Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'ondulation?'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Prévisions
    • Prévisions à court et moyen terme
    • Evolution à plus long terme
    • Tendances saisonnières
  • Observations
    • Le temps en France
    • Le temps en Europe et dans le reste du monde
  • Climatologie
    • Paléoclimatologie
    • Climatologie
    • Evolution du climat
    • Phénomènes météorologiques violents
  • Les autres aspects de la météo
    • Météo, environnement et société
    • Instrumentation
    • Photos, vidéos et matériel de prise de vue
    • Questions - réponses sur la météo
  • On y parle de météo
    • Sites web
    • Expositions, conférences, évènements
    • Presse, livres, médias et cinéma
  • Discussions autour d'Infoclimat
    • Vie du site Infoclimat
    • Rencontres météo
    • Convivialités

Calendriers

  • Community Calendar

1 résultat trouvé

  1. Bonjour, Pour sebb ça semblait fou d'ouvrir le nouveau topic, je vais me gêner. Comme nous le voyons un désaccord est présent entre les modèles avec un GFS/FIM isolant la perturbation du week end sur les acores contrairement à GEM/CEP où la perturbation va vers la France. On voit que la perturbation propulse les hautes pressions, cette situation provoquerait probablement une montée des hautes pressions à plus long terme comme sur le dernier GFS. FIM va dans les grandes lignes dans le sens de GFS Alors que CEP/GEM eux provoquerait une pseudo descente d'aire froid. Pourquoi pseudo tout simplement parce que l'on est encadré de hautes pressions, sur l'atlantique et sur l’Europe de l'est et une simple perturbation ne suffira pas pour nous apporter des températures froides. GEM creusant moins sa dépressions (oui,oui ça arrive) les températures sont de saison d'après lui, CEP lui au dessus des normes dans l'est. En tout cas tant que nous aurons de telles hautes pressions sur l’Europe de l'est/centrale, on pourra pas espérer de grands épisodes. On surveillera aussi l'évolution du train d'onde froid au sud-ouest de la Russie qui sur certains modèles, certains runs semble se décaler plus vers l'ouest mais surtout s'intensifier en milieu de topic: Les ensembles ne nous aident pas grandement car comme on le voit sur le panel GFS en début de topic c'est kif,kif entre les scénarios, en tout cas on voit les doutes d'une dorsale avec l'écart-type fort sur l’Atlantique: Je me permets de mettre également le panel au delà de 240h car on a des choses intéressantes dessus. Voilà pourquoi le déplacement du train d'onde froid en Europe de l'est et l'évolution des hautes pressions sur l’Europe de l'est est importante. On voit clairement sur des scénarios du panel des hautes pressions dans les hautes l'attitude avec le fameux train d'onde qui était à l'est de l'Europe se retrouvant sur l’Europe central voir.... l'Europe de l'ouest. Bon après on a aussi pas mal de scénarios avec des dorsales atlantiques et des hautes pressions en Europe centrale ou bien des hautes pressions sur la France mais bon ce topic pourrait vite devenir intéressant. A signaler que sur ce panel on a également des scénarios qui provoque une montée anticyclonique mais qui n'est pas encore fini. D'ailleurs l'écart type est très grand en haute latitude je pense pas que c'est pour rien...: On a donc plusieurs questions à résoudre: Tout d'abord la trajectoire de cette fameuse perturbation? Quel creusement aurait cette perturbation si elle vient sur la France? Quel sera l'intensité des hautes pressions sur l'Europe est/centrale et leur évolution? Quel sera l'évolution de ce train d'onde froid, qui peut avoir bien plus de répercussions qu'on ne le pense à long terme? Donc pour moi pour l'instant je miserai sur un scénario type GFS avec une montée des hautes pressions en début de topic puis une isolation anticyclonique en haute latitude. Je sais pas pourquoi il y a un truc qui me titille et me fait dire ça . Ça sera peut être un flop complet, comme ça: Bonnes prévisions. Gugo