PaRaDoX

Tendance Hiver 2013/2014

1 813 messages dans ce sujet

C'est argumenté en préambule, mais c'est cette précision des évènements qui me gêne, même si c'est une nécessité de le faire pour le lecteur lambda.

De plus, quand je lis cela :

62,5% des scénarios voient un hiver froid contre 12% pour un hiver doux

De même, 62,5% des scénarios voient un hiver pluvieux contre seulement 12% pour un hiver sec

La tendance est donc à l'hiver froid et humide

Et plus loin, un mois de décembre doux et humide et un mois de janvier globalement doux aussi, ça laisse peu de place au 62,5% pour un hiver froid.

On est la limite de LCM et de ses contradictions..

Moi ce qui me gêne c'est qu'en lisant ces lignes, j'ai eu l'impression qu'il voyait l'hiver 2013/2014 comme une "rediffusion" de l'hiver 2012/2013 en particulier sur la partie "hiver meteo", entre décembre et février. Or, les seuls hivers qui semblent pouvoir se répéter d'une année sur l'autre sont des hivers doux et humides à dominance zonale. Et ce ne fut pas du tout le cas de l'hiver 2012/2013 sur l'ensemble des 3 mois. Et donc le risque de "rediffusion" de cet hiver-là cette année est quasi nul.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est argumenté en préambule, mais c'est cette précision des évènements qui me gêne, même si c'est une nécessité de le faire pour le lecteur lambda.

De plus, quand je lis cela :

62,5% des scénarios voient un hiver froid contre 12% pour un hiver doux

De même, 62,5% des scénarios voient un hiver pluvieux contre seulement 12% pour un hiver sec

La tendance est donc à l'hiver froid et humide

Et plus loin, un mois de décembre doux et humide et un mois de janvier globalement doux aussi, ça laisse peu de place au 62,5% pour un hiver froid.

On est la limite de LCM et de ses contradictions..

Ca me rappelle Cabrol et LCM en mai avec 60-70% de chances d'avoir un été pourri et 10% pour un été chaud (ou quelque chose du genre). Bref l'hiver doux et sec n'est pas à enterrer !

Plus sérieusement, c'est n'importe quoi ces stats, surtout quand on ne sait pas précisément comment elles sont calculées (méthodologie ? sources ?), ça fait vraiment des chiffres balancés de nulle part... LCM, ce sont surtout des pros du marketing, appliqué à la météo.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quoi qu'il en soit, constate que la majorité des tendances, avec analyses selon site et modèles bruts, vont vers du froid et de l'humidité.

Personnellement, compte tenu des événements circulatoires de ces dernières années, j'opte toujours pour une sorte de Bis Répétita de l'hiver dernier.

Donc, humide, froid sans excès avec des incursions très douce mais temporaire, agité et surtout en clin à réfléchir à faire de la lumino-thérapie.

Je n'aime pas faire des comparatifs avec le temps présent mais j'aime pas du tout la façon dont l'Automne météo se met en place.

Au Nord de la Loire par exemple, ça sent le bon déficit de T°. Mais ça... c'est le temps présent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quoi qu'il en soit, constate que la majorité des tendances, avec analyses selon site et modèles bruts, vont vers du froid et de l'humidité.

Un peu comme tout les ans quoi... pinch.gif

Il ne te faut pas prendre la remarque pour toi, c'est simplement l'occasion de souligner que si on résume grossièrement les premières pages de ce topic, c'est souvent le même résultat qui retombe : ça tend vers le froid.

Il y a bien évidemment quelques exceptions, des personnes plus prudentes que d'autres, certaines qui se justifient et d'autres moins (n'est-ce pas, LCM fear.gif), mais à mon avis la prévi saisonnière pour l'hiver est bien fragile (comprendre qu'on ne dispose pas encore des données nécessaires à l'élaboration relativement fiabilisée de cet exercice). .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un peu comme tout les ans quoi... pinch.gif

Il ne te faut pas prendre la remarque pour toi, c'est simplement l'occasion de souligner que si on résume grossièrement les premières pages de ce topic, c'est souvent le même résultat qui retombe : ça tend vers le froid.

Il y a bien évidemment quelques exceptions, des personnes plus prudentes que d'autres, certaines qui se justifient et d'autres moins (n'est-ce pas, LCM fear.gif), mais à mon avis la prévi saisonnière pour l'hiver est bien fragile (comprendre qu'on ne dispose pas encore des données nécessaires à l'élaboration relativement fiabilisée de cet exercice). .

Sans doute que les prévis saisonnières n'intéressent que les fans d'hiver et de froid ! laugh.png

Mais... plus objectivement, sans tenir compte des autres années et des autres envies... Il y a tout de même des signes qui vont sur la tendance froide, humide et agitée.

Mais comme l'hiver dernier, je ne pense pas à des gros froids vif type VDF. Plutôt agité avec flux Océanique orienté NO et Nord avec alternance de coup de SO.

DA oblige ? a voir et à suivre !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui ça va vers du froid, mais les indices actuels ne sont pas aussi affirmatif, ce que je peux vous dire avec certitude moi c'est qu'il devrait faire plus froid en Décembre qu'en Juillet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui ça va vers du froid, mais les indices actuels ne sont pas aussi affirmatif, ce que je peux vous dire avec certitude moi c'est qu'il devrait faire plus froid en Décembre qu'en Juillet.

laugh.png

Ceci dit, les indices sont extrêmement fragile voir quasi improbable compte tenu du mois où nous nous trouvons. L'hiver est loin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout est compliqué et encore plus en cette année 2013, Septembre qui est habituellement un mois facile à prévoir, sera déjà dans les choux pour la prévision saisonnière cette année, si la modélisation continue telle qu'elle est depuis quelques jours.

Alors pour la suite, je dirai comme tous le monde froid humide, tout en espérant pas trop froid et peu neigeux en plaine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

CFS a été pas mal en fin de période pour Septembre en cours... à voir si ça se confirme mais ça en prend le chemin.

CFS pour Octobre et à 4° de déficit pour le NE et 2 à 3° pour le reste du paysbored.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Prévisions saisonnière sorties aujourd'hui sur un site tout récent que j'apprécie : www.twt-meteo.com/saison

Qu'en pensez vous?

J'en pense que c'est un peu ridicule : si on prends le début de l'article :

Cette année, à l'inverse de l'année dernière, le QBO (vent d'altitude) devrait rester au moins positif (vent Ouest) jusqu'à la fin Janvier.

Bon peut etre que ce n'est pas exprès mais pour rappel :

Oscillation de direction de vent dans la stratosphère qui affecte les courants de la zone équatoriale (entre 12° nord et 12° sud environ), et il se produit chaque fois au terme d'une durée qui peut aller de 24 à 30 mois environ, d'où son nom d'oscillation quasi biennale (en abrégé QBO , pour Quasi-Biennal Oscillation ).

Donc la QBO va concerner la bande équatoriale pour les courant stratosphérique.

En ce qui concerne les courants océaniques, nous devrions rester dans une période de faible Nina qui

STOOOPPPP. Bon, petit cours de circulation océanique, qui peut me dire ce qu'est le phénomène El Nino/La Nina?

réponse a) un courant océanique

réponse cool.png un phénomène de reproduction des baleines à bosse de plus de 35 tonnes pour faire des enfants males/femelles

réponse c) les noms donnés aux manifestations extrêmes de l'ENSO (abréviation de l'anglais El Niño - Southern Oscillation)

L'enneigement de l'hémisphère nord est important cette année.

Je ne sais pas comment l'enneigement peut être important cette année le 10 Septembre : il vient à peine de commencer et il n'y a pas d'anomalie significative.

snowAFnh.gif

Heu.... d'ailleurs, est-ce qu'il y a de la neige en ce moment? oups.

Bilan : voilà pour ce qui est dit au début. C'est bien de faire des choses comme ça, c'est très bien même mais il faut faire attention à ce que l'on raconte. Si on aligne 3 énormités dès le début, la crédibilité est pas loin du 0 absolu selon moi...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Korben aura eu le mérite de clore la discussion sur cette dernière prévision, de façon tout à fait admirable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas clos pour moi, je vais me permettre de la défendre.

1. L'enneigement n'est peut être pas le bon terme, mais la banquise reste très importante en ce début d'automne et l'enneigement a déjà commencé de façon très précoce. (ça ne se voit pas sur ta carte, mais on est proche du record de 2005...)

2. le QBO a aussi une influence sous nos latitudes.

3. et pour la nina : wikipedia > "Les eaux déplacées forment un grand courant marin d'une taille comparable à une fois et demi celle des États-Unis". Je ne vois pas ce que tu veux dire...

Les statistiques du début sont beaucoup moins réussi par contre je suis d'accord !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas clos pour moi, je vais me permettre de la défendre.

1. L'enneigement n'est peut être pas le bon terme, mais la banquise reste très importante en ce début d'automne et l'enneigement a déjà commencé de façon très précoce. (ça ne se voit pas sur ta carte, mais on est proche du record de 2005...)

2. le QBO a aussi une influence sous nos latitudes.

3. et pour la nina : wikipedia > "Les eaux déplacées forment un grand courant marin d'une taille comparable à une fois et demi celle des États-Unis". Je ne vois pas ce que tu veux dire...

Les statistiques du début sont beaucoup moins réussi par contre je suis d'accord !

Dans ce cas je précise un petit peu mais après j'ai peur qu'on en discutte des heures et ce n'est plus dans le sujet du topic.

1. La banquise se situe parmis les 6 années de fonte les plus importante : dans l'ordre en terme de minimum (qui est en train d'être atteint) on a :

record : septembre 2012

puis dans l'ordre : 09/2007 ; 09/2011 ; 09/2010 ; 09/2008 ; 09/2009 et 09/2013 se situe donc à la place 6 ou 7 en termes de record de fonte... source : http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/arctic.sea.ice.interactive.html

Après si tu regardes la surface actuelle (sans évoquer le volume qui a aussi son importance) : 3.580 millions de km² ... très loin des 6 millions de km² de moyenne pour les mois de septembre des années 80. Donc non, la banquise ne reste pas importante.

2. Certes, la QBO a son importance, il y a des intéractions, des ondes qui déferlent et peuvent sortir de ce qu'on appelle guide d'onde équatorial. De là à dire que la QBO entraine des vents d'ouest (au niveau de la stratosphère dans la bande équatoriale) et que donc à nos latitudes jusqu'en janvier les vents seront à l'ouest (cf plus bas) dans la troposphère il y a un pas qui est absolument pas franchissable. Dans le paragraphe analyse globale :

Il faudra donc attendre la fin de l'hiver, et une QBO devenant négative (vent d'Est favorisant les flux continentaux)

Les vents d'est dans la stratosphère au dessus de l'équateur favorisent donc les flux continentaux troposphériques sur l'Europe? Personne ne l'a montré. Je reste sceptique (voir plus).

3. Wikipédia... des choses bien différentes et des choses bien fausses entre les versions française et anglaise, l'article el nino et la nina et l'article ENSO (El Nino Southern Oscillation).

Donc non, ce n'est pas un courant marin. Pour faire très simple en définition on peut dire que c'est une anomalie chaude ou froide de la température de surface de l'océan.

Voilà pour la réponse aux 3 points.

Sinon, quelques travaux ont lieu en ce moment pour essayer de comprendre l'impact que pourraient avoir des eaux libres de glace au niveau de l'océan Arctique dans la formation des anticyclones polaires qui ont été souvent observés durant les derniers hivers. Ce n'est pas encore terminé mais certaines personnes commencent à penser qu'il y a peut être une très forte corrélation entre tous ces paramètres.

Il est peut être un peu tôt pour avancer plus de suppositions

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Korben pour ces précisions importantes au demeurant.

Je suis comme toi sceptique sur ce QBO.

Le dernier chapitre m'intéresse au plus haut point, et je pense également qu'un Arctique libre de glace peut changer la donne et notamment la récurrence des AP.

Sinon, quelques travaux ont lieu en ce moment pour essayer de comprendre l'impact que pourraient avoir des eaux libres de glace au niveau de l'océan Arctique dans la formation des anticyclones polaires qui ont été souvent observés durant les derniers hivers. Ce n'est pas encore terminé mais certaines personnes commencent à penser qu'il y a peut être une très forte corrélation entre tous ces paramètres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas clos pour moi, je vais me permettre de la défendre.

1. L'enneigement n'est peut être pas le bon terme, mais la banquise reste très importante en ce début d'automne et l'enneigement a déjà commencé de façon très précoce. (ça ne se voit pas sur ta carte, mais on est proche du record de 2005...)

2. le QBO a aussi une influence sous nos latitudes.

3. et pour la nina : wikipedia > "Les eaux déplacées forment un grand courant marin d'une taille comparable à une fois et demi celle des États-Unis". Je ne vois pas ce que tu veux dire...

Les statistiques du début sont beaucoup moins réussi par contre je suis d'accord !

Pour ce qui est de la Banquise, à mon avis, faut oublier un peu.

Elle est un peu mieux en effet cette année mais son état reste catastrophique tout de même.

Ceci dit, dans les années 70/80, la Banquise et la surface enneigée étaient au top, ce qui n'a pas empêché des hivers doux même si il y en a eu des froids.

Il peux y avoir une banquise jusqu'à l'Angleterre, Si la récurrence est à un flux de SO... ça restera un SO.

La banquise plus vaste favorise les AP de surface. Mais il y a du boulot encore, pas plus d'AP aujourd'hui qu'il y a 30 ans alors que notre glaçon faisait 40% de superficie en plus qu'aujourd'hui. Par contre ils sont plus coriace et costaud aujourd'hui selon l'alimentation en air chaud...

Ce sont les transferts énergétiques qui sont a surveiller avec de toute façon une mer plus chaude au pôle donc, effet sur la circulation globale de l'HN. (Fameuse D.A)

De toute évidence, nous allons continuer à voir des pulsions chaudes remonter très haut vers le pôle et nous continueront à constater un VP malade et attaqué de toutes parts.

Maintenant, il n'en tiendra qu'aux positionnements des champs d'actions.

(On remarque aussi que des grands Oméga se forment plus facilement ces dernières années.. La France ? du bon ou du mauvais côté ?)

Quelles possibilité pour l'Europe de l'Ouest ?

Soit nous sommes sur la route des pulsions Sub-tropicales et les rosiers fleurissent à Noël

Soit entre les deux avec un énorme contraste Est-Ouest (un peu ce que je pense avec la possibilité d'un hiver agité et très contrasté)

Soit nous sommes dans les tobbogans dégoulinant d'air froid car celui-ci n'aura pas le choix de s'échapper à des latitudes plus septentrionales...

Pas facile à anticiper... Faites vos jeux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A la fin des années 1980 et au début des années 1990, la banquise se comportait très bien avec un haut niveau, pourtant les hivers doux se répétaient sans cesse sur l'Europe. Le comportement de la banquise ne détermine absolument rien du tout.

Le fait qu'il y est eu ces hivers doux c'est à cause de la destruction total de l'ozone stratosphérique de l'arctique qui s'est produit entre 1985 et 1995 ( d'ailleurs c'est kasiment pareil jusqu'en 2000), qui a renforcé le VPS considérablement alors que l'ozone était à l'inverse bien présent encore au début des années 1980. La forte hausse de l'activité solaire de la fin du 20ième siècle et le PDO+ y seraient bien sur pour quelque chose dans cette affaire de l'état d'ozone

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A la fin des années 1980 et au début des années 1990, la banquise se comportait très bien avec un haut niveau, pourtant les hivers doux se répétaient sans cesse sur l'Europe. Le comportement de la banquise ne détermine absolument rien du tout.

Le fait qu'il y est eu ces hivers doux c'est à cause de la destruction total de l'ozone stratosphérique de l'arctique qui s'est produit entre 1985 et 1995 ( d'ailleurs c'est kasiment pareil jusqu'en 2000), qui a renforcé le VPS considérablement alors que l'ozone était à l'inverse bien présent encore au début des années 1980. La forte hausse de l'activité solaire de la fin du 20ième siècle et le PDO+ y seraient bien sur pour quelque chose dans cette affaire de l'état d'ozone

Je suis complétement OK avec ta première phrase.

Pour le reste il faudrait aussi prendre en compte la T° de la mer polaire (en surface et en profondeur). Les fameux transferts énergétiques qui influent sur les centres d'actions polaire... C'est juste un complément à ce que tu dis, qui est aussi juste en mon sens (juste l'Ozone ou je maîtrise pas du tout... Ni la strato d'ailleurs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A la fin des années 1980 et au début des années 1990, la banquise se comportait très bien avec un haut niveau, pourtant les hivers doux se répétaient sans cesse sur l'Europe. Le comportement de la banquise ne détermine absolument rien du tout.

Tout à fait d'accord Mike, mais justement c'est depuis que notre grand corps malade nordique agonise que les hivers sont plus froid, donc pour moi la santé de la banquise Arctique influence en partie le temps qu'il fait chez nous.(été comme hiver d'ailleurs)

Le fameux DA dont on parle favorise les flux méridiens et les coulées froides vers les latitudes moyennes .

Après pour la partie ozone et ses conséquences, je ne connais rien au domaine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout à fait d'accord Mike, mais justement c'est depuis que notre grand corps malade nordique agonise que les hivers sont froid, donc pour moi la santé de la banquise Arctique influence en partie le temps qu'il fait chez nous.

Le fameux DA dont on parle favorise les flux méridiens et les coulées froides vers les latitudes moyennes .

Après pour la partie ozone, je ne connais rien au domaine.

Que la Banquise influence le temps en France ou sur l'Europe, j'en suis que très peu convaincu surtout car nous n'en avons pas de preuve concrète et pour cela, il faudrait se reprojeter dans le monde antérieure pendant une faible banquise pour déterminer si ca serait vraiment le cas ou pas.

Car, avec une banquise en super état entre 1960 et 2000, comment tu expliquerais alors les grands hivers froids qu'il y a eu dans les années 60, 70 et 80? Les flux méridiens il y en a eu des tonnes pendant une forte banquise que ca soit pendant un DA+ ou un DA-. Nous aurons des réponses lorsque l'AMO repassera dans son territoire négatif probablement aux alentours de 2020. Moi je dirais surtout encore une fois que c'est bien l'état d'ozone stratosphérique qui détermine les conditions des pressions sur l'arctique et le nord de l'Europe en hiver et fortement influencé par le régime QBO/activité solaire et l'ENSO

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est un puzzle géant, et je n'ai aucunes certitudes c'est vrai, tout reste possible à ce jour.smile.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que tu fais fausse route Mike.

En fait, la banquise, quel que soit son état n'as pas dicté le climat en France (là, tu est dans le juste et suis suis Ok avec toi).

Ce qu'on veux dire avec Sky, c'est que l'état de la banquise a modifié (et c'est indégnable) la circulation globale sur l'HN.

Mais ça ne nous donne pas plus d'éléments tangibles pour dire comment sera l'hiver ou l'été en France.

L'état de la banquise ne relève pas uniquement de la surface de glace mais aussi de la T° de l'eau, la T° au sol, T° surface mer et profondeur mer... Et le tout combiné avec pleins d'autres facteurs spaciaux comme l'activité solaire, l'Ozone, Réchauffement/refroidissement stratosphèrique + encore pleins d'autres facteurs (courants marins par exemple) Mais aussi les effets "Feed Back" des conditions atmosphérique bien plus au Sud, jusqu'à l'équateur qui affectent notre bien aimé Arctique (je suis partisan de penser que le RC a pour effet la dilatation de l'air chaud équatorial qui, "prend plus de place" et cherche a s'échapper... comme toute masse d'air et, le chemin est forcément plus au Nord)... Je sais pas si je dis n'importe quoi mais... vous me suivez ?

En gros, comme c'est une sorte de "nouveauté climatique" nous n'avons pas le recul nécessaire pour élaborer une statistique de nos hiver concernant l'effet D.A

Nous avons certe une idée de ce que ça peut donner (selon analyste) mais ça rend les prévisions saisonnières très hazardeuse je l'avoue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour l'effet de la banquise sur les hivers je pense que Mike a raison quand il dit "Car, avec une banquise en super état entre 1960 et 2000, comment tu expliquerais alors les grands hivers froids qu'il y a eu dans les années 60, 70 et 80 ? " .

Williams

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi je dirais surtout encore une fois que c'est bien l'état d'ozone stratosphérique qui détermine les conditions des pressions sur l'arctique et le nord de l'Europe en hiver et fortement influencé par le régime QBO/activité solaire et l'ENSO

Mike, est ce que tu pourrais être un peu plus explicite, cela m'intrigue... Comment la QBO/Activité Solaire et ENSO joue sur la quantité d'ozone stratosphérique au pôle... Vu que, si je lis le forum un peu plus haut, on nous dit que la QBO influencerait la région du monde proche de l'équateur...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que tu fais fausse route Mike.

En fait, la banquise, quel que soit son état n'as pas dicté le climat en France (là, tu est dans le juste et suis suis Ok avec toi).

Ce qu'on veux dire avec Sky, c'est que l'état de la banquise a modifié (et c'est indégnable) la circulation globale sur l'HN.

Mais ça ne nous donne pas plus d'éléments tangibles pour dire comment sera l'hiver ou l'été en France.

L'état de la banquise ne relève pas uniquement de la surface de glace mais aussi de la T° de l'eau, la T° au sol, T° surface mer et profondeur mer... Et le tout combiné avec pleins d'autres facteurs spaciaux comme l'activité solaire, l'Ozone, Réchauffement/refroidissement stratosphèrique + encore pleins d'autres facteurs (courants marins par exemple) Mais aussi les effets "Feed Back" des conditions atmosphérique bien plus au Sud, jusqu'à l'équateur qui affectent notre bien aimé Arctique (je suis partisan de penser que le RC a pour effet la dilatation de l'air chaud équatorial qui, "prend plus de place" et cherche a s'échapper... comme toute masse d'air et, le chemin est forcément plus au Nord)... Je sais pas si je dis n'importe quoi mais... vous me suivez ?

En gros, comme c'est une sorte de "nouveauté climatique" nous n'avons pas le recul nécessaire pour élaborer une statistique de nos hiver concernant l'effet D.A

Nous avons certe une idée de ce que ça peut donner (selon analyste) mais ça rend les prévisions saisonnières très hazardeuse je l'avoue.

je t pas bien compris Judd, je fais fausse route sur quoi exactement? car pour certaines choses de ce que tu as écris dans ton texte, je les déja dis et même répété lol

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En tous les cas sur la moyenne des scénarios cfs 2 sur le site de la Noaa, il n'y a désormais plus aucune carte dans le doux pour le Nord de la France au moins. La perspective d'avoir un hiver globalement doux est ultra minoritaire et c'est à souligner. Car pour moi, c'est la première année ou la modélisation des moyennes de scénarios ne sont pas au dessus de la normale pour la France toute entière. Car l'année dernière par exemple on était bien dans le jaune pour l'ensemble de l'Europe de l'Ouest sur un trimestre minimum.

Actuellement seul le Sud de la france semble avoir encore des anomalies douces sur 3 mois.

Même le modèle iri sur O/N/D N/D/J D/J/F n'est plus dans le doux cette fois pour l'ensemble de la France, mais dans la normale. Première année également.

En décortiquant la moyenne des scénarios mois par mois, plus aucun sont dans le doux sauf..... Le mois de décembre qui apparaît 2 fois sur 3 supérieur de 0.5 à 1.5 degrés et 1 mois de février.

Chose à noter aussi : toujours aucune moyenne sur 3 mois ou 1 mois dans le froid. 98% c'est dans la rubrique ''De saison''.

Concernant la banquise, en tous les cas, je trouve que depuis qu'elle est crttique on a jamais eu autant d'hiver neigeux à la suite, car avant c'était tous les 10-15ans ! Mais j’admets que depuis quelques années également, nos hivers n'ont rien de comparable avec ceux de 60/70/80 et même 90 quand il y avait une VDF.

Moi je trouve que l'on a plus souvent des descentes froides ( je dirais même plutôt fraîche..) mais beaucoup moins fortes que celles des précédentes décennies, qui elles étaient plus rare mais bien plus forte.

glbT2mSeaInd3.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.