Bruno 49

Adhérent Infoclimat
  • Compteur de contenus

    4 586
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Bruno 49

  • Rang
    Cumulonimbus capillatus
  • Date de naissance 20/05/1964

Personal Information

  • Lieu
    beaucouzé près d'angers ou beauvoir mt st michel

Visiteurs récents du profil

555 visualisations du profil
  1. À Erkalfine : Pas de souci pour les congés de Noël même si l'argument saisonnier est plus valable (fatigue du solstice d'hiver, de toutes façons les solstices sont plus fatigants par définition) que la longueur d'un premier trimestre précisément disparue avec les congés de fin octobre. Mais surtout, en quoi le fait de prendre le risque de faire glander un niveau de classe trois semaines en juin (où les plus dynamiques peuvent au moins trouver dehors des alternatives au canapé) est-il plus cohérent que le même risque huit semaines pour tous les niveaux? Les congés intermédiaires sont bien plus un souci pour la plupart des parents que la longueur des congés d'été. Je ne pense pas que climatiquement (je parle sur Ic) il y ait une justification à des congés de demi-saisons aussi fréquents (ils sont aussi longs que les grandes vacances). À Sky blue : climatiser les salles d'examen est une bonne idée mais tant que tout le monde ne passe pas les épreuves dans ces salles on induit une inégalité climatique, qui est déjà considérable dans les conditions matérielles d'enseignement. Même au sein d'un seul établissement parfois, il y a des conditions climatiques de travail qui varient du tout au tout entre le préfabriqué mal ou pas isolé par le haut et les salles flambant neuves. Les départements poursuivent leurs efforts mais il restera toujours des erreurs de conception ou des oublis. Enfin symboliquement, descendre le nucléaire et accroître les moments climatisés c'est pas le top pour la COP 21... La virulence en moins (merci bernard), d'accord avec toi sur l'inconscience des décideurs. D'autant que les inégalités en matière de confort d'été entre élites et autres sont bien plus considérables que celles de confort d'hiver. Une majorité a le chauffage, une minorité a ou la clim ou un site excellent ou une habitation bien conçue, et je crois que cela explique largement les enthousiasmes des grands médias envers le temps chaud.
  2. Sky : une réserve à ton argumentaire que je trouve fondé par ailleurs (l'école pense trop aux gens de bureau), lors des exams et concours, des gens jouent leur avenir même si c'est ponctuel. C'est ennuyeux de rater parce qu'on ne peut pas dormir correctement, or les gens sont très inégaux face à cela. Ekalfine : point de vue exagéré à mon sens: -le lycée c'est pas tout, les collèges centres de correction finissent le 28 juin, et les non centres de correction ainsi que le primaire finissent le 7 juillet après parfois onze semaines de troisième trimestre. Et les cours s'arrêtent en lycée plus tard, vers le 10 juin, c'était les 3/4 il y a 20 ans. La classe de seconde est la seule à vaquer l'essentiel de juin. Les centres d'examen se multiplient comme des petits pains. - ce n'est pas la France qui est isolée par les quasi deux mois de vacances d'été mais plutôt la Suisse : l'Allemagne l'Angleterre et la Belgique ont certes 6 semaines mais tous les autres pays d'Europe occidentale et septentrionale ont autant ou plus que nous. C'est l'importance saugrenue des congés en saison froide ou demi-saison qui est la marque de la France des congés scolaires, pas la soi-disant longueur des congés en saison chaude. Enfin, (et c'est ça l'essentiel dans un topic météo) la rétraction progressive des congés d'été et l'augmentation progressive des durées des fortes chaleurs ne vont pas ensemble.
  3. Franchement si on parle de chaleur au sud de la France, il faut faire remonter ce sud bien haut quand même surtout sur le cep de ce soir. Habituellement on parle de la ligne Bordeaux-Valence, là c'est pratiquement jusqu'à l'Orléanais en incluant tous les pays de la Loire et en excluant peut-être le nord est. La réalité ce soir c'est que la canicule est aux portes des deux tiers du pays, en tout cas la nuit, et c'est bien là le problème...vu la durée des nuits en ce moment! L'aube de demain sera la dernière en dessous de 15 pour un bon moment dans la plupart des régions. Et l'aube c'est très très tôt (plancher le 17 juin)!
  4. d'accord avec ludo, une prévi qui aggraverait la sécheresse (vent continental constant la journée) et pourrait entraîner un blocage de la chaleur sur la façade ouest, mais pour un grand nord est, cette synoptique serait thermiquement une bonne affaire pour ventiler sans clim. On part quand même pour un temps estival sec très long si cette option passe.
  5. La dernière actu de MF est très inquiétante : 7 jours d'affilée à 30 ou plus dont 5 entre 33 et 36, et des fins de nuit parfois à 20. Les pouvoirs publics devraient commencer à se remuer un peu d'autant que c'est une semaine lourde en termes de travail pour le plus grand nombre, ce n'est pas comme en août.
  6. Pensée pour tous les gens subissant des examens - et pas que le bac - d'autant que la récupération nocturne sera encore plus difficile en période de fête de la musique. Le mot "épreuve" convient particulièrement cette année. En 2003 le rectorat de clermont-ferrand avait pensé à des packs d'eau fraîche dans le lycée où je surveillais. J'espère que ce sera le cas un peu partout.
  7. Dites c'est formidable, ce topic qui était censé être un défouloir innommable devient un lieu d'argumentation complexe, je ne vais plus oser y poster mes deux lignes hebdomadaires contre l'été! Où va-t-on aller pour péter un câble maintenant?
  8. Mauvaise nouvelle ce matin : un milliardaire indien va pouvoir créer une des plus grandes mines de charbon en Australie, à proximité immédiate des coraux qui pis est (source le monde.fr). On notera que le gouvernement indien qui venait de réaffirmer son engagement dans la cop 21 au delà même de sa feuille de route est bien évidemment parfaitement impuissant contre les initiatives de tel ou tel de ses citoyens. On comparera avec les USA où de nombreuses initiatives individuelles sont aussi à contre-courant du gouvernement mais dans le bons sens. Rien n'est simple en démocratie.
  9. Plus prosaïquement ce soir le seul espoir de solstice d'été frais et humide c'est sur gem, ensembliste contrôle, à plus de 240 heures : cette fois c'est vraiment fichu...
  10. L'accroissement de la chaleur aura surtout une incidence sanitaire grave d'ici maintenant quelques années seulement : l'extension de maladies infectieuses contre lesquelles nous Européens sommes sans doute très mal immunisés (quand l'immunisation existe...). Bien plus que la canicule, bien plus que des pluies erratiques (inexistantes ou au contraire trop virulentes), bien plus que des étiages et des sécheresses prononcés (rappelons que la climatisation ne marchera plus si nous n'avons plus d'eau dans les rivières où sont la plupart de nos centrales électriques), je pense que les fanas de chaleur souhaiteraient néanmoins rester en bonne santé, voire vivants, pour en profiter. L'inconscience des médias se réjouissant par exemple du "retour de l'été dès jeudi" (signé Europe 1 dans la joie...à quand la promesse d'un "retour de l'hiver" le 6 décembre?) me semble plus grave encore dans ce domaine. Sinon en effet on pourrait en rester à la défense des goûts de chacun.
  11. finalement si on continue sur cette pente, on va effectivement se taper un drôle de mardi matin sur la moitié nord voire un bon coup de tabac sur le pas de calais. La suite en revanche verrait des bouffées chaudes alterner avec des passages pluvio-orageux au moins sur l'ouest et peut-être en début d'échéance suivante une dégradation océanique plus étendue.
  12. salut bernard, pour le topic lamentations, nous avons sans doute tous gaffé en mettant en lamentation (donc peu subtil...) des posts à ranger normalement en "météo environnement et société" où (en principe) on se lâche moins dans les délires. C'est une suggestion bien sûr, vous gérez comme vous pouvez! A vous revoir un jour.

  13. vent modéré d'ouest, pas d'orage, et tx de 28 en Anjou, bienvenu dans le climat océanique post moderne...
  14. L'effet d'entraînement vers un délitement peut se faire c'est vrai, mais l'effet répulsif envers les USA existe chez bien des peuples et des dirigeants, il peut aussi pousser les dirigeants chinois à prendre la tête, avec l'UE, d'un mouvement géopolitique d'ampleur sur le mode "on va bouffer les yankees". Je redoute même plutôt les effets opposant des démocraties-qui ne font rien de façon revendiquée (Trump) ou peu de façon hypocrite (l'UE)- à des tyrans capables d'imposer leurs vues (On a bien connu les khmers rouges au Cambodge qui de facto ont fait une tyrannie de retour imposé à la terre, massacres à la clef, quant au barrage des 3 gorges, qui produit une énergie parfaitement décarbonée, vous imaginez un peu si la Chine avait été une démocratie à la française...). Le risque est de voir la Chine prendre une avance considérable sur nous tous. Par ailleurs les pays musulmans (la donne écologique du coran est pour le moins elliptique) semblent peu enclins à nous suivre et parmi ce milliard de personnes, il y a l'Indonésie et les deux oreilles autour de l'Union indienne, laquelle est d'ailleurs à la traîne et l'a montré pendant toutes les négociations, car l'urgence aux yeux de l'électeur indien c'est tout de même le rattrapage du PIB des plus riches (mettons-nous à leur place). Et pour le moment, à part mettre un premier ministre qui a tout fait pour maintenir le charbon au Havre, je ne vois pas encore en quoi nous avons pris des mesures fortes pour décarboner. Ne parlons pas du nucléaire ni du diesel dont la restriction peut se défendre...excepté pour décarboner. Quant à l'abandon de N D des Landes, il se fera par frousse démagogique de devoir faire respecter l'ordre plus que sur des arguments écologistes, et s'accompagnera forcément, compte tenu de l'énormité du recul après tant de procès gagnés, de compensations pour le secteur aérien dont les élites sont les principaux utilisateurs. Là encore le symbole ne sera peut-être pas très rentable. Mon "optimisme" est en fait très relatif ; mais il s'appuie quand même sur une chose : la décarbonation semble un marché intéressant pour pas mal de grosses entreprises - ne serait-ce que pour économiser leur propre consommation fossile. L'impact des États sur ces firmes étant pour le moins discutable, on peut penser que bien des actes se feront avec ou sans les USA dans la COP21. D'ailleurs ce sont les dirigeants économiques qui font partie des plus hostiles à la sortie de la cop 21 sauf évidemment les patrons du charbon, et ce sont ces dirigeants qui poussent le politburo chinois à foncer. Enfin, tout catholique que je sois, je pense que la question démographique ne peut pas être complètement mise sous le tapis ; en faire la question centrale évidemment pas, mais pour l'islam le judaïsme et le catholicisme, (c'est plus divers côté protestant par nature), il y a un problème clair car nos textes fondateurs (la multiplication des pains!) n'ont en rien perçu cette équation, et il faut bien comprendre que si l'encyclique papale est résolument pour la cop 21, c'est parce que la question démographique n'y est pas, du reste il n'y aurait jamais eu consensus à la COP 21 si cette question avait été abordée. La conciliation du respect inconditionnel de la vie et de la gestion raisonnable de la climatosphère et de la biosphère est un formidable enjeu, si on le laisse aux fous du tea party ou, à l'inverse, à ceux de la deep ecology que vise bernard, on perdra beaucoup de temps.
  15. Pas moins de trois passages perturbés la semaine prochaine sur le cep sur une large moitié nord je trouve au contraire que les prévisions vont vers davantage de pluie. Le passage de lundi soir semble de plus en plus actif, on n'est même pas loin de vents forts sur la Manche à plusieurs reprises. méfiance car les ensemblistes sont moins avenants, mais tout de même, à l'heure présente, il y a un changement vers de l'agitation.