jeje38

Membres
  • Compteur de contenus

    259
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de jeje38

  • Rang
    Altocumulus
  1. Pas compris ta remarque th38. Je n'ai pas parlé de 5°C mais de 0,8°C, ce que montre le graphique d'Higurashi.
  2. Effectivement la courbe est parlante. Mais quand on parle de la valeur de l'effet de serre qui nous permet de vivre sur la planète, l'élévation est bien moins significative. 0,8 °C sur 33°C d'effet de serre, ça reste raisonnable d'autant plus quand on sait que sur le graphique de Higurashi, les méthodes de mesures mélangent les technologies des années 40 avec celles des années 2010.
  3. MF nous annonce 5 °C de hausse des températures en France d'ici à 2100. Ça a le mérite d'être clair.
  4. Ben, rien de plus que dans le passé. Depuis 50 ans, personnellement, je n'ai rien vu changer, si ce n'est les technologies qui permettent de mesurer les températures, la hauteurs des eaux, les flux gazeux etc ... Mais dans le vie de tous les jours, je n'ai rien vu changer. Ah, si il y a 50 ans les éminents scientifiques prévoyaient, de sources sures la fin des réserves de pétrole une trentaine d'année plus tard ...... Ouf, heureusement que depuis, on a su faire sans ce si précieux pétrole de l'époque ! Un peu d'ironie pour dire que lorsqu'il s'agit des ressources de la planète du climat ou des relevés "de sources sures", les scientifiques se sont toujours planté. La meilleure des preuves c'est qu'avec la puissance de nos cerveaux et l'intelligence de nos ordinateurs (ou l'inverse, comme on veut), on a réussit à se tromper de 6000 km sur 23 000 km (30% d'erreur) pour positionner deux satellites, DE POSITIONNEMENT GPS (c'est ça le comble).
  5. Ton texte dit qu'une marge d'erreur de 0,4 à 0,5 mm par an explique les différences de relevés entre les différents points de mesures. Si on prend tes 1,7 mm/an, mes 1,2 sont bien dans la marge d'erreur dont tu parles.
  6. Je parle depuis le début, du Marégraphe de Marseille, ce à quoi fait référence Cotissois. Après, moi, je m'en moque un peu je n'habite pas au bord de la Méditerranée. J'habite à côté du Havre, à 112 m d'altitude, puis à Chamrousse à 1745 m d'altitude. Je bosse au bord de la mer, là où la Manche est montée de 2,5 cm en 50 ans. Non, mais c'est quand même la référence Française au niveau altimétrie.
  7. 2012 - 1885 = 127 ans. 16 cm / 127 = 0.125 cm par an. Tu as raison, ce n'est pas 1,1 mm/an c'est bien 1,25 mm/an comme tu le fais remarquer. D'ailleurs, si tu ne t'étais pas trompé dans le calcul, c'eut été le seul intérêt de ton message /emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20"> On reste loin des 3,3 mm annoncés par l'article de notre ami Bernard..... et encore plus loin des 60 cm en 86 ans du GIEC.
  8. L'article de notre ami Bernard dit 3,3 mm par an en termes d'élévation des océans. Mais pas la Méditerranée qui est à 1,1 mm c'est à dire 3 X moins qu'annoncé. http://geodesie.ign.fr/index.php?page=maregraphe_de_marseille Les informations vendeuses de papier continuent à pourrir le débat. Parce que le vrai débat est de savoir de combien montent réellement les océans.
  9. Que voudrais-tu que je fasse devant une camera ??? http://geodesie.ign.fr/index.php?page=maregraphe_de_marseille
  10. Je te rassure Philippe sur la cote Normande, le niveau moyen n'a quasiment pas bougé non plus . La centrale Thermique du Havre a été construite en 1965 avec une mesure de niveau moyen de la Manche correspondant au pompage des eaux de refroidissement. De ce niveau moyen, dépend toute l'instrumentation liée au lavage des grilles filtrantes. C'est pourquoi il est mesuré et calculé de façon précise. Tu vas être surpris, mais depuis 1968, le niveau moyen relevé n'a bougé que de 2,5 cm ..... Mais bon, pas grave, je ne dis rien, c'est trop tranquille la Normandie pour que j'y attire trop de monde
  11. Pas grave, Cotissois, il existe des endroits sur la planète où les hommes peuvent être tranquilles. Le Marégraphe de Marseille (qui détermine le niveau 0 de notre Pays) ne relève une élévation des eaux que de 16 cm depuis 1879, c'est à dire une élévation contenue à 1,1 mm par an depuis 145 ans. Le pire, c'est que ce marégraphe mesure également l'écart entre les océans et la Méditerranée et que cet écart, de 15 cm, n'a pas changé depuis que ce dernier existe. Nous irons habiter sur la cote d'Azur, là bas , c'est moins risqué. HS : Juste à côté de ce Marégraphe, on mange la meilleure Bouillabaisse de Marseille
  12. Les jeux semblent faits ! Le déficit stagne à 1 Million de km², les tracés sont "roues dans roues" avec celui de 2013. La nuit polaire approche à grands pas, les rayons sont déjà tellement "rasants" qu'ils ne réchauffent plus rien en surface. Plus trop de surprise à attendre ......
  13. Tu as raison dans ta comparaison avec le CO2. Mais à l'inverse on néglige souvent le fait que le CH4 est bien pire que le CO2 (25 fois plus efficace pour l'effet de serre). L'homme brûle le méthane et le transforme en CO2 (et en vapeur d'eau) bien moins nocif pour l'environnement. Dans ce cas, l'homme préserve le climat. Hors le méthane n'attend pas que l'homme aille le chercher pour partir à l'air libre. De tout temps, le CH4 s'est libéré tout seul dans l'atmosphère. Chaque m³ de ce gaz, que l'homme brûle aide à la lutte contre l'effet de serre. Et ce, d'où qu'il vienne car dans le cas du méthane, il parvient toujours à partir dans l'atmosphère. Et quand ce gaz monte trop haut, il n'est plus retenu par la gravité et notre hydrogène disparait dans l'univers. Les pergélisol regorgent de méthane il va falloir les capter et les brûler avant qu'ils nous fassent mal. A force de concentrer toutes les attentions sur le CO2, je suis persuadé que nous allons nous prendre un retour de bâton auquel nous ne nous attendons pas. On oublie que beaucoup de matières plastiques sont issues des Méthane ou Éthane, hors sans le vouloir, en faisant ce genre de chose, on stabilise de façon durable, des gaz qui auraient alimenté notre atmosphère en GaS.
  14. Le danger de l'antarctique c'est sa déclivité et son poids grandissant. Les glaciers ne pourront pas restés accrochés pendant des millénaires tels qu'ils le sont du fait de son épaisseur grandissante de l'ordre de 3 000 à 4 000 m et de sa pente naturelle. Mais vue sa position, l'Antarctique restera glacé encore très longtemps, en tous cas, tant que ce continent restera là où il est. Le Groenland n'est pas dans le même cas, il est à une latitude où il ne devrait déjà plus y avoir de glaces. Son altitude fait que les masses d'air en surface sont froides, mais la sape par sa base est inéluctable. Il fondra n'en doutons pas, mais la planète retrouvera un nouvel équilibre, probablement pas celui que les fan du GIEC tentent de nous démontrer, surement pas celui auquel les "Anti-GIEC" croient, certainement un mix des deux que nul n'est capable à ce jour d'imaginer. Tout ça parce que, de tout temps, les prévisions en termes de gestion de la planète ont toujours été fausses, comme les fameux 80 cms de plus en 2100 avec une hausse, moyenne, stable de 3 mm/année. Quant à toute l'eau présente sur la planète, vue comme ça, sous forme de bulles "à l'échelle", ça fait moins peur vis à vis des terres englouties, non ? Vu ainsi, j'ai peur de manquer d'eau, moi La part d'eau sous forme de glace, à droite, en dessous des eaux de mer (la grosse bulle de 1300 km de diamètre) et l'eau douce terrestre sous forme liquide : la tête d'épingle.
  15. Oui, nous ne sommes qu'en 2014, mais pour mémoire, les fanatiques du GIEC nous annoncent 80 cm d'élévation en 2100, soit dans 86 ans !! Il va falloir passer à la vitesse supérieure quant à la hausse des océans sinon, la crédibilité de ce même GIEC va en prendre un sérieux coup. Après la fonte des glaces pèse-t-elle effectivement si lourd que ça ? Les glaces de la planète : 2% de toute l'eau terrestre. Les banquises (qui ne servent à rien dans l'élévation des océans) : 1% de toute l'eau terrestre. Reste 1% pour l'ensemble des glaciers terrestres avec un antarctique qui ne devrait quasiment pas bouger avant des millénaires ....... A voir .......