Tristan06

Membres
  • Compteur de contenus

    3 097
  • Inscription

  • Dernière visite

3 abonnés

À propos de Tristan06

  • Rang
    Cumulonimbus calvus
  • Date de naissance 28/09/1995

Personal Information

  • Lieu
    Le Cannet (06)
  • Site web
    http://tbphotographies.e-monsite.com/

Visiteurs récents du profil

464 visualisations du profil
  1. 4 départs aujourd'hui dans les Alpes-Maritimes : -Le premier à Auribeau : 1000m² brûlés, rapidement maîtrisé. -Le second à Carros : 70Ha, non-éteint, sous surveillance active. La bascule du vent a bien aidé à maîtriser le feu. -Le troisième à Saint-Vallier au Col du Ferrier ( déjà un feu l'année dernière sur ce secteur ): 8Ha, maîtrisé mais pas encore éteint. -Le quatrième à Levens : Pas d'infos sur la superficie J'étais près du feu de Carros en fin d'après-midi, feu très virulent au départ, à noter que celui-ci à pris juste en face de celui de Castagniers.. C'est dans le Golfe de Saint-Tropez que les choses sérieuses se passent, 2 feux très virulents entre La Croix-Valmer et le Cap Camarat et maintenant un nouveau virulent départ à Artigues .. La nuit va être longue dans le Var...
  2. La saison commence doucement mais surement dans le sud-est de la France, après une fin de mois de janvier et début du mois de février exceptionnel, le temps est resté calme pour la fin de l’hiver. Début Mars cependant bonne situation orageuse sur le sud du Var, une ligne orageuse devrait remonter de la mer en fin de nuit et début de matinée. De bons noyaux d’hélicité sont modélisés en basse couche, le risque de trombe est présent, je tente donc le coup. La ligne arrive au lever du jour comme prévu, seulement pas d’orages… On attend que celle-ci passe quand tout à coup un buisson se forme juste devant nous, une trombe marine se forme à environ 500m du point de vue, elle finira sa course dans les terres : [youtube] Première tornade observée pour ma part sur le sud du Var, la saison commence décidément bien à ce niveau-là ! Par la suite nouvelle situation instable toujours sur le Var le 23 Mars avec une nouvelle fois un risque de trombe à la clef. En début de matinée des cellules se forment sur l’est Var, encore une fois celles-ci ne sont que trop peu orageuses, je surveille le courant ascendant d’une cellule au sud de Saint-Tropez, ça ne loupera pas encore une fois, belle petite trombe ! 1/ Les orages attendus ne se montreront pas, quelques impacts de temps en temps, rien de plus, on ne rentre pas bredouille néanmoins. Quelques jours plus tard c’est le retour des orages diurnes ! Direction le Nord-ouest du Var pour une situation assez dynamique, trop dynamique, ça prend de partout et pas forcément là où il faut. Je finirai ma course à Rians après avoir galéré pour trouver un point de vue en direction d’une cellule très étendue et assez dynamique : 2/ Beau sillage turbulent ! 3/ L’Arcus nous dépasse progressivement : 4/ Un petit inter avant l’arrivée de la grêle : 5/ La chasse se terminera sur cet orage. Pour un premier jour d’orage c’est pas mal mais ça reste poussif, à voir la suite ! Les jours qui suivent le temps reste instable sur le relief avec des orages plus actifs que prévus, mais dans des zones difficilement chassables (Allos,Entreveaux,…). Le 9 avril néanmoins la situation semble un peu plus dynamique, je me dirige vers la zone de Castellane qui semble bien placée. Je vais vite comprendre qu’il va falloir monter plus si je veux espérer voir quelque chose d’intéressant. Je me retrouve finalement à Briançonnet (06), sans réseau mais devant une convection puissante et une base très sombre et compacte, l’orage ne devrait plus tarder, le tonnerre gronde plus au nord. 6/ Soudain un impact me surprend dans la vallée, je change de cadrage et m’aperçois qu’un rideau se forme à côté de moi. La foudre est rapide et tombe entre les prises, du moins au début, seulement les impacts restent derrière le relief, la foudre ne ressort pas dans la vallée, quand tout à coup : 7/ Celui-ci fait du bien ! Première vraie capture diurne de la saison ! Puis nouvel impact : 8/ Le rideau me concerne rapidement mais l’activité se calme progressivement, encore quelques impacts bien sentis sur le relief à quelques kilomètres. 9/ Puis l’orage s’étale, il est temps de rentrer, faut pas non plus en demander trop en avril ! Nouvelle période calme suite à cela, jusqu’au 19 avril où de bons orages vont se former sur le 06, pile sur moi en fait, seulement je suis au boulot .. Je vois la foudre tomber par la fenêtre, rageant, très rageant .. Après avoir négocié pour partir 15min plus tôt alors que l’orage est toujours actif je fonce à Fréjus pour le devancer. Entre temps celui-ci perdra son activité électrique mais si je m’attendais à me retrouver face à un ciel comme celui-là … 10/ Alors que le courant sortant de l’orage nous concerne avec des rafales à plus de 80km/h, le ciel s’embrase de plus belle : 11/ 12/ Nouvelle période calme par la suite. Temps frais, pas de saison, on commence à se dire que la saison a du mal à se lancer chez nous malgré 2/3 bonne situs… L’attente est si longue qu’il faudra pousser jusqu’en Italie le 3 mai au soir, belle petite situ pour des orages isolés dans le Golfe de Gênes. Ça ne manquera pas, à peine arrivé sur mon point de vue à Savonna qu’une cellule se forme devant la ville de Gênes, donnant quelques impacts lointains : 13/ Bon c’est bien sympa mais ça reste lointain tout ça, pas de panique, une cellule prend sur moi au radar, pile sur moi en fait, bonne averse de grêle et fortes pluies, oui mais pas d’impacts, c’est pas possible ! Puis tout à coup, alors que la cellule commençait à s’éloigner, superbe double impact sous le courant ascendant ! 14/ Ça y est, elle est lancée : 15/ 16/ La cellule alterne entre phases actives de quelques minutes et phases inactives, je suis pile sur sa bordure sous le courant ascendant. 17/ D’ailleurs le courant ascendant m’intrigue, il est bien tourmenté et semble même présenter une faible rotation en faisant défiler les photos. Je guette la base, quand tout à coup un coup de foudre illumine un gros, très gros renflement ! 18/ Gros tuba qui, après vérification, touche la mer ! 19/ Enfin ! Là on commence à discuter, je cadre moins serré et attend un nouveau coup de foudre, c’est chose faite quelques secondes plus tard avec en prime un autre petit tuba sur la gauche du premier ! 20/ Autre flash illuminant le tuba très développé : 21/ La pluie me concerne rapidement par la suite, la cellule s’alimente toujours au même endroit, sur moi. Puis grosse série de ramifiés un peu atténués par la forte pluie sur le point d’observation : 22/ 23/ La convergence ne bouge quasiment pas et toujours quelques noyaux plus actifs qui donnent de la foudre de temps en temps, la pluie s’arrête, c’est parfait : 24/ 25/ 26/ Puis la situation se calme quelque peu, dernière cellule avant de partir : 27/ Le dernier flash de la soirée : 28/ Je rentre donc bien content de ma soirée, le lendemain soir une cellule se formera pile au même endroit mais un peu fatigué de la veille et un peu cours niveau budget j’ai choisi de ne pas y retourner .. Dommage ! Passons maintenant à ces derniers jours, très instables sur toute la France. Dans le sud-est l’instabilité était également présente, particulièrement sur les modèles queqlues jours avant. Le Var semblait comme souvent en début de saison diurne très bien placé. Et puis plus on arrivait au jour J plus il était évident qu’il faudrait monter plus au Nord pour voir un peu d’agitation. C’est ainsi que le 12 mai je suis allé me placer sur le plateau de Valensole, haut lieu des orages dans la région ! Encore une fois c’est assez poussif, l’attente est longue, de forts orages prennent mais bien plus au nord, je reste confiant dans mon placement pour la fin de journée néanmoins. Les convections sont faiblardes et n’arrivent pas à donner plus qu’une forte averse et quelques intras. Je m’occupe donc avec une petite couleuvre trouvée en plein milieu de la route, très docile, je peux m'en approcher et la manipuler sans problèmes : 29/ Puis alors que je ne faisais plus trop attention à la situation je lève les yeux et là grosse convection en plein sur le plateau, la base est superbe et très tourmentée, ça ne devrait plus tarder ! 30/ Je me déplace un peu pour me placer dessous, quand tout à coup beau petit tuba qui durera environ 3 minutes : 31/ La base commence à donner quelques précipitations et un echo apparait au radar, pourtant pas de rideau de visible, quelques grêlons tombent sur le point de vue, certains vont jusqu’à 2cm de diamètre mais le ciel est bleu au-dessus de moi, sympa l’ambiance ! Puis un premier coup de tonnerre dans la convection, elle ne devrait plus tarder à impacter, je me place au bord d’un champ, fait les réglages vite fait au cas où et installe la cellule. Alors que je cherchais mon autre boitier dans la voiture gros flash très vite suivi d’un gros craquement, la foudre vient de tomber pas loin du tout, je regarde la photo et hop, superbe double impact ! 32/ Puis autre coup de foudre un peu plus loin : 33/ L’orage se déplace vers le plateau d’en face, donnant de temps en temps de beaux impacts avec une belle couleur verdâtre : 34/ Puis la cellule s’éloigne, cela sauve la journée, encore une fois toujours très poussif mais on ne s’en sort pas trop mal ! Le lendemain était prévu d’être orageux sur le 04 jusqu’à l’arrière-pays Varois et Azuréen, rien de tout ça, la convection est restée bien plus au nord que prévu, après une course pour rejoindre les dernières cellules de la journée quelques impacts sur le relief au Nord de Saint-André-Les-Alpes (04): 35/ Voilà pour ce début de saison, à voir la suite, quelques bonnes captures déjà mais c’est molasson cette année dans le sud-est malgré tout ..
  3. Résumé des rafales relevées pour cette tempête dans l'Est Var et les Alpes-Maritimes : Le Dramont (83) : 185km/h (!) Saint-Cézaire (06) :174 km/h (!) (record ?) Cap Camarat (83): 154 km/h Chateauneuf-Grasse (06) : 145km/h Vidauban (83) : 137km/hGréolières (06): 125km/h Fréjus/Mont Vinaigre (83) : 123km/hFréjus (83) 117km/h Mandelieu (06) : 116km/hCaussols (06): 113km/hLe Mas (06): 109km/h Seillans (83): 101km/h Quelques valeurs exceptionnelles ! Nombreux dégâts sur la région Grassoise et sur le Var.
  4. 158 km/h à Saint-Cézaire sur Siagne, nombreuses coupures d'électricité sur la région Grassoise..
  5. Le vent devient violent sur l'arrière pays Azuréen et près de l'Esterel ! Quelques rafales relevées par les différentes stations : Le Dramont (83) : 161km/h Cap Camarat (83): 154 km/h Chateauneuf-Grasse (06) : 144km/h (!) Vidauban (83) : 137km/hGréolières (06): 125km/hSaint-Cézaire (06): 123km/h Fréjus (83) : 123km/hMandelieu (06) : 116km/hCaussols (06): 113km/hLe Mas (06): 109km/h Seillans (83): 101km/h On entre dans le plus gros, ça risque de tabasser dans les prochaines heures, quelques coupures de courant entre l'est 83 et l'ouest 06 à signaler.
  6. A noter une valeur exceptionnelle de 137km/h à la station MF de Vidauban (83) !
  7. Après le petit orage de la fin d'après-midi le vent s'est fortement levé près du Cheiron, quelques grosses valeurs alors que le plus gros n'est pas encore passé : -Gréolières : 125km/h -Le mas : 109km/h -Saint-Cézaire : 104km/h -Gourdon : 100km/h -Chateauneuf-Grasse : 88km/h Le vent devrait encore se renforcer en soirée sur ces secteurs. A noter pas mal de baisses de tension en ce moment sur le Cannet.
  8. 21°c à la station de Cannes/Mandelieu, les premiers de l'année pour ce 2ème jour de printemps météorologique, temps très agréable avec un petit vent d'ouest doux. A contrario il ne fait que 15°c à Nice, qui est sous l'emprise des brises marines.
  9. Ahah, c'est soit ça soit on loupe de beaux impacts donc le choix est vite fait ! Hum bonne question, je ne sais vraiment pas, mais à mon avis il doit falloir changer aussi deux trois autres trucs dans la cellule..
  10. J'ai la même version, mais en découpant simplement les deux fils à mi-longueur, et en dénudant les autres à l’intérieur en une dizaine de minutes ça se change, bon c'est sur que le résultat est jamais très ésthetique mais tant que ça marche !
  11. Oui il est plus rapide de 0.02 secondes, mais bon à ce niveau là ce n'est vraiment pas une grosse différence ! Ah oui alors si ça te dérange pas autant prendre la LPTM, le rapport qualité/prix est de loin le meilleur. Ahah, j'ai du changer la fiche une dizaine de fois depuis que je l'ai, entre les rafales qui font tomber la cellule de l'appareil, un mauvais rangement ou même se tromper de sens quand on la branche, c'est le plus fragile cette partie là.. Personnellement j'ai toujours des télécommandes de rechange dans le sac, au moins si il y a un problème, un simple couteau suffit à inter-changer les fiches !
  12. Si je crois qu'il est possible de la régler sur toutes, après c'est une comparaison, je ne possède pas la LPT mais j'ai pu le voir sur celles d'amis, dans les mêmes conditions la cellule de Walt déclenche bien moins pour les intras et les flashs à peine perceptibles à l’œil nu. Pour le coup ce n'est pas une critique vis-à-vis de la LPT, bien au contraire ça montre que celle-ci est très performante et très sensible (surtout vu son prix bien plus bas que les autres!), mais personnellement je trouve ça un peu gênant par rapport à celle que je possède.
  13. Salut Jeremy, le lag time du Nikon D750 en mise au point manuelle est de 0.07s ce qui est très bon pour la photo d'éclairs, comme dit au-dessus le temps de réponse de la cellule de déclenchement n'importe que trop peu vu qu'il est dans tout les cas quasi-instantané. En comparaison le lag time de ton autre boitier le Nikon D5000 est de 0.174s, plus de 2 fois plus important quand même ! Autre comparaison, mon Nikon D7100 a un lag time de 0.052s et il est rare que je loupe des impacts, le plus souvent quand il y a un loupé c'est que ceux-ci tombent entre 2 prises, mais ça malheureusement on ne peut pas y faire grand chose. J'ai remarqué une chose pour la LPTM c'est qu'elle est très sensible, ce qui est bien pour le coup mais elle est parfois trop sensible et déclenche au moindre intra ce qui, lors d'orages donnant majoritairement ce genre d'éclairs, devient un peu gênant et bouffe pas mal de prises et de batterie. Personnellement j'utilise la cellule de Walt depuis 2011 et elle fonctionne toujours parfaitement, bien qu'il ait fallut quelques réparations, mais si Walt ne répond plus c'est sur que c'est problématique.. (tu as essayé de le contacter via facebook ?)
  14. La saison a commencé assez tôt sur le pourtour méditerranéen avec l’occurrence d’orages modérés dès le 26 janvier. Déjà la nuit du 25 au 26 de bons orages ont circulé devant le département du Var, lieu où je chasse souvent en temps normal, ah mais oui, je suis sur le Languedoc maintenant .. Puis au réveil j’apprends qu’un outbreak de trombes et tornades vient de se produire sur la région de Hyères, encore une fois en temps normal j’y aurais été, mais bon, soit, des orages sont prévus sur le Languedoc également pour cette journée du 26 janvier. En effet en fin de matinée des orages sont remontés du Golfe du Lion vers le littoral du 34 avec pas mal de foudre détectée sur les Bolteks. Seul problème une couche de brume en basse couche qui altérera franchement la visibilité sur ces cellules. Néanmoins un impact sera capturé depuis les plages de Carnon : 1/ La visibilité deviendra trop médiocre par la suite, on rentre avec la première foudre de l’année c’est déjà pas si mal ! L’instabilité est prévue de stagner quelque peu près des littoraux. En soirée une ligne d’averse se développe juste à l’Est de l’Hérault et devient orageuse sur le Nîmois, sans grande conviction je pars me placer sur les hauteurs de Castelnau-le-Lez pour observer la ligne. Celle-ci meurt avec la tombée de la nuit, néanmoins à l’arrière de nouvelles averses se renforcent, l’instabilité est faiblarde mais l’écho devient suffisamment puissant pour impacter, je lance les pauses au cas où. Après 15 bonnes minutes de pauses vierges et alors que je songeais de plus en plus à rentrer, un flash me sort de mon ennui : 2/ Ce sera le seul de cette cellule qui mourra juste après, sympa malgré tout ! Le lendemain soir la situation est prévue orageuse sur les PO et l’Aude. Après quelques heures d’attente et alors que les orages n’ont pas l’air de vouloir bouger du centre-est 11, je décide de foncer vers Agde pour au moins voir un petit quelque-chose. Arrivé sur le point de vue je suis rejoint par Chrispics, complètement par hasard une nouvelle fois, de la foudre est visible vers la frontière entre le 34 et le 11 : 3/ Alors que nous observions la cellule des powerflashs se font voir vers Vias, ceux-ci semblent se déplacer vers le Nord dans le sens de propagation de la cellule, nous n’avons pas aperçu de tuba mais pas impossible qu’une petite tornade ait concerné la commune. La foudre tombe de temps en temps en mer devant nous : 4/ Puis la cellule se tassera alors que la pluie nous concernera peu après, il est temps de rentrer. De nouveau de l’instabilité de prévue pour la fin de la première semaine de février, plus sur PACA une nouvelle fois, ça tombe bien je rentre sur la Côte d’Azur le 3 février ! A peine ré-enménagé sur Cannes il est temps de repartir en chasse sur l’Esterel, en effet en soirée la situation est prévue très instable pour la saison, pas mal d’énergie disponible, une belle convergence près des Maures, les ingrédients sont réunis pour que quelques cellules se forment en soirée. Les modèles sont un peu perdus mais la situation est intéressante. Nous nous rejoignons avec mon compère de Météo-Varoise au Cap Roux qui offre une belle vue à plus de 180° sur l’horizon Sud. La nuit tombe progressivement, au radar de bonnes cellules se développent sur le sud du Var et sur les Maures, une bonne activité électrique et de la grêle sont signalés sur la région Hyéroise. Des cellules prennent un peu plus à l’est, bientôt les premiers flashs se font voir derrière le Cap Camarat. Nous sommes à l’heure bleue, au radar la situation dégénère sur le sud-est du Var, les flashs se font de plus en plus insistants au loin, les bases sont bien sombres sur le cap Camarat, on sent que la situation ne va pas tarder à exploser. Quelques minutes plus tard de formidables salves d’impacts frappent la région de Saint-Tropez : 5/ Pour vous donner une idée de l’activité électrique, voilà une superposition vite fait de 2 photos prises à moins de 30sec d’intervalle, 2 pauses de 15 secondes : 6/ Nous sommes maintenant face à une cellule très organisée et bien active électriquement parlant, des impacts toutes les 20/30 sec. Mais le plus impressionnant est le nombre d’impacts simultanés, souvent par 4/5 voir plus ! 7/ 8/ Superposition de 2 photos, représentant 1 minute de pause pour vous donner une idée du spectacle : 9/ Un nuage mur se développe rapidement au-dessus d’Agay alors qu'une formidable décharge survient dessous, marquant la puissance du courant ascendant. On est vraiment en février ? 10/ 11/ La cellule se décale tranquillement vers l’Est, sur notre position un peu de pluie mais surtout de bons inflows alimentant la cellule, les conditions sont presques parfaites ! 12/ Un impact tombe un peu plus proche que les autres : 13/ La cellule continue son chemin plein Est, le courant ascendant se décale et nous allons bientôt passer dans le panache, toujours de puissants impacts juste devant nous : 14/ Les spiders sont nombreux dans le panache de la cellule, il est temps de passer au plus grand angle, l’ambiance est énorme : 15/ Certains d’entre eux viennent nous lécher les oreilles, par deux fois nous ressentirons un courant électrique sur le haut du crâne, sympa ! 16/ 17/ Au large les salves d’impacts sont encore impressionnantes : 18/ Au plus fort de l’activité la cellule donne flashs et impacts toutes les 5/10 secondes, pour un 3 février c’est une première ! 19/ On finit la série par quelques photos d’ambiances : 20/ L’orage s’éloignera au large de Nice tout en restant très actif, le vent d’ouest dégagera rapidement l’atmosphère. Quel début de saison sur le sud-est de la France, en espérant que ça continue !
  15. Spectaculaire remontée de température sur Montpellier aero avec la bascule au vent d'est/sud-est, nous sommes passé de 4.5°c à 20h à 11.3°c à 23h, il fait maintenant presque "bon" dehors !