Fil67

Membres
  • Compteur de contenus

    1 057
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    9

4 abonnés

À propos de Fil67

Personal Information

  • Lieu
    Vosges, 1200m, entre le col de la Schlucht et le Hohneck

Visiteurs récents du profil

1 467 visualisations du profil
  1. Ce coup ci il pleut enfin de nouveau pour de vrai. Cumul du jour pas loin de 30mm, dont une grande partie depuis la fin d'après-midi. Les sols sont arrosés en profondeur, en forêt aussi. Pousses de champis à prévoir pour début août
  2. Ce qui est mathématique aussi, c'est que vu la façon dont l'été a commencé ( mi mai parfois et en fanfare s'il vous plaît), ça ne pouvait pas tenir comme ça pendant 3 mois. En tout cas pas sur les 9/10ème de la France, où le climat n'a rien de méditerranéen ( ou trop peu).
  3. Au final, pour hier, outre la vision des choses , c'est également le fait d'avoir de l'orage qui s'est avéré souvent compliqué. Bon, dans la digne continuité de ces mêmes choses, pour ceux qui sont en tout cas passés au travers des diverses opportunités de ces 3 ou 4 derniers jours.. Espérons que l'intermède dépressionnaire à venir va tenir les promesses d'arrosage qu'il semble faire depuis plusieurs sorties. EC n'est pas trop dégeu avec des cumuls sur 5 jours compris entre 15/20 et 40/50mm ( plaine d'Alsace en retrait, notamment dans sa partie centrale, contreforts ouest des Vosges bien arrosés. Ce serait assez cohérent avec une config d'ouest plutôt ondulante, mais il faut voir sur le terrain niveau concrétisation du potentiel. Peu ou pas de convectif pour la semaine qui vient, peut-être des coups de tonnerre lors de l'une ou l'autre traîne un peu plus fraîche. On va peut-être enfin pouvoir aller chercher des champignons de manière plus sérieuse
  4. Pas d'orage, pas de pluie! Cartes pour hier: Un vrai emmental cette affaire ( pour rendre au gruyère ce qui est au gruyère, c'est-à-dire son absence de trous) On retrouve bien sur ces deux cartes le vide sur le Sundgau et le triangle à deux pattes sur le nord-est lorrain/nord-ouest alsacien. Dingue que l'amas orageux sud-vosgien n'ait pas réussi à progresser plus vers le nord vu comme c'était parti, alors que côté allemand, aucun problème, ça a tenu jusqu'en cours de nuit de ce samedi. On a quand même de sacrés problèmes de concrétisation des dégradations orageuses à un niveau autre que local sur la région depuis quelque temps, dans des conditions pourtant plutôt favorables. Bon, ceci dit, on l'a vu sur le topic, y'a eu par endroits des dégâts Pour ma part, bien que situé à priori dans la zone active sur le sud-vosgien, 6mm de pluie hier soir en 2 heures et des brouettes, dont 4mm en mode totalement stratiforme/post orage. Vivement les vraies pluies de la semaine prochaine!
  5. Ca a commencé à gronder au loin vers le sud depuis une demi-heure. PAs l'air de vouloir vraiment bouger beaucoup pour le moment. En général, pas trop bon signe pour qui attend. A moins que ça ne se forme sur place à l'avant. Edit: après une heure d'orage et un compteur disjoncté, 1 ou 2mm au pluvio. YOUHOU!
  6. Oh punaise, le moindre décalage vers l'est et c'est bon, on va de nouveau s'en prendre à ce pauvre Rhin! Par contre, niveau initiation, dans ce flux, il faut avouer que là, les Vosges et l'Alsace sont vraiment bien placées en terme d'éloignement: juste le temps de pouvoir apprécier un système orageux qui aura atteint la maturité à son passage ( peut-être plus la violence d'une cellule qui vient de naître et qui crache tout ce qu'elle peut, certes, mais une activité plus facilement étendue, et encore notable, même si moins qu'au stade précédent) A voir, je n'y crois presque plus cependant, il va bien falloir que le ciel nous déniche une nouvelle veste plus stylée que les précédentes encore. On ne serait plus à la pointe de la mode "été 2017" sans cela
  7. L'orographie, oui, c'est une des grosses modifications des derniers étés je trouve. Je me rappelle étant ado dans les années 90, en plaine d'Alsace, les murs de cumulonimbus sur la Forêt Noire à l'est et sur les Vosges à l'ouest certains jours en été. Y'avait pas besoin d'avoir 35°c pendant 5 jours pour que ça survienne. Les bulletins météo qui annonçaient des orages sur le relief en cours d'après-midi avec débordements possibles sur les plaines en soirée. Ca a quasi disparu aujourd'hui.Je n'arrive pas à comprendre pourquoi.
  8. L'an dernier on sortait d'un premier semestre quasi historiquement arrosé, résultat des courses: diète orageuse généralisée pour les mois de juillet et d'août. En cause, la synoptique évidemment. Synoptique qui aura de toute façon toujours le dernier mot, et qui se fiche un peu de ce qui se passe 5 ou 10kms plus bas quand elle a décidé de s'installer pour de bon. Nos problèmes avec les orages ces derniers étés, en général, car ça varie d'une région à l'autre, ça relève plus d'une perturbation de la circulation atmosphérique, qui conduit justement à une redistribution des dégradations et des modes d'initiation de celles-ci. Après, je te rejoins, le sec qui s'installe en basse couche n'est pas là pour arranger les choses quand on se trouve déjà en situation vraiment limite, ou en tout cas plus dans l'espoir que réellement dans l'attente. Par ici sur les crêtes haut-rhinoises, c'est vert. J'irais pas jusqu'à dire que ça n'aurait pas besoin d'un arrosage conséquent de nouveau, mais c'est vert et ça crache certainement encore de l'humidité durant les journées chaudes. Pas pour autant que l'on assiste à des développements orographiques.
  9. Mike, vu ce qui s'est passé sur l'Allemagne cette nuit ( où pas mal de secteurs sont tout aussi bien concernés que nous), je doute que la sécheresse soit l'unique cause des foirades répétées sur le nord-est de la France. Une chose est claire, les reliefs n'initient plus vraiment grand chose dans ce type de config ( Jura/Vosges) un peu molle, alors qu'ils sont souvent la base même des dégradations ultérieures dans les plaines quelques heures plus tard ( ou le lendemain), quand le dynamisme synoptique vient alors à prendre le relais. Je vais franchement finir par croire qu'au-delà d'un certain seuil de géopotentiel, ça ne peut tout simplement plus prendre par chez nous, pour x raison totalement irrationnelle.
  10. Lol, on s'y attendait, mais n'empêche: Là c'est vraiment simplement excellent BOn, ça va on n'a pas eu à subir "trop" avant de se prendre la veste ce coup-ci. 8/10jours de répit, et on remet ça en août. Pour les vestes, je précise ( pour la chaleur aussi du coup). En parlant de vestes, on commence quand même à en avoir une sacrée collection pour la mode 2017. Va falloir songer à arrêter le shopping En attendant la suite de cette nouvelle journée qui ne commence à priori pas sous les meilleurs auspices, on peut aussi aller en jardinerie tester la qualité des râteaux ou accessoirement celle des pelles pour varier la garde-robe.
  11. De la pluie très certainement. Faudra voir en quelles quantités. Non, quand je parle de foireux, je parle bien de l'activité orageuse uniquement.
  12. C'est bizarre, aujourd'hui où apparemment l'extrême Est serait en marge de la dégradation orageuse du jour, on n'a pas ces p..ns de nuages parasites qui d'habitude font systématiquement foirer les situations les plus prometteuses, quand elles nous sont destinées. Ceci dit, les nuages parasites, ils sont en train de circuler sur l'ouest du nord-est, comme quoi, ça semble être devenu une constante immuable des dégradations orageuses. A tel point que je me demande ce qu'il en restera dans quelques heures, de cette perturbation à priori assez intéressante pour les secteurs les plus exposés vers l'ouest du secteur. Je parierais que si l'extrême nord-est avait du être plus concrètement concerné, ça aurait foiré presque à coup sûr Bilan ce soir, mais pour les coins les plus chauds de la façade est, ça sent de nouveau la transition bien foireuse, avec un timing vraiment désavantageux demain, et, pour le coup, très certainement une dose massive de nuages parasites très très tôt.
  13. Dans ce cas, nous aurons sans doute encore le privilège de vivre une seconde partie d'un été qui aurait été considéré comme tout à fait normal il y a 20 ans à peine, sans pour autant sombrer de suite dans la déprime dépressionnaire d'un court été britannique ou scandinave
  14. Merci Thib pour le comparatif. Quand je parlais du comparatif nord-est sud-ouest, il s'agit surtout de ces derniers étés. Pour Strasbourg, Juillet depuis 2013 inclus affiche en moyenne 27°c sur les moyennes des maxis, ça va faire 5 ans qu'on tape dans du niveau totalement sud-ouest 1961/1990. Aout en prend le chemin aussi on dirait ( toujours sur les maxi). Comme dit, je pense que l'inclusion des années 1990 et début 2000 dans la norme 1991/2016 biaise déjà fortement vers le bas la moyenne trentenaire sur ces chiffres. C'est pour ça que je disais que la moyenne 1991/2020 est déjà en passe d'être périmée.