franckdemline

Membres
  • Compteur de contenus

    660
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de franckdemline

  • Rang
    Stratocumulus
  • Date de naissance 05/06/1961

Personal Information

  • Lieu
    Seine Maritime et Roche Béranger Chamrousse

Visiteurs récents du profil

1 201 visualisations du profil
  1. L'hybride Diesel n'est pas tout à fait mort, Renault vient de l'intégrer sur le Scénic, la Mégane, le Kangoo et, à termes sur tous les modèles Diesel. Mais c'est fait en mode générique et économique (1000 €uros de surcout uniquement) avec un moteur de 10 kW qui assiste le moteur Diesel lors des accélérations et au démarrage. Le moteur électrique complémente le Diesel en cas de besoin. La batterie est limitée à 48 Volts (et non 300 volts comme chez PSA ou Toyota) mais elle récupère l'énergie lors des décélérations ce que ne fait pas Toyota ou PSA. Les auxiliaires électrique qu'ils soient en 12 volts ou en 48 volts sont pris sur cette énergie de récupération.
  2. Excellent tout ça mais il demeure le fait, qu'il y a moins d'énergie dans un litre d'essence que dans un litre de gazole et ça c'est immuable. Si on doit faire des recherches pour améliorer le rendement des moteurs thermique, il vaut mieux le faire avec le carburant le plus riche en termes d'énergie. D'autant plus que les systèmes de dépollution sont bien plus avancés sur le diesel que sur l'essence extrêmement polluant à froid (ça personne n'en parle, hélas). Nous sommes en plein délire où tout le monde veut la disparition de tous les diesel alors que seuls les vieux modèles polluent ! Quant à l'électrique il reste une utopie même chez Tesla (j'ai échangé à ce sujet avec un automobiliste, qui faisait un essai de deux jours en Tesla, sur une aire d'autoroute cet été) dont l'autonomie devient ridicule sur autoroute en pleine canicule pour diverses raisons connues mais cachées (climatisation, vitesse, gestion des batteries par forte chaleur etc ...). Il faut aller au plus simple et au plus rapide si on ne veut pas atteindre les 5°C en fin de siècle. L'hybride Diesel a été hélas abandonné un peu vite et c'est dommage car il alliait à la fois la propreté de l'électrique et les très basses consommations du diesel sur routes à vitesse élevée. Cette technologie pourrait faire baisser les consommations moyennes jusqu'à 2 litres aux cents en moyenne (moins de 100g de CO2 au kilomètre). Seul PSA s'est impliqué dans ce domaine, c'est dommage car l'avenir proche est là. https://www.groupe-psa.com/fr/actualites/innovation/hybrid-diesel/ Pour exemple Mitsubishi a voulu faire un 4X4 hybride essence, c'est un bide complet car inexploitable pour ceux qui ont besoin d'un 4X4 dans leur vie de tous les jours.
  3. Waouh ! Nous sommes passés de 2 semaines d'avance sur 2012 au mois de Mai à 10 jours de retard, ce jour !! On pourrait même se demander si elle n'est pas en train de faire son "plat" normalement effectué après la première décade de septembre. Elle nous balade pas mal en termes statistiques notre Banquise !! On est en droit de se demander si les fumées Canadiennes ne sont pas en passe d'atténuer le rayonnement du soleil déjà faible à cette époque.
  4. Passé le 15 aout, je pense que l'albédo du pôle nord n'influence plus trop la fonte.
  5. Effectivement c'est même pourquoi l'été est calé (en France) depuis très longtemps entre le 22 juin et le 21 septembre. Il n'en reste pas moins que partir en vacances en septembre (le propos initial de Cotissois était en termes de vacances) est bien moins agréable que partir en juin ne serait-ce que par la longueur des jours.
  6. L'ensoleillement du mois de septembre est le même que celui du mois de mars ......... reste les températures plus clémentes mais pas partout.
  7. Oui, 13V car, dit autrement, en mai nous avions deux semaines d'avance sur la fonte de 2012 et à ce jour nous avons une demi semaine de retard.
  8. Merci à toi, Higurashi de mettre en ligne cet excellent article du Point. Deux petites phrase tirées de cet article : Leurs calculs ne sont pas basés sur le pire scénario, avec une consommation d'énergie toujours aussi intense, mais intègrent des efforts pour limiter l'utilisation des énergies fossiles, précisent-ils. Ils ne prévoient pas en revanche la possibilité d'un basculement massif et soudain vers les énergies renouvelables. Je trouve ce constat alarmant mais très réaliste. Il est urgent de basculer vers une logique énergétique intelligente, avec ce que l'on sait faire tout de suite. Garder les hydrocarbure et les Gaz naturels pour tout ce qui est mobile avec les plus hauts rendements possibles et les matières plastique (qui n'augmentent que de très peu le taux de GaES). Rendre 100% électrique tout ce qui peut l'être sans rien oublier (chauffage/clim, transports ferroviaires à 100%, industrie etc .....) Généraliser les transports en trains électrifiés même depuis la Chine ( http://www.tdg.ch/economie/fret-ferroviaire-direct-chineeurope-explose/story/26691651 ), on oublie souvent que les continents se touchent presque tous même l'Australie qui n'est pas si loin que ça des autres continents. La technologie TGV pourrait permettre de relier la France à la Chine en moins d'une journée. Fabriquer l'électricité à base de nucléaire et d'ENR en complément. Remplacer tout ce qui est construit en béton par des structures bois dans la mesure du réalisable (pas d'utopiques tours de 200 m, en bois, évidemment). Et abandonner les projets utopiques qui empêchent le développement des autres idées.
  9. Ce qui me fait le plus peur pour l'avenir c'est la surexploitation des centrales à gaz. Ces tranches ont été construites pour réaliser les pointes à raison de quelques centaines d'heures par an. Or à ce jour, les heures de fonctionnement se comptent en milliers. Ces tranches sont encore neuves (moins de 10 ans pour la plupart voire moins de 2 ans pour certaines ( http://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-pas-calais/nord/valenciennes-0/centrale-electrique-bouchain-entre-au-guiness-book-records-sa-performance-1027303.html ) elles ne tiendront pas longtemps ce mode de fonctionnement, c'est un peu comme si nous roulions dans la vie de tous les jours avec une formule 1. Le Guiness book n'est pas une finalité, le but est de rendre un service public à tous moments.
  10. Heu je parlais du charbon allemand car les tranches Françaises sont, elles, arrêtées. Le pompage c'est lorsqu'on remonte de l'eau dans des lacs artificiels. On consomme de l'énergie pour pomper mais on retrouve cette même énergie dans l'autre sens lorsqu'on en a besoin. Le pompage c'est du stockage d'énergie.
  11. Regardons un peu le réseau au plein milieu de l'été. http://www.rte-france.com/fr/eco2mix/eco2mix-mix-energetique Très faible production éolienne (moins de l'équivalent d'un réacteur nucléaire) faible production hydraulique (sécheresse globale et tourisme d'été) nombreuses tranches nucléaire en visite annuelle ou en GC, alors, on produit Gaz, fioul et au plus fort de la journée on importe le charbon Allemand. En navigant un peu sur le site on constate que la consommation Française, à date égale, est relativement stable depuis 5 ans.
  12. http://www.boursorama.com/actualites/le-cout-du-soutien-aux-energies-renouvelables-va-augmenter-en-2018-f0faa9dfc3cf219be6eafd0e8163466a Pour le moment, il n'est pas prévu qu'il y ait des répercutions sur les tarifs aux particuliers mais, à termes, rien n'est gravé dans le marbre. Ça c'est un indicateur très clair de l'avenir : La CRE recommande donc "la généralisation des appels d'offres à l'ensemble des filières matures et concurrentielles", afin de limiter la hausse de la CSPE. En clair, si l'état cesse de financer la CSPE, les moulins à vent et autres panneaux de plastique Chinois qui dénaturent les paysages et le toit des maisons pourraient bien disparaitre. Et ce, pour éviter l'alignement de nos prix sur ceux des Allemands (le kWh y est 2 fois plus cher qu'en France).
  13. C'est surtout que le débat sur le nucléaire n'est pas celui du Sommet de Paris basé, LUI, sur les émissions de GaES ! Le nucléaire n'a rien a voir avec les émissions de Gaz à effet de serre en dehors du fait qu'il est une des solutions pour les éviter ! Quant à la baisse éventuelle de la consommation d'énergie, une fois encore c'est une utopie, jamais la consommation d'énergie n'a baissé, que ce soit en France ou ailleurs. Et pour une simple et bonne raison, la population de la planète augmente de 100 millions d'habitants par Ans ! A force d'utopie on pollue le vrai débat celui du climat et de la démographie qui sont réellement les seuls à nous mettre en danger.
  14. On y est !