Veranne

Gare aux tiques et à la maladie de Lyme

236 messages dans ce sujet

Hé oui, très intéressant ce sujet.

Les tiques, c'est l'enfer.

J'en ai déjà choppé une belle flopée (je pense que je m'en enlève une dizaine par an).

Le tire tiques est très efficace.

Pour le moment, rien à signaler mais faut faire gaffe et surveiller de près chaque morsure pendant au moins 15 jours. La moindre manifestation épidermique autour de la piqûre signale que vous devez aller chez le médecin au plus vite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour l'information, j'ignorais totalement les conséquences que pouvait avoir une piqûre de tique. Personnellement, je n'en ai jamais subi, mais maintenant je serai plus prudent. 191769.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hou... Sujet "mordant" laugh.png

Voici une carte de la répartition géographique des tiques vecteurs de cette maladie :

carte_lyme2.png

Comme Judd, même si c'est moins le cas maintenant que j'ai moins de temps pour la forêt, mais je m'en enlève régulièrement pinch.gif

J'ai un pote entomologiste à l'université de Nancy, qui me racontait que lors d'une expérience, une tique était restée 8 ans sans bouger, suspendue à son support dans l'attente qu'un hôte passe.

Je n'ai jamais rien trouvé corroborant ses dires, mais vu son niveau de qualification, j'aurai tendance à le croire blush.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'après la carte ,on dirait que la tique n'aime pas les montagnes des Alpes!smile.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hou... Sujet "mordant" laugh.png

Voici une carte de la répartition géographique des tiques vecteurs de cette maladie :

carte_lyme2.png

Comme Judd, même si c'est moins le cas maintenant que j'ai moins de temps pour la forêt, mais je m'en enlève régulièrement pinch.gif

J'ai un pote entomologiste à l'université de Nancy, qui me racontait que lors d'une expérience, une tique était restée 8 ans sans bouger, suspendue à son support dans l'attente qu'un hôte passe.

Je n'ai jamais rien trouvé corroborant ses dires, mais vu son niveau de qualification, j'aurai tendance à le croire blush.png

Belle carte !

Pour ce qui est de la survie d'une Tique, j'avais vu un doc sur ARTE, effrayant ! c'est increvable et certaines études et expériences prouve qu'une Tique peux se mettre en état léthargique profond pendant plus de 10 ans ! Une vraie machine de guerre !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai un pote entomologiste à l'université de Nancy, qui me racontait que lors d'une expérience, une tique était restée 8 ans sans bouger, suspendue à son support dans l'attente qu'un hôte passe.

Je n'ai jamais rien trouvé corroborant ses dires, mais vu son niveau de qualification, j'aurai tendance à le croire blush.png

Les fameuses études de Von Uexküll (1934) citent le cas d'une tique restée vivante 18 ans sans nourriture (sang) ni activité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans quelles parties du corps est-ce que les tiques ont le plus tendance à se mettre ?

J imagine qu il n est pas toujours possible de les retirer car parfois elles ne depassent pas ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans quelles parties du corps est-ce que les tiques ont le plus tendance à se mettre ?

J imagine qu il n est pas toujours possible de les retirer car parfois elles ne depassent pas ?

Si, elles dépassent toujours default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Elles aiment bien les endroits où tu as la peau fine - la pilosité ne leur pose pas de problème - et pour ma part les endroits les plus fréquents ont été les chevilles (juste sous la chaussette, au chaud), sous la montre (au chaud là aussi), les plis du corps (aisselles, arrière du genou et autres endroits que vous imaginez pinch.gif ).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les moustiques sont attirés par la chaleur de la surface de la peau. Ils sont vraisemblablement sensibles aux infra-rouges. Ils sont sensibles également au CO2 rejeté ou à l'acidité ( de la sueur notamment ).

Ils sont perturbés par l'air non stagnant. Pratique la nuit de mettre un ventilateur...

Si l'on prend une douche froide, les moustiques ne sont plus attirés ( cela ne dure pas hélas ! ).

Les puces semblent de même sensibles et attirées par la chaleur de la peau.

Il y a des chances que ce soit dans le même style pour les tiques, bien que n'étant pas des insectes.

Mettre des bottes en cuir lisse semble une bonne précaution.

Une jupe longue, de préférence lisse, en cuir par exemple, semble une protection efficace.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ce qui est de la survie d'une Tique, j'avais vu un doc sur ARTE, effrayant ! c'est increvable et certaines études et expériences prouve qu'une Tique peux se mettre en état léthargique profond pendant plus de 10 ans ! Une vraie machine de guerre !

Bonjour,

J'avais remarqué à mes dépends que cette bestiole était résistante. L'été dernier, je suis resté près d'une heure dans un lac croyant qu'en ressortant de l'eau la tique serait morte. Que nenni, par contre elle était très facile à enlever.

A ce propos, je suis allé voir le poste de secours, ils n'ont pas voulu me l'enlever, comme je suis habitué, je l'ai fait moi-même avec une pince à épiler.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Attention Lolox, Toto et les autres.

Comme l'a écrit Catlino plus haut, les symptômes peuvent parfois se déclencher des années après la morsure connue.

Plusieurs hypothèses :

- transmission via une autre morsure (non-identifiée) ou un autre vecteur (humain, taons, etc.).

- les 1ers symptômes sont passés inaperçus : tâches "furtives", fatigue passagère non-identifiée...

- le système immunitaire craque subitement à la faveur d'une faiblesse (autre maladie, fatigue) après avoir contenu les bactéries pdt des années.

Il faut donc toujours avoir à l'esprit cette piste infectieuse, même à retardement. Quand les symptômes sont nombreux et concernent de nombreuses parties du corps (douleurs articulaires multiples, fourmis anormalement nombreuses, palpitations), c'est une hypothèse à évoquer systématiquement lors d'un diagnostic.

Ne pas oublier aussi ce que j'ai écrit plus haut : co-infections fréquentes (besoin de combinaisons d'antibios), limites des sérologies, méconnaissance des médecins. Sur le dernier point, j'ai lu un témoignage révélateur : une femme tond les herbes hautes de son jardin. Le lendemain, elle trouve plantée sur elle une tique. Son mari, médecin, lui enlève et désinfecte. Mais il ne juge pas utile de lui donner de traitement antibiotique, même après l'apparition d'une petite tâche rouge, qui ne l'inquiète pas plus que ça. Aujourd'hui, elle est malade chronique de Lyme. Le pb, c'est que bcp des médecins sont à l'image de celui-ci.

Cependant, il existe aussi de nombreux porteurs assymptomatiques, dont le système immunitaire parvient parfaitement à juguler l'infection tout seul. Il y aurait une prévalence de 35% de positifs à borrelia chez les forestiers (le test mesure la concentration d'anticorps). Bien peu sont effectivement malades.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je dois repousser ces sales bestioles?! J'habite en Lorraine et toute mon enfance je l'ai passée dans la nature. Grimper dans les arbres, se rouler dans l'herbe etc etc. Pas une seule fois je n'ai attrapé de tique. Globalement pareil pour mes amis. Mais maintenant je pense qu'il y en a plus. Mon chat en ramène souvent alors il faut être vigilent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que la tendance à attraper des tiques varie beaucoup selon les individus. J'ai un de mes chats qui est très souvent infesté, souvent avec plusieurs tiques, alors que cela est rare pour d'autres. Il doit en être de même pour les individus.

Certaines personnes attirent plus les moustiques que les autres, pourquoi pas pour les tiques ?

Possible que la température ( émission infra-rouge ? ) de la peau en surface joue un rôle.

Je ne sais pas si ce sont les mêmes personnes qui attirent les moustiques et les tiques. Sinon, il faudrait envisager un chimiotropisme dirigé par des substances différentes.

L'habillement peut être important au niveau des pieds et des jambes. Une texture lisse ne favorise pas l'accrochage. Un tissu près du corps peut attirer les tiques par la chaleur en surface. Une jupe longue semble préférable à un pantalon.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos explications très intéressantes, Veranne. Ma copine est pharmacienne et me parle souvent du danger des tiques, aussi bien sur les animaux que sur nous-même, les humains. Il est vrai que ça ne m'a jamais trop angoissé, et pourtant mes promenades sont nombreuses en montagne pour les champignons, notamment à l'approche de la période automnale. Je crois que cela doit être dur psychologiquement d'accepter d'être devenu chronico-malade pour une salo-pe-rie de ce style. On prendra davantage de précautions à l'avenir, même s'il semble que nos Cévennes ne soient pas les plus exposées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oh Christophe, c'est le bon plan la fiancée pharmacienne, tu es entre deux bonnes mains 191769.gif !

Pour le reste, c'est très frustrant, effectivement.

D'autant plus que l'information des simples citoyens par les pouvoirs publics est très déficiente pour ne pas dire nullissime.

Si j'avais su, jamais nous ne serions allés nous asseoir là-bas et jamais je ne me serais promené presque tous les jours en forêt !

Pour autant, l'infection est chez nous disséminée mais espérons-le non déjà chronique. Les 3 semaines d'antibio préconisées par le consensus médical de 2006 (trop court, pas assez dosé) ont amélioré notre état (de manière spectaculaire pour les douleurs arthriques) mais n'ont pas empêché d'autres symptômes d'apparaître. Pendant ma pause antibio. de 7 jours, les douleurs aux lombaires sont revenues mais celles au genou (désormais fugaces) n'ont pas pu se réinstaller, tout comme le syndrôme de joue dure. Nous avons actuellement un autre traitement de 3 semaines de Doxycycline 300 mg/jour. Ca risque d'être long mais il ne faut surtout pas lâcher car on sait que sinon ça sera pire.

En cas de tique plantée, P. Hopf Seidel préconise de mettre la tique dans un récipient et de la faire analyser (j'imagine qu'en France c'est du ressort de l'Ecole vétérinaire) pour savoir quels agents elle contenait. Ca paraît fastidieux voire farfelu mais ça permet d'ajuster le traitement au mieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans quelles parties du corps est-ce que les tiques ont le plus tendance à se mettre ?

J imagine qu il n est pas toujours possible de les retirer car parfois elles ne depassent pas ?

La tête, aussi. J'en ai eu une dans le cuir chevelu, qui m'a valu 10 jours d'antibio (prévention) et une incision parce que la tête n'avait pas été retirée en totalité...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une autre idée pour expliquer la flambée des cas, peut-être y est-on plus sensible qu'avant ??? Hypothèse non-documentée et semble-t-il moins convaincante que celle de la prolifération des vecteurs, qui est unanimement constatée (plus de tiques).

La part du terrain et du système immunitaire est importante car certains séropositifs règlent le pb tous seul et d'autres développent la maladie, à des degrés de violence divers. Apparemment, les intoxications aux métaux lourds, bcp plus fréquentes qu'on le croit (amalgames dentaires au mercure principalement) sont des facteurs aggravants comme celles aux pesticides car il perturbent la réponse immunitaire. Pour autant, est-ce vraiment pire qu'avant sur ce plan ?

Que savez-vous sur cet aspect terrain-système immunitaire ? Cela vous semble-t-il pertinent pour expliquer la recrudescence des cas ?

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Difficile à dire.

Le mercure:

On utilisait largement les amalgames dentaires. Ils ont été décriés au profit de résines essentiellement. On revient quelque peu aux amalgames qui semblent moins nocifs finalement.

Il faut considérer que les anciens amalgames étaient triturés artisanalement, avec des dosages approximatifs et maintenant on utilise des produits prédosés ( "dosettes" ) qui relarguent beaucoup moins de mercure et sont logiquement d'autant moins nocifs. Les résines ne sont pas inoffensives ( allergies ) et moins solides.

Ils restent très controversés, je n'aime pas malgré tout les amalgames. Ils semblent favoriser les infections des voies aériennes ( angines et autres ) et parfois provoquer des maux de tête chroniques.

Je ne vois pas de corrélation logique sur ce point avec les tiques.

Les pesticides ne semblent guère avoir d'effet immunitaire. Ils sont plutôt des perturbateurs endocriniens, ce qui peut indirectement influer sur le système immunitaire. Rien de convaincant non plus.

Les chiens: il y avait beaucoup plus de chiens il y a quelques décennies, Se pourrait-il qu'il nettoyaient le terrain des tiques au profit de leur maitres ?

Je pencherais sur une modification des habitudes avec une exposition accrue au tiques. Il est bien plus fréquent maintenant de faire des marches dans la nature: randonnées, marche nordique, jogging...

Le HIV: aucune idée sur une corrélation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Miaow,

Je n'ai malheureusement pas les connaissances nécessaires pour te donner la réplique. A la fac, j'ai appris un truc totalement inopérant qui s'appelle l'histoire et la géographiebored.gif. Pour les interférences entre Lyme et intox. aux métaux lourds, j'ai lu ça chez P. Hopf Seidel (lien dans mon 1er message) mais je n'en sais pas plus. Pour le HIV, j'imagine aussi que c'est un facteur aggravant, comme pour les autres maladies, d'ailleurs.

Pour les amalgames en mercure, par contre, c'est un problème de santé public très sous-estimé, de loin la première cause d'empoisonnement aux métaux lourds, avec la transmission verticale mère-foetus. Les quelques expériences scientifiques sérieuses ont montré que les doses relarguées étaient infiniment supérieures à la pollution environnementale sur laquelle on se focalise tant (facteur 8 ou 10). Il n'y a que l'ordre des dentistes et les prothésistes pour dire que tout va bien.

Ce n'est pas le sujet de ce fil mais il y a une forte corrélation entre intoxication aux métaux lourds et les syndrômes de fatigue chronique, fibromyalgie, Alzheimer, cancers et dépression. "Curieusement", la chélation du mercure guérit des familles entières de malades soit disant fibromyalgiques ou dépressifs à se pendre, autistes, qui étaient en fait des intoxiqués congénitaux aux métaux lourds. Comme pour Lyme, la France est encore totalement à la ramasse mais commence à s'y mettre. L'interdiction des amalgames dentaires est en cours de négociation dans le cadre d'une nouvelle réglementation européenne. Par contre, pour ce qui est de la désintoxication, les médecins qui la pratiquent sont très peu nombreux. Pourtant, ses bénéfices seraient énormes, y compris pour la Sécu. puisque les malades chroniques sont des grands consommateurs de soin et de médicaments symptômatiques.

Passionnante conférence d'un pionnier. C'est passionnant : http://a2mstrad.free.fr/mercure.html

J'ai une grande admiration pour les médecins qui savent remettre en cause ce qui ne marche pas pour soigner leurs patients191769.gif

La question sociétale que je me pose est : pourquoi notre pays est-il aussi rétif au changement en matière de santé publique ? Pourquoi se cantonne-t-on aussi souvent à un raisonnement de type 1 symptôme = 1 médicament ? Pourquoi ne met-on pas le paquet sur la prévention en essayant d'agir sur les causes des maladies chroniques (toxicologie, infectiologie) ? Et pourquoi les autorités de santé sont-elles un facteur de ralentissement (l'amiante hier, le mercure, Lyme et les pesticides aujourd'hui) de la décision ?

++

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un article intéressant:

http://www.pourlasci...iques-29932.php

Bien que concernant les moustiques, cela peut donner quelques pistes de recherches en ce qui concerne les tiques.

Je note la détection thermique ( IR ? ) et chimique ( CO2, octénol,... ).

Les femmes enceintes et les consommateurs d'alcool sont plus attirants, ce serait à cause de la transpiration plus importante ( voir l'article complet pour cela ).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oulà attention à vos lectures sur le web car là on atteint la patamedecine avec ce "Dr K" qui cherche à vendre de la poudre de perlimpinpin sur le net !

Attention à vos lectures quand même sinon vous allez sombrez dans l'obscurantisme et le conspirationnisme ambiant !

Vérifiez les sources et les auteurs, car tout le monde peut écrire ce qu'il veut sur le web : n'allez que sur des sites vérifiant la HONcode !

Pour revenir au sujet, vous avez raison sur un point : la prévention est la meilleure des médecines.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Juste un message pour dire que je ne suis toujours pas guéri. Nette amélioration à chaque cure antibio et rechute systématique à chaque pause. Situation malheureusement fréquente à partir du moment où l'infection est disséminée, avec les protocoles actuels. Bcp d'interrogations : mon foie et mes reins tiendront-ils ? Arriverais-je à me débarrasser de ce truc un jour ? Vie précaire...

Je peux vous affirmer que la position des autorités sanitaires et la croyance de la grande majorité des médecins, en gros tout le monde guérit en 3 semaines d'Amoxicilline ou Doxycycline (+ 3 semaines de Ceftriaxone en intra-veine si la ponction lombaire est positive) est on ne peut plus fausse. Les forums Lyme sont remplis de patients comme moi (plusieurs centaines, en comptant rien que ceux qui témoignent).

Raison de plus pour redoubler de prudence et prendre cette maladie à temps, soit dès la morsure de tique/nymphe si vous avez la chance de l'identifier.

Et encore mieux prévenir cette morsure : vêtements couvrants, éviter les fougères/sous-bois, s'enduire de répulsif, etc.

Pas mal de cas cette année dans les Monts du Pilat (la faute à un avril-juin très pluvieux ???=> retour d'est et tutti quanti).

En espérant encore une fois que ma démarche puisse en épargner quelques uns

Portez-vous bien.

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Qui dit mieux!: J'ai choppé 22 tiques d'un coup sur la journée, une fois à un camp scout! innocent.gif Un vrai aimant à tique, j'étais surement tombé sur un nid, pas très gros, ça été le délire avec la pince à épilé, surtout que il y en avait 2 placés euh...fear.gif

3 ou 4 autres sinon depuis tout petit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai pensé à toi Veranne : en rentrant des champignons, on avait -ma copine et moi même- une tique chacun implantée dans la peau.

Des précautions pour les retirer sans oublier un morceau, et tout semble bon.

Doit-on prendre des antibios où ça devrait aller ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.