cevenol13

Contributeur & modérateur
  • Compteur de contenus

    969
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de cevenol13

  • Rang
    Stratocumulus
  • Date de naissance 15/11/1981
  1. Certes Marouane mais il serait réducteur de ne pas les citer puisqu'ils seront logés au même régime que le Queyras, la Haute-Ubaye ou le Mercantour qui font parties des secteurs des Alpes les plus influencés par les aléas climatiques Méditerranéens intenses Et pour répondre à la suite de ton message tu mélanges tout (ainsi que tes collègues qui ont sortis la même choses). Tu pourrais avoir autant de retours d'Est en décembre ou en plein coeur de l'hiver, même sans le réchauffement climatique (je pourrais t'en citer un paquet dans des périodes froides dans les années 60-70), si l'origine de la masse d'air n'a pas de racines profondément continentales, tu n'obtiendras quasiment jamais de neige dans les plaines Méditerranéennes. Encore pire c'est justement dans cette situation avec une dépression qui a une position beaucoup trop méridionale que le très fort vent d'Est sur le littoral Varois va drainer de l'air beaucoup plus doux dans les basses couches inhibant complètement le risque de précipitations durables et soutenues pouvant faire espérer une isothermie salvatrice. Seuls les massifs frontaliers seront soumis à un air maritime beaucoup plus humide et qui en venant buter sur les reliefs du Piemont provoquera d'importantes précipitations qui déborderont justement sur les secteurs français précités... Désormais débat clos sur ce topic, places aux prévis, pour ceux qui le souhaite il y des parties du forum plus appropriées pour ce type de débats...
  2. Parole d'évangile il l'a dit ! Amen... Effectivement pour le moment ça diverge pas mal en terme de hauteurs de neige sur les massifs frontaliers sur les sorties du soir, un décalage de la méso-dep en médi de 20-30 km pourra perturber les pronostics. Pour l'Est Queyras (Haut-Guil), la Haute Maurienne, et le Mercantour certains comme GFS ou LAMA (modèle Italien particulièrement efficace dans ces configs à retour d'Est) tablent sur du 50-100 cm, WRF joue les intermédiaires avec 30-50 cm sauf du côté d'Isola où il balance le mètre, et finalement Arpège qui reste plus timoré avec 20 à 40 cm sur les secteurs les plus propices. A voir les sorties d'Arome demain, mais par expérience ces puissants retour d'Est frontaliers précipitent assez souvent le double en plus ou en moins de ce qui avait été annoncé dans les prévi y compris dans les derniers réglages fins. Allez on va vite suivre tout ça sur les cam concernées http://www.queyras.com/hiver/station-queyras/webcams-meteo
  3. Toutes les stations du 05 ? Non les secteurs de Montgenèvre, Vars et surtout les irréductibles de l'Est Queyras proches de la région frontalières devraient selon les dernières sorties s'en sortir joliment avec une LPN autour de 1000 mètres dans ces secteurs non soumis au foehn mais à la Lombarde Piémontaise ;-) On fera les comptes mercredi matin mais du côté d'Abriès et Ristolas ça m'étonnerais pas qu'il y tombe dans cette config de retour d'Est entre 50 cm et 1 m jusqu'en vallée. Côté 04 joli potentiel également pour la Haute-Ubaye et bien évidement plus au Sud du côté d'Isola où là aussi on devrait faire le plein...
  4. Je viens de récupérer le cumul officiel après rétablissement des lignes de communication à la Radome de Ristolas: Total de l'épisode 362,5 mm avec en détail pour chaque journée (6hTU-6hTU): 75,3 mm le 23 225,1 mm le 24 62,1 mm le 25 Au final sacré retour d'Est bien appréhendé par de nombreux modèles.
  5. Effectivement on a du passer les 300 mm à l'aise, 274 mm au dernier relevé émis à 3h12 alors que la station venait de taper son relevé horaire max depuis le début de l'épisode (15,5 mm entre 2 et 3h).. Depuis plus d’électricité dans tout le Haut-Guil, la station EDF d'Abriès ayant arrêté d’émettre à la même heure (plus de 150 mm au dernier relevé à 3h mais avec une dizaine de relevés horaires manquants depuis le début de l'épisode).
  6. Effectivement à vérifier mais possiblement cohérent si l'on regarde la station voisine de Chateauneuf Miravail à une quinzaine de kms plus à l'Ouest dans la vallée du Jabron qui cumule 293 mm sur la même période. Pour Brignoles Ouest 152,8 mm de cumul sur l'épisode au SPIEA (147 mm à la VP2), pas de débordements notables dans le secteur mis à part quelques petits ruisseaux, ça pourrait devenir plus sérieux si les modélisations de jeudi se vérifient.
  7. Belle évolution diurne hier après-midi en centre Var. Orage à la station (Brignoles Ouest) entre 17h et 18h30 avec le plus gros au Nord-Est de la commune mais surtout sur Vins sur Caramy avec de la grêle observée. Jusqu'à 27,1 mm à Montfort sur Argens, 7,3 mm ici au SPIEA (7,6 mm à l'auto à 36 mm/h en intensité max). Bonne activité également en Haute Provence (46,1 mm à Forcalquier).
  8. Non le barrage du Lac de Chaudane comme son nom l'indique est sur le lac de Chaudane, à la sortie Est de Castellane il faut prendre direction La Garde puis à gauche direction Demandolx. Il se situ légèrement à quelques kms au SE du lac de Castillon. Effectivement le triangle St-André-Castellane-Annot est un nid à orage, d'ailleurs l'un des secteurs où l'en en compte le plus grand nombre à l'année en France Métropolitaine, l'orographie importante du coin (Alti de 700 à 2500 m), l'encaissement prononcé des vallées, la proximité de la Méditerranée...sont certainement des facteurs aidant à la stationnarité des phénomènes diurnes estivaux.
  9. 112,4 mm au relevé de 21h à Demandolx à quelques au Nord de Castellane, au barrage EDF du lac de Chaudane pour les connaisseurs. En cumuls horaires: 66,5 mm entre 19 et 20h 32,9 mm entre 20h et 21h Pas plus de détail pour le moment mais il est certainement tombé plus sur des pas de mesures glissants.
  10. Salut il faut savoir que les propriétaires de l'observatoire coupent l'electricité et le serveur dès qu'il y a un orage dans le coin, car il se situe sur un point haut qui attire très très souvent la foudre, le sommet des Monts de Vaucluse, le signal de St-Pierre qui culminie à 1280 m étant très proche à 500 m à vol d'oiseau favorisant d'autant plus le risque de foudroiement. Ils privilégient donc la sécu de tout leur matos, c'est une assoc d'astronomie bénévole et ils peuvent pas se permettrent de perdre du matos d'optique pro à chaque orage. Du coup on aura jamais les données en temps réel dans ces situs, ce qui est bien dommage mais si ça peut éviter de racheter 3 ISS par an c'est pas plus mal ;-) Tu peux leur demander les données pluvios par mail ou jetter un oeil sur leur site qui est assez complet: http://www.obs-sirene.com/pratique/meteo
  11. Et oui localement ça a bien cartonné et même davantage /emoticons/wink@2x.png 2x" title=";)" width="20" /> Fait gaffe à la valeur de La Verdière, elle est certainement loin d'être définitive car la station a arrêté d'émettre sur le site à 17h14 au moment où l'intensité pluviométrique était de 137 mm/h. Dans ce secteur la lame d'eau dépasse les 100 mm, la Verdière notamment le Nord de la commune se situait dans la ligne stationnaire qui a sévit dans cette partie du Haut Var en fin d'après-midi pendant quasiment 2 heures. Sur Netatmo (on sait ce que ça peux valoir pour certains poste) on a du 58 mm entre Lorgues et Draguignan, 39 mm à Ginnasservis ou encore 29 mm à Tourtour.
  12. Je n'étais pas au courant du décès de V.Jacq, je l'apprend donc par le biais du forum et du site "Pluies extrêmes". Quelle grande tristesse, d'autant plus qu'elle était encore trop "jeune". Elle fait partie des personnes qui on fait le passionné que je suis devenu en matière de climato du Sud-Est. Ses ouvrages sur les épisodes méditérranéens je me les suis procuré quasiment à leur sortie il y a 20 ans... D'ailleurs aujourd'hui on lui doit beaucoup sur l'avancée des connaissances dans ce domaine, C'était une véritable passionnée qui à mon avis va laisser un grand vide dans l'univers de la climato méditérranéenne :-( Je me souviens encore de notre dernière rencontre il y a 3 ans à la DIRSE, jamais j'aurais pu imaginer qu'elle parte si tôt...
  13. Désolé ne pas avoir pris le temps de suivre l'intégration (faute d'en avoir) mais j'ai un doute également quant à la fiabilité de cette installation. Un pluvio doit être à 1m du sol, et certainement pas au ras des végétaux comme c'est le cas pour cette installation, dans ce cas il y a un risque évident très important de sur-estimation lié au rebond des gouttes mais surtout de ruissellement de l'eau de la végétation vers le cône, sans parler de la turbulence engendrée. Pourquoi ne pas l'avoir surélevé à 1 mètre au dessus du massif, la solution ne me parait pas si compliquée à mettre en oeuvre ? Pour moi c'est un pluvio classe 5 si l'on s'en tient aux critères retenus par MF. Quand à l'abri ca me parait un peu mieux mais trop encombré au vu de la photo dispo (je n'ai pas vu les autres directions)...
  14. Bel orage en pays Brignolais en milieu d'après-midi, sur Brignoles Ouest cumul de 18,4 mm (92 mm/h d'intensité max) avec pas mal de grêle de petit diamètre au passage (accumulations locales par ruissellement). Chute de T remarquable durant l'orage de 17,4° à 6,3°.
  15. Idem je suis arrivé le samedi 7 février vers 11h le matin, à la toute fin du retour d'est, le plus gros était terminé depuis le début de nuit mais il floconnais encore. J'ai bien mesuré 1m20 sur les voitures au village même mais on voyait qu'il y avait eu un bon tassement. A Ristolas (La Monta, après le village) il y avait 1m45 de poudreuse dans le parc à instruments de la station Radome, sachant qu'une semaine auparavant (j'y étais également), il y avait à tout casser 15 cm de vieille neige ! Quelques photos de cette journée pour se faire une idée