Veranne

Gare aux tiques et à la maladie de Lyme

233 messages dans ce sujet

J'ai pensé à toi Veranne : en rentrant des champignons, on avait -ma copine et moi même- une tique chacun implantée dans la peau.

Des précautions pour les retirer sans oublier un morceau, et tout semble bon.

Doit-on prendre des antibios où ça devrait aller ?

non surtout pas d'antibios, surveille l'apparition d'un érythème migrant "rougeur auréolé qui s'étend" si il apparait tu pourras consulter le médecin qui sera le seul apte a instauré un traitement.

on m'a viré une tique justement en Juillet et aucun problème a signaler depuis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

non surtout pas d'antibios, surveille l'apparition d'un érythème migrant "rougeur auréolé qui s'étend" si il apparait tu pourras consulter le médecin qui sera le seul apte a instauré un traitement.

on m'a viré une tique justement en Juillet et aucun problème a signaler depuis.

Attention, certaines personnes qui n'ont jamais constaté l'apparition de cette fameuse auréole, ont développé cette maladie plusieurs mois après.

Chez nous, dans les Vosges, incroyable le nombre de personnes qui sont contaminées. Le milieu très boisé est propice aux tiques, il y a une forte densité de cervidés, chamois, sangliers etc... Et surtout, beaucoup de gens, notamment des vacanciers, ne sont pas vraiment informées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Attention, certaines personnes qui n'ont jamais constaté l'apparition de cette fameuse auréole, ont développé cette maladie plusieurs mois après.

Chez nous, dans les Vosges, incroyable le nombre de personnes qui sont contaminées. Le milieu très boisé est propice aux tiques, il y a une forte densité de cervidés, chamois, sangliers etc... Et surtout, beaucoup de gens, notamment des vacanciers, ne sont pas vraiment informées.

Et là il y a un réel problème de prévention chez nous.

Pourtant, avec des gestes simples on peut limiter le risque, grâce à une simple pince à tiques qui enlève le parasite en douceur sans presser sur l'abdomen.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Christophe,

J'ai pensé à toi Veranne : en rentrant des champignons, on avait -ma copine et moi même- une tique chacun implantée dans la peau.

Des précautions pour les retirer sans oublier un morceau, et tout semble bon.

Doit-on prendre des antibios où ça devrait aller ?

Logiquement le Gard n'est pas très touché. Ce qui veut dire que les tiques n'étaient pas forcément infectées. Par contre, si vous les avez enlevées avec de l'alcool, c'est de nature à faire régurgiter la tique les bactéries qu'elle a dans le corps et à augmenter les chances de contamination.

La position officielle et la plupart des médecins vous conseilleraient sagement de ne rien faire et de guetter les 1er symptômes de la maladie : érythème migrant, syndrôme grippal, faiblesse anormale, douleurs articulaires, etc. Mais nous, on n'a pas eu d'érythème caractéristique de Lyme mais des tâches rouges migrantes qui sont apparues... quand l'infection était déjà disséminée (genou bloqué pour moi, douleurs articulaires généralisées pour ma copine). 15 jours de perdus pour ma copine, qui avait trouvé sa tique dès le 27 juin mais traitée seulement le 10 juillet. Comme elle a eu un traitement inadapté à ce stade (2g par jour d'Amoxicilline), elle serait peut être déjà guérie si elle avait pris dès le début de la Doxycycline à haute dose (300 mg par jour mais + pour les grands gabarits). Je rejoins totalement Catlino : pour certaines personnes, à part une légère fatigue, aucun symptôme identifié au départ et une maladie qui se déclenche plusieurs mois après. Evidemment, il est aussi tout à fait possible que vous ayiez été contaminés et que votre système immunitaire maîtrise ça tout seul. 35% de sérologie positive chez les forestiers, peu de malades. Et encore la sérologie minore largement le nombre de personnes infectées puisque méthode de dépistage indirect (anticorps).

En ce qui me concerne, ayant déjà été contaminé une fois, à la moindre nouvelle piqure, je dois immédiatement reprendre des antibios.

Mon avis de malade est qu'il vaut mieux prendre 300 à 400 mg de Doxycycline (selon gabarit) par jour pour rien pendant 21 ou 28 jours que gérer un Lyme disséminé plus tard. Je n'aurais pas hésité si j'avais su. Evidemment, il faut prendre toutes ses précautions pour ne pas avoir les inconvénients de la Doxycycline : prendre le cachet bien au milieu du repas (pour éviter les brûlures d'estomac), ne pas s'allonger jusqu'à 1h30-2h après le cachet, prendre des probiotiques bien dosés pour éviter de se bousiller la flore intestinale, prendre des produits pour évacuer (artichaut, radis noir...) et minimiser les risques de se bousiller le foie, etc. Faire attention aussi au risque de photo-sensibilisation.

Voilà, une position pas très académique étant donné les probabilités d'infection mais vous êtes quand même deux : 2 organismes différents, 2 systèmes immunitaires différents. Il se peut très bien que l'un de vous seulement soit malade si contamination il y a eu.

Allez bon courage,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Excusez-moi si la question parait innocente, mais existe-t-il des activites d'exterieur a risque propices a l'implantation cutanee des tiques ? En ce qui me concerne je n'en ai jamais eu.

Par exemple, faudrait-il se laver les mains apres avoir mis les doigts dans la terre ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour cette réponse détaillée.

pour retirer les tiques, nous avons procédés avec l'aide d'une pince à épiler, sans endormir au préalable. On a glissé dessous l'abdomen, et vu que la tique était présente seulement depuis quelques heures, elle s'est facilement retirée (on a vérifié à la loupe que les deux corps étaient entiers).

Depuis, rien de dramatique : des courbatures de mon côté mais elles sont liées à mes intenses heures de sport.

Concernant ma copine, rien de plus non plus, si ce n'est une toute petite tache "de peau sèche" à l'endroit de la piqûre.

Quelle s alo perie quand même !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi aussi j'ai des tiques, mais c'est pas les mèmes.scared.gif

Ceci dis la maladie de Lyme, c'est la m****.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Excusez-moi si la question parait innocente, mais existe-t-il des activites d'exterieur a risque propices a l'implantation cutanee des tiques ? En ce qui me concerne je n'en ai jamais eu.

Par exemple, faudrait-il se laver les mains apres avoir mis les doigts dans la terre ?

Ça ne changerait rien. Si tu te laves les mains, c'est plus contre l'échinococcose

et autres. De mon côté, par exemple, la seule tique vraiment implantée que j'aie jamais eue, c'était sur le sommet du crâne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Orage FM,

Pour répondre à ta question, il y a une forte surreprésentation de cas chez ceux qui habitent dans les régions les plus infestées et pratiquent des activités de plein air en forêt. Les personnes surexposées sont :

- les forestiers

- les cavaliers/personnes qui travaillent avec les chevaux

- les ramasseurs de champignons (l'humidité influe sur le nombre de tiques)

- les randonneurs/orienteurs

- les chasseurs

- les campeurs qui font du camping sauvage en forêt

Cependant, il y a des malades qui ont été contaminés en passant leur tondeuse/débroussailleuse dans leur propre jardin. J'en connais même qui l'ont attrapé en jouant au foot ou encore plus improbable au restaurant pieds nus dans l'herbe ! Pour les femmes/filles, proscrire les nus pieds !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Christophe,

Désolé, j'ai complètement zappé. Mais l'idéal est de stocker la/les tiques dans des bocaux et de les faire analyser. Comme ça, on sait exactement ce que les tiques portent comme bactéries. C'est bcp plus fiable que les tests indirects qu'on fait ensuite.

J'ai lu ça sur les Recommandation du Dr Petra Hopf Seidel. Mais je ne sais pas à qui il faut s'adresser en France (Ecole Vétérinaire ? je me renseignerai).

Bon, après, c'est pas forcément une évidence. Peut-être pour la prochaine fois si ça vous arrive ?

Je croise les doigts et prie pour vous deux !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai conservé la tique en question, dans un mouchoir bien refermé, au cas où une tâche apparaîtrait.

Maintenant je dois t'avoue que tu me met un peu en mode "psychose", car je ne me vois pas demander (si tout reste normal) un prélèvement par labo, qui demande de l'argent et du temps......

Merci encore pour tes renseignements, et effectivement on croise les doigts, c'était la 1ère fois pour moi et dans un secteur où la Lyme est soit-disante peu présente.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Carrément dans une boîte hermétique, c'est encore mieux. Il ne faudrait pas qu'elle s'échappe...

Pas seulement la tâche rouge mais aussi toute fatigue anormale, simili gastro, maux de tête, douleurs articulaires, paralysie faciale. Bref, tout ce qu'on a pas en temps normal !

Désolé pour la psychose.

J'ai un de mes copains qui s'est fait piquer près d'Albi il y a déjà 6 mois. Aucun pb. En plus, la maladie est pour l'instant peu fréquente là-bas.

Il en va tout autrement dans les Vosges, les Landes ou même chez moi dans les Monts du Pilat.

Meilleurs voeux de santé !

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Arfff, Christophe30, pour t'aider à relativiser: si j'avais du chopper la maladie de Lyme à chaque fois que je me suis fait piquer par une tique...

Je suis un véritable attrape-tique: j'adore aller en foret (en sologne ou dans le nord-est), mais systématiquement je m'en choppe au moins une! Je n'ai pas compté, mais je puis sans exagérer dire que je dois chopper entre 20 et 30 tiques par an (pour environ 20 bonnes sorties en foret aux beaux jours), et ce depuis mon plus jeune age.

Pour autant, je n'ai jamais rien choppé (pour l'instant... il suffit que je le dise, et si ça se trouve avant la fin de l'année je vais être enquiquiné... ^^)

C'est pénible, à chaque rentrée de foret, c'est inspection systématique et enlevage par pince à épiler. Il m'arrive parfois d'en louper au contrôle, et de la ou les trouver 2-3 jours plus tard à cause de démangeaisons (une fois qu'elles ont bien eu le temps de se régaler, bien planquées dans les zones à plis de la peau... là c'est moins cool)

C'est clair qu'il faut vraiment y faire gaffe, il y a un risque, mais piqure de tique= lime n'est quand même pas la norme. wink.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouahhhh droupi entre 20 et 30 tiques par an et jamais malade. Tu devrais jouer au Loto !

Plus sérieusement, il est fort possible que les tiques t'aient déjà effectivement contaminé mais que ton corps arrive à maîtriser le pb tout seul.

Attention, cependant avec cette traîtresse de maladie : des fois, elle se déclare plusieurs années après, à la faveur d'un affaiblissement... ou d'une nouvelle infection. Violentes lombalgies inexpliquées, genou bloqué, sciatiques, pb neuros, vertiges, dérèglements hormonaux. Si ces pb surviennent, il te faudra interroger la piste Lyme qui peut en être une des causes.

Même s'il peut y en avoir d'autres, comme l'intoxication aux métaux lourds, aux pesticides... et autres causes toxicologiques, qui sont à l'origine de la plupart des maladies chroniques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je remonte le sujet car demain 4 décembre France Inter traite du sujet à l'émission service public de 10h à 11h:

http://www.franceinter.fr/emission-service-public-la-maladie-de-lyme-pas-chics-les-tiques

Avec la présentation suivante qui interpelle:

"Voilà une maladie sous-estimée en France, la maladie de Lyme. Bénigne si elle est traitée à temps, elle peut transformer votre vie en enfer dans le cas contraire. Retour sur un cas d'école, révélateur des dysfonctionnements de notre système de veille sanitaire."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai écouté l'émission.

Je reste perplexe sur un point. Les chiens et les chats attrapent souvent des tiques à la campagne. Ces tiques sont vraisemblablement originaires du gibier. Je ne comprends pas pourquoi ces tiques, si elles sont transmises aux humains, seraient moins dangereuses que celles que l'on attrape soi-même en forêt.

J'aurais aimé savoir si les chiens, chats et autres animaux peuvent être eux aussi infectés par la maladie de Lyme ou s'ils restent des porteurs sains.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens moi-même d'écouter l'émission:

On peut effectivement s'étonner du passage sous silence du corps médical en France sur cette maladie, j'ai été interpellé par l'interview d'un forestier de la forêt de Rambouillet qui a lui même attrapé la maladie de Lyme mais qui s'est bien soigné connaissant la maladie et se mettant sous antibiotique dès qu'il a aperçu des rougeurs à l'endroit de la morsure, il organisait des chasses présidentielles et tout en connaissant les risques il ne le disait pas aux présidents et invités et faisait en sorte qu'ils ne puissent pas attraper des tiques (ils ne touchaient pas au gibier qu'ils tuaient), c'est bien dommage, car si l'un deux l'avait attrapé, croyez-moi il y aurait eu de la communication sur cette maladie.

Les chats et surtout les chiens d'après ce que je sais peuvent attraper la maladie de Lyme mais ne la transmettent pas aux humains, (c'est vrai qu'ils sont passés très vite sur ce sujet), mais les chiens peuvent attraper plus fréquemment la piroplasmose qui est très grave et souvent mortelle sans traitement, (même avec d'ailleurs) leur détruisant les globules rouges, j'ai moi-même eu un chien qui l'a eu à 14 ans et qui en a réchappé de justesse après avoir été mordu un début janvier en Dordogne, il n'y pas de risques à ma connaissance que le chien contaminé transmette la piroplasmose à l'homme.

Les changements environnementaux , les changements climatiques, la prolifération des souris ont été évoqués aussi comme raisons de l'augmentation de la maladie de Lyme.

Maintenant il ne faut pas s'affoler non plus, on n'attrape pas la maladie à chaque fois qu'on est mordu, il faut juste avoir le tire-tique avec soi lorsqu'on se promène en forêt seul ou avec son animal de compagnie et au cas où on a été mordu surveiller si une rougeur apparaît autour de la plaie dans les jours qui suivent.

Sinon pour info une association a été créée : " Association Lyme Sans Frontières"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Miaow, évidemment que les tiques des chats et des chiens sont aussi dangereuses pour nous que celle qu'on récolte en forêt.

Seulement, on est pas forcément sensibles aux mêmes germes. Notre système immunitaire maîtrise bcp mieux les babésioses canines que le chien mais on peut en souffrir aussi. Inversement, pour les matous, la borrelia, c'est du pipi de chat !

J'ai lu sur un article de La Dépêche qu'un chien et sa maîtresse avaient contractés une borréliose.

Bernard, merci beaucoup pour cette émission, que je viens d'écouter avec attention.

Voici mon commentaire :

L'émission a le mérite d'aborder le sujet mais je reste un peu sur ma faim.

En bien :

1. un grand merci au Docteur Teulières, qui est de loin le plus compétent du lot, malgré le fait qu'il ne soit qu'un "simple généraliste". Evidemment, il faut lire entre les lignes du jargon. Quand il parle incidemment d'"épreuve thérapeutique", ça veut dire qu'en cas de symptômes atypiques et de tests négatifs, il faut quand même faire un traitement aux antibios et observer la réaction.

Heureusement qu'il corrige l'autre docteur qui dit que le sud est épargné et que la ponction lombaire est un examen fiable. Deux énormes erreurs qui ont conduit à abandonner ou à confiner des centaines de patients dans des diagnostics poubelles (SEP, dépression, fibromyalgie).

2. les participants ont insisté sur le manque de formation des médecins généralistes et des spécialistes dans la détection de la maladie. Il faut savoir que c'est encore plus le cas au sujet de son traitement. Teulières en profite pour glisser prudemment que la maladie peut revenir même après plusieurs traitements antibiotiques. Une remarque de bon sens, qui n'était pourtant pas envisagée par le consensus des infectiologues de 2006 !

En moins bien

1. l'émission laisse croire que c'est une maladie qui se contracte essentiellement dans les forêts. Les forêts sont effectivement les zones les plus risquées mais les contaminations dans les jardins publics et privés, les prés sont également nombreuses, etc.

2. le tire-tique, ça marche bien pour une tique adulte (1 cm). Pour les nymphes qui représentent la majorité des contaminations (1 à 2 mm), c'est une autre histoire.

3. la présentation monolithique de l'évolution de la maladie faite par les deux hospitaliers est un stéréotype dangereux : 1. l'érythème. 2. les douleurs articulaires, etc.

Je rappelle que ma fiancée et moi avons eu des tâches rouges qui n'avaient rien à voir avec la description standard de l'érythème... en même temps que l'apparition des douleurs articulaires, quand la maladie était déjà disséminée. Par contre, le 1er symptôme qu'on a eu, c'est une espèce de gastro-entérite. J'ajoute que des centaines de malades qui témoignent sur le Forum Lyme Francophone n'ont jamais vu d'érythème migrant. Pourtant, ils avaient bel et bien une infection bactérienne avec amélioration de leur état après antibios.

4. le doute d'un deux pontes au sujet des douleurs dentaires ("l'arthrite oui, les douleurs dentaires ça reste à prouver") témoigne d'une vision étroite où le diagnostic se fait par validation de symptômes agréés ou pire, par un test non-fiable (mauvais antigène). Je tiens à souligner que j'ai eu, en plus des traditionnelles arthralgies (genou puis dos, cervicales, doigts) des tas de symptômes a priori non validés officiellement mais jamais ressentis auparavant : joue dure (n'étant pas allée jusqu'à la paralysie faciale), maux de tête, énorme fatigue, vertiges, diarrhées, sensation d'hypoglycémies, gros problèmes de concentration et de compréhension, même pour des choses évidentes, douleurs testiculaires, etc. J'ai eu personnellement à faire à un chef de service en infectiologie d'un CHR qui a mis en doute la fièvre à 38°5 vécue par ma fiancée, car ce n'était pas dans le tableau clinique. Ridicule quand on voit son conseil : "Mademoiselle, vous êtes guérie, vous pouvez tout arrêter, 300 mg de Doxycycline par jour, c'est bcp trop". Elle l'a écouté, une semaine après, elle était de nouveau plantée. Florilège, il nous a aussi dit : "il n'y a que deux maladies transmises par les tiques : les borrélioses et l'encéphalite à tiques ". Le problème, c'est que 90% des infectiologues de l'hôpital français sont aussi incompétents que lui. Ils n'ont pas compris qu'il n'y avait pas que borrelia et que la tique filait aussi tout un tas d'autres saloperies qu'ils ne pensent jamais à tester : bartonella, babesia, chlamydia pneumoniae, mycoplasma, coxiella burnetti, etc, etc.

C'est ça qui explique la diversité des tableaux cliniques, avec la diversité des terrains de chaque malade bien sûr. La fièvre de ma fiancée s'expliquait d'ailleurs peut-être par son test positif à coxiella burnetti (fièvre Q).

Teulières explique bien entre les lignes que plus on traite tard, plus on a à faire à d'autres pathologies diverses dont certaines étaient auparavant contenues par le système immunitaire...

Certaines personnes font des infections urinaires à répétition, d'autres ont la thyroïde atteinte, des atteintes cardiaques...

Moi, ma bête noire, lors de mes pauses antibios, c'est la sensation d'Alzheimer, de ne rien comprendre et de se noyer dans un verre d'eau...

5. Il existe l'association Lyme sans frontières fondée par Judith Albertat une ancienne malade, qui a vécu 10 ans d'enfer avant d'être diagnostiquée. C'est l'association à laquelle appartient la malade qui a appelé. Ils sont très revendicatifs, savent bien faire le buzz, ce qui est très bien pour faire avancer la cause. Malheureusement, ils n'ont pas encore assez travaillé l'argumentation scientifique, si bien qu'ils passent parfois pour des illuminés et se font ratatiner par les infectiologues hospitaliers, qui peuvent expliquer sans se remettre en question que 3 semaines de Doxycycline puis 3 semaines de Ceftriaxone si ponction lombaire positive = éradication de la maladie= plus besoin de traiter, il faut vivre avec les "séquelles".

Il existe une autre association France Lyme, qui a très bien travaillé le volet scientifique et a de nombreuses publications internationales qui prouvent la supériorité des multiantibiothérapies de longue durée (+alimentation, phytothérapie, etc, etc), l'absence de fiabilité des tests, etc. Par contre, ils ne maîtrisent pas encore le volet "média", ce qui est un handicap quand on sait que les autorités de santé ne réagissent vraiment que lors des scandales sanitaires.

L'idéal serait de conjuguer les qualités des deux associations.

6. Teulières parle d'un besoin d'un centre national de référence sur les borrelioses. Il en existe un à l'Institut Pasteur.

Le pb, c'est qu'il est entièrement dans les mains des espèces de hiérarques en blouse blanche qui persistent à penser que 3 semaines d'antibios, tout le monde il est guéri ! Caustique, je rajouterais "Youpi !"

7. Le nombre d'infections annuelles est évidemment bcp plus important que les 10000 indiqués.

Voilà, pour finir sur une note optimiste, les malades de Lyme ne sont pas plus persécutés que les autres, mais ils sont tout simplement de la nullité de notre système de santé en termes de soin des maladies chroniques. Des SEP à la fibromyalgie en passant par les si fréquents syndromes du côlon irritable, tout est à revoir...

Heureusement que tous les médecins ne sont pas comme ce que la machine en fait.

Voilà, bonne nuit à tous,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous

Je vous fais part de mon expérience:

je l'ai chopé l'année dernière (septembre 2011) après une ballade en forêt (en Bretagne, une zone supposée être plutôt épargnée) - j'ai retiré le tique et quelques jours après, une zone rouge est apparu et à commencer à s'étendre. Je ne connaissais rien à cette maladie mais en cherchant sur le net, je suis vite tombé sur la Maladie de Lyme...direction médecin et je suis tombé sur le remplacant de mon medecin traitant et il semblait voir ça pour la première fois de sa vie...il a ouvert son bouquin et m'a collé sous antibio plus prise de sang qui a confirmée la présence de biomarqueurs de Lyme...le traitement a commencé 4 semaines après la piqure donc pris à temps semble-t-il...j'ai quand même eu quelques mois difficiles ensuite: très fatigué, limite déprimé, ...j'ai chopé tout les virus qui passaient par là (dont la varicelle,... j'ai 39 ans.... que j'ai refilé à mon fils, qui l'a refilé à toute l'école....)

J'ai été repiqué une fois depuis mais sans le fameux erythème migrant (qui n'apparait pas systématiquement...)

Mon fils de 4 ans a déjà été piqué deux fois lui aussi....sans symptôme apparent.....ça fait quand même bien flippé

Le problème est que je me demanderai toujours si la bactérie est encore en mois...ou pas.....

Merci les ballades en forêt..tout ça pour ramasser 3 girolles....

Cordialement

Apisto

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Malgré les températures très fraîches (pour ne pas dire froides) pour la saison, ces sales bestioles sont de retour. Mon chat en avait une sur le pelage tout à l'heure, non fixée heureusement. Moi qui pensait qu'elles ne sortaient que lors des premières journées chaudes (15°C). Bref il va falloir être vigilant desormais.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je retrouve également des tiques sur mes chats, une nette recrudescence ces dernières semaines. L'humidité ( pluies de ces derniers mois... ) semble aggraver le problème.

Curieusement certains chats sont plus sujets aux tiques que d'autres. Est-ce une tendance particulière du chat ou des endroits où ils rodent ? Je ne sais pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai un chat à poils longs (Maine Coon) et on a galéré avec les tiques et puces! J'étais déjà sensibilisé à la maladie de Lyme et ai en phobie ces saletés. Je ne parle pas des puces qui sont également un enfer.

Tout ça pour en venir au fait qu'il est important de traiter nos animaux et pas attendre qu'ils soient infestés. La maladie de Lyme est/peut devenir grave et les puces sont un véritable fléau quand il y a invasion (on en retrouve partout dans la maison...). Il existe des traitements de plus en plus efficaces notamment des traitements anciennement destinés aux chiens (sous forme de cachés) maintenant disponibles pour les chats! C'est ce que nous donnons au notre et pour le moment il semblerait que l'on soit tranquille. L'inconvénient est qu'il faut procéder tous les mois et que cela représente un coût!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

J'ai chopé une tique pendant mes vacances dans le Finisitère (au Roch Trévézel plus précisément) le 1er août.

J'ai enlevé la tique le soir après l'avoir chopée dans la journée, mais je n'ai pas enlever la tique entièrement en une seule fois.

J'ai mis un bon quart d'heure ensuite à enlever la tête avec une aiguille.

Je n'ai pas pu mettre de désinfectant car c'était à 23h, et j'étais en vacances comme je l'ai dit, et mes parents une fois de retour n'ont pas voulu me faire de traitement préalabe, car ils se sont fou"" de ma gu""le, en me disant qu'il n'y avait aucun risque.

J'ai eu une tâche rouge de 2 cm maxi, qui a réduit à 1 cm aujourd'hui, mais mes parents m'ont dit que c'était parce que j'avais enlevé la tête avec une aiguille et que ça avait saigné.

Etant donné que je suis quasiment sûr que j'ai attrapé la tique environ 5h avant de l'avoir enlevé, je ne pensais pas qu'il y ait de risque, mais je n'ai pas pu mettre de désinfectant. Hormis la tâche rouge, je n'ai pas eu d'autres "symptômes".

Alors je vous demande, est-ce qu'il n'y a aucune chance que j'ai attrapé la maladie de Lyme ?

Merci d'avance ! smile.png

Edit : J'ai un ami qui chasse à l'arc, et il doit souvent se coucher au sol, et une fois il est revenu avec pas moins de 52 tiques ! Il a bien sûr lui fait un traitement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors je vous demande, est-ce qu'il n'y a aucune chance que j'ai attrapé la maladie de Lyme ?

Seul un médecin pourrait te répondre. Ce que je sais avec certitude, c'est qu'à chaque tique, mon doc me met sous antibios pour une semaine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Radar,

Même si 5 heures, c'est théoriquement trop peu, on n'est jamais complètement à l'abri si jamais tu as pressé l'abdomen de la tique par exemple.

La désinfection n'empêche la contamination (paramètre sans grand rôle)

Quand as-tu eu la tâche rouge autour de la piqûre ? Immédiatement après, ou quelques jours après (8-15 jours) ?

Peux-tu en faire une photo et poster ça ?

Je t'invite à lire Petra Hopf Seidel, dans le lien que j'ai posté en bas de mon 1er message (28 juillet 2012).

Et une version power point en partie renouvelée : http://www.dr-hopf-seidel.de/mediapool/87/874128/data/Frz._Vortrag_in_Strasbourg_.pdf

Il y a tout un tas de préconisations de traitements pour les infections primaires.

Sinon, même la haute autorité de santé française commence à bouger puisque la préconisation sur l'amoxicilline en phase primaire qui est désormais passée à 21 j à 6g par jour pour Lyme. Ce qui devrait permettre de diminuer un peu le nombre de malades basculant dans la chronicité.

Un peu tôt pour la sérologie 3 semaines après la piqure mais tu peux essayer en n'oubliant jamais qu'un résultat négatif veut juste dire que tu n'as pas développé d'anticorps contre l'antigène testé, qui est loin de représenter toutes les souches de borrelia et autres zoonoses.

Si besoin, j'ai plein de docs.

++++

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.