Fil67

Membres
  • Compteur de contenus

    851
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    2

2 abonnés

À propos de Fil67

  • Rang
    Stratocumulus
  • Date de naissance

Visiteurs récents du profil

1 023 visualisations du profil
  1. Jeu de la roulette russe, round 1: EC: GFS Le premier coup de feu part dans l'eau. Du coup, c'est probablement l'Islande plutôt que l'est de la France qui va goûter aux joies des premières fortes fièvres méridiennes. Là haut, c'est "tout bénéf" : 10/12°c d'anomalie positive à 1500m sur une moyenne de début mai, c'est pour eux tout juste au pire le printemps version mars en France, 15/20°C quoi Trêve de plaisanterie, ce serait une anomalie énorme pour l'Islande, propre à aller chercher des records historiques je pense. Ouf, si ce premier tir n'est pas pour la France, c'est toujours ça de pris!
  2. L'ensembliste EC de hier midi est tout bonnement bluffant. Exemple avec Bordeaux: Heureusement que ça s'arrête au 4 mai?
  3. EC de 12 / les fauves tournent en cage, nerveux. Ce sera déjà bientôt l'heure de les lâcher pour de bon. Sauf qu'il n'y a pas le moindre dresseur à la ronde...
  4. Environ 274mm Colmar-Meyenheim depuis le 25 juin l'année dernière. Enormément à miser sur l'épisode pluvieux à venir, parce qu'après, on pourrait sinon rallonger ce cumul minable à la sauce 10.5 mois. Ca devient carrément palpitant là, on approche des 12 mois, et on pourrait se retrouver dans le pire des cas avec une pluviométrie annuelle voisine de celle des marges sahariennes en Afrique ( Tchad, nord Soudan, Niger, ou bien encore Lybie, Egypte, etc...)
  5. Le clin d'oeil du matin: Les regards se tournent vers le complexe dépressionnaire sur l'Atlantique, en début d'animation, vers l'Islande. Il en impose hein? Ben le voilà qui prend à toutes blindes la direction de l'ouest européen, qui attaque les Iles britanniques, avec pluies et nuages. Et hop, comme par enchantement, juste avant de gagner le continent, où il aurait enfin apporté des pluies généralisées, on s'évapore et on bat en retraite vers le nord...Malheureux. Malheureux, mais classique. C'est pas du grand art ça?
  6. Ca doit être le cytise spontané alors ( première photo de hier). PAr contre, la photo de plus près ci-dessus ne témoigne à mon sens pas des conséquences de la sécheresse, sinon les feuilles non atteintes devraient être bien moins vaillantes ( comme sur la photo que tu avais postée hier). A vrai dire, on dirait une photo d'une autre année celle-ci? Si c'est pas la gelée , ça peut être un souci avec une maladie ou un champignon.
  7. Concernant la croissance du feuillage, le gros coup de frais joue un rôle certain, ça bloque tout. C'est pareil ici en Alsace. Ca ne bouge plus beaucoup. D'un autre côté, la sécheresse peut elle aussi fortement freiner le développement du feuillage. Disons que celui-ci ne se fait plus de manière optimale. Mais bon, pour des arbre bien installés, je pencherais quand même plutôt pour l'option ralentissement par le froid, car ils devraient avoir suffisamment de réserves pour affronter encore quelques semaines de conditions sèches. Il en ira rapidement autrement pour les arbustes et autre petite végétation déjà sous couvert des arbres. Là, la sécheresse va bloquer tout développement ultérieur sous peu, si ça n'est pas déjà fait.
  8. Ah ben Bergheim, clairement, la Méditerranée alsacienne Oliviers qui amènent leurs fruits à maturité en pleine terre, faut le faire quand même ! Ca manque de stations météo sur les pitons rocheux calcaires du piémont vosgien! Pour le nord Haut-Rhin, une sur le versant sud du Grasberg au-dessus de Bergheim, ça serait le top
  9. C'est sûr. Mais quand on voit les ensemblistes américain et européen tendre vers cette synoptique de manière plutôt unanime, à savoir faiblesse structurelle des pressions vers les Açores, exposant la façade ouest de l'europe à des remontées de sud-sud-ouest:: On se dit qu'il pourrait y avoir anguille sous roche assez facilement à moment donné, surtout dans le contexte actuel et passé.
  10. Oui, va falloir surveiller de près l'évolution début mai. Une config potentiellement hautement estivale après ces semaines de sécheresse et les gelées tardives récentes, c'est vraiment la dernière chose dont auraient besoin beaucoup de régions qui ne seront pas copieusement arrosées dans les 3/4 jours qui viennent. On a le temps de voir les cartes chamboulées d'ici là, mais ce qui m'impressionne réellement, c'est le modèle européen de ce dimanche matin. Comment passer de ça: A ça: En 2 jours à peine? ( et soutenu par l'ensembliste s'il vous plaît) Les anticyclones semblent réellement aimantés vers l'ouest et le nord-ouest de l'Europe depuis la fin de la période "pluvieuse" début mars. Heureusement, avec cette config, pas de vague de chaleur précoce à attendre du fait du positionnement des hautes pressions, mais c'est très risqué de commencer à jouer si tôt avec des dorsales à racines subtropicales aussi marquées. Très risqué, parce qu'au moindre décalage est de l'ensemble, ce sont les portes nord africaines qui s'ouvrent tout grand, et on a vu ce que ça a déjà pu donner il y a 2 semaines pile poil...
  11. Concernant la perturbation de mardi-mercredi prochains. GFS redescend encore un peu vers le sud le front ondulant. Ce matin, voici sa proposition de localisation de la perturbation ( cumuls jusque jeudi minuit): Arpege minuit dans le même temps, qui conserve sa localisation proposée hier ( très proche de celle d'EC): Côté activité du front, GFS ou Arpege, c'est à peu près kif-kif: 10 à 20mm dans l'axe de la perturbation, avec un noyau dur sur le centre-est et le sud-est où ça pourrait titiller plus facilement les 30/40mm ( notamment chez Arpege, surestimation?). Localement plus sur certains reliefs exposés. La messe est-elle dite dès lors ou GFS et son positionnement plus méridional va-t'il encore trouver le moyen de tirer vers le bas les autres modèles? C'est le secteur Bourgogne/France Comté/Alsace qui a le plus à jouer ou à perdre sur ce coup-là. Sinon, pour le reste de la semaine prochaine, situation jeudi: Le talweg en mode string, influençant tout le pays et une bonne partie de l'Europe centrale. -35°c à 5kms, -5°C à 1500m sur le nord du pays. Bref, on sera clairement déjà bien dans son secteur froid. On surveillera de nouveau de très près les gelées, et dans la nuit de mercredi à jeudi déjà, en raison des risques d'éclaircies nocturnes plus ou moins durables selon les régions. L'ensembliste américain envoie d'ores et déjà un signal que l'on pourrait qualifier de très clair là aussi: La situation pour vendredi: ...favorisera encore ces risques de gelée, mais plutôt presque exclusivement sur la façade est cette fois: l'air le plus froid en altitude se sera légèrement décalé avec le talweg du côté de l'arc alpin, et, associé à une hausse passagère des pressions, devrait pouvoir "s'apaiser" durant la nuit. Eclaircies nocturnes, temps calme, etc, etc...A voir à court terme pour les détails. Pendant ce temps en tout cas, sur l'ouest, on note à 5kms une dorsale anticyclonique pointant vers le sud-ouest de la Scandinavie. Si la synoptique générale est similaire chez les autres modèles, il faudra encore une fois attendre d'arriver à plus court terme pour se faire une idée plus précise du temps concret pour ce vendredi: une petite anomalie dépressionnaire de surface pourrait entraîner un temps humide sur le nord du pays. Samedi, l'axe de la dorsale, simultanément sur le retrait vers le sud , devrait traverser la France: Le talweg s'enkystant pendant ce temps sur l'Europe centrale. Côté précipitations, ne pas trop espérer pour le moment quoi que ce soit du monstre dépressionnaire et de sa promesse de flux d'ouest occupant l'Atlantique. On verra ça début mai de toute façon.
  12. En images ce matin, les 15 prochains jours d'ennui profond... AU nord-est: Au nord-ouest: Au sud-ouest Au sud-est Baisse des températures/Remontée des températures. Pas de pluie Ah le climat français...
  13. Un tout petit peu moins sèche peut-être, mais visiblement sans la moindre humidité utilisable par les racines. Sans vouloir jouer les oiseaux de mauvais augure, faudrait réellement qu'il pleuve un bon coup partout assez rapidement. J'ai l'impression que les modèles commenceraient presque à vouloir nous chercher des noises pour de bon début mai.
  14. Si ce n'est pas un hybride cultivé dans un jardin et qu' il s'agit de l'aubour, spontané dans la région ( cytise sous son autre nom ), c'est indicateur de l'état avancé de sécheresse alors. C'est une espèce de sol calcaire plutôt chaud, et qui résiste théoriquement bien à la sécheresse. Difficile de voir d'après cette photo si la plante pousse sous un arbuste/arbre plus grand différent, mais si c'est le cas, toute l'humidité du sol a déjà due être pompée par cet arbre plus grand. C'est quoi la plante sur la seconde photo?
  15. Assez compliqué pour le moment. Ci-dessous la probabilité de l'ensembliste européen de minuit pour des pluies/6h supérieures à 2mm lors du passage de la perturbation mardi: Selon l'européen, au nord-ouest d'une ligne Biarritz/Strasbourg, à priori pas grand chose à attendre de cette perturbation selon les modélisations actuelles. Et quasiment rien au nord-ouest d'une ligne Bordeaux/Luxembourg. C'est entre ces deux axes cependant que se joueront les réglages à court terme, avec décalage possible du corps pluvieux ( un peu vers le nord ou vers le sud, ou pas du tout)