Swiftie62

Membres
  • Compteur de contenus

    224
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Swiftie62

Personal Information

  • Lieu
    Montréal (Québec)

Visiteurs récents du profil

304 visualisations du profil
  1. Les média ne rabâchent-ils suffisamment pas qu'il fait très chaud et qu'il y a du danger ? Les spots de publicité télévisuelle contre la canicule donnent déjà les conseils de base ! (en tout cas j'espère qu'ils sont de sortie, je ne peux pas le vérifier étant au Québec, et au Québec, surprise, le système de vigilance n'existe pas, et c'est pas pour autant qu'on a beaucoup plus de soucis de ce genre qu'en France, c'est plutôt des soucis de gestion de la part des services publics que de l'inconscience que l'on y rencontre, mais je digresse donc revenons sur le sujet de base) Si les gens ne sont pas foutus d'écouter et de comprendre ça, mettre la vigilance orange sur le département concerné va changer quoi ? Les gens que tu cites voient qu'il fait très chaud et font comme si de rien n'était ! Après si on commence à mettre des vigilances orange à tort et à travers dès qu'il y a un risque même très faible, le message ne passera plus car il sera tellement commun que les gens s'en contreficheront ! Si tu as une solution contre l'inconscience donne la nous, mais moi franchement je ne vois pas !
  2. Le modèle CEP produit des champs de précipitation, mais ils ne sont pas disponibles au grand public. Seul GFS et GDPS (canadien) en fournit en déterministe de ce que je connais, mais cherche sur Meteociel, tu en trouveras d'autres. De toute manière, regarder des champs de précipitation à plus de 120h en déterministe, je doute que ça serve à grand chose, autant regarder les modèles ensemblistes ;-)
  3. Pas seulement le rôle de parent (je suis un peu jeune pour avoir des enfants ^^), mais déjà de prendre son indépendance devrait faire prendre conscience des risques, tu n'as plus de backup en cas de problème ... C'est quand même incroyable que des gens puissent se dire : "C'est bon, j'ai toutes les informations qu'il me faut sur le site de MF ou de la Chaîne Météo ou je ne sais quoi, je n'ai pas besoin de vérifier le temps en mettant le nez dehors". On en oublie les bases de la météo et du passionné de météo : observer et sentir ce qui se passe ! Il fait trop chaud, OK on ne prend aucun risque ! Après tu as les c*** qui vont profiter de l'absence de vigilance : "il n'y a aucune vigilance donc tu vas bosser sinon ..." mais ça c'est un autre souci, et je doute que Météo-France puisse résoudre la cupidité ou la débilité profonde Quand on habite à la campagne où souvent en cas de tempête ou d'orage violent (ou de manière complètement random des fois) tu n'as plus de courant, tu n'as pas d'autre choix que d'aller observer toi-même et juger de la situation. Il faut savoir revenir aux fondamentaux et ne pas rester scotché à la technologie et aux écrans ... et savoir garder sa part de jugement et de critique aussi, sans tout le temps laisser les autres juger à ta place, les erreurs ça existe
  4. Un MCS de même puissance dans le Nord et dans le Sud, désolé mais ça ne produit pas les mêmes effets. Il suffit de regarder les capacités des bassins hydrologiques : dans le Sud-Est les bassins sont adaptés aux orages extrêmement pluvieux, pas ailleurs. Un système orageux qui dépose 50 mm peut générer des inondations dans le Nord là où dans le Sud il n'y aurait rien. Et je ne parle pas des rafales de vent dans des zones où les infrastructures n'y sont pas préparées. Regardons les deux seules régions à crues rapides en France : dans le Sud-Est les crues exceptionnelles surviennent à plus de 200 mm sur le haut des bassins, dans le Boulonnais dès 50 mm (13 août 2006 par exemple). Et dire que la vigilance grand froid est l'inverse de la vigilance canicule est un peu réducteur ... Le grand froid et la canicule ne sont pas du tout des phénomènes similaires, et surtout contre lesquelles on a les mêmes moyens d'action. Il est bien plus facile de résister au grand froid qu'à la canicule (chauffages - couches de vêtements supplémentaires). Il suffit de voir l'exemple québecois.
  5. J'ai complètement oublié la reprise ! La session commence bien :-(
  6. Des changements sont déjà en cours dans le Nord pour lutter contre la chaleur. Les changements en norme de construction dans le NPdC ont déjà eu lieu suite aux canicules de 2003 et 2006, si tu te balades en campagne tu vois de plus en plus de logements neufs style méditerranéen, moins de construction en style flamand, en tout cas c'est mon constat dans le Calaisis. Mais pour l'instant vu le faible nombre de jours de chaleur, les climatisations seraient une perte d'argent plus qu'un standard nécessaire pour beaucoup. Chez moi dans le 62 il y a des pièces avec velux sans stores, mais orientés Nord, et ça ne dérange absolument pas. Pour moi cette histoire d'hospitalisation c'est plus dû aux habitudes de vie : les gens du Sud en plein après-midi en été vont plutôt faire la sieste ou rester en intérieur (je me rappelle de vacances en Catalogne où les villages étaient silencieux en après-midi et ça m'a marqué ^^)..., les gens du Nord vont se dire qu'il fait beau et chaud et qu'il faut en profiter, un comportement forcément plus dangereux par temps caniculaire ! Je retrouve la même chose au Québec : les gens, fatigués de l'hiver, profitent des chaleurs un peu trop quand elles arrivent et se plaignent dès que la température dépasse 30 degrés ... La seule mthode d'adaptation aux chaleurs est le changement d'habitudes de vie, pas si simple que ça !
  7. Donc les locaux et les touristes qui viendront se diront : "Ah, une vigilance orange, quelle surprise, il y a en a tellement souvent" et plus personne ne fera attention. Et là bonjour le danger. Les vigilances canicules ont été construites en collaboration avec les ARS sur des études statistiques de corrélation entre les dépassements de seuil de température à une station de référence pendant une certaine durée et les admissions dans les hôpitaux suite à des coups de chaleur. Peu importe la réalité du climat à la station, l'important c'est les conséquences sanitaires. Tu le vois bien à Nice qui a les mêmes seuils en Tx que la Bretagne, aussi surprenant que ça puisse être, en l'occurrence c'est dû au positionnement de la station de référence tout près de la mer. Le but des seuils de vigilance, ce n'est pas de faire la discrimination positive pour les régions du Nord (bien sûr qu'il fait chaud au Sud tout le monde le sait), mais bien d'éviter que des personnes meurent à cause de la chaleur.
  8. Je ne comprends pas l'intérêt de prendre la StatIC et de comparer avec une station MF, ça n'a pas de sens. Les conditions de mesure sont bien différentes, les outils de même (professionnel VS amateur). Pour comparer des températures au dixième de degré près, comparons ce qui est comparable (StatIC vs StatIC ou MF vs MF)
  9. Je dois m'excuser, je vous avais promis un bulletin que je n'ai pas pu faire en raison de soucis personnels. Désolé. Je vais faire vite fait mes pronostics. MULHOUSE - POITIERS DAX - GRENOBLE ANTIBES - CHARTRES ALBI - AVIGNON Ville de l'été : ALBI
  10. Et c'est avec ce genre de raisonnement exagératif à souhait que l'on tombe dans les extrêmes. La France a un fonctionnement très particulier par rapport au reste du monde (le quasi monopole de MF leur permet de dicter le recrutement des météorologues en amont des études, plutôt par le système ingénieur, sur des concours de maths/physiques théoriques plutôt qu'une filière météo universitaire (même si ça tend à changer), alors qu'ailleurs les services recrutent en sortie des universités) mais la France reste un des grands pays de recherche en météo, même si la crise budgétaire est là. On a un des services météorologiques les plus performants au monde. Aux Etats-Unis, la météorologie n'est pas autant poussée, par rapport à la richesse du pays, les moyens mis dans la météorologie sont très faibles si on compare aux pays européens. Si tu penses qu'il n'y a pas de recherche en France sur la météo, je te conseille d'aller visiter le site du CNRM, j'ai mis le lien vers les thèses 2017 en bas. http://www.umr-cnrm.fr/spip.php?article770#lien_haut_niveau Moi-même j'ai mené de la recherche sous l'égide de MF sur les rafales convectives dans le cadre de mes études à l'École Nationale de la Météorologie. Puis il n'y a pas que MF qui mène des recherches sur les thèmes plus ou moins liés à la météo, fouilles les sites des laboratoires et des universités, tu en trouveras un certain nombre. Pour les données météorologiques, l'usage des données est payant uniquement si tu comptes les utiliser à des fins commerciales. Le fait que Infoclimat existe suffit à te contredire. Je considère que cette politique est tout à fait correcte. Après si quelqu'un veut se plaindre de ça, qu'il aille aux Etats-Unis et il verra bien s'il est si malchanceux que ça ...
  11. Alors à chaque fois que des catastrophes et des phénomènes extrêmes frappent, sous prétexte que ça représente très bien le ressenti des gens qui étaient sur place, il ne faut pas réagir aux erreurs journalistiques de ce genre ? Ma réaction était peut-être mal placée vu le contexte, mais reste que le contexte n'est pas une excuse pour faire des erreurs de ce genre en rédigeant un article, et que ça reste ridicule. Après on s'étonne d'entendre des horreurs semblables partout ...
  12. Oui, évidemment ce qui s'est passé n'est pas drôle, bien au contraire ... mais les tornades de vent, désolé mais c'est d'un ridicule ...
  13. Un peu de fou rire ne peut pas faire de mal ^^ Mais les grosses bêtises journalistiques si. "Et pour ne rien arranger, la grêle s'est invitée ainsi que des tornades de vent, emportant tout sur leur passage." http://www.lamontagne.fr/goudet/faits-divers/haute-loire/2017/06/14/le-village-de-goudet-devaste-par-les-violents-orages_12443851.html
  14. NON, pas de chaleur suffocante, par pitié ...