Aldébaran

Adhérent Infoclimat
  • Compteur de contenus

    794
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Aldébaran

  • Rang
    Stratocumulus
  • Date de naissance 28/05/1980

Personal Information

  • Lieu
    Le Voide (49-Maine et Loire), à 35 km au sud d'Angers et à 135 mètres d'altitude.
  1. Je relève une bonne surprise depuis 2 jours, où j'ai eu 7 mm de pluie samedi, et qui fut suivi par un relevé de 9 mm de précipitation pour ce dimanche, et portant ainsi mon cumul mensuel à 22 mm.
  2. (Juillet 2016-Juin 2017), probablement la période annuelle la plus sèche depuis 1922, sur la région Centre-Ouest, sur la base des données moyennées issues des départements du Maine-et-Loire, de la Sarthe, de l'Indre-et-Loire, et de la Vienne... Si à la fin du mois de juin 2017, la situation agricole avait tendance à s'améliorer sur cette région suite à l'absence de sécheresse météorologique sur les mois de mai et de juin, le déficit de 17% de précipitations relevé au cours de ce premier semestre 2017, venant se cumuler au déficit de 41% du second semestre 2016, a tout de même permis l'observation sur cette région, de la période annuelle la moins pluvieuse depuis 1976... Le Voide, Maine-et-Loire, le 22 juillet 2017: L'image ci-dessus, donne un aperçu de la sécheresse agricole en cours sur ma localité du Vihiersois, où localement les précipitations observées ont présenté un déficit de 49% à celles observées sur l'ensemble de la région au cours du mois de juin 2017. Attention, ce paysage n'est ainsi pas représentatif de la région étudiée, en cette mi-juillet 2017, où le retour des pluies sur ces 2 derniers mois ont permis généralement de reverdir davantage les prairies. Les 2 cartes ci-dessous, permettent à la fois de relever la situation exceptionnellement peu pluvieuse durant la période annuelle (Juillet 2016-Juin 2017) dans notre région, tout en relevant une relative amélioration sur ce premier semestre 2017, avec un déficit de précipitations moins marqué que le second semestre 2016. La pluviométrie moyenne issue des stations de Météo-France (Angers-Beaucouzé, Le Mans, Tours, Poitiers-Biard), indique que la période (Juillet 2016-Juin 2017), est la période annuelle la moins pluvieuse depuis celle survenue sur la période (Octobre 1975-Septembre 1976), et probablement parmi les périodes annuelles les moins pluvieuses de ces 100 dernières années. Cependant, la répartition temporelle des pluies, et la présence d'un seul mois de sécheresse météorologique en cette année 2017, fait que la situation agricole en cette fin juin 2017, est très nettement plus favorable que celle survenue en 1976 à la même époque. Le graphique ci-dessous met en évidence la température moyenne issue des périodes pluviométriques annuelles parmi les plus faibles relevées depuis 1920 sur la région étudiée, et l'on peut ainsi facilement constater que la période annuelle (Juillet 2016-Juin 2017) a été nettement plus chaude que celle survenue sur la période (Octobre 1975-Septembre 1976), avec un excédent de +1.2°C. De plus, avec un peu plus d'attention, on peut même observer sur la période (Juillet 2016-Juin 2017), une température moyenne très nettement supérieure à l'ensemble des périodes pluviométriques annuelles parmi les plus faibles observés depuis 1920. Ainsi, il est intéressant de constater que la pluviométrie légèrement supérieure relevée sur la période (Juillet 2016-Juin 2017) par rapport à celle de (Octobre 1975-Septembre 1976), tout en étant associée à une température moyenne nettement plus élevée par rapport aux périodes annuelles passées, et à pluviométrie relativement équivalente, fait que l'on observe, en cette fin juin 2017, sur la base de l'indice d'aridité de De Martonne, probablement la période annuelle la plus sèche depuis celle survenue sur la période (Mars 1921-Février 1922), soit depuis presque 100 ans...
  3. Je relève 8 mm de pluie en cette journée de mercredi, et un cumul pluviométrique mensuel de seulement 24 mm, bien loin des 64 mm mensuel affiché par la station d'Angers-Beaucouzé.
  4. Dans mes moments de désespoirs, je suis capable de jouer le rôle d'un plasticien mystérieux, ayant en partie perdu le contrôle de lui-même, en allant secrètement coloniser des espaces publics, et sans autorisation bien sûr... Sauf que cette partie de ma personnalité ne joue pas avec le monde, elle y est au contraire profondément ancrée... Issu d'une véritable expérience personnelle, résultat surprenant et inattendu garanti:
  5. Pour faire rapide, voici les cumuls pluviométriques sur le Maine-et-Loire: Octobre 1975-Septembre 1976: 401.5 mm Juin 2016-Mai 2017: 407.3 mm Le cumul pluviométrique annuel observé actuellement sur le Maine-et-Loire entre juin 2016 et mai 2017, est sans précédent depuis le cumul annuel observé en septembre 1976.
  6. C'était quoi ce bordel vers 2H00, par ici? Je suis rentré d'un spectacle vers 00H00, et le ciel était complètement étoilé. Avant de partir à ce spectacle, le bulletin régional de france3 mentionnait seulement une alerte jaune pour l'ouest de la région. Je vérifie à l'instant sur Météo-France, et il n'y avait aucune vigilance pour le Maine-et-Loire pour cette nuit. J'ai été réveillé en catastrophe, avec des éclairs extrêmement proches de l'habitation, et bien flippant. Enfin, mon pluviomètre relève tout de même 8.5 mm au sein de celui-ci au cours de ce bref, intense, et surprenant épisode auquel je ne m'attendais absolument pas. Il faut dire que je n'ai pas particulièrement suivi les modèles ces derniers jours, donc la surprise a été totale. Édit: Bon, on y voit un peu plus clair sur le superbe radar d'InfoClimat:
  7. En cette journée de jeudi, je relève seulement 8 mm de pluie, pour ma part, ce qui porte mon cumul mensuel à 38.5 mm de précipitations. Un peu décevant comparé à la situation à Saumur aujourd'hui, mais c'est toujours bon à prendre en cette période de disette.
  8. Je relève seulement 3.5 mm de pluie en cette journée de jeudi, ce qui porte mon cumul mensuel à 25.5 mm de précipitations pour ce mois de mai. A noter la présence d'un foyer orageux sur Saumur vers 17H30.
  9. Je relève 18 mm de précipitations suite au passage pluvieux de cette nuit, ça va apporter un peu répit à la végétation, et un peu d'oxygène aux jardiniers!
  10. Assez satisfait de cette journée de mercredi, où je relève 11mm de pluie, et portant ainsi mon cumul pluviométrique mensuel à 68mm.
  11. Une bonne surprise en cette journée, avec 13.5 mm de pluie pour ce dimanche, portant ainsi mon cumul mensuel du mois de mars à déjà 55 mm. Un bon retour de la pluie, juste avant le redémarrage de la végétation, c'est plus réjouissant qu'il y a un mois. A noter que j'ai pu observer pas mal de champignons dans les prairies humides de manière assez inhabituelle en cette saison, il me semble.
  12. Je relève 9.5 mm pour cette journée de dimanche, permettant ainsi à mon cumul pluviométrique d'atteindre 55.5 mm sur cette dernière semaine. Pour la première fois, depuis le mois de juillet dernier, je ressens enfin une détente significative au niveau de la situation hydrologique sur notre localité, peut être provisoire, mais bon, c'est toujours ça de gagné. Des drainages et des fossés recommencent à avoir de l'eau, notre mare a pu de nouveau amorcer une belle hausse de son niveau, un étang a également pu être de nouveau alimenté, et les prairies humides font réémerger de l'eau en surface. Il est assez incroyable que cela arrive aussi tard, mais juste avant le redémarrage significatif de la végétation, c'est tout de même pas si mal.
  13. Une jolie surprise aujourd'hui, où je relève tout de même 18 mm de pluie en cette journée de lundi, et portant ainsi mon cumul pluviométrique mensuel à 49.5 mm. Mais surtout, je ne m'en étais pas encore rendu compte, cela fait déjà plus d'une année que je n'avais plus eu un cumul journalier aussi important.
  14. Merci Ventdautan pour cet état des lieux de l'indice d'humidité des sols, notamment sur notre département du Maine-et-Loire où une sécheresse hydrologique est désormais bien ancrée. En attendant de réaliser un petit bilan, je vous partage un article du journal: Le Courrier de L'Ouest, et qui résume assez bien la situation de ce département, à la fin janvier 2017, même si le terme utilisé de sécheresse hivernale ne me parait pas tout à fait approprié, du moins en l'état de la situation météorologique depuis décembre, mais ça se discute puisque nous sommes également en la présence d'une sécheresse hydrologique en plein hiver.
  15. Une 5eme journée d'affilée de précipitations où je relève 6 mm de pluie, portant ainsi mon cumul pluviométrique mensuel à 18 mm.