lagrenouille

Membres
  • Compteur de contenus

    248
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de lagrenouille

  1. A Bonneval, la dernière semaine d'avril 2016, plusieurs fois 20-30cm la nuit sur les pistes (5-10cm au village) et 30-50cm le 1er mai sur tout le domaine. Il y a une grosse différence entre ces deux stations, mais ce n'est surement pas l'enneigement ni la qualité de neige (surtout cette année !)
  2. Un GFS6z qui file vite à l'Est donc s'assèche, un GFS12z qui plonge plus à l'Ouest donc plus "foehnant", montrent à quel point le moindre petit décalage change pas mal les choses. A voir les autres, UKMO lui devient plus favorable à un bon épisode neigeux, tout cela bouge un peu dans tous les sens et ce n'est pas étonnant.
  3. J'allais le faire, car GFS et CEP sont maintenant bien en phase, et UKMO les a rejoint ce matin. Jusqu'à ce matin UKMO notamment voyait une plongée plus timide et plus à l'ouest ce qui était bien moins favorable surtout pour les Alpes du Nord (redoux et foehn potentiellement durables), scénario maintenant très minoritaire. Du coup on part plutot pour un flux de SW peu durable vendredi/samedi matin et rapidement une bascule W voire WNW. Si le Talweg plonge autant que vu par nos modèles ce matin, un creusement en Méditerranée devrait empêcher le flux de basculer trop au NNW, ce qui permettrait à tous les massifs d'être servis (c'est je pense le point à confirmer : car si ça plonge moins ou que ça décale à l'Est, on peut se retrouver sur un flux plus N à NW qui serait peut etre plus frais mais servirait moins les massifs internes et méridionaux. le "risque" existe sur UKMO par exemple). Enfin, un retour d'Est potentiellement conséquent est envisagé, et bien qu'il soit balayé plus vite sur CEP que sur GFS il est vu par les deux, sans doute pour parfaire l'enneigement printanier du Queyras et de la Haute Maurienne. Bref tout peut encore se décaler mais c'est presque une chronologie idéale qui est vue par nos modèles -- pour les altitudes >=1800m bien entendu, en dessous on préfèrerait un flux plus froid pour avoir de la neige mais on sera en avril...
  4. Pour la première semaine d'avril ou même la deuxième, même le bas du retour station est tranquille pour la quantité de neige - certes elle sera parfois un peu molle. Concernant la qualité de ski, les orientations variées des pistes de Bonneval font qu'on peut trouver de la bonne neige (pas trop gelée le matin, pas trop soupe ensuite) jusque vers 14-15h au moins lors des journées printanières d'avril.
  5. L'évolution de la GF au-delà de dimanche est en effet bien incertaine. Jusqu'à dimanche inclus les modèles commencent à converger, sauf UKMO qui voit la GF filer très vite vers l'Est -- isolée parmi les déterministes, l'option UKMO est présente mais très minoritaire sur les panels GEFS. Il devient du coup intéressant de noter la similarité avec l'épisode du 24-25 novembre dernier : ici les cartes z500 et T850 des archives de novembre, puis CEP déterministe et moyenne de l'ensembliste (j'aurais pu prendre GFS et GEFS, ils sont du même accabit). La synoptique est quand même très proche des Acores à l'Islande et du Magreb à l'Europe centrale au niveau du z500 et des flux, avec des temperatures similaires voire légèrement plus fraiches sur l'hexagone. Lors de l'épisode remarquable de novembre (https://www.infoclimat.fr/historic-details-evenement-2500-petrine.html), il y avait eu le passage de la tempête Nannette quelques jours auparavant, mais c'est bien la plongée d'un talweg droit sur le Portugal depuis l'Irlande, qui avait généré la depression Petrine qui s'était ensuite déplacée de la Galice vers les Baléares. Je ne sais pas jusqu'ou on peut pousser l'analogie, la masse d'air cette fois semble un peu moins humide (d'apres les cartes de RR qui ne sont pas à prendre au pied de la lettre mais peuvent donner une idée du potentiel précipitant) et le potentiel convectif fin mars un peu plus fort d'un novembre... Bien sur tout cela peut encore bouger, les GF sont en général mal cernées à quelques jours, mais la dépression ici serait assez étendue et on peut se souvenir que Petrine avait été bien cernée 6-7 jours avant l'épisode : ici le ECMWF ENS 6 jours avant l'échéance dont j'ai posté la réanalyse ci-dessus.
  6. Oui, et il confirme ce matin, avec GFS qui a évolué dans l'autre sens on se retrouve avec un bel accord GFS/CEP/UKMO : isolement en GF sur Porto à +144h. pour le coup les trois sont bien identique à cette échéance, même si la GF est plus creuse sur GFS, moins sur UKMO, CEP entre les deux (typique de ces modèles pour les GFs). GF qui semble ensuite assez peu mobile.
  7. Exact, vu la dernières sortie GFS (et les numbreux scénarios GEFS 0z et 6z) la GF Açorienne du GFS0z ne joue pas grand chose dans l'histoire. La présence de pression "pas trop élevées" en Méditerranée semble aider quand même à la progression Ouest une fois que le talweg plonge. Pour l'instant je note surtout une bonne stabilité de GFS rejoint par FIM, et un resserrement progressif de GEFS... vivement le CEP de ce soir
  8. Il me semble que sur CEP, la prochaine poussée de hauts géopotentiels dès mardi/mercredi réalimente la méditerranée et l'Europe centrale en HP, empêchant la progression du talweg et de la future GF vers l'Est et les laissant bien au large. Chez GFS, une GF Acorienne plus prononcée, et une petite GF au sud de la Sardaigne, coupent cette réalimentation des HP et permettent au talweg (qui devient presque une DEP plus qu'un simple talweg) de progresser plus librement vers l'Est et vers l'Hexagone. Si ce sont bien ces petites anomalies qui déterminent la synoptique future, on comprend pourquoi l'incertitude reste aussi forte ! On notera aussi FIM qui se rapproche de GFS (FIM n'est pas juste une "petite variante" de GFS comme peut l'être GFS//, il est parfois bien différent de GFS), et ARPEGE proche de FIM/GFS à sa dernière échéance... Il n'est pas dit que GFS fasse cavalier seul ce matin, même si il semblait hier soir que ça prenait cette tournure...
  9. Effectivement CEP maintient et renforce son option, avec un talweg qui plonge très tôt et très à l'Ouest, trop loin pour nous influencer réellement. Le GFS, qui avait fait un pas vers CEP hier revient sur son option initiale qui finit en "GF française". Absolument aucun des scénarios de GEFS à 144h ne ressemble au CEP: UKMO et GEM n'aident pas a trancher, ils sont entre les deux, et donnent un flux de Sud perturbé.
  10. Oui, d'un point de vue "hivernophile tardif", ce qui pourrait être interessant dans ce contexte, pour les Alpes et en altitude, c'est une bascule Sud-Est. Mais ça dépend du déplacement ultérieur de la GF qui serait d'après la moyenne des modèles d'abord lâchée vers le golfe de Gascogne, donc on n'en est pas vraiment là...
  11. Oui, l'incertitude qui reste est pour l'Est de la France (dont les massifs) entre un flux SSW ou un flux plutot W...la bascule NW semble exclue. Donc le "meilleur" cas pour les massifs c'est un peu de neige sur les sommets des Vosges et Jura, et sans doute pas de la neige à basse altitude. Mais pour l'instant en effet ça n'évolue pas vers ce "meilleur cas", ça sent plutot la pluie jusqu'à 1800/2000 pour les Alpes du Nord, sauf orage. Par contre les quantités de précipitations pourraient être importantes sur certains massifs si la GF stagne entre Espagne et France (cf FIM par exemple)
  12. Justement les diagrammes sont dispos il me semble et CEP est dans le haut du tube pour le Z500 sur l'Est mais sans doute rien de suffisant (pour l'instant et sur ce modèle) pour passer carrément en flux de Nord. Oui oui... jusqu'à il y a 24 heures GEFS voyait une baisse des pressions avec le talweg sur presque tous ses scénarios, avec GFS et le run de contrôle tout en haut du tube...et d'un coup ils sont tout en bas du tube, toujours un peu extrème.
  13. Dans son ensembliste, GFS est isolé (ou extrème) sur la profondeur du talweg vers le sud et la méditerranée, et donc dans le bas des courbes de T850 et Z500, mais il n'est pas tellement isolé sur le positionnement Est/Ouest de ce talweg, qu'en moyenne GEFS voit bien à la même longitude ou presque : A l'inverse CEP est plus Ouest que la moyenne de son ensembliste sur la dernière sortie. Tout cela est donc en effet loin d'être calé, mais l'option GFS déterministe pas totalement isolée pour l'instant. Les modèles européens voient le talweg plonger plus tôt, d'où la position plus Ouest à l'issue.
  14. Ce soir par contre, UKMO fait un bon pas vers les autres, GFS 12z confirme voir renforce l'évolution du 6z, CEP confirme et les ensemblistes se resserent, ça semble cette fois réglé pour une nouvelle poussée de HG repoussant la zone barocline bien au nord de l'hexagone pour le weekend 18-19. Apres c'est très ouvert avec une coupure de la ré-alimentation des HG le 20-12, à voir où la poussée suivante se fera : très ouest sur CEP, à nouveau bien proche de nouveau sur GFS, entre les deux sur GEM...