faycal

Membres
  • Compteur de contenus

    488
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    3

À propos de faycal

  • Rang
    Altocumulus

Personal Information

  • Lieu
    St Germain les Corbeil

Visiteurs récents du profil

707 visualisations du profil
  1. Dégradation orageuse à surveiller pour Mardi. Un tawleg particulièrement incisif va transiter de la Gallice au massif alpin accompagné d'un refroidissement important à l'étage moyen jusqu'aux régions méditerranéennes. Dans le même temps une bonne convergence humide devrait se mettre en place sur tout une moitié est ,structuré par une onde théta qui remontera du golfe du Lion. Le premier "mécanisme cévenol" de l'année pourrait vraisemblablement se mettre en place pendant quelques heures avec de bons cumuls de la montagne noire à la basse vallée du Rhône et pourquoi pas en Provence. On voit dejà le passage progressif en mode automne sur les cartes d'instabilité. En effet avec la diminution du rayonnement diurne et l'inertie des océans, les grosses valeurs d'instabilité se déplace des continents vers les océans entre le début et la fin de la saison chaude notamment en méditerranée qui est une mer fermé. Ce phénomène est exacerbé par les valeurs de SST records.
  2. GFS6z est tout simplement remarquable. Pour info la journée de première quinzaine d'aout la plus froide à 500hpa date du 6.08.1985 avec des pointes à -24°. Pour tout le mois d'aout, c'est la journée du 29.08.1986 qui remporte la palme avec des pointes à -27° et une large moitié sous les -25°. Les adevections froides à l'étage moyen envisagé par GFSdet sont au niveau de ces records.
  3. Semaine à venir marquée par un dégradé NO/SE important. Dans le NO mise à part une petit coup de chaud possible en fin de semaine, l'air océanique assez frais se maintiendrai avec un temps variable et des températures ne dépassant guère 25°. Cependant sous l'impulsion d'une profonde aire de bas géopotentiels sur le Proche Atlantique , une masse d'air tropicale va s'installer en mediterannée occidentale débordant largement sur tout un quart sud-est du pays. Voila deux diagrammes, l'un piqué à Rennes et l'autre à Marseille pour illustrer le monde qui les sépare. Egalement une dégradation orageuse importante à surveiller entre Lundi et Mardi. Un profond talweg parviendrait à s’enfoncer jusqu’au région de l'est là où une masse d'air chaude et instable serait en place.
  4. Coup de chaud très probable à partir de jeudi 27 dans le SO. Biarritz De moins en moins certains en remontant vers le nord. La Rochelle Tout juste envisageable sur la moitié nord Paris
  5. Effectivement la moiteur dans le Béarn cette après midi n'a rien à envier au région tropical avec des td approchant les 25°. L'instabilité est extrême sur cette zone avec un rapport de mélange compris entre 15 et 20g/kg et un LI simulé à environ -13 sur la zone. La convection risque d’être extrêmement brutale et intense à l'arrivée du forçage en soirée. La vigilance sera lancé à 16h je pense.
  6. A l'avant d'un talweg de longue amplitude mais assez peu dynamique, une masse d'air tropicale remonte d'Afrique ce Mardi, elle finira par couvrir l'ensemble du territoire la nuit prochaine avec des t850 comprises entre 16 et 23°. Ce réchauffement très marqué ne se fera qu'en basse couche et de l'air relativement froid se maintiendra à 500hpa (entre -12 et 15°). Le gradient thermique sera alors particulièrement resserré, déstabilisant ainsi les profils verticaux. L'instabilité sera marqué dés la fin de matinée dans le NO devenant rapidement très forte sur les 2/3 du pays avec des valeurs de MUCAPE parfois supérieur à 2500J/kg-1. Au sein de cette masse d'air chaude et instable, un minimum de surface va se creuser dans le Golfe de Gascogne avant de gagner la Manche en cours de journée renforçant la convergence au sol dans l'ouest. +Un premier forçage se présentera sur un quart nord-ouest en cours d'après midi induit par une petite cassure du jet. Le flux en altitude dejà bien cyclonique deviendra divergent entre Bretagne et Normandie alors que le minimum surface évoqué ci dessus fera converger les vents au sol. Ce forçage pourrait ensuite se propager au nord de la Seine vers l'IDF et les Hauts de France (selon AROME12z). La convection se déclenchera alors entre les cote d’Armor et la Normandie aux alentours de 16h avec probablement une ou plusieurs supercellules, risque de grosse grêle et de fortes rafales. Cette activité orageuse parfois violentes se décalera probablement vers la Normandie et possiblement les Hauts de France et l'IDF. +Par ailleurs un second forçage affectera en soirée un quart SO positionné alors en entrée droite d'un petite branche de jet en transit entre Golfe de Gascogne et Massif Central. Après quelques amorces supercellulaires, les orages s'organiseront en un système multicellulaiires potentiellement très venteux qui remontera vers les régions centrales en cours de nuit. Par ailleurs le minimum de surface renforçera les vents de sud et de sud-est en basse couche, ce qui aggravera les cisaillements profond et notamment le cisaillements directionnel. Dés lors, l'hélicité dans les basses couches deviendra significative dans le SO et plus particulièrement sur les cote de la Manche et au nord de la Seine. Ceci justifie le risque supercelullaires.
  7. Je ferais une prévision orageuse detaillé ce soir mais on peut peut d'ores et dejà localiser un risque supercellulaire important pour demain. En effet une petite branche de jet va transiter à l'entrée de la Manche mardi après-midi plaçant la Bretagne et l'ouest de la Normandie en entrée droite assez divergente. Dés la mi-journée l'instabilité latente sera forte avec Li<-5 et mucape sup à 2000jKg-1. De plus le minimum de surface et le jet de basse couche qu'il induira rendront le profil vertical particulièrement cisaillé. Le cisaillement directionel sera alors optimal pour la formation de supercellule aboutie. Ce sondage simulé par GFS0.25 piqué dans le Cotentin est très representatif de ce que je viens de dire. On retrouve une instabilité extrême (Mucape à plus de 3000JKg-1) et des cisaillements très marqué. De plus on peut voir sur la colonne de gauche que les forçages seront bien présent avec de fortes ascendance dans les basses et moyennes couches. A suivre donc ...
  8. On a quand meme une petite cassure à 500hpa, on passe de -7° à -12° en 36h sur ton diagramme alors qu'à 850hpa la température continue de s'élever sur la même période. Quant aux forçages, certes ils seront anarchiques comme tu l'a dis mais faiblards je ne pense pas. Dans ce contexte cyclonique en altitude, une petite cassure du jet peut vite rendre le flux très divergent sur une petite zone. Dans cette masse d'air très fortement instable , humide et sans inhibition. Ces forçages bien qu'anarchique seront largement suffisant.
  9. Petit point sur les deux principaux risques méteo de la semaine. Tout d'abord la chaleur : Alors que la canicule est bien installé sur la péninsule ibérique, un creux barométrique va s'installer sur le Proche Atlantique. Le flux devenant bien cyclonique en altitude va provoquer la formation d'un minimum de surface dans le Golfe de Gascogne. Ce dernier va redresser le flux en basses couche advectant une masse d'air brûlante en provenance d'Ibérie qui envahira ensuite tout le SO lundi puis s'étendra sur l'ensemble du territoire mardi. +Quand aux orages, ils seront très nombreux en début de semaine. En effet ce coup de chaleur sera accompagné d'une onde théta assez impressionnante, humidifiant les basses couches de l'atmosphère. Le ressenti pendant ce coup de chaleur sera alors très lourd. Dans le même temps un creux barométrique va se dessiner sur le proche atlantique et un tawleg en approche dans le Golfe de Gascogne accompagné d'une cassure du jet devrait rendre le contexte très divergent en altitude sur tout une moitié ouest du pays là ou la masse d'air sera la plus instable. Tous les ingrédients seront alors réunis sur une grande moitié ouest pour une dégradation orageuse majeure. La disponibilité en humidité sera très importante tout comme l'instabilité. Enfin aucune crète d'altitude ne viendra inhiber la convection comme souvent en période de fortes chaleurs estivales. +Mercredi les forçages gagneront tout le pays alors que la masse d'air restera encore quasi tropicale. Le risque d'orages violents se géneralisera alors à l'ensemble du territoire. Il faudra attendre Jeudi pour voir de l'air plus stable gagner du terrain par l'ouest.
  10. La semaine qui arrive risque d’être vraiment très orageuse. En effet seul les basses couches vont subir un fort réchauffement alors qu'en altitude un refroidissement devrait s'opérer à l'approche d'un large talweg sur le proche atlantique. En l’absence d'une dorsale d'altitude, l'inhibition convective habituellement très importante en période de fortes chaleur devrait être limité.
  11. Espérons. Difficile d'anticiper quelque chose dans cette bouillie pluvio-instable.On a plusieurs monocellule notamment entre 91 et 78 mais aucune n'arrive vraiment à sortir de lot. En tout cas l'ambiance est tropicale sur l'IDF ce soir avec encore 25° chez moi malgré la pluie.
  12. Comme prévu un axe de convergence s'est organisé au SE immédiat de la région. Pour l'instant seul quelques ondées s'y développent mais rapidement la hausse des températures et de l'instabilité latente devrait permettre une convection profonde. Hélas les cisaillements reste très faible dans ce contexte de cut-off en comblement, les structures orageuses seront donc essentiellement mono-cellulaires. Le risque de grosse grêle et de violentes rafales est alors rendu marginal. Cependant l'absence de flux directeur et la forte disponibilité en eau dans les basses couches font craindre de grosses lames horaires localement.
  13. Ambiance tropicale cet après midi.
  14. Ambiance quasi tropicale cet après-midi avec des td qui atteignent la barre des 23°.