Bruno 49

Adhérent Infoclimat
  • Compteur de contenus

    4 547
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Bruno 49

  • Rang
    Cumulonimbus capillatus
  • Date de naissance 20/05/1964
  1. ralliement ce matin de gfs au cep qui run après run a transformé le toboggan d'ouest nord ouest sur la dorsale açorienne en marais barométrique peut-être orageux, suivi peut-être de ce fameux courant frais et instable. En tout cas la fraîcheur annoncée est sans cesse reportée, et c'est un peu comme cette fin de semaine où finalement la poussée printanière commencée hier s'étend au nord jusqu'au samedi inclus. Pour la semaine prochaine, on passe en milieu d'échéance de 10 maxi à 15 voire plus sur de nombreuses régions. Un mois de mars qui pourrait être assez chaud, cela va dépendre de l'installation ou non d'un anti eurasien.
  2. L'entraîneur L Enrique avait parlé du 0/4 en disant qu'il en était à la mi-temps, et que si Paris en avait mis 4 le FCB pouvait en mettre 6. On pourrait le mettre aux prévis saisonnières, il voit loin! D'ailleurs là il y a un précédent dans le championnat de France il me semble que Marseille avait battu Montpellier 5/4 en ayant été menée 0/4 à la pause, je ne sais plus quand. Ceci dit, je ne pense pas que Enrique pensait passer à -3 à 8 minutes de la fin... Sympa aussi le fait que le dernier but, à mon sens le plus difficile techniquement, le soit par un des rares joueurs espagnols. Il est d'ailleurs difficile de parler de foot français ou espagnol quand on parle du foot des clubs de haut niveau en général tellement ils sont bigarrés. Même si Barcelone se distingue par le poids de ses supporters dans la gestion. En tout cas deux équipes qui ont montré que certains matches valent vraiment d'être vus. Rien de honteux dans tous ces rebondissements.
  3. 108 à Angers je me demande combien de fois c'est arrivé...Et on se prend à rêver d'un anémomètre au sommet de la cathédrale d'Angers déjà située sur une butte...
  4. Non (je déteste la chaleur donc les coups de chaud précoces par contre, c'est là que je peux sembler insistant), mais c'est toi qui m'as demandé où je voulais en venir ; je trouvais que cette journée était charnière pour pas mal de régions et que plus de 20° sur peut-être un tiers du territoire ça fait aussi événement qu'un coup de froid tardif (qui reste bien entendu possible par la suite). Les prévis très douces en mars intéressent peu le forum ça je le reconnais volontiers. N'empêche que le premier jour du retour d'une température à l'ombre égale ou supérieure à celle des logements, ça compte pour beaucoup de gens. D'une façon générale je n'interviens sur le forum que lorsqu'il manque d'intervenants, ça ne veut pas dire que je n'ai rien suivi de la saison froide (j'ai "liké" souvent) j'ai trouvé au contraire que les contributions étaient suffisamment nombreuses pour ne pas y ajouter les miennes.
  5. Je prends ma région comme exemple. Et le fait que tu ne vois pas où je veux en venir (outre que je m'explique sans doute mal) c'est que tu ne vois pas de "changement dans les modélisations" en termes de synoptique (c'est bien la confirmation de la circulation océanique sauf sur gfs), là je suis d'accord, mais sur le temps sensible entre vendredi prochain et le mardi suivant, on a bougé complètement sauf au nord de la Seine. Et que MF en tient compte en sautant 3° d'un coup à j-6 alors qu'ils lissent. Cela n'est pas négligeable. Surtout si les 15° sont sous altostratus et vent de sud à l'avant d'une perturbation, ou si les 18 sont sous de larges éclaircies dans des après-midi qui deviennent très longs. Et si on prend ta région là aussi ça bouge MF met Cahors à 22° avec grand soleil et indice 4. Si ce n'est pas une ambiance printanière... Tout cela peut encore bouger après le fameux vendredi, mais la première impression vraiment printanière toute la journée du 10 mars semble tout sauf prévue dès hier.
  6. Au Trocadéro des rafales à 100 voire plus seraient pas simples pour gérer une foule. Une ligne de grains fonce droit sur Paris au moment où les manifestants arrivent.
  7. Pour les oiseaux qui chantent c'est fait dans la plupart des régions en soirée, dès février qui a été fort doux cette année quoique sans record. Pour les bourgeons, certains sont sortis dès les 15° atteints deux fois par ici. D'accord cependant sur la prudence, ce qui explique mon conditionnel en conclusion. Mon post précédent montrait comme toi l'extrême difficulté de l'exercice pour les modèles. Pour ce vendredi, la pluie devait arriver dans l'après-midi par l'ouest, limitant les températures prévues par MF à 15; à midi, MF colle 18 en Anjou avec indice 4. Il y a quand même bien une journée plus printanière que prévue hier soir, MF colle au CEP déterministe et à ses variations majeures depuis hier soir.
  8. Ce matin la thèse du rail océanique haut perché l'emporte avec vendredi prochain une première poussée printanière marquée pour les températures maximales, la dégradation du week end est retardée et souvent atténuée sauf au nord de la Seine. Une majorité des runs déterministes, sauf gfs mais qui a considérablement amenuisé le rafraîchissement et risque de s'aligner complètement, voit ensuite une atmosphère bien douce et sèche au début de la dernière semaine de l'hiver calendaire, propice à l'explosion de la végétation après les bonnes pluies en cours. Dans la plupart des régions de plaine sauf peut-être dans le nord est (rien d'inhabituel sur ce point), le paysage tournerait le dos à l'hiver assez brutalement.
  9. OK si on considère qu'il y a accord sur la persistance d'un régime océanique, pas d'accord pour définir le temps sensible sur la plus grande partie de la France car l'ensembliste est sur une circulation océanique tellement haut perché qu'elle serait ensoleillée et douce sauf en allant vers le nord ouest. Alors que le déterministe nous met à la même échéance (j + 10) dans un temps de nouveau bien mouvementé (plus conforme à la saison d'ailleurs). Une différence d'appréciation (quelle latitude pour le rail océanique?) d'ailleurs toujours aussi mal maîtrisée par les calculateurs à dix jours et parfois avant. C'est une des difficultés des prévis long terme : avoir une prévi fiable sur un régime (si gfs se plante sur ce coup comme c'est probable quand on est isolé à cette échéance) ne suffit pas pour caractériser le temps de l'hexagone, mais seulement l'amplitude des températures (faible en régime océanique).
  10. Le plus étonnant c'est que si l'on s'en tient aux T850hpa, la douceur ne friserait pas les records même si elle sera sans doute par sa durée largement suffisante pour un réveil d'une partie de la végétation et de la faune. Une quinzaine de degrés à l'ombre, franchement, on pourrait s'attendre à plus avec un flux de sud aussi marqué et un vent assez faible en milieu de semaine. Pour l'Anjou, il faut voir que le record pour une mi-février dépasse les 20°, ce mois étant déjà en termes d'amplitude thermique une entrée dans la saison intermédiaire plus qu'un mois d'hiver à coup sûr. (à Paris le record de tx de février dépasse aussi les 20° mais plus tard). Août n'offre pas de tels contrastes thermiques, pas d'effluves automnales. Il ne reste donc plus qu'à savoir jusqu'où la douceur va monter et si en effet l'Atlantique finira par se rappeler de l'Europe de l'ouest. La tendance à remettre des dépressions un peu vite en fin d'échéance est toutefois fréquente sur bien des modèles.
  11. pas vraiment facile de prévoir les rafales dangereuses pour la protection civile avec Marcel : Lacanau, distant de 50 kms de Cap Ferret, est à 75 km/h de vent contre 140 km/h...sur la dernière heure.
  12. Oui, on en est là : à devoir signaler comme favorable un score de pluie à deux chiffres avec une occlusion jeune qui habituellement, et c'était le cas hier dans les données brutes avec 75 mm sur Angers attendus (!), fait partie des jackpots pour l'arrosage. 8 mm et un chouia ici... La Loire devrait cependant enfin quitter sa cote négative depuis le début de l'hiver, heureusement qu'il doit pleuvoir davantage en amont.
  13. Le problème vient aussi de la fragilité des conifères du Médoc et des Landes qui dégringolent plus aisément par vent violent qu'un bon vieux chêne bien arrondi...ou a fortiori qu'un hêtre bien élastique.
  14. C 'est quoi cette pluviométrie ridicule deux jours de suite? C'est pourtant notre dernière chance de pluies hivernales qui se joue...
  15. petit suspens ici où nous sommes encore à 16 heures la journée la plus froide de 2016 (en tx) avec 1°9 contre 2°5 en janvier. Si la température continue à remonter d'ici 17 heures, ce sera raté. résultat des courses : ex aequo avec janvier 2°5. Pas mal tout de même et surtout pas vu du tout par MF qui nous mettait à 5°.