Run999H

Membres
  • Compteur de contenus

    7 701
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    17

3 abonnés

À propos de Run999H

  • Rang
    Orage multicellulaire
  • Date de naissance 22/06/1985

Visiteurs récents du profil

1 613 visualisations du profil
  1. On focalise sur la journée de demain et à juste titre pour les raisons énoncées ci-dessus mais pour l'Aquitaine, l'enjeu de cette dégradation perdurera jusqu'à samedi. Flux d'ouest à nord-ouest bien froid en altitude pour la saison avec des salves orageuses répétitives à attendre entre mardi soir et samedi fin de journée dans un contexte bien dynamique et instable. Euro4 justement commence à atteindre cette échéance et il ne fait pas dans la demi-mesure avec des lignes orageuses parfois très actives tout comme le laisse entendre GFS depuis plusieurs jours. Il y a de sacrés cumuls à aller chercher entre demain et samedi soir sur l'Aquitaine !
  2. Ce qui néanmoins n'est pas scientifique et ne rentre pas en compte dans la prévision. Arôme fait démarrer la convection bien plus tôt que les autres surtout puisqu'elle commencerait en fond de golfe alors que GFS la fait démarrer sur le MP pratiquement. Sur le papier cela change beaucoup de choses par contre sur tous les modèles on s'aperçoit qu'une fois formée elle risque de vite s'organiser en un axe linéaire fortement venteux. C'est le timing plus que la situation en elle-même qui est à mon avis à analyser et voir pourquoi GFS ne démarre pas avant le milieu d'après-midi alors que Arôme débute dès la fin de matinée au large de nos côtes aquitaines. J'essaierai de voir ce soir s'il y a une explication. Dans tous les cas, attention à ce genre de ligne potentiellement dangereuse et en temps normal assez favorable à du gros sur la région y compris sur les côtes. Les plus gros orages que j'ai pu observer sont souvent intervenus dans ce genre de situation du Pays Basque au Bordelais. Pour les situations passées, les entrées maritimes ont été fortement responsables du flop. Là il n'est pas garanti qu'il en soit question demain et au pire des cas peut-être pas si organisé que Les situations passées...
  3. Ah mais c'est très pépère une tortue ! Tortue Hermann ? Tu vas voir en septembre, elle va presque plus sortir et creuser régulièrement. Tu vas La laisser dehors ?
  4. Pour demain, Arôme ne fait pas semblant en effet ! Une ligne de grains particulièrement active pourrait se développer sur tout le littoral aquitain et se renforcer en rentrant dans les terres. Attention aux chutes de grêles et rafales de vent qui s'annoncent importantes là-dessous si Arôme voit juste...
  5. Cellule egalement sur le nord des Landes. Sur Dax la convection prend modérément. On voit que ça cumulifie rapidement mais ca s'arrête en cours de route assez rapidement aussi. Temps lourd en tout cas et plus chaud que prévu avec un sympathique 30°.
  6. Point de rosée à 20,1° sur Dax, sensation un peu étouffante sur Dax, on sent vraiment l'humidité remonter suite aux quelques précipitations tombées dans la nuit. A voir pour les orages en fin de journée mais j'ai du mal à y croire...
  7. Le climat Basque et son ensoleillement est à pondérer selon un critère, les stratus. Ils sont nombreux de juin à septembre sur le Pays Basque (cette année particulièrement) et l'air de rien ils font perdre quelques heures d'ensoleillement le matin et en fin de journée notamment. Rares sont les journées où cette crasse perdure toute la journée (ça arrive bien sûr) mais c'est à pondérer car ces heures d'ensoleillement se perdent finalement surtout en début de journée et fin de journée. Résultat, on peut quand même profiter d'une journée toute aussi agréable qu'à Vichy (Pour reprendre l'exemple) même avec quelques heures en moins de soleil au compteur. Autre point +, ces fameux stratus venus tout droit de l'océan ont souvent tendance à se former en situation chaude et instable. Lorsqu'ils arrivent ils ont le mérite de faire rapidement baisser le thermomètre en fin de journée et nuit ce qui n'est pas négligeable pour respirer un peu (à l'inverse de Bordeaux par exemple)... Le point négatif, c'est clairement un frein aux orages quoi qu'on en dise
  8. Exactement comme hier matin mais c'était dans le centre des Landes. Si Gaet34 passe par là il faudra qu'il nous explique pourquoi. Les stratus sont de vraies plaies pour les dégradations orageuses en soirée mais tôt le matin c'est très souvent l'inverse. Est-ce juste du à l'apport d'humidité en surface ?
  9. Je suis egalement sur Dax pour la semaine et attention aux valeurs données par GFS sur ce secteur... Néanmoins, c'est un flux efficace pour cette région mais j'avoue qu'un flux de nord-ouest à ouest en été on ne sait jamais trop à quoi s'attendre et encore plus avec un océan bien réchauffé déjà ! Je pense que GFS prend en compte la température de l'eau sur le golfe de Gascogne et du coup je ne serais pas surpris que les valeurs de CAPE soient un peu trop surestimées et l'instabilité associée avec. GFS colle des évolutions orageuses presque en continu pendant 48h sur ce secteur... j'ai du mal à y croire !
  10. Semaine agitée en perspective pour une grande partie du pays hormis le sud-est qui devrait garder le soleil majoritairement mais avec quelques accélérations du M et T. Pour le reste du pays, il pourrait y avoir 3 phases mais toutes seraient dominées par un système dépressionnaire actif. - Le début de semaine pourrait se faire sous une dégradation orageuse douce voire chaude sur un axe étendu du sud-ouest aux régions nord et est. - Une seconde phase perturbée sous un flux bien océanique et plus frais. Évolutions diurnes avec averses orageuses sur une grande partie du pays et avec des températures assez fraîches renforcées par un vent d'ouest assez soutenu pres de l'Atlantique et de la Manche. - Une troisième phase avec une anomalie qui vient renforcer le système dépressionnaire par le sud. Une dégradation orageuse est possible sur le WE avec remontée modérée et temporaire des températures. Un axe pluvio-orageux actif pourrait dominer les régions du sud-ouest au nord-est durant Le WE. Dans tous les cas et en attendant confirmation de l'orientation des flux, c'est une semaine bien plusbfraiche et perturbée qui nous attend...
  11. Tout petit orage qui s'est essayé dans la forêt landaise au milieu des stratus. Il n'a pas fait long feu mais cela n'était tout de même pas prévu au programme.
  12. Il y a toujours des contre-exemples mais globalement la tendance est nette pour un rafraîchissement progressif de faisant tout au long de la semaine du nord-ouest vers le sud-est. Dans cette transition un axe orageux risque de se mettre en place du sud-ouest vers le nord puis le nord-est dans un premier temps et sur les régions de l'est dans un second temps. Pour la fin de semaine, c'est encore indécis sur l'orientation du flux de surface mais globalement nous serions nettement plus influencés par le système dépressionnaire atlantique que par la dorsale en Europe Centrale et Méditerranéenne. Reste à savoir si l'humidité se fera sous forme orageuse (flux de sud-ouest de surface) ou plutôt "zonale" (flux d'ouest à nord-ouest océanique). Ce qui semble maintenant acté c'est le retrait net de la canicule dans le courant de la semaine pour l'extrême sud-est et sans craindre le retour de cette dernière à l'arrière. La bonne nouvelle egalement c'est que l'Espagne semble aussi soumise au brassage de cet air anormalement chaud.
  13. Apparemment un brouillard assez épais s'est en effet installé sur le littoral, Saint -Nazaire en a fait les frais avec 19° ce soir sur la station. On en rêverait presque !
  14. C'était un peu ma "crainte" de voir un cut-off moribond qui peine franchement à être repris par la circulation depresssionnaire nord-atlantique. On se retrouve avec un quart nord-ouest bien rafraîchit, un quart sud-est à la limite de conditions caniculaires persistantes et une ambiance assez chaude et orageuse ailleurs (en gros du sud-ouest au nord). C'est bien le scénario médian qui l'emporte ce soir entre un GFS qui chauffait bien plus que CEP et UKMO qui ocenanisaient un peu trop La France à mon goût. Une semaine globalement chaude mais nettement moins stable qu'actuellement et en version Non-canicule ce qui n'est pas rien.
  15. On sait que tout cela restera bien isolé mais globalement le "risque" semble envisageable pour tous. Ça manquera de forçage c'est clair mais situation fortement instable partout. Attention au risque de grêle si cela prend.