le-planezard

Membres
  • Compteur de contenus

    1 048
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    11

Tout ce qui a été posté par le-planezard

  1. Merci Ffred pour ce bilan ! Balade de deux heures en estives en soirée (entre 19 et 21h) au-dessus de la forêt du Ché. Temps magnifique et grande douceur (environ 14°C en altitude, un peu moins à l'ombre) avec un vent très léger. Le pied. De toutes façons, en été, par grande chaleur, je ne sors qu'en soirée ou en tout début de matinée.
  2. Temps gris ce matin, mais bien dégagé depuis le milieu de la matinée. 19,5°C actu. Vent léger d'Est.
  3. Ben en fait, on nage en plein délire - hier donc, j'avais manifestement pas le niveau pour enseigner, mais ce matin, coup de fil du rectorat (pas bien sûr de lui l'interlocuteur), et ça y est, j'ai le niveau. J'ai sûrement progressé durant la nuit hein ! J'ai bien failli lui dire : ben vous allez vous débrouiller sans moi, mais finalement, j'ai pensé aux élèves, et j'ai dit bon d'accord (et passé l'après-midi à réunir toute la paperasse demandée pour un contrat de trois semaines. pffff) Sinon : faisait bien bien chaud et bien bien lourd. 20°C pourtant, pas plus, mais de gros nuages sombres et menaçants. J'avais envie que ça pète mais, comme il me fallait à tout prix une connexion internet pour voir le giro, l'étape des Dolomites, je priais pour que ça pète APRÈS l'arrivée. Bon. Sont arrivés, mais ça n'a pas encore éclaté là-haut.
  4. C'est une belle matinée de printemps en Planèze : végétation luxuriante sous le soleil, 16,5°C à 7h30, belle journée qui s'annonce donc, jardinage, écriture, Montirollo, Stelvio et Umbrailpass, les trois grands cols des Dolomites au programme du Giro di Italia , quelques rendez-vous entre tout ça, un chouette programme !
  5. Comme je viens de retirer deux tiques (dont une un poil trop gonflée à mon goût) dans les poils de ma chère Iris, j'en profite pour vous signaler une émission savante qui fait le point sur la question (que je viens d'écouter), vu qu'on est tous plus ou moins adeptes du crapahutage en forêt - c'est de la radio vous savez, le truc où des gens parlent sans image qui bouge (oui, ça existe encore, dingue non ?) https://www.franceculture.fr/emissions/la-methode-scientifique/quand-la-medecine-tique-sur-la-maladie-de-lyme (et tant que j'y suis, c'est mon heure info, y'a une superbe étape du giro demain après-midi, et même si vous n'aimez pas le cyclisme pro, les paysages risquent d'être absolument fantastiques : c'est l'étape des Dolomites, avec trois cols terrifiants au programme - suis content de pas bosser demain finalement (et si vous avez pas la télé mais juste un NORDINATEUR (c'est mon cas), pas grave : ça passe sur l'équipe 21 en streaming live) Léger rafraîchissement en soirée, 16,7°C, il fait bien doux, le ciel est encore assez ennuagé.
  6. Bah, j'aimerai bien en être, mais paraît qu'il faut gagner au minimum 10 000 euros par mois, alors c'est pas demain la veille. Et puis avec mon arthrose des hanches là, la mobilité, bon, faut pas trop pousser non plus. Sinon, ben je ne retournerai donc pas dans l'éducation nationale pour dépanner ces pauvres lycéens privés de prof de philo depuis trois mois (le rectorat a refusé ma candidature, considérant sans doute qu'un doctorat de philo, cinq ans d'expérience, un Capes en sus (certes qui date un peu), et le fait d'habiter à dix minutes dudit lycée, sans oublier ma disponibilité immédiate, hé bien cela ne suffisait pas - un collègue probablement mauvaise langue me dit que ça les gonflait sûrement de faire un contrat pour un mois et demie. Ça tombe bien, j'ai un jardin potager à entretenir moi ! (pas grave, je cherchais pas spécialement de boulot, j'en ai déjà assez, mais c'était surtout pour dépanner ces pauvres loulous avant le bac). Sinon, journée orageuse à souhait, mais sans orage et sans pluie (pour le moment). 19°C mais étouffant et oppressant (ressenti perso)
  7. Ciel voilé ici aussi. 12°C à 8h30, vent quasiment nul, atmosphère lourde (mais bon, c'est surtout parce que j'attends un coup de fil : vais bosser ou vais pas bosser ce matin et les jours à venir ? L'homme contemporain est censé être souple, réactif, mobile, parfaitement adaptable, toujours disponible pour mettre à disposition sa force de travail, une merveille de petite entreprise à lui tout seul : mais bon, je dois pas être un homme contemporain : la plupart du temps je me sens plutôt comme un homme antique, un oisif contemplatif, qui prend son temps, etc)
  8. La chaleur monte : 17,5°C cet après-midi, sous un ciel largement dégagé. Ce matin grimpette à bon pas depuis le col de Prat-de-Bouc jusqu'au Plomb du Cantal - je profite de ce que les troupeaux soient encore en contrebas pour y amener ma chère Iris de la Loupette (pas besoin de surveiller toute cette gente animale aux réactions parfois surprenantes (et j'ai passé l'âge de me faire courser par des vachettes). Laquelle Iris jouit des derniers névés, la neige des jours derniers, bien fraîche, et court après les zoziaux. Plus fais au sommet, mais pas tant que ça (autour de 9°C) et de toutes façons, marcher à vive allure vous réchauffe) Le Puy Griou au premier plan : Peyre-Arse et le Puy Mary Le Puy de Sancy à l'horizon : Le Plomb du cantal à gauche et les crêtes vers l'ouest : Un petit coup d'oeil plus à l'est, des pierriers au premier plan, à droite le col de la tombe du Père et plus loin, les contreforts du plateau planézard, et la Margeride à l'horizon :
  9. Ouais, on sent le gars équipé, vêtements et chaussures techniques, souplesse et vigueur du mollet qui témoigne d'une préparation physique poussée, Brouette high tech, il ne laisse rien au hasard : bonne route !
  10. Pareil, je les garde toute l'année sur mon bolide d'aventurier (une saxo dédiée au crapahutage dans les bois ou aux routes enneigées l'hiver - elle fait pas beaucoup de kilomètres dans l'année, et ma foi, les pneus accrochent pendant trois ou quatre ans, ça dépend.) Quant à la brouette, ses jantes en caoutchouc font merveille sur mon terrain cabossé (de la prairie, pas du gazon). Mais je ne m'aventurerai pas avec la brouette sur les pente du col de Prat-de-Bouc, pour sûr ! Bon, finalement, ça n'a pas gelé cette nuit (ou alors pas suffisamment pour laisser des traces à 9h00, vu que j'ai fait la grasse mat). Ciel mitigé, 8°C, vent léger d'Est.
  11. pfff ! quand même ! Merci des photos en tous cas. Valait mieux avoir gardé ses pneus neige non ?
  12. Dernier jour printanier (Tmax 11,5°C) avant l'installation d'une phase bien estivale (voire caniculaire : ma "canicularité" subjective se situant au-dessus de 25°C, on va certainement y avoir droit, même en altitude). Donc : re-ranger les pulls, sortir les bermudas, entrer en dépression joyeuse,tranquille et assumée ha : il a plu un peu, quelques averses. Là aussi, je crains que ce soir les dernières notables d'ici quelques temps. mais bon, le potager a pris sa dose, j'ai bien fait de semer la semaine dernière (manquerait plus que ça gèle cette nuit...)
  13. 11°C à 11h, ciel qui s'est couvert durant la matinée, vent sensible de plein Ouest.
  14. La neige et le froid ne sont pas descendus jusqu'à nos plateaux (malgré leur remarquable altitude), donc tout va bien ! Suis passé vite fait à Pauhac pour un article du journal, et j'en ai profité pour prendre une photo du Plomb du Cantal : ça a blanchi sans plus (au-dessus de 1500m) : T. actu 10°C. Pluviotte avec un peu de vent. Ciel torturé.
  15. Je confirme pour la neige sur les sommets du Cantal au-dessus de 1600m (enfin, d'après mes sources, vu que le ciel est bouché, on voit pas grand chose, donc : les webcam du Lioran et le facteur !). Plus bas, nuit humide et pluvieuse, mais la brouette cantalouse n'est pas rempli pour autant (mieux arrimée au sol que d'autres brouettes, elle n'a pas valsé cette nuit malgré le vent). 8°C actu. Ce printemps en tous cas, l'herbe ne manquera pas dans les prairies - ni dans mon jardin : ça pousse et ça repousse, le combat entre les bipèdes causants, armés de leur tondeuse à énergie manuelle, et la végétation des prairies, est inégal par ce climat - faudrait s'adjoindre les services d'un troupeau de brebis ou de quelques chèvres (ou d'un âne).
  16. Il continue de pleuvoir : la brouette cantalouse ne se tient plus de joie (tout le contenu ira arroser le potager dès que le soleil et la chaleur seront de retour, ce qui finira bien par arriver) Les températures se sont effondrées : 7,5°C maintenant, et ça devrait descendre toute la nuit. Au sommet du Plomb on prévoir une vingtaine de centimètres (de neige) au total des deux nuits à venir. Normal, on est que le 18 mai après tout.
  17. De sacrées rafales aussi en Planèze, ciel sombre et menaçant et encore 14°C. le vent tourne à l'ouest on dirait plutôt que sud-ouest.
  18. Un peu de pluie cet après-midi. Ta 15,9°C. Ciel couvert, vent sensible de Sud Ouest.
  19. Il a plu durant la nuit, moyennement (3 cm au fond de la brouette - du coup le potager est bien arrosé. Ciel mitigé ce matin, pas mal de nuages, mais des trouées bleues, Ta 13°C.
  20. 15°+C ici à 23h30. On annonce des flocons au-dessus de 1650m dans la nuit de jeudi à vendredi et vendredi soir. Va falloir ressortir le pull à col roulé.
  21. Un bon petit vent du sud et le ciel qui se voile doucement mais sûrement. Plus que 20°C après une pointe à 24°C dans l'après-midi.
  22. Le massif du gros cerveau ? Effectivement, en regardant quelques plans et photos, y'a de quoi se perdre, quel que soit la dimension de sa masse cérébrale. En vieux croûton qui refuse obstinément de céder au confort des Iphones et autres machins connectés qu'on trimbale avec soi, je ne jure évidemment que par les bonnes vieilles cartes IGN sur papier - mais bon, quand elles sont trop vieilles, justement, on a parfois de mauvaises surprises (tel chemin a disparu, tel village qui promettait un bar n'en offre plus depuis des lustres, parce que tous les habitants sont partis, et on peut se planter en lisant un carte aussi, sans parler du brouillard qui rend la carte peu utile, etc.). Autre inconvénient : depuis trente-cinq ans que je randonne, je dois avoir accumulé un nombre de cartes extraordinaires, que j'aime à ressortir de temps à autres juste pour le plaisir de la contemplation : mais nombre d'entre elles sont périmées et ça finit par coûter cher en renouvellement. Mais je ne céderai pas ! Sur les vertus de l'égarement, on peut lire (pffff) mon chapitre intitulé "Se Perdre" dans mon dernier bouquin (on peut lire des tas d'autres trucs sur le sujet aussi hein, mais bon...) 18,9°C actu (à 9h20 !) grand beau temps. Ça m'inquiète un peu cette chaleur-là.
  23. 23,5°C j'entre doucement dans le coma. Mon organisme se prépare à éterner (cf. "hiberner").
  24. Actu 20°C. Volets baissés, un air frais très léger passe sous le velux ouvert. Un bien douce journée. Faudrait pas qu'il fasse plus chaud : au-delà de 20°C mon cerveau bouillonne et je ne suis plus bon à rien...
  25. Ciel voilé vers l'ouest, températures fort élevés pour un début de matinée : 15°C à 8h, 16,5 à 9h. Hier soir, après avoir laissé les fenêtres ouvertes toute la journée dans mon bureau, il faisait 26°C à l'intérieur.