Arkus

Adhérent Infoclimat
  • Compteur de contenus

    4 066
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    1

À propos de Arkus

  • Rang
    Cumulonimbus capillatus

Personal Information

  • Lieu
    Toulouse
  1. Ça devrait bien cramer demain dans la vallée de la Garonne ! Les 37°C semblent jouable sur tout l'axe Montauban - Langon, et certains coins pourraient même avoir leur journée la plus chaude de l'année dans le Lot-et-Garonne, voire dans le sud du Lot et de la Dordogne. Ensuite, il se dessine des petits potentiels orageux sur plusieurs soirs de la semaine avec le talweg atlantique qui approche, mais c'est assez vague. Ça devrait être sous forme de petites cellules d'étage moyen comme la semaine dernière. Peut-être des choses plus organisées en approchant du week-end, mais ça reste loin.
  2. Pour Blagnac, seulement 21.0°C d'amplitude, position urbaine oblige, mais c'est une valeur notable pour la station puisqu'il faut remonter presque 5 ans en arrière pour trouver plus haut : 21.1°C d'amplitude le 27 août 2012, avec curieusement des valeurs quasiment similaires à aujourd'hui (12.4 / 33.5°C). Sinon pour ma part j'ai trouvé le temps vraiment agréable, avec une chaleur sèche comme on a rarement eu cet été, et un ciel bien limpide.
  3. Excellent cette station ! Pour sa première nuit d'activité, qui a été calme et dégagée, elle aura été clairement plus fraîche que Blagnac avec 1°C de moins sur la Tn (17.6°C contre 18.6°C). L'écart est encore plus important si on prend les températures à minuit pour nos trois stations toulousaines : 25.5°C à Blagnac 22.1°C à la Cité de l'Espace 20.2°C à Auzeville
  4. C'est passé quasiment inaperçu, mais quelques orages peu actifs on transité sur Toulouse la nuit dernière. De quoi aller jeter un coup d'oeil à Pech David tout de même. Voici quelques uns des rares, si ce n'est les seuls impacts de foudre qui ont frappé la ville, peu avant 23h : La nuit précédente (du 14 au 15) n'a pas été sans intérêt non plus, avec l'extrémité du système orageux aquitain qui est venu mourir en Lomagne, donnant de belles ambiances estivales. Pour une fois cette année, des bases élevées sans crasse, peu de pluie ... progressivement on y arrive !
  5. Ah mais on les a, du genre : caniveau gelé à Paris => "Terrible vague de froid, du jamais vu depuis au moins 6 mois !" Au delà de l'humour, c'est assez désolant car ce genre d'article largement plus lu qu'un timide communiqué MF est un terreau fertile pour le relativisme climatique.
  6. Oui, ce relevé n'est pas isolé, d'ailleurs c'est descendu encore plus bas plus à l'est avec un -1.9°C de Tn à Sanabria à 935m d'altitude ! http://www.aemet.es/es/eltiempo/observacion/ultimosdatos?k=cle&l=2766E&w=1&datos=img&f=tmin
  7. 11°C à 16h sur le plateau de Lannemezan un 9 août, magnifique ! Campistrous est bien entendu la station la plus froide de France à cette altitude actuellement. PS : merci Neige
  8. Pour revenir aussi sur les orages de la nuit dernière, c'était joli sur les modèles et au radar, un peu moins probant sur le terrain, mais on ne va pas faire la fine bouche pour une situation à domicile cette année ... Mise en place progressive en soirée, la bonne visibilité permettait d'observer depuis le perchoir de Pech David l'ensemble des cellules allant des Pyrénées-Atlantiques au Quercy en passant par les Landes, comme ici : Au bout de plusieurs heures, ça s'approche de Toulouse, quelques beaux éclairs à distance, mais ensuite ça se tasse nettement en arrivant sur la ville (étonnant ! ) En fin de nuit ça tape sur le secteur de Montauban, ça sonorise bien avec un bombardement de coups de canons, et ambiance caverneuse avec l'humidité de plus en plus présente, allant jusqu'au brouillard par moments.
  9. Incroyable le contraste entre versant français et versant espagnol aujourd'hui : le plateau de Lannemezan est à moins de 17°C ce soir sous la bruine forte, tandis que les vallées d'Aragon et de Catalogne enregistrent des pointes à plus de 36° ! Contraste qui se traduit dans le ciel par une épaisse couche de nuages bas au nord, et de superbes Cb qui poussent au sud, offrant une vue magnifique depuis la webcam du Pic du Midi. Capture prise à l'instant :
  10. Non, on en est loin : la plus haute avant 82 c'est 24.3°C le 15 août 1952, et elle n'est qu'à la 13ème place des Tn les plus chaudes. Celle de 94 est la plus ancienne de 12 premières, à voir si elle sera battue demain. En tout cas incroyable (bien que prévue) cette fournaise dans le SE, notamment la valeur de Nîmes. Quelqu'un sait à quelle rang elle se place dans les records absolus des synop de France ?
  11. Et à Tortosa aussi joli pic d'humidex de 48.1 à 14h : 39.2°C de T avec 21.8°C de Td ! La Tx provisoire est de 40.6°C Plus au sud, plusieurs passages de Td à 26°C à Murcia, notamment le 1er août : 28.1°C avec 89% d'humidité
  12. On ne peut pas vraiment comparer les mesures d'humidité des synop à celles des static, qui on un net biais positif (quelqu'un en connaît la raison d'ailleurs ?). Car dans ce cas on peut mentionner les 49.1 d'humidex de Vieillevie le 13 juin.
  13. On ne peut pas nier que les températures font partie de l'aspect agréable ou non d'une journée estivale, d'autant qu'en cette saison Tx fraîche rime quasi systématiquement avec grisaille et souvent pluie. Si on regarde la tendance pour les autres paramètres, c'est sûr que ça change la donne, étant donné qu'il n'y a pas d'évolution franche comme pour les températures. Mais à ce compte là les été pourris n'ont disparu nulle part alors. Si on fait le même exercice pour les pluies : Dans ce cas 2007 se classe plutôt pas mal dans le genre ... Pour l'ensoleillement, malheureusement pas de longues séries dispos aux mêmes endroits, sans compter les doutes quant à l'homogénéité. Voici tout de même Orléans et Nancy : L'été 2007 a donc pas mal de jours gris également dans le nord, mais 2002 en a encore plus, sans pour autant avoir un nombre notable de jours humide. En croisant les stats pour le NE, l'été 1980 m'a un peu interpellé, et en regardant les relevés de juin-juillet à Nancy et Strasbourg, on comprend ce que veut vraiment dire été pourri ! A mon avis ce genre d'événement est inconcevable maintenant : A Strasbourg : - Aucune Tx > 23°C du 15 juin au 22 juillet - Aucune Tx > 20°C du 18 au 29 juin - Seulement 6 jours sans pluie du 14 juin au 20 juillet - Un belle Tx de 13.2°C le 28 juin et 14.3°C le 13 juillet - Tn de 6.3°C le 17 juillet et 6.8°C le 18 juillet A Nancy : - Idem aucune Tx > 23°C du 15 juin au 22 juillet - Aucune Tx > 20°C du 16 juin au 5 juillet - Tx de 13.4°C le 28 juin et 12.7°C le 10 juillet ! - Tn de 4.0°C le 17 juillet et 3.9°C le 22 juillet ! Tout ça semble irréel quand même ...
  14. Je pense comme Blackout que c'est un problème d'espace colorimétrique. La version PNG est dans un espace exotique "19w LCD Monitor", qui n'a pas l'air d'être reconnu correctement et donne des résultats pour le moins aléatoires selon différents logiciels. Voir les copies d'écrans (enregistrées dûment en sRGB pour le coup) : Firefox : IrfanView : Photoshop (le seul qui affiche les images identiques) : Si je force le profile sRGB sur l'image et que je l'enregistre, ensuite elle s'affiche normalement partout.
  15. Et pourtant si, en Bretagne comme ailleurs les été pourris d'avant disparaissent. Bien sûr, le critère d'été pourri n'y sera pas le même que dans le reste de France, mais si on compte par exemple, le nombre de Tx par été comprises dans le 1er quartile des Tx estivales (disons le nombre de Tx fraîches par été), le constat est à peu près le suivant : ce qui était la norme des années 50-70 est l'exception des années 2000-10 et vice-versa. Que ce soit à Brest ... ... à Strasbourg ... ... ou à Bordeaux, bien que ça y soit moins flagrant :