Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content since 28/03/2017 in all areas

  1. Retour de la schlucht ce soir. Voici des images en ordre chronologique de 20h15 à 22h30 Pour dire que ça tombait assez dru là haut, pas un pet de vent. A mon arrivée -0,5° à 1100m -2,5° à 22h20 Lpn vers Stosswihr (400m) et tenue dès 500m à 22h30 Neige fondue jusqu'en bas de Munster (300m) Bien plus bas que prévue à cette heure. Isothermie en cause. 3 cm à mon arrivée dans l'herbe 7 à 8 cm à mon départ. Première image
    29 likes
  2. Bonjour à tous, pour débuter ce week-end, les conditions sont particulièrement anticycloniques avec un vent nul et un air relativement sec. Etant en avril, les nuits sont encore assez longues et propices à un refroidissement important malgré des journées très douces. Ainsi, malgré une masse d'air sèche (Td +4°C pour +20°C en journée), le rayonnement important des nuits favorisent la formation de fortes inversions. La température minimale prévue dans les vallées est de +2/+3°C. La vallée de Seine est en général un peu plus douce car ouverte, mais la présence abondante d'eau permet de pallier le léger manque de baisse des températures. Je choisirais donc d'aller à la boucle des Andelys pour photographie la probable mer de nuages qui s'y trouvera. Pourquoi les Andelys? Plusieurs raisons: -La présence de carrières inondées favorisant d'autant plus l'humidification de l'inversion et donc la formation de brouillards. -La hauteur des falaises qui, avec Vatteport forment les plus hautes falaises de craie de toute la vallée de la Seine. -La forme très arquée de méandre permettant de voir le Soleil se lever, ce qui n'est pas le cas de Vatteport. Mont arrivée se fait par le Château Gaillard, dominant la ville des Andelys pour faire un premier point sur la présence ou non d'une mer de nuages. Bonne nouvelle, le brouillard est visiblement abondant près des lacs de carrière au fond! J'en profite pour faire une petite prise à l'heure bleue alors que la couronne de Vénus commence à apparaître dans le ciel. 1] Comme souvent dans les falaises de craie de la Seine, des habitations troglodytes ont été creusées dans la roche, je pars donc entre les voies d'escalade du Bisexto et de la Spéléologue pour rejoindre l'un de ces anciens hameaux situés à même la paroi rocheuse. Autant dire qu'avec l'humidité, la tâche n'est pas si facile! Mais... La situation semble déjà tenir toutes ses promesses! Je marche sur ces coteaux dont les pieds plongent dans les nuages, j'ai tout sauf l'impression d'être en Normandie. Le sentier qui m'attend (au centre bas) semblant encore plus aérien! 2] Passage resserré au sommet de l'un des nombreux pinacles. 3] L'endroit est vertigineux et l'ambiance incroyable avec les teintes chaudes de l'aube! 4] A certains passage, le sentier fait moins d'un demi mètre de large... Le mur de la falaise à gauche et le vide à droite. 5] Et, enfin, le Soleil sort au dessus du pinacle du Bisexto, pile pour mon arrivée aux ruines troglodytes! 6] Alors que le Soleil commence sa course dans le ciel, le niveau de la mer de nuages varie noyant puis découvrant les pins en contrebas. 7] Les murs extérieurs de la plupart des habitations se sont fait éroder et ont disparu (très faible dureté de la craie oblige) donnant naissance à des dentelles de roche suspendues dans le vide. L'impression est vraiment surnaturelle. 8] Alors que je prends mes photos, j'entends un bruit de pierraille derrière moi. Quelqu'un était déjà là? Non, il s'agit d'un bouc visiblement sauvage et très peu craintif qui sort d'une galerie qui s'enfonce dans la falaise. 9] Celui-ci semble apprécier les lieux! 10] La vue en contrebas n'en est pas moins sympathique avec les arbres en fleurs qui s'enchainent le long de la pente. 11] Le Soleil chauffe la falaise et commence à vraiment agiter le nuage, il ne tarde pas à atteindre mon niveau puis à engloutir l'endroit. Il est temps de continuer le chemin pour remonter! Très beaux jeux de lumière au passage. 12] La traversée jusqu'au prochain point de vue se fait dans une forêt d'aubépines en fleur, le parfum se mêle à la beauté du paysage. 13] Arrivé sur le pinacle, je retrouve une végétation plus méridionale de pelouse sèche agrémentée d'anémones pulsatiles et de pins. La Normandie semble à nouveau bien lointaine en retrouvant une ambiance plus commune au Vercors. 14] 15] Autre vue en direction de la Roche à tête d'Homme. 16] Hélas, en cette saison les inversions ne sont jamais de longue durée. D'un coup, la nappe se met à onduler fortement, ce qui provoque des éclaircies parallèles aux "vagues" dans les creux. 17] Le soleil commence donc à passer sous le nuage et à réchauffer l'inversion, il faudra moins de 5 minutes pour arriver à une fragmentation complète de la couche nuageuse! 18] Et c'est ainsi que la Seine réapparaît pour redonner à la Normandie son paysage habituel... non sans donner de belles perspectives avec les derniers fractus qui volent en contrebas. 19] 20]
    25 likes
  3. Ca vous étonne encore? Ca doit faire la 460505 fois depuis novembre qu'une advection froide échoue sur les modèles et que la version la plus douce l'emporte encore. J'ai l'impression mais c'est juste une impression que les modèles numériques ne digèrent pas ces changements climatiques et qu'à LT, ils continuent de faire comme avant et sont obligés de s'aligner quand arrive le CT. Bref, cette semaine ne sera pas aussi fraiche qu'annoncée et on serait même plutôt dans les normales saisonnières. Mais avoir une situation synoptique hivernale n'a plus beaucoup d’intérêt à cette époque de l'année et on est plus en 1945 ou en 1960. Ce qui est vraiment inquiétant, c'est toujours ce manque d'eau prévu. Le mois de mars a été excédentaire en moyenne certes mais c'était juste une parenthèse dans ce déficit chronique. Au passage, tient. A contrario des descentes arctiques, le premier flux de sud à sud ouest de la saison a apporté des températures incroyables pour la saison avec du 26 à 27 degrés dans le nord ouest par exemple, tout cela un début avril!!! Ca promet pour l'été prochain et pour les années à venir!
    24 likes
  4. GEM à éjecter d'office. Ses performances sont bien trop aléatoires en général pour oser le faire intervenir dans une tendance à plusieurs jours. Pour le reste, concernant UKMO et GFS, peu importe les quelques divergences actuelles, la synoptique de la semaine prochaine est désormais cernée. Ces divergences serviront à maintenir le suspens inhérent aux ajustements à court terme Histoire que l'on ait toujours un peu de piment à saupoudrer pour titiller les papilles. La progression du talweg atlantique ne fait en tout cas plus aucun doute. La localisation des précipitations y étant associées à priori plus vraiment non plus. On va pouvoir commencer à dresser un aperçu de l'arrosage qui attend la France en première moitié de semaine à venir. Avant toute chose, abordons la chose sous l'angle purement synoptique. Le voilà entouré, notre talweg à venir. Pour le moment, il baigne dans les eaux froides du Labrador, après s'être formé initialement sur le centre du Canada mercredi dernier. Il lui faudra contourner la dorsale atlantique par les hautes latitudes si il veut rendre visite à l'Europe occidentale la semaine prochaine. C'est dire si à aucun moment il ne lui sera possible d'aspirer réellement une masse d'air océanique douce par le biais de la dépression de surface qu'il va engendrer. Masse d'air fraîche à la base, océanique certes, mais fraîche, et donc teneur en eau moins importante. Les pluies qui vont concerner le pays trouveront leur origine dans un autre processus que l'on va voir après. Ci-dessous l'animation sur 7 jours de la situation générale à l'échelle Atlantique-Europe. L'emplacement du talweg est marqué en noir au début de l'animation. On voit que c'est lors de son passage entre l'Islande et l'Ecosse dimanche qu'il va "lancer" le processus de cyclogenèse au sol, et c'est à ce moment que le flux va basculer presque plein nord ( le -10°C à 1500m va gagner le nord de l'Ecosse, ce qui représente une anomalie négative de 10°C là bas). Mardi à minuit, l'axe du talweg aura atteint le sud de Iles britanniques: C'est à peu près à cette période que le talweg va commencer son processus de scission, bien visible sur la carte suivante ci-dessous: La dépression pilote d'altitude remonte vers le nord-est en direction de la Finlande, tandis que le talweg ( piloté du coup) s'étire quant à lui dans le même temps vers le sud-ouest. Ca sent l'isolement en cut-off cette affaire, et un petit coup d'oeil sur l'animation postée tout en haut le confirme, avec cette évolution en dépression isolée sur l'arc alpin en fin de semaine. Avant cela, voyons de plus près quelle va être l'influence de ce talweg sur notre météo pour la semaine à venir. Le front froid abordera l'extrême nord du pays par la Manche lundi en fin de journée/courant de nuit de mardi. On en retrouve la trace sur cette carte des températures potentielles équivalentes à 1500 mètres. Le secteur froid, en bleu foncé/violet concerne déjà les Iles britanniques, le front lui-même se situant au niveau du resserrement des lignes isothermes depuis la Cornouaille jusqu'au nord-est de l'Allemagne. Plus intéressant que la progression de ce front froid finalement pas très actif, la présence d'une masse d'air plus douce et plus humide sur la France du sud-ouest vers le centre-est ( langue vert/jaune). Pas d'instabilité à attendre, mais plus d'eau disponible. Du coup, lors des processus de soulèvement synoptique à l'avant du talweg mardi, les précipitations vont pouvoir se renforcer à l'avant du front froid, sur cet axe SW/NE. On voit sur la carte ci-dessous les zones de soulèvement en rouge-pourpre depuis l'Aquitaine jusqu'aux Alpes suisses : C'est bien ce mix résultant de l'interaction entre la masse d'air plus humide et le dynamisme apporté par la progression du talweg qui va permettre de former une perturbation ondulante relativement active le long de de cet axe. Deux graphiques de trajectoires illustrent d'ailleurs bien le processus. Un pour le secteur Lyon/Genève, soumis à la masse d'air humide, l'autre plus au nord, sur Dijon, qui n'en profitera pas: A des altitudes différentes, Lyon restera sur une masse d'air "locale". A l'inverse, Dijon, à peine plus au nord: Ici, les masses d'air en jeu dans les couches plus basses de l'atmosphère mardi soir seront déjà en grande partie originaire de l'Atlantique "nord", d'où une teneur en eau restreinte, et une perturbation qui n'aura pas pu se réactiver à l'avant du front froid, comme ça sera le cas plus au sud. On retrouve donc trace de ce front ondulant mardi à l'aide de la carte des précipitations issue de l'ensembliste américain: Une bonne moitié nord-ouest du pays restera donc à l'écart de ces précipitations bienvenues. A l'issue de l'épisode, voici le cumul approximatif selon GFS ( à prendre avec des pincettes!!!): On y voit bien l'empreinte laissée par l'activation du front, depuis le nord-ouest de l'Espagne jusqu'aux pays baltes. Un peu trop au sud et à l'est pour les régions assoiffées de l'ouest et du nord-ouest du pays! A priori vraiment pas grand chose à attendre par la suite en terme de pluie: averses en secteur froid jeudi et vendredi pour le nord du pays. Faudra attendre la toute fin de semaine voire le début de la suivante pour envisager la possibilité d'une circulation momentanée atlantique. Cependant les tendances sont très brouillon passé vendredi prochain
    23 likes
  5. Hello à tous ! j'avais noté ce vendredi 31 mars sur mon calendrier en vue de la première véritable dégradation orageuse potentielle de l'année. Les modèles sont néanmoins incertains, du fait de la présence d'un voile nuageux relativement épais envisagé sur l'ensemble du Sud-Ouest, pouvant inhiber toute ou une partie de la convection. Seul Arome, dans son run 12Z du jeudi 30, semble mettre en avant une dégradation pouvant être relativement sérieuse pour la saison (voile nuageux moins opaque, plus d'instabilité phasée avec l'arrivée de forçages en altitude, et explosion d'une convection profonde sur la convergence Autan / vent d'Ouest). Les nuages vont donc jouer un rôle majeur sur cette première situation pré-estivale. Bref, en milieu d'après-midi, une première cellule orageuse prend naissance au pied des Pyrénées, du côté du Béarn. Cette dernière prend rapidement de l'ampleur au radar, et donne le ton. Je décide donc de prendre la route direction Auch afin de m'en rapprocher, la suite se faisant selon l'évolution de la situation. Sur le trajet, les nuages sont bien là avec parfois quelques gouttes. Néanmoins, je constate que le ciel est nettement plus dégagé en direction des Pyrénées. Une très bonne nouvelle, qui pourrait donc donner raison à ce run isolé de Arome. Arrivé sur Auch vers 16h30, la cellule Béarnaise ne perd pas en puissance et continue son chemin en direction du sud-Gers. Je me déplace alors sur deux spots à quelques km au Sud de Auch, et finit par choisir celui situé au niveau de la commune de Idrac-Respaillès. A ce moment, une bonne trentaine de km me séparent de cet orage. Une structure semble se dessiner au loin. Je patiente une bonne dizaine de minutes, et pas de doute, celui semble musclé ! 1) L'orage se rapproche et l'ambiance devient presque apocalyptique. Le vent d'Autan souffle toujours dans mon dos, en direction de la cellule. Un inflow encore relativement doux, avec environ 17-18°C à 17h30. L'écho radar est équivoque avec une belle entaille sur sa face sud-est. L'animation en time-lapse confirme mes doutes avec un cisaillement rotationnel assez prononcé : j'ai affaire à une bien belle supercellule. En face de moi, le nuage-mur est en approche. Un rideau de grêle bien verdâtre passe à environ 2/3km au sud, tandis qu'il ne pleut que quelques gouttes sur ma position. 2) Nous ne sommes que le 31 mars, et j'assiste pourtant pour ma première de l'année à quelque chose d'assez grandiose. La structure devient sublime. 3) Le nuage mur est presque à mon zénith. Le ciel est irréel et les contrastes prononcés, mais pourtant un calme relatif règne encore, malgré les grondements du tonnerre continus. 4) Le plus gros noyau m'évite de peu. Néanmoins, je suis toujours au sec ! Je profite de ces derniers instants... 5) Car se présente vite le FFD à l'arrière, et les précipitations sont toutes proches. Je commence déjà à entendre le bruit de la grêle résonner au loin, et les premières rafales descendantes me parviennent. 6) Il est un peu plus de 18h, et je me fais désormais engloutir par les précipitations. Au programme, de la bonne grêle durant une dizaine de minutes (2cm de diamètre pour les plus gros), de fortes pluies, et de grosses bourrasques de vent faisant quelques peu bouger le véhicule. L'accalmie n'intervient qu'au bout d'une vingtaine de minutes, alors que la cellule continue sa route vers l'Est. Au vu du radar, celle-ci semble perdre ses caractéristiques supercellulaires, au profit d'un système plus linéaire, s'étendant de plus en plus vers le sud. A l'improviste, je décide de repasser devant. J'ai pris néanmoins du retard, et l'arrivée sur l'agglomération Toulousaine un vendredi soir de départ en vacances risque de contrarier mes plans. Une quinzaine de minutes perdus dans les bouchons sur le périphérique m'obligeront à continuer plus loin, en direction du Lauragais. Je parviendrais tout de même à mes fins, sans arriver à garder une distance respectable avec cette ligne orageuse. Après une première tentative du côte de Nailloux, je rebrousserais chemin très rapidement, la ligne étant presque à mon niveau... L'activité électrique est importante avec de fréquents impacts, parfois ramifiés. Je continue alors mon chemin sur une dizaine de kilomètres supplémentaires, pour m'arrêter sur Villefranche-de-Lauragais. Entre temps, un extranuageux tombé à environ 10km en dehors de l'orage, preuve d'une activité anormalement forte. Je m'installe, mais il commence déjà à pleuvoir, et le vent est soutenu. Quelques impacts, mes premiers de l'année, suffiront à mon bonheur. 7) 8 ) Je me fais à nouveau engloutir une seconde fois par les précipitations, cette fois sans grêle. Il est l'heure pour moi de lâcher et de rentrer, après une journée remplie. Les joies de retrouver ces ambiances, après de longs mois de disette. Cette première m'aura réservé de belles surprises, à l'instar de mon début de saison 2016, qui avait débuté par une supercellule dans... le Gers ! Un département fétiche.
    20 likes
  6. Allez pour fêter ça, quelques photos de début de soirée, alors que le soleil perçait les nuages : Iris et grudule disent bonjour aux copines (notez le truc blanc par terre) et là c'est moi qui dit bonjour à Ursule : La Margeride au fond à l'arrière-plan, dans les nuages :
    19 likes
  7. Bonjour, bien que la semaine 16 puisse faire l'objet de débats pour définir dans le détail la portée de l'advection froide - avec le risque de gelées matinales à la clé - en cours à l'heure où je rédige ce poste, nous pouvons jeter un œil sur la semaine suivante qui pourrait ressembler à un "remake" de la semaine traitée dans le topic précédent. En effet, les portes du Groenland semblent s'ouvrir encore plus largement pour les Hautes Pressions (HP) ce qui pourrait correspondre à une nouvelle advection froide en notre direction, avec éventuellement une humidité revue à la hausse en milieu d'échéance suite au décrochage d'une dépression venue du secteur de l'Islande. Sur GFS : C'est en tout cas le scénario vu par la plupart des modèles depuis quelques jours, et c'est celui sur lequel persiste lourdement le modèle américain en ce moment. Cependant, c'est sans compter sur la théorème valable à moyen/long terme qui dit que "la synoptique décale systématiquement régulièrement à l'Est" lorsqu'il s'agit de décrochages polaires. C'est d'ailleurs ce qu'illustre CEP sur ces deux derniers runs, à l'image de celui de ce matin. Sur CEP, voici comment se comporte le décrochage en vue pour cette semaine : Pour l'anecdote, le modèle Européen est également suivi par GEM sur cette tendance au décalage à l'Est du décrochage polaire entrevu. L'advection froide accompagnant ce schéma nous toucherait moins directement et serait surtout sensible à mesure que l'on se rapprocherait des régions du Nord Est sans que pour autant nous ne puissions parler de douceur sur les régions les plus au Sud bien que des masses d'air douces s'en rapprochent progressivement. Le point négatif d'une telle évolution serait de revoir considérablement à la baisse le potentiel humide que nous guettons tous du coin de l’œil en ces temps de disette C'est donc tout l'enjeu de ce topic que de savoir si notre théorème (qui fait souvent mal en Hiver) se vérifiera une énième fois depuis le début de l'année, ou bien si GFS persistant sur ce régime fini par remporter la mise sur la table de la prévision météo pour cette dernière semaine du mois d'Avril 2017. Le dernier petit défi à relever dans le cadre de la prévision, c'est d'anticiper la profondeur du talweg qui pourrait se former vers les Açores en milieu d'échéance, et qui selon son ampleur pourrait conditionner d'hypothétiques remontées douces à l'horizon du week-end du 1er Mai. Bref, tout cela donne l'impression de rejouer le petit jeu que nous avons connu tout au long de cet hiver...
    19 likes
  8. Petit week end aux 2 alpes ou nous avons eu pratiquement toujours du plein soleil, excepté quelques cumulus samedi après midi. Quelques photos: La croix au bout de la station avec vue sur la Muzelle, montagne splendide qui ressemble au dome des ecrins. Sur cette photo on peut voir la réalisation des gros travaux entrepris il y a 2 ans pour créer une piste bleu dédoublé sur le bas qui est maintenu enneigé ! belle prouesse connaissant l'exposition de cette partie. Petit aller retour a pied à la cascade de la Muzelle des 2 Alpes par le sentier descendant à Venosc. Vue de loin De plus près . On passe à la haute montagne maintenant, c’était aujourd'hui. Le dôme de la Lauze, point culminant des remontées mecaniques. Le massif des Ecrins , magnifique ! La piste du signal sous le glacier, une autoroute... Vue sur le glacier, toujours aussi immense. A +
    19 likes
  9. Bonjour, Après de brèves éclaircies matinales et quelques flocons éparses, les averses sont revenues dans l'AM dans les monts Dore. Toujours du saupoudrage et moins de lumière que chez le Planezard ou qu'à Coucouron ! Il faut laisser place à l'imagination : Une éclaircie timide au-dessus du lac du Guéry : Les jonquilles souffrent : Bonne soirée
    18 likes
  10. Un petit tour à Saint-Chély pour le week-end de Pâques. On est reparti avant le frais (même si sur l'Aubrac samedi, le thermomètre de la voiture, toujours un peu marseillais, est descendu jusqu'à 2° du côté de Laguiole). Beau temps quasi-chaud le vendredi, moins le samedi, côté Aubrac. Retour du beau le dimanche à mesure que la journée avançait sur la Margeride et le lundi pour un petit tour aux jonquilles puis à Clermont. Retour le mardi matin sur Perpignan où la chaleur régnait encore (ça a changé depuis). On a vu la neige au loin sur le Cantal ou sur le Mont-Lozère (encore de belles plaques même si elles sont rares) mais évidemment plus rien sur l'Aubrac ou la Margeride. Par contre, toujours les fleurs. Alors en pensant à ceux dont les plantations souffrent, un peu d'Aubrac vendredi et un bout de la vallée de la Bédaule où les jonquilles se régalent toujours autant. Pas encore eu le temps de m'occuper des photos de la Margeride (il y a aussi des concerts le soir à Perpignan…).
    18 likes
  11. On aurait aimé voir ça plus souvent cet hiver (mais on prend quand même...) :
    17 likes
  12. J'ai pu dimanche dernier aller faire une grande balade dans le sancy entre Murol, Chaudefour, le Col de la Croix St Robert, le Mt Dore et le Lac du Guéry. Voici quelques photos que j'ai pu tirer ! Le printemps est bel et bien là même en altitude avec des jonquilles à foison. J'ai testé pour la première fois mon nouveau caillou, le Tokina 11-16mm. Passage au grand anglé validé, je me suis régalé. AU plaisir
    17 likes
  13. Bonjours à tous... C'était il y a 2 semaines dans mon quartier.... Après des température de 25°C +, plus de 150 mm de pluie sont tomber (plus du double de normale pour le mois au complet en 2 semaine) Inondations qui perdure depuis le tout début d'avril... Le maximum de l'inondation a eu lieu lors de la semaine des 100mm de pluie tomber en 4jours... Depuis les ruisseaux baissent mais remonte constamment au grés des forte pluie qui tombe au 2/3 jours.... (les municipalité continue à offrir gratuitement des sac de sable) Les rivières viennent à peine de sortir de leur lit par contre. Dans mon quartier hier, (aucune rivière ou cour d'eau) : Maintenant, les routes...Seul routes praticable actuellement sans inondation sur la rive-nord est l'autoroute 15! (et l'eau monte encore et est rendu tout près) La 117 est fermé à plusieurs endroit, la 158, l'aut. 25 (effondrement), la route 125 aussi etc.... Acces aut. 15 à partir de la route 117: (aucun cour d'eau là habituellement) (aujourd'hui la pluie a recommencer) La route 158 (hier ) de Lachute à Joliette en passant par st-Jérôme....Ce sont la neige qui a fondu et la forte pluie des derniers jours... Donc inondation qui dure depuis plus de 15 jours sur tout le nord de Montréal (laval/Laurentides/Lanaudière/Outaouais), plusieurs villes sont en état d'urgence, plusieurs évacuation (qui dure par endroit) St-Jérome (il n'y a aucun cour d'eau ici, et pourtant hier on y faisait du surf avec un cerf-volant....) Ensuite les rivières...TOute en alerte d'inondation sur la rive-nord, toute sont déjà sorti de leur lit à plusieurs endroit. La plupart des lacs ont 'calé' prématurémment dans les laurentides. Les rivières se sont libéré de glace juste avant la monté des eaux( par chance, les dommages aurait été très important) La plus forte hausse a eu lieu cette fin de semaine pascal, (près de 40 mm de pluie supplémentaire tomber de dimanche midi à dimanche soir) Habituellement il faut attendre au moins 24 à 36 h avant de voir un changement sur les rivières...mais la dimache (pendant la pluie) la rivière du nord a monter de 3 à 6 pieds en 3 heures) Au centre-ville de st-Jérome, l'eau atteint le tablier du pont.... Le débit de la rivères près du pont bélanger à st-jérome est passé de 20mètre cube/seconde(1 avril) à plus de 315 mètres cube/seconde(18 avril) C'est pas loin de débordé au centre-ville aussi.... http://www.lapresse.ca/actualites/201704/17/01-5089042-des-inondations-dune-ampleur-qui-navait-pas-ete-vue-depuis-2008.php http://lactualite.com/actualites/2017/04/17/plusieurs-cours-deau-ont-atteint-leur-seuil-dinondation-au-quebec/ Devinez quoi? il pleut...Jusqu'à 25 mm d'ici cette nuit... Répit en journée demain...avant un autre 30-40 mm de pluie de Jeudi soir à Samedi matin? http://www.journaldemontreal.com/2017/04/18/la-pluie-a-venir-inquiete-dans-les-laurentides https://www.meteomedia.com/nouvelles/articles/inondations--la-pluie-pourrait-compliquer-les-choses/81406/ Les policiers, les pompiers et tout les service d'urgence sont très présent partout en villes et au endroits problématiques... Bon c'est comme ça à chaque printemps ou presque, mais ca dure 1 à 3 journée habituellement...ça fait maintenant près de 3 semaines que ca dure et ca monte de plus en plus ... Record de pluie probablement battu d'ici cette fin de semaine pour un mois d'avril sur tout le sud du québec.... (oui à une certaine période avril était le mois le plus sec de l'année avec l'indice de feu de forte le plus élevé...ça doit faire plus d'une décénie qu'on a pas vu un mois d'avril chaud et sec...)
    16 likes
  14. Bonjour Week-end end radieux en Corrèze, quelques nuages "de beau temps" qui viennent s'ajouter à la fête. L'impression de "chaleur" (guillemets à peine nécessaires) est un peu moins marquée qu'hier. Voilà quelques photos prises depuis mon spot préféré du coin ! Désolé ça sort du téléphone... Le lac du barrage de Bort les Orgues avec le château de Val sur sa presqu'île, à gauche du plan d'eau le plateau corrèzien et à droite le Cantal / Puy de Dôme avec au dernier plan la chaîne du Sancy quasiment totalement au vert (jaune, marron, beurk). Ici l'herbe est déjà bien verte et les fruitiers à l'apogée de leur floraisons Bonne fin de week-end et bonnes grillades à tous les concernés !
    16 likes
  15. Petit résumé de ce week-end passé en haute maurienne : Bessans [1720m.alt] : Ce matin à 11h il y avait entre 15 et 20cm selon les surfaces. Bonneval-sur-arc [1800m.alt] : Couche nettement suppérieur avec 35/40cm mesuré vers 12h. Lanslevillard [1500m.alt] : 1 à 2 cm détrempé (vers 12h30) Lanslebourg [1400m.alt] : Pas de trace de neige, elle n'a pas du tenir (vers 12h30). Petite vidéo effectué vers 12H montrant la couche accumulé durant la nuit et l'intensité des RR : Ci-dessous des photos de Bonneval-sur-arc prise vers 12h :
    16 likes
  16. >> VIGILANCE ORANGE "CHUTE DE PATATES" << Une overdose de patates est prévue pour une durée indéterminée sur l'ensemble de la France. Observations : Le temps est calme, calme, mais caaaaaaalme... ! L'ennui est inqualifiable tellement il est profond ! Il ne s'est rien passé ou presque depuis 10 très longs mois sur le pays et on note une nette recrudescence de l'humour chez les passionnés de météo pour paraît-il "détendre l'atmosphère" (sauf qu'on sait très bien qu'à 1030 ou 1040 hpa l'atmosphère est plutôt lourde et que ça manque un peu d'ascendance pour alléger tout ça !), lorsque ceux-ci ne choisissent pas tout simplement le repli sur eux-mêmes dans une grotte. Evolution prévue : Le temps va rester calme, calme, mais caaaaaaalme... ! Il est recommandé de veiller sur les personnes fragiles de votre entourage, particulièrement sur les passionnés de météo isolés et démunis, davantage tentés par le suicide ou par le meurtre avec épluche-légumes. Il est envisageable également qu'à plus long-terme les paysages français ressemblent à ceux de la photo jointe (même si on peut douter de son authenticité vu qu'il y a des nuages dessus et que cela n'existe plus, on le sait tous). Comportements à adopter : Il est conseillé de compenser l'overdose de patates par un apport de légumes frais, afin de faciliter la digestion. Hydratez-vous tant qu'il y a encore de l'eau, pour ne pas finir desséché comme de vieilles éponges d'ici l'été. #EnnuietsécheresseForEver #LaPatateInsoumise
    15 likes
  17. Bonsoir, Petit arrêt photo ce soir en rentrant du boulot, sur les hauteur de Manglieu. Les contrastes étaient sympa entre le ciel bien sombre et l'herbe bien verte : Rideau de neige visible au loin, sur les monts du Forez : Et une courte averse me passera dessus juste avant de partir, avec quelques gros flocons : Le thermo a joué du yoyo ici, 7.2°C de maxi, Ta de 5.1°C, et 0.4mm au pluvio.
    14 likes
  18. Bonjour à tous, temps très doux aujourd'hui sur Sainté également avec un petit vent de sud bien présent de temps en temps. Hier j'ai fait une petite promenade au départ de chez moi (vers chez Thiriet pour ceux qui connaissent) jusqu'au barrage du gouffre d'enfer. Le coin est vraiment sympa mais le barrage est bien vide :
    14 likes
  19. Superbe photo prise au large de Terre-Neuve.
    14 likes
  20. Bonjour, D'abord un mot de soutien pour David, j'espère que l'assurance fonctionnera bien ! Côté enneigement dans les monts Dore, c'est la dèche, un comparatif entre cet hiver et l'hiver dernier: Le Sancy le 9 avril 2017 : Le Sancy le 27 avril 2016 : No comment ! Bonne soirée
    14 likes
  21. Ciel typiquement estival aujourd'hui avec un début de journée entièrement bleu puis les premiers petits cumuls vers midi, cumulification plus marquée cet après-midi qui s'estompe à présent petit à petit. A noter que le vent de Sud est plus marqué actuellement. Enfin, j'ai découvert un citronnier, en pleine terre sur mon terrain, qui est en train de fleurir. Rustique l'individu, certes planté plein Sud mais à presque 800m d'altitude quand même :
    14 likes
  22. 18,5°C en Planèze. Un grimpette éclair (40 minutes depuis le col de Prat-de-Bouc jusqu'au sommet) au Plomb du Cantal ce matin : suis cassé de partout, ascension droit devant, tout droit, sans passer par les sentiers, question de tester le genou (plus compliqué en descente du coup). Le massif cantalien vu du haut de la station : La piste au sud du Puy du Rocher conserve encore de belles congères : Iris prend la pause sur la crête (avec derrière le pylône le Puy de sancy visible à l'horizon) : Et forcément, ça pousse !
    14 likes
  23. Je ne pense pas que 98% du forum soit hivernophile, il n'y a juste rien de spécial à analyser cette semaine , pas besoin de faire 10 pages pour expliquer que le temps sera globalement anticyclonique. Il y aura juste des prévisions à affiner localement pour le risque d'averse et éventuellement les températures dans le NE mais les topics régionaux sont là pour cela
    14 likes
  24. Tmax de 15°C en Planèze, 11°C à 20h00. Un petit vent s'est levé. Ciel nuageux. Une chouette balade au bois des Fraux et les estives alentours avec ma chère Iris, qui a retrouvé la grande forme. La forêt se secoue doucement, après un hiver peu rigoureux, ça s'éveille tranquillement. Pareillement, la prairie retrouve des couleurs : Les monts du Cantal au bout de l'immense prairie (désert d'hommes sur dix kilomètres) Une des dernières plaques de neige en lisière des bois, plaque honorée par Iris, qui ne l'a pas manquée (faut que j'amène en altitude la louloutte, qu'elle prenne encore une petite dose de fraîcheur blanche !) ET une petite anecdote (printanière plus que météorologique) mi-amusante/mi-tragique (ça dépend de quel point de vue on se place) ce soir au retour de la balade. Je m'arrête devant le pré de ma voisine, laquelle s'évertue à pousser un âne avec un bâton de frêne. D'habitude, le pré compte une jeune ânesse et un poulaine très âgée (26 ans !), mais là s'y ajoute un fringant cavalier. Alors non, elle n'a pas choisi d'héberger un troisième représentant de la race équine, que nenni !, c'est le gars qui s'est invité tout seul, et il vient carrément d'un village voisin, à 2 kilomètres d'ici tout de même, dans le but de séduire la jeune ânesse (et la poulaine tant qu'à faire). Bref, il est chaud comme la braise et d'ailleurs il braie (et pas qu'un peu). Je l'aide avec mon bâton pointu à faire fuir le malencontreux Casanova (de Nouvialle donc) - à deux on y arrive, mais il reste dans les parages. Ses propriétaires finissent par débarquer. On lui colle une corde et c'est parti pour un long périple : mais la bête est costaude et résiste, si bien qu'à un moment, elle s'échappe et la voici au beau milieu de mon jardin (les chiens derrière la fenêtre sont absolument sidérés) : On y retourne donc, et finalement, le proprio décide de l'attacher à l'arrière de l'auto, pauvre loulou, le voilà qui se traîne absolument contre son gré sur le chemin, direction Nouvialle. (Ça me rappelle ma jeunesse, quand j'étions prêt à parcourir des distances considérables juste à cause d'un problème libidinal irrésistible - quitte à plaquer tout le confort et la sécurité, ce qui explique en grande partie pourquoi je n'ai jamais été foutu de mener une "carrière" dans quelque domaine que ce soit. Ce qui est bien avec l'âge et l'expérience, c'est qu'on y regarde à deux fois avant de céder à ses pulsions - enfin, heu, j'en connais qui ont toujours du mal, même à un âge bien plus avancé que le mien.)
    14 likes
  25. Oui c'est bon j'ai un duvet de bonne qualité et dans tous les cas ils nous loge dans des Bungalow. Après-midi passé au col du Pendu à quelques encablures de notre cher statIC de la Croix de Bauzon où nous avons essuyé je ne sais plus combien d'averses de neige entrecoupé de passages ensoleillé qui a l'abri du vent étaient agréable. En image:
    13 likes
  26. Bonjour, j'ai profité de mes vacances pour allé faire un tour au Puy Mary ce matin. Voici quelques photos, désolé pour la qualité mon smartphone est mort... Le puy mary: La bréche de roland ou j'ai pu observé des marmottes Trés peu neige cette année comme l’atteste les marques des agents de la DDE à 1550m Alt, le premier trait doit se situé à environ 4m de hauteur ( le 20/04/2016)... Et 2 photos comparatives de cette année et une année "normale". Sinon à St Angel, Tn de -1.8°c pour une Ta de 19.9°c.
    13 likes
  27. Concernant la perturbation de mardi-mercredi prochains. GFS redescend encore un peu vers le sud le front ondulant. Ce matin, voici sa proposition de localisation de la perturbation ( cumuls jusque jeudi minuit): Arpege minuit dans le même temps, qui conserve sa localisation proposée hier ( très proche de celle d'EC): Côté activité du front, GFS ou Arpege, c'est à peu près kif-kif: 10 à 20mm dans l'axe de la perturbation, avec un noyau dur sur le centre-est et le sud-est où ça pourrait titiller plus facilement les 30/40mm ( notamment chez Arpege, surestimation?). Localement plus sur certains reliefs exposés. La messe est-elle dite dès lors ou GFS et son positionnement plus méridional va-t'il encore trouver le moyen de tirer vers le bas les autres modèles? C'est le secteur Bourgogne/France Comté/Alsace qui a le plus à jouer ou à perdre sur ce coup-là. Sinon, pour le reste de la semaine prochaine, situation jeudi: Le talweg en mode string, influençant tout le pays et une bonne partie de l'Europe centrale. -35°c à 5kms, -5°C à 1500m sur le nord du pays. Bref, on sera clairement déjà bien dans son secteur froid. On surveillera de nouveau de très près les gelées, et dans la nuit de mercredi à jeudi déjà, en raison des risques d'éclaircies nocturnes plus ou moins durables selon les régions. L'ensembliste américain envoie d'ores et déjà un signal que l'on pourrait qualifier de très clair là aussi: La situation pour vendredi: ...favorisera encore ces risques de gelée, mais plutôt presque exclusivement sur la façade est cette fois: l'air le plus froid en altitude se sera légèrement décalé avec le talweg du côté de l'arc alpin, et, associé à une hausse passagère des pressions, devrait pouvoir "s'apaiser" durant la nuit. Eclaircies nocturnes, temps calme, etc, etc...A voir à court terme pour les détails. Pendant ce temps en tout cas, sur l'ouest, on note à 5kms une dorsale anticyclonique pointant vers le sud-ouest de la Scandinavie. Si la synoptique générale est similaire chez les autres modèles, il faudra encore une fois attendre d'arriver à plus court terme pour se faire une idée plus précise du temps concret pour ce vendredi: une petite anomalie dépressionnaire de surface pourrait entraîner un temps humide sur le nord du pays. Samedi, l'axe de la dorsale, simultanément sur le retrait vers le sud , devrait traverser la France: Le talweg s'enkystant pendant ce temps sur l'Europe centrale. Côté précipitations, ne pas trop espérer pour le moment quoi que ce soit du monstre dépressionnaire et de sa promesse de flux d'ouest occupant l'Atlantique. On verra ça début mai de toute façon.
    13 likes
  28. Bonsoir, ici la pêche n'a pas été terrible, par contre il faisait très bon au bord et dans le Taurion : Journée estivale, soleil et ciel bleu à peine cirrusé, Tx: 20.3 °C et vent léger...
    13 likes
  29. Belle journée dans le Nord Ardèche avec soleil et douceur. Toujours un peu de vent orienté Nord-Est mais avec Philibert qui chauffe bien ça n'a pas trop dérangé. Tn: 4.3°C Actu: 18.6°C J'en ai profité pour explorer certains endroits à la recherche de nouvelles vue sur la VDR pour mes futures traques et la pêche à été bonne. Pano à 180° du Nord au Sud à 10min de chez moi:
    13 likes
  30. De retour en IDF pour poster............ Après quelques jours c'est toujours aussi sec (pour l'instant rien à voir 1976 ici), du soleil toujours bien présent , un peu de bruine 0 mm, une gelée blanche. De moins en moins d'hirondelles de toutes espèces............ Par contre c'est bien le printemps (avec beaucoup d'avance deux à trois semaines) attention aux gelées à suivre (mais on a connu pire)
    13 likes
  31. En voilà une, c'était mon tour aujourd'hui et même constat. 10 à 12°C cet après midi et toujours un peu venteux pour des ressentis bien différents en versants sud ou nord. Ta de 3.8°C Entre Raffet et Veyssier, vue sur le Mézenc et des prairies.... Pour rejoindre @le-planezard une invitation à la découverte de notre MC: Vue sur les sucs et le cirque des Boutières (07) vers l'est, depuis le col du même nom. Vue versant ouest avec au loin et au centre le village des Estables (43) et derrière (à droite) le mont Alambre Et une dernière, vue coté sud depuis Chanteloube, et encore des sucs...
    13 likes
  32. Grimpette au cirque de Chamalières ce matin avec les toutous. Ciel bleu revigorant, un peu frais (je dirais à vue de nez autour de 6°C avec un petit vent), mais en marchant, on se réchauffe vite fait, et une petite sieste d'altitude dans cet endroit paradisiaque, le plus beau coin du Cantal en vérité. Avant la sieste donc : Désormais en Planèze : 13°C, toujours grand soleil.
    13 likes
  33. Je ne devrais peut-être pas répondre', d'autant plus que c'est HS, mais c'est toujours bon à rappeler: Le RC n'implique pas que les semaines fraîches n'existent plus ! Il signifie qu'à synoptiques générales "équivalentes" au-dessus de nos têtes, on peut se dire que les températures (à 850 hPa comme au plancher des vaches) sont plus élevées (ou moins basses) aujourd'hui qu'elles ne l'auraient été il y a 40 ans (je donne la durée au pif, c'est pour fixer les idées). Schématiquement, le RC n'empêchera pas ton anticyclone de grimper aux hautes latitudes s'il veut s'y balader, mais la coulée froide associée sera probablement moins sévère qu'elle ne le "devrait". A ce sujet je te renvoie à la discussion très instructive ouverte par TreizeVents sur l'exemple de l'hiver 2009-2010. C'est vrai que les excès de notre fin d'hiver / début de printemps on fait beaucoup parler de RC et j'imagine que certains ont trouvé ça lourd, mais il faut comprendre que ça n'était (je pense) pas dans une logique d'accuser le RC de tous les maux. C'est à mon humble avis parce que ces deux-trois dernières années encore plus qu'avant, non seulement on continue de battre des records de douceur/chaleur, mais en plus on le fait avec des synoptiques qui n'ont pas l'air d'être aussi dingues que ça (voir l'exemple de décembre 2015 qui a envoyé bouler la climatologie...).
    13 likes
  34. C'est effectivement un Hiver a oublier pour la majeur partie des Alpes. Si on peut parler d'hiver ... Aujourd'hui Les arcs et la vallée de la Tarentaise :
    13 likes
  35. Petit vol ce matin au départ du HDT ; très peu de vent et une belle couche d'inversion à 1200/1300m.
    13 likes
  36. Merci pour les liens (j'avais déjà lu des morceaux de Etienne) ! Je me régale à vous lire même si la météo manque un peu de relief en ce moment comme c'était déjà le cas le dernier week-end où j'ai quand même pu profiter de la Lozère. En ce qui concerne Montbel, je suis aussi un peu étonné par les congères de 8 ou 10 m mais je n'étais pas né en 50-51 (mais pas loin !). Quant au vent un brin pénible l'hiver entre la Pierre-Plantée et le causse de Montbel, c'est un lieu commun en Lozère où même du côté de Saint-Chély, de l'autre côté de la Margeride, on connaît presque tous par cœur le dicton : "Per passa la plono de Montbel, ba mai capo que coutel". Mickaël nous remettrait ça en graphie normalisée, là c'est la version de Félix Buffière dans "Ce tant rude Gévaudan" mais j'ai entendu ça tout jeune. La traduction classique étant : "pour passer la plaine de Montbel, mieux vaux cape que couteau" ( coutel étant pour certains cotte de mailles) et l'interprétation étant dans tous les cas qu'on avait plus à craindre du vent que des brigands. Mais, c'est un coin qui peut aussi être bien riant à la saison des genêts et pour moi, c'est surtout le fait que ce soit un point triple pour les bassins (Loire par l'Allier, Rhône par le Chassezac, et Garonne par le Lot) qui m'a toujours fasciné, surtout que le côté "Causse" fait que l'eau s'infiltre et qu'on peut donc toujours se dire quand vous prend une petite envie par là-bas qu'on ne sait pas si ça va sortir du côté de Nantes, d'Arles ou de Bordeaux… Et quand même quelques photos de vendredi dernier sur l'Aubrac du côté de Bonnecombe ou de la Fage-Saint-Julien (les premières jonquilles du coin toujours) et entre les deux on s'est bien calé l'estomac au restaurant de Marchastel.
    13 likes
  37. Petite séance photo Jardin et Printemps du soir, je prend toujours autant de plaisir à les réaliser: Jolies fleurs en ombelle du Poirier: Le Prunier à droite fane alors que le Criser cœur de Pigeon à gauche explose: Le Pommier est sur le point de fleurir, au jardin les premières plantations sont faites dans la petite Sibérie Poitevine, je garde en mémoire le - 3°c sous abri du 28 Avril dernier ! : Fleur du Pommier, pas d'abeille aujourd'hui car trop de vent: Le Cerisier du Japon débute tout juste sa floraison + le déboisement presque total qui s'est fait dernièrement au Nord de chez moi, c'est quasiment le grand vide jusqu'au NNE: Que j'adore ce Mélange, pour moi c'est le bel arbre du Jardin, le plus imposant également: De nouveaux semis dans la véranda dont des Melons Charentais : Et enfin une vue bien agréable ce Tantôt à la débauche: tx: 16.0°c, en attendant de pouvoir prendre des photos de ciels qui bougent et surtout d'orages.....
    13 likes
  38. Les poiriers sont en fleurs. Les jardiniers ont sorti leurs outils. Les gamins font du vélo dans le village. Super ! Malheureusement, les vipères aussi sont de sortie. Ma pauvre Iris, au retour d'une chouette balade avec sa copine Grudule vers le ruisseau derrière chez nous, en a croisé une. La dernière fois, c'était en avril de l'année dernière, Iris avait passé la nuit chez le véto. Celle-là est en avance, mais ne l'a pas ratée. Le museau bien gonflée, de retour de chez le véto, ma chère louloutte n'en mène pas large (faut dire qu'elle s'est fait injecter corticoïdes et antibiotiques, ça casse un peu). Je fais des randos dans le Cantal avec Capou, puis Iris depuis treize ans, et les deux seules fois où on a eu un problème avec une vipère, c'est à deux pas de chez moi ! Et à chaque fois au début du printemps - les serpents sont mal réveillés, ne fuient sans doute pas comme ils le devraient, et se défendent comme ils peuvent. Enfin bon, je vais veiller sur elle alors (pas de nuit chez le véto cette fois), ça dégonfle déjà donc.. Sinon, 15°C au max, soleil généreux, une belle journée qui ne s'est pas très bien finie, mais bon, j'espère que demain les choses rentreront dans l'ordre. Ça allait fort bien dix minutes avant (ici, un petit ruisseau typique de la Planèze) : Le village de Nouvialle et la Margeride à l'arrière-plan : Iris de retour de chez le véto (c'est pas très météo mais bon, si vous avez des toutous.. Ça m'angoisse toujours un peu de me dire, et si elle se fait mordre genre, au milieu de nulle part, entre Malbo et la vallée de Brezons par exemple, le genre d'endroit où j'aime bien randonner, où qu'y personne à des lieux et des lieux à la ronde, je fais quoi ? Le véto m'a dit : ben, vous pourrez pas faire grand chose...)
    13 likes
  39. Ca va mieux 5 à 8cm et -2,5 deg vous avez vu le renard ? Il est chargé de nettoyer mon ISS
    12 likes
  40. 15 cm de fraîche à la Schlucht ce matin, TF1 (en reportage pour le 13h) nous a envoyé cette photo (non libre de droits).
    12 likes
  41. 3°c ce matin au réveil et 17°C dans l'après-midi. Petite balade à Prat-de-Bouc sur les hauteurs à la recherche des derniers névés (surtout pour les toutous, question de les faire profiter encore un peu de la neige). Je vous laisse admirer le ciel bleu absolu, les derniers névés donc, les premières fleurs du printemps, les ruisseaux maigrelets pour l'époque, et mes chers compagnons quadrupèdes s'égayant dans ce vaste paradis : Le pied complet :
    12 likes
  42. Pareil ! Par contre, l'anticyclone c'est bien, mais il ne repasse toujours pas !
    12 likes
  43. 12 likes
  44. Je trouve ça juste impressionnant d'être impacté par ce genre de chose... La langue évolue et évoluera encore, le Français de nos jours n'a plus grand chose à voir avec le Français du XVIème siècle par exemple, et puis quoi que l'on en dise l'anglais est partout et a façonné notre langue française (et réciproquement, merci les multiples invasions !). Tant que le français n'est pas orthographié de façon catastrophique et est bien ponctué je ne vois pas de quoi se sentir décontenancé, même si j'avoue ne pas être littéraire pour un sou pour moi une langue sert avant tout à se faire comprendre, le reste ......... (mais ça n'engage bien sur que moi). Par contre voici ma vraie lamentation concernant le froid à venir... ça va calmer après cette première quinzaine limite estivale
    12 likes
  45. Bonsoir, Un peu moins froid ce matin ici, Tn de 1.7°C. Du soleil jusqu'en début d’après midi, puis le ciel c'est couvert doucement. Tx de 18.5°C, Ta de 17.3°C, léger vent de N. N'oubliez pas ce week end :
    12 likes
  46. Que tu ne sois pas alarmé, c'est ton prisme, ton ressenti et quelques part la météo s'en fiche; par contre les faits semblent bel et bien établis, on ne parle pas de 2 hivers doux mais: Ce ne sont quasi que des records de chaleur que nous battons, le moindre flux méridiens venant des composantes S et le thermomètre s'affole en toute saison. La circulation atmosphérique semble pas mal chamboulée quand même , non ? Où sont les flux océaniques ? Il serait fort intéressant de regarder le nombre de RR>1mm et le nombre de jour où les 1013hpa sont dépassés, y a t-il une tendance qui se dégage ? Est ce imputable au changement climatique ? A force d'être comme MF notamment à dire "on ne peux pas tirer de conclusions blabli blabla..." je veux bien mais la tendance commence à être bien forte me semble t-il (..merde c'est mon ressenti là :-( ) En tout cas les masses d'air venant du S sont t'elles plus chaudes où bien est ce du à la circulation générale qui nous fait remonter des masses d'air que nous ne parvenions pas à capter auparavant ? y a t-il des amateurs dans la salle pour éclairer mes lanternes? Merci
    12 likes
  47. Conditions extra pour le ski de rando qui bat son plein. Tous les itinéraires de haute montagne sont parcourus actuellement et c'est certainement le meilleur ski de cette saison 2016/2017. Curieusement (lié à l'humidité de l'air en fait), les faces nord restent poudreuses au-delà de 2500m et c'est un régal à skier. Du coté de la frontière (sources de l'isère) ou sur les glaciers de la Vanoise ces jours:
    12 likes
  48. 25 jours sans gelée, ça ne pouvait pas durer, Tn de -0.6°C ce matin avec seulement 4.9° à 10h30 et comme souligné précédemment du plus sévère est à venir; mais cela reste tout de même à relativiser, l'an dernier au 1ièr mai c'était 15cm de neige ! Hier c'était chasse aux œufs à St Julien avec ma petite tribu féminine (5 unités!) et aujourd'hui on va encore profiter (avant le retour demain en Ardèche) de cette dernière belle journée en HL. Séjour altiligérien vraiment exceptionnel cette année avec des fins de journées toujours bien colorées, comme hier soir en direction du Devès.
    11 likes
  49. Bonjour! Alors mardi on a eu un peu de neige et le vent a tourné au nord, je l'avais déjá dit. Tn -2, Tx +2 à Oulunsalo, journée plutôt ensoleillée avec soleil voilé avec un chouette halo en fin d'après midi. Je suis allé skier sur la glace de Niilesjärvi et j'ai pu voir les Cygnes qui se sont envolés à mon approche, puis un grand nombre de Grands corbeaux virevoltant dans le vent: Coucher de soleil sur la côte avec un halo de 22 degrés, un arc tangent de 22 ddgrés et deux parhélies. Un peu plus tard, l'heure bleus avec la pleine lune au dessus d'Oulu: Mercredi 12 avril 2017. Le refroidissement se confirme avec -7 au petit matin et +2 la journée sous un soleil généreux. J'ai croisé une Chouette lapone enfin je veux dire l'oieau qui porte ce nom , près de Niilesjärvi en lisière de forêt, (plus de photos plus tard...) Son envol en vídéo: Jeudi 13 avril 2017. Tn de -6 ce matin et Tx de -1,6 l'aprés midi. Pas mal pour un 13 avril, pas de dégel du tout... Ciel assez bouché ce matin avec quelques flocons, le vent souffle bien du nord-est et le ressenti est glacial. Ce matin je suis retourné voir la Chouette et après 1h30 de recherche à ski, je l'ai enfin trouvé, simplement au bord de la route... Envol: à suivre...
    11 likes
  50. Bonsoir ! Il est temps d'ouvrir ce nouveau sujet pour la semaine prochaine. Après une pause très probablement perturbée durant le week-end qui se profile, nous pourrions rapidement renouer avec des conditions beaucoup plus sèches et anticycloniques : - Les hautes pressions se positionnent à l'ouest de la péninsule ibérique à l'approche de l'échéance : - Puis nous pourrions être rapidement concernés par cette masse de hautes pressions avec dès lundi du > 1025 hPa généralisé sur toute la France : - Si pour CEP c'est anticyclonique à perte de vue (en tout cas pour cette échéance), avec GFS les modélisations sont moins incisives avec le glissement de quelques anomalies froides en altitude qui ne garantiraient pas forcément un temps sensible très ensoleillé mais plutôt des passages humides voire orageux et des températures pas forcément très élevées... - En clair, si le retour des hautes pressions est acquis sur l'ensemble du pays, il reste un point d'interrogation sur l'ordre des températures de la semaine en question, en témoigne le diagramme GEFS pris au centre de la France. Le risque de PP paraît assez faible, mais nous surveillerons tout de même l'évolution de ces anomalies d'altitude :
    11 likes