Hapax

Membres
  • Compteur de contenus

    11
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Hapax

  • Rang
    Cirrus
  1. Salut à tous! La procédure de l’étalonnage du pluviomètre Davis ne sera pas une une affaire simple! Avant-hier, vraie pluie. Le SPIEA m’indique 10,9 mm. Pour réaliser une mesure assez précise, j’ai transvasé par deux fois le contenu du cône réceptacle dans l’éprouvette graduée du pluviomètre. La console DAVIS m’indique 10,6 mm. Avant la pluie, les deux augets étaient vides, secs et propres. Après la pluie, la grille anti-débris retenait un peu d’eau, une goutte était “bloquée” par capillarité dans le trou de sortie du cône collecteur, et l’auget resté en équilibre supérieur était à peu près à moitié rempli et une belle goutte d’eau restait à l’extrémité du bec de l’auget qui avait basculé précedemment. J’ai comme l’impression qu’une ou deux gouttes de plus (celles qui restaient “coincées”) auraient provoqué un basculement supplémentaire pour indiquer 10,8 mm à la console, donnant alors une belle cohérence avec le pluviomètre manuel… CQFD!
  2. Salut à tous! Il est tout à fait possible que j'applique cet adage du bon curé! En effet, à force de m'abîmer dans les nombreux posts traitant ce sujet sur ce forum, à force aussi de consulter les forum outre-Atlantique, je ne sais plus trop où donner de la tête! Je vais commencer par attendre un nombre conséquent de pluies en comparaison avec le SPIEA avant de bidouiller le poids et le calage des augets.
  3. Salut à tous! Bon, je dois le reconnaitre, dans mon post de néophyte qui relatait ses premières impressions sur sa toute nouvelle station Vantage, j’ai véritablement donné l’impression d’enfoncer des portes déjà largement ouvertes! Je n’avais pas su rechercher et trouver les nombreux commentaires sur les dérives et imperfections de cette station. Et donc, je me suis plongé dans la lecture de très longs fils de discussion de ce forum sur le calibrage du pluviomètre, sur les manips d’étalonnage, sur les corrections à appliquer…. J’ai quand même été sidéré par les mesures très pointues de certains prenant en compte la densité de l’eau pour valider le basculement des augets. Et aussi, j’ai fini par découvrir sur le net des sites de fabricants de pluviomètres classés “professionnels” dont les tolérances des mesures sont assez larges. J’ai fait des tests sur mon pluviomètre avec une pipette de chimiste graduée en 1/10 de ml. Non seulement la valeur de basculement de chacun des augets n’est pas équivalente, mais de plus, cette valeur ne m'a pas parue constante. Bien sûr l’écart n’est que de quelques dixième de ml… Est-ce dû à la technologie même, au principe de mesure à seuil “par saut” d’environ 4 ml, à la construction imparfaite, à la cloison épaisse entre les augets plutôt qu’une lame très fine, à la vitesse du versement des gouttes…? Je vais poursuivre mes tests de calibrage. (Je crois me souvenir: à l’école primaire (il y a plus d’un demi-siècle…) on avait appris les qualités d’une bonne balance Roberval. Elle devait être juste, précise et fidèle. Il y a des progrès à faire!) Un peu désappointé néanmoins, je reste satisfait d’avoir à l’affichage sur la console toutes ces différentes mesures météorologiques. Et je vais poursuivre -à l’étonnement de ma femme- mes relevés sur mon SPIEA….
  4. Salut à tous! Juste un bilan succinct de la découverte de ma station DAVIS Vantage Pro2 sans fil 6152EU avec kit de déport de l’anémomètre 6332OV et le datalogger USB 6520 pour Mac accompagné du logiciel WeatherLink. La console: •Elle n’a pas cédé à la mode de l’affichage multicolore! Elle en est restée à l’affichage à cristaux liquides, sans doute moins consommateur de piles,… mais plus probablement par l’ancienneté de sa conception! Mais bon, ce n’est sans doute pas au départ, une station de loisir! •On pourrait regretter que l’horloge de la console ne soit pas radio-pilotée, d’autant que sa précision n’est pas exceptionnelle: ± 8 secondes par mois. •L’icône des phases de la lune me gêne. Comme “logiquement”, la pleine lune est représentée par un cercle fin, fond blanc, blanc comme la PL dans le ciel, et la nouvelle lune par un disque entièrement noir, comme le fond de ciel de nuit. Mais sur l’écran, l’effet semble contraire. Personnellement, j’aurais choisi l’inverse, bien plus parlant pour moi: nouvelle lune représentée par un disque plein, bien visible, comme sur ma montre. •Lorsque la console est alimentée sur secteur, les alarmes émettent leur “bip” tant que l’on ne l’a pas validée par la touche “done”. Il devrait exister une option permettant l’extinction de l’alarme sonore après un temps déterminé, tout en gardant un message. •J’ai apprécié le message: “It’s raining cats and dogs”! Le pluviomètre: •Les gouttes de pluie adhèrent à la paroi du cône de réception. Lors de très faibles pluies (que je qualifie de pluies à pucerons) le pluviomètre n’intègre pas ces précipitations. Ainsi mon pluviomètre SPIEA m’indiquait une hauteur de pluie de plus de 0,3 mm, alors que l’auget du pluviomètre à moitié rempli n’avait bien sûr pas basculé, le reste des gouttes de pluies restant sur l’entonnoir. Ces gouttes se sont ensuite évaporées. Lors de pluies plus importantes, ce phénomène est masqué, et les hauteurs de pluie sont semblables à celles indiquées par le SPIEA. J’ai lavé et dégraissé l’entonnoir sans résultat probant. •Il faut surveiller la salissure de l’entonnoir. L’unique trou de faible diamètre par lequel s’écoule l’eau vers les augets aurait tendance à être obstrué par les graines volantes malgré le filtre. (pas de problème avec le SPIEA avec ses 17 orifices au-dessus de l’éprouvette). Cependant, aucune fiente dans l’entonnoir Davis grâce aux piques anti-oiseaux! •Prochainement j’ai décidé de vérifier la validité des mesures. Comme la surface de réception est de 214 cm2, je vais verser lentement 214 cm3 d’eau dans l’entonnoir: la console devrait alors indiquer une précipitation de 10 mm. L’anémomètre/girouette: •Les impulsions de l’anémomètre vers l’électronique sont générées par un ILS. Comment l’électronique réagit lorsque l’aimant des coupelles est arrêté juste en regard de cet ILS lors d’une longue période sans vent? •La carte électronique du kit de déport de l’anémomètre possède aussi deux connecteurs “Solar” et “UV”. J’aurais voulu y raccorder un capteur de rayonnement solaire et un capteur UV. Renseignement pris auprès du revendeur Météo-Shopping, c’est impossible. Dommage. Programme WeatherLink: •De très nombreuses fonctions n’ont pas été implémentées dans la version Mac par rapport à la version originelle PC. C’est franchement décevant et frustrant. •Comme souvent, la transposition d’un programme Windows vers une version Mac est faite “à reculons”, à la “va-vite”. Le programme est instable. Lorsque mon Mac passe en veille dite profonde, la liaison avec la console est perdue: il faut redémarrer tout le système et quelquefois refaire le paramétrage. •Une fois, WeatherLink s’est planté avec l’affichage d’une erreur dans une fenêtre: un très long message d’erreur absolument sibyllin. Même le redémarrage du Mac, même la suppression des alimentations (secteur et piles) de la console, même le débranchement/rebranchement du datalogger n’ont pas résolu le problème. J’ai du réinstaller entièrement WeatherLink et ses drivers à partir du CD et tout reparaméter. •L’interface de ce programme me parait un peu datée… •L’affichage par tableaux des phénomènes enregistrés reste sous format horaire américain AM/PM avec son aberrant basculement à minuit et midi. Impossible -du moins sur Mac- d’afficher ce tableau sous notre traditionnel format horaire 00 h. à 24 h. Voilà. C’est tout pour aujourd’hui! image: icônes d'affichage des phases de lune sur la console.
  5. Salut à tous! Le petit gamin que je suis devenu devant son joli cadeau de noël ne résiste pas au plaisir de poster cette photo prise le jour de la réception de l’ÉNORME colis contenant sa station Davis…. Je l’ai commandée chez Météo-Shopping, site que je recommanderais pour son amabilité, ses réponses à mes questions par plusieurs mails, et aussi son appel téléphonique pour me dépatouiller d’un souci de raccordement de l’anémomètre.
  6. OK, merci pour la réponse! Et tant mieux si tout est rentré dans l’ordre: pas de panne donc! Il reste cependant ennuyeux de ne pas connaître l’origine ou la cause de ce problème. L’électronique a quelquefois ses caprices. J’aurais bien suggéré de faire une réinitialisation de brute en débranchant l’alimentation secteur et en retirant les piles de la console. Pas très élégant, mais parfois efficace!
  7. Oups! Est-ce un bug aléatoire,… récurrent,… fréquent? Faut-il incriminer la console?… le transmetteur de l’ISS?… un dysfonctionnement du pluviomètre?… un blocage des augets?… L’affichage de cette fausse pluie s’est-il arrêté seul?… Les “anciens” de ce forum connaissent-ils ce bug? Moi qui suis un tout nouvel acquéreur de cette station, je serais intéressé par la résolution de ce problème. Merci.
  8. Bien vu! En effet, l’ensemble ISS est à moins de 1,50 m du sol. Et de plus, c’est volontaire! (en vrai néophyte de base, je n’ai découvert les recommandations de Météo-France qu’après son installation…). D’abord, j’ai enfoncé le mât support le plus profondément dans le sol pour m’éviter la réalisation d’un massif en béton. Ensuite, je voulais garder un accès facile de l’intérieur du cône de réception du pluviomètre pour éventuellement le nettoyer. J’ai l’expérience de mon pluviomètre SPIEA faisant office de perchoir à moineaux et se transformant en “fientomètre”. Les petites piques verticales en périphérie du cône du pluviomètre DAVIS devraient cependant éviter ce souci. Je pourrais donc facilement réhausser l'ensemble en emboîtant un deuxième tube. Néanmoins, même à bonne hauteur, je serai assez loin des recommandations d’implantation. Situé en zone pavillonnaire, (pourtant pas très dense), l’ensemble ISS reste un peu encaissé, entre mon cerisier, la haie de cyprès d’un voisin, le mur de clôture d’un autre, et ma propre maison. Pour parfaire l’installation, j’ai remarqué aussi que je pourrais remonter l’anémomètre/girouette d’une quinzaine de centimètres supplémentaires au dessus du faîte du toit en faisant coulisser le mât. Comme vous le constatez, je découvre les contraintes liées aux mesures météorologiques. Mais j’avance….
  9. Salut Pascalou! Oups! Pour l'instant, j'en suis au stade de la découverte et apprentissage! Je ne m'amuse à transférer les données de la console que sur mon Mac avec programme Weatherlink.
  10. Salut à tous! Voici donc une photo de ma toute récente installation. Assez proche de la moyenne vallée du Rhône, ma station est située en zone pavillonnaire et ne respecte donc pas les recommandations de Météo-France pour l’implantation des capteurs. Je ne pense donc pas diffuser mes mesures sur le net, vu qu’elles ne représentent que la météorologie de mon jardin. Mais je suis tout content d’afficher les relevés de mon nano-climat sur mon Mac, bien que le programme Weatherlink pour Mac soit amputé de très nombreuses fonctions par rapport à la version Windows. Quand j’aurai bien en mains ma station, je ferai part de mes commentaires sur le matériel et ce programme.
  11. Salut à tous! J’ai hésité avant de m’inscrire…: je ne suis pas météorologue, ni même amateur averti... Et pourtant, voilà 22 années que je relève consciencieusement les précipitations dans mon jardin avec un pluviomètre SPIEA. Aussi, depuis très très longtemps, je voulais acheter une station pour particulier. Les seules que j’avais repérées dans les magasins de “Découvertes & Nature…” me semblaient un peu fragiles, et surtout, défaut rédhibitoire, ne proposaient pas d’archivage sur Mac. Puis, à force de tourner en rond sur le net, j’ai craqué. Je me suis offert une DAVIS Vantage Pro2 sans fil, avec kit de déport d’anémomètre, datalogger USB pour Mac avec le programme Weatherlink. Depuis le début du mois, la station est dans le jardin, l’anémomètre sur le toit et la console près du Mac (et la carte bleue à genoux). Je découvre… Voilà , ce post vaut présentation.