LucG

Membres
  • Compteur de contenus

    101
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    2

À propos de LucG

  • Rang
    Altostratus
  • Date de naissance 11/11/1953

Personal Information

  • Lieu
    perpignan et Saint-Chély d'Apcher (alt : 1000 m)
  • Site web
    luc.greliche.free.fr
  1. Ça fait plaisir, un petit plaisir, mais plaisir quand même. C'est sûr qu'en se baladant à pied, c'est plus propice qu'en ne sortant qu'à peine de la voiture comme je l'ai fait ! Et je rebondis sur les plantations : le Palais du Roi et Charpal pour moi qui ne suis plus de la dernière pluie, le changement entre les années 60 et maintenant est vraiment impressionnant. J'ai le souvenir de la route de Rieutort à Laubert par Charpal pas encore goudronnée partout filant au milieu des bruyères en fleur à la fin de l'été. Il y avait quelques arbres près du lac mais surtout de la bruyère sur tout le plateau, question couleur, ça valait le déplacement. Puis les premiers arbres qui ont mis des années à atteindre 1 m. Le chemin partant de Charpal vers les crêtes avait encore une vue complètement dégagée en 1977 comme on peut le voir (très mal, c'est un scan d'un négatif pas terrible) sur ces photos prises de Fortunio il y a 40 ans. Les plantations étaient déjà importantes mais pour beaucoup, encore naines. 15 ans plutôt, les plantations étaient bien plus rares.
  2. C'est vrai qu'en s'aidant du satellite, on peut mieux chercher. En tous cas depuis les routes : Le 31 mars et le 1er avril, j'avais vu quelques mini-plaques près de Bonnecombe (mais déjà souvent mini), dont sans doute celles dont tu donnes la localisation Mais le week-end dernier rien ni du côté de Bonnecombe, ni du côté d'Aubrac-Laguiole-Saint-Urcize Et sur la Margeride, rien du côté de Fortunio, ni du col des trois sœurs, de la Croix de Bor, du col de la Barthe (par contre un bison sympathique broutait au bord de la route, de quoi faire quelques petites photos…). Il aurait fallu prendre la piste entre croix de Bor et Baraque des Bouviers pour voir ton dernier point (la croix du bas des Mourgues), peut-être aurions-nous vu quelque chose mais je doute un peu : le bois entre le Cheval Mort et Fortunio garde parfois des traces assez tard et là rien (enfin je regardai un peu la route aussi…} Mais il faut dire que la Margeride est souvent relativement sèche et que la neige s'accumule souvent trop peu pour tenir longtemps contrairement à l'Aubrac, plus bas mais plus humide ou au Mont Lozère. Mais on n'est encore qu'en avril, rien ne dit qu'il ne tombera pas du blanc encore. Au 1er mai (ou 30 avril je ne sais plus), j'ai déjà vu des voitures montant d'Espalion faire demi-tour en voyant la couche augmenter sur la route bien avant le col (j'avais des pneus-neige pour ma part…) même si ça passait quand même sans réel problème. Et la foire de Malbouzon, le premier dimanche de juin a parfois droit à de belles chutes, autant que je m'en souvienne. Mais bien sûr, ça ne tient pas longtemps.
  3. Un petit tour à Saint-Chély pour le week-end de Pâques. On est reparti avant le frais (même si sur l'Aubrac samedi, le thermomètre de la voiture, toujours un peu marseillais, est descendu jusqu'à 2° du côté de Laguiole). Beau temps quasi-chaud le vendredi, moins le samedi, côté Aubrac. Retour du beau le dimanche à mesure que la journée avançait sur la Margeride et le lundi pour un petit tour aux jonquilles puis à Clermont. Retour le mardi matin sur Perpignan où la chaleur régnait encore (ça a changé depuis). On a vu la neige au loin sur le Cantal ou sur le Mont-Lozère (encore de belles plaques même si elles sont rares) mais évidemment plus rien sur l'Aubrac ou la Margeride. Par contre, toujours les fleurs. Alors en pensant à ceux dont les plantations souffrent, un peu d'Aubrac vendredi et un bout de la vallée de la Bédaule où les jonquilles se régalent toujours autant. Pas encore eu le temps de m'occuper des photos de la Margeride (il y a aussi des concerts le soir à Perpignan…).
  4. Pour le cotèl, ça me semblait bien étrange aussi d'aller chercher compliqué (d'après Buffière, c'est l'abbé de la Trappe de Notre-Dame-des-Neiges qui avait envisagé ça) et pas très dans l'esprit des gens du coin. En ce qui concerne les Tourmentes, je n'ai plus trop en tête les commentaires, je sais que j'avais aussi trouvé ça un brin grandiloquent mais j'ai vu tout le film comme un objet poétique, et c'est ça qui m'avait intéressé et même passionné, me rendant très indulgent sur certains aspects à coup sûr un brin "folkloriques" dans le mauvais sens du terme (alors que le folklore, ça peut être très bien) et certains dénis complets de la réalité. C'est mon côté littéraire plus que mon côté lozérien qui a été fasciné par ce film, même si le fait que ça conjugue les Bondons et Saint-Alban qui sont pour moi, pour des raisons très différentes, des lieux emblématiques de "ma" Lozère. J'aime bien ta comparaison avec les documentaires animaliers (j'étendrai ça à des documentaires "naturalistes" au sens large) qui sont souvent à rire ou à pleurer, on finit par ne plus savoir !
  5. Merci pour les liens (j'avais déjà lu des morceaux de Etienne) ! Je me régale à vous lire même si la météo manque un peu de relief en ce moment comme c'était déjà le cas le dernier week-end où j'ai quand même pu profiter de la Lozère. En ce qui concerne Montbel, je suis aussi un peu étonné par les congères de 8 ou 10 m mais je n'étais pas né en 50-51 (mais pas loin !). Quant au vent un brin pénible l'hiver entre la Pierre-Plantée et le causse de Montbel, c'est un lieu commun en Lozère où même du côté de Saint-Chély, de l'autre côté de la Margeride, on connaît presque tous par cœur le dicton : "Per passa la plono de Montbel, ba mai capo que coutel". Mickaël nous remettrait ça en graphie normalisée, là c'est la version de Félix Buffière dans "Ce tant rude Gévaudan" mais j'ai entendu ça tout jeune. La traduction classique étant : "pour passer la plaine de Montbel, mieux vaux cape que couteau" ( coutel étant pour certains cotte de mailles) et l'interprétation étant dans tous les cas qu'on avait plus à craindre du vent que des brigands. Mais, c'est un coin qui peut aussi être bien riant à la saison des genêts et pour moi, c'est surtout le fait que ce soit un point triple pour les bassins (Loire par l'Allier, Rhône par le Chassezac, et Garonne par le Lot) qui m'a toujours fasciné, surtout que le côté "Causse" fait que l'eau s'infiltre et qu'on peut donc toujours se dire quand vous prend une petite envie par là-bas qu'on ne sait pas si ça va sortir du côté de Nantes, d'Arles ou de Bordeaux… Et quand même quelques photos de vendredi dernier sur l'Aubrac du côté de Bonnecombe ou de la Fage-Saint-Julien (les premières jonquilles du coin toujours) et entre les deux on s'est bien calé l'estomac au restaurant de Marchastel.
  6. Je me demande si c'est vraiment le toit du magasin ou d'une partie annexe (je verrai ça dans 3 semaines ou 4…)
  7. C'est sûr que des rafales à plus de 100 km/h 3 fois de suite sur les données 10', ça n'arrive pas tous les jours dans ce coin de Lozère, je suppose que le petit plateau de St-Amans prend bien le vent et peut-être surtout de l'ouest. Même si ça a l'air de baisser un tout petit peu d'intensité sur tes dernières données, il y a de quoi perturber un brin les gens du coin : un -20°C ne leur fera guère bouger l'oreille, mais le vent, c'est pas trop leur truc en général Il faudra que je me renseigne sur le temps qu'il a fait à St-Chély… (Sinon, à Perpignan, on a eu un banal 108 mais ici c'est quand il ne fait pas de vent qu'on s'étonne… PS. Et le cap Béar sur la dernière heure est à 107 km/h … de vent moyen pas de rafale (146 pour la rafale). Et mes chers amis catalans qui expliquent qu'il faut toujours beau ici : tout est relatif
  8. Scorpion48, c'est Saint-Amans et la station c'est Saint-Alban (sur Limagnole). La ressemblance peut être trompeuse pour ceux qui ne sont pas intimes du coin. (Ça pourrait être pire : il y a plusieurs Rieutort, plusieurs Recoules, etc… en Lozère)
  9. Peut-être a-t-il voulu parler de la densité de population ? parce que la commune est grande. Sinon, c'est vrai que c'est quand même peuplé avec le village de Marchastel et celui de Rieutort-d'Aubrac très fréquenté depuis que le chemin de Saint-Jacques est à la mode. Pour les communes peu peuplées, il fut un temps où la commune de Caunette-sur-Lauquet dans les Corbières audoises était en tête (peut-être ex-æquo, je ne sais pas), habitants : 0 en 1990 Mais il y avait un conseil municipal Aujourd'hui, c'est la surpopulation, 6 habitants en 2014 dixit Wikipedia (qui confirme le 0 de 1990 qui m'avait bien amusé à l'époque). Il ne faut pas croire que le Massif Central contient les seuls déserts des tartares en France (et en plus il y avait de la neige dans les Corbières ce matin…}
  10. Ça fait envie ! Et sinon, au vu des webcams (un peu) plus de neige à la Cavalerie sur le Larzac qu'à la Fageole… Et c'était blanc sur Carcassonne et les Corbières ce matin, mais que fait la police ! Si au moins il avait bien neigé à Limoux, je serai retourné au carnaval demain voir les Arcadiens mais là j'essaierai de m'abstenir. (et à Perpignan, il pluvine).
  11. Pour une fois (bon ça arrive quand même) plus de vent sur le massif central qu'ici à Perpignan. Ça fait déjà 4 jours qu'on n'a pas eu de rafales à 100 km/h Mais j'avoue que je n'aime pas trop le vent du sud en Lozère : autant Perpignan plusieurs jours sans tramontane, c'est presque perturbant (comme une soirée à 20° à St-Chély), autant le vent de Mende ou le vent d'Aubrac à St-Chély, c'est perturbant (et humide en plus en général évidemment). Par contre, si ça amène un peu de neige, ça rattrape le coup mais je ne serai pas là-haut pour voir ça. Le fiston y va normalement demain depuis Clermont, donc j'aurai sans doute des nouvelles en espérant pour lui et ses copains qu'il n'y en ait pas un peu trop du côté de la Flageole mais j'ai quand même des doutes sur des perturbations autres que très temporaires sur l'A75 dans ce coin. Par ce type de temps (mais je pense que ça ne sera pas le cas ces jours-ci vu le niveau de température), j'aurai tendance à plus me méfier de la situation sur le Larzac où ça peut verser en brouettes pleines de la belle colle blanche le temps qu'on se gratte le nez. Alors, je vous souhaite du beau blanc et pour les rafales, pas trop de dégâts : ici, en-dessous de 120 km/h, c'est nettoyé régulièrement et donc ce qui est toujours là tient en général mais là-haut, ce n'est pas forcément pareil.
  12. Après quelques jours en Lozère (avec visite à Clermont-Ferrand en version printanière et au Puy en version un brin plus frisquet), je suis redescendu aujourd'hui vers le marin catalan. En tous cas de bien belles journées : frais et sec (presque pas de givre) le matin à St-Chély d'Apcher entre -2,5°C e -4,5°C suivant les jours. Jeudi beau temps sur l'Aubrac (voir photos), vendredi un peu plus mitigé et frais (-1°C au thermomètre de la voiture sur la Margeride à 11h du matin et à nouveau à 18h30 sur la route du Puy). Samedi, c'était l'été et dimanche sur la route de Clermont, le thermomètre montait jusqu'à 16°C. Pour la neige, l'Aubrac a des airs de Pentecôte (mais pas encore pour les fleurs) mais c'est bien beau quand même et idem côté Margeride. Merci à tous pour vos photos et en voici quelques-unes sur l'Aubrac côté Marchastel puis du côté de la croix de la Rode et de Bonnecombe. (Et bon courage au Planézard !)
  13. Oui, ça fait du bien de voir le Planézard content. Et si avec sa pub, les touristes ne montent pas le voir, c'est à désespérer ! Bon, je vois ça de loin… Ici à Perpignan, on a juste eu un petit coup de vent comme ça arrive souvent. Des rafales à 100 km/h ou plus presque toutes les heures entre hier 15h et aujourd'hui midi mais rien de très original. Ceci dit du côté du Cap Béar où c'était 150 plutôt, ça devait quand même être une sacrée ambiance. En fait, pour avoir une idée de la tramontane, le mieux que je connaisse c'est de monter au château d'Opoul, ça peut être vraiment surprenant… Mais c'est loin du massif central… J'espère qu'il restera de la neige à Fortunio et sur les hauts de l'Aubrac d'ici une quinzaine quand je remonterai.
  14. Étant loin du massif central, je n'ai que les webcams à me mettre sous la dent mais c'est blanc à Bonnecombe et il y a de la neige (un tout petit peu) à Rocher Blanc et aux Issartets. Une hirondelle ne fait pas le printemps, je voulais dire : une cisampade ne fait pas une congère mais c'est mieux que rien…
  15. en attendant que le thermomètre baisse et que le moral remonte, et pour lutter contre la déprime du Planézard, une photo de la neige à Limoux : celle-là, elle ne fond pas et même si elle disparait la semaine, je vous garantis qu'elle reviendra samedi prochain et dimanche, et le samedi et le dimanche d'après, et ça jusqu'au 2 avril inclus Et ceci mis à part, gardez m'en quand même un peu sur la Margeride ou sur le Mont Lozère et ne désespérons pas encore pour la fin du mois que ce soit sur l'Aubrac ou sur la Planèze et espérons même encore pour les vacances (pour nous on n'est pas à une semaine près mais c'est sûr que pour ceux qui se décarcassent pour faire vivre ces si belles campagnes en hiver, une semaine, ce n'est pas rien !)