Iconoclaste

Membres
  • Compteur de contenus

    136
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Iconoclaste

  • Rang
    Altostratus
  • Date de naissance
  1. Ce matin, GEFS est toujours partagé entre les deux options CEP d'hier vs GFS det d'hier. Arpege pour sa part, bien qu'en limite d'horizon consultable semble tendre vers CEP de manière assez flagrante: Encore plus visible avec la 1.5 pvu dont je mets deux échéances pour mieux voir la trajectoire prévue:
  2. Je ne peux malheureusement qu'être d'accord avec cette analyse: le décalage à l'Ouest semble se confirmer, et même si GFS det fait encore un peu de résistance, l'ensemble GEFS est plutôt plus raccord avec CEP qu'avec GFS det (donc encore plus à l'Ouest). A la limite on peut encore tenter de se rassurer avec l'échéance encore lointaine ou l'écart type qui reste important sur au moins une bonne partie de l'épisode, mais si on ne veut pas se mentir, on est bien obligé de constater que les scenarios frais sont de moins en moins nombreux au fil des runs.
  3. Ce matin, un accord semble enfin trouvé pour le week-end précédent le topic avec le passage samedi d'une perturbation peu active concernant principalement une moitié Nord du pays. Le dimanche et lundi, retour d'un temps plus sec. Le mardi, cela commence à diverger sérieusement avec l'arrivée d'un profond talweg poussé par une dorsale atlantique. L'Européen le voit descendre un peu trop à l'Ouest pour etre frai chez nous, mais gfs modelise à présent ce talweg traversant le pays de part en part, accompagné d'une importante anomalie de pvu. Gefs hesite clairement avec des diagrammes 850hpa tres éclatés dès la mardi. On notera qu'aussi bien gfs déterministe que le run de contrôle, s'ils ne sont pas totalement isolés sont clairement dans le bas des courbes. A suivre avec attention.
  4. Oui, on observe d'ailleurs sur ta carte un creusement satellite sur le Danemark. La trajectoire de ces petites anomalies est toujours delicate à appréhender. On peut donc dire qu'il existe un risque de fort coup de vent sur la mer du Nord, pouvant deborder sur les départements les plus au Nord de la France. D'autant que ce creusement est vu un peu plus intense par le run de ce matin et que la barocline est vue s'abaisser encore un peu dimanche soir pour un éventuel nouveau potentiel, peut-être plutôt sur la Manche cette fois-ci. Mais c'est bien pour la nuit de vendredi à samedi avec le passage de l'anomalie à proximité que je vois le meilleur potentiel venteux pour l'instant, du moins sur le Nord. Mais ceci n'est pas encore calé: Ecmwf est assez différent pour le week-end et le panel GEFS montre encore une hésitation marquée sur la latitude de la barocline, ce qui est tout de même assez normal à de telles échéances. En résumé le risque existe, mais nous sommes encore assez loin pour que ca passe complètement à côté.
  5. Pour lundi matin, aussi bien gfs que Arpege voient à présent l'anomalie de pvu passer bien plus à l'Ouest que précédemment et venir mourir sur la peninsule ibérique. Du coup seule une grosse moitié Ouest du pays serait véritablement concernée par les précipitations. La suite reste malgré tout assez conforme à la prévision de cedric ci-dessus. On notera tout de même que le run gfs 12z d'aujourd'hui ressemble plus à l'Ecmwf d'hier qu'au gfs d'hier.
  6. La situation se decante peu à peu pour la fin du week-end et le tout début du topic. Une anomalie de basse pvu parviendrait à ouvrir une brèche temporaire dans la poussée de hauts geopotentiels et à se diriger vers la méditerranée en passant au dessus de la France entre dimanche et lundi matin, dans un champ de pression proche des 1015hpa. Ceci serait favorable à une nuit précédent le topic fraiche et humide. La poussée de geopotentiels du proche atlantique vers la Scandinavie reprendrait ensuite rapidement ses droits, nous laissant dans un flux mou légèrement continental, potentiellement jusqu'au mercredi. La suite est encore très incertaine même si on semble apercevoir l'arrivée d'un nouvelle perturbation par l'Ouest Nord Ouest.
  7. Arome voit quand même quelques RR, notamment sur la haute Savoie et débordant un peu sur la Savoie et l'Est de l'Isère dans l'après-midi avec un iso situé entre 2100 et 2500, ce qui est cohérent avec le bulletin d'avalanches pour la Chartreuse qui annonce un redoux suivi de pluie faible pour la même période. Le Sud-Ouest du Dauphiné, la Haute Maurienne et les départements plus au Sud devraient etre épargnés.
  8. Effectivement ce n'est toujours pas calé pour le début de topic. A mon sens si le temps sensible pour nous vendredi prochain ne fait guère de doute, c'est pourtant sur cette journée que se jouera une bonne partie de la fin du week-end et don probablement le début de notre topic. La grande interrogation est le comportement des anomalies migrant du minimum de geopotentiel situé vers terre neuve à celui situé au Nord de la Scandinavie ainsi que la rupture ou non entre la dorsale océanique/ ouest européenne et l'anticyclone groenlandais. C'est en tout cas sur ce point que semblent se jouer les plus gros écarts dans le panel GEFS de ce matin. Cela signifie aussi que l'on devrait etre fixés très rapidement puisque nous sommes à moins de 96h de ce moment clé.
  9. On ne peut pas dire que la situation synoptique soit calée, même pour le tout début d'échéance. Pour ECMWF, le talweg du week-end précédent laisserait la place à un flux de Nord-Ouest plutôt anticyclonique, avec la mer du Nord prise dans les restes dépressionnaires: Pour GFS, la poussée anticyclonique aurait percé vers la mer du Nord et la scandinavie, nous laissant dans une ambiance fraiche dans un flux un peu plus continentalisé. On retrouve cette indécision avec le spread de GEFS 0Z: J'ai bien peur qu'il faille encore attendre un peu avant de se risquer à prévoir les grandes tendances de la semaine.
  10. Redoux en cours de journée, mais pour les précipitations, ça va plus se jouer en soirée pour Vercors et Chartreuse: Faut pas bouder, même en cas de surestimation orographique, avec de telles intensités ça va forcément redonner un bon coup de blanc et d'épaisseur.
  11. Bon, ça semble quand même à peu près cerné pour cette semaine, avec des modalité et autres petits réglages quand même à préciser pour le week-end de fin de topic. Donc début de semaine agité et même frais avec potentiellement un passage rapide de neige en plaine sur l'Est du pays dans la nuit de ce soir à demain et demain matin. Le temps redeviendrait rapidement anticyclonique dans une douceur de plus en plus présente jusqu'à la nuit de vendredi à samedi où le flux basculerait sur une composante un peu plus Nord-Ouest temporairement. C'est là que les différences se font sentir avec un CEP un peu plus incisif et dépressionaire que GFS qui lui met fin à la douceur extrême le samedi, mais voit un front assez atténué dans un flux plutôt Ouest le samedi puis un autre plus actif dans un flux plus Nord le dimanche:
  12. A échéance aussi proche, je me prends pas trop là tête, et du coup je prévois ça: Et ça: En intégrant quand même que les décalages de +/- 200km sont encore largement possibles voir probables, ce qui aurait forcément un impact qui n'est pas un simple décalage des couleurs et traits ci-dessus. Sérieusement, on a beau dire qu'il ne faut pas regarder les cartes de précipitations sur le long terme, mais là on est dans le moyen terme donc autant profiter de ce que savent faire les modèles dans la prévision du temps sensible à partir des données synoptiques. Il seront de toute façon plus performants qu'un humain dans cette exercice sur ce genre d'échéances. Là où il est important de regarder plutôt des données telles que le Z500 ou la PVU, c'est lorsque la synoptique n'est pas encore suffisamment certaine. Dans ce cas les paramètres de précipitations, températures et le vent au sol peuvent être trompeurs car des synoptiques très différentes peuvent avoir des conséquences proches, alors qu'un scenario pourtant intermédiaire au niveau synoptique pourrait être différent. Surtout en regardant le diagramme d'un point géographique particulier plutôt qu'une carte qui permet mieux de voir si un décalage change beaucoup la situation (une fois qu'on a compris l'importance des effets de sol et qu'on a une connaissance suffisante des reliefs de notre beau pays et de leurs effets sur le vent, les précipitations, les températures).
  13. Oui amateur, ton analyse est d'ailleurs en accord avec les bulletins de risques d'avalanches (qui reste selon moi l'une des sources les plus fiables en ce qui concerne la météo du lendemain en montagne). Après pour mardi/mercredi, on verra: GFS voit finalement la dépression un peu peiner à vraiment traverser le pays jusqu'à creuser en méditerranée, au contraire de CEP, UKMO et même Arpege (mais pour ce dernier je trouve qu'il faut se méfier des échéances > 90h). Et on se souviendra que GFS est globalement celui qui avait vu juste de manière stable le plus tôt pour l'épisode de demain... Ceci dit le scenario GFS s'il est moins positif que les autres en terme de LPN reste très intéressant pour les altitudes moyennes.
  14. Oui le GFS semble meilleur depuis le 0Z (le 18 peut-être aussi j'ai pas regardé) pour vendredi. Ceci dit on parle environ de 15/20cm sur la Haute-Savoie et Bauges, voir Beaufortin et peut-être Nord de la Chartreuse, mais probablement plutôt 5/10 sur de reste de la Savoie et de l'Isère. Et ça reste GFS 0.25 qui traditionnellement voit mal l'effet d’assèchement en bascule de Nord-Est (donc pour la journée de vendredi). LPN évoluant de environ 1800 en tout début d'épisode à 1000-1200 sur la fin. Arpège 0.1 qui prend mieux en compte le relief est quand même moins optimiste que ça, du moins sur le Sud de la Savoie et le Sud-Ouest de l'Isere. Dès le samedi, il devrait y avoir un redoux assez sec avec un léger creusement en Méditerranée. Il faudra surveiller la suite à partir du mardi, mais c'est encore le domaine du long terme avec une synoptique pas encore tout à fait calée.
  15. GFS replace la coulée fraiche de mardi sur la France ce matin. Son emsebliste semble globalement emboîter le pas même si des décalages sur certains scénarios laissent encore une partie de Sud Est en marge. Ceci dit et même si la synoptique est différente cette fois avec un bien plus grande amplification d'altitude de la dorsale océanique, on se souviendra qu'il avait également fait un grand pas vers CEP aux alentours de h-120 pour le mini front de vendredi prochain, avant de se raviser tres rapidement. On connaît la suite. Personnellement j'attendrai donc avec pas mal de circonspection les prochains runs, d'autant que je crois voir des différences de detail de placement dans l'activité au Sud du Groenland des 48h, et que ceux-ci pourrait un peu contrarier la propagation de la dorsale vers les hautes latitudes par la suite, tout comme l'activité labradorienne pourrait bien etre fortement reajustee.