Ventdautan

Médias, exagération, désinformations sur la météo

1 113 messages dans ce sujet

Je propose de créer ce sujet pour montrer tous ceux qui peux concerner l’exagération et la désinformation des médias sur la météorologie et la climatologie.

Je vais donc commencer.

Regarder moi cette horreur : des journalistes mesurant la température à Paris avec un thermomètre de jardin en plein Soleil à 12h et en posant la question aux citoyens lambda : Combien fait il?.sick.gif

http://videos.tf1.fr...ur-7428734.html

Je n'en peux plus de ces médias.sick.gif

Je crois qu'il faudrait donner des cours obligatoire de météo au niveau collège pour savoir qu'une température se prend à l'ombre dans un abri normalisé, que le terme mini tornade n'existe pas, etc...

Etant vacataire à la mairie de Colomiers (une commune de 35000 habitants de l'Ouest toulousain) en ce moment dans les archives, j'ai vu des publications publiées et validées par la mairie de Colomiers elle même sur la climatologie de Colomiers. J'en suis encore sick.gif.

Dans ces publications, il y avait des trucs comme que le vent d'autan était un vent de sud-ouest, que le vent d'ouest était un vent chaud et sec, qu'il pleuvait 0.7m en Avril soit 700 mm, qu'il avait fait -17°C en 1993, que la pluviométrie de l'été était très faible et représentait 25% de la pluviométrie annuelle (oui les couillons), des trucs de ce genre. Je vous laisse imaginé ma tête quand j'ai vu cela et qu'ils m'ont dit que ça avait été lu par la majorité des columérins (habitant de Colomiers).fear.gif

Tant que j'y suis, voilà un ancien article de la dépêche du midi sur la chaleur qu'il a fait le 26 Août 2010 qui m'avait scandalisé à l'époque.

http://www.ladepeche...cord-battu.html

Je rappelle quand même qu'il avait fait ce jour là 40.0°C à Toulouse Blagnac et 40.1°C à Toulouse Francazal.

Et que le record absolu à Toulouse Blagnac en Août de Txx est de 40.7°C le 4 Août 2003.

Lamentable cette désinformation. Ce journaliste avait du pas mal boire ce jour là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il y avait des trucs comme que le vent d'autan était un vent de sud-ouest

Ah ouais en effet, vraiment n'importe quoi: c'est même pas un vent d'ailleurs, c'est le pseudo d'un ICéen laugh.pngBon OK, désolé je sors -> [ ]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah ouais en effet, vraiment n'importe quoi: c'est même pas un vent d'ailleurs, c'est le pseudo d'un ICéen laugh.png

Excellente ! default_laugh.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, il persistent, le pire reste quand même le coup de Tf1 du thermo en plein soleil.

Evidement on peut après rester plus traditionel et penser de suite à la mini-tornade sick.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le coup du thermomètre en pleine cagne fait bien rigoler quand même... laugh.png Du grand n'importe quoi ce reportage. dry.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pitoyable sick.gif .... Mais il faut relativiser, là ils parlent de météo donc on peut dire que c'est juste de l'incompétence caractérisé mais quand ils disent autant d'absurdités en parlant de politique ou d'économie, là on peut parler de malhonnêteté et de manipulation. En me disant cela, je préféré donc être passionné de météo et subir ce manque de professionnalisme que économiste ou engagé dans la politique .... thumbup.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pitoyable sick.gif .... Mais il faut relativiser, là ils parlent de météo donc on peut dire que c'est juste de l'incompétence caractérisé mais quand ils disent autant d'absurdités en parlant de politique ou d'économie, là on peut parler de malhonnêteté et de manipulation. En me disant cela, je préféré donc être passionné de météo et subir ce manque de professionnalisme que économiste ou engagé dans la politique .... thumbup.gif

C'est quoi cette désinformation ? honnêtement, pour toucher aux deux domaines (économie et météorologie), les médias racontent plus de c*******s en météorologie qu'en économie dry.png

Je vis bien mieux "journalistiquement parlant" ma passion pour l'économie que pour la météo laugh.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Exactement : dès qu'on maîtrise un sujet on s'aperçoit que les médias grand public, les médias de masse (télé, radio, grands journaux) racontent souvent, mais alors très très souvent des énormités, des tissus d'appoximations voire d'erreurs caractérisées et ce sur vraiment tous les sujets qu'ils abordent sick.gif

Dans le cas de la météo ce n'est pas très grave mais il y a bien d'autre domaine où ça s'apprente à de la manipulation caractérisée...

En gros il faut savoir trier et savoir où aller chercher l'info sur le net parce que si on croit être informé en regardant le JT on a tout faux ou presque malheureusement angry.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est du grand n'importe quoi le reportage... "Ah oui 34° c'est un record", apparemment il y en a qui n'ont pas connu juillet 2006 et août 2003 à Paris.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sans vouloir se faire défenseur des médias default_laugh.png

Il y a en effet pas mal d'énormités racontées, mais pour le coup du thermomètre en plein soleil, si on réfléchis bien... Pour un citoyen lambda, qu'est ce qu'il en a à faire de la température à l'ombre sous abri normalisé, alors que lui est en train de griller sous le soleil?

Sur les terrasses, éclairaies par le soleil, la température qu'on ressentira sera belle et bien proche de celle indiquée par ce thermomètre et c'est de cette température que le corps souffrira, pas de celle sous abri... Je veux dire par là que la température qui importera le lambda sera celle qu'il ressent là ou il est et pas ailleurs, peu importe les normes de mesures...

J'espère que vous comprenez quand même mon point de vue. Mais je suis bien d'accord sur le fait que c'est inacceptable d'un point de vue rigueur météo...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

les médias racontent plus de c*******s en météorologie qu'en économie dry.png

Encore heureux mais ce que je veux dire, c'est que quand c'est c******s sont raconté en économie, ce n'est pas des erreurs par manque de connaissance mais plutôt de la manipulation ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Encore heureux mais ce que je veux dire, c'est que quand c'est c******s sont raconté en économie, ce n'est pas des erreurs par manque de connaissance mais plutôt de la manipulation ...

ah oui là je suis d'accord laugh.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sans vouloir se faire défenseur des médias laugh.png

Il y a en effet pas mal d'énormités racontées, mais pour le coup du thermomètre en plein soleil, si on réfléchis bien... Pour un citoyen lambda, qu'est ce qu'il en a à faire de la température à l'ombre sous abri normalisé, alors que lui est en train de griller sous le soleil?

Sur les terrasses, éclairaies par le soleil, la température qu'on ressentira sera belle et bien proche de celle indiquée par ce thermomètre et c'est de cette température que le corps souffrira, pas de celle sous abri... Je veux dire par là que la température qui importera le lambda sera celle qu'il ressent là ou il est et pas ailleurs, peu importe les normes de mesures...

J'espère que vous comprenez quand même mon point de vue. Mais je suis bien d'accord sur le fait que c'est inacceptable d'un point de vue rigueur météo...

Je comprends ton idée, le problème est qu'au soleil on prend la température du thermomètre et non de l'air (je crois)... happy.png Il y a aussi les UV qui brûlent la peau qui entrent dans le ressenti, est-ce indépendant de la sensation de chaleur ?Sinon, je partage tout à fait le point de vue de la majorité des intervenants ici, j'en rigole encore ! whistling.gifwhistling.gifwhistling.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'objectif de ces médias n'est pas d'éduquer les gens à la météo, mais plutôt de "parler" de la météo. Généralement, la personne qui écoute/regarde/lit les infos veut simplement "savoir ce qu'il se passe". En terme de météo donc, elle n'attend pas plus que de savoir ce qu'il en est globalement, et ces médias, qui ont des obligations horaires, des obligations de public cible, de rendement etc, ne vont pas se permettre l'effort d'apporter une information plus précise.

Dans le reportage de TF1, l'objectif est très simple (c'est TF1 biggrin.png) : dire qu'il fait chaud. En ce sens, il est bien fait et efficace : à la fin, on l'a bien compris et on l'a retenu : il fait chaud. Oui, la méthode, les moyens, ne seront pas valables pour une utilisation météorologique conforme aux normes, mais ce n'est pas nécessaire ici. La température prise est très approximative mais suffit pour les objectifs fixés. C'est un peu comme se plaindre du fait que les gens ont juste un vieux thermomètre à mercure dans leur jardin au lieu d'avoir un abri météo aux normes : à quoi bon pour eux ? Oui, c'est un coup à crisser des dents pour les illuminés de météo que nous sommes, mais avec du recul, une température, aussi fausse soit-elle, leur donnera satisfaction pour l'utilisation qu'ils en ont : combien de fois j'ai eu droit à un "le thermomètre de la voiture il indiquait 42 au soleil 'taleur !" ! C'est scandaleusement insensé pour moi, mais ca l'est complètement pour d'autres, ils veulent juste se conforter dans leur opinion qu'il fait chaud. Dans le reportage de TF1, si j'arrive à accepter sans trop de problèmes cette utilisation du thermomètre, j'accepte beaucoup moins ce jeu insupportable d'échange avec les gens en terrasse que je trouve juste nianian et agaçant comme TF1 sait le faire :'D.

En ce qui concerne le terme de mini-tornade, il est généralement utilisé dans les médias pour parler de vents violents qui ont provoqués des dégâts. Même si ce terme est techniquement une pure abération en météorologie, son sens est communément accepté et fonctionne plutôt bien : quand on parle de mini-tornade, tout le monde y associe un phénomène venteux violent. Quand bien même leur représentation du phénomène est fausse, ce qui les intéresse n'est pas la forme du phénomène, mais les dégâts qu'il a causé : il n'est pas nécessaire pour eux d'avoir davantage de précisions sur ce qu'il s'est passé et ils se satisfont de l'explication qu'il y a eu un phénomène violent qui a provoqué des dégâts. Dans les médias on s'atterdera davantage sur les conséquences du phénomène que celui-ci même.

Si, c'est certain, la culture de la météo en France rase les plafonds de l'ignorance sur lesquels elle se complait, les médias l'utilisent fréquemment, et à défaut de pouvoir saluer le niveau des sujets relatifs à la météo, on peut déjà se satisfaire maigrement du fait que le sujet soit récurrent, comme une poule qui médite intensémment devant une balle en essayant de comprendre comment ça marche.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour me faire l'avocat du diable au début il est bien précisé 37° à Toulouse , de plus le coup du thermomètre c'est du sensationnalisme plus que du journalisme et de l'info , par ailleurs il a quand même fait 32.9° à Paris-Montsouris hier .

De plus je suis d'accord avec Youri .

Je serai surement plus intransigent avec le magazine de France 3 s'ils nous sortent ce genre de c*******s ou des thermos de pharmacie (à part celui de ma commune qui est plus frais et bien ventilé !)

Edit : Peaksoul a bien résumé l'idée du journalisme ici en France .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce n'est pas nouveau que les médias exagèrent. Mais il y'a pire :

- Soit ils prennent des sources non-vérifiées, ou alors douteuses

- Soit alors, ils affolent la population par des évènements peu importants qu'ils pimentent à la sauce "Journalistique" dans le but de faire vendre.

- Soit ils rassurent faussement la population quand l'évènement mériterait d'être plus suivis et commentés ou quand l'évènement est vraiment dangereux !

Les médias profitent de la pseudo-ignorance de Monsieur tout-le-monde pour faire passer leur idées, leur conviction. Le but c'est de vendre, faire du profit ! Si vous lisez un titre inquiétant sur la Une, ça vous donnera envie d'acheter, c'est logique, c'est marketing !

Voilà pourquoi il est important de faire la part des choses avec les médias, et ne pas prendre comme Parole d'Evangile leur propos !

Mettre un thermomètre contre un mur en plein Soleil, c'est vrai que c'est pas du tout représentatif. C'est une aberration totale et ça il faudrait le savoir. Mettre un thermomètre à l'ombre à hauteur d'yeux, je pense que c'est un minimum à savoir et d'une logique normale.

Pour autant, tout le monde ne connait pas non plus les normes OMM de classe 1 pour la température, et là je tiens à modérer la situation en disant qu'il ne faut pas non plus être paranoiaque si nous avons 1°C de trop dans notre jardin !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Exactement : dès qu'on maîtrise un sujet on s'aperçoit que les médias grand public, les médias de masse (télé, radio, grands journaux) racontent souvent, mais alors très très souvent des énormités, des tissus d'appoximations voire d'erreurs caractérisées et ce sur vraiment tous les sujets qu'ils abordent sick.gif

Dans le cas de la météo ce n'est pas très grave mais il y a bien d'autre domaine où ça s'apprente à de la manipulation caractérisée...

En gros il faut savoir trier et savoir où aller chercher l'info sur le net parce que si on croit être informé en regardant le JT on a tout faux ou presque malheureusement angry.png

Je suis complètement, mais alors complètement de ton avis ! Sur tout ce que tu as dit là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui aurait été marrant, c'est que la p'tite journaliste nous demande à l'un d'entre nous combien il fait, et qu'elle nous fasse sa petite démonstration avec son thermomètre en plein soleil... elle aurait eu droit à tout un ptit cours, et à la fin, elle n'aurait même plus été capable de se rappeler la question qu'elle nous aurait posée !laugh.pnglaugh.pnglaugh.png

Puis j'ai bien aimé, à la fin du super reportage, le "on s'amuse, on se pousse...". No comment....pinch.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Exactement : dès qu'on maîtrise un sujet on s'aperçoit que les médias grand public, les médias de masse (télé, radio, grands journaux) racontent souvent, mais alors très très souvent des énormités, des tissus d'appoximations voire d'erreurs caractérisées et ce sur vraiment tous les sujets qu'ils abordent sick.gif

Oui c'est completement vrai. Dans les 2 domaines où je me considère comme un "amateur" au bon sens du terme, c-à-d un passionné qui a amassé de bonnes connaissances sur le sujet, je suis souvent effaré des enormités lues dans la presse: la météo et l'aviation. Car en aviation aussi les perles journalistiques sont monnaie courante, notamment sur le sujet sensible des crashs où l'on lit souvent n'importe quoi - au détriment du devoir de vérité du aux familles de victimes. Dans ce domaine c'est l'ignorance absolue de la plupart des journalistes qui leur fait dire des anneries.Et sur les quelques faits divers dont j'ai pu être témoin, notamment sur mon lieu de travail à l'aéroport, ils n'ont jamais été bien rapporté par la presse non plus. Je me souviens notamment d'une histoire d'expulsion de sans-papiers médiatisée par l'ONG RSF qui avait été complètement déformée par la presse (sur cet exemple les journalistes n'ont jamais su que l'expulsion avait eu lieu en catimini dans un Falcon de la République à Lyon Bron pendant que RSF manifestait dans le hall de l'aéroport de Lyon St Exupéry).

Donc en effet j'ai des doutes systématiques sur ce que nous racontent les médias, quel que soit le sujet: point de parano genre théories du complot ("On nous ment, on nous cache tout"), non, juste des réserves dues à la difficulté d'obtenir l'info sans qu'elle soit déformée ou tout simplement à l'incompétence des journalistes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout à fait d'accord avec toi, mottoth. default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nous! On a viré la télé depuis des années.

Et ça fait du bien. laugh.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En lisant TéléStar hier, j'ai pu découvrir un nouveau terme journalistique : "la minitornade de grêle".

Il faisait référence aux vacances gâchées, et faisait évoquer brièvement l'orage destructeur dans un camping en Isère (je ne sais plus quelle année).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'objectif de ces médias n'est pas d'éduquer les gens à la météo, mais plutôt de "parler" de la météo. Généralement, la personne qui écoute/regarde/lit les infos veut simplement "savoir ce qu'il se passe". En terme de météo donc, elle n'attend pas plus que de savoir ce qu'il en est globalement, et ces médias, qui ont des obligations horaires, des obligations de public cible, de rendement etc, ne vont pas se permettre l'effort d'apporter une information plus précise.

Dans le reportage de TF1, l'objectif est très simple (c'est TF1 biggrin.png) : dire qu'il fait chaud. En ce sens, il est bien fait et efficace : à la fin, on l'a bien compris et on l'a retenu : il fait chaud. Oui, la méthode, les moyens, ne seront pas valables pour une utilisation météorologique conforme aux normes, mais ce n'est pas nécessaire ici. La température prise est très approximative mais suffit pour les objectifs fixés. C'est un peu comme se plaindre du fait que les gens ont juste un vieux thermomètre à mercure dans leur jardin au lieu d'avoir un abri météo aux normes : à quoi bon pour eux ? Oui, c'est un coup à crisser des dents pour les illuminés de météo que nous sommes, mais avec du recul, une température, aussi fausse soit-elle, leur donnera satisfaction pour l'utilisation qu'ils en ont : combien de fois j'ai eu droit à un "le thermomètre de la voiture il indiquait 42 au soleil 'taleur !" ! C'est scandaleusement insensé pour moi, mais ca l'est complètement pour d'autres, ils veulent juste se conforter dans leur opinion qu'il fait chaud. Dans le reportage de TF1, si j'arrive à accepter sans trop de problèmes cette utilisation du thermomètre, j'accepte beaucoup moins ce jeu insupportable d'échange avec les gens en terrasse que je trouve juste nianian et agaçant comme TF1 sait le faire :'D.

En ce qui concerne le terme de mini-tornade, il est généralement utilisé dans les médias pour parler de vents violents qui ont provoqués des dégâts. Même si ce terme est techniquement une pure abération en météorologie, son sens est communément accepté et fonctionne plutôt bien : quand on parle de mini-tornade, tout le monde y associe un phénomène venteux violent. Quand bien même leur représentation du phénomène est fausse, ce qui les intéresse n'est pas la forme du phénomène, mais les dégâts qu'il a causé : il n'est pas nécessaire pour eux d'avoir davantage de précisions sur ce qu'il s'est passé et ils se satisfont de l'explication qu'il y a eu un phénomène violent qui a provoqué des dégâts. Dans les médias on s'atterdera davantage sur les conséquences du phénomène que celui-ci même.

Si, c'est certain, la culture de la météo en France rase les plafonds de l'ignorance sur lesquels elle se complait, les médias l'utilisent fréquemment, et à défaut de pouvoir saluer le niveau des sujets relatifs à la météo, on peut déjà se satisfaire maigrement du fait que le sujet soit récurrent, comme une poule qui médite intensémment devant une balle en essayant de comprendre comment ça marche.

+1000

Il ne faut pas se leurrer, dans notre société moderne, la météo a un rôle mineur. Donc on traite la météo comme une distraction quotidienne, à peu près comme le tiercé. Et le jour où quelque chose de grave arrive, on prie pour que Météo-France, ou autre, ait l'explication. Et c'est là que les communicants experts doivent être bons. Dans les rares moments où on leur donne la parole.

Après, ça fait 50 ans facile que les bulletins météo pourraient montrer autre chose que des cartes isobares avec fronts. Là ce ne sont pas des rares moments, mais des informations quotidiennes. Au bout d'un moment, les gens ne se posent plus de question : ils raisonnent en isobares et fronts.

Mais avec l'émission à venir sur France2, peut-être qu'enfin on tentera "autre chose".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens de trouver dans le bulletin climatique de Midi Pyrénées pour Avril 2012 de Météo France, 3 fois le terme de mini tornade (p1 pour les faits marquants, p2 pour les vents et p4 dans le résumé mensuel) pour parler de la tornade de Seysse (sud de Toulouse) le 29 Avril 2012. ph34r.png Rien que de voir MF employer ce terme, ça me donne la nausée.sick.gif

https://public.meteo...I6KXK0C1SF9.pdf

Qui a écrit ce bulletin?crying.gif

Surement une personne qui a trop regarder les JT.pinch.gif

J'aurais peut être dû écrire pour le titre de ce topic : Média et Météo France, exagération, désinformation sur la météolaugh.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.