Simon67

Prévisions dans le Nord-Est - Mars 2017

68 messages dans ce sujet

Posté(e) (modifié)

Comme du coté prévision c'est assez désert,  une remarque : Bien que située en plaine  à Besançon   on n'a eu que les Tn  "froides "  en décembre, conséquence directe du temps clair la nuit, comme le nombre généreux  de gelées, mais les Tx étaient encore en excédent .

 

En (Tnm+Txm)/2  ça ne donne que   -0,5 ° par rapport à "normale ' 1981/2010  et +0,4° par rapport à 1961 /1990,  le  "très froid"  est limité au joli mois de  janvier.

 Et bonjour la punition depuis  O.o  ... 5+1 = 6 jours de gel en 2 mois  , en 128 ans il n'y a que 2014 pour faire pire (5 jours)  sur fevrier/ mars ..et rien en vue à perpette , donc sauf miracle en avril on n'atteindra pas la normale pour le nombre de jours de gel malgré les 50 jours de décembre janvier .

 

Modifié par lothski
2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Le 27/03/2017 à 11:36, RomainD a dit :

 

 

Il y a aussi le subjectif

En plaine, on a eu très froid en décembre-janvier (mois le plus froid depuis 20 ans en plaine rappelons-le), résultat dans notre esprit l'hiver était fait et donc on a observé sans nostalgie ni critique la douceur s'installer (voire p-e même satisfaction). 

Décembre-janvier auraient été doux en plaine, on aurait été plus nombreux à déplorer la cata hivernale des mois de février/mars. Mais là, on avait donné, c'était bon

 

Pas partout Romain, uniquement sur une petite partie de l'Alsace et le centre de la Lorraine, sur le nord de la Lorraine, la Champagne, Bourgogne et une partie de la FC 2012 et 2010 sont devant.

D'autre part le calcul est fait sur un mois calendaire, si l'on calcul sur 30 jours glissants il y a eu bien plus froid depuis le début des années 2000 (2001, 2006 à Strasbourg, 2002 et 2012 à Nancy).

 

Attention donc à ne pas non plus en faire trop sur ce coup de froid, au final assez banal au regard de la climatologie longue de nos régions mais qui nous a semblé marqué au regard de l'absence de véritables conditions froides un peu durables depuis + de 3 ans. Ce coup de froid a été véritablement marqué que sur une étendue géographique assez limité donc.

 

Pour ma part j'ai trouvé cette saison froide très courte entre un mois de septembre très estival, un mois de février printanier et un mois de mars "avrilesque". Qd je vois le temps actuel je me dis "déjà". Nous n'avons pas véritablement connu de conditions froides et humides d'hiver c'est un peu ce qui a manqué en février pour avoir eu la sensation de connaître un vrai bel hiver.

 

Janvier 2017 (*pour Strasbourg lire janv 97)

315457NERelief.jpg

Modifié par thib91
9 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour les journées de samedi et dimanche la plaine d'Alsace sera encore une fois à l'abri de la perturbation.... Dommage il nous faut de l'eau... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, akiva a dit :

Pour les journées de samedi et dimanche la plaine d'Alsace sera encore une fois à l'abri de la perturbation.... Dommage il nous faut de l'eau... 

 

Oui, c'est clair, et pas que la plaine d'Alsace, les Vosges aussi je crains.

Samedi 1er avril risque encore d'être une journée bien printanière finalement.

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, akiva a dit :

Pour les journées de samedi et dimanche la plaine d'Alsace sera encore une fois à l'abri de la perturbation.... Dommage il nous faut de l'eau... 

 

On ne sera sans doute pas aussi facilement à l'abri de l'anticyclone qui suivra ;) Hep, on arrive en avril, et en avril, te fais pas de bile, et les jours sans pluie empile.

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Hello,

 

Demain la journée sera très chaude en Alsace, peut-on craindre (enfin craindre c'est un grand mot ^^) des records ici et là ? Et de combien seront nous au-dessus des normales ?

 

EDIT : Pas demain mais Vendredi ^^

 

En ayant fait des recherches, il est pas impossible que des records tombent ici et là et qu'on soit 10 - 12° C au-dessus des normales ?

Amicalement

Modifié par Le Bossue d'Alsace

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Le Bossue d'Alsace a dit :

Hello,

 

Demain la journée sera très chaude en Alsace, peut-on craindre (enfin craindre c'est un grand mot ^^) des records ici et là ? Et de combien seront nous au-dessus des normales ?

 

EDIT : Pas demain mais Vendredi ^^

 

En ayant fait des recherches, il est pas impossible que des records tombent ici et là et qu'on soit 10 - 12° C au-dessus des normales ?

Amicalement

 

 

Comme prévu, on arrivera d'ici demain soir probablement à un excédent mensuel moyen qui va aller titiller les 3°C. Mars 2017 sera peut-être pour certaines stations dans le top 3 des mois de mars les plus doux jamais observés ( ça pourrait être le cas pour Colmar très certainement, mais aussi pour Strasbourg). Ca n'a pas le côté sensationnel du record journalier certes, mais ça a une portée autrement plus lourde de sens.

3 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En ce qui concerne ma position on est parti pour du + 5.5°C d'excédent sur les Tx et + 3°C sur les Tn. Une seule journée de pluie sur les 2 dernières décades, rien n'étant prévu d'ici vendredi soir. L'excédent d'ensoleillement sera de 50%. Le record journalier à 25.5°C va être titillé demain et sans doute battu vendredi avec des masses d'air à +9°C à 850 hPa en flux de SO.

De toute façon on vit des choses totalement impensables dans leur récurrence et leur intensité il y a encore 10/15 ans de cela. Regardez les températures en région parisienne, on est à 20°C en région parisienne à 21h30, comme en été.

 

Les modèles sont désespérément secs à J+5, avec peut être un malentendu légèrement pluvieux samedi ou dimanche, mais rien de consistant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Source : Météo Paris

 

deficit_pluie_mars_2017_01.png

 

Strasbourg, l'une des villes les plus sèches depuis le début de l'année, c'est dire combien on manque d'eau !

Amicalement

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, Le Bossue d'Alsace a dit :

Source : Météo Paris

 

deficit_pluie_mars_2017_01.png

 

Strasbourg, l'une des villes les plus sèches depuis le début de l'année, c'est dire combien on manque d'eau !

Amicalement

 

On aurait pu rajouter Colmar, qui serait à l'avant dernière place du classement.

Colmar qui, d'ailleurs, totalise tout juste 250mm depuis 9 mois. Au vu des tendances, je pense qu'on pourra allonger à quasiment 10mois ( si avril s'en tient à ce qu'il sait faire de mieux). BRef,, on commence à chatouiller sérieusement l'appellation de climat aride ( évidemment, mai et juin seront capitaux dans le bilan final sur 12 mois glissants, et il serait extraordinaire, et en même temps assez dramatique, que l'on ne prenne pas au moins 100mm sur les 3 prochains mois)

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Il y a 9 heures, Le Bossue d'Alsace a dit :

Source : Météo Paris

 

(...)

 

Strasbourg, l'une des villes les plus sèches depuis le début de l'année, c'est dire combien on manque d'eau !

Amicalement


Pris comme ça, ce graphique n'apporte pas grand chose car il est bien plus pertinent de raisonner par rapport à la moyenne ;). Il est même normal que Strasbourg soit derrière des villes du SE/SO, foehn oblige en plaine alsacienne.

Sur le 1er trimestre la moyenne s'établit à 109mm (contre 150mm pour Agen par exemple) et pour l'instant on est à 108mm soit quasiment dans les normes au mm près.

Donc rien de surprenant pour ce début d'année mais sur le "temps long" (annuel) comme le rappelle Fil, là oui c'est bien plus remarquable. En fait, depuis la rupture synoptique de juin dernier où on a atteint le point haut, le niveau des nappes n'a cessé de graduellement baisser. On a pu encaisser les excès thermique du triptyque juillet/août/septembre dernier sans trop de problèmes, il en serait différemment cette année à synoptique identique vu l'état actuel des nappes (bilan au 1er mars) :

Capture d’écran 2017-03-30 à 08.21.19.png

Modifié par Kyrion
5 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Tout à fait Kyrion, c'est une des caractéristiques climatique de la plaine d'Alsace d'être peu sujet aux précipitations en hiver, janvier février et mars sont ainsi en moyenne les mois les moins arrosés à Strasbourg et Colmar. Raisonner sur un cumul sans le mettre en rapport avec la normale climatique n'a pas grand sens.

 

D'ailleurs sur la période allant de début janvier à aujourd'hui il n'y a pas réellement de déficit pluviométrique grâce un mois de février et un début mars relativement humide.

 

sn07190_90.gif

 

En revanche sur la période de "recharge" de septembre à mars le déficit est relativement marqué sur l'ensemble du NE (pas seulement en Alsace), en raison d'un automne et d'un début d'hiver très sec. La période printanière va donc être décisive notamment le traditionnel rebond pluviométrique de fin de printemps, début d'été (entre fin avril et fin juin) qui constituent la période souvent la plus humide de l'année.

 

deficit_pluie_mars_2017_02.png

Modifié par thib91
6 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En attendant je n'avais pas jeter un œil au diagramme depuis quelques temps et bien le mois d'avril prend une tournure bien sèche...Les passionné de météo un peu agité vont devoir à nouveau prendre leur mal en patience (c'est une habitude...)

Une petite faiblesse anticyclonique ce week-end pourrait donner quelques précipitations globalement anecdotiques, peut-être un peu plus marqué sur Champagne et Bourgogne sans plus. Dégradation essentiellement nuageuses avec quelques gouttes, temps plus frais que notre fin de semaine en restant relativement doux pour la saison

 

Pour la suite c'est à nouveau le néant météo, comme souvent en avril, avec douceur sèche sous anticyclone jusque perpète. La première décade est pliée je dirais même jusque mi-avril. Quelques incertitudes sur le niveau de température en milieu de semaine prochaine avec toujours ces petits incursion d'air plus frais par flux continental vue à J+5 mais qui ne se réalise jamais, ce qui devrait à nouveau être le cas pour la semaine prochaine.

 

graphe3_1000_548_284___.gif

 

4 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

 

Le 28/03/2017 à 18:13, thib91 a dit :

 

Pas partout Romain, uniquement sur une petite partie de l'Alsace et le centre de la Lorraine, sur le nord de la Lorraine, la Champagne, Bourgogne et une partie de la FC 2012 et 2010 sont devant.

D'autre part le calcul est fait sur un mois calendaire, si l'on calcul sur 30 jours glissants il y a eu bien plus froid depuis le début des années 2000 (2001, 2006 à Strasbourg, 2002 et 2012 à Nancy).

 

Attention donc à ne pas non plus en faire trop sur ce coup de froid, au final assez banal au regard de la climatologie longue de nos régions mais qui nous a semblé marqué au regard de l'absence de véritables conditions froides un peu durables depuis + de 3 ans. Ce coup de froid a été véritablement marqué que sur une étendue géographique assez limité donc.

 

Pour ma part j'ai trouvé cette saison froide très courte entre un mois de septembre très estival, un mois de février printanier et un mois de mars "avrilesque". Qd je vois le temps actuel je me dis "déjà". Nous n'avons pas véritablement connu de conditions froides et humides d'hiver c'est un peu ce qui a manqué en février pour avoir eu la sensation de connaître un vrai bel hiver.

 

Janvier 2017 (*pour Strasbourg lire janv 97)

315457NERelief.jpg

Merci pour le topo

Tu as raison sur le fait de ne pas trop en faire. Mon message était plus subjectif illustrant le ressenti du grand public (on a eu froid dc ceci ou cela), surtout après des années sans vrai froid, l'habitude se perd.

 

 

 

Il y a 16 heures, Le Bossue d'Alsace a dit :

Source : Météo Paris

 

deficit_pluie_mars_2017_01.png

 

Strasbourg, l'une des villes les plus sèches depuis le début de l'année, c'est dire combien on manque d'eau !

Amicalement

Bah alors @Le Bossue d'Alsace, c'est quoi ce message? Toi qui a tant (sur)vendu le climat alsacien dans ton jeu élection, tu devrais savoir que les mois d'hiver sont statistiquement les plus secs (ou plutôt les moins pluvieux) de l'année. 

Notre fameux ami le foehn \o/

Résultat même peu de mm peuvent être normaux en plaine d'Alsace. 

(par contre Lyon derrière Strasbg et Clermont, ça m'étonne!)

Modifié par RomainD
1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Disons que ce mois de janvier était froid par rapport aux années actuelles.

Et il faut savoir que 1997 était déjà réchauffé par rapport au XXe siècle.

Ce qui serait intéressant c'est de voir les mois plus froid que janvier 2017 qu'on a eu avant 1997 !

A l'occasion j'essaierai de trouver ça mais il y en a eu au mois 3 dans les années 80 (et pas qu'un peu plus froid), ça fait relativiser aussi.

Modifié par pvaill67

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

il y a une heure, pvaill67 a dit :

Disons que ce mois de janvier était froid par rapport aux années actuelles.

Et il faut savoir que 1997 était déjà réchauffé par rapport au XXe siècle.

Ce qui serait intéressant c'est de voir les mois plus froid que janvier 2017 qu'on a eu avant 1997 !

A l'occasion j'essaierai de trouver ça mais il y en a eu au mois 3 dans les années 80 (et pas qu'un peu plus froid), ça fait relativiser aussi.

Pour Strasbourg (rappel tm -1,5° en janvier 2017) :

- hormis 1997 aucun dans les années 90

- 3 dans les années 80 (-3,7° en janv 1987, -4,2° en janv 1985, -5,4° en fev 1986),

- 2 dans les années 70 (-2,4° en janv 1979, -2,3° en janv 1971),

- 7 dans les années 60 (-2,6° en dec 1962, -5,3° en janv 1963, -5° en fev 1963, -2,4° en dec 1963, -2,4° en janv 1964, -1,7° en janv 1966, -2,8° en dec 1969),

- 1 dans les années 50 (-9,3° en fev 1956, à cheval sur janv/fev 54 on est également en dessous),

- 8 dans les années 40....

- 3 dans les années 30...

 

A noter que le mois de mars 1845 a été plus froid que notre mois de janvier 2017, bien évidement vue l'époque des relevées c'est à prendre avec précaution mais la moyenne calculée est de -2,5° pour ce mois de mars 1845 O.o. Les relevés d'Uccle en Belgique de mars 1845 relativement fiables confirment ce mois de mars hors norme°.

Modifié par thib91
2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah oui pas faux, bah j'étais au courant de l'effet de foehn ^^ Mais en y repensant vous avez raison, c'est un peu normal qu'on soit dans le bas de la fourchette ;)

 

Mais dans tout les cas, on manque d'eau quand même xD

 

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, thib91 a dit :

En attendant je n'avais pas jeter un œil au diagramme depuis quelques temps et bien le mois d'avril prend une tournure bien sèche...Les passionné de météo un peu agité vont devoir à nouveau prendre leur mal en patience (c'est une habitude...)

Une petite faiblesse anticyclonique ce week-end pourrait donner quelques précipitations globalement anecdotiques, peut-être un peu plus marqué sur Champagne et Bourgogne sans plus. Dégradation essentiellement nuageuses avec quelques gouttes, temps plus frais que notre fin de semaine en restant relativement doux pour la saison

 

Pour la suite c'est à nouveau le néant météo, comme souvent en avril, avec douceur sèche sous anticyclone jusque perpète. La première décade est pliée je dirais même jusque mi-avril. Quelques incertitudes sur le niveau de température en milieu de semaine prochaine avec toujours ces petits incursion d'air plus frais par flux continental vue à J+5 mais qui ne se réalise jamais, ce qui devrait à nouveau être le cas pour la semaine prochaine.

 

 

Oui, c'est sec et triste pour cette période de l'année. Le dicton "en avril ne te découvre pas d'un fil" n'a plus de sens. Heureusement qu'il y a les dates en bas du diagramme car en analysant les courbes brutes tu te dirais que c'est une bonne prévision pour le week end de l’Ascension. Quitte à en être réduit au retour immuable de la patate anticyclonique, autant éviter les gelées car une incursion froide en milieu de semaine prochaine après 2 semaine de floraison intensive serait mal venue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.