Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'neige'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Prévisions
    • Prévisions à court et moyen terme
    • Evolution à plus long terme
    • Tendances saisonnières
  • Observations
    • Le temps en France
    • Le temps en Europe et dans le reste du monde
  • Climatologie
    • Paléoclimatologie
    • Climatologie
    • Evolution du climat
    • Phénomènes météorologiques violents
  • Les autres aspects de la météo
    • Météo, environnement et société
    • Instrumentation
    • Photos, vidéos et matériel de prise de vue
    • Questions - réponses sur la météo
  • On y parle de météo
    • Sites web
    • Expositions, conférences, évènements
    • Presse, livres, médias et cinéma
  • Discussions autour d'Infoclimat
    • Vie du site Infoclimat
    • Rencontres météo
    • Convivialités

Calendriers

  • Community Calendar

17 résultats trouvés

  1. Bonjour à tous ! Après l'orage de grêle sur Tarbes Ouest (grêlons de 1 à 2cm en moyenne). http://www.keraunos.org/actualites/chasseurs-orages/2017/orage-23-mars-2017-hautes-pyrenees-tarbes-foudre-photos-eric-castaings Départ de la cité Universitaire sous quelques grêlons, puis rien une fois arrivé sur Tarbes-Est à part quelques bon coups de tonnerre (belle ambiance comme on les aime). Une fois sorti du sport je me redirige à la cité U avec en 100m passage d'une route sèche à route très humide. Du coup je me dirige vers Ibos à l'Ouest de Tarbes avec la un net contraste (grêle très présente y compris sur les routes 1 bonne heure après l'orage) . Photo de médiocre qualité prise de nuit, donc pas top, mais ça donne un aperçu ! C'est loin d'être l'endroit ou il y en a plus mais au moins j'ai pu me garer ^^ Du méridien on observe très bien la foudre de ce même orage cette fois-ci à la frontière Hautes-Pyrénées/Gers. On est loin des 26°c d'il y a 2 semaines sur Tarbes : Le lendemain direction la montagne pour un TP d'Astrophysique au Pic du Midi (oui il y a pire comme endroit pour faire un TP). Arrivé à la Mongie (1750m d'alt): Ensuite depuis le téléphérique, la vue est splendide : En haut à près de 2900m d'alt brouillard, visibilité très médiocre, bref les conditions idéales pour observer les étoiles ! Du coup vers 23h/00h00 voici ce que l'on pouvait voir (déjà 15cm tombé par -11°c) On profite au moins de l'air pur et de la neige (si rare à Tarbes cette année). Le matin au petit déj : Eh oui pas de croissants ^^ Seuls les touristes ont droit à ce privilège Dans la chambre, c'est petit (surtout quand on est grand) mais bien confortable, bon pour la vue, je ne vous cacherai pas ma déception Vue depuis les couloirs : Heureusement dans la chambre on a le droit à notre petite boisson (fort sympathique !). Non, non malheureusement ce n'est pas du génépi ^^ Du coup en sortant la météo est toujours aussi mauvaise mais avec un redoux (-9°c). Les déneigeuses sont en pleine action : Puis retour à la Mongie pour redescendre sur Tarbes. Mission : sortir la voiture (sans pneu neige ni chaîne sinon ce n'est pas drôle). De toutes façons il n'y a pas besoin d'équipements, les routes sont très bien entretenues. 1 nuit au pic, moment merveilleux en compagnie de l'équipe au Pic, traversant les interminables passages/tunels du pic, ceux interdits aux touristes. De nuit, c'est très agréable avec ces petites lumières rouges ( ça m'a fait penser au jeu d'horreur PT pour ceux qui connaissent à la même heure en +, vers 23h59 ^^) Une belle chance en tant qu'étudiant quand on y pense. Une équipe de TF1 était également sur place et ce matin une association "Les cordées de la réussite" pour des jeunes issus de quartiers défavorisés pour leur faire découvrir le pic et les amener à faire des études supérieures, et qui sait, leur faire naître une nouvelle vocation. Voila, c'est tout pour les photos, on a pu observer aucunes étoiles, mais les autres activités ont suffit à compenser cette déception notamment le planétarium et les lieux inaccessibles au public. 1 nuit, pres de 20h sur place, mais j'ai l'impression d'être resté bien plus longtemps, la météo aidant à nous détacher du quotidien. Et tout ça à seulement 1h15 de Tarbes.
  2. Dans la mesure où le phénomène qui se présente semble être de grande étendue (grosse moitié Sud du pays), assez intense en plus d'être relativement atypique (joli cocktail orage/tempête/neige), je propose l'ouverture d'un topic dédié. Si on résume, la chronologie devrait être la suivante: - après une douce après-midi dans le quart SO avec un vent de Sud qui se renforce sur MC et vallée du Rhône, développements orageux attendus en début de soirée de la côte Aquitaine à la région Centre - puis fortes pluies à tendance orageuse sur MidiPy, neige et vent fort sur les Pyrénées (voir Piémont avec début isothermie?) - en milieu de nuit, les intempéries abordent le Languedoc, avec fortes pluies et neige à basse altitude à l'arrière, lors de la bascule du vent à l'Ouest avec une chute des T°C qui s'annonce remarquable - au petit matin, risque de violentes rafales convectives sur la Camargue, grosses intensités de neige sur le Sud MC - puis samedi, chutes de neige sur toutes les Alpes, avec là aussi de bonnes intensités EDIT: le présent topic est étendu aux journée de dimanche et lundi - giboulées puis coup de vent à tempête au programme!
  3. Je propose de créer ce nouveau fil de discussion car on en parle souvent sur certains sujets. Et apres tout, on suit bien l'englacement au niveau des poles pourquoi pas celui de l'enneigement. Cela peut etre un marqueur dans le suivi du rechauffement climatique. D'ailleurs, est ce une surprise ou non, ces dernières années à t° mondiales records,on a constaté une surface d'enneigement excedentaire en automne et avec une date démarrage assez stable. Donc pour ce premier post, voici un état actuel de l'enneigement. Comme on peut le constater, apres des mois d'automne excedentaire en terme de superficie, on est maintenant revenu à un niveau dans la normes de la derniere décennie
  4. Bonjour, Demain, nous entrerons dans l'automne métrologique et il est donc l'heure d'ouvrir le fameux topic hiver. Ce fameux topic qui va donner de grands débats comme les précédents! Cet hiver risque pour l'instant d'être compliqué à prévoir, car nous avons déjà du mal à savoir comment va être notre automne. Comme l'a très bien expliqué 13V page 2 du topic automne. Pour l'instant, nous avons une Nina dans le pacifique qui grossit très lentement. Cependant, d'après ce qu'il a pu être dit sur le topic automne, nous avons déjà quelques indices par rapport au NAO et l'AO, après il vaut mieux l'avis de chacun. Je laisse les meilleurs approfondir un peu plus. Bonne lecture. Gugo
  5. Allez j'inaugure le topic de suivit de la saison hivernale pour nos massifs! La couleur des arbres évolue vite ces derniers jours avec de plus en plus de roux, brun et or. Après cette belle période estivale le temps est un peu plus frais ce soir avec de petites pluies agrémentées de belles averses.13,1°C seulement. Retour de l'été cette semaine avant peut être la bascule définitive vers l'automne la semaine suivante. Je ne sais pas vous, mais moi je commence à sentir un petit quelque chose. L'envie de neige revient doucement mais surement, d'ici un gros mois les premiers flocons vont redevenir possibles... Je me suis replongé dans les topics de suivit hivernaux de ces dernières saisons (les meilleurs comme les pires) et franchement ça met en appétit! En espérant que cet hiver soit un vrai de vrai, les 3 derniers n'ont globalement pas été à la hauteur (hormis fin janvier début février 2015). Petit souvenir, le 21/11/2015 à Arc sous Cicon. LE MASSIF DES VOSGES : BALLON D'ALSACE (Piste "La Gentiane") (1050 m) : LA BRESSE - HOHNECK : Front de neige (900 mètres) : Vue sur les "Hauts de Vologne" (1170 mètres d'altitude) : LA BRESSE (Grand Artimont) (1220 m). Avec vue sur le Hohneck et le Kastelberg en arrière plan : LE HOHNECK : -> Webcam du sommet du Hohneck, 1366 mètres : GRAND BALLON : La belle installation des passionnés d'IC depuis lHôtel du Grand Ballon : SCHNEPFENRIED (1070 mètres) : MARKSTEIN : - La Fédérale : - Maison d'accueil : GERARDMER : La Mauselaine (850 mètres) Chaume Françis (pied du télésiège) 930 m. environ : LAC BLANC : -> Pied des pistes - Montjoie - 853 mètres : -> Sommet des pistes (1200 mètres) : BREINTENBACH (Bas Rhin) : LE MASSIF DE LA FORET NOIRE : Sommet du Feldberg (1493 mètres d'altitude) : Felberg - Zeller Skihütte (1247 m) : Station du Feldberg Rothaus - Abfahrt (945 m) : HUNDSECK - BÜHLERTALLIFTE (890 m. environ) : ALLEMAGNE - Forêt Noire : Kandel (1200 mètres) : ALLEMAGNE - Forêt Noire : RUHESTEIN (940 m) en temps réel Mummelsee (1036m) ALLEMAGNE - Forêt Noire : Waldau (960 m) SCHONACH - Webcam "Haus des Gatses" - 900 mètres : Schönwald - 1020 mètres : BELSCHEN (1350 mètres) : ALLEMAGNE - Forêt Noire : TODTNAUBERG(1070 mètres) : Diagramme VOSGES - pied des pistes - 919 m Diagramme FORET NOIRE à mi pente - 726 m ________________________________________________________________________________ MASSIF DU JURA : WEBCAMS Veuillez patientez quelques instants, l'affichage de toutes les images peut prendre un peu de temps... La Chaux de Gilley, Doubs, (Alt. 900 à 1120 m). Altitude de la cam. 900 m : METABIEF - Sommet des pistes : LE CHASSERAL :(1600 m environ ) Pré d'Orvin (1160 mètres) : Morbier - Le Marais (environ 1100 mètres) : Hauterive-la-Fresse (1100m) - Saugeais (25) Bellfontaine - (1030 mètres environ) : Golf du Rochat - LEs Rousses (à 1150 m) : MONTS DU JURA (1650-1702 m) CROZET (1300m) LELEX - Sommet des pistes (1680m) : FONCINE LE HAUT (environ 1000 mètres) : La Dôle - La Barillette (1520 mètres) : Haute-Joux 1140m : La Vattay (1250 mètres) : Haute Combe - Les Molunes (1200 m environ) - Sud du Massif du Jura : Chapelle des Bois - Pré Poncet : Diagramme JURA-NORD - 413 m Diagramme HAUT-JURA - plateau - 1126 m MASSIF DES ARDENNES : Webcam des pistes de ski de Prüm Schwarzer Mann dans les Ardennes Allemandes : Webcam de Bourscheid dans la partie Luxembourgeoise des Ardennes (alt. Environ 500 mètres) :
  6. Bonjour, voila deux jours maintenant que je fait saliver mes copains tu topic du suivi du temps dans le MC avec quelques images misent à la va vite. Je leur ai promis un petit sujet de mon escapade le voici donc. Avec les chutes de neige tombé le week-end dernier suivi du froid polaire derrière (trop bref sois dit en passant), l'envie d'une escapade photographique en semi nocturne devenait une évidence, d'autant plus que le beau temps revenait. Me voila donc en RTT en ce beau Vendredi 20 Janvier il est 5h30 quand je part de chez moi par -7.5°C à la VP2. Après un peu moins de 3/4 d'heure de route, me voila arrivé à destination à 1380m d'altitude par -3.5°C. le temps est parfaitement clair bref ça sent le plaisir a plein nez et en plus je suis seul au monde. Le temps de m'équiper et me voila parti avec les raquettes au pieds en direction du sommet le plus haut du massif du Pilat le Crêt de la Perdrix: 1/ 2/ 3/ Après un peu plus de 20/30 min d'ascension entrecoupé de nombreuses prises de vue, me voila arriver au sommet avec un panorama à 360°: 4/ : Le temps d’apprécier le panorama et le silence absolu et voila déjà que les premières lueurs du jour se manifestent: 5/ Les couleurs sont splendides le décors ne fait que les sublimer, je suis aux anges : 6/ Tout à l'Est, le toit de l'Europe veille au lever de l'astre diurne: 7/ Puis après quelques minutes d'attente (toujours trop longue du fait de l'impatience), le moment tant attendu arrive. Le soleil révèle ses tout premiers rayons du jour: 8/ Photolive Une fois une série de clichés effectués, j'amorce une balade en direction d'un autre point de vu un peu plus à l'Est se situant sur le même plateau. J'en profite bien entendu pour faire quelques photos avec la lumière qui m'est donné un pur régal: 9/ 10/ En me déplaçant je commence à me rendre compte qu'une petite couche d'inversion fait rage aux alentours de 600/700m en contrebas. 11/ Je continue ma promenade et passe dans l'ombre de la crête à gravir. Les couleurs à ce moment là deviennent froides et le décor qui s'offre à moi devient Sibérien et me fait penser à un cimetière d'arbre congelés: 12/ Puis pour atteindre ma destination, le chemin passe en sous bois, l'occasion une fois de plus de solliciter le déclencheur: 13/ A l'abri du vent le plâtrage des jours passés est intact: 14/ Me voila enfin arriver à destination, la vue est presque plus belle du fait que rien ne me gêne pour la visibilité. Je shoot en direction du SE, les petites montagnes les plus à gauche dans la "brume" c'est chez moi le bassin Annonéen (07) alors que le reste sont les premiers contrefort Sud du massif du Pilat: 16/ 17/ La vue est parfaite également en direction de du plateau Ardéchois et de la Haute-Loire, ici on devine parfaitement le massif du Mezenc à cheval dur les deux départements (43/07) 18/ Je quitte ce magnifique balcon pour amorcer mon retour mais par un autre itinéraire histoire de voire d'autres paysage. Avec l'effet du vent et un soleil omniprésent, la couche de neige est mise à mal sur les secteurs exposés: 19/ 20/ Heureusement pour le plaisir des yeux, un petit bosquet est sur mon chemin avec une couche de neige bien préserver: 21/ 22/ 23/ Voila ma petite excursion aura été des plus qu'agréable, j'ai pris un plaisir fou à faire tout ses clichés avec des paysages qui s'y prêtaient parfaitement. Avant de renter je suis aller faire un tour à la source du Gier à la Jasserie ou la "fontaine" était prise par la glace mais coulait encore en sa partie Sud: 24/ J'espère que ce petit sujet vous aura plus, n'hésiter pas laisser des commentaires! A très vite les ICéens! Jérémy.
  7. Balade matinale au sein de la vallée du Furan située sur les contreforts Nord du massif du Pilat. Toutes les photos ont été prises sur la commune de Saint-Étienne (si on veut chipoter : une ou deux sur la commune voisine de Planfoy) vers le "quartier/village" de Rochetaillée, plus précisément au barrage du Gouffre d'Enfer (altitude 787m en haut du mur). L'hypercentre stéphanois est à moins de 7km à vol d'oiseau, les premiers quartiers Sud à moins de 4km. Ambiance avant que le gros vent du Midi n'efface ce tableau hivernal en place depuis 13 jours : Arrivée au pied du barrage (datant de 1866, règne de Napoléon III) : Vue plongeante sur la série d'escaliers permettant d'accéder en haut du barrage : Le barrage est vide (normal puisque, dès que cela est possible, il est complètement vidé pour être utilisé comme écrêteur de crues) : L'autre face du mur du barrage : Rochers, eau et froid durable créent de petites cascades de glace comme celle-ci utilisée parfois pour de l'initiation à l'escalade justement sur cascade de glace : Autre point de vue sur le barrage vide (le ruisseau/torrent qui se jette dedans est le Furan qui prend ses sources plus haut dans le massif au sein du domaine de ski nordique du Bessat) : Le relief de cette partie de la vallée est très escarpé, digne de la "vraie" montagne, avec des pentes jusqu'à 45° (d'après l'atlas des pentes de l'IGN) : L'arrivée de la via ferrata : En haut à gauche, le spot d'escalade de la Roche Corbière régionalement connu. A l'extrémité droite de la photo, la maison du garde (du barrage) : Le relief très escarpé du secteur induit une multitude d'expositions, d'altitudes et donc de micro-climats. En quelques centaines de mètres de marche on passait de 0cm à 20cm de neige et inversement. Contraste au niveau de la végétation : Le rocher d'escalade de la Roche Corbière : Vue d'en bas, végétation givrée sur ce même rocher d'escalade : Pour terminer, jeu d'eau et de glace :
  8. Bonsoir à tous, On a beaucoup entendu parler de neige industrielle ces derniers temps mais je voudrais savoir comment elle se forme réellement. Je pense ainsi qu'il est nécessaire de créer ce sujet plus que d'actualité ! Parce que brouillard + froid + "pollution" comme en parle certains médias d'accord mais ça reste assez flou Y a-t-il une voire plusieurs différences entre neige issue d'une perturbation et neige issue d'une usine à proximité ? (Présence de particules polluantes dans le neige ?) Merci d'avance pour les réponses
  9. Titre légèrement provocateur, mais bien que le froid soit bien installé sur toute la moitié Nord (et même Sud) cet épisode hivernal me laisse un gout amer... Oui il était prévu depuis longtemps que cette VDF serait sèche, mais quand même ... l'hiver n'est-il pas synonyme de paysages enneigés même en plaine ? La frustration fut d'autant plus grande alors que le week-end dernier fut rythmé de désillusions quant à des possibilités neigeuses en plaine, au mieux nous avons eu droit à un pauvre demi centimètre qui a fondu aussi vite qu'il s'est amené sur la métropole Lilloise... C'en était trop, je décide de m'aventurer vers des contrées moins hostiles à l'or blanc. Cependant en habitant à Lille on se rend vite compte qu'il faut un minimum de 2h15 de route pour atteindre des "hauteurs" qui deviennent un minimum intéressantes (càd au moins >400m, vers Saint Hubert en particulier). Mais il existe un endroit encore plus haut dans cet océan de plat nécessitant 2h45 de route et quasi aux portes de l'Allemagne... le Mont Rigi culminant à près de 700m au sein du parc naturel des Hautes Fagnes ! Je me suis longtemps refusé à cette possibilité: trop loin, pas assez de neige ou alors un ciel peu favorable photographiquement... Mais c'était sans compter les précipitations neigeuses de ces derniers jours qui ont apportés près de 50cm de neige là haut, le tout magnifié par une puissante lumière solaire quasi polarisée par ce flux de NE vigoureux. En gros c'était maintenant où jamais, une telle combinaison ne s'observe pas tous les ans, c'est décidé: réveil à 5h30 ce mardi et départ pour le Mont Rigi en vue d'assister au premières lueurs solaires. Sur la route le contraste est saisissant, départ de Lille avec -1.5°C au thermomètre voiture et un pare-brise bien gelé, le thermomètre se stabilise autour des -3°C vers Charleroi et Namur puis entame une baisse progressive vers -5°C aux abords de Liège et Verviers où la neige commence à être bien présente sur les bas côtés. La grande dégringolade s'amorce alors en direction de Jalhay, -6 -7 -8 -9 -10 ... la couche de neige deviens massive et les champs plâtrés fument littéralement jusqu'à ce que j'atteigne un -11°C qui me suivra jusqu'en haut du Mont Rigi Arrivé en haut le froid est glacial, je n'avais plus l'habitude de telles températures, le vent souffle mais reste modéré ce qui limite la casse. Le lever de soleil en soit est décevant, il restait quelques stratus résiduels qui ont masqué le disque solaire et l'orientation vers l'E n'est pas optimale sur ce site. Je décide de m'enfoncer en forêt, l'heure dorée a tenue ses promesses avec un dégradé orangé subtile à travers la forêt et les nombreuses rangées de sapins et conifères L'ambiance est magique, je me délecte de ce platrage abondant et de cette douce lumière orangée de début de journée. L'heure tourne, la lumière deviens certes moins orangée et plus forte mais l'ambiance générale n'en demeure pas moins féerique, les sapins croulent sous la neige et il m'arrive même de m'enfoncer jusqu'à la taille sur certaines accumulations (soit un bon mètre de neige). Mes jambes sont bien gelées et les -10.1°C indiqués par mon skywatch xplorer4 au bout de ma main ne m'enchantent guère (on ne m'appelle pas Coldman pour rien) mais pas grave le spectacle mérite quelques grelotements Puis je me dirige vers le signal de Botrange et son fameux escalier conçu pour s'élever à 700m d'altitude une fois en haut (c'est une histoire Belge ce truc ), pas de chance aujourd'hui il était difficilement praticable Je décide ensuite d'aller faire un petit tour vers la station météo automatique du Mont Rigi, ce bon vieux Metar relève près de 50cm à la règle de mesure, chose intéressante il est même possible de consulter la T° de l'abri (arrondie au degré près) grâce à un petit écran sur le côté, la station affiche à ce moment -7°C. Je comptais à la base suivre le sentier didactique de la Poleur, seulement celui-ci n'était pas du tout dégagé, impossible donc d'y accéder. J'ai tout de même pu réaliser quelques photos en amont, bien entendu le platrage est toujours aussi abondant et la neige effleure même les branches de certains arbres. L'heure tourne, il est bientôt 12h30 et j'ai les crocs, je me décide donc d'aller en direction de Malmedy afin de gouter une bonne spécialité locale (non en fait je me suis avalé un bon Big Bacon à Quick ). La route pour y aller fait vraiment penser à un petit coin de montagne malgré l'altitude modeste Et même en centre ville de Malmedy l'épaisseur est importante, à la louche il y avait au moins 20cm quasi uniformes. Une fois le ventre rassasié je me décide d'observer le lac de Robertville qui est en fait un lac de barrage. C'est plutôt surpris que j'ai pu constater que celui-ci était entièrement gelé ! (aucune idée de la profondeur du dit lac cependant ?), ici depuis le Pont d'Haelen. Vous constaterez que des stratocumulus ont eu la joyeuse idée de se joindre à la fête, heureusement ceux ci n'ont pas fait long feu et ont vite déguerpi en cours d'après-midi. Ici depuis les hauteurs du barrage, assez sympa avec ce contraste gauche/droite au niveau des arbres et le soleil qui reviens à nouveau. La fin de journée approche et je retourne direction le Mont Rigi afin de finaliser cette session photo avec un coucher de soleil. Le froid est toujours mordant avec environ -6°C en haut, la lumière redevient des plus plaisantes Quelques cumulus rappliquent sans grande conséquence Douce lumière orangée sur fond de manteau poudreux Les teintes varient rapidement, tantôt orangée puis rosées comme ici Photolive: http://www.infoclimat.fr/photolive-photos-meteo-215458-neige-d-or.html?&start=40 Le soleil décline, toujours un beau spectacle Puis celui-ci s'évanoui à travers l'horizon, le froid redouble d'intensité et la pénombre tombe, sur le chemin du retour l'ambiance est spéciale et me donne l'impression de voir en N&B, cela n'a plus rien à voir comparé aux lueurs d'il y a encore quelques minutes Il est temps de rentrer avant que la lumière ne manque vraiment... Le retour en direction du bitume Lillois mis fin à cette escapade hivernale, pleine de souvenirs et d'images en tête !
  10. bonjour je propose l,ouverture de ce topic pour ce premier mois de 2017 qui pourrait être riche en surprise....ou pas. On remarque qu une baisse a 850hpa sur les diagrammes GFS de ma commune en centre var a partir du 5/01 sa à l'air d’être calé,sauf revirement de situation(??)Mais les RR sont au abonnée absent....en BC sa serait hivernal avec un ressenti qui sera surement très désagréable,a suivre.
  11. Bonjour, J'ouvre ce topic. Qui risque peut être d'être riche en émotion pour notre mois de janvier Il fait actuellement -4°C et le brouillard assez présent. Visibilité sous les 800m.
  12. Bonjour, J’avais envie d’ouvrir ce sujet pour partager les péripéties hivernales qui occupent l’actualité de cette mi-janvier dans la région. C’est vraiment dans un esprit de partage et pour la postérité, donc amateurs de photographie attention, tout est pris avec mon portable ! J’invite également les autres fous de météo franc-comtois à venir partager leurs photos, portables ou appareil dernier cri ! A la fin des vacances de Noël, je me lance dans 9 semaines de cours avant le prochain répit et décide donc de rentrer toutes les trois semaines. Au vu des modélisations qui deviennent vite alléchantes, je ne tarde cependant pas à revenir sur mes propos : « Maman, j’aimerais bien rentrer ce week-end finalement ! ». VENDREDI 13 JANVIER Le vendredi 13, je prends donc le train gare de Lyon et arrive à Besançon, déjà assaillie par la neige. Il faudra 1h30 pour rentrer à Rougemont (à une quarantaine de kilomètres) l’effort de salage s’étant concentré sur les axes principaux. J’arrive donc à la maison, toujours sous la neige, non mécontent d’être rentré plus tôt que prévu… Difficile de trouver le sommeil en scrutant toutes les deux minutes les flocons ! SAMEDI 14 JANVIER Arrive samedi, journée pendant laquelle je n’ai presque pas pris de photo. Outre un emploi du temps chargé, il y avait aussi la peur que le dégel fasse trop mal au paysage, et l’attente des averses de neige que promettaient Arpège et Arôme pour la soirée et la nuit suivante... Une photo sur la route quand même : Les heures passent et non seulement le village semble très bien résister au dégel, mais en plus les radars s’activent ! C’est le début d’une longue soirée, partagée entre sorties sous la neige et rafraichissement compulsif des radars ! Dimanche risque d’être une journée fantastique ! Départ à 15h pour choper le train, il faudra donc se lever tôt (malgré le coucher à 3h, on se demande pourquoi) pour profiter de l’apothéose… DIMANCHE 15 JANVIER Bon, le réveil sonne à 8h, je m’habille et j’y vais ! Je commence par partir en bordure du village jauger la couche de neige aux altitudes les plus modestes, autour de 250m. L'histoire de quelques jours, le village risque de mal porter son nom... Un petit ruisseau traverse courageusement les étendues enneigées. Une bonne couche de 7 à 10cm à 250 m ! Je me dirige désormais vers les champs à côté du village pour avoir une vue d'ensemble. Ici, on se remet à avoisiner les 300 m d'altitude. Un trio d'arbre un peu égaré: Vue sur le village et la colline du Montaucivey, qui culmine à 406m: Dans ces champs à 285 m, je mesure 12-13 cm au sol. Inutile de préciser où je me dirige ensuite si vous avez vu sur cette dernière photo la colline qui ne demande qu’à ce qu’on profite de son lot de poudreuse…
  13. Bonjour, On surveillera dans la mâtiné les possibilités de pluie verglacente sur pas mal de département, certains comme l'orne et la Sarthe ont lus de chance que sa tourne sous forme de neige. Avant un second front bien plus puissant qui est un beau potentiel pour l'est du NO le lundi matin: Pour ce matin ça va se jouer au coup de bol un peu.
  14. Bonsoir a tous ! un petit topic photos qui sera mis a jours ces prochains ... jours ^^ ! histoire de revenir sur ce mois de Janvier plutôt intéréssant en Lorraine ! avec un ressentie clairement Hivernal. En quelques jours la Lorraine aura connus, froid, pluies vergalcentes, neige et tempête ! On commence tranquillement le 4 Janvier avec enfin un peu de neige ! seulement sur les plateaux >350m d'altitude, ici au plateau de Malzéville près de Nancy (54) Le froid s'installe, et le 6 janvier la petite couche de neige tomber le 4 est toujours présente sur le plateau ! Lien grande taille : http://img15.hostingpics.net/pics/931502Pano1.jpg Lien grande taille : http://img15.hostingpics.net/pics/864572Pano3.jpg Le 8 Janvier, un front neigeux est prévue, avec tenue de la neige au dessus de 350m d'altitude, malheuresement le redoux en altitude sera plus fort que prévue, et ce sont les pluies verglacente qui se sont invitées sur la région de Nancy (54) ! Le 13 Janvier vera le passage de la tempête Egon ! avec des rafales entre 90 et 120 Km/h sur la région mais sur la partie nord 120-130 Km/h ! le tout accompagner d'un Blizzard ! VIDEO : Tempête Egon - Lorraine Nombreux dégâts sur ces secteurs le lendemain. Lendemain 14 Janvier, de nombreuses averses neigeuses ont toucher le saintois, zone situé au Sud Ouest de Nancy, l'occasion d'une balade au milieu des coté de Moselle culminant a Sion (540m) Ancien volcan : Le Mont Thélod : Petite découverte sympathique pendant cette balade : Lendemain 15 Janvier, petit front neigeux prévue sur Nancy et sencer enfin donner une couche de neige sur lé cité ducal, ce sera chose faite, cependant petite curiosité (visible au radar) le front s'active bien plus que prévue et un drôle de phénomène a lieu a la central nucléaire de Cattenom, une quantité assez impressionnante de neige industrielle se forme et se fait prend par le flux de nord, toute les zones au sud de la central sur plus de 50km vont alors recevoir de fortes chutes de neige, 4cm a Nancy, 8cm a Champenoux et près de 10cm sur certain secteur Mosellan ! Photos prise a Remereville (54) Et a Champenoux (54) Nouvelle sortie photos le lendemain, le flux de NE est établie, la température ne dépasse plus les 0°C au meilleurs de la journée, Nancy dans le froid : Ambiance toute a fait sympathique sur le plateau de Malzéville (350-384m) Nous en venons a hier, dans le vallon de bellefontaine a Champigneulles au nord de Nancy, vallon connus pour être un trou a froid : Les étangs au fond du vallon sont déja prise par une épaisse couche de glace supportant mon poid. Nous en venons a aujourd'hui, le vent de nord est souffle a plus de 50 Km/h en rafale, par conséquent le temps est a la sublimation de la neige et a la formation de congères : Photos prise a Drouville (54) au NE de Nancy Voila pour l'instant ! je rajouterai sur ce topic les prochaines photos que je ferais a l'occasion de ce bel épisode froid dans le Nord Est
  15. Après 2 mois sous la pustule avec stratus à gogo entrecoupé de quelques journée ensoleillé mais pas mal de crasse pollué, la situation se débloque enfin avec le retour de la neige aussi bien en montagne qu'en plaine. Le premier front est vu passer le lundi 2, de très faible activité il ne donnera pas plus d'1 cm en plaine à Strasbourg et peu être 2 cm en montagne, du coup on attend encore un peu avant de monter ! Mercredi 4 janvier, un nouveau front est prévu, mais un vent assez fort de sud-ouest l'accompagne avec le traditionnel effet de foehn en plaine d'Alsace, du coup un simple saupoudrage en fin de nuit de quelques mm d'épaisseur, vite fondu et suivi de pluies éparses en journée, pendant ce temps, la neige tombe en montagne. Jeudi 5 janvier, je décide d'aller au Champs du Feu pour profiter de la neige, la couche est faible sur le piedmont, seulement 1 à 3 cm, celle ci augmentera seulement à l'approche des Champs du Feu pour finir sur une couche de 10-15 cm en fonction de l'exposition au vent. Le ciel de traine est en place avec quelques averses résiduel avant l'arrivée d'une masse d'air bien froide proche de -13°C à 850 hPa. A mon arrivée, les cumulus ont déjà envahis le coin, je pars pour une première marche de 5 km environs, une averse de neige se prépare. 1 Neige modérée à forte sous l'averse, déposant 1 cm supplémentaire, le tout par -5°C et vent soutenu de nord. J'en profite pour faire une petite pause en attendant une possible éclaircie. 2 Après le passage de l'averse, le ciel se dégage, laissant place à un ciel bleu profond sous une belle luminosité, qui fait du bien après les stratus à gogo. Du coup je pars pour une seconde ballade de plusieurs km également pour profiter du soleil. 3 Je n'ai pas utilisé de filtre polarisant pour ces photos, pas besoin ! Les arbres les plus exposés au vent ont une couche de givre variant de 2 à 4 cm. 4 5 Éclaircie qui ne va pas durer, les cumulus bourgeonnent à nouveau et ne vont plus tarder à envahir de nouveau le secteur, augurant une nouvelle averse de neige. 6 Les cumulus sont la, l'averse est proche, le soleil est sur le point d'être masqué par la couverture nuageuse, les derniers rayons du soleil permettant de saisir le contraste entre les bases sombre et le paysage enneigé. 7 Finalement l'averse ne fera que frôler la position, du coup le ciel bleu est visible vers le NO, permettant une certaine lumière sur le paysage enneigé contrastant avec les bases sombre des nuages. Neige faible à modérée tout de même alors que le noyau dur ne passe pas ici. 8 L'averse fini par s'éloigner, la lumière reste sympathique malgré l'absence de soleil. j'en profite pour faire une petite pause ensuite en attendant que le ciel se dégage de nouveau. 9 Après le passage de l'averse, le soleil revient, un tour en forêt pour en profiter. 10 11 Encore une fois l'éclaircie ne va pas durer, mais la lumière n'en restera pas moins belle néanmoins. Une faible averse va passer à coté. 12 Averse en cours de dissipation. il fait -7°C à ce moment 13 Après ça et plus de 10 km de marche, je décide d'aller faire un tour du coté du mont Saint Odile, nettement moins de neige la bas avec seulement 2-3 cm malgré les 760m d'altitude, l'instabilité se poursuit en plaine avec une averse transitant non loin, par chance elle est bien placé pour la prendre du point de vue imprenable sur la plaine Alsacienne (Me faudra un orage au même endroit l'été prochain !) 14 Après ça l'hiver continue avec de bonnes gelée jusqu'à -10°C, dans la nuit de samedi à dimanche, un nouvel épisode neigeux jusqu'en plaine avec 2 cm à Strasbourg, pas de photos pour cet épisode, après la centaine de photos faite au champs du feu, ces 2 cm en plaine ne sont que du bonus pour les stats et le visuel. On en ai rendu aujourd'hui (mardi 10), un front est prévu avec potentiellement de la neige de redoux avant la pluie, le risque du °C de trop étant réel, je ne m'attendais pas à plus de 1-2 cm, au final grosse surprise et pour une fois que ça tourne dans le bon sens : le front non seulement est bien plus actif que prévu, mais en plus il se fait intégralement sous forme de neige permettant de cumuler 7 cm avant qu'il ne fasse trop doux pour une accumulation optimal, du coup on va un peu en profiter. 15 16 17 18 Voila pour ce premier coup d'hiver, les modèles reste sympa pour accumuler encore dans les Vosges donc d'autres sorties à prévoir.
  16. Bonjour, Avec les derniers jours froid et neigeux, une escapade s'imposé afin de voir ces si beau paysages blanc Corrézien! Je part donc de Lubersac, commune située sur les plateaux de l'ouest de la Corrèze. La température à chuté en début de matinée et à l'heure ou je me met en route (9h) la température oscille entre 0°C et un bon -1°C. Le verglas et très important et le réseau secondaire est très dangereux. Go donc vers le Col de Lestard situé en moyenne Corrèze à l'est de Treignac. On y rencontre la neige vers 450/500m sur cette commune avec une épaisseur atteignant 1 à 5cm. Une fois arrivé à destination, le paysage y est magnifique et blanc à perte de vue. Il y a 5 à 8cm et une dizaine sur l'herbe, la température est de -3°C et j'ai oublié comme un con mes gants.... Quelques traces d'animaux sont visibles Après une petite balade, je pars direction Meymac. J'arrive vers 12h là-bas en passant sans encombre par des routes bien enneigées, il fait -1°C et le ciel et couvert. J'ai faim donc j'en profite pour manger ^^. Sur la route, j'ai croisé un panneau indiquant le Mont Bessou avec une table d'orientation située à 1000m, je décide donc d'y aller. Pour une raison que je ne peux expliqué, il m'est impossible de mettre d'autres photos donc la suite et plus bas
  17. Bonjour à tous, Comme vous le savez certainement ici, l'hiver a frappé assez fort pour un premier coup. Outre les quelques flocons apportant un soupoudrage anecdotique donc je ne vous ferais pas l'offense de montrer, ce sont les montagnes jusqu'à moyenne altitude qui ont été le plus sévèrement touchées avec des hauteurs de neige supérieures à 30cm dès 1000/1200m sur la plupart des massifs de l'Est. Profitant d'un week-end de trois jours tombant pile sur le plus fort de la dégradation, je prends la route des Vosges vendredi, alors qu'un front froid suivi d'une traîne active plâtre copieusement le massif... -cliquez sur les photos pour une résolution optimisée- La LPN est particulièrement stable et donc bien délimitée, rien à 850m, plus de 20cm à 1000m! L'arrivée au col de la Schlucht vers 16h30 se fait dans des conditions épiques: vent, brouillard et neige soutenue sont au rendez-vous, la neige et le givre recouvrent tout, même les fenêtres... Quelle entrée en la matière! 1] La couche de neige avoisine facilement les 35cm. 2] ...Et la végétation croule sous le poids de la neige! 3] Tout cela est de bon augure pour le lendemain. La nuit tombe vite et m'empêche de continuer ma petite balade. Le lendemain donc, le ciel se dégage plus ou moins dans une ambiance bien hivernale. Direction la route des crêtes! Petit arrêt au niveau des chalets du Haut Chitelet, 1240m. Le paysage est juste somptueux. 4] Un peu plus loin, j'arrive aux chalets du Pâquis des Fées (appelés maintenant "pied du Hohneck"). Le paysage est toujours aussi beau et hivernal, la vue porte sur la vallée de la Vologne 5] L'ascension prévue est courte (à peine 118m, ce qui n'est pas énorme même pour un habitant des plaines tel que moi ) mais le paysage y change radicalement du fait de l'exposition et de l'isolement des sommets. Dès les premières dizaines de mètres, les arbres se raréfient et la neige devient brossée. La couche de givre augmente significativement. 6] Col du Wormspel (1263m), l'impression est déjà beaucoup plus montagnarde sur le versant Alsacien. Une mer de nuages recouvre la plaine d'Alsace (oserais-je dire comme d'habitude? ). 7] Cette petite moquerie m'aura coûté cher. D'un coup, les cumulus poussent sur la crête et envahissent tout! 8] Le sommet du hohneck est proche et encore dégagé. Le givre s'épaissit encore et atteint entre 5 et 10cm d'épaisseur. 9] L'espoir est futile car le ciel se bouchera définitivement quelques minutes plus tard. D'un point de vue photographique, cela reste très intéressant avec de belles ambiances fantomatiques aux teintes métalliques. 10] Givrage conséquent sur les rochers. 11] Un peu plus loin, la fameuse corniche Vosgienne se dévoile. 12] Au sommet, l'ambiance est quasi-polaire avec un brouillard à couper au couteau mais le ciel bleu jamais bien loin. La neige soufflée décore le sol tandis que le refuge est gainé d'une coque de givre et de neige. 13] Version plus nuageuse. 14] Vue de la face nord et ouest. 15] Après cette excursion assez dépaysante malgré la faible distance, je redescends, toujours accompagné de cette ambiance bien particulière. 16] Direction la face est des crêtes, bien plus abrupte et permettant à la neige de se déposer sans vent... L'occasion de fouler une bonne poudreuse! Il fait -2°C mais la fraîcheur est insensible grâce à l'absence de vent. Ici, le Lac Blanc (environ 1050m) surplombé par le Rocher du Château Hans (environ 1220m) 17] Ces premières neiges d'automne à moyenne altitude ont un avantage: les lacs ne sont pas gelés et permettent des photos que l'on ne pourrait pas réaliser en hiver faute de reflets. 18] A l'opposé du lac, un chemin de rando hivernale se perd dans la forêt et invite à l'évasion... Tout à fait ce que je recherchais! 19] A cette altitude, les dernières couleurs d'automne sont encore présentes offrant de beaux mélanges de couleurs. 20] Les sapins restent bien droits tandis que les feuillus retardataires ploient sous la neige pourtant légère. 21] Une dernière prise entre les sapins. 22] Le lendemain matin, le redoux est présent avec +2°C de la vallée de la Vologne jusqu'au sommet du hohneck, la température est particulièrement homogène sur cette tranche d'atmosphère... Donc le redoux se fait sentir! Je monte une dernière fois au sommet avant de rentrer pour profiter du panorama qui sera nettement plus dégagé que la veille malgré le ciel couvert. Banc d'altostratus sombre et menaçant sur un paysage de neige très clair. L'ambiance est assez oppressante. 23] Grâce au front chaud, l'air est très sec à moyenne altitude et la visibilité porte loin. Depuis le col, la Forêt Noire semble à portée de main... La plaine d'Alsace baigne encore dans le stratus. 24] Givre en drapeau d'une dizaine de centimètres d'épaisseur. 25] Voire même la quinzaine sur les poteaux proches du sommet. 26] Vue de la corniche. 27] Depuis le sommet, la limite d'enneigement et les couleurs d'automne sont cette fois bien visibles. Les contrastes sont magnifiques! 28] Je finirais sur la route des crêtes avec ces drôles d'escargots de neige. Ils se forment avec les paquets de neige tombant des arbres et roulant sur la pente. Leur formation est relativement peu courante car elle nécessite une neige à la fois humide pour que l'adhésion soit efficace mais aussi légère pour qu'elle puisse s'enrouler sans retenir le paquet dans le manteau neigeux. Il semble qu'une couche sous-jacente de poudreuse soit aussi importante, l'épaisseur de neige humide correspondant à l'épaisseur de l'enroulement. 29] 30]