Cyclone30

Conseil d'Administration
  • Compteur de contenus

    8 053
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    2

1 abonné

À propos de Cyclone30

  • Rang
    Orage supercellulaire
  • Date de naissance 06/08/1993

Personal Information

  • Lieu
    Clapiers (34) / Agropolis Montpellier-Nord

Visiteurs récents du profil

633 visualisations du profil
  1. Satellite Aqua...
  2. Cela va être compliqué, 3h de trajet rien que pour l'aller... Mais à noter au cas où
  3. Serge sera bien présent A négocier aussi avec Flieg qui pourrait presque nous servir de guide en tant que nouvel Allemand ! Et comme nous devons nous organiser pour se rejoindre le 27 sur Toulouse, cela serait à la rigueur plus pratique de partir directement tous 2 depuis Colmar. Pour ce qui est de Cyril, c'est à lui de voir Et n'oubliez pas qu'il y aura une condition absolue à respecter (message destiné à tous, on ne cesse de le répéter à chaque rencontre) : on évite les inscriptions à l'arrache au dernier moment, et on règle en priorité l'acompte pour valider son inscription ! Côté gestion, c'est déjà assez compliqué, ne rajoutez pas une charge de travail supplémentaire au trésorier Surtout que, information importante, il n'y aura que 25 places de disponibles, et pas une de plus.
  4. Bon, congés posés, je serai présent sur la première partie du séjour, du samedi 22 au mercredi 26. L'occasion où jamais pour moi de visiter cette Alsace, l'un des 3 coins de France qui me sont encore inconnus (en plus de la Corse et de la Bretagne).
  5. Tx semble -t-il définitives : 29.2°C à Monclus (30) 28.6°C à Durban-Corbières (11) 28.2°C à Chusclan (30) 28.1°C à Saint Julien de Peyrolas (30) 27.9°C à Montels - StatIC (34) 27.8°C à Luc sur Orbieu - StatIC (11) 27.6°C à Saint Nazaire d'Aude - StatIC (11) 27.5°C à Lagrasse - StatIC (11) 27.4°C à Pujaut (30) 27.4°C à Rieux-Minervois - StatIC (11) 27.3°C à Lezignan-Corbières (11) 27.2°C à Carpentras (84) 27.1°C à Ferrals lès Corbières - StatIC (11)
  6. Les tempétatures deviennent exceptionnelles des Pays de la Loire à la Normandie, avec 25/27° ! Avec 26.1° actu, Caen est à deux doigts de battre son record mensuel datant du 21 avril 1984 (26.4°C), qui plus est lors d'une première décade... Bref, on tourne à 12/13° au dessus des normes cet après-midi !
  7. Tout fonctionne de mon côté. Surement un problème au niveau de ton navigateur, essaie de vider le cache
  8. Et pourtant j'en ai vécu un sacré nombre cette année, c'était mon second Si, surement beaucoup de grêle, mais ce premier rideau sur la 3 et 4 est passé légèrement plus au sud. J'ai pris la grêle au passage du FFD (photo n°6) sur la partie nord de la supercellule.
  9. Un détail est déjà réglé : vous venez avec une bière alsacienne pour chacun des membres du CA, et on vous offre la possibilité de conduire la DS3 de Sébastien. Ça vaut son pesant d'or !
  10. Hello à tous ! j'avais noté ce vendredi 31 mars sur mon calendrier en vue de la première véritable dégradation orageuse potentielle de l'année. Les modèles sont néanmoins incertains, du fait de la présence d'un voile nuageux relativement épais envisagé sur l'ensemble du Sud-Ouest, pouvant inhiber toute ou une partie de la convection. Seul Arome, dans son run 12Z du jeudi 30, semble mettre en avant une dégradation pouvant être relativement sérieuse pour la saison (voile nuageux moins opaque, plus d'instabilité phasée avec l'arrivée de forçages en altitude, et explosion d'une convection profonde sur la convergence Autan / vent d'Ouest). Les nuages vont donc jouer un rôle majeur sur cette première situation pré-estivale. Bref, en milieu d'après-midi, une première cellule orageuse prend naissance au pied des Pyrénées, du côté du Béarn. Cette dernière prend rapidement de l'ampleur au radar, et donne le ton. Je décide donc de prendre la route direction Auch afin de m'en rapprocher, la suite se faisant selon l'évolution de la situation. Sur le trajet, les nuages sont bien là avec parfois quelques gouttes. Néanmoins, je constate que le ciel est nettement plus dégagé en direction des Pyrénées. Une très bonne nouvelle, qui pourrait donc donner raison à ce run isolé de Arome. Arrivé sur Auch vers 16h30, la cellule Béarnaise ne perd pas en puissance et continue son chemin en direction du sud-Gers. Je me déplace alors sur deux spots à quelques km au Sud de Auch, et finit par choisir celui situé au niveau de la commune de Idrac-Respaillès. A ce moment, une bonne trentaine de km me séparent de cet orage. Une structure semble se dessiner au loin. Je patiente une bonne dizaine de minutes, et pas de doute, celui semble musclé ! 1) L'orage se rapproche et l'ambiance devient presque apocalyptique. Le vent d'Autan souffle toujours dans mon dos, en direction de la cellule. Un inflow encore relativement doux, avec environ 17-18°C à 17h30. L'écho radar est équivoque avec une belle entaille sur sa face sud-est. L'animation en time-lapse confirme mes doutes avec un cisaillement rotationnel assez prononcé : j'ai affaire à une bien belle supercellule. En face de moi, le nuage-mur est en approche. Un rideau de grêle bien verdâtre passe à environ 2/3km au sud, tandis qu'il ne pleut que quelques gouttes sur ma position. 2) Nous ne sommes que le 31 mars, et j'assiste pourtant pour ma première de l'année à quelque chose d'assez grandiose. La structure devient sublime. 3) Le nuage mur est presque à mon zénith. Le ciel est irréel et les contrastes prononcés, mais pourtant un calme relatif règne encore, malgré les grondements du tonnerre continus. 4) Le plus gros noyau m'évite de peu. Néanmoins, je suis toujours au sec ! Je profite de ces derniers instants... 5) Car se présente vite le FFD à l'arrière, et les précipitations sont toutes proches. Je commence déjà à entendre le bruit de la grêle résonner au loin, et les premières rafales descendantes me parviennent. 6) Il est un peu plus de 18h, et je me fais désormais engloutir par les précipitations. Au programme, de la bonne grêle durant une dizaine de minutes (2cm de diamètre pour les plus gros), de fortes pluies, et de grosses bourrasques de vent faisant quelques peu bouger le véhicule. L'accalmie n'intervient qu'au bout d'une vingtaine de minutes, alors que la cellule continue sa route vers l'Est. Au vu du radar, celle-ci semble perdre ses caractéristiques supercellulaires, au profit d'un système plus linéaire, s'étendant de plus en plus vers le sud. A l'improviste, je décide de repasser devant. J'ai pris néanmoins du retard, et l'arrivée sur l'agglomération Toulousaine un vendredi soir de départ en vacances risque de contrarier mes plans. Une quinzaine de minutes perdus dans les bouchons sur le périphérique m'obligeront à continuer plus loin, en direction du Lauragais. Je parviendrais tout de même à mes fins, sans arriver à garder une distance respectable avec cette ligne orageuse. Après une première tentative du côte de Nailloux, je rebrousserais chemin très rapidement, la ligne étant presque à mon niveau... L'activité électrique est importante avec de fréquents impacts, parfois ramifiés. Je continue alors mon chemin sur une dizaine de kilomètres supplémentaires, pour m'arrêter sur Villefranche-de-Lauragais. Entre temps, un extranuageux tombé à environ 10km en dehors de l'orage, preuve d'une activité anormalement forte. Je m'installe, mais il commence déjà à pleuvoir, et le vent est soutenu. Quelques impacts, mes premiers de l'année, suffiront à mon bonheur. 7) 8 ) Je me fais à nouveau engloutir une seconde fois par les précipitations, cette fois sans grêle. Il est l'heure pour moi de lâcher et de rentrer, après une journée remplie. Les joies de retrouver ces ambiances, après de longs mois de disette. Cette première m'aura réservé de belles surprises, à l'instar de mon début de saison 2016, qui avait débuté par une supercellule dans... le Gers ! Un département fétiche.
  11. Un peu fraiche cette journée de samedi sur Toulouse. Le changement est radical par rapport aux jours précédents ! Néanmoins, les averses se sont faites relativement discrètes sur l'agglo. Et pourtant, il y en avait un sacré stock sur l'Ouest du pays... Sinon, bref retour sur la journée de vendredi, avec cette dégradation orageuse d'ampleur notable pour une fin mars. J'étais positionné tout d'abord à quelques encablures au sud d'Auch. Et ça n'a pas raté, avec une supercellule inespérée pour débuter la saison. Dès que j'en ai l'opportunité, j'en profiterais pour ouvrir un topic détaillé.
  12. Le voile nuageux a fini par limiter la hausse des températures passé 15/16h. Dommage, on aurait pu grimper encore d'1 voire 2° supplémentaires sous un ciel dégagé. Résultats des courses : 27.8° à Belin - StatIC (33) 27.5° à Dax (40) 27.5° à Le Teich - StatIC (33) 27.2° à Rion des Landes (40) 27.2° à Socoa (64) 27.1° à Belin - MF (33) 27.1° à Biarritz (64) 27.1° à Sabres (40) 26.9° à Mont de Marsan (40) 26.4° à Bordeaux - Mérignac (33) 26.3° à Pau (64) 26.1° à Périgueux (24) 26.1° à Biscarrosse - Parentis (40)
  13. On note bien sur Arome ce soir l'influence énorme du voile nuageux sur la situation orageuse potentielle de demain. Sur le run de la mi-journée, ce voile reste dense, opaque sur la quasi-totalité du Sud-Ouest. Conséquence directe, un sol moins chauffé, une instabilité plus limitée, et donc des déclenchements orageux assez aléatoires et sans sévérité particulière au niveau de petites convergences de BC. A l'inverse, regardons sur le run de cette fin d'après-midi, avec un voile qui cette fois s'éffiloche de manière temporaire en début/milieu d'après-midi entre Béarn et Gers. Et là, la situation modélisée est toute autre, avec une instabilité qui en profite pour augmenter sensiblement. Et là c'est le cocktail parfait avec l'explosion simultanée de cellules orageuses bien plus musclées autour de la convergence Autan / vent d'Ouest, finissant par former une sorte de QLCS au fil des heures. Bref, tout ceci risque de se jouer à pas grand chose. Surveillons la nébu !
  14. A peine 13h et déjà 25.5°C pour Dax... En sachant que cela peut chauffer jusqu'à 17/18h désormais, ça peut aller très haut !
  15. 191km/h de moyen, 263km/h en rafales désormais sur Hamilton Island, tout bonnement incroyable et terrifiant EDIT : C'est fait, impact au niveau de la ville de Airlie Beach à 11h00 locales (3h à Paris) !