Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content since 20/01/2017 in all areas

  1. C'est pour ça que le forum est sage, mon cher Run666h...Ce run déçoit car, justement, il est trop beau. Il soulève le coeur comme un amour impossible. Nous sommes comme des laidrons devant un parfait mannequin. ^^ Non, je plaisante ^^ le potentiel est terrible, mais il n'est pour l'instant soutenu formellement que par un seul modèle. Et puis, autre facteur de modération : le CEP nous a fait un coup foireux en janvier. Je pense que tout le monde s'en souvient. Alors même si la tendance à venir présente des particularités inédites par rapport à il y a 3 semaines, la prudence générale est marque de sagesse et de maturité. Il y a 10 ans, le forum en aurait fait 10 pages. Le serveur aurait planté. Florent76 aurait auto-proclamé sa gloire. Ses groupies l'auraient vénéré. Virgile se serait énervé. Sébaas aurait distribué 20 préviews.
    52 likes
  2. Je trouve le forum particulièrement sage après la sortie du CEP ! Alors même s'il est complètement utopique de croire directement en sa sortie, il a quand même son pesant de cacahouètes ce CEP ce soir ! D'ailleurs sur cette sortie il y en a vraiment pour tous les gouts... - les douceureuphiles pour le tout début de son échéance. - les tempêtophiles pour la toute fin de semaine - les pluviophiles car c'est une séquence bien perturbée qu'il propose là ! - les hivernophiles en fin de période tellement il est glacial - les neigophiles en toute fin de run entre dépression Atlantique creuse et air glacial continental - les cartophiles pour archiver sa dernière échéance tellement elle est esthétique, encore plus qu'en 2012 J'ai rarement vu un run aussi parfait et donc pour cela, on ne peut s'attendre qu'à pire parce-que mieux, c'est vraiment compliqué à obtenir ! Une sortie splendide mais ô combien idéaliste !
    42 likes
  3. Je ne peux pas m’empêcher de ressentir un certain malaise lorsque je vois la tournure qu’ont pris les modèles au fil des actualisations de la semaine. Et la remarque que je faisais il y a quelques jours me paraît vraiment d’actualité : Rappelons que le type de configuration qui nous est proposée est remarquable. Nous allons connaître des poussées méridiennes intenses en direction de la mer de Norvège et de la Scandinavie dans les jours à venir. Ces poussées en plus d’être intenses vont être quasi continues pendant plusieurs jours. La modélisation des anomalies z500 à 108 heures par exemple le démontrent: Elle l’est toujours à 160 heures : Ce type de configuration est normalement très favorable à la mise en place d’un blocage nordique capable d’apporter des vagues de froid intenses et durables jusqu’en Europe occidentale. Or lorsqu’on regarde la carte des anomalies Z850 après que les principaux échanges méridiens aient eu lieu, on ne peut que ressentir un malaise: D’un côté, les effets des effluves douces méridiennes vers les hautes latitudes font se généraliser les anomalies positives au nord. De l’autre côté, le VP continental décroché apparaît comme peau de chagrin sur l’Europe. On remarque que le vortex se fait littéralement exploser par les poussées méridiennes qui finissent par prendre presque toute la place: Devant tous ces éléments, on en vient à perdre nos repères : une situation potentiellement très prometteuse d’un point de vue hivernal devient en fait vite très aléatoire. Je suis persuadé que de telles poussées méridiennes auraient, par le passé (même assez récent), provoqué des décrochages polaires autrement plus massifs et des situations hivernales autrement plus intenses pour nous. Certes, il se peut qu’il y ait un coup d’hiver mais les décrochages polaires opérés sont tellement minimes que ça devient la grande loterie pour prévoir les atterrissages les plus méridionaux. Tout le jeu de la prévision se résume à savoir où va tomber ce petit bout de vortex: Alors effectivement, le RC favorise les échanges méridiens et nous permet de lorgner sur des cartes très esthétiques à long terme mais dès que les échéances se rapprochent, les modèles ajustent et minorent l'ampleur des décrochages arctiques tout en conservant un dynamisme méridien comparable.
    37 likes
  4. mont lozère aujourd'hui avec une couche de neige de 80cm à 95cm en station et de 1.5m à 1.75m vers le col de finiels. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 9. 10. 11. 12. 13. voilà pour ce mois de janvier 207. bonne soiré à tous
    35 likes
  5. La rando du jour du côté des crêtes surplombant la haute vallée de l'Ardèche, les 3 cols: on part du col du Pendu, direction le col d'Abraham puis retour par le col de Bauzon. Une belle couche de neige,trop de photos mais je suis certain que cela fera plaisir à ceux qui n'ont pas eu la chance de monter sur les crêtes cévenoles! Voilà ça fait beaucoup de photos mais c'est une vraiment une belle rando avec aujourd'hui des conditions d'enneigement exceptionnelles!
    35 likes
  6. Bonjour, Pas de gelée cette nuit, Tn de 2.9°C. Ta de 7.9°C, ciel bien couvert. Le redoux d'hier et d'aujourd'hui a charrié beaucoup de glace dans le ruisseau qui traverse le village ( l'Ailloux ), celle ci vient se bloquer au pont romain. En image : C'est assez impressionnant à voir, certain bloc doivent faire entre 10 et 15cm d’épaisseur
    35 likes
  7. On atteint les poignées de la voiture. Jusqu'où ira-t-on ? EDIT : la foudre vient de tomber pas loin.
    32 likes
  8. Pareil. Je te présente mes excuses. Je me suis emporté également. C'est, hélas, aussi mon caractère très...euh entier...
    32 likes
  9. Pour te répondre Franck, oui tout est tombé en neige lourde. Une vraie galère pour dégager les routes ou l'accès aux maisons mais bon on ne pas se plaindre, ça aura le mérite de faire de l'eau ! C'est assez surprenant qu'à Villard, qui n'est pourtant qu'à 10 km à vol d'oiseau de ma position, il ne soit presque rien tombé ! Ce n'est pas la première fois qu'une perturbation avec autant de RR se "décharge" sur les Coulmes, d'autant que quand c'est bien accroché, ça peut poser en continu pendant de nombreuses heures et parfois plusieurs jours. Mardi, nous sommes passés pas loin d'une journée supplémentaire de neige. Le problème c'est qu'ici, le froid résiste moins bien que dans l'intérieur du massif du Vercors. On ne peut pas tout avoir Si je remonte dans mon historique, le dernier épisode hivernal similaire en terme d'intensité et de RR remonte à l'hiver 2014-2015. Ta -0,3°C RR 70 mm aujourd'hui,100 mm dépassé sur l'épisode Suivant les endroits, au sol, je mesure entre 45 cm (table de pique-nique) et 51 cm (terrain herbeux et carrosserie automobile). On voit bien cependant sur ma photo la couche humide tassée de lundi-mardi à 19 cm, et les 32cm tombés ce jour, en 2 mesures, je suis arrivé à 40 cm mais en prenant en compte le tassement dans la journée vu la lourdeur de la neige, ça me paraît cohérent. Pour l'instant, il neige encore...
    31 likes
  10. Hier après midi je suis allée au sommet du Mont Mézenc, la neige est mal réparti et cela a cause du vent lors des précipitation, nous pouvons déjà voir la végétation au sommet du Mézenc alors qu'a certain endroit le cumul de neige est encore bien haut... voici quelques photos ci dessous, les autres sur mon blog ici: http://photosdecyriltreveys.blogspot.fr/ ps: Il a fait 3.5°C ce matin au Mazet mais avec des gelées au sol les routes étaient bien verglacé et c'est la douceur cette après midi avec une pointe a 8°C
    30 likes
  11. Bon, j'ai mis du temps, mais voilà sans doute une des plus belles sortie neige depuis que je vis dans le Cantal (2004). Journée épique : vent sévère dans la matinée, avec un peu de neige, puis le ciel s'est éclairci, les températures demeurant autour de 0°C, et j'ai décidé vers 12h30, à l'heure où la plupart des gens mangent un morceau, d'aller faire un peu de glissade en forêt du Ché et dans les estives. Le vent qui soufflait assez fort (NW) s'est calmé dans l'après-midi, et c'était juste magique. 40cm de neige en pleine forêt et sur les pistes orientées au sud, neige bien arasée comme d'habitude sur les hauts-plateaux. Mais vraiment un enneigement top (20/40cm) pour notre modeste altitude et compte-tenu des expériences des semaines passées (même si j'ai déjà vu 1,50 m là-haut mais bon..). Tx autour de 0°C, mais avec le soleil, la balade était super agréable. Le début de l'épopée s'est avérée assez drôle (mais en fait, elle explique la fin, voire en bas de ce message) : un chasse neige du Conseil Général planté dans le fossé avant le fameux virage aux congères du Ché (lesquelles congères atteignent déjà deux mètres d'ailleurs) : En forêt - je trace notre fameuse piste trappeur.. Et là ça a gravement cumulé, 40 à 50 cm (sans les skis, on en prend jusqu'au dessus du genou) : Mon coin préféré en forêt (une petite clairière en plein milieu des bois) Au sortir de la forêt, dans le pré de la lisière nord (célèbre chez les aficionados du ski-raquette) : D'habitude, le toit de ce buron est un peu plus enneigé, mais bon, c'est l'idée : Le cirque de Chamalières encore dans les nuages : Le début de la piste des Sarlous pour le retour : le quad avec lequel on prépare la piste raquettes s'enfonce d'une bonne vingtaine de cm (et il est juste assez large pour faire passer deux skis HOK !) Et pour finir, je décide de rentrer par la route de Lescure. Deux kilomètres assez funky avec des tas de neige sur la route, entre 20 et 30 cm par endroit. Je me dis, bon, y'a les traces de mon pote qu'est passé là avant moi ce matin, je l'ai vu partir, ça devrait être bon, faut juste serrer les fesses et passer en force. Sauf que, presque arrivé au village de Lescure, paf, TANKÉ comme il faut. Je descends au village : un mur de neige de 2,50 m barre la route. J'appelle le responsable de la DDE : heu, en fait la route est fermée, on a eu un problème ce matin, je fais : ha oui, avec kle chasse neige qui s'est vautré à l'entrée du Ché. Heureusement, un adjoint au maire qui habite le village déneige devant chez lui, la pelle à la main, et vient me tirer de là en passant par le pré avec son tracteur. J'en suis quitte pour faire la route en sens inverse, et j'en conclus que ma petite Saxo est vraiment une championne sur ces routes d'hiver (parce que j'étais jamais passé par des endroits pareils) ! (au fait, j'appelle mon pote du matin, qui s'est tanké lui aussi, et a fait 20 minutes de pelle pour se sortir d'affaire) Voilà, le foyer nordique ouvre demain (voir la page que j'ai sorti à l'instant, avec une vidéo bonus : http://outsiderland.com/foyer-nordique-haute-planeze/fr/un-paradis-nordique-ouvert-des-demain/ ) On croise les doigts pour qu'il ne pleuve pas trop demain matin, et même pourquoi pas, on reprendrait bien quelques centimètres pour la route ! En tous cas ce soir à Valuéjols : -1,3°C, ciel à moitié étoilé (ça se couvre doucement), vent modéré.
    29 likes
  12. @didou4307 merci, et les photos Après mon post de ce matin je me suis décidé pour une petite virée en solitaire au col du Pendu et puis demi-tour pour un pèlerinage sur Bauzon. Fallait pas manquer cette journée. J'ai également mesuré la neige au col du Pendu (sur la partie à peu près plate du col) 92cm, difficile de trouver l'endroit représentatif tant les cumuls sont variables. Mr Louche que j'ai rencontré à Bauzon m'a indiqué qu'il y avait ce matin 80cm en bas et 100cm sur le haut du domaine; il est très confiant pour février en ce qui concerne l'enneigement des pistes grâce à la neige de culture produite en grosse quantité pendant la saison froide. Beaucoup de monde sur les pistes Loubaresse Route qui mène (en principe) à l'émetteur du suc de Montat (col du Pendu) Vue sur Le Bez (à droite) Au col du Pendu, le break se faisait petit, et les deux voies bien étroites ! Et enfin une dernière photo (faut pas abuser), pour notre "petite dernière" (fidèle au poste) et en souvenir d'une journée bien sympathique
    29 likes
  13. Je tiens au passage à te présenter mes excuses . J'y étais fort depuis hier mais c'est mon caractère. Et c'est pas pour autant que je dénigre tes qualités d'analyses, car tu reste ici l'une des références et à juste titre de prévisionniste.
    29 likes
  14. 42 nouvelles stations de l’Institut National de Recherche Agronomique (INRA) rejoignent dès aujourd’hui le réseau national de stations météorologiques d’Infoclimat Le 7 janvier 2015, Infoclimat participait au séminaire « Open-Data en Agriculture (2nd édition) » et présentait l’association aux différents acteurs du monde agricole. Dans ce contexte de partage de données, nous avons engagé des discussions avec l’INRA d’Avignon (unité Agroclim). Ces échanges ont abouti en décembre 2016 à la signature d’un partenariat entre l’INRA et l’association Infoclimat. Depuis la création du site en 2001 et de l’association en 2003, Infoclimat s’est donné comme objectif de vous proposer une observation météorologique fiable et gratuite au plus près de chez vous. Vous pourrez ainsi retrouver, dès aujourd’hui, 42 nouvelles stations du réseau INRA sur les cartes d’Infoclimat (voir la carte). Cet échange de données a double vocation : - Il permet à l’INRA de rendre accessible et de valoriser via Infoclimat auprès du grand public les données issues de ses stations agrométéorologiques. - Infoclimat peut ainsi compléter ses cartes temps réels, améliorer l’interpolation dans les zones peu denses et affiner le suivi d'événements météorologiques. 6 stations se trouvent notamment dans des zones où la densité de stations est faible. Une dizaine de station complèteront les observations dans les zones soumises à des microclimats (bord de mer, piémonts des Pyrénées et des Vosges et zones montagneuses). Pour des raisons techniques de transmission de données, les relevés ne seront pas diffusés en direct mais avec un décalage de quatre heures (les cartes "temps réel" seront régénérées a posteriori pour inclure ces stations). Ces données seront archivées sur le site afin de pouvoir consulter la climatologie de chaque station sous forme de graphiques ou de tableaux. Tout comme les données issues du partenariat avec Météo-France, ces données seront uniquement visualisables sur le site. Elles ne seront pas téléchargeables. Quelques exemples : http://www.infoclimat.fr/observations-meteo/temps-reel/le-pin-aux-haras-domaine-de-borculo/NRA09.html http://www.infoclimat.fr/observations-meteo/temps-reel/lusignan/NRA13.html
    28 likes
  15. Bonsoir à tous, Une belle rando nordique pour ma part entre le Mézenc et la Lauzière: grosse couche de neige et congères énormes en longeant le cirque des Boutières, on dirait les montagnes russes...
    28 likes
  16. Une autre photo, obligé de sortir à ski de chez moi. Il tombe encore un peu de neige ici mais pas grand chose, à voir si les précipitations se renforcent en soirée comme prévu par Arôme. La neige est en tout cas très humide du fait de la température légèrement positive.
    27 likes
  17. Avant-hier le retour du zonal nous apparaissait inévitable. Hier, on (re)commençait à en douter. Aujourd'hui, nous retournons à avant-hier. La nuance principale concerne la puissance et la latitude du courant perturbé, notamment liée à la persistance plus ou moins nette du blocage Européen. Si le blocage Européen se poursuivait, le courant zonal océanique bifurquerait SO, nous apportant de l'air très doux...subtropical direct. On serait aussi sous la "menace" d'une poussée Méditerranéenne qui pourrait (hélas) rejeter les perturbations pluvieuses plus au nord que ce que nous attendons (histoire de juguler la sécheresse). Attention à cette récurrence anticyclonique continentale... Si le zonal circulait très au sud, en restant rectiligne, bien rapide au dessus de l'Atlantique, et en se conjuguant à un effacement du blocage continental, le courant perturbé pourrait se montrer très actif, pluvio-venteux. Mais s'il circulait très sud, rectiligne et bien rapide sur l'océan, et si le blocage continental se poursuivait (même modérément), un risque tempétueux serait à surveiller sur la façade Ouest. Les perspectives sont ouvertes. Le zozo, c'est comme le zizi chez Pierre Perret. Il y en a de toutes sortes. ^^
    26 likes
  18. Bonjour, nouvelle journée avec un un beau soleil et encore un pu de froid notament pour la Tn (-4.6°C) Actu 3.7°C le tout sans vent. Aller une petite images d'hier au lever du jour depuis le Crêt de la Perdrix (1434m) avant d'autre le temps que je les trient et traitent: Photolive
    26 likes
  19. Attendez un peu avant de tout enterrer. Il y a un puissant blocage. Il était annoncé, il est là dans les temps. On ne sait pas encore comment les choses vont évoluer. Tout à l'heure sur le Tchat d'IC (je me garde d'y retourner) il y en a un qui est venu m'agresser en me disant "tu avais annoncé que l'hiver arriverait, et regarde les modèles, etc..." et encore "Tu trolles au sujet du blocage...alors que l'hiver, j'en suis sûr, il est terminé". Bon...non seulement ce genre de réaction est décevante. Mais le blocage est quand même bien là (en tout cas, il se forme). Personne n'a promis quoique ce soit d'automatiquement hivernal. Il me semble qu'entre les prévisions saisonnières et leurs anomalies positives effarantes, et le renforcement à venir du blocage continental//Scandinave et tout cet air froid à nos portes (même s'il n'est pas exceptionnel), il y a un contraste dont il faut déjà se satisfaire. Beaucoup n'osaient même pas rêver de cette situation il y a une semaine...et aujourd'hui on lit des lamentations...C'est prématuré, à mon sens.
    25 likes
  20. Quelques photos faites ce matin, ce midi, que m'a transmise Myriam, du Mas du Pas de l'âne situé à 1 409 m d'alt. entre le col de la Chavade et le col du Pendu. Merci Myriam ! Burle et congères de 2 à 3 mètres.
    25 likes
  21. TMA (Traversée de la Montagne ardéchoise) J-1 Mise en condition au-dessus du col du Pendu, fine couche de neige fraîche sur fond dur, épaisseur de 70 à 80 cms, ambiance ni ciel ni terre, on est bien
    24 likes
  22. Retour sur les crêtes entre Haute-Loire et Ardèche, le manteau neigeux a pris une claque dans les endroits les plus exposés au vent mais les dernières chutes(une dizaine de cms) ont permis de redonner un joli coup de blanc, l'épaisseur est encore sympathique dans les forêts en attendant les nouvelles chutes... La petite rando du jour autour de Fonteysse juste après la tempête... La montée à la croix de Boutières, ça souffle encore un peu! Le cirque des Boutières Une balise de la TMA en pleine Burle... Les grandes étendues du plateau, j'aime beaucoup ces paysages d'immensités enneigées à portée de spatules...
    24 likes
  23. actu -11.8 je ne peux m'empêcher de partager quelques photos j'ai fait un tri mais c'est dur de vous restreindre! Prises au Hohneck
    24 likes
  24. Bon, j'ai enfin pris un peu de temps pour faire quelques photos. Et ça tombe bien : le soleil est là, ce qui est très rare depuis le début de l'hiver... Sinon, j'ai essayé de mesurer la couche de neige au sol un peu plus précisément et j'avoue être un peu perplexe. Je n'ai que 110 cm au sol ce matin (j'aurais pensé 5 à 10 cm de plus). Bon, il faut dire que, comme un gros intelligent, je n'ai pas installé de poteau/règle permanente ; les couches de verglas ne me facilitent pas la tâche. Je soupçonne le vent (très présent depuis quelques jours) d'avoir raboté la couche, c'est pas possible autrement. Je sais pas combien a Gaël ce matin mais on ne peut pas avoir 20 cm d'écart alors qu'il tombe sensiblement la même chose chez nous. Bref, comme vous le verrez sur les photos, j'ai installé ma règle à un endroit précis et je ne la bougerai plus. Je pense avoir atteint le sol mais c'est même pas sûr... Place aux photos. J'avais déneigé le toit il y a un bon mois. À noter que les bancs de neige de part et d'autre de ma voiture ont été « remis à zéro » il y a environ un mois ; ils faisaient bien 2,5 m... Spéciale dédicace à Ciel d'Encre. Avec tout ça, et vu la tendance pour les prochains jours, pas évident qu'on batte le record de l'an dernier (135 cm), surtout si la couche ne gagne que 5 cm pour 15 cm tombés... Sinon, juste pour rire, voici la hauteur de neige au sol hier matin dans la région : Québec aéroport : 71 cm Québec aéroport (2) : 99 cm Université : 104 cm Cherchez l'erreur...
    23 likes
  25. Cela n'a rien d'une prévision automatique, c'est rempli par des prévisionnistes de Météo France sur une base qui est ensuite convertie en format web sur le site meteo.fr et l'appli. J'ai participé à l'élaboration de cette carte de vigilance rouge ; l'hésitation sur la couleur de la vigilance sur la Gironde a largement nourri les débats entre les différents intervenants. Contrairement à ce que l'on croit sur ce forum, le critère de rouge ne correspond pas à une étendue géographique précise. Il prend en compte des "zones à enjeu" du département, terme très flou qui permet d'adapter le seuil pas du tout rigide du 130 km/h au contexte "extérieur" Et je le confirme, pas facile pour Météo France de prendre une décision dans ces circonstances ^^ Va se poser désormais la question d'une éventuelle extension vers 79/86 dans la nuit en fonction de CEP12 et la PE de AROME18 notamment
    23 likes
  26. Je me suis fait l'Aigoual ce matin en mode "After Day", énorme ! Après plusieurs jours sus le blizzard, le ciel était prévu de se dégager en fin de nuit de ce dimanche sur l'Aigoual avant le redoux dès la fin de matinée, autant dire que la fenêtre de tir était réduite ! Partis de Montpellier vers 06h, l'ascension du mont depuis Valleraugue - équipements spéciaux obligatoires - se fait sans difficulté jusque l'Espérou malgré la route partiellement enneigée et verglacée, ma Fiesta 15 pouces pneus été en a vu d'autres . C'était un peu plus délicat entre l'Espérou et la station puisque la route était une véritable vitre, mais bon, avec un peu d'habitude ça passe... Bon par-contre, une fois la station dépassée, nous avons eu l'espoir que la route soit "dégagée" jusqu'au sommet mais hélas, un mur de neige de plusieurs mètres de haut a stoppé la progression. Du coup, raté pour le lever de soleil mais nous avons tout de même décidé de rejoindre le sommet à pied (j'insiste sur le "à pied"...). La couche de neige, évidemment non damée (nous avons fait les premières traces), était vraiment très épaisse et dépassait certainement les 2 mètres en lisière de forêts ! Quand ils n'étaient pas ensevelis, les sapins émergeaient avec difficulté de la couche neigeuse ! La progression était vraiment difficile et parfois c'était limite si on nageait dans la pow (pur bonheur ), heureusement qu'il ne faisait pas froid et que le vent était absent. Au sommet, la couche était moins épaisse du fait du balayage du vent mais dépassait au minimum le mètre aux endroits les plus dégarnis ! La visibilité était parfaite, le soleil était presque chaud, il n'y avait personne... instants privilégiés ! Nous avions une impression partagée entre grandeur et étouffement. Nous marchions à hauteur d'arbres, offrants des points de vues uniques mais nous avions l'impression d'écraser cette nature souffrante. Cependant, dès 11 h, une lente fonte s'est entamée sous un vaillant soleil de fin janvier et une température presque positive, dans le même temps, les premiers randonneurs à raquettes ou à skis s'emparaient des lieux, mettant fin à notre quiétude. Ces derniers esquissaient des étonnements face à notre équipement Rigolo spectacle sur la route du retour après la station (qui s'est vite blindée !) avec des dizaines et des dizaines de véhicules stationnés sur le bas côté de la route pour installer les chaines alors qu'il faisait 4 °C et que la route était au noir recouverte d'un torrent de fonte... Retour à Montpellier sous la douceur ensoleillée avec un agréable 13 °C , le printemps toc à la porte mine de rien ! ===> Evidemment, ces deux photos et ce bref récits, ne sont qu'un très maigre échantillon de notre sortie, je ferai un topic à part entière prochainement Enfin, une petite photo de la cascade de la Vis sous une dizaine de cm de neige très lourde lors de l'épisode de jeudi dernier :
    23 likes
  27. Tn de °1.7°C, Tx de 10.6°C, temps printanier et idéal pour un petit tour et quelques photos du coté de Mon Mézenc ce jour et pour répondre à @sommeteo Une vue sur Les Estables (1350m) qui semble" à priori" passer au vert, mais regardons cela de plus près. Montée coté Alambre (en dessous de Veyssier) traversée d'une piste de ski alpin vers 1400m. Passage à la maison forestière et montée vers la croix de Peccata, traversée du chemin de ronde à 1550m (vue de la piste ski de fond vers la Croix de Boutières et accumulations en bord de bois) A la Croix de Peccata 1570m, la route qui normalement redescend vers Chaudeyrolles. Montée vers le Mézenc, en sous bois pistes/chemins sont bien gavés à 1600m et + et sur la dernière photo on devine tout juste les arbres abattus en travers d'un ancien chemin bis de rando pédestre (pour le rendre impraticable et forcer les randonneurs à suivre le chemin balisé). Trouvé les pistes de luge pour @hasni .... protections indispensables ! En espérant ne pas avoir été trop long, mais suffisamment, pour vous inciter à venir ici EDIT manquait une photo
    22 likes
  28. Bonsoir, De retour d'une ballade rafraîchissante entre le col du Cheval Mort et le Relais de Fortunio. Environ -3° et un vent de NO bien en forme. Dans ce secteur, les congères avoisinent les 60-70cm. Dans les bois, environ 25-30cm bien gelés. Pas plus de photos à proposer, la batterie du smartphone semble être plus étudiée pour fonctionner en plein Paris plutôt qu'en plein air à la cime de la Margeride. En effet, même avec une bonne moitié d'autonomie, les pourcentages descendaient à vue d'œil dans le Froid Bonne soirée
    22 likes
  29. Quelques photos ce matin vers la route des crêtes et le col de la schlucht ... 55-70cm vers 1200m.
    22 likes
  30. Bon, ça y est, je vais enfin pourvoir frimer deux minutes avec de vraies photos de paysages enneigés, pas les 3 cm de Prat-de-Bouc de ces derniers jours, pas autant que les ardéchois l'autre jour ou les altiligériens, mais de la bonne poudre tout de même, de la powder même !, de la blanche qui colle, bien fraîche (un peu trop même) genre 20 à 30 cm (en forêt en tous cas, un petit moins en dehors de la forêt), bref, je suis trop CONTENT ! (malheureusement, la promenade n'a pas duré très longtemps, comme je le craignais, ma chère Iris s'est transformé en "quadrupède de neige", avec des grelots partout, au bout de dix minutes, le final fut long et pénible pour elle, donc j'ai préféré raccourcir l'itinéraire, mais bon, c'est pas comme si ça devait disparaître demain matin hein !) Allez on commence par Miss Iris de la Loupette, quelque peu embarrassée (mais j'ai vu bien pire, une fois, j'y suis allé aux ciseaux, sinon, on restait planté au milieu de la forêt jusqu'au printemps, c'est qu'elle voulait plus avancer la belette !) : La piste au retour : La pause casse-croûte (il neige à donf, mais nous sommes bien protégés du souffle de Martin) : Il n'y a pas que la neige qui a chuté : résultat, faudra attendre que Fred, le pisteur en chef, aille tronçonner les 6 ou 7 arbres qui se promènent au beau milieu des pistes avant d'ouvrir le domaine (pas avant mardi, voire mercredi) Suis pas trop sorti de la forêt à cause du vent, et je suis resté sur les pistes parce que je voulais vérifier si tout était ok (et tout n'est pas ok, à cause des arbres tombés), mais pour ceux qui connaissent pas, le domaine du Ché-Haute-Planèze (et Prat-de-BOuc !) c'est aussi ça ! Voilà voilà. Pas mal non ? Bon, sinon, la LPN s'est vraiment maintenue autour de 1100 m : en dessous, il n'y a pour ainsi dire rien du tout. À Valuéjols en tous cas, c'est au vert. Il a neigeouillé/pleuviotté toute la journée, avec des Tx constantes de 2,5°C, Ça descend un peu ce soir, et on devrait se réveiller si nos chers modèles ne se plantent pas trop avec quelques centimètres demain matin, qui ne devraient pas survivre à la journée de mardi. En altitude, au-dessus de 1200m, tout va pour le mieux comme disait Ecir plus haut en parlant du Lioran (c'est exactement ce que le journal (de propagande) local écrivait ce matin : Le Lioran c'est trop de la balle ! (enfin, je résume). (Au fait j'ai quoi de prévu demain matin ? Rien ? Bon... Alors dans ce cas hein, pourquoi pas retourner skier là-haut en laissant ma chère Iris au chaud près du poêle ?)
    22 likes
  31. Quelques photos du train bloqué secouru par le chasse-neige
    22 likes
  32. Je pense surtout que vous ne parlez pas de la même échelle temps géographique entre Nanuq et le reste des troupes. Pour faire de la prévision LT à plus ou moins 10 jours la MJO importe peu car déja intégrée dans les modèles en amont du style PE ou modèle saisonnier. Pour les échelles qui nous concerne sur notre petite France il est bon de rappeler quelques bases de travail de MF par exemple. Prévisibilité. Au delà, on prend en compte le régime de temps initial et la MJO devient un guide prédictif pour savoir si une excitation préférentielle d'un régime de temps est possible ou non.(pas toujours excitant) Le dit régime de temps ne déterminera pas pour autant le ressenti sur notre petite France souvent au carrefour d'influences diverses et variées.(parfois avariées) Nous sommes déjà dans la prévision mensuelle et en dehors du cadre du LT. En conclusion, Nanuq ta position est plus légitime sur la prévision saisonnière qu'hebdomadaire. L'arme absolue n'existe pas en météo. Amitiés néanmoins.
    22 likes
  33. Bonjour, voila deux jours maintenant que je fait saliver mes copains tu topic du suivi du temps dans le MC avec quelques images misent à la va vite. Je leur ai promis un petit sujet de mon escapade le voici donc. Avec les chutes de neige tombé le week-end dernier suivi du froid polaire derrière (trop bref sois dit en passant), l'envie d'une escapade photographique en semi nocturne devenait une évidence, d'autant plus que le beau temps revenait. Me voila donc en RTT en ce beau Vendredi 20 Janvier il est 5h30 quand je part de chez moi par -7.5°C à la VP2. Après un peu moins de 3/4 d'heure de route, me voila arrivé à destination à 1380m d'altitude par -3.5°C. le temps est parfaitement clair bref ça sent le plaisir a plein nez et en plus je suis seul au monde. Le temps de m'équiper et me voila parti avec les raquettes au pieds en direction du sommet le plus haut du massif du Pilat le Crêt de la Perdrix: 1/ 2/ 3/ Après un peu plus de 20/30 min d'ascension entrecoupé de nombreuses prises de vue, me voila arriver au sommet avec un panorama à 360°: 4/ : Le temps d’apprécier le panorama et le silence absolu et voila déjà que les premières lueurs du jour se manifestent: 5/ Les couleurs sont splendides le décors ne fait que les sublimer, je suis aux anges : 6/ Tout à l'Est, le toit de l'Europe veille au lever de l'astre diurne: 7/ Puis après quelques minutes d'attente (toujours trop longue du fait de l'impatience), le moment tant attendu arrive. Le soleil révèle ses tout premiers rayons du jour: 8/ Photolive Une fois une série de clichés effectués, j'amorce une balade en direction d'un autre point de vu un peu plus à l'Est se situant sur le même plateau. J'en profite bien entendu pour faire quelques photos avec la lumière qui m'est donné un pur régal: 9/ 10/ En me déplaçant je commence à me rendre compte qu'une petite couche d'inversion fait rage aux alentours de 600/700m en contrebas. 11/ Je continue ma promenade et passe dans l'ombre de la crête à gravir. Les couleurs à ce moment là deviennent froides et le décor qui s'offre à moi devient Sibérien et me fait penser à un cimetière d'arbre congelés: 12/ Puis pour atteindre ma destination, le chemin passe en sous bois, l'occasion une fois de plus de solliciter le déclencheur: 13/ A l'abri du vent le plâtrage des jours passés est intact: 14/ Me voila enfin arriver à destination, la vue est presque plus belle du fait que rien ne me gêne pour la visibilité. Je shoot en direction du SE, les petites montagnes les plus à gauche dans la "brume" c'est chez moi le bassin Annonéen (07) alors que le reste sont les premiers contrefort Sud du massif du Pilat: 16/ 17/ La vue est parfaite également en direction de du plateau Ardéchois et de la Haute-Loire, ici on devine parfaitement le massif du Mezenc à cheval dur les deux départements (43/07) 18/ Je quitte ce magnifique balcon pour amorcer mon retour mais par un autre itinéraire histoire de voire d'autres paysage. Avec l'effet du vent et un soleil omniprésent, la couche de neige est mise à mal sur les secteurs exposés: 19/ 20/ Heureusement pour le plaisir des yeux, un petit bosquet est sur mon chemin avec une couche de neige bien préserver: 21/ 22/ 23/ Voila ma petite excursion aura été des plus qu'agréable, j'ai pris un plaisir fou à faire tout ses clichés avec des paysages qui s'y prêtaient parfaitement. Avant de renter je suis aller faire un tour à la source du Gier à la Jasserie ou la "fontaine" était prise par la glace mais coulait encore en sa partie Sud: 24/ J'espère que ce petit sujet vous aura plus, n'hésiter pas laisser des commentaires! A très vite les ICéens! Jérémy.
    21 likes
  34. Titre légèrement provocateur, mais bien que le froid soit bien installé sur toute la moitié Nord (et même Sud) cet épisode hivernal me laisse un gout amer... Oui il était prévu depuis longtemps que cette VDF serait sèche, mais quand même ... l'hiver n'est-il pas synonyme de paysages enneigés même en plaine ? La frustration fut d'autant plus grande alors que le week-end dernier fut rythmé de désillusions quant à des possibilités neigeuses en plaine, au mieux nous avons eu droit à un pauvre demi centimètre qui a fondu aussi vite qu'il s'est amené sur la métropole Lilloise... C'en était trop, je décide de m'aventurer vers des contrées moins hostiles à l'or blanc. Cependant en habitant à Lille on se rend vite compte qu'il faut un minimum de 2h15 de route pour atteindre des "hauteurs" qui deviennent un minimum intéressantes (càd au moins >400m, vers Saint Hubert en particulier). Mais il existe un endroit encore plus haut dans cet océan de plat nécessitant 2h45 de route et quasi aux portes de l'Allemagne... le Mont Rigi culminant à près de 700m au sein du parc naturel des Hautes Fagnes ! Je me suis longtemps refusé à cette possibilité: trop loin, pas assez de neige ou alors un ciel peu favorable photographiquement... Mais c'était sans compter les précipitations neigeuses de ces derniers jours qui ont apportés près de 50cm de neige là haut, le tout magnifié par une puissante lumière solaire quasi polarisée par ce flux de NE vigoureux. En gros c'était maintenant où jamais, une telle combinaison ne s'observe pas tous les ans, c'est décidé: réveil à 5h30 ce mardi et départ pour le Mont Rigi en vue d'assister au premières lueurs solaires. Sur la route le contraste est saisissant, départ de Lille avec -1.5°C au thermomètre voiture et un pare-brise bien gelé, le thermomètre se stabilise autour des -3°C vers Charleroi et Namur puis entame une baisse progressive vers -5°C aux abords de Liège et Verviers où la neige commence à être bien présente sur les bas côtés. La grande dégringolade s'amorce alors en direction de Jalhay, -6 -7 -8 -9 -10 ... la couche de neige deviens massive et les champs plâtrés fument littéralement jusqu'à ce que j'atteigne un -11°C qui me suivra jusqu'en haut du Mont Rigi Arrivé en haut le froid est glacial, je n'avais plus l'habitude de telles températures, le vent souffle mais reste modéré ce qui limite la casse. Le lever de soleil en soit est décevant, il restait quelques stratus résiduels qui ont masqué le disque solaire et l'orientation vers l'E n'est pas optimale sur ce site. Je décide de m'enfoncer en forêt, l'heure dorée a tenue ses promesses avec un dégradé orangé subtile à travers la forêt et les nombreuses rangées de sapins et conifères L'ambiance est magique, je me délecte de ce platrage abondant et de cette douce lumière orangée de début de journée. L'heure tourne, la lumière deviens certes moins orangée et plus forte mais l'ambiance générale n'en demeure pas moins féerique, les sapins croulent sous la neige et il m'arrive même de m'enfoncer jusqu'à la taille sur certaines accumulations (soit un bon mètre de neige). Mes jambes sont bien gelées et les -10.1°C indiqués par mon skywatch xplorer4 au bout de ma main ne m'enchantent guère (on ne m'appelle pas Coldman pour rien) mais pas grave le spectacle mérite quelques grelotements Puis je me dirige vers le signal de Botrange et son fameux escalier conçu pour s'élever à 700m d'altitude une fois en haut (c'est une histoire Belge ce truc ), pas de chance aujourd'hui il était difficilement praticable Je décide ensuite d'aller faire un petit tour vers la station météo automatique du Mont Rigi, ce bon vieux Metar relève près de 50cm à la règle de mesure, chose intéressante il est même possible de consulter la T° de l'abri (arrondie au degré près) grâce à un petit écran sur le côté, la station affiche à ce moment -7°C. Je comptais à la base suivre le sentier didactique de la Poleur, seulement celui-ci n'était pas du tout dégagé, impossible donc d'y accéder. J'ai tout de même pu réaliser quelques photos en amont, bien entendu le platrage est toujours aussi abondant et la neige effleure même les branches de certains arbres. L'heure tourne, il est bientôt 12h30 et j'ai les crocs, je me décide donc d'aller en direction de Malmedy afin de gouter une bonne spécialité locale (non en fait je me suis avalé un bon Big Bacon à Quick ). La route pour y aller fait vraiment penser à un petit coin de montagne malgré l'altitude modeste Et même en centre ville de Malmedy l'épaisseur est importante, à la louche il y avait au moins 20cm quasi uniformes. Une fois le ventre rassasié je me décide d'observer le lac de Robertville qui est en fait un lac de barrage. C'est plutôt surpris que j'ai pu constater que celui-ci était entièrement gelé ! (aucune idée de la profondeur du dit lac cependant ?), ici depuis le Pont d'Haelen. Vous constaterez que des stratocumulus ont eu la joyeuse idée de se joindre à la fête, heureusement ceux ci n'ont pas fait long feu et ont vite déguerpi en cours d'après-midi. Ici depuis les hauteurs du barrage, assez sympa avec ce contraste gauche/droite au niveau des arbres et le soleil qui reviens à nouveau. La fin de journée approche et je retourne direction le Mont Rigi afin de finaliser cette session photo avec un coucher de soleil. Le froid est toujours mordant avec environ -6°C en haut, la lumière redevient des plus plaisantes Quelques cumulus rappliquent sans grande conséquence Douce lumière orangée sur fond de manteau poudreux Les teintes varient rapidement, tantôt orangée puis rosées comme ici Photolive: http://www.infoclimat.fr/photolive-photos-meteo-215458-neige-d-or.html?&start=40 Le soleil décline, toujours un beau spectacle Puis celui-ci s'évanoui à travers l'horizon, le froid redouble d'intensité et la pénombre tombe, sur le chemin du retour l'ambiance est spéciale et me donne l'impression de voir en N&B, cela n'a plus rien à voir comparé aux lueurs d'il y a encore quelques minutes Il est temps de rentrer avant que la lumière ne manque vraiment... Le retour en direction du bitume Lillois mis fin à cette escapade hivernale, pleine de souvenirs et d'images en tête !
    21 likes
  35. Quelques photos de la balade, faite dans ce secteur du saintois ! les altitudes sont quand même bien élévée pour de la plaine par la bas ! Il y a même un Col ! Puis la galère ! quasiment 1 heure pour sortir de ce chemins ! étant pris 3 fois dans une congère de ce type : C'est beau mais bordel ce qu'elles m'ont fait chier ! Et la fameuse découverte de la dernière fois ! cascade de l'étanche sur le brénon, 3m de hauteur de glace On fini par un petit pano de la zone a l'heure bleue bonne soirée !
    21 likes
  36. Bonsoir à tous, La Traversée de la montagne ardéchoise en ski de randonnée nordique vient de s'achever pour notre groupe: le cru 2017 fut exceptionnel en raison de conditions météos dantesques! Première journée entre la Croix de Boutières et le lac Ferrand: neige, Burle, pluie/neige....on a eu droit à tout...sauf le soleil mais quelle ambiance ! Fonteysse dans son jus La montée après le col de la Clède et la descente Jean-François et ses skis de rando très larges facile à la descente... Jean-Yves et son style inimitable... Le passage devant quelques fermes, certaines connues et d'autres moins... Et puis une bonne TMA, c'est aussi la pause resto avec cette année une Maôche qui nous a enchantés du côté des Sagnes, quel régal! Et l'auberge qui nous attend pour la nuit avec un bon feu de cheminée du côté du Rousset du lac près du lac Ferrand...Ardecho, merveillous païs La suite demain, là je suis fatigué!
    20 likes
  37. Je dois dire que sur la réplique, celle d'@Télézappeur a été encore + pertinente
    20 likes
  38. Bonjour, 10cm de neige fraîche cette nuit au village, 15cm à 1500m. Le paysage est magnifique.
    20 likes
  39. Bonsoir, La neige tombe très faiblement depuis la fin d'après-midi, et nous en sommes en 2cm ! Wow ! Voici 3 photos de nuit de ma sortie dans les monts valins, d'autres viendront petit à petit avec le temps :
    20 likes
  40. A ce jour jour, nul doute que l'on s'enfonce tout droit vers un ralentissement dans la durée du courant circumpolaire. Toutefois, le caractère majeur du SSW entrevu n'est pour le moment pas du tout acquis. CFS est toujours favorable à la mise en place d'un SSW significatif, mais GEFS, de son côté est beaucoup plus timoré, avec des scénarios relativement éparpillés. La dispersion d'ensemble est même plus importante, comparée aux jours précédents. On avance donc dans la semoule et il est toujours très périlleux de s'avancer sur les conséquences de ce futur SSW. Les ondes mises en jeu dans ce SSW demeureraient assez stationnaires dans les prochaines semaines. D'un côté, nous assisterons à l'amplification d'une crête chaude d'altitude au-dessus de l'Alaska. De l'autre côté, le vortex polaire, dont l'affaiblissement est à surveiller de très près dans les prochaines modélisations, surplombera une partie du continent eurasiatique. Chez GFS, on constate très peu de modifications quant aux placements des centres d'actions dans les 2 prochaines semaines. Il en est de même chez CFS pour une majeure partie du mois de février. Ainsi, la circulation générale dans la moyenne stratosphère pourrait donc rester bloquée encore très longtemps, si on s'en tient aux modélisations actuelles. Dans ce futur SSW, on retrouve des analogies assez importantes avec certains SSW passés. Je n'ai ici considéré que les SSW qui se sont manifestés entre la fin du mois de janvier et la fin du mois de février. Rien que sur les 15 dernières années, j'ai pu retrouver 3 SSW majeurs similaires à notre futur SSW au regard du dynamisme d'altitude : - Le SSW du 25 janvier 2006 (U60 = -30 m/s) - Le SSW du 26 février 2007 (U60 = - 8 m/s) - Le SSW du 24 février 2008 (U60 = - 15 m/s) Entre chacun de ces SSW, la configuration stratosphérique s'est avérée être la même (perturbations à ondes n°1 et placements des centres d'action relativement similaires). Pourtant, on peut tout de même reporter des différences de taille entre ces 3 animations. Sur l'animation de 2006, le vortex polaire s'est fait complètement anéantir par l'amplification d'une ondulation. La crête chaude d'altitude établie a forcé l'apparition d'un drain continu d'anomalies basses de géopotentiel en propagation rétrograde (circulation d'est d'anomalies basses suivant la "courbure" du blocage). Au bout du compte, il n'en est plus rien resté du tourbillon cyclonique à la suite de ce SSW. Ensuite, par échelle d'intensités décroissante, on retrouve le SSW de 2008. Les hauts géopotentiels ont réussi à prendre le contrôle sur le vortex polaire. L'affaiblissement du tourbillon cyclonique a été accentué, mais ce dernier n'a pas été en grande partie détruit, contrairement au SSW de 2006. Viens ensuite le SSW de 2007, avec beaucoup moins d'effets néfastes pour le VP. Il avait été peu affaibli par la poussée de hauts géopotentiels. On a donc 3 situations relativement proches les unes des autres par rapport à la configuration hémisphérique en moyenne stratosphère, mais les différences apparaissent au regard des intensités des phénomènes. Les issues de ces 3 SSW ont été par la même occasion bien différentes. Pour les 3 illustrations qui suivent, vous trouverez à votre gauche un profil vertical de NAM ou Northern Annular Mode (équivalent de l'AO), et à votre droite un composite des anomalies de pression en surface sur les 30 jours qui ont suivi le SSW considéré. Dans le cas du SSW de 2006, les conséquences sur le vortex polaire ont été conséquentes et la propagation de la perturbation s'est effectuée rapidement en direction de la troposphère. La perturbation stratosphérique a même été suffisamment importante pour affaiblir le tourbillon cyclonique sur une assez longue durée dans la basse stratosphère (jusqu'au mois de mars, comme nous pouvons le voir sur le profil vertical de Northern Annular mode ci-dessous). Au-dessus de l'Atlantique et de l'Europe, cela s'est traduit par 3 séquences à blocage nordique : - A la fin du mois de janvier : blocage centré entre l'Islande et le nord des îles britanniques - A la fin du mois de février : blocage centré d'abord sur le nord du continent européen, puis évoluant vers le Groenland, et le nord du continent américain - A la fin du mois de mars : pareil qu'en février approximativement Ensuite, comme nous avons pu le mentionner précédemment, le SSW de 2008 a été moins violent que le SSW de 2006. Il en a été de même en ce qui concerne les effets du SSW. Les effets se sont en effet propagés très lentement en direction de la basse stratosphère et de la troposphère. Sur les 20 jours qui ont suivi le SSW, le complexe dépressionnaire troposphérique est resté plutôt bien confiné au-dessus des latitudes arctiques et subarctiques. Cela s'est traduit par une période de courant zonal au-dessus de l'Atlantique et de l'Europe, avant que les premiers effets n'arrivent plus tard (sur la fin du mois de mars et le début du mois d'avril) avec 2 poussées méridiennes assez importantes au-dessus de l'Atlantique. Pour finir, parlons du SSW majeur de 2007, le plus faible des trois. Les effets se sont révélés très limités dans le temps : décrochages d'anomalies négatives de NAM quasi inexistantes. L'Atlantique et l'Europe ont été dominées par une répartition plutôt zonale des centres d'actions (circulation ondulatoire faible à modérée). Il a fallu attendre la fin du mois de mars pour voir un AS apparaître. Vers la mi-mars, un blocage a vu également le jour au-dessus de la mer des Tchouktches (au-dessus du "quadrant pacifique") ... ce schéma global est une conséquence typique des displacement events qui ne sont pas suffisamment puissants (pourtant ici il s'agissait bien d'un SSW majeur). Parmi les 3 cas que je vous ai exposé, les modélisations actuelles se rapprochent plus des SSW des 24 février 2007 et 26 février 2008. Quelques scénarii envisagent un scénario à la sauce 2006 dans la moyenne stratosphère, mais ces scénarii sont marginaux pour le moment.
    20 likes
  41. Bonsoir, I/Une réalimentation du blocage jusqu'à mercredi: Le lundi on aurait une nouvelle pulsion qui irait vers le RU, cela provoquerait un renouvellement du blocage avec le glissement d'une anomalie sous flux de nord. Forcément, avec un flux de nord les températures minimales seront plus "douces" que ces derniers jours. CA n’enlèvera rien à des gelés présente sur une grande partie du pays. Le NE continuera à s'amuser avec des -7°C quand même le NO -4°C et le SO -2°C: L'après-midi la douceur commencerait à réapparaître dans le SO mais dans le NE pas de dégel sur le NO-SE on tournera autour des 4°C. Le mardi on passerait sous un flux d'est avec un passage au flux d'est à cause de anticyclone placé sur le BENELUX . On suivra la petite anomalie qui se promènerait avec 1 petit cm prévu d'après ARPEGE sur certains secteur voir 2cm sur le GFS6z, WRF12z ne voit plus rien comme GFS12z. Les températures sous flux d'est seront plus froides avec des -6°C sur une grande partie du pays, -3/-4°C dans le sud et dans le NPDC à l'endroit ou serait l’anomalie. L'après-midi il ferait plus froid sur l'ensemble du pays avec des zones sans dégel plus nombreuses. Puis le mercredi on serait dans la continuité du mercredi avec le passage en flux ESE, l'activité dépressionnaire se décale de plus en plus et laisse place à un début de seconde dorsale: Niveau température le matin serait plus froid sauf pour les PDLL avec l'anomalie qui provoquerait des températures plus douce: L'après-midi dégradé nord et sud avec pas de dégel dans le nord. Le jeudi matin semble également froid mais moins intense que les autres jours. Personnellement je pense que le comportement de l'anomalie importe peu pour la suite. II/Plusieurs facteurs mal cerné mais dans tous les cas on semble tendre vers quelque chose de mou; mais qui sait...: On va comparer GFS, le duo FIM-NAVGEM, le duo CEP-UKMO, le duo NAVGEM-JMA, ARPEGE. Tout d'abord on a GFS qui a une situation isolé des autres, avec la dorsale du mercredi en ouest atlantique très vite rabattu et une activité dépressionnaire vraiment haute, tout ceci favorisant un zonal anticyclonique (flux de SO donc doux puis OSO) avec juste le jeudi un passage d'un laissé front sous flux de NO: Pour ce qui est de CEP-UKMO on a de net ressemblances (différence noté sur les cartes), on a une dorsale un peu plus haute favorisant une coulée d’anomalie à l'ouest du Portugal. Donc logiquement on aurait le droit à un flux de sud, mais ce qui est intéressant par rapport à GFS à 168h c'est que la zone barocline est bien plus haute grâce à une activité et une ondulation plus haute en latitude. Alors pour ces deux modèles c'est clair ce n’est pas assez haut on virerait en flux de SO-OSO également en fin de topic. Après on a un duo FIM(0z)-GEM ressemblant au niveau de la dorsale (un peu molle) à CEP et UKMO mais ne voit pas d'anomalie qui se glisse au niveau du Portugal. Sauf que la dorsale se fait manger par l'activité dépressionnaire plus intense et plus basse qu’UKMO-CEP. Sur GEM on obtient un zonal assez intense à basse latitude par la suite (flux ouest, humide). Chez FIM on aurait par contre un zonal anticyclonique à cause de d'une mauvaise évolution de la perturbation du vendredi vu sur GEM également: (je mets pas FIm sachant qu'ils se ressemblent comme deux gouttes d'eau à 114h) Ensuite on a NAVGEM/JMA qui sont assez proche de GEM/FIM et surtout de FIM dans le résultat pour JMA, mais eux prévoient une pulsion moins intense mais une activité dépressionnaire plus haute. Mais comme JMA-NAVGEM cette dorsale se ferait manger par l'activité dépressionnaire mais différemment, chez JMA on aurait un temps perturbé dans le nord avant la mise en place d'un zonal anticyclonique. Ce qui est intéressante c'est quand même l'activité dépressionnaire légèrement plus haute et comme on le voit sur NAVGEM donne tendance à une ondulation (flux NNO) plus conséquente à 156h que sur les autres modèles, même si la dorsale s’abattrait sur nous et provoquerait un zonal anticyclonique. Pourquoi NAVGEM différent alors? Grace à la dépression en haute altitude plus étendu à 114h que JMA. Aussi ils rejoignent GFS au niveau du comportement de l'activité dépressionnaire avec deux dépressions à 120h: Puis on a ARPEGE qui en mixe de tous les bons points (pour quelque chose d'hivernal) est plutôt intéressant à 114h, mais il a un petit plus c'est qu'il a une activité dépressionnaire mois forte à l’ouest de la dorsale. Tout est décrit sur la carte. Si on extrapole en noir à 136h et en vert à 156h-168h alors c'est sûr c'est de l’extrapolation pur mais quand on y réfléchie ça parait logique vu comment l'activité dépressionnaire est réduite: La P7 (mais aussi P6-18 mais avec une activité un peu trop forte pour ce dernier) de GEFS n’est pas loin de ARPEGE à 114h et dans l'évolution ça donne ça flux de N ou NNO un peu mou c'est vrai mais récurrent. Mais je vous laisse imaginer ARPEGE qui reste meilleur (pas non plus énorme) à 114h: Mais ce scénario est ce soir minoritaire à suivre si le français s'en tête. Cependant quand on fait le bilan c'est plutôt des conditions un peu perturbé le vendredi avant l'arrivée du zonal anticyclonique. Pour conclure, un début de semaine ou le froid resterait avec quelques possibilités neigeuses dans le nord mardi sans gros cumul. Ensuite on aurait une nouvelle dorsale qui essayerait de se former mais serait plus ou moins flingué selon la force d l’activité dépressionnaire. Ensuite selon les réglages on pourrait avoir un temps perturbé avec un flux de NO favorisant les montagnes puis très rapidement la mise en place d'un zonal anticyclonique (hormis GEM-ARPEGE-NAVGEM). Mais quelques incertitudes persistent à l'image de NAVGEM mais surtout ARPEGE qui était le premier à voir la ré alimentation du blocage en début de semaine. Alors restons prudent avant d'affirmer le zonal anticyclonique, sachant que quelques scénarios GEFS supporte le français... Sachant que l'on a une récurrence depuis début janvier à la disparition du zonal même à MT avec la mise en place d'une pulsion. Ciel d'encre l'a bien démontré ci dessus. Bonne soirée. Gugo
    20 likes
  42. Petit passage hier soir en Ardèche et levé très tôt (càd 7h pour moi ) pour le départ en HL et je n'ai pas regretté, le ciel était magnifique avec le Ventoux en mode volcanique. Pluie continue (du col de la Chavade à Issarlès) et Ta de +3°C sur le parcours des cols (Meyrand/Pendu) et Issarlès (totalement au vert !). Coté enneigement le plateau ardéchois n'a pas encore trop souffert avec encore 30 à 40cm entre Bauzon/La Chavade et après Lanarce c'est la misère, beaucoup de près déjà au vert, il faut bien se rapprocher du massif du Mézenc pour retrouver un paysage un tantinet hivernal. @Ffred pas de photo de Loubaresse ce matin, pour une fois le village n'était sous son meilleur jour
    19 likes
  43. Situation complètement atypique après le défilé océanique que nous connaissons actuellement. J'ai rarement vu un aussi puissant anticyclone russio scandinave se battre contre le reste du monde !! La France au carrefour des influences comme d'habitude. La France c'est ni chaud ni froid ni venté etc c'est pour cela qu'on est si divisés en tout. C'est pour rire hein ? Ça fait 7 ans que j'étais pas venu ici donc il est préférable de faire sourire. En tout cas c'est une belle période météorologique pour les passionnés. Et j'en suis... La vie est un ciel d'éclaircies, la vie ressemble à la météo. A tous les passionnés... Amitiés
    19 likes
  44. J'ai demandé au ciel tout à l'heure s'il était possible d'avoir une situation très hivernale sur la France ce mois-ci. Voici ce qu'il m'a répondu :
    19 likes
  45. Vers une fin d'hiver très froide sur l'Europe ? Cette année malgré une QBO d'ouest, l'activité solaire bien faible a empêche une réelle cohésion du Vortex polaire troposphérique. Une certaine récurrence aux dorsales océanique a été observé. ,avec logiquement de gros déficit thermique sur leur façade orientale ( Portour de la Mer Noire, cote ouest américaine ). Cependant dans un contexte de réchauffement planétaire, les anomalies douces ont largement dominé. +Une première offensive hivernale a touché les latitudes moyennes au mois de janvier. Pour marquer l'entrée en 2017, deux dorsales ont attaqué le VP simultanément coté pacifique et atlantique. S'en ait suivi deux décrochages remarquables, l'un sur les USA et l'autre sur l'Europe Centrale. Alors que le froid a perduré sur le vieux continent, les USA ont vite retouver une douceur d'une régularité incroyable. +Fin janvier (actuellement en faite ), le blocage européen est enfin tombé après 1 mois de domination battu par la circulation océanique qui a bénéficié d'un regain temporaire. Mais un mois après l'offensive du 1er janvier, les HP pacifiques ont décidé de remettre ça, une poussée subtropical orienté plein sud remonte jusqu'au détroit de Béring et penètre profondément l'Arctique. Dans le même temps des géopotentiels assez élevé gagne la Scandinavie sous l'effet d'un jet faible mais constamment orienté au sud. C'est de la que tout commence : +Cette apport d'énergie exeptionelle à très haute latitude va se propager progressivement vers l'ouest. Cette onde rétrograde (vers l'ouest, dans le sens contraire du jet) est lente et se dépalce à une vitesse beaucoup plus faible que les ondes barocline classiques (talweg, dépression). Dans une semaine, l'onde retrogade en plein sur la sibérie, le blocage scandinave malgré une faible alimentation en air subtropical va s'auto alimenter grace à l'onde retrograde. Sans oublier la mjo phase 6 qui joue probablement son rôle plus ou moins directe. + Dans deux semaine, toujours bien aider par la MJO très en forme, l'onde de rossby va continuer son chemin vers l'occident, une transition du régime de blocage vers un régime NAO- avec un blocage vers l'Islande semble probable d'ici 2 semaines. Que ce soit claie je ne prevois aucunement une vague de froid chez vous dans le Lot et Garonne ou la Cher et Loire, j'anticipe juste un alligmement remarquable d'ingrédient favorable à une circulation bloquée favorable à un temps froid sur l'Europe. J'ai d'ailleurs oublier de parler du SSW mais d'autres l'ont dejà fait.
    19 likes
  46. Ce soir au Laubies mont Lozère : la suite demain les amis
    19 likes
  47. eh ben ça tombe toujours, la T est redescendue, Ta -1,5° coup les flocons sont plus petits mais très serrés. Le vent ESE souflle. Par contre absence totale du chasse neige!! ai pas vu passer le car de ramassage scolaire.
    19 likes
  48. Écoute pépère, ça fait plus de 10 ans que je commente les modèles ici, que je poste des observations, et essaie à mon petit niveau de faire des analyses... C'est très prévenant de ta part de nous rappeler à l'ordre lorsque nous manquons d'objectivité. Mais si tu veux de l'objectivité, ce n'est pas sur un forum de passionnés qu'il faut venir Après tu m'autoriseras à trouver que la situation est déconcertante, car même si l'on sait - par expérience - que les modèles ont souvent du mal à gérer la fin d'un blocage, ce coup là on est quand même dans du jamais vu... En tout cas depuis que je scrute les modèles !
    19 likes
  49. Super ! (dommage pour le timing, la "Journée internationale des calins" c'était hier !)
    19 likes
  50. Ski à Métabief ce matin, voici quelques extraits choisis du paysage. C'était magnifique. Le Mont d'Or et le Mont Blanc Mer de nuage sur le Lac de Joux (Suisse), on voit la Dôle qui ressort derrière Le Suchet en Suisse Mer de nuage et les Alpes Suisses. Avec ce temps et ces paysages on se régale, c'est vraiment du bonheur. Seul bémol, il manque 50cm de neige pour profiter des hors pistes, car là ça touche partout. Ps: vous pouvez cliquer sur les photos pour les voir en grand.
    19 likes