Ciel d'encre

Adhérent Infoclimat
  • Compteur de contenus

    2 017
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    12

À propos de Ciel d'encre

  • Rang
    Cumulus congestus
  • Date de naissance

Personal Information

  • Lieu
    Caen (14) / Plougrescant (22)

Visiteurs récents du profil

1 317 visualisations du profil
  1. Merci pour ce magnifique voyage !
  2. Cette vision au sujet de la surpopulation est du Malthusianisme...un vieux précepte du début du XIXème siècle...et dont les principales limites sont connues : une surpopulation est en effet forcément relative à l'avancement technique d'une civilisation. Je ne parle même pas des dangers éthiques (et pas ethniques, quoique...) associés à cette notion de surpopulation : on réduit qui (et comment) ? On garde qui ? On peut aller comme ça jusqu'à l'abomination... Évitez de brandir des concepts comme celui-ci à la légère en les présentant comme des idées neuves pour résoudre les maux de notre société contemporaine...On en meurt, de ce genre de "concept". Alors il faut réfléchir un peu avant d'écrire. Cela ne mène à rien d'être "généreux" avec la nature si l'on n'aime pas l'humanité.
  3. Il y a une belle génération de présentateurs/trices météo qui s'élève, je trouve. Les anciens/ennes s'en vont peu à peu, mais d'autres font très bien leur office comme Valérie Maurice, Fanny Agostini, ou Kévin Floury (qui débute mais dont on voit le potentiel)...et peut-être d'autres que j'entends moins.
  4. Je signe des deux mains le scénario d'Arpège qui fait éviter aux côtes nord du Trégor le couloir des vents les plus violents. Tout en étant navré d'avance pour les côtes Léonardes qui - quelque soit le scénario final - se prendront ce système de plein fouet. Il est pratiquement assuré qu'il y aura de nombreux dégats matériels au passage de cette tempête, sur les côtes (pour les bateaux) comme dans l'intérieur des terres (arbres, toitures, projections d'objets...). Il nous reste à espérer l'absence de victimes humaines.
  5. Demain matin je me rends au Mont-Saint-Michel. Je partirai de Plougrescant au moment où (en gros) la tempête est censée arriver... Le coefficient de marée est faible (heureusement). Il n'y a aucun risque de submersion. J'espère simplement que le vent violent et le clapot énorme ne mettront pas à trop rude épreuve les amarres des bateaux.
  6. Plougrescant. La mer s'est formée en devenant très grosse cet après-midi sous des rafales oscillant entre 90 et 100 km/h. À Castel Meur. La marée basse éloigne de nous les tourments de l'eau démontée. L'ambiance était plus paisible vers le cimetière de vieux bateaux à Beg ar Vilin. Pour demain, selon Arpège et Arôme, on échapperait au plus fort de la tempête. Mais ça se joue à 30 km près... GFS nous met en plein dedans...Donc, gare au moindre décalage...!
  7. Mais ça dépend où. Arôme est dans le fil d'Arpège où ce serait la Bretagne Nord qui trinquerait. Ce modèle projette 80 km/h de vent moyen et des rafales possibles à 140 km/h sur le littoral du Trégor. C'est tempétueux, et d'autant plus inquiétant que ça interviendrait à la pleine mer (certes, c'est un petit coefficient, mais je pense aux bateaux qui font du rodéo sur les amarres). En Bretagne Sud et pays de la Loire on serait effectivement au niveau d'un coup de vent. À vrai dire, par simple conscience (égoïste) des dégâts potentiels, je préférerais un scénario à la GFS : c'est à dire, le plus gros pour le Bretagne Sud. D'autant qu'avec un vent de NO, la Bretagne Sud a moins à craindre que la Bretagne Nord.
  8. Et voilà, panne d'électricité.... En espérant que ça ne dure pas des lustres comme à chaque tempête... Il y a vraiment UN GROS PROBLÈME d'électricité en Bretagne...en tout cas dans ce coin, quoiqu'on en dise. À chaque fort coup de vent c'est la même chose.
  9. Ce midi le vent est violent avec des rafales montant ponctuellement jusqu'à 110 km/h. La mer est démontée avec un clapot énorme, ça moutonne et les vagues sont chassées par le vent en laissant des embruns qui s'élèvent en volutes. Impossible à photographier de face avec mon smartphone, sans quoi la lentille serait immédiatement salie d'eau de mer. Espérons que la prévision d'Arpège ne se réalise pas pour demain. Sans quoi, ce sera 130/140 km/h à la pleine mer...
  10. Sur Plougrescant. Matinée très ensoleillée (mais venteuse) avant l'arrivée d'une traîne active à partir de la mi-journée. Vue vers l'île d'Er ce matin, à marée haute. Le port du Castel ce soir, à basse mer. Présence de quelques congestus...au loin, on reconnaît la silhouette de l'île d'Er. Demain, passage d'un coup de vent avec des rafales attendues autour de 90 km/h en cours d'après-midi. Houle de 4 mètres.
  11. La carte de température de la masse d'air est éloquente. Mould Bay est concernée par un creux à -40 / -41°c à 850hpa. Du côté de la Sibérie, c'est l'inverse. On titille les sommets.
  12. Sur Plougrescrant, la matinée a été très ensoleillée et...sans vent. Le ciel s'est voilé en cours d'après-midi avant de se couvrir totalement avant la nuit . La pointe du Château ce matin.... Houle se fracassant sur les rochers en direction de Castel Meur... Une houle résiduelle assez haute est restée présente tout au long de la journée. Elle s'est atténuée en fin d'après-midi, j'en ai profité pour sortir en mer, mais après avoir fait du "surf" sur quelques ondulations... d'environ 2 mètres...j'ai préféré faire demi-tour ! Dès qu'on va un peu vers le large, c'est à peine navigable (en confort) pour un navire de 6m...On se sent soulevé par des "collines d'eau"...Et tout seul sur l'eau, ce n'est pas rassurant.
  13. Le titre "Suivi du temps dans le Nord-Ouest" serait quand même à écrire en entier. Ce n'est pas pour le temps que ça prend... C'est fou ce laxisme à la petite semaine...
  14. Des nouvelles de Plougrescant où la grande marée et la houle ont tenu leurs promesses. Un joli spectacle, quelques débordements au grès des déferlantes, un peu d'érosion. Pas de vrais dégâts. Heureusement, le coefficient de marée n'était que de 102, ce qui a limité l'impact malgré la surcote. Arrivée d'un train de vagues géantes. Grondement et sol qui vibre. Les rochers qu'on voit ici font à peu près 15 mètres de hauteur. Vous pouvez en déduire la taille des déferlantes. Submersions le long des chemins et routes côtières...
  15. L'épisode de houle de ce soir était magnifique. Certaines vagues atteignaient 4 voire 5 mètres. Demain matin s'annonce tendu pour certaines zones littorales, avec une mer plus haute et une houle légèrement plus grosse. Il manque d'un repère pour rendre compte de la taille des vagues. Mais je vous assure que ces rochers sont énormes.