ToNy06

Adhérent Infoclimat
  • Compteur de contenus

    2 612
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de ToNy06

  • Rang
    Cumulus congestus
  • Date de naissance 08/02/1983

Visiteurs récents du profil

280 visualisations du profil
  1. Toujours insupportable à Nice. Le coup de foehn qui a sevi sur l'Ouest du 06 n'a pas atteint Nice. L'hygrometrie frise les 90%, et la température peine à baisser, autour des 24 degrés. Td autour de 22, qui ne bouge pas depuis plusieurs jours...
  2. Hello, sacrefilou, ça faisait un bail! Tes interventions sont rares mais toujours appréciées, Il me semblait bien qu'il y avait un très vieux 38 degrés à Cannes! J'imagine la violence du foehn pour faire grimper la température si haut il y a plus de 65 ans!!
  3. Sur la période 1981-2017, j'ai trouvé 4 Tx > 37°C à Cannes-Mandelieu: - 30/07/1983 : 37,0°C - 01/08/2006 : 37,1°C - 17/07/2003 : 37,3°C et donc aujourd'hui 25/06/2017 avec 37,3°C Sur la période 1981-2017, le record absolu de chaleur est donc égalé! Mais, il me semble que le record absolu de la station se situe au delà de 38°C, avec une très veille valeur dans les années 60. Je laisse le soin aux experts locaux comme @sacréfilou ou @Fred06 de vérifier
  4. Cette humidité ambiante est insupportable. Point de rosée entre 21 et 22 degrés tout au long de la nuit, et une hygrométrie oscillant entre 80 et 85%...
  5. Première cigale entendue le mercredi 14 juin sur la colline de Cimiez à Nice. Pas encore de grand concert, mais elles se font plus présentes de jour en jour. C'est la première année que l'on entend les cigales à Nice avant le 24 juin!
  6. En effet, le foehn dans l'Ouest de la Provence peut être impressionnant par vent de secteur Est. Par contre, ma mémoire me fait sans doute défaut, mais je n'ai pas souvenir d'une Tn (sur 24heures) aussi haute en juin dans les Bouches du Rhône. Cela s'est produit quand ?
  7. Effectivement, il faudrait chercher dans les archives. Je pense qu'il s'agit d'un record, sauf pour la Corse, où il y a déjà eu des valeurs supérieures à 28 degrés au Cap Corse. Sinon, record mensuel pour Nice, avec Tn de 25,0 degrés. Ancien record : 24,6.....l'année dernière
  8. L'humidité extrême (98 à 100%) qui a prévalu depuis 24 heures s'est estompée depuis quelques heures. Les entrées maritimes, matérialisés par des nuages bas ou des bancs de brouillard locaux, ne sont plus de mise ce matin.
  9. J'avais affirmé il y a moins de 48 h que la messe était dite pour cette semaine... En effet, les modèles affichaient un certain consensus : de la douceur anticyclonique tout au long de la semaine... Avec effondrement de l'AS d'abord sur l'Europe Centrale, puis sur la Méditerranée. Force est de reconnaitre 2 jours plus tard, que les modèles sont bien moins unanimes pour la fin de la semaine. La faute à qui? A une dépression au large de l'Islande! Pendant que la France subirait un léger flux d'est nous ramenant de l'air un peu plus frais (0°C à 850hPa), GFS voit une petite faiblesse dans la dorsale s'étendant de l'Asie Mineure jusqu'aux Canaries (je ne parle plus de Rift, j'ai trop peur maintenant ) La dépression islandaise drainerait dans son sillage de l'air frais s'engouffrant dans la brêche, créant une goutte froide sur la Péninsule ibérique! La présence de cette goutte froide serait lourde de conséquences, puisque la dorsale n'arriverait pas à descendre sur la Méditerranée (synonyme de flux de SO très doux sur la France), contrairement à ce qui était initialement prévu! Cette GF permettrait au contraire le maintien d'un léger flux d'Est frais (T 850hPa autour de 0°C) A noter que UKMO est presque un copier-coller de GFS, avec la même GF centrée sur le Portugal! A l'opposé du faible flux d'Est modélisé par GFS/UKMO, le tandem CEP/GEM voit au contraire pour le WE prochain la mise en place d'un flux d'ONO tout juste frais (ondulation). En fait, ni CEP, ni GEM ne voient la goutte froide se former. Du coup; l'AA reprendrait du poil de la bête. Et la pseudo-dorsale médite semblerait donner des signes de faiblesse sur GEM, voire carrément disparaître sur CEP La suite (hors topic) --> La semaine suivante,serait très douce sur le duo GEM/CEP , avec un AF aux racines méditerranéennes. --> GFS verrait au contraire la persistance de la goutte froide sur la Méditerranée, maintenant un temps anticyclonique mais frais (flux d'Est) Bref, une fin de semaine bien plus intéressante qu'il n'y paraissait il y a 2 jours
  10. Rift c'est un terme qui est tout à fait français! https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Rift Sinon, j'aurais en effet pu utiliser le terme de dorsale... mais pour parler d'une dorsale anticyclonique, ca faisait un peu redondant
  11. La messe est dite pour la semaine prochaine : doux et sec Et pourtant, la synoptique est prometteuse : - un anticyclone scandinave, susceptible d'amener un flux d'est glacial - une dépression portugaise, qui si elle se décale vers la Méditerranée, peut faire office d'aspirateur à froid - la possible formation d'une dorsale du rift atlantique jusqu'à l'Oural, nous garantissant le froid sur une longue période Pourtant, rien ne tourne en faveur du froid, dès le début de semaine: --> L'anticyclone scandinave s'affaisse sur l'Europe centrale, nous amenant un flux de SU doux --> La dépression portugaise est remontée au large de l'Irlande, générant dans son sillage un flux de Sud --> La possible dorsale n'est qu'un lointain souvenir, la faute à la puissante activité dépressionnaire au large du Labrador La suite? Un puissant anticyclone européen, avec une bonne douceur et possiblement des inversions La fin de semaine verrait notre anticyclone s'affaisser sur la Méditerranée, maintenant une grande douceur sur le pays GFS et CEP ne présentent pas de différences fondamentales au vu de l'échéance éloignée Les diagrammes de Brest et Nice laissent d'ailleurs peu de place au doute pour la semaine qui vient, quant à la douceur relative. .. Bref, d'une synoptique où tous les ingrédients sont présents pour une VDF mémorable, on va assister à une semaine très banale. A surveiller quand même les risques de forte plus en début de semaine dans le Languedoc et les Cévennes... Bon week-end à tous
  12. C'est une synoptique potentiellement intéressante qui se dessine, avec la mise en place d'un anticyclone scandinave et sa persistance sur une longue période. Comme souvent, la France va se situer au carrefour de différents centres d'action: - une dépression très creuse au large du Groenland - un puissant anticyclone scandinave - l'anticyclone des Açores - un minimum dépressionnaire sur la Sicile Notre pays sera pris en tenaille entre un flux d'Est frais sur l'Europe centrale/Scandinavie et un puissant flux d'Ouest sur le proche Atlantique La suite des événements: --> l'AS va se maintenir, voire se renforcer --> la dépression Atlantique va peu à peu se décaler vers le Sud. --> une dorsale (jonction AA-AS) va se mettre en place A première vue, les éléments semblent réunis pour une bonne vague de froid comme en 2012. Malheureusement, cela ne prend pas pour 2 raisons: - l'AS semble trop évasé et "descend" trop bas sur l'Europe Centrale : du coup, au lieu de nous ramener avec un bon flux d'Est l'air froid présent sur l'Europe Centrale et les Balkans, nous aurions un flux de SE à peine frais à la place - le minimum dépressionnaire, qui serait situé vers le Portugal, est trop occidental pour drainer l'air froid de l'Eurpe Centrale jusque vers nos contrées; au lieu de cela nous aurions un flux de SSE mou sur l'ouest de la France A J+6, les modèles ne présentent pas des divergences très importantes Au delà, à J+8, pas de grosse divergence non plus entre GFS et CEP: - l'AA et l'AS sont toujours présents - le minimum dépressionnaire serait toujours là, mais se situerait au large du Maroc - la différence principale entre les 2 modèles serait le positionnement de l'AS, qui serait sur CEP décalé vers l'Europe Centrale. Mais cela ne génèrerait pas de grosse différence, avec toujours ce flux de SE mou. Probablement des gelées généralisées dans le Nord, et possiblement des inversions dans ce flux mou. En conclusion : les ingrédients sont là... Il ne manque vraiment pas grand chose pour que la mayonnaise ne prenne A surveiller également les gouttes froides comme vu sur GEM, qui pourraient nous procurer de bonnes surprises
  13. Une dernière station, celle de l'île du Levant, à côté de Porquerolle A noter que la station du Cap Cépet, près de Toulon, dépasse les 70 jours sur la même période, valeurs bien supérieures à celles de Nice.
  14. Oui, c'est très probable! A l'Est de Nice, la station du Cap Ferrat, qui n'émet malheureusement plus depuis 2008, donnait un petit aperçu du micro-climat qui règne dans la Riviera française entre Menton et Villefranche/mer, là où les Alpes "tombent" littéralement dans la mer. A noter que la station du sémaphore du Cap Ferrat était situait à près de 200m d'altitude. Une station dans le ^même secteur sur le bord de mer aurait sans doute généré quelques gelées de moins... Les zones les plus douces à l'Est de Nice sont situées sur les secteurs de Beaulieu, Cap Ferrat, Eze et Monaco. Il me semble qu'il y a une station littorale dans ce secteur qui n'a pas enregistré de gelée en février 2012... @Fred06 pourra confirmer Quant à la Corse, il y a très probablement des secteurs (littoraux très abrités) où les gelées n'apparaissent que lors des grandes vagues de froid (1956, 1963, 1985, 1986) Mais encore faudrait-il qu'il y ait des stations implantées dans ces secteurs...
  15. A noter également que sur la même période 1985-2017, la station de Nice-aéroport enregistre 45 jours de gel. J'ai également fait la série pour Ouessant, qui détient avec les stations corses et certaines stations varoises la plus longue série en cours sans dégel: On arrive donc à un total de gelées à peine supérieur à la valeur de Nice (49 contre 45) Je vais me pencher également sur les données de Calvi, Bastia, Alistro, Toulon, et les ïles varoises ces prochains jours