Cirus

Tendance Hiver 2012/2013

1 557 messages dans ce sujet

A l'inverse une forte activité solaire notamment au début des années 90 a pu contribuer au réchauffement de nos hiver par la réaparition d'un puissant zonal si je ne me trompe pas évidemment en concordance avec l'AMO+.

l'AMO n'a rien a voir avec l'hiver, elle a aucune conséquence sur la saison hivernale mais essentiellement en saison Estivale.

Le cycle de l'AM0+ a débuté en 1994

le réchauffement des hivers Européens du 20ième siècle n'est que la conséquence de la forte hausse de l'activité solaire avec seulement une pause entre 1950 et 1970 ( cycle solaire 20 en baisse en même temps que le PDO-)

Je rappelle juste un détail important, l'AMO- avait débuté à la fin des années 1960 et non avant, c'est pas pour autant que les hivers froid allaient se multiplier entre 1970 et 1995 bien au contraire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est clair que notre grand corps malade nordique a des conséquences importantes sur la perturbation de notre circulation atmosphérique sur l'HN.

Néanmoins comme l'indique l'article on est un peu court dans le temps pour en tirer des conclusions définitives.

Après la difficulté, c'est de savoir ou sont les causes qu'on peut facilement mélanger avec les conséquences par exemple.

Mike à beaucoup de certitudes et moi beaucoup d'incertitudes sur le sujet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

la fonte de la banquise se comportait quand même très bien encore dans les années 90 n'exagérons pas et même encore à la fin des années 90. La fonte de la banquise a commencé vraiment à se produire à partir de 2003 et tout c'est accéléré pendant le cycle solaire faible. Soleil inactif en permanence provoque des zones chaudes de plus en plus fort et rependu dans la stratosphère de l'arctique et comme l'AMO+ accélère la fonte de la banquise Estivale, eh ben la fonte est a chaque fois continue d'année en année même dans les arrières saisons.

Le responsable de ce qui se passe depuis 2009 sur l'Europe est l'activité solaire sans aucune hésitation et le QBO-

Faible activité solaire/QBO- ( hors Nina) sont les deux seuls responsables de ces situations à répétition et comme les prochains cycles solaires seront faibles, ces situations vont davantage s'accentuer d'ici les 20 prochaines années.

En ce qui concerne la perte de banquise qui provoquerait ces situations, il y a probablement du vrai car le VP est moins puissant, il devient moins compact à cause de la perte des masses d'air glaciales compactes mais c'est qu'une seule petite partie et rien d'autres. Quand l'AMO repassera dans son cycle négatif, la perte de glace de la banquise s'estompera en saison estivale. Nous en sommes encore loin

Je vois plus la cause de ce refroidissement des hivers telle comme le dit Mike soit comme on le dit depuis un certain temps que telle comme le disent ces scientifiques en regardant qu'un seul facteur.

Puis oui mais entre la fin des années 70 et des années 90 la banquise a tout de même fondu même si elle n'a pas été aussi forte qu'entre la fin des années 90 et des années 00 puisque en moyenne c'est passé de 12,53 millions km2 en 1979 à 11,9 millions km2 en 1999 (une fonte d'environs de 0,63 millions de km2 en 20 ans) puis à 11,24 millions de km2 à 2009 (une fonte d'environs de 0,66 millions de km2 en 20 ans voir plus suivant certaines années).

Williams

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est clair que notre grand corps malade nordique a des conséquences importantes sur la perturbation de notre circulation atmosphérique sur l'HN.

Néanmoins comme l'indique l'article on est un peu court dans le temps pour en tirer des conclusions définitives.

Après la difficulté, c'est de savoir ou sont les causes qu'on peut facilement mélanger avec les conséquences par exemple.

Mike à beaucoup de certitudes et moi beaucoup d'incertitudes sur le sujet.

Le pôle est il malade à cause d'autres phénomènes ou comme tu le dis, rend t il malade le climat par son état, rien de bien précis et surtout on est dans le même schéma que "la poule et l'oeuf"

Je penche pour un mix des deux (au moins j'ai forcément raison en disant ça wink.png)

Une chose est certaine c'est que notre effet de serre protecteur nous assure + 33 °C de confort planétaire depuis très longtemps et que pour être aussi stable dans le temps il bénéficie de pas mal de phénomènes conjugués en actions ET en contre réactions, d'où le mix dont je parle.

Les pro ET les anti RC ont les mêmes certitudes, basées sur des relevés concrets et précis, tous, vrais (ou presque).

Là où les avis divergent, c'est quand on mélange le tout pour essayer de comprendre le passé ET l'avenir.

Je lis pas mal de choses ici, concernant les hivers froids des années 60 à 80 avec les remarques (à juste titre) de certains qui ne comprennent pas pourquoi en pleine hausse des émissions de GAES, les hivers étaient plus froid ?

Et qu'au contraire, dans les années 80 à 2000, ils étaient plus chauds.

Etrangement personne n'a parlé des émissions de dioxyde de soufre en constante baisse depuis les années 80/90.

144948.jpg

Sans l'effet réflecteur du SO², les températures troposphériques partent forcément à la hausse, c'est presque évident, mais nous avons fait le choix de préserver la végétation des pluies acides (heureusement), en réduisant nos émissions.

Mais avant de tirer des conclusions, il faut être certain que rien n'a été oublié dans nos analyses.

Autre exemple, le méthane dont la planète à libérer des quantités colossales pendant des milliers d'années. De nos jours on en capte de plus en plus pour le brûler et ça tombe bien il est bien moins GAES une fois brûlé qu'en l'état initial.

Ne pas oublier non plus cet exemple pour réfléchir ....

C'est bien difficile d'analyser l'ensemble des actions et réactions sans rien oublier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A effacer, un sujet intéressant a été ouvert par Canada-Goose.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

quel régal ! je me suis amusé à lire dès les premières pages les commentaires sur ce sujet passé et suivi le débat jusqu'à début décembre,

je constate qu'il y a eu du beau travail et de l'observation intéressante durant cette période avant que l'hiver ne débute réellement,cela continue

toujours aussi bien sur le sujet de cette année,beaucoup d'entre vous sont très intéressants à lire,je voulais juste remonter ce sujet et de le "re"consulter

pour celui qui veut,mais des analyses de l'époque et de l'hiver qui a suivi sont vraiment pas mal à revoir et relire...

attention,je ne dis pas que cet hiver sera pareil,ça n'a strictement rien à voir,mais c'est juste pour rappeler aux néophytes ou visiteurs du forum que revoir

des sujets passé ou les évènements ont marqués c'est très intéressant pour l'idée que l'on peut se faire en suivant le sujet actuel par rapport aux analyses

merci et meilleurs vœux

continuez à nous faire rêver ou pleurer mais continuez surtout vos analyses avec votre touche personnel agréable à suivre ... quel que soit la véritable météo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai presque envie de dire qu'on peut tirer quelque première conclusion sur l'OPI. Alors je dirai qu'il a eut à peine 50% de réussite si mes souvenirs de ses prévisions sont bons...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.