Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content since 18/05/2017 in all areas

  1. Bonsoir ! Les conditions (atmosphériques en tout cas) deviennent pleinement estivales en haute-montagne. L'occasion rêvée de repartir faire un tour en Vanoise en tentant quelque chose de plus haut! Le sommet visé n'est pas forcément très connu : la Pointe de l'Observatoire à 3015m, mais j'avais eu des retours (et rien que le nom est parlant!) sur le panorama exceptionnel visible de tout là-haut. Le départ "officiel" étant le parking du plan d'Amont à un peu plus de 2000m, je décide de corser l'affaire en partant directement du village d'Aussois aux environs de 1500m. Dès le départ, l'ambiance est super sympa ! : J'ai fait d'autres photos du village complet vu d'un peu plus haut, mais malheureusement elles sont floues... Quoiqu'il en soit, la montée d'Aussois jusqu'au barrage n'est pas très intéressante avec une partie sous la forêt et une autre grosse partie carrément sur la route. Ça devient nettement plus sympa une fois qu'on passe au-dessus du plan d'Amont. Dommage, le lac a été récemment vidé apparemment : La neige arrive avec des premiers névés autour de 2100m, puis enneigement continu dès 2400m. Des valeurs qui ont donc assez peu évolué par rapport à la semaine dernière - faut dire qu'il y en a une sacrée couche dès que l'enneigement devient continu ! En arrivant dans le fond d'Aussois, l'objectif est la petite langue enneigée dépassant au centre : Très vite la neige s'impose dans le vallon. Je croise d'autres randonneurs : Il reste une bonne couche : Marécages hivernaux : Arrivée au refuge : La vue depuis le refuge (encore fermé) est juste incroyable : A noter que le point d'eau potable n'est pas encore remis en marche au niveau du refuge. Après manger, je repars en direction de la pointe. Les traces commencent à être de moins en moins nombreuses et je suis un tracé encore frais fait par des randonneurs en raquette. Ça monte assez bien et, malgré la chaleur, j'enfonce à peine les chaussures. Par contre, la neige a une drôle de tête : elle est comme "lustrée" en surface, de loin on pourrait croire que tout est gelé alors que pas du tout ; c'est surement la grosse douceur qui lui donne cet aspect, d'ailleurs la fonte est très importante... J'avance sous l’œil attentif de la Point de l'Echelle ! Arrivé au col d'Aussois (un peu plus de 2900m), il n'y a plus aucune autre trace fraîche. En revanche, des anciennes traces de ski de rando recouvertes par le mauvais temps récent sont discernables. La pointe de l'Observatoire, que l'on ne voyait plus depuis un bon moment, ré-apparaît enfin : (ma trace prise à la descente : ) Dernière montée bien raide dans la neige, et puis voilà, arrivée au sommet avec la vue bien méritée ! Tout y est, c'est dingue : Mont-Blanc, Vanoise Sud en intégralité avec la Dent Parrachée qui se détache bien, massifs frontaliers, pointe de l'Echelle, la vallée à gauche descendant sur Pralognan-la-Vanoise, celle de droite vers Aussois... Il fait vraiment très doux, et il n'y a pas du tout de vent au sommet, du coup je reste en short/T-shirt ! . Beaucoup de coulées de la semaine dernière, légèrement recouvertes depuis, croisées aujourd'hui : Voilou . Un peu plus de 1850m de D+ sur la montre, mais surtout une sacrément belle randonnée, car les photos ne retranscrivent malheureusement pas l'ambiance de fou qu'il y avait là-haut !
    20 likes
  2. Non mais laissez tomber ce Navgem et ses 40°C...ON voit bien, sur cette même carte, que ce modèle ne tient pas la route du tout. 40°C sur les DeuxSèvres sous 20°C à 1500m, ok, à la rigueur, mais alors pourquoi ne ferait-il que 33°C sur les Landes, et à nouveau 39°c au pied des Pyrénées? A en juger par les cartes de précipitations prévues par ce même modèle ce jour-là, rien de ce côté là ne pourrait expliquer de tels écarts. Idem pour le nord-est, on se demande pourquoi Colmar aurait 10degrés de moins que Nevers, pourtant sous la même masse d'air. Bref, du grand n'importe quoi... Si il faut vraiment proposer des valeurs, l'échéance de 7 jours impose un recul certain, qui ne se traduit certainement pas par l'utilisation du déterministe d'un modèle en particulier. Taper localement dans du 35°c dans le sud-ouest ou le centre-ouest, aussi élevé que cela puisse paraître pour une fin mai, me semble déjà bien plus raisonnable, même si je m'étonne en disant ça de maximas en France pour une fin mai, mais bon...On est en 2017, les records c'est fait pour être pété à la moindre occasion ( manifestement du moins), et surtout, faut bien commencer à le préparer, le terrain pour ces fameux 40°c. Mais on va encore attendre quelques semaines peut-être ( j'espère...) Plus que le niveau des maximas à vrai dire, la grande question que je me pose, c'est est-ce que ça y est, sommes nous sur le point de basculer dans la configuration estivale type de l'été 2017 pour de bon, avec retour/accentuation de la sécheresse, et surtout début des grandes périodes stables de chaleur? Peut-être que 30 ou 40 ans en arrière cela resterait simplement un intermède, mais aujourd'hui, on peut aussi très bien penser que ça va être là le schéma récurrent des prochaines semaines/mois à venir, en dehors de brèves interruptions.
    19 likes
  3. Bonjour à tous, En ce 17 mai 2017, la chaleur fait son grand retour sur la moitié nord du pays, avec des températures plus atteintes depuis fin mars! L'humidité et la dynamique sont présentes et l'effet est immédiat en cette saison: ça cape! Problème, le front froid est très pénétrant et casse toute l'instabilité sous forme d'une limite sèche qui tend à pousser très loin dans les terres depuis l'Atlantique et la Manche. Mais les modèles prévoient son arrêt à hauteur de l'Yonne... Il s'agit donc de la zone la plus prometteuse pour chasser: au point d'équilibre des deux flux: sud et ouest. Le 2km montre de nombreux départs dans plusieurs régions mais pour les raisons citées ci-dessus, les plus crédibles se situent dans l'Yonne, où le flux de sud stoppe au mieux le flux d'ouest. Comme prévu, la journée est belle et chaude, il fait entre +27 et +30°C en moyenne sur la moitié nord... Pas un souffle d'air et moiteur sensible. Puis, en soirée, l'air frais gagne très rapidement les régions centrales... à l'exception de l'Yonne et de la Nièvre qui, comme prévu, restent à l'abri: Alors qu'il fait +18 à +19°C en Beauce, les températures oscillent entre +24 et +26°C entre Auxerre et Nevers à 20h! 21h15, Irancy, les altocumulus se lèvent et bourgeonnent franchement sur une ligne de près de 100km le long de la vallée de l'Yonne. 1] Les premières averses ne tardent pas à apparaître! Puis, à 21h45, les premières décharges apparaissent en illuminant légèrement les bases nuageuses. Le nombre d'averses explose le long de la ligne. Amaury et Henri me rejoignent sur le point de vue avec une sympathique compagnie, toujours cool de déconner sous l'orage! 2] 22h, la carte foudre commence à s'illuminer de partout! L'activité électrique augmente lentement mais régulièrement si bien que les flashs deviennent de plus en plus fréquents, les premiers canaux apparaissent en illuminant la structure nuageuse. 3] L'évolution radar est plus que favorable, une ligne quasi continue d'orages de plus de 100km se dresse à présent face à moi! le déplacement est lent, guère plus de 10km/h. Le crépuscule s'avance et la nuit tombe progressivement dans une ambiance délicieuse: foudre, grande douceur (+22/+23°C) et grillons... le tout au son du tonnerre. 4] 5] Cette première salve s'effondre et tend à soulever un outflow important: de bonnes rafales de vent se lèvent par le nord. A présent, le vent converge depuis 3 points cardinaux: nord, ouest et sud. Cela aide à lever une cellule bien plus puissante que les autres et à la faire ressortir de la ligne... Il s'agit d'une possible amorce supercellulaire. Cependant, le manque de cisaillement et d'hélicité n'aideront pas à réunir les conditions nécessaires à la formation d'une véritable SC. L'orage me gratifiera tout de même d'un joli nuage mur brossé. 6] Cette cellule est happée par le flux de sud et se désolidarise réellement de la ligne tout en aspirant la quasi totalité de l'énergie sur son passage: le reste de la ligne meurt progressivement (notamment la partie sud)... mais cet orage me remonte droit dessus! L'activité électrique y est également beaucoup plus important que sous les orages d'altocumulus de tout à l'heure. La foudre refait son apparition mais tombé régulièrement hors cadre très en amont des précipitations. Des flashs au zénith me persuadent de continuer à photographier le centre du rideau de pluie en cas d'impact proche... mais il n'en sera rien, hélas. 7] Les décharges capturées n'en restent pas moins esthétiques entre grands internuageux et foudre ramifiée. 8] Cette photographie, malgré l'impact moins esthétique, a le mérite de mettre en avant la puissance du rideau de précipitations. La grêle y est probable! 9] L'orage finit enfin par s'approcher vraiment trop près et la pluie commence à tomber... Les impacts frappent le village en contrebas et provoquent des surtensions et courts-circuits, comme le montre le power flash à proximité de cet impact. 10] Le remballage de matos s'effectue sous un véritable déluge, après avoir tout mis au sec je me réfugie dans la voiture... La foudre frappe parfois vraiment pas loin, avec deux impacts au tonnerre quasi instantané. L'ambiance est extra, surtout avec les sensations de début de saison! Puis, la cellule s'éloigne en faiblissant, je remonte de l'autre côté de la crête d'Irancy pour y voir l'orage s'éloigner. L'activité baisse rapidement une fois arrivé sur le secteur de Tonnerre, la cellule lâchera uniquement quelques intranuageux et de rares impacts. 11] Contentitude!
    19 likes
  4. La chaleur monte : 17,5°C cet après-midi, sous un ciel largement dégagé. Ce matin grimpette à bon pas depuis le col de Prat-de-Bouc jusqu'au Plomb du Cantal - je profite de ce que les troupeaux soient encore en contrebas pour y amener ma chère Iris de la Loupette (pas besoin de surveiller toute cette gente animale aux réactions parfois surprenantes (et j'ai passé l'âge de me faire courser par des vachettes). Laquelle Iris jouit des derniers névés, la neige des jours derniers, bien fraîche, et court après les zoziaux. Plus fais au sommet, mais pas tant que ça (autour de 9°C) et de toutes façons, marcher à vive allure vous réchauffe) Le Puy Griou au premier plan : Peyre-Arse et le Puy Mary Le Puy de Sancy à l'horizon : Le Plomb du cantal à gauche et les crêtes vers l'ouest : Un petit coup d'oeil plus à l'est, des pierriers au premier plan, à droite le col de la tombe du Père et plus loin, les contreforts du plateau planézard, et la Margeride à l'horizon :
    18 likes
  5. Passage tôt ce matin au col du Pas de Peyrol alors qu'il y neigeait encore un peu. Il y avait environ 5 cm sur la route : début de la descente versant Jordanne :
    17 likes
  6. Situation assez atypique hier et sortie prolifique ! Dame Nature aura été parfaite avec moi et je la remercie ! <3 Peu convaincue en toute fin d'après-midi en raison de l'arrivée rapide du vent d'Ouest, je pars de la maison avec simplement l'idée "d'aller voir ce que donne le ciel". J'aperçois alors un beau petit train de bouillonnements qui se fait vers l'Est (frontière Dordogne/Lot mais plutôt côté Lot). Le hameau où je me poste a l'avantage d'offrir des vues à 360° selon où on se place, et la vue vers le Sud-Est est la plus lointaine, avec en bonus le château de Beynac quelques km plus bas vers la vallée de la Dordogne. J'arrive au bon moment, dans la bonne direction et surtout au bon endroit ! En effet je me trouve suffisamment loin pour observer une ligne bien structurée et rester au sec tout ce temps et suffisamment proche pour être bercée par les éclairages et les grondements. C'est quand elle est face à moi que la ligne adopte sa plus forte intensité (jusqu'à plus de 40 mm tombés localement dans le Nord-Ouest du Lot) Mais qu'est-ce que j'observe ? Les grondements sont plus proches, et les paysages au loin qui étaient encore au sec se font gagner par le rideau de pluie très opaque ! J'étais pourtant placée au Nord-Ouest de la ligne, en situation "normale", et d'une la ligne se serait éloignée vers le Nord-Est, et de deux elle aurait été propre sur sa face Est et un peu dégueu à l'Ouest. Là c'est tout le contraire (quelqu'un aurait-il analysé la situation pour expliquer ce comportement atypique ?) Bref, une sortie pas du tout préparée et très chanceuse ! A venir demain le time-lapse de tout cet orage (j'ai plus de 1000 photos, il faut le temps de mettre à traiter tout ça xD) Ces photos ont été prises entre 20h40 et 20h50
    17 likes
  7. Bonjour, il a un peu neigé cette nuit en Margeride. Les pâturages et autres surfaces herbeuses sont recouverts de blanc des 1000m d'altitude. Un peu comme pour Ivoire42, j'ai droit à ma journée de RTT aujourd'hui. Par contre pour monter au Truc de Fortunio (1550m) c'était bonnet, gants, écharpe et veste d'hiver.
    15 likes
  8. Et voilà, on se dirige peu à peu, mais de plus en plus sûrement, vers le fameux plateau anticyclonique. Le possible changement de conditions à l'issue de ce topic se fait de moins en moins présent, la baisse initiale pour début juin disparaît progressivement des ensemblistes, à la place, on reste 5 bons degrés en permanence au dessus des normes, et les signaux de précipitations se font la malle dans le même temps. Programme des réjouissances: soleil, soleil, soleil, chaud, chaud, chaud, fini les orages. Normal, on entre dans la saison chaude... Sur le nord-est: Du côté de Paris: Où on navigue 5-10°C au-dessus des normales Dans le sud-ouest vers Bordeaux: Où règneront des conditions andalouses, mais avec un petit risque supplémentaire d'instabilité en fin de topic, en raison des conditions dépressionnaires sur la péninsule ibérique. Dans le sud-est: Etonnante régularité à 5°C au-dessus des normes tout du long. Diagramme sec, mais c'est moins étonnant là bas en cette période. Et enfin, du côté de Brest: Même la Bretagne s'essaie aux conditions espagnole sur la durée, et le graphique nous enseigne que le changement de temps ne viendra pas par l'ouest non plus. Bref, je crois que pour les amateurs de bronzette, ça va être tout bénéf, mais pour la très grande majorité des passionnés de météo, voilà potentiellement 10/15 jours d'ennui terrible qui s'annoncent. Très mauvaise nouvelle aussi pour la sécheresse de manière générale, le petit bénéfice des pluies de mai, et le providentiel retour dans les normes côté température pendant les 3 premières semaines, risque fort de s'évaporer très rapidement avec ces tendances. Bon, allez on prend son mal en patience. On sait faire, les derniers hivers ont inculqué la sagesse à plus d'un passionné
    14 likes
  9. 10.3°C avec de beaux retours du soleil et voilà...oublié la neige. Une petite photo résumant tout le charme et les changements rapides d'ambiance de cette région, "allez les verts ! "
    14 likes
  10. 2 photos prisent ce matin lors du lever de soleil et après : Il a fait 19.1°C cette après midi ciel voilé et vent du sud modéré a assez fort sous rafale
    13 likes
  11. Bonjour ! Une fois n'est pas coutume, C’est à la one again, once again (jeu de mots dont je suis peu fier) que je repars sur le haut de la colline Montrabéenne voir un orage puissant arriver de l’Ouest. Un premier obstacle se dresse devant moi, le terrible champ de blé non labouré du paysan montrabéen ; dès lors le photographe en herbe que je suis se débat à grandes enjambées avec ces redoutables épis de blé pendant qu’à son désespoir les premiers impacts de foudre positive à l’avant pilonnent les plaines toulousaines. Je m’installe, prise de vue, paysage cahotique, pas un souffle … Et elle surgit soudain. La faune montrabéenne me recrache l’un de ses pires suppôts : la sorcière blonde péroxydée du domaine Pastel. Sortie de nulle part dans la haie elle me fixe. Petits sourires dignes d’un premier speed dating et un orage éclate alors dans l’orage même ; la sorcière me crache ses psaumes sur la propriété privée de son morceau de champ que j’ai eu le malheur de souiller de mes chaussures futsal Kappa durant 10 colossaux mètres. Ce chant sur la propriété privée à n’en pas douter a ébranlé les pauvres Marx et Engels dans leurs tombes. Mais comble de l’aberration, l’activité électrique devient soudain maximale tandis que j’amadoue la vieille carne hystérique, en lui confessant ma passion encore peu ordinaire. Victoire le monstre fuit ; et un autre miracle vient vaincre mon désarroi. Et la lumière fut. C’est un impact de foudre positive qui vient marquer mon objectif. Miracle oui car photographier un orage de jour est aussi difficile que de se débarrasser du satan Hanouna dans l’audiovisuel. C’est dire. Mais les belles choses ont une fin, et la fin est aussi larmoyante que le Titanic maudit avec Di Caprio, mon orage se noie dans la pluie …
    12 likes
  12. Ce qu'on peut dire ce matin, c'est que le top départ est donné pour une belle vague de chaleur pleinement estivale, voire plus si affinités, suivant les régions et la tournure que ça pourrait prendre au niveau synoptique et temporel. Ete 2017, premier assaut de taille. Un coup d'oeil aux ensemblistes pour la semaine prochaine, même si on pourrait désormais raisonnablement déjà utiliser les déterministes, tant la chose se cristallise à grande vitesse à présent. Situation à 500hPa pour jeudi prochain: GFS 00/Ens EC 12 / Ens Bon, ça, c'est fait, pas de souci. Cette journée de jeudi marquera l'arrivée de l'iso 15+/850hPa par le sud-ouest, soit le début des conditions très estivales. Ce sera sans doute déjà chaud sur tout l'ouest du pays, sous la dorsale, tandis que vers la façade est, on bénéficiera encore d'un léger flux de nord sur le rebord est de la dorsale, avec une masse d'air momentanément un peu moins chaude en altitude. Blocage de la situation vendredi, comme il se doit dans cette configuration fortement méridienne avec dorsale nord africaine sur l'ouest de l'Europe GFS 00/Ens EC 12 / Ens Si les géopotentiels pourraient légèrement baisser, la France sera placée en plein sous le coeur de la dorsale. C'est une grande moitié sud-ouest du pays qui basculera sous l'iso 15/850hPa, depuis la Normandie jusqu'aux Alpes. Le nord-est résistera encore un tout petit peu, mais les conditions y seront ici aussi déjà estivales. Pour samedi, peu de changement: GFS 00/Ens EC 12 / Ens La dorsale campe toujours sur la France, toujours accompagnée du 15+/850hPa sur une grande moitié sud-ouest du pays. Les valeurs dépasseront les 25°c à peu près partout en plaine, la barre des 30°C sera souvent franchie, et celle des 35°c approchée ( ou dépassée localement) dans le sud-ouest. Ca n'a en soi n'a rien d'exceptionnel pour une fin mai, mais plus que le niveau des températures, c'est la durée de cet épisode qui risque de lui conférer un caractère peu banal. Grosses interrogations concernant la fin de ce topic et le début du suivant: la faiblesse des pressions vers les Açores, déjà visible sur les 2 cartes ci-dessus, pourrait aboutir à un enkystement sur la péninsule ibérique, ce qui pourrait constituer les bases d'une poursuite, voire d'un renforcement supplémentaire de la chaleur pour le début de la période 29mai/4 juin dans l'option la moins raisonnable. Bon c'est encore plutôt flou, mais disons qu'avant le rafraîchissement moyen vu par les ensemblistes à partir de début juin, une apogée serait effectivement tout à fait envisageable dans ce type de config. On va espérer par contre que l'apogée ne va pas se transformer en plateau anticyclonique durable au fil des runs, car ces dorsales nord africaines, une fois bien installées, sont on le sait difficiles à déverrouiller, profitant de la moindre faiblesse pour reprendre leur position initiale en 2 temps/3 mouvements.
    12 likes
  13. Sympathique arc-en-ciel suite à la dernière (?) averse de la journée, immortalisé depuis la maison au smartphone : 27,0mm au final sur cet épisode (sachant que nous n'avons pas été touché par la première salve pluvieuse hier jeudi en journée) Merci pour le partage des photos ! Dans le même secteur, je peux te conseiller le col de l'Oeillon avec si le temps s'y prête une superbe vue sur la vallée du Rhône et les Alpes. Toujours dans le Pilat, vallée du Furan plus précisément, le barrage du Gouffre d'Enfer est à voir (accès par Rochetaillée). Pas très loin, le point de vue à côté de l'émetteur du Guizay propose un panorama sur Saint-Étienne et une grande partie du département de la Loire. A l'Ouest de la ville, les Gorges de la Loire sont à découvrir : Pont du Pertuiset, Chambles, château d'Essalois, barrage de Grangent, Saint-Victor-sur-Loire, plateau de la Danse. Hé oh on laisse Thoupie42 en dehors de cette histoire . Si WRF était déjà hors-jeu pour moi depuis longtemps niveau des précipitations (pas mauvais par contre niveau vent sur mon secteur), les autres modèles (ARPEGE, AROME) vont devoir cravacher durs pour retrouver ma confiance après les nombreuses déconvenues de cet hiver sur mon secteur. Finalement GFS aura été le plus souvent le plus proche de réalité (je parle toujours niveau précipitations).
    12 likes
  14. Salut tout le monde, En déplacement professionnel du côté de Fraisses pour la semaine j'en ai profité pour monter du côté du Crêt du Perdrix en fin d'après-midi. Assez agréable au sommet, vent faible et 4°C au thermo, jusqu'à une bonne averse de grêle qui m'a bien refroidit. Les traces neigeuses de la pertubation de ce matin étaient toujours présentes au delà de 1300m. Si vous avez des conseils sur les coins à visiter autour de Saint-Etienne je suis preneur ! Bonne soirée
    12 likes
  15. Je suis monté en coup de vent quasiment au sommet du Mont d'or. A 1400m environ, 5/10cm de neige: Un peu plus bas vers 1200m:
    12 likes
  16. La nouveauté ce matin c'est la mise en place brutale et surtout durable (ça c'est la grosse modification) d'un ancrage subtropical de plus en plus proche de l'hexagone, et c'est cette proximité qui déclenche des prévisions de températures d'une grande variabilité selon les modèles mais tous voient plus ou moins vite et plus ou moins fort l'approche de cette langue chaude en fin d'échéance et au début de la suivante. De ce point de vue, GEM aura été le premier à donner le bon signal si cela se confirme. Quand on se rappelle à quel point nous étions engagés par les modèles sauf parfois Gem il y a quelques jours vers une dernière décade de mai quasi automnale avec un ancrage simplement 1000 à 2000 km plus au large, qui plus est ne semblant alors pas solide, on peut soit se dire qu'on va vers des scénarios très chauds si la correction de tir s'amplifie au point de suivre GEM, soit envisager que les prévis à long terme sont décidément peu fiables en ce moment. Mais la résistance de l'ancrage subtropical à proximité immédiate du pays prend du galon ce matin, avec dans un premier temps toujours une grande amplitude des températures du nord est au sud ouest, mais dans une fourchette tirée à la hausse. Symbole en tout cas de cette tendance estivale précoce, l'annulation par MF ce matin de l'ultime passage pluvio orageux de ce lundi...
    12 likes
  17. Merci Ffred pour ce bilan ! Balade de deux heures en estives en soirée (entre 19 et 21h) au-dessus de la forêt du Ché. Temps magnifique et grande douceur (environ 14°C en altitude, un peu moins à l'ombre) avec un vent très léger. Le pied. De toutes façons, en été, par grande chaleur, je ne sors qu'en soirée ou en tout début de matinée.
    11 likes
  18. Bonjour, Je profite du temps calme et doux en montagne pour revenir sur le bilan de l'hiver 2016-17 à l'échelle du Massif central: très doux, inégalement arrosé (Ouest déficitaire et Est excédentaire), globalement peu enneigé, sauf dans la partie Est. Ci-dessous une carte pour illustrer la situation : On relève en général 40 à 60 jours de neige au sol entre 1000 m et 1200 m, des valeurs inférieures de 15 à 30 jours aux Normales, avec certains secteurs particulièrement défavorisés comme l'Aubrac et la Margeride: à Laguiole seulement 22 jours de neige au sol, alors que la Normale est de 45 jours, à St-Sauveur de Ginextoux 50 jours de neige au sol en 2016-17 contre 75 jours pour la Normale. Les épaisseurs maximales sont modestes, en général < 30 cm entre 1000 m et 1200 m, sauf sur la bordure orientale où les épaisseurs ont dépassé 50 cm voire 1 m à la faveur d'un épisode méditerranéen fin janvier (110 cm mesurés à Loubaresse par exemple). Pour éviter de polluer le topic suivi, je renvoie sur ce lien pour le bilan détaillé. Bonne soirée
    11 likes
  19. Hier juste avant d'aller me coucher comme tous les soirs je jette un coup d'oeil à la fenêtre, et j'aperçois des éclairs à l'horizon. Ce n'est pas la première fois que ça arrive (on peut observer des orages très lointains dès lors que l'horizon n'est pas bouché par un relief proche et qu'il n'y a pas trop de "pollution lumineuse") mais je ne les avais jamais photographié jusqu'à aujourd'hui Une consultation rapide du radar de précips me permet de situer les cellules, elles sont à un peu plus de 280 kilomètres du Grau, en Italie. Bon les photos ne sont pas jolies mais c'est quand même pas souvent qu'on en voit de ce genre je pense ^^
    11 likes
  20. Bonne visibilité du massif du Mont-Blanc ce soir juste avant le coucher du soleil Encore quelques faibles averses il y a une heure. Ta 10,9°.
    11 likes
  21. La neige et le froid ne sont pas descendus jusqu'à nos plateaux (malgré leur remarquable altitude), donc tout va bien ! Suis passé vite fait à Pauhac pour un article du journal, et j'en ai profité pour prendre une photo du Plomb du Cantal : ça a blanchi sans plus (au-dessus de 1500m) : T. actu 10°C. Pluviotte avec un peu de vent. Ciel torturé.
    11 likes
  22. Sur le plateau ardéchois (après le col de Meyrand) et en HL (coté Mézenc) la LPN est descendue également assez bas (900m) contrairement aux prévisions qui tablaient sur du 1400 voire 1300 m au mieux. 3.5°C à mon arrivée en HL (10h) et la neige en prend déjà un bon coup avec quelques timides apparitions du soleil. Du coté de La Chavade Bel Air et de Lanarce ce matin, et pour confirmer le très sérieux dicton " à la St Yves le beau temps arrive"
    11 likes
  23. 11 likes
  24. Elle aura bien fait fuir les étudiants qui sont déjà en mode vacances, une nuée de jeune regagnait le terminus de la ligne 3 du tramway à Pérols Bien belle convection à la sortie du boulot, quel plaisir de voir ça sans avoir à faire des heures de routes Activité orageuse très anecdotique mais bon ça on pouvait s'y attendre donc pas de regrets de ce côté la, je suis tout autant accro de cette mousse et ces rideaux avec le ciel bleu, c'est l'Étéééééééééééééé !
    10 likes
  25. Bonjours a tous ! la saison orageuse a franchement démarrer dans le Grand Est la semaine dernière, je vous propose donc un petit récits des ambiances rencontrées durant cette semaine ! Tout d'abord le 12 Mai, nous partons en équipe (Alsace Lorraine Chasseur d'orage sur FB pour les curieux ), direction la Meuse dans un premier temps, l'activité orageuse est finalement encore plus a l'ouest, sur la Marne : Nous arriverons trop tard, l'occasion tout de même de capturer nos premières foudre de l'année : Lendemain, 13 Mai, nous somme cette fois 2 a tenter notre chance après le travail, tout d'abord poster vers Nancy, l'activité orageuse restera franchement timide, toute fois une ligne instable semble venir de Meuse, nous remarquons depuis Nancy une ligne de congestus a l'avant, on décide donc de foncer plein ouest en esperant une explosion de celle-ci. Et c'est un pari gagnant, la ligne explose pendant notre court trajet : L'orage est puissant, l'activité est intranuageuse mais soutenue, un arcus se dessine rapidement : Nous somme alors manger par la bête : Nous tenterons de lui repasser devant, sans succès, mais ce sont les premières vraies structures de 2017, la bonne humeur est au rendez vous 14 Mai, activité convective prévue faible, elle le sera et sans grand int^éret, je bois alors une petite binouze tranquillement en ville avec des amis, mon amis avec qui je chasse la plupart du temps m'envoie alors un sms, une averse plutôt costaud s'est former en Meuse et risque d'arriver sur Nancy pile au soleil couchant. Il ne m'en fallait pas plus, je fonce au point de vue et arrive juste a temps pour observer ce très bel arcus au soleil couchant sur la Ville ! ;D Superbe moment et une ambiance comme seul les couchés de soleil convectif peuvent en offrir ! Nous en venons alors au 17 Mai, départ 17 heure de Nancy pour le sud Champagne, nous somme installons pile sous une convergence partant de Nevers-Auxerres-Troyes-Vitry, malheuresement seul la partie entre Nevers et Auxerres sera orageuse ... grosse deception et retour a Nancy a 3h, le moral n'y est plus au moment de se lever a 8h pour le travail ! :') Finalement le seule photos de la soirée est celle du pic nic dans les vignes Lendemain, semaine très active décidément, déclenchement surprise sur Besancons, la flux de sud est rapide et remonte sur le centre Lorrain, toutefois, une cellule très active dévie vers la gauche, nous décidons donc de l'intercepter, arrivé quasiment dessus, celle ci meurt devant nous ! et pendant ce temps une cellule nait sur les Vosges et se dirige sur notre point de départ de la chasse, le secteur de Sion dans le sud ouest du 54 ! nous tentons de refaire notre retard rapidement et arrivont juste a temps pour nos premières foudres proches, a quelques kilomètre a peine : L'orage tend a s'éloigné, la pluie prend rapidement le dessus, lorsque ce magnifique double impact ramifiée s'abat juste devant nous ! <3 Un double impact pour la petite histoire, que Thomas Brun, membre également du collectif a pu capturer d'un autre point de vue ! En résumé, finalement une très belle semaine orageuse dans le Grand Est, pas d'orage particulièrement puissant mais une variétés (Foudre, Arcus, soleil couchant) de phénomènes associé aux orages remarquable ! Bonne soirée a tous !
    10 likes
  26. Soleil, averse, soleil ... temps propice pour de belles couleurs ...
    10 likes
  27. Temps bien venté ce vendredi sur le village rendant le ressenti pas bien chaud par rapport aux jours précédent. Quelques cumulus en journée, mais le soleil a tout de même régné en maître sur la Basse Ardèche. Tn de 7.1°C, Tx de 18.4°C, Ta de 15.5°C. Petit panoramique depuis la maison, avec une vaste étendue visible de la vallée du Rhône... que demander de plus sincèrement ?
    10 likes
  28. Eh bien dans l'Yonne c'était plutôt sympa hier soir! Secteur d'Irancy... @+ les Centros!
    10 likes
  29. Bel après-midi sur Rochetaillée, le gros des cumulus restant à l'écart de ma position. A noter que par moments le vent tourne à l'Est, rafraichissant agréablement l'ambiance chaude de mon adret :
    9 likes
  30. Bon bé journée bien grise,plafond bas, ambiance sombre,et une Tx du coup a la peine avec 16°. J'ai profité de cette fraicheur relative pour crapahuter dans les bois en sortant du boulot,les fifilles sont de sorties
    9 likes
  31. Intéressant effectivement, mais situation assez fréquente lorsque le panache d'air chaud advecté depuis la péninsule ibérique est "activé" par le passage d'un talweg thermique à l'étage moyen. Situation classique de cyclogénèse, ici le truc pas banal c'est qu'elle se produit en entrée droite d'une branche de jet orientée SSE > NNW. Ce n'est pas le mécanisme de formation d'une dépression à coeur chaud car on retrouve de la baroclinie (moteur = air froid d'altitude, et non le diabatisme). Mais cela devrait donner en périphérie, quelques orages bien électriques en mer d'Iroise.
    9 likes
  32. J'émettrais un petit bémol sur vos prévisions très optimistes concernant la durée de l'épisode de chaleur à venir. Ok pour une montée en puissance de la chaleur de mardi à jeudi, les 30°C seront atteints dès mercredi après-midi sur le sud de l'Aquitaine et se généraliseront jeudi à l'ensemble de la région, sauf sur le littoral où la brise devrait tempérer les ardeurs. D'ailleurs c'est mercredi qui devrait être la journée la plus chaude de la semaine sur les plages, 30/32°C, contre 26/30 jeudi suivant l'heure à laquelle se met en place la brise. En dehors du cordon littoral, on atteindra les 31 à 35°C jeudi. Vendredi, la masse d'air sera à son plus chaud en altitude, mais comme le flux perd sa composante est et passe au sud-sud-ouest avec timide baisse des champs, la forte chaleur recule vers l'intérieur et cette fois ce ne sont plus uniquement les plages qui sont rafraîchies par l'air marin, mais tout le cordon côtier. Dans le même temps, un petit talweg thermique passe à l'étage moyen la nuit suivante, l'entrée maritime qui envahit toute la Gascogne dans la nuit pourrait être doublée d'une évolution instable. C'est à partir de là que les déterministes ne sont pas totalement d'accord sur l'évolution de ce petit talweg (qui devrait donner des orages en Bretagne et Irlande, mais probablement pas chez nous). Ensuite, la masse d'air reste chaude mais sans nouvelle advection franche en altitude, les niveaux thermiques s'érodent peu à peu, une fois le pic de chaleur passé; les journées les plus chaudes devraient donc s'étaler entre mercredi (plages), jeudi ( ouest Aquitaine), vendredi (la plupart) et samedi (vallées chaudes et encaissées du Massif Central).
    9 likes
  33. Bah, j'aimerai bien en être, mais paraît qu'il faut gagner au minimum 10 000 euros par mois, alors c'est pas demain la veille. Et puis avec mon arthrose des hanches là, la mobilité, bon, faut pas trop pousser non plus. Sinon, ben je ne retournerai donc pas dans l'éducation nationale pour dépanner ces pauvres lycéens privés de prof de philo depuis trois mois (le rectorat a refusé ma candidature, considérant sans doute qu'un doctorat de philo, cinq ans d'expérience, un Capes en sus (certes qui date un peu), et le fait d'habiter à dix minutes dudit lycée, sans oublier ma disponibilité immédiate, hé bien cela ne suffisait pas - un collègue probablement mauvaise langue me dit que ça les gonflait sûrement de faire un contrat pour un mois et demie. Ça tombe bien, j'ai un jardin potager à entretenir moi ! (pas grave, je cherchais pas spécialement de boulot, j'en ai déjà assez, mais c'était surtout pour dépanner ces pauvres loulous avant le bac). Sinon, journée orageuse à souhait, mais sans orage et sans pluie (pour le moment). 19°C mais étouffant et oppressant (ressenti perso)
    9 likes
  34. Tu n'as pas tord, mais un passionné cherche toujours des situations propices à des records. En hiver c'est bien pire ; en janvier on a eu entre 25 et 30 pages chaque semaine, avec -je viens d'y faire un tour- X forumeurs qui cherchaient le très grand froid...donc là je ne vois pas une situation plus critiquable.
    9 likes
  35. Je suis bien d'accord... Bon, on commencer à attendre la mi-octobre avec impatience. Nous voilà reparti dans la fournaise, et cela va commencer la semaine prochaine. La chaleur me dérange pas (tant que la nuit on descend en dessous 18°), mais une semaine à plus de 30° une fin Mai... C'est bon quoi... On aura le temps de crever de chaud cet été. Il y a moyen de se taper des 7°/8° d'excédents sur les Tx, la même sur les Tn, et le risque de voir tomber des records... Le jour où on se tapera un pré-hiver en plaine avec du gel à -5° en plaine dans le Sud de la France et des journée à 3° toujours dans le Sud de la France, les poules n'auront pas des dents, mais des crocs... La seule satisfaction, les légumes vont apprécier. D'ailleurs je remarque que je me languissais presque le retour de Tx à 23°/24° pour mon potager... maintenant que je peux en faire un, je vais surement me languir la belle saison en hiver. Surtout aussi parce que les hivers sont de plus en plus ennuyeux.
    9 likes
  36. Tiens, je pense avoir trouvé trace de la dorsale anticyclonique de la semaine prochaine dans les archives récentes. A priori, les prémices de cette dorsale apparaissent sur l'ouest des Etats-Unis le 10 mai déjà! Entre temps, elle aura été évidemment renouvelée au gré des pulsions anticycloniques par le sud, puis affaiblie, etc...mais on peut la suivre néanmoins assez clairement ces 10 derniers jours Du fait de la circulation méridienne et de la progression extrêmement lente des ondulations, cela paraît plausible. Un graph-trajectoire pour le sud-ouest du pays, remontant de 10 jours à compter du 24 mai prochain donne ceci comme parcours de la masse d'air à 5km d'altitude: Les ondulations successives du parcours de cette masse d'air laissent deviner les phases anticycloniques et dépressionnaires lors de sa très lente progression vers l'ouest ( pas loin de 10000 km en 10 jours). Ainsi, on a une phase anticyclonique sur le centre des Etats-Unis au début, puis une phase assez neutre ensuite sur l'ouest Atlantique, avant une courbure plus cyclonique à l'approche des Açores, et finalement le gros soulèvement anticyclonique à l'ouest immédiat de l'Europe, sous l'influence du renforcement de la dorsale. Encore une fois, on constate qu'il n'y aurait à priori même pas d'alimentation en air nord-africain dans l'établissement de ce gros coup de chaud limite canicule sur le sud-ouest de l'Europe, le réchauffement intense de la masse d'air résultant surtout de la compression de celle-ci suite à la forte remontée des géopotentiels sous la dorsale-même. Ci-dessous la carte trajectoire de la masse d'air pour Bordeaux, les 10 jours précédents le 24, à 1500m: On le voit, ça n'est continental à aucun moment sur ces derniers 10 jours précédant le 24 mai, tout vient de l'océan. Aucune influence nord-africaine, à aucun étage de l'atmosphère. On est donc typiquement sur un réchauffement par simple compression de la masse d'air, comme c'est plus communément le cas sous les tropiques. Autant dire que le couvercle anticyclonique sera costaud, avec de belles valeurs d'énergie convective disponible au fil des jours, mais sans doute complètement bloquées par ce couvercle. Une inversion se profilera sans doute dans les radiosondages au niveau de ce couvercle, si bien que les 20°c à 1500m se seraient pas forcément tout à fait représentatifs des valeurs possibles au sol ( et les modèles ne sont sans doute pas encore en mesure d'appréhender tout cela suffisamment finement)
    9 likes
  37. Effectivement FIL à raison de le signaler GEM et NAVGEM en T2M c'est de la daube. Néanmoins on surveillera la résistance de cette crête d'altitude naissante en milieu de semaine. Qui semble évoluer en blocage Oméga par la suite. J'ai choisi d'illustrer avec les 2PE pour moins de volatilité sur la durée. A 6 jours. A 8 jours. On s'aperçoit aisément que la ligne 576DAM ne nous quitte pas sur la période, et que sur GEFS, on passe par une phase 584DAM qui explique largement le coup de chalumeau potentiel. En gros, un géopotentiel à 576DAM c'est l'été généralisé, un 584DAM c'est caniculaire. On surveillera les ET restant important sur les pieds de l'Oméga pouvant signifier que c'est un colosse aux pieds d'argile.(durable ou non) Le problème étant que ces flux méridiens omniprésents nous expose à des records thermiques permanents. Je partage largement cette vision. Inquiétant cette affaire.
    9 likes
  38. Bel orage sur Reims en début de soirée, bien qu'on sentait que la ligne active commençait à faiblir. bel arcus a l'avant
    9 likes
  39. Bonsoir, Juste un apparté sur les applications de rando : c'est génial ... quand ça fonctionne (réseau et batteries) Perso pour le boulot je l'utilise car je vais dans des coins improbables, mais j'imprime juste la carte finale ... Ceci étant je ne me perds jamais longtemps, donc t'inquiètes Papu pour Cayres ou ailleurs le 6ème sens c'est pas mal aussi (et ça permet de voir des trucs imprévus ). ... et puis le problème est résolu, vu qu'hier on est allés se perdre dans une grande surface pour acheter une batterie d'appoint, et aujourd'hui pas de soucis ! Je vois que vous êtes passés de l'été à l'automne, alors pour le moral je vous envoie une autre ambiance, genre bleu sur bleu :
    9 likes
  40. 0°C / +19°C pour aujourd'hui sous le soleil (même si ce dernier était légèrement voilé) et avec un vent aux abonnés absent, ce qui est rare ces derniers temps ! Bref, une journée parfait pour une course de trail au sentier Eucher à La Baie avec ma conjointe ! Voici quelques photos, désolé pour la qualité, mais c'est pris avec mon téléphone portable, le gros reflex n'est pas pratique pour aller courir : Voici où se situe le sentier par rapport à la ville de La Baie sur une carte avec le relief indiqué : 10km seulement pour 600m de dénivelé positif ! Pas mal ! Départ du sentier à la marina de l'Anse à Benjamin On commence l'ascension : Les points de vue sur La Baie et le fjord sont nombreux : De beaux belvédères : Vue depuis la croix, le premier sommet : On commence à redescendre Comme vous pouvez le constater, les bouleaux ont sorti leur vert flash ! On est de nouveau au bord du fjord : Au bord de l'anse à Poulette : Une carte postale non ? On monte vers le dernier sommet : Nous sommes de l'autre côté de l'anse à poulette, en haut de la paroi rocheuse que l'on peut apercevoir sur la photo que j'ai nommée "une carte postale non ?" Bon voilà pour les photos du jour. Ce sentier reste un des coup de coeur de la région, même après l'avoir fait et refait et re-re-re-refait, il reste toujours aussi enchanteresque de part ces nombreux points de vue à couper le souffle ainsi que la variation continue de végétation et d'ambiance (bord de l'eau et plage, forêt dense de feuilles, parois rocheuses à pic, forêt de pins blanc avec une odeur digne des landes, parterre de bleuets ou de lichen...etc)
    8 likes
  41. Une belle journée ensoleillée aujourd'hui mais assez frâiche (Tx entre 14/15°C) avec un vent soutenu très frais... Donnees incompletes Aéroport (données non définitives) : +0.5°C / +14.8°C Université Chicoutimi : +1.2°C / +15.9°C Saint David de Falardeau : -1.6°C / +9.4°C Saint Ambroise : -0.3°C / +10.0°C Bien après le sud du Québec, c'est désormais au Saguenay et surtout au Lac Saint Jean que les inondations font parler d'elles. Le niveau du Lac Saint Jean vient d'atteindre une hauteur historique. http://www.lapresse.ca/le-quotidien/actualites/201705/20/01-5099920-le-plus-haut-niveau-du-lac-saint-jean-en-40-ans.php Au Saguenay, cela fait désormais plus d'un mois que le niveau des rivière, sans être alarmant, reste très élevé. Ces dernières débordent un peu partout, sans pour autant toucher les habitants. Je viens d'aller faire un tour au parc de la rivière du moulin dans Chicoutimi, où les sentiers sont très endommagés et certains portions sont parties avec la rivière. Les bouleaux commencent à prendre leur couleur "vert clair/fluo". Regardez les rives, les arbres ont les pieds dans l'eau : Les arbres qui sont au milieu de l'eau, en temps normal il s'agit d'une plage de sable en avant et du sable tout le long à droite des arbres (zone sous l'eau actuellement) Comparez la photo qui suit, a été prise début juin 2016 (elle a été prise d'en bas par contre, du même endroit que la photo plus loin avec le filet d'eau et le bois en premiere plan): On voit très bien les arbres en arrière (ceux qui sont au milieu de l'eau aujourd'hui) Petit test photo avec un filet d'eau sur les petites vagues et la cascade, mais regardez bien au bord de l'eau sur la partie centre gauche de la photo, les arbres sont noyés : La petite "rivière" au centre de la photo, est en réalité le sentier Le courant de la rivière est tellement fort, qu'il a emporté une partie du sentier (les escaliers qui descendaient le long du rondin de bois qui est désormais dans l'eau) et l'eau passe dans le sentier : La rivière, en temps normal, passe en arrière des rochers que l'on voit. D'habitude, on peut passer à pied pour aller sur ces rochers qui sont désormais au milieu de la rivière : Dans chaque méandres, la rivière déborde : Bon, voilà qui fait un peu le tour pour la situation à Chicoutimi. Rien d'alarmant, mais cet épisode reste historique de part sa durée. Les rivières débordent depuis la fonte des neiges et la débâcle des rivières, c'est à dire environ depuis le 15-20 avril 2017. Soit un bon gros mois que la situation n'évolue pas. Pire encore, elle commence à "s'aggraver" avec les cours d'eau qui repartent à la hausse depuis jeudi. Bref, on suit tout cela
    8 likes
  42. J'oserai presque dire que c'est quasi acquis que l'on aura plus. On a déjà eu 30°C en début de semaine, et la configuration n'était pas du tout celle là.....
    8 likes
  43. Bonjour, Comme chez Hervé, toujours un temps bien nébuleux ce matin, il a encore neigé cette nuit sur les sommets avec un isotherme 0°C vers 1600 - 1700 m, la limite blanc / vert est localisée vers 1400 m ce matin : Bon WE
    8 likes
  44. Aucune précipitation nocturne, après une Tn de 8.9°, le soleil réchauffe l'atmosphère par intermittence en raison de nombreux passage nuageux : Alors il faut savoir profiter de ses rayons, ce qu'a très bien compris le chat qui n'avait pas vu arriver l'averse orageuse hier AM et était rentré trempé comme un rat... Un comble Le souffle d'air vient du Nord avec une bise à 4.8km/h qui limite l'élévation de la température à 13°, pour l'instant...
    8 likes
  45. petit retour sur les cumuls des jours derniers par Météo France PS : J'adore en Corrèze le petit point blanc qui dépasse l'échelle, pile sur ma position merci dame nature
    8 likes
  46. 8 likes
  47. bonjour pour l'ambiance sur les sommets : la webcam à l'entrée des pistes de ski de fond aux estables (1500malt environ) Ta 3,4°, couvert, je n'ai pas encore relevé "la brouette", je verrai plus tard pour la quantité d'eau de la nuit. La Rn 88 au col du rayol 1240m, sud haute-loire
    8 likes
  48. Superbes images Acrid ! Je vous partage également cette photo datant de jeudi dernier (un peu tard désolé) où l'on peut voir une petite supercellule depuis le château de Aurignac (31) , j'ai pu réaliser un timelapse mettant en évidence la rotation du mésocyclone sur la gauche.
    8 likes
  49. Hier une petite cellule d'évolution diurne déambulait dans la vallée de la Dordogne (seulement une trentaine de km parcourus en 3 heures !). La voici sur ses débuts...Comme souvent dans ces situations, la cellule initiale faiblit et une autre se forme immédiatement à l'avant de celle-ci...C'est ce qu'on peut voir sur la dernière photo (1h après ses débuts) où l'enclume s'évaporait et où les bouillonnements reprenaient à l'avant (donc ici à l'Est de la cellule initiale). Il aura fallu une heure et demi de vie et mon retour à la maison pour entendre enfin le tonnerre. 2,9 mm en une petite demi-heure sous la partie stratiforme et un arc en ciel persistant durant tout ce laps de temps avant son évacuation très lente...C'était donc, encore une fois en ce mois de Mai, la fête aux cagouilles dans le jardin ! 6ème jour d'orage pour ce "joli mois de Mai", plus qu'un jour et on sera dans les clous de la norme mensuelle Sinon aujourd'hui c'était STRATUSPARTY toute la journée jusqu'à 18h, heure à laquelle j'ai eu mal aux yeux, lorsque soudainement est apparu le premier rayon de soleil !
    7 likes
  50. et il y a la brouette chinoise, mais bon, là c'est une autre position....d'après San antonio (eh voui j'ai des références littéraires...) toujours du soleil, du vent et 17°, j'en profite car le radar est pas bien beau aux portes de la Hte-L
    7 likes