Bruno 49

Adhérent Infoclimat
  • Compteur de contenus

    4 593
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Bruno 49

  • Rang
    Cumulonimbus capillatus
  • Date de naissance 20/05/1964

Personal Information

  • Lieu
    Beauvoir mt st michel

Visiteurs récents du profil

637 visualisations du profil
  1. C'est juste le climat normal du littoral du nord ouest en été...La moyenne de tx de Dieppe Metar (1961 1990 certes) est de 19°5 en août. On peut ne pas apprécier 21° en bord de Manche, mais il n'y a rien là que de très normal.
  2. OK donc pas de regret pour les stats, et plutôt une bonne chose pour les résidents
  3. 29°7 à 18 heures pile... C'est avant 18 h ou 18 heures inclus la tn?
  4. Une association qui prend de la bouteille, et pas seulement les petits vins alsaciens : à lire cet excellent compte rendu, les troupes ont pris plus que de la maturité : Les hospices de Beaune, c'est pas en Alsace, même si vous avez apprécié tout particulièrement votre hébergement et le personnel aux petits soins, les auspices du ciel, ma foi demandez aux Marseillais ou aux Corses, ils sont les mieux placés ce matin pour en parler après cette nuit hors normes... Merci pour les photos et les comptes rendus, quand on ne peut pas venir aux rencontres, on s'y sent quand même un peu. Et longue vie à IC...sans la maison de retraite!
  5. C'était beaucoup plus net lorsque tao a ouvert le topic, mais depuis la bouilloire à hp remonte très lentement mais très sûrement, au point que ce matin, ce n'est plus seulement l'Italie ni même le sud est français mais une bonne moitié est du pays qui résiste à partir de jeudi à ces basses pressions, on a quand même sur le cep de ce matin du 20/25° à 850 hpa par le sud-est le jeudi/vendredi. Un simple minimum orageux à 1010 n'est pas la même perspective que l'évacuation complète d'un talweg par circulation atlantique. Quand on voit ne serait ce que pour ce dimanche la différence entre la carte mentionnée par tao en début de topic (dépression quasi sur la France) et la prévi actuelle fiable désormais (seules les côtes de la Manche et le nord de la Seine impactés par une alternance de grisaille et de crachin venté), il y a de quoi nuancer la fiabilité des modèles pour nous assurer quelques coups de chaud seulement sur le sud-est en deuxième moitié de semaine prochaine. Il faut noter que gem a fini par rejoindre les autres : il était le seul à voir les basses pressions donner un temps vraiment perturbé sur les trois quarts de l'hexagone. On pouvait penser il y a trois quatre jours que l'été allait rester désormais respirable, ce matin c'est très loin d'être acquis et c'est très compromis sur une large moitié est. Il reste à savoir si ce réchauffement oriental évoluerait en blocage ou, comme si c'est le cas, au delà du topic, on retrouverait une circulation atlantique suffisante. En tout cas la circulation sous GA pourrait ne pas suffire à assurer une influence océanique sur la façade orientale de la France quand bien même la synoptique d'ensemble ne serait plus celle du début d'été. D'ailleurs si rafraîchissement il y a en fin de topic, il pourrait venir par une dorsale açorienne haut perchée, ce qui casserait la circulation sous GA et remettrait provisoirement un peu d'air sur la moitié est du pays. Le changement qui reste majeur, c'est qu'en début d'été on a connu de longues périodes chaudes par l'ouest, là c'est l'est qui serait très chaud et l'ouest moins chaud (frais semble excessif). Et cela oui, ce serait un changement profond dont nous ne savons pas encore la durée en effet.
  6. tu peux nous expliquer pourquoi ces cartes momo? Merci.
  7. Juste un petit mot : la situation pour l'Italie est inquiétante ce soir on voit un peu partout des prévis automatiques balancer en gros dix jours à 35 et une pointe avec du 40° en tx et 28 en tn (!) sur Rome vers le 3/4 août car la botte est pour le moment en plein sur le trajet de la prochaine poussée marocaine. Compte tenu des dégâts estivaux déjà en cours là-bas, un rationnement de l'eau semble à la fois une menace et un impératif. À suivre...mais l'écart thermique entre le nord ouest et le sud est de l'Europe, certes classique, devient caricatural. Il suffit de voir la quantité de perturbations en Angleterre pendant ce temps là.
  8. Bon, hé bien, sur beaucouzé on est à une fois et demi la pluvio de juin en trois heures de pluies! Pas sûr que ce soit de l'eau qui suffise à ramollir le sol mais pour une fois que nous sommes les premiers et les mieux servis, on ne va pas se plaindre. Je n'ai pas su où était le toit signalé envolé par ouest france. Quant aux deux foudroyés ils sont en vie mais ils ont fait l'expérience que la foudre frappe pas seulement dans les coins perdus. J'avoue que ce soir je me suis abrité, mais pas à cause de la pluie...
  9. À Erkalfine : Pas de souci pour les congés de Noël même si l'argument saisonnier est plus valable (fatigue du solstice d'hiver, de toutes façons les solstices sont plus fatigants par définition) que la longueur d'un premier trimestre précisément disparue avec les congés de fin octobre. Mais surtout, en quoi le fait de prendre le risque de faire glander un niveau de classe trois semaines en juin (où les plus dynamiques peuvent au moins trouver dehors des alternatives au canapé) est-il plus cohérent que le même risque huit semaines pour tous les niveaux? Les congés intermédiaires sont bien plus un souci pour la plupart des parents que la longueur des congés d'été. Je ne pense pas que climatiquement (je parle sur Ic) il y ait une justification à des congés de demi-saisons aussi fréquents (ils sont aussi longs que les grandes vacances). À Sky blue : climatiser les salles d'examen est une bonne idée mais tant que tout le monde ne passe pas les épreuves dans ces salles on induit une inégalité climatique, qui est déjà considérable dans les conditions matérielles d'enseignement. Même au sein d'un seul établissement parfois, il y a des conditions climatiques de travail qui varient du tout au tout entre le préfabriqué mal ou pas isolé par le haut et les salles flambant neuves. Les départements poursuivent leurs efforts mais il restera toujours des erreurs de conception ou des oublis. Enfin symboliquement, descendre le nucléaire et accroître les moments climatisés c'est pas le top pour la COP 21... La virulence en moins (merci bernard), d'accord avec toi sur l'inconscience des décideurs. D'autant que les inégalités en matière de confort d'été entre élites et autres sont bien plus considérables que celles de confort d'hiver. Une majorité a le chauffage, une minorité a ou la clim ou un site excellent ou une habitation bien conçue, et je crois que cela explique largement les enthousiasmes des grands médias envers le temps chaud.
  10. Sky : une réserve à ton argumentaire que je trouve fondé par ailleurs (l'école pense trop aux gens de bureau), lors des exams et concours, des gens jouent leur avenir même si c'est ponctuel. C'est ennuyeux de rater parce qu'on ne peut pas dormir correctement, or les gens sont très inégaux face à cela. Ekalfine : point de vue exagéré à mon sens: -le lycée c'est pas tout, les collèges centres de correction finissent le 28 juin, et les non centres de correction ainsi que le primaire finissent le 7 juillet après parfois onze semaines de troisième trimestre. Et les cours s'arrêtent en lycée plus tard, vers le 10 juin, c'était les 3/4 il y a 20 ans. La classe de seconde est la seule à vaquer l'essentiel de juin. Les centres d'examen se multiplient comme des petits pains. - ce n'est pas la France qui est isolée par les quasi deux mois de vacances d'été mais plutôt la Suisse : l'Allemagne l'Angleterre et la Belgique ont certes 6 semaines mais tous les autres pays d'Europe occidentale et septentrionale ont autant ou plus que nous. C'est l'importance saugrenue des congés en saison froide ou demi-saison qui est la marque de la France des congés scolaires, pas la soi-disant longueur des congés en saison chaude. Enfin, (et c'est ça l'essentiel dans un topic météo) la rétraction progressive des congés d'été et l'augmentation progressive des durées des fortes chaleurs ne vont pas ensemble.
  11. Franchement si on parle de chaleur au sud de la France, il faut faire remonter ce sud bien haut quand même surtout sur le cep de ce soir. Habituellement on parle de la ligne Bordeaux-Valence, là c'est pratiquement jusqu'à l'Orléanais en incluant tous les pays de la Loire et en excluant peut-être le nord est. La réalité ce soir c'est que la canicule est aux portes des deux tiers du pays, en tout cas la nuit, et c'est bien là le problème...vu la durée des nuits en ce moment! L'aube de demain sera la dernière en dessous de 15 pour un bon moment dans la plupart des régions. Et l'aube c'est très très tôt (plancher le 17 juin)!
  12. d'accord avec ludo, une prévi qui aggraverait la sécheresse (vent continental constant la journée) et pourrait entraîner un blocage de la chaleur sur la façade ouest, mais pour un grand nord est, cette synoptique serait thermiquement une bonne affaire pour ventiler sans clim. On part quand même pour un temps estival sec très long si cette option passe.
  13. La dernière actu de MF est très inquiétante : 7 jours d'affilée à 30 ou plus dont 5 entre 33 et 36, et des fins de nuit parfois à 20. Les pouvoirs publics devraient commencer à se remuer un peu d'autant que c'est une semaine lourde en termes de travail pour le plus grand nombre, ce n'est pas comme en août.
  14. Pensée pour tous les gens subissant des examens - et pas que le bac - d'autant que la récupération nocturne sera encore plus difficile en période de fête de la musique. Le mot "épreuve" convient particulièrement cette année. En 2003 le rectorat de clermont-ferrand avait pensé à des packs d'eau fraîche dans le lycée où je surveillais. J'espère que ce sera le cas un peu partout.
  15. Dites c'est formidable, ce topic qui était censé être un défouloir innommable devient un lieu d'argumentation complexe, je ne vais plus oser y poster mes deux lignes hebdomadaires contre l'été! Où va-t-on aller pour péter un câble maintenant?