franckdemline

Membres
  • Compteur de contenus

    588
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de franckdemline

  • Rang
    Stratocumulus
  • Date de naissance 05/06/1961

Personal Information

  • Lieu
    Seine Maritime et Roche Béranger Chamrousse

Visiteurs récents du profil

761 visualisations du profil
  1. Parce qu'il ne peut y avoir de marché sans règle commerciale et sans schéma de distribution. Un peu comme si tu produisais ton pain toi même, que tu obliges ton boulanger à racheter tes excédents que tu lui demandes de te fournir le jour où tu n'as pas pu le faire, mais sans qu'il ait d'accès pour te livrer et que pour finir, tu t'engages à ne pas le prévenir de tes velléités. Comme je le dis souvent, un réseau n'est pas une batterie dans laquelle tu injectes ton énergie pour la récupérer plus tard. Si on voulait détruire le système électrique on ne s'y prendrait pas mieux. Le mieux étant l'ennemi du bien, on se retrouvera bientôt dans une logique aberrante : Autoproduction en ENR et groupe électrogène en complément ....... le climat appréciera beaucoup !
  2. http://www.leparisien.fr/environnement/nature/italie-l-etna-s-est-a-nouveau-reveille-16-03-2017-6767079.php
  3. A termes, de toutes façons, ça risque d'être les glaces du Groenland qui s'échouent dans l'océan arctique ce qui reviendrait à augmenter considérablement les volumes de glaces flottantes.
  4. L’embâcle est repartie. Mais de très bas .......
  5. Bonjour, Comme ça n'a pas encore été fait .... A quoi notre été risque-t-il de ressembler ? Après un hiver, particulier, champion du monde des inversions thermique et un printemps pour le moment assez doux, les chances d'avoir un été chaud et sec sont-elles existantes ? Il nous reste quelques temps pour en discuter. Belle fin de journée
  6. Le suivi du jour ...... pas très brillant puisque la débâcle pointe déjà le bout de son nez !
  7. L'englacement du pôle doit rester naturel quoi qu'il en coûte. Une fois encore, modifier les choses de façon artificielle est bien plus risqué que de laisser faire la nature.
  8. A relire avec intérêt ! Ce que nous devons éviter c'est la mort de l'humanité.
  9. Je ne demande pas d'éliminer les vivants mais juste de cesser de favoriser la croissance à tout prix. Faire des enfants pour alimenter la croissance qui sert à payer les retraites est un principe réducteur. A l'inverse, ne plus avoir d'enfant reviendrai à ne plus pouvoir financer ceux qui ont cessé de travailler pour vivre. C'est le principe même de nos économies qu'il faut changer. Mieux répartir les richesses pour donner à tous la faculté de vivre sans devoir dépendre d'un monde en expansion. Un monde entier à repenser mais nous n'y sommes pas prêts (moi le premier). Peut-être faut-il laisser faire la nature, elle le fera par force sans s'occuper de savoir si nous sommes capables de nous adapter ? Je suis, moi aussi pessimiste.
  10. Et on prend l'eau douce où ?? Parce-que l'eau de mer est salée alors que la banquise ne l'est pas. En mettant de l'eau salée ça reviendrait à aider la banquise à fondre plus vite, encore, lorsque les températures remontent. Il ne me semble pas très sain de jouer aux apprentis sorcier. La planète est victime d'une surpopulation qui change fondamentalement l'écosystème et le climat, une seule solution : Réduire la population et tout se règlera naturellement. A l'inverse, "tripatouiller" le climat, ou la surface de la planète, et continuer à faire exploser la "sacrosainte croissance" si chère aux économies de marché nous mènera inéluctablement dans le mur.
  11. D'autant plus que les concessions hydrauliques sont en train de passer en SEM (Société d'économie mixte) qui ne visent qu'une seule chose : La rentabilité. Il reste cependant quelques possibilités de création de belles exploitations si le monde écologique l'accepte. Il faudra bien faire des choix intelligents pour satisfaire les besoins en énergie du Pays parce qu'une fois qu'on aura perdu nos moyens de production propres c'est le réseau quifera la différence avec les TWh importés d’Allemagne, Russie, Espagne et autres qui sont principalement des énergies carbonées.
  12. Oui mais attention à ne pas tomber dans l'excès inverse. En plein réchauffement climatique, il va falloir se préoccuper autant de cette sensibilité en termes de chaleur qu'en termes de fraicheur. Or un bâtiment parfaitement isolé profite de l'énergie dégagée par la vie (au sens large) pour se réchauffer mais l'été, il n'y a rien qui puisse rafraichir les lieux. Si on ne réfléchit qu'au chauffage, on va se retrouver avec des bâtiments 100% climatisés pour être confortable et nous n'aurons rien gagner au niveau de la consommation d'énergie.
  13. L'énergie produite par des moyens techniques contrôlés sont modulables ne serait-ce que par la régulation secondaire voire primaire. Les ENR sont totalement INCONTRÔLABLES, car elles dépendent du vent ou du soleil qui ne donnent que ce qu'ils veulent. Par contre l'énergie hydraulique est modulable (entre 0 et 100%) sans aucune perte de réserve ce qui est très pratique. Un hydraulique fiable et conséquent aux alentours de 20% de la production en complément du nucléaire est un mix idéal. Après, injecter un peu d'ENR n'est pas idiot mais dans la limite de ce que peuvent accepter les régulation des centrales thermique nucléaire car il ne faut pas oublier que lorsqu'on baisse la production d'une tranche nucléaire, c'est de l'énergie calorifique qu'on balance aux oiseaux ou aux poissons. En clair pour moduler les trois ou 4000 MW d'éolien, on en met autant au bypass des centrales thermique. Donc les ENR ne font (indirectement) que réchauffer l'air et l'eau lorsqu'elles sont en complément de centrales nucléaire (et je ne tiens pas compte du rendement d'une tranche nucléaire).
  14. D'autant plus que pour faire des économies d'énergie il faut en avoir les moyens. Depuis 27 ans, j'ai baissé ma consommation d'électricité de 5000 kWh par an. Pas par économie juste par confort et déontologie. Ça m'a couté 20 000 €uros tous postes compris. Je l'ai fait parce que je pouvais le faire, mais ceux qui ne le peuvent pas comment peut-on imaginer qu'ils le fassent ? Le locataire qui n'a pas le pouvoir d'investir dans son moyen de chauffage ou encore dans l'isolation de son logement, comment fait-il ? Demander aux Français d'économiser c'est aussi leur donner les moyens de le faire !!
  15. Elles profitent à ceux qui les construisent et les exploitent. Parce que l'électricité produite est subventionnée par l'état mais en passant par la CSPE que paient tous les foyers qui reçoivent une facture d'électricité, d'où qu'elle vienne. En vigueur depuis 2002, la CSPE est une taxe qui vise notamment à financer le déploiement des énergies renouvelables. Grâce à cette taxe OBLIGATOIREMENT payée par tous les utilisateurs, l'électricité dite "verte" est payée aux fournisseurs, bien plus chère que le marché normalisé. Il y a même eu quelques scandales dans le genre, des panneaux solaires qui fonctionnaient de nuit (il suffit d'éclairer ses propres panneaux avec des lampes alimentées par l'abonnement classique pour gagner beaucoup d'argent). Ces subventions permettent de gagner beaucoup d'argent, en faisant payer à TOUS les utilisateurs d'électricité, le développement des ENR, même à ceux qui n'en veulent pas. Les panneaux solaires c'est idem, on te vend une installation au prix de 100 (je prends un chiffre rond), on te donne des subventions pour un maximum de 50, on te rachète l'électricité au prix de 5 par an et on te dis que tu amortis ton installation en 10 ans. Et au bout de 10 ans, si tes panneaux fonctionnent encore (ce qui n'est pas évident) tu gagnes de l'argent. Sauf que dans 10 ans, on ne sait pas du tout ce que sera le prix du marché et comme le prix d'achat de ton électricité produite est fixe, tu pourrais te retrouver à vendre moins cher que ce que tu achètes pour tes besoins personnels. En clair les énergies vertes sont là pour faire augmenter les tarifs et pour enrichir les sociétés qui les exploitent. D’ailleurs, si les fournisseurs d'installations de panneaux solaire nous harcèlent tellement au téléphone c'est bien parce qu'il y a beaucoup d'argent à gagner