franckdemline

Membres
  • Compteur de contenus

    600
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de franckdemline

  • Rang
    Stratocumulus
  • Date de naissance 05/06/1961

Personal Information

  • Lieu
    Seine Maritime et Roche Béranger Chamrousse

Visiteurs récents du profil

950 visualisations du profil
  1. Ben oui c'est ainsi que je suppose notre été à venir. Nous sommes bien dans le sujet prévisions été 2017 c'est bien l'endroit où il faut tenter de prévoir l'été je crois Maintenant, peut être qu'il sera à classer parmi les plus chauds ou les plus froids de la décennie ou encore du siècle, nous verrons bien ....
  2. Oh là tu y va fort pour septembre et encore plus pour octobre lorsque tu dis "à minima" Philippe. Tu crois à un automne équivalent à celui de 2016 ? Moi pas trop car l'an passé l'énergie globale terrestre était gavée par el Nino ce qui ne sera pas le cas cette année. D'ailleurs je penche pour une NAO statistiquement négative le plus souvent avec un été de bout en bout "pas terrible", genre plutôt frais et humide entrecoupé de bouffées chaudes venues du sud. Un été vite oublié par les statistiques en somme.
  3. Bien d'accord avec toi !
  4. Merci pour ton analyse Mike elle résume pas mal ce à quoi je m'attends également. Dans le sud de la France tu as raison mais dans le nord un temps globalement orageux c'est du mauvais temps.
  5. Depuis le temps que le pôle est déclaré "sans glace" l'été il va bien falloir que ça arrive un jour. Selon les meilleurs spécialistes des années 90/2000 ça devait être le cas dès 2010/2015 ...... Alors, finalement, ce qui est inquiétant c'est que ce ne soit toujours pas le cas, en tous cas, pour ces spécialistes qui se sont trompé. L'inéluctabilité de la libération totale du pôle reste là reste à savoir quelle en sera la première année.
  6. Les stats vont hélas dans le sens d'un été (en tous cas le début) humide et pas caniculaire ! Une NAO probablement négative est plus que probable après 5 mois d'affilé en positif. Et que dire de la courbe des températures au dessus des moyennes depuis tellement longtemps il faudra bien qu'un jour elles passent en dessous. Mais comme notre climat aime à faire mentir les statistiques ............
  7. Enfin un peu de positif (merci Guillaume Séchet ). Après un hiver 2016 en deçà de la normale, il semblerait que le 2017 soit normal.
  8. C'est plus symbolique qu'autre chose mais la source du Mississippi est plus proche du centre de la terre que son embouchure. Juste parce que la terre possède un rayon plus grand à l'équateur qu'aux pôles. Ce qui revient à dire que pour s'écouler, l'eau s'éloigne du centre de la terre ce qui est contraire à la gravité terrestre. Mais encore une fois, ça reste anecdotique et très symbolique puisqu'en vérité, l'écoulement va dans le bon sens. Quant à l'Amazone, sa source est quasiment à l'équateur tout comme son embouchure donc ce fleuve n'est pas concerné par l'anecdote. Je disais ça pour argumenter le fait que les forces dues à la rotation de la terre font que cette dernière est aplatie aux niveau des pôles. Et que, par conséquent, si augmentation de volume d'eau de mer il y a, c'est principalement entre les deux tropiques qu'elle se fera et que comme le dit l'article mis en ligne par Higurashi, les modifications de marées au niveau des mers du nord Atlantique ne se feront qu'à la marge. Pour le reste je reste en phase avec tout ce qui a été dit, les mers telles que la Manche et plus globalement le nord Atlantique doit, à la fois faire face à l'augmentation des niveaux et à la modification des amplitudes de marées ce qui complique toujours un peu plus l'équation. http://culturesciencesphysique.ens-lyon.fr/ressource/Mississippi.xml La source du Mississippi est plus proche (de 5 kilomètres!) du centre de la Terre que son embouchure. Ce n'est pas une plaisanterie, ni un "miracle", mais une conséquence naturelle des lois de la gravité.
  9. On en reparle ce jour ..... 700 000 personnes à évacuer, c'est impensable en quelques jours .... http://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/998/reader/reader.html?t=1492619173665#!preferred/1/package/998/pub/1000/page/5
  10. Je ne suis pas sûr que les problèmes d'élévation des océans impactent autant la manche et la mer du nord. Les volumes de glace fondue ne vont pas faire monter les eaux de façon uniforme, le plus gros partira au niveau de l'équateur ou la force centrifuge due à la rotation de la planète l’attire. A ce propos, le fleuve qui coule à l'envers (Mississippi) est la démonstration de cet effet centrifuge de la planète au niveau de l'équateur.
  11. Je n'ai pas trouvé de sujet à ce propos mais s'il existe déjà, merci aux modérateurs de supprimer le mien. La sécheresse de cette année commence à être extrêmement inquiétante, je pense qu'un sujet dédié serait intéressant. Le point en mars, et ça ne s'arrange pas car dans l'ouest, il ne pleut désespérément pas. http://www.brgm.fr/sites/default/files/brgm_nappes_eau_2017-03_carte.pdf
  12. Bonjour, Hier, se jouait un acte décisif quant à la fermeture de la centrale de Fessenheim. La fermeture actée et irrévocable avant la fin du quinquennat ou pas. Le résultat est que la centrale ne fermera pas durant le quinquennat qui se termine ce qui laisse encore quelques chances de pouvoir continuer à l'exploiter quelques années. Deux tranches nucléaire de 900 MW qui restent en service, c'est l'équivalent de 6 Millions de nm³ de CO2 par heure de fonctionnement, que ne produiront pas les centrales à charbon Allemandes. http://www.lemonde.fr/economie-francaise/article/2017/04/06/le-decret-de-fermeture-de-la-centrale-de-fessenheim-ne-pourra-pas-etre-pris-avant-la-fin-du-quinquennat-hollande_5107116_1656968.html
  13. Parce qu'il ne peut y avoir de marché sans règle commerciale et sans schéma de distribution. Un peu comme si tu produisais ton pain toi même, que tu obliges ton boulanger à racheter tes excédents que tu lui demandes de te fournir le jour où tu n'as pas pu le faire, mais sans qu'il ait d'accès pour te livrer et que pour finir, tu t'engages à ne pas le prévenir de tes velléités. Comme je le dis souvent, un réseau n'est pas une batterie dans laquelle tu injectes ton énergie pour la récupérer plus tard. Si on voulait détruire le système électrique on ne s'y prendrait pas mieux. Le mieux étant l'ennemi du bien, on se retrouvera bientôt dans une logique aberrante : Autoproduction en ENR et groupe électrogène en complément ....... le climat appréciera beaucoup !
  14. http://www.leparisien.fr/environnement/nature/italie-l-etna-s-est-a-nouveau-reveille-16-03-2017-6767079.php
  15. A termes, de toutes façons, ça risque d'être les glaces du Groenland qui s'échouent dans l'océan arctique ce qui reviendrait à augmenter considérablement les volumes de glaces flottantes.