Fil67

Prévisions dans le Nord-Est, Juin 2017

311 messages dans ce sujet

Posté(e) (modifié)

il y a une heure, thib91 a dit :

Fin de la vigi orange orage, sans doute une des plus courtes de l'histoire xD.

La mayonnaise n'a pas pris (une fois de plus...) transition sèche en vue.

 

Bonjour Thib91,

Et pourtant orage qui s'est bien développé xDxDxD

564654d5f4645ssdffsdf77777.jpg

Modifié par Erkalfine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il est clair que la région de nancy n'est plus du tout une zone à orage, d'ailleurs il y a qu'à voir les Td extremement bas toute la journée dans ce secteur alors que c’était censé être humide, à croire que c'est un tout autre climat la bas, c'est juste dingue. Contrairement à ici où rien n'a changé, les orages s'y développent assez facilement et quand ils sont la ils font pas défaut bien au contraire. D'ailleurs, la différente est juste stupéfiante où tout est encore entièrement vert ici, les coins jaunes il faut encore les chercher alors que dans le centre du 54 c'est entièrement jaune

 

Pour en revenir à la prévision, WRF continue de fortement réagir cette nuit mais toujours rien en ce moment, l'instabilité aurait donc rapidement déguerpié, plus rapidement que ce qui était encore envisagé ce matin d'où la sortie de la vigilance de MF ce matin. La levée de cette vigilance en fin de journée est la cause de la disparation rapide de l'instabilité, donc plus rapidement que prévu, poussé par les vents d'ouest à l'arrière. Prochaine dégradation orageuse, quelque part entre lundi soir et mardi soir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur l'image visible du jour, lors de l'initiation des orages en Lorraine, on distingue bien les cumulifications organisées sous forme de bandes (HCR en anglais pour Horizontal Convective Rolls, appelés aussi "rues de nuages"). 

 

83014666jd.jpg

 

Dans la littérature, cette organisation a été pas mal étudiée, notamment car les parties ascendantes de ces 'rouleaux" sont des endroits préférentiels de déclenchement de la convection profonde, effet agissant à une échelle très fine (via l'approfondissement de la couche humide, diminution de la CIN...). Ils ont aussi d'autres implications, par exemple dans l'initiation d'orages sur des zones préférentielles le long des limites frontales ou dans la dynamique des supercellules. 

 

CBL+Results+Simulated+CBL+(before+storm+

 

Pas vraiment une prévision du coup, mais j'ai pensé poster cette remarque ici, plus facile à retrouver que dans le topic d'observations. 

17 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Merci pour ces explications Higurashi.

C'est fou quand même qu'un modèle puisse à ce point "sentir" la chose venir, dans un environnement aussi complexe et à priori totalement chaotique. Ou hasardeux plutôt devrais-je dire (Arome de hier minuit pour le début d'après-midi):

 

aromehd-54-12-2.png83014666jd.jpg

 

La petite initiation au sud-est du Luxembourg, et le noyau plus costaud aux confins Vosges/Haute-Saône.

A se demander pourquoi ça n'a pas initié entre ces deux zones à ce moment là, et comment le modèle a réussi à ne pas se planter quoi ( même si il manque une cellule dans la partie sud chez Arome)

 

En tout cas, tournons rapidement cette nouvelle page "offensante", car sans aller jusqu'au cataclysme, un peu d'eau aurait fait le plus grand bien pour finir cette canicule sur une note un peu moins amère.

Petit point prévision pour les jours à venir, car y'a de nouveau à dire, enfin!

 

Vite fait, on peut avoir l'impression qu'on se dirige vers un intermède à flux d'ouest, mais en réalité, c'est plus à une histoire de repositionnement des grandes ondulations que l'on a à faire.

Comparatif EC/GFS de minuit des 9 prochains jours:

 

1498237481.gif

 

Y'aura forcément des détails d'ordre chronologiques ou géographiques à préciser, mais globalement, la fiabilité est bonne, en tout cas en ce qui concerne le changement de situation générale, et la durée de celui-ci.

On peut même dire que jusqu'à mercredi/jeudi prochain, une première tendance prévision semble tout à fait possible, avec un indice de confiance relativement bon.

Pour les plus téméraires, on peut pousser jusqu'à vendredi à la rigueur, et après, ça se corse quand même un peu trop pour rentrer dans des détails trop précis.

 

Alors, dans les grandes lignes, une petite impulsion initiale et temporaire en flux d'ouest va enfin permettre aux hauts géopotentiels de débarrasser le plancher. Ca se fera en deux temps. D'abord le nord durant le week-end, puis le sud en première moitié de semaine prochaine.

Pour le nord-est, le déclin de la patate  nord-africaine est déjà amorcé en ce début de week-end, et on pourra concrètement souffler un peu.

La chute du mercure en altitude, liée d'une part à l'évacuation du couvercle brûlant mais aussi à l'irruption d'air atlantique un peu plus tempéré se poursuit, et permettra aux valeurs d'afficher de nouveau des valeurs de saison durant le week-end.

Un tel passif laisse cependant des traces, et demain samedi les 30°C pourront encore être atteints, notamment vers le sud du nord-est, en direction de la Franche-Comté et du sud de l'Alsace, où un reste de masse d'air chaude sera encore présent ( le front froid de jeudi soir n'a eu ni suffisamment de punch, ni le courage de s'aventurer très loin au sud pour évacuer intégralement cette masse d'air en une fois).

 

La première carte tout en haut à gauche pour dimanche minuit permet d'apercevoir un talweg de faible amplitude traverser le nord de la France.

De plus près, voilà ce que cela donne:

1498238322.gif

Il pourrait générer un tout petit peu de dynamisme à son passage, permettant à la masse d'air encore chaude d'être "exploitée". Ca ne devrait cependant concerner en grande partie que la Suisse, le sud de l'Allemagne, et le centre-est de la France. L'arc alpin en réalité.

Pas impossible cependant qu'en marge de cette évolution, on puisse observer samedi en fin de journée quelques développements convectifs sur le sud du nord-est, mais vraiment en limite du Centre-est. ( Jura sud).

Ailleurs, hormis quelques cumulus de beau temps, RAS.

 

Dimanche en journée le talweg sera passé et laissera place à une dorsale de tout aussi faible amplitude elle aussi. Le flux s'orientera à l'ouest en altitude, et à force, l'air chaud résiduel finira par sortir totalement hors de nos frontières. C'est dimanche que l'on retrouvera partout les normales saisonnières sur le nord-est, soit une dizaine de degrés à 1500m ( +/-, un peu plus frais vers le nord-ouest, un peu plus doux vers le sud-est), et des maximas tournant autour de 25°c en plaine.

Le flux d'ouest anticyclonique drainera de l'humidité atlantique, principalement en basse couche, et donc à priori sans risque de précipitations.

Sous une "inversion" en basse troposphère, cette nébulosité de type stratocumulus pourra s'étaler parfois:

sondagearpegefr_544_307_48_0_1498238790.

 

Arpege simule cette relative isothermie entre 2000 et 3000 m d'altitude dimanche après-midi, avec un petit pic d'humidité à cet endroit ( courbe bleu clair à gauche).

Ca ne sera pas couvert, mais en raison de la convection bloquée sous l'inversion, ça pourra devenir encombré par moments et par endroits.

 

 

Lundi, on assistera à un prolongement des conditions anticycloniques, avec cependant un flux tournant au sud-ouest. Advection chaude en basse couche ( retour du 15°C/850hPa), et de fait accentuation des valeurs d'énergie convective, dans un environnement qui tendra à redevenir instable dans le courant de l'après-midi, notamment à l'approche d'une ondulation dépressionnaire précurseur du changement imminent de config générale:

 

1498239157.gif

Pas impossible qu'après une journée plutôt sympa, mais lourde, la tendance devienne orageuse par le sud-ouest en soirée voire courant de nuit. Disons qu'on peut s'attendre en tout cas à un retour de la pluie, sous sa variante instable, dans le courant de la nuit de mardi.

 

Mardi, on attaque les choses sérieuses. Flux de sud-ouest dépressionnaire, plutôt rectiligne, avec une zone de conflit suffisamment proche pour ne pas avoir à craindre de souffrir d'une nouvelle canicule ( qui aura alors plutôt tendance cette fois à viser l'Europe centrale). On restera sous l'iso 15°c en travers du nord-est, avec de bonnes valeurs d'instabilité, mais sans anomalie notable en altitude du fait du caractère assez rectiligne du flux.

Ambiance chaotique. Le soleil pourra faire de très belles apparitions, rendant l'atmosphère vraiment moite, mais le beau temps ne devrait pas être très durable, ces montées de température favorisant rapidement des départs de convection spontanée ( en montagne, mais en plaine aussi). Pour l'Alsace, faut voir, car avec ce flux de sud-ouest, le foehn pourrait contribuer à assécher un peu la masse d'air, à limiter la convection et à favoriser le prolongement des éclaircies. C'est d'ailleurs sans doute sur l'Alsace qu'il fera le plus chaud ce mardi. Avec ces 15°c à 1500m, les éclaircies et l'éventuel petit coup de foehn supplémentaire, Arpege simule déjà des pointes à 32°c. Et on sait que dans le fossé rhénan ça peut vite grimper hors de toute raison pour un oui ou pour un non.

 

On surveillera ensuite la journée de mercredi, avec l'irruption probable d'un puissant coude dépressionnaire dans la circulation d'altitude ( déjà repérable sur le comapratif GFS/EC tout en haut).

Le timing jouera beaucoup, tout comme le réglage des autres détails d'ordre local, mais c'est une synoptique mouvementée qui se profile, avec tout ce qu'il faut pour engendrer une dégradation orageuse pimentée.

On sait cependant tous que désormais un nuage parasite  qui traîne une heure de trop au mauvais endroit peut faire foirer une situation orageuse quelques heures plus tard.

C'est un peu caricatural, mais on aura très certainement du fil à retordre avec les sempiternels décalages est/ouest, les retards ou les avances chronologiques, sans compter l'imprévisible de dernière minute. Autant d'obstacles sur le chemin d'une dégradation orageuse réussie.

 

A partir de jeudi/vendredi, l'axe principal du talweg devrait pouvoir passer et libérer, enfin, l'air atlantique vivifiant que certains attendant depuis quelques semaines. La nature quant à elle saura à coup sûr se réjouir non seulement de cette petite pause mercure bienvenue, mais, espérons le aussi, des précipitations convectives de la première moitié de semaine, et celles moins instables et peut-être plus étendues de la seconde moitié ensuite.

 

Enfin pour terminer, pas de signal fort en faveur du retour d'une chaleur excessive passé cet intermède plus frais et plus humide. On est sur du J>8, mais une canicule sait s'annoncer en temps utile quand il le faut, et vu qu'elle fait intervenir chez nous 9 fois sur 10 le cordon anticyclonique subtropical - le gros mou qui se traîne sur place des mois durant - on a généralement le temps de le voir commencer à se déplacer quand il se décide à le faire, tant ses mouvements sont lents ;)

 

 

 

Modifié par Fil67
8 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 22 heures, mike a dit :

il est clair que la région de nancy n'est plus du tout une zone à orage, d'ailleurs il y a qu'à voir les Td extremement bas toute la journée dans ce secteur alors que c’était censé être humide, à croire que c'est un tout autre climat la bas, c'est juste dingue. Contrairement à ici où rien n'a changé, les orages s'y développent assez facilement et quand ils sont la ils font pas défaut bien au contraire. D'ailleurs, la différente est juste stupéfiante où tout est encore entièrement vert ici, les coins jaunes il faut encore les chercher alors que dans le centre du 54 c'est entièrement jaune

 

Pour en revenir à la prévision, WRF continue de fortement réagir cette nuit mais toujours rien en ce moment, l'instabilité aurait donc rapidement déguerpié, plus rapidement que ce qui était encore envisagé ce matin d'où la sortie de la vigilance de MF ce matin. La levée de cette vigilance en fin de journée est la cause de la disparation rapide de l'instabilité, donc plus rapidement que prévu, poussé par les vents d'ouest à l'arrière. Prochaine dégradation orageuse, quelque part entre lundi soir et mardi soir

 

Pour les orages sur Nancy, je me demande si ça ne découle pas du désastre forestier sur le plateau de Haye lors de la tempête Lothar.

Initialement nous avions un vaste plateau, qui enserre Nancy dans sa "cuvette" et remonte jusqu'aux portes de Pont à Mousson, occupé par d'énormes surfaces de futaies régulières  (voire cathédrales) où régnait un micro-climat sous le houpier qui s'étendait sur 15 km de large et 35 km de long.

Depuis 1999, une régénération spontanée se met en place, mais ce ne sont plus des arbres de 30 ou 35 mètres de haut... Ayant longtemps vécu à Nancy, j'ai le souvenir (il y a 25 ans) d'orages qui s'amplifiaient en passant sur le plateau de Haye et se deversaient sur la ville alors qu'aujourd'hui j'ai plutôt l'impression que les cellules y perdent en vigueur et snobent l'agglomération. L'exception réside dans le dramatique épisode orageux d'il  y a quelques années !

 

Enfin c'est une impression ;)

3 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Sauf que l exception de l orage d il y quelques années et connue. Il venait de l est. Ce qui n est pas le cas de toutes séances de flop des dernières années. 

Modifié par lesteph

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

il y a une heure, Lolox a dit :

 

Pour les orages sur Nancy, je me demande si ça ne découle pas du désastre forestier sur le plateau de Haye lors de la tempête Lothar.

Initialement nous avions un vaste plateau, qui enserre Nancy dans sa "cuvette" et remonte jusqu'aux portes de Pont à Mousson, occupé par d'énormes surfaces de futaies régulières  (voire cathédrales) où régnait un micro-climat sous le houpier qui s'étendait sur 15 km de large et 35 km de long.

Depuis 1999, une régénération spontanée se met en place, mais ce ne sont plus des arbres de 30 ou 35 mètres de haut... Ayant longtemps vécu à Nancy, j'ai le souvenir (il y a 25 ans) d'orages qui s'amplifiaient en passant sur le plateau de Haye et se deversaient sur la ville alors qu'aujourd'hui j'ai plutôt l'impression que les cellules y perdent en vigueur et snobent l'agglomération. L'exception réside dans le dramatique épisode orageux d'il  y a quelques années !

 

Enfin c'est une impression ;)

 

oui enfin, on peut prendre exemple de l'incroyable dégradation orageuse du 11 juillet 1984 où la région de nancy avait été completement épargné des orages,, de fortes rafales de vent et de la grele. A l'époque, il avait été à peine relevé 8,9 mm à la station de nancy-essey et encore c'etait pas sous les violents orages de la soirée mais des pluies orageuses dans la nuit après le passage de la macro rafale qui avait alors concerné les vosges, l'Est du 54 et du 57 où des degats avaient été reportés à baccarat, lunéville, blamont, sarrebourg et dabo puis plus tard sur le bas rhin mais en perdant quelques peu de son aspect venteux. Il y a d'autres situations orageuses de l'époque où nancy était régulièrement frolé par de gros ammas orageux

Modifié par mike

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

De toute façon je pense qu'on ne dispose pas suffisamment de données pour pouvoir faire des comparaisons d'occurences orageuses dans le temps. Mais c'est vrai que ce serait super intéressant d'avoir des études sur les orages depuis des siècles ... voire des millénaires... comparer aussi les développements d'orages en fonction de la végétation, exemple dans le Haut-Doubs, lorsque celui-ci était parsemé de pins il y a 15000 à 10000 ans en arrière, noisetiers chênes et ormes jusqu'en -5000, puis hêtre et apparition du sapin, puis pour arriver à l'époque actuelle, épicéa, charme et noyer  (je cite les forêts du Haut-Doubs comme exemple car je ne connais pas la composition des autres forêts du Nord-Est)... ça se pourrait que le développement d'orages soit influencé également par la végétation, ce serait intéressant une étude là-dessus, mais je ne suis pas assez bon en sciences pour pouvoir faire quelque chose là-dessus :(

Modifié par Erkalfine
1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Perso je comprend toujours pas ce qu'il se passe sur Nancy :') 

 

Sinon Nouvelles situes convectives en vue, une possible lundi mais ca tient a rien pour l'instant.

 

Une autre Mardi, situ intéressante avec un conflit sur l'axe SO-NE, bonne valeur de CAPE sans être exceptionnel mais un élément plutôt sympa, on n'a un creusement (plutôt rapide en + !) qui devrait transité entre l'ouest et le nord de la France, ce qui place toute cette zone la sous un risque orageux notable :

 

628342gfs096.png

 

A suivre ! :)

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

il y a 55 minutes, supercell54 a dit :

Perso je comprend toujours pas ce qu'il se passe sur Nancy :') 

 

Sinon Nouvelles situes convectives en vue, une possible lundi mais ca tient a rien pour l'instant.

 

Une autre Mardi, situ intéressante avec un conflit sur l'axe SO-NE, bonne valeur de CAPE sans être exceptionnel mais un élément plutôt sympa, on n'a un creusement (plutôt rapide en + !) qui devrait transité entre l'ouest et le nord de la France, ce qui place toute cette zone la sous un risque orageux notable :

 

628342gfs096.png

 

A suivre ! :)

 

 

Faut pas que l'anticyclone des Açores pousse trop sinon c'est foutu! lol.

Si seulement il pouvait se barrer un bon coup celui-là! allez voyager un peu aux States je sais pas mais se barrer vers l'ouest quoi!! car là on voit que s'il pousse à peine c'est foutu pour la dégradation et ce sera pour l'Allemagne!! lol

Modifié par Erkalfine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, Erkalfine a dit :

 

 

Faut pas que l'anticyclone des Açores pousse trop sinon c'est foutu! lol.

Si seulement il pouvait se barrer un bon coup celui-là! allez voyager un peu aux States je sais pas mais se barrer vers l'ouest quoi!! car là on voit que s'il pousse à peine c'est foutu pour la dégradation et ce sera pour l'Allemagne!! lol

 

Vaudrait mieux pas qu'il se barre trop vers l'ouest, sinon retour à la case départ très certainement:

 

gfs-0-6.png

 

Sincèrement, l'anticyclone des Açores est idéalement placé dans ces prévisions. Sur les Açores. Ce qui laisse de la place pour des infiltrations dépressionnaires humides et fraîches quand il se retire un peu, et à des périodes de beau temps agréablement chaud quand il se rapproche plus sensiblement.

Le genre d'été qui sur la durée limiterait les passages caniculaires pénibles dont souffrent (physiquement) les uns, et les abysses froids et humides que redoutent ( psychologiquement) les autres.

Mais autant ne pas se faire d'illusions pour l'été qui vient. L'anticyclone des Açores ne va pas sagement rester sur les Açores encore deux mois et la canicule dont on sort ne sera pas la seule. Tout comme la période fraîche ou humide qui se profile la semaine prochaine, bien qu'à considérer comme un répit de durée indéterminée,  va de toute façon en faire râler plus d'un ( ça râle parfois déjà que ça n'a même pas encore commencé.)

5 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, mike a dit :

 

oui enfin, on peut prendre exemple de l'incroyable dégradation orageuse du 11 juillet 1984 où la région de nancy avait été completement épargné des orages,, de fortes rafales de vent et de la grele. A l'époque, il avait été à peine relevé 8,9 mm à la station de nancy-essey et encore c'etait pas sous les violents orages de la soirée mais des pluies orageuses dans la nuit après le passage de la macro rafale qui avait alors concerné les vosges, l'Est du 54 et du 57 où des degats avaient été reportés à baccarat, lunéville, blamont, sarrebourg et dabo puis plus tard sur le bas rhin mais en perdant quelques peu de son aspect venteux. Il y a d'autres situations orageuses de l'époque où nancy était régulièrement frolé par de gros ammas orageux

 

Je ne sais pas Mike, en 1984 j'étais à Belfort et je ne suis arrivé à Nancy qu'en 1992 ;)

Mais dans mes souvenirs, après que la tempête ait complètement ravagé la forêt de Haye (couchant les fûts de Hêtre comme un mikado géant sur plusieurs milliers d'hectares) je n'ai plus vu ces orages qui prenaient vigueur en passant sur le plateau dans leur remontée depuis l'O.S.O..

D'où mon interrogation :)

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 42 minutes, Lolox a dit :

 

Je ne sais pas Mike, en 1984 j'étais à Belfort et je ne suis arrivé à Nancy qu'en 1992 ;)

Mais dans mes souvenirs, après que la tempête ait complètement ravagé la forêt de Haye (couchant les fûts de Hêtre comme un mikado géant sur plusieurs milliers d'hectares) je n'ai plus vu ces orages qui prenaient vigueur en passant sur le plateau dans leur remontée depuis l'O.S.O..

D'où mon interrogation :)

 

franchement, je ne sais pas si la foret de haye de l'époque pouvait jouer sur quelque chose à chaque dégradation orageuse, j'en reste tout de même peu convaincu. La situation de 1984 était quand meme une situation particulière se produisant extremement rarement de cette facon. Même si par exemple cette fameuse foret n'aurait pas été la, ca aurait été quand meme violent dans l'ensemble et généralisée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et juste pour terminer avec 1984, les gens le savaient peut etre pas mais l'année 1984 était une année bien calme au niveau des orages, la situation du 11 juillet 1984 était la seule grosse dégradation orageuse de tous l'été dans le Nord-Est. Et le printemps n'était pas mieux, le mois de mai par exemple avait été pourri, aussi frais que mai 2013. Concernant l'été, il etait proche de la normale

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Maintien de l'opportunité d'une dégradation orageuse pour lundi chez GFS. Sur le nord-est on sera cependant sans doute sur du "recyclage". Timing pas top top, possible retard au niveau de la constitution des valeurs d'énergie convectives, et petit défaut de synchro entre tout ça et l'approche du dynamisme d'altitude véhiculé par le flux de sud-ouest dépressionnaire.

On récupèrera probablement en soirée et cours de nuit de mardi les restes d'une évolution orageuse enclenchée aux heures chaudes sur le Massif Central et le sud du pays de manière générale.

Mais c'est peut-être pas plus mal, ces orages devraient pouvoir former un amas pluvio-instable en se dirigeant vers le nord-est en fin de journée. Des fois, c'est mieux de chopper 5mm un peu partout, que  25mm très localement et rien ailleurs.

 

Pour mardi, persistance du flux de sud-ouest dépressionnaire. L'éventuel passage pluvio-orageux de la nuit précédente devrait permettre d'enrichir les basses couches en humidité supplémentaire. A voir si une nébulosité résiduelle ne vient pas trop jouer les trouble-fêtes trop longtemps mardi matin, car la journée s'annonce sinon chaotique. Une dépression de surface facilitera les forçages, et on peut s'attendre à une convection assez étendue. Pas trop de convergence qui se dessine pour l'instant, ou de front froid permettant de localiser une zone à risque plus grand.

Sans réelle organisation ou soutien dynamique marqué, mais avec une énergie convective suffisante, les orages pourront localement s'avérer fort.

Le risque se maintiendra en soirée et début de nuit.

 

Mercredi, la situation est limite limite pour quelque chose de réellement intéressant. Il faudra voir dans les sorties à venir, mais on sera à l'interface entre l'advection très chaude sur l'Europe centrale et l'arrivée de l'air plus frais par l'ouest. Probablement déjà dans l'arrière de la zone de contact, à proximité d'un front ondulant plutôt pluvieux dans sa partie ouest.

GFS semble optimiste pour mercredi, mais la config générale me laisse penser que la rencontre Atlantique/Méditerranée se passera plus à l'est. A voir!

4 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Le 24/06/2017 à 07:06, Fil67 a dit :

 

"Sincèrement"

 

Ah d'habitude tu n'est pas trop sincère? lol

 

Retour à la case départ canicule?

 

Je ne vois pas pourquoi si l'anticyclone des Açores était sur l'est des Etats-Unis, sur l'Europe nous aurions la même configuration que précédemment.

Pour quelqu'un qui fait des prévisions météo et a l'air assez calé je suis surpris que vous ne puissiez imaginer qu'une seule situation météo avec un anticyclone sur l'est des Etats-Unis...

Ca m'étonnerait que vous pensiez qu'il n'y avait qu'une seule solution possible. Je pense donc que vous avez exagéré, et ceci je croyais était prohibé sur ce site, lorsqu'on exagère, accentue, amplifie, au contraire de retranscrire une vérité scientifique exacte...

On a l'impression que ce que vous voulez dire c'est que ce que je dis c'est peu intéressant, peu logique, ou  je ne sais quoi. Ca fait presque penser à une marque de manque de respect de votre part.

 

Voici en exemple ce qui se passerait avec l'anticyclone sur l'est des E-U. On aurait par exemple une situation comme sur l'Europe Centrale. Oui, il ferait chaud, et alors? en Europe Centrale ils vivent sous des 35 degrés une grande partie de l'été et ils ne sont pas morts. Et dans ce flux de sud-ouest, et humide, nous aurions aussi des orages.

 

L'idéal! :)

(Après je sais, certes j'étais hors sujet, j'aurais dû plutôt poster ça dans le topic des souhaits. Mais il y en a de temps en temps des hors sujets quand même. Mais je ne posterai plus rien de hors sujet.)

 

illustration.jpg

Modifié par Erkalfine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 48 minutes, Erkalfine a dit :

 

Ah d'habitude tu n'est pas trop sincère? lol

 

Retour à la case départ canicule?

 

Je ne vois pas pourquoi si l'anticyclone des Açores était sur l'est des Etats-Unis, sur l'Europe nous aurions la même configuration que précédemment.

Pour quelqu'un qui fait des prévisions météo et a l'air assez calé je suis surpris que vous ne puissiez imaginer qu'une seule situation météo avec un anticyclone sur l'est des Etats-Unis...

Ca m'étonnerait que vous pensiez qu'il n'y avait qu'une seule solution possible. Je pense donc que vous avez exagéré, et ceci je croyais était prohibé sur ce site, lorsqu'on exagère, accentue, amplifie, au contraire de retranscrire une vérité scientifique exacte...

On a l'impression que ce que vous voulez dire c'est que ce que je dis c'est peu intéressant, peu logique, ou  je ne sais quoi. Ca fait presque penser à une marque de manque de respect de votre part.

 

Voici en exemple ce qui se passerait avec l'anticyclone sur l'est des E-U. On aurait par exemple une situation comme sur l'Europe Centrale. Oui, il ferait chaud, et alors? en Europe Centrale ils vivent sous des 35 degrés une grande partie de l'été et ils ne sont pas morts. Et dans ce flux de sud-ouest, et humide, nous aurions aussi des orages.

 

L'idéal! :)

(Après je sais, certes j'étais hors sujet, j'aurais dû plutôt poster ça dans le topic des souhaits. Mais il y en a de temps en temps des hors sujets quand même. Mais je ne posterai plus rien de hors sujet.)

 

illustration.jpg

 

 

Euh j'ai pas tout compris, surtout vers le début, mais bon bref...

En tout cas, merci d'avoir pris la peine d'avoir fait cette carte, parce qu'elle résume en 4 lettres le côté assez ubuesque de la situation: CQFD !

Et pour ne pas risquer de me faire traiter d'irrespectueux, de malhonnête ou de charlatan, il me semble qu'avec un tel positionnement de l'anticyclone sur l'est des Etats-Unis, l'ouest de l'Europe est tout sauf en proie à une dégradation orageuse, car située sous une dorsale chaude et stable. ( c'est pas moi qu'ai fait le dessin, promis).

Du coup, je me permets de vous citer également:

Le 24/06/2017 à 01:06, Erkalfine a dit :

 

 

Si seulement il pouvait se barrer un bon coup celui-là! allez voyager un peu aux States je sais pas mais se barrer vers l'ouest quoi!! car là on voit que s'il pousse à peine c'est foutu pour la dégradation et ce sera pour l'Allemagne!! lol

En voyageant vers l'ouest, en direction des Etats-Unis, on voit donc effectivement que ça peut déboucher sur nous sur une dorsale, et là, y'aura pas que pour l'Allemagne que ce sera foutu niveau orages...

Mais bon, avec des lol à tout bout de champ, on perd un peu le fil de la conversation, et surtout, on ne sait plus si c'est du lard ou du cochon.

( c'est une expression, c'est pas une insulte, des fois que hein?) LOL

 

 

11 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toujours ce risque orageux assez faible mais probable pour un peut de nocturne demain nuit avec l'arrivée de la masse d'aire plus chaude et instable par le sud et d'un peut de dynamisme modélisé également : 

 

Modele GFS - Carte prévisions

 

Pas grand chose mais ça pourrait bien suffire à favorisé l'éclosion de petites cellules orageuses nocturnes surtout que la cape et vue persister la nuit. 

 

Arome le modélise d'ailleurs bien : 

 

aromehd-28-32-0.png?25-17

 

Et il fait réagir les pp avec de petites cellules probable jusqu'en fin de nuit même :

 

aromehd-1-35-0.png?25-17

 

Gfs et cep sont du même avis...  A suivre donc demain.

 

Avant la journée de mardi qui s'annonce plus dynamique encore probablement.. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Enfin un peu d'animation à se mettre sous la dent :

- développements instables demain et mardi, en flux de SO, à l'avant du système perturbé qui couve sur l'Atlantique et en bordure du bloc chaud qui nous a fait cuire la semaine dernière

- journée de transition mercredi avec du froid qui va pousser du chaud et peut être de bonnes quantités de flotte

- du gris humide et venteux à la sauce octobre pour la fin de semaine et le début du week end

 

Normalement tout le monde aura droit à son arrosage, certainement copieux sur le cumul dans les endroits les plus favorisés mardi et mercredi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, KillBrice a dit :

Enfin un peu d'animation à se mettre sous la dent :

- développements instables demain et mardi, en flux de SO, à l'avant du système perturbé qui couve sur l'Atlantique et en bordure du bloc chaud qui nous a fait cuire la semaine dernière

- journée de transition mercredi avec du froid qui va pousser du chaud et peut être de bonnes quantités de flotte

- du gris humide et venteux à la sauce octobre pour la fin de semaine et le début du week end

 

Normalement tout le monde aura droit à son arrosage, certainement copieux sur le cumul dans les endroits les plus favorisés mardi et mercredi.

 

Il faut maintenant. Il le faut tout simplement. Autant en "profiter" tant que les racketteurs jettent leur dévolu sur quelqu'un d'autre. L' Espagne est libérée de ses 20-25°c/850hPa et  les Açores tiennent le coup face aux chutes de géopotentiel. C'est l'occasion rêvée!

Ca fait du bien de revoir du vert dans certains graphs ( et par la même occasion bientôt dehors aussi pour les coins actuellement les plus touchés par la sécheresse de surface).

 

3 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Plusieurs épisodes devraient concerné le NE en ce début de semaine.

 

- Pour parler du premier épisode ce soir et cette nuit, quelques monocellulaires devraient prendre racine sur le Centre et se diriger vers le NE dans un flux de SSE. Ca restera peu organisé sans véritable dynamisme même si Arome voit une organisation temporairement linéaire le long d'une ligne de convergence de BC en soirée.

 

aromehd-11-15-2_rxt3.png

 

 

Risque supercellulaire faible mais non négligeable vers la Lorraine avec un cisaillement de basse couche modéré. Côté FC, on surveillera ce qui remonte du Jura même si y a des chances que ça soit davantage flotteux.

De même mardi, quelques orages devraient éclore en journée en progressant vers le nord de nos régions sans toutefois être plus organisé. A surveiller le potentiel pluvieux qui sera assez important avec des cellules peu mobiles dû à un storm motion très faible:

 

27-110_fcz9.GIF

 

PWAT modéré ( 40mm ) mais ça devrait être assez humide à l'étage moyen, donc probablement de bonnes quantités d'eau localement vers les frontières nord.

Risque de grêle et venteux faible hormis ça.

 

- Mardi soir et mercredi, le potentiel orageux augmente avec davantage de dynamisme sur le pays. Mais on restera sans doute trop à l'ouest de l'activité sur le bassin parisien et le Nord dans un premier temps. Ensuite c'est ouvert ... à affiner mais un MCS n'est pas à exclure dans la nuit, notamment sur FC.

Modifié par Tsab-57
5 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Arome et wrf modelisent des choses intéressantes pour ce soir en bfc au niveau précipitations. Il y aura sans doute de bonnes cellules au vu du cisaillement et de l énergie disponible. Il fera aussi encore assez chaud sur le sud du nord est avec des tx de l ordre de 28 degrés 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Bon arrosage en vue cette nuit :

 

aromehd-1-17-0.png?27-12

 

Pour le coup, c'est la Lorraine et l'Alsace qui pourrait essuyer les plus grands cumuls, arôme simule ce paquet pluvieux depuis déjà plusieurs runs :

 

aromehd-1-19-0.png?27-12

 

Modifié par Le Bossue d'Alsace
2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Des orages modéré plutôt généralisé auront lieu demain après midi, dans une masse d'air moins instable qu'aujourd'hui mais avec un beau forçage demain après midi, à voir.

Modifié par du 25

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On remarquera quand meme que arome s'est un peu planté cette nuit en stimulant un gros amas orageux. Au final, il y aura eu qu'une seule ligne orageuse passant rapidement donc avec des cumulus nettement plus léger que prévu

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.