tu prévu le bunker au sommet du mont blanc ? 

9_9

Au fait pourquoi un bunker, pourquoi au sommet du Mont Blanc ?

Ni l'un ni l'autre me tente.

 

Modifié par jt75

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.