DoubleKnacki

Prévisions pour le Sud-ouest

129 messages dans ce sujet

Posté(e) (modifié)

Bonjour, 

 

Place aux analyses et prévisions, pour débuter ce premier jour de ce mois de juin, pour notre grand Sud-ouest ^_^ !.

 

Pour demain vendredi :

 

- Assez calme et généralement clair à peu nuageux en matinée, avec la présence d'un voile nuageux de haute altitude. Au Sud de la Garonne néanmoins, quelques plaques de bas marins assez épaisses, seront certainement présentes, principalement du Pays-Basque et du Nord des Pyrénées-Atlantiques, aux Landes, jusqu'aux portes du Gers, lesquelles devraient se dissiper passé 12h ou en première partie d'après-midi. A noter aussi, que quelques petits passages nuageux pré-orageux pourraient circuler vers l'étage moyen dans le même temps, donnant pourquoi pas une ou deux petites ondées très isolées, faibles et peu durables (plutôt là aussi, au Sud de cette même limite fluviale).

 

Le temps restera serein dans l'après-midi et dans un premier temps, plutôt clair en général dans l'intérieur des terres, malgré la persistance d'un voile nuageux continuant de circuler à haute altitude, lequel sera je pense doublé de quelques possibles bancs de nuages pré-orageux ici et là, toujours au niveau des étages moyen (altocumulus floccus et castellanus...). A noter que les nuages bas resteront positionnés dans le golfe de Gascogne et auront par moment tendance à effleurer ou partiellement déborder un peu entre la côte Basque et Landaise, soutenus par un relatif vent d'Ouest, faible à modéré.

 

En seconde partie d'après-midi, quelques averses et orages épars, pourront se former au-dessus des Pyrénées par évolution diurne, mais aussi pourquoi pas aussi dans l'air chaud et suffisamment instable, vers le Nord de l'Aquitaine, ou je pense qu'une ou deux averses voire un orage, ne pourront pas y être exclu, avant la fin de soirée. Mais la présence d'une dynamique générale encore trop molle, ne favorisera pas l'éclosion d'orages organisés et plus forts, en tout cas en tout premier lieu, lesquels auront certainement tendance à s'affaiblir rapidement.

 

Pour la fin de soirée et le courant de la nuit suivante, je trouve qu'on persiste sur une incertitude importante malgré l'échéance, entre les modèles européens et américains :

 

- Arpège, CEP et NEMS NMMB (que je trouve souvent fiable et se rapprochant des Européens), reste globalement assez stables au fil des mises à jour, avec l'occurrence réelle et concrète, d'une dégradation pluvio-orageuse active remontant rapidement du fond du golf de Gascogne avant le milieu de la nuit, principalement en Aquitaine, ou certains paramètres suggèrent qu'un risque d'orages forts pourraient exister dans la masse (ED de jet avec fortes ascendances prévues en amont du forçage d'altitude principal s'approchant doucement par la Galice, surtout dès la première partie de nuit, à partir de l'Ouest de l'Aquitaine, le tout se combinant à une instabilité modérée continuellement advectée au-dessus de l'inversion, tout au long de la nuit avec des valeurs allant de 400 à 800 ou 1000 j/kg de mucape, au gré des modèles). Arôme, bien que s'arrêtant demain à 20h, semble sérieusement en prendre le chemin (à confirmer ce soir). Une nouvelle advection de nuages bas sera d'ailleurs probablement draînée dans le sillage de la dégradation, durant la nuit.

 

Intéressante la carte à 1.5PVU et la seconde, mettant en avant la création d'un vaste minimum de surface se creusant même un peu en première partie de nuit dans l'air chaud, depuis l'intérieur de notre Sud-ouest, vers le Nord-est du pays :

 

625799arpege30420.png

 

357758arpege2420.png

 

- Seuls GFS/WRF et Euro4 font bande à part, là aussi avec une bonne stabilité, avec une dégradation instable se mettant en place de façon beaucoup plus lente durant la nuit, avec un risque orageux affectant prioritairement le Nord de l'Espagne, une partie du Midi-Pyrénées et le Nord-nord-est de l'Aquitaine, avec quelques foyers laissant la place en seconde partie de nuit ou fin de nuit, à un axe pluvio-orageux s'organisant à partir de l'intérieur de l'Aquitaine. En cause, un forçage visiblement moindre et plus tardif dans la nuit, s'appliquant sur une atmosphère un peu plus sèche et moins instable.

 

A confirmer et à affiner, parce que ça ne me paraît pas très clair cette histoire, même si je ferais un peu plus confiance aux modèles européens, qui montrent fréquemment leur supériorité la plupart du temps, dans le cadre des épisodes orageux.

Modifié par DoubleKnacki
5 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Note de 18h15 :

 

Rapprochement assez net de GFS 12z envers les modèles européens, avec un forçage plus proche et une instabilité plus conséquente dans la masse d'air (modélisée un peu plus à l'Ouest aussi) et une dégradation s'amorçant réellement durant les heures de la nuit. Je pense que ça commence à devenir un peu plus sérieux cette histoire, mais il reste encore quelques mises à jour sensibles à analyser.

 

Arôme 12z fait démarrer la convection principalement dans l'intérieur du Sud-ouest durant la fin d'après-midi et la soirée, laquelle prendrait franchement de l'ampleur selon lui, surtout à partir du Nord de l'Aquitaine et vers les Charentes. Il semble qu'on puisse parler d'un bon phasage dynamique / instabilité possible cette fois-ci, ce qui changerait enfin des pseudos flops et vieilles dégradations foireuses, depuis le début de la saison.

7 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour tes analyses toujours aussi plaisantes à lire :D

 

Le copain Arome 12Z modélise une grosse bouboulle pour la nuit. On verra la suite des mise à jour si ça tourne pas du mauvais côté...

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Bonsoir,

 

Pour la semaine qui arrive :

 

Lundi :

 

Plutôt assez beau demain sur notre grand Sud-ouest, ceci après la désagrégation de la chape nuageuse présente plus particulièrement au Sud de la Garonne, pouvant même laisser échapper quelques gouttes, bruines ou pluies faibles, principalement vers le Pays-Basque, le long du piémont et vers la plaine Toulousaine. Plus clair avec d'assez belles éclaircies, plus au Nord de cette limite fluviale. 

 

Généralisation de belles éclaircies dans l'après-midi partout, avec un ciel généralement peu nuageux (en dehors de quelques secteurs locaux conservant un peu plus de nuages) et clair notamment le long des littoraux aquitains. Températures très légèrement en dessous des normes de la saison en moyenne, histoire de pinailler, avec 9 à 14°c pour les minimales au gré des endroits et 19 à 24°c dans l'après-midi, toujours en moyenne.

 

Dégradation progressive en cours de nuit suivante, avec l'arrivée d'une onde océanique, chargée de pluies faibles à modérées et d'un relatif renforcement du vent, surtout de l'Aquitaine aux Charentes (rafales nocturnes vers 30 à 65 km/h en moyenne). Ces précipitations se généraliseront peu à peu à l'ensemble du Sud-ouest au fil de la nuit, par vagues successives.

 

Mardi :

 

Assez rapide amélioration du temps au cours de la journée, d'Ouest en Est, ceci après les dernières pluies principalement en première partie de matinée, lesquelles se seront totalement évacuées probablement, passé midi, sauf éventuellement temporairement le long du piémont Pyrénéen. Néanmoins, le ciel ne sera pas encore tout bleu, avec la circulant d'un voile nuageux de haute altitude et la présence de quelques bancs nuageux résiduels, ici et là. Les températures minimales en moyenne, iront de 12 à 15°c en général, avec peut-être un petit degré de moins au plus près des Pyrénées et un petit de plus, vers les côtes aquitaines. Pour les maximales, 18 à 22°c en moyenne (ponctuellement 23°c).

 

Mercredi :

 

Temps très agréable, sec, calme et printanier tout au long de la journée sur l'ensemble du Sud-ouest, avec tout au plus quelques cirrus de haute altitude ici et là, mais aussi éventuellement quelques cumulus décoratifs, au Nord de la Garonne. Températures minimales moyennes, allant de 9 à 14°c des terres vers les plages aquitaines et des maximales en hausse, vers 21 à 25°c en général, mais pourquoi pas vers 26 à 27°c au plus chaud, vers la fin d'après-midi, du côté de l'Ouest de l'Aquitaine (à affiner).

 

Jeudi :

 

Temps clairement estival très probablement en journée avec un temps d'abord ensoleillé, puis se voilant graduellement par l'Ouest au fil des heures durant l'après-midi, tout en se doublant peut-être de quelques nuages bas marins, dès la seconde partie d'après-midi ou soirée, vers le Pays-Basque et l'Ouest des Landes dans un premier temps, en s'accompagnant d'une progressive rotation des vents à l'Ouest (mais c'est encore variable selon les modèles et restant largement à confirmer). Les minimales seront, en moyenne comprises, entre 11 à 16°c, des terres vers les plages aquitaines, tandis que les maximales prendront un bon coup de chaud, avec le redressement du flux au Sud-ouest, en amont du passage d'un possible talweg thermique. Du coup, on pourra atteindre généralement 27 à 32°c, d'Est en Ouest, avec pourquoi pas un peu plus selon ARP et GFS, car CEP reste plus modéré (25 à 30°c).

 

De ce fait, une dégradation instable ne sera pas exclue principalement durant la nuit suivante et plus certainement de l'extrême Nord de l’Aquitaine en remontant vers le Centre-Ouest, peut-être sous la forme d'orages, mais la fiabilité me semble mauvaise pour le moment, compte tenu de l'échéance, des divergences entre Arpège, GFS et CEP (bien que GFS et Arpège soit assez proches dans la forme), mais aussi bien entendu, sur le timing, le dynamisme et l'orientation de cet éventuel talweg qui pourrait plus ou moins nettement bousculer cet air très chaud présent sur le pays. 

 

Vendredi :

 

Pour cette journée, le passage de ce possible talweg nocturne, n'aura peut-être pas d'effets notables sur la masse d'air, avec un flux restant orienté au secteur Ouest-sud-ouest et même si je pense quand même, que l'on pourrait perdre quelques degrés sur l'ensemble de la région, avec une nébulosité plus ou moins abondantes. Mais tout ceci reste très largement à confirmer et dépendra quand même pas mal de cette dégradation qui pourrait ou pas, balayer une partie de notre région (ou pas du tout), durant la nuit de jeudi à vendredi.

 

Jérôme.

Modifié par DoubleKnacki
4 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Bonjour,

 

Persistance d'un risque orageux pour la soirée et / ou la nuit de jeudi à vendredi, ceci après une chaude journée dans l'intérieur du Sud-ouest.

 

La situation est un peu atypique quand même, avec un flux d'Ouest-sud-ouest (et même un jet orienté à l'Ouest à 300 hpa en cours de nuit), sans réel forçage massif. La situation semblerait néanmoins divergente en altitude, en entrée droite de jet, avec une advection chaude, humide et potentielle instable, relativement marquée et couplée à une atmosphère visiblement bien cisaillée. Il y aura aussi un peu plus d'air froid circulant en altitude, contrairement à la situation du week-end dernier (vers -14°c autour des 5500 m).

 

ARP et CEP réagisse franchement, avec une dégradation nocturne, tandis que GFS voit un déclenchement plus précoce et plutôt lié à la zone de convergence de basse couche et moins à l'arrivée du relatif forçage d'altitude.

 

Sur ce coup-là, je ne sais pas vraiment quoi en penser...

 

A suivre.

 

Modifié par DoubleKnacki
2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, DoubleKnacki a dit :

Bonjour,

 

Persistance d'un risque orageux pour la soirée et / ou la nuit de jeudi à vendredi, ceci après une chaude journée dans l'intérieur du Sud-ouest.

 

La situation est un peu atypique quand même, avec un flux d'Ouest-sud-ouest (et même un jet orienté à l'Ouest à 300 hpa en cours de nuit), sans réel forçage massif. La situation semblerait néanmoins divergente en altitude, en entrée droite de jet, avec une advection chaude, humide et potentielle instable, relativement marquée et couplée à une atmosphère visiblement bien cisaillée. Il y aura aussi un peu plus d'air froid circulant en altitude, contrairement à la situation du week-end dernier (vers -14°c autour des 5500 m).

 

ARP et CEP réagisse franchement, avec une dégradation nocturne, tandis que GFS voit un déclenchement plus précoce et plutôt lié à la zone de convergence de basse couche et moins à l'arrivée du relatif forçage d'altitude.

 

Sur ce coup-là, je ne sais pas vraiment quoi en penser...

 

A suivre.

 

 

Bonjour,

 

Voici le Jet à 300hPa Jeudi soir:

 

170606040221826655.png

 

Je ne vois pas d'entrée droite ( enfin, pour Jeudi soir), je vois plutôt un flux décélérant en sortie Gauche de Jet, avec divergence d'altitude donc. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

En fait on serait à la fois en entrée droite du premier morceau de jet au nord, et en sortie gauche du jet principal qui arrive par l'ouest.. Ce qui donne une bonne divergence d'altitude modélisée par GFS sur la façade atlantique.

Quant aux forçages d'altitudes liés à l'advection de tourbillon à 300 Hpa, on aurait, toujours d'après GFS de bonnes valeurs aux alentours de 20h loc, sur tout l'arc atlantique, avec un renforcement en progressant dans les terres.

Cela signifie en gros qu'entre 20h et 2h du mat, il y aurait de bonnes ascendances liées à ces forçages, en partant d'abord des zones littorales pour finir vers Midi-Pyrénées.

Il y aura de l'énergie, et la cin présente devrait vite se faire dégager par les forçages.

Arpège est à peu près dans la même veine, mais tend à faire durer un peu plus l'instabilité du côté Aquitaine.

En basses couches, c'est plutôt déphasé, avec une convergence décalée et en avance sur les forçages d'altitudes. L'air étant bien sec à l'avant, il n'y aura pas grand chose à espérer avant la soirée, car je doute que la convergence puisse pousser jusqu'au niveau de convection libre, retranché alors vers les 2500 m..

 

Modifié par Kev
1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Il y a 1 heure, ORAGE31 a dit :

 

Bonjour,

 

Voici le Jet à 300hPa Jeudi soir:

 

[image]

 

Je ne vois pas d'entrée droite ( enfin, pour Jeudi soir), je vois plutôt un flux décélérant en sortie Gauche de Jet, avec divergence d'altitude donc. 

 

Je ne me sers pas de WRF (sauf en comparaison), mais plutôt d'Arpège et de CEP.

 

Pour jeudi après-midi, jusqu'en soirée, ça ressemble grosso-modo à un placement en entrée droite, puis comme signalé judicieusement par Kev, simultanément en sortie gauche / entrée droite en première partie de nuit suivante, mais ce n'est pas vraiment très clair je trouve compte tenu de l'orientation du flux général et de la synoptique dans son ensemble, donc l'erreur est possible.

 

Dans tous les cas, on sent l'occurrence à confirmer, de la constitution d'un axe potentiellement orageux (avec des ondées et des orages ponctuels), s'étirant de l'Aquitaine au Bassin Parisien durant la nuit de jeudi à vendredi. Par contre, très difficile de prévoir pour le moment, l'activité potentielle de ces probables foyers orageux... en attendant les prochaines mises à jour.

 

PS : c'est vrai que via WRF, ça ressemble un peu plus à une sortie gauche tout de même...

Modifié par DoubleKnacki
1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

il y a 24 minutes, Kev a dit :

En fait on serait à la fois en entrée droite du premier morceau de jet au nord, et en sortie gauche du jet principal qui arrive par l'ouest.. Ce qui donne une bonne divergence d'altitude modélisée par GFS sur la façade atlantique.

Quant aux forçages d'altitudes liés à l'advection de tourbillon à 300 Hpa, on aurait, toujours d'après GFS de bonnes valeurs aux alentours de 20h loc, sur tout l'arc atlantique, avec un renforcement en progressant dans les terres.

Cela signifie en gros qu'entre 20h et 2h du mat, il y aurait de bonnes ascendances liées à ces forçages, en partant d'abord des zones littorales pour finir vers Midi-Pyrénées.

Il y aura de l'énergie, et la cin présente devrait vite se faire dégager par les forçages.

Arpège est à peu près dans la même veine, mais tend à faire durer un peu plus l'instabilité du côté Aquitaine.

En basses couches, c'est plutôt déphasé, avec une convergence décalée et en avance sur les forçages d'altitudes. L'air étant bien sec à l'avant, il n'y aura pas grand chose à espérer avant la soirée, car je doute que la convergence puisse pousser jusqu'au niveau de convection libre, retranché alors vers les 2500 m..

 

 

D'ailleurs, l'entrée Droite/sortie Gauche de Jet simultanée serait surtout présente sur le Centre-Ouest, car, ailleurs, sur l'Aquitaine nous aurions plutôt une sortie Gauche uniquement. La divergence, au vu du Jet, semble plutôt importante en effet. 

 

Après, il y a intérêt à ce que les pressions au sol ne remonte pas trop rapidement depuis l'Océan car, le vent d'W ne va pas perdre de temps pour entrer dans les terres. Toutefois, en altitude, vers 850hPa, les pressions pourraient remonter moins rapidement avec un traditionnel décalage entre le thalweg de surface et celui présent dans les basses couches supérieures. L'énergie pourrait être, de ce fait, rapidement éjecté en altitude, avec des pluies plutôt orageuses ( après de possible orages brefs). 

Modifié par ORAGE31

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
>> TENDANCE HEBDOMADAIRE : CHAUD DANS L'ENSEMBLE <<
 
Bonsoir à tous ! :)
 
Voici la tendance pour votre semaine, qui sera marquée notamment par deux coups de chaud éphémères.
 
SITUATION ACTUELLE :
 
gfs-0-6.png.17e1673b984ca14c41dd975401404160.png
 
Nous sommes concernés par un flux d'Ouest à Nord-Ouest qui a amené une dégradation et surtout un air bien frais ce mardi.
Ça se réchauffe déjà un peu demain avec le gonflement d'une nouvelle dorsale anticyclonique, mais le vrai réchauffement aura lieu jeudi avec un pic de températures qui devrait être suivi par une dégradation orageuse (à affiner).
 
ÉVOLUTION EN MILIEU DE SEMAINE :
 
gfs-0-72.png.7575a77d1cd08da157f54c798b6012e8.png
 
A l'arrière de la dégradation c'est un flux d'Ouest anticyclonique qui prend le relais temporairement, avant une nouvelle poussée anticyclonique qui amène un nouveau coup de chaud pour le weekend.
 
TENDANCE POUR LA SUITE :
 
gfs-0-120.png.5881f8ac3e9aa438fc0bd45afee1bd59.png
 
Un puissant flux de Sud-Ouest est présent sur notre pays et amène une masse d'air tropical. Fortes chaleurs à prévoir pour la journée de dimanche.
La tendance pour le début de semaine prochaine est encore bien mal cernée. Sans doute une dégradation à prévoir à l'arrière de cet dorsale, sous la forme d'un talweg, mais la teneur exacte de la dégradation et son timing ne sont pas encore calées.
 
Tendance060617.thumb.jpg.8bae9fde812dcbefa8b170663444ae02.jpg
 
Bonne soirée et bonne semaine ! :)
2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Bonsoir,

 

Arome 12z qui n'y va pas de main morte ce soir, en balançant localement, du 110 à 120 km/h au passage des cellules orageuses demain, en tout début de nuit :

 

616902ssss.jpg

 

Au regard des toutes dernières mises à jour, il y a clairement une unanimité entre la plupart des modèles, pour envisager une dégradation certainement orageuse principalement sur l'Aquitaine à partir de demain soir, jusqu'en première partie de nuit suivante, avec une activité peut-être franchement soutenue, je dirais de la moitié Nord des Landes à l'intérieur des Charentes, tout en débordant plus ou moins, des Hautes-Pyrénées vers la Dordogne, un peu plus tardivement. Quoique CEP, GFS et Euro4, font rentrer plus largement la dégradation dans l'intérieur du Sud-ouest, notamment durant la nuit. Arome et Arpège proposant quelque chose de plus, occidental.

 

La relative influence maritime plus ou moins envisagée au départ, semble pas mal en retrait je trouve dans les tous derniers runs, en intervenant venant plutôt en aval de la dégradation, mais rien de très marqué non plus, avec une simple rotation des vent s'accompagnant de rares nuages bas et d'une stabilisation de la masse d'air. Clairement, ça restera franchement chaud et lourd, au moins jusqu'en soirée, au Nord et à l'Est d'une ligne Pau / Mont-de-Marsan / Arcachon.

 

Je pense qu'il y a cette fois-ci, les éléments réunis pour quelques orages forts (couplage forçage d'altitude, convergence de basse couche et instabilité, bien phasé) surtout en début de dégradation, pouvant s'accompagner de grêle, de fortes bourrasques (peut-être pas non plus à la hauteur d'Arome), de bonnes grosses averses et d'une bonne activité électrique.

 

Verdict demain !.

 

Bon cette fois-ci, on tient le bon knacki bout je pense xD !.

Modifié par DoubleKnacki
10 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, DEOS-Chasertornado59 a dit :

 

Joli combo de mots incongrus, bravo ! D'une part,  les Pyrénées n'interviennent pas dans l'initiation de cette galerne.  Appelons ce phénomène par des mots simples.  La chaîne va canaliser le coup de vent le long du piémont, une fois déclenché sur l'océan. Ce sont les orages qui vont amplifier ce phénomène ultra classique en générant de fortes rafales avec l'environnement sec, jusqu'à générer ce courant de densité à grande échelle une fois le système bien formé et encore en phase avec la dynamique d'altitude.  On voit bien d'ailleurs la hausse caractéristique de pression au passage. 

Dans tous les cas pas beaucoup d'eau à attendre de manière généralisée au vu de la rapidité du balayage du système, le risque dominant reste les fortes rafales,  Arome 18 envoie du plus de 130 km/h en plein sur Bordeaux par exemple 

Les forts cumuls semblent plutôt être pour le nord est de la région lorsque le système se sera pleinement constitué,  ie lorsque l'onde de ThetaE sera phasee avec la dynamique d'altitude. On surveillera aussi les versants sud pyrénéens où l'on pourra observer de très fortes lames d'eau horaires sur les crêtes, tandis que le piémont resterait dans le panache du deuxième système qui remonte en cours de nuit. 

 

16 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le dernier Arôme augmente les rafales en prévisions de 144 km/h en modélisation à l'Est de la Gironde. 

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Keraunos nous sort le risque d'orage violent ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, M.d.L.T a dit :

Keraunos nous sort le risque d'orage violent ! 

 

Bonjour,

 

En effet:

 

170608092252258552.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le risque le plus marqué concerne bien le risque de rafales au sein de systèmes convectifs qui se mettront en place en début de soirée. En ce qui concerne la chasse pure, il faudra se tourner vers les déclenchements isolés à l'avant du forçage principal (comme souvent). Au vu des valeurs de cisaillement, d'hélicité et d'instabilité, ces déclenchements orageux pourront rapidement adopter un comportement supercellulaire. Pour cela, je miserai bien sur la Gironde et la Charente.

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Une vigilance orange pour les orages vient d'être émise pour les départements côtiers aquitains, valable ce soir de 19 à 23 h. Le scénario d'AROME est donc pris au sérieux par l'institution.

Citation

Qualification du phénomène :
Ligne d'orages de grande dangerosité vu la puissance des rafales de vent associées.


Faits nouveaux :
néant


Situation actuelle :
Conditions anticycloniques, temps calme.


Evolution prévue :
L'après-midi sera estivale. Ce soir, une ligne d'orages va toucher la côte sud Aquitaine dans un premier temps. Ensuite, elle va remonter vers le nord et gagner dans les terres. La survenue des ces orages va s'accompagner d'une rotation du vent instantanée du secteur est vers le secteur ouest associée à un renforcement brutal. Les rafales atteindront alors par endroits 100 à 120 km/h, très ponctuellement 130 km/h sur la côte. Ces orages seront localement accompagnés de grêle, et de précipitations intenses mais de courte durée.
Cet épisode violent sera assez bref.
 

 

QGFR17_LFPW_.gif

Modifié par music85

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vigi MF:

Citation

 

Qualification du phénomène :
Ligne d'orages de grande dangerosité, vu la puissance des rafales de vent associées.

 

 

 

O.o

 

C'est les 153 km/h en pointe de la prévi brute Arome 1.3 qui leurs fait dire ça?

 

59390e61d03d4_carte.jpg

5 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

il y a 46 minutes, Sebaas a dit :

Vigi MF:

O.o

Meme réaction devant ce message, on aurait affaire à l'équivalent des rafales d'une fortes tempêtes hivernale et cela à une échelle géographique relativement grande pour les régions du sud-ouest si jamais un MCS se développe.

153 klm/h c'est quasiment de l'orage extreme qui est modélisé non ?

Modifié par gustnado77
2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Sur Midi-Py, comme parfois cela est le cas, l'advection chaude de surface se découple de celle présente à 850hPa à cause de la persistance du vent d'Autan. On retrouve un risque d'orages forts entre les Hautes-Pyrénées et l'Ouest du Gers et l'Aquitaine. 

 

Ailleurs, sur Midi-Py, la SBCAPE est absente, en revanche la MUCAPE est présente en raison d'une advection chaude à 850hPa lors de la rotation des vents. En surface, les vents restent orientés au SE ( selon les zones et les horaires) et l'advection chaude de surface se réduit notamment avec la poussée des vents d'W. Cette situation de découplage du thalweg de surface avec celui présent à 850hPa fait foirer les dégradations orageuses en Midi-Py ( notamment l'Est)...

Modifié par ORAGE31

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Attention car parfois Arôme a tendance a sur-estimé les rafales convectives locales, c'est pas la 1ere fois qu'il modélise du 150 km/h voire + sous des orages.. Cela dit, on peut s'attendre a un gros coup de vent généralisé

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Arôme a  parfois tendance à exagérer en effet mais démontre le potentiel rafaleux du système et qui est soutenu par MF dont j'ai rarement vu employer ces termes ! Grande dangerosité c'est pas tous les jours qu'on voit cela sur le bulletin et ça sent l'organisation très linéaire d'un système traversant la région de la côte vers l'intérieur des terres en flux de sud-ouest à ouest.

Je pense également qu'il y a de quoi s'inquiéter potentiellement entre Biarritz et Le bassin d'Arcachon. 

3 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sans changement notable le dernier arome, si ce n'est qu'il voit s'initier le système, plus par le Pays-Basque Espagnol, avec légèrement plus d'instabilité en amont et une arrivée à peine plus tardive, pour pinailler un peu... toujours de violentes rafales probables à son passage, sur un axe Pays-Basque / Bordelais grosso-modo, avec des valeurs... O.o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour ,

on surveillera aussi le risque de supercellule longeant le Piémont pyrénéen .... 

cela peut arriver sur la bascule au vent d'ouest est dans un bon timing 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.